Quelle moto pour débuter ?

Le choix de la première moto est toujours un grand moment d’hésitation. On entre dans le monde moto, sans obligatoirement une connaissance approfondie de tous les modèles. Du coup, la plupart des débutants fonctionne soit au coup de coeur, soit par défaut financier, sans prendre en compte ce qui devrait être la première préoccupation : rester en vie.

Article mis à jour en avril 2019.

Mes articles sont une chose, les commentaires et les questions des motards internautes en sont une autre, et pas moins intéressante.
Après (ou avant) avoir lu cet article, si vous avez une question ou si vous voulez en savoir plus, n’oubliez pas de lire tous les commentaires et mes réponses qui figurent en bas de page : ils sont souvent intéressants, pertinents et répondront à la plupart de vos interrogations.

Introduction

Pour une liste de modèles conseillés, lire l’article Les motos pour débutant(e)s

Précision liminaire : au départ, je ne voulais pas rédiger d’article sur des motos, en tout cas pas des essais.
Je ne suis pas essayeur professionnel et je ne veux pas retirer le pain de la bouche de la presse moto, dont c’est la vocation première.
En plus, j’ai mon propre cahier des charges bien particulier, mes attentes, ma façon de conduire… une appréciation ne pourrait être que subjective.

Il n’en reste pas moins que le choix de la moto à choisir pour débuter reste une des interrogations majeures des néophytes.
Il ne se passe pas une semaine sur les forums sans qu’un(e) jeune permis vienne demander des idées de moto pour débuter.

C’est dans cette optique de « service à rendre » à ceux qui en savent le moins sur le sujet que j’ai élaboré cet article, avec l’approche de responsabilité (voire de prudence) qui guide ma pratique moto.
Cela plaira ou non, mon but n’est pas de faire plaisir à tout le monde, mais de conseiller ceux qui partagent ma vision de la pratique moto.
Les autres, allez vous pignoler sur Crazymoto, ça me fera des vacances…

* * *

Si vous découvrez totalement le monde de la moto, avant de lire cet article, merci de lire d’abord ceux-là :
Choisir entre scooter et moto
Les différents types de motos
Bien acheter une moto d’occasion
Une GT comme première moto ?
Pourquoi faire de la moto ?

Vous pouvez également lire cet autre article en complément : Pourquoi une moto n’est pas faite pour débuter ?

Pour en savoir plus sur les critères techniques des motos A2, lire Les nouvelles catégories de motos.

De plus, le passage de A2 en A ne se fait plus automatiquement au bout de deux ans.

A la fin de la période A2, le motard débutant devra nécessairement suivre une formation complémentaire de sept heures en moto-école pour accéder à la catégorie A. Sans cette formation (non sanctionnée par un examen), le motard restera en catégorie A2 toute sa vie.

Pour en savoir plus sur cette formation, lire La formation complémentaire pour passer de A2 en A.

* * *

* * *

Précautions de base

Compatibilité juridique

Vérifiez ce que vous pouvez vous permettre d’acheter !

Cela peut paraître évident, mais hélas, l’expérience prouve que tout le monde n’a pas la même notion de l’évidence…

Critères techniques

Vérifiez bien les critères techniques de la catégorie de moto que vous avez le droit de conduire.
Pour cela, lisez l’article Les nouvelles catégories de motos.

Un exemple simple : j’ai eu sur ce site le témoignage d’un jeune homme qui a acheté une Z750 alors qu’il est en permis A2, qui l’a faite brider chez Kawasaki et qui s’est retrouvé tout con quand la préfecture a refusé de l’immatriculer.
Hé oui, une Z750 n’est pas éligible au A2 puisque sa puissance d’origine dépasse les 95 chevaux…
Oui, le concessionnaire aurait dû mieux le renseigner, le motard s’est fait entuber.
Mais la preuve que ça arrive !
C’est à vous de vous informer. Personne ne le fera à votre place !

Assurance

Vérifiez ce que la moto de vos rêves va vous coûter en assurance.

J’hallucine toujours de voir de jeunes motards acheter une bécane sans même savoir s’ils peuvent l’assurer ou non ! Avant d’acheter, on se renseigne auprès de son assureur, on fait des devis, on fait jouer la concurrence…
Et on lit Bien choisir son assurance moto, bien évidemment !

Ne faites pas comme tant de jeunes crétins qui achètent la moto d’abord, se rendent compte ensuite que ça va leur coûter une blinde en assurance et essaient de trouver tous les trucs pour payer moins cher.

Non, ce n’est pas une bonne idée de s’assurer au tiers sur une toute première moto !
Vous allez sans doute la faire tomber, tout seul, sans tiers impliqué, et si vous n’êtes pas couvert en « tous dommages » (tous risques), vous n’aurez que vos yeux pour pleurer.

Non, ce n’est pas une bonne idée que d’assurer la moto au nom de votre paternel (ou de la daronne) !
Tout d’abord, vous devrez quand même être inscrit en conducteur secondaire : en cas d’accident, si jamais vous n’êtes pas déclaré comme conducteur (principal ou secondaire), la franchise « prêt du guidon » va être salée et certains assureurs peuvent même refuser d’indemniser.
Ensuite, comme vous n’êtes pas le conducteur principal, vous n’accumulez pas d’historique, pas de bonus.
Un jour ou l’autre, il faudra bien vous assurer à votre nom et là, vous serez considéré comme « jeune conducteur ».

Budget

Vérifiez que vous avez bien le budget pour tout, en comptant large !

Si ce n’est déjà fait, achetez d’abord un équipement motard de protection complet et de qualité.
Pour en savoir plus, lisez les articles
Réfléchir à son premier équipement motard
Choisir son équipement motard

Prévoyez ensuite le coût de l’assurance.

Comptez ensuite le coût d’achat, en prévoyant les frais connexes : frais de « mise en circulation » par le concessionnaire, immatriculation (carte grise), options, accessoires moto (bagagerie, antivol), équipements divers et variés qui chiffrent vite…

Restera au final ce que vous pourrez mettre dans la moto elle-même.

* * *

Règle numéro un :

Prenez une moto d’occasion !

Choisir une moto d’occasion comme première monture représente tout d’abord (le plus souvent) une économie à l’achat.

Précision à toutes fins utiles : une moto d’occasion n’est pas forcément une bouse infâme !

Il faut savoir qu’une moto perd 10% de sa valeur à la seconde où elle sort de chez le concessionnaire. Vous pourrez trouver des motos d’occasion avec seulement 2.000 ou 5.000 km.

Ne négligez pas non plus les « véhicules de direction », les motos de démonstration, les véhicules de collaborateurs… Vous pouvez trouver une moto récente et en super état pour 20 à 30% de moins que le prix neuf, ce qui se ressent directement sur la prime d’assurance.

Par ailleurs, beaucoup de motards débutants, pas toujours au top des connaissances mécaniques, « flippent » à l’idée de prendre une moto kilométrée, avec plus de 10.000 ou 20.000 km au compteur.
Encore une fois, un « gros » kilométrage n’implique pas nécessairement une moto à l’agonie !

Je préfère largement une moto de 40.000 ou 50.000 km qui a roulé régulièrement et a été bien entretenue, avec des consommables neufs ou récents, voire des organes changés, plutôt qu’une bécane de 10.000 ou 15.000 km conduite par un motard négligent, où tous les consommables sont en fin de vie, avec une grosse révision à venir et des organes fatigués. La première sera non seulement moins chère à l’achat, mais en plus elle occasionnera moins de frais à court terme.

Cela dit…
En fonction de la saison, des modèles, des promos, de l’état du marché moto, il arrive de trouver des motos neuves, en stock chez les concessionnaires, dernier modèle ou du millésime précédent, parfois moins cher que des occasions récentes.

L’argument d’économie sur le coût d’achat n’est donc pas toujours vrai, du moins pour des modèles récents et peu kilométrés.
Il demeure bien sûr valable si vous prenez une moto de plus de deux ou trois ans, surtout si elle a plus de 20.000 à 30.000 km.

Mais il ne faut pas penser qu’au coût d’achat direct.

Une moto d’occase coûte aussi moins cher à réparer.
En tant que débutant, vous avez de fortes chances de vous rétamer à un moment ou à un autre au cours de vos premiers mois ou premières années de pratique. Je ne vous le souhaite pas, bien sûr, et si ça doit arriver, je croise les doigts pour que la casse ne soit que matérielle ou au pire, sans gravité, sans séquelles.

Mais il faut aussi rester réaliste : même si c’est à l’arrêt ou à faible vitesse, même si vous vous en tirez bien, il y a une grosse probabilité que votre engin chéri se retrouve étalé sur le bitume. Et quand vous verrez le prix des réparations sur une moto pour la remettre à neuf, vous comprendrez votre douleur !
Alors que si elle est d’occase, vous aurez moins mal au coeur de la garder un poil abîmée ou de la réparer avec des pièces d’occasion. Et si dans le pire des cas, les dégâts sont tels qu’il faut la benner à la casse, vous ne perdrez pas trop de sous pour en racheter une autre.

N’oubliez pas que si vous tombez de vous-même (sans tiers impliqué), comme cela peut arriver assez souvent aux débutants, vous vous prendrez forcément un malus d’assurance.
Sur une petite prime d’une moto d’occase, c’est juste pas sympa. Sur la cotisation astronomique d’une sportive flambant neuve de l’année, cela risque tout simplement de vous obliger à arrêter de rouler.

Une moto d’occase, parce que moins valorisante, plus kilométrée, est aussi moins prisée.
Vous risquez moins de vous faire voler une moto d’occasion (sauf pour les modèles les plus prisés).

Une moto d’occase coûte moins cher à assurer.
Le kilométrage ne compte pas, mais c’est la date de mise en circulation qui joue : plus la moto est âgée, plus elle décote, moins elle coûte en assurance.
Dans le même registre, sachez qu’une moto de plus de dix ans coûte 50% moins cher en frais d’immatriculation (taxe de carte grise), même si elle n’est pas assurée en véhicule de collection.
Encore une petite économie !

Une moto d’occase décote moins.
Vous êtes motard débutant, vous allez sans doute changer de moto assez rapidement.
On garde sa première moto entre quelques mois et deux ans, parfois trois. Soit parce qu’on se rend compte que finalement, la moto n’est pas notre truc. Soit parce qu’on réalise que ce type de moto ou ce modèle n’est pas ce qui nous convient. Soit parce qu’on a envie d’essayer autre chose. Soit parce qu’on progresse, qu’on a envie d’aller plus loin, de prendre plus gros, plus puissant, plus confortable…

Bref, vous allez changer.
Et dans ce cas, il est probable que vous allez revendre votre moto.
Sur une moto neuve, vous perdrez beaucoup. Avec une moto d’occase, vous perdrez aussi, mais moins.

Le choix de la moto d’occasion pour commencer, c’est bien sûr la voix de la raison.
Mais cela servira aussi votre passion.

Vous pourrez sans doute choisir une moto qui vous plaira, même un peu âgée, même un peu kilométrée, car le tarif ne sera pas un obstacle (ou beaucoup moins).
L’argent économisé sur l’achat, l’entretien et la prime d’assurance vous permettra d’investir dans un bon équipement motard, des pneus neufs ou encore des cadeaux pour votre entourage !

Argument à double tranchant, la moto sera déjà rodée.
D’un côté, c’est dommage de ne pas faire la moto à votre main.
Mais de l’autre, vous évitez une corvée, surtout que votre inexpérience n’aide pas toujours à bien manier la moto dès le début.

* * *
Première règle bis :

Oubliez les sportives !

quelles qu’elles soient, à part les 250 et 300 cm3…

Qu’il s’agisse de supersport (entre 600 et 1000 cc), hypersport (1000 cc et plus) ou GT-sport (sportives routières moins radicales), ces motos demandent de l’expérience afin d’éviter la gamelle dans le meilleur des cas, voire l’hôpital ou pire.

En tout état de cause, le montant de l’assurance sera prohibitif pour les jeunes permis (plus de 1.500 euros de prime d’assurance par an, même au tiers, en fonction des régions et du profil), à supposer même que l’assureur accepte de vous couvrir…

L’argument vaut pour les roadsters sportifs dont le moteur et la position n’ont rien à envier aux supersports.
Donc non, un Z750 ou Z800 (au hasard…) n’est pas une bonne idée pour débuter !

Je sais, c’est frustrant.
Beaucoup de motards viennent à la moto attirés par les « motos de course », la vitesse, le mythe du MotoGP, la recherche de sensations qu’ils pensent liées aux sportives…

Mais réfléchissez un peu et rappelez-vous vos débuts à vélo. Dans votre enfance, vous avez commencé avec un tricycle et pas un vélo de course, non ?
En moto, c’est pareil, on ne prend pas tout de suite la moto la plus puissante, la plus casse-gueule.
On débute petit, modeste, et on monte en puissance progressivement.

Par ailleurs, à tout hasard, je vous rappelle que votre permis de conduire A2 est censé vous avoir appris à conduire une moto… sur route !
Or une sportive, c’est fait pour rouler sur un circuit. Les techniques de pilotage ne sont pas du tout les mêmes.
Si vous voulez apprendre à piloter sportivement, allez sur piste.
L’expérience du circuit ne vous servira que peu pour la route, et vice-versa.

Ne croyez pas non plus que votre pratique de la voiture ou du scooter vous aidera à survivre.
Quand j’entends un futur motard (scooteriste mais même pas encore titulaire du permis A, même pas commencé les leçons…) ne jurer que par la R1 ou l’Hayabusa, alors que non seulement il ne connaît rien, mais qu’en plus, il est père de deux jeunes enfants, cela me met les nerfs en pelote !
La conduite à moto, ça n’a rien à voir avec les autres véhicules.

Vous pouvez bien sûr faire le coq et prétendre devenir tout de suite le successeur de Valentino Rossi.
Cela va vous coûter très cher en pognon (achat, assurance, entretien, réparations) et vous risquez de finir assez vite à l’hôpital, voire entre quatre planches.
En espérant que vous ne tuerez pas quelqu’un d’autre dans vos conneries…
Si vous devez crever, merci de le faire dans votre coin, vite et sans bavures !
Je n’ai pas envie que mes impôts servent à payer des mois de soins intensifs à un blaireau qui finira de toute façon à peine plus décérébré qu’il l’était déjà avant.

Il reste vivement déconseillé de commencer avec une sportive ou un roadster sportif de grosse cylindrée (plus de 500 cc).
Ce n’est pas qu’une question d’assurance et de prix.

Les sportives modernes donnent une fausse impression de facilité : basses, légères, elles se révèlent très maniables, faciles à emmener très haut très vite (en ligne droite) et avec un freinage surpuissant.
Même un débutant peut avoir l’impression de conduire comme un champion, ça tombe bien, c’est ce que veulent les services marketing des constructeurs. Sauf que « rouler vite » n’est pas synonyme de « savoir conduire ».

Un chimpanzé pourrait rouler à 200 km/h en moto en ligne droite !
Il suffit de tourner la poignée et de monter les rapports. Cela ne demande aucune compétence, ne prouve aucune qualité.
Jusqu’au jour où l’humain motard débutant se trouve confronté à une situation imprévue, une bonne grosse difficulté sur laquelle il arrive trop vite, pas le temps de réagir ou alors pas de bien réagir…

Les « grosses » motos sont peut-être valorisantes, mais très accidentogènes. En débutant avec une 125 cc (voire une 50 cc) pour continuer sur une 500 cc, puis une 600/650 cc, on apprend progressivement à maîtriser la vitesse, le poids, le freinage, la tenue de route, le duo…

* * *

Restez lucide !

Débuter modestement, apprendre peu à peu, c’est s’assurer de pouvoir pratiquer sa passion pendant de longues années.
Rappelez-vous ce proverbe : il y a des motards fous, il y a des vieux motards, il n’y a pas de vieux motards fous.

Il n’y a plus de « mauvaise » moto dans la production actuelle. C’est le pilote qui fait la différence.
L’expérience permet de maîtriser la puissance et de l’utiliser à bon escient. Or la puissance n’est rien sans maîtrise. Quand vous aurez « de la bouteille » en moto, vous vous apercevrez que la performance d’un motard sur route, surtout en virages, relève à 80% de sa compétence de pilotage. La moto ne compte que pour 20%.

Ne croyez pas qu’une moto puissante fait de vous un motard rapide. Elle fera juste de vous un bon donneur d’organes potentiel. 
Pensez d’ailleurs à demander votre carte auprès de l’ADOT ou de la fondation Greffe de Vie !

Comptez six mois d’apprentissage et/ou 5.000 à 10.000 kilomètres pour commencer à prendre en main votre machine 125 cc ou 500 cc.
Comptez deux ans de pratique (variée, dans toutes les conditions et sur des parcours différents) et / ou 20.000 km pour vraiment acquérir une bonne première expérience.
Entre deux, vous aurez déjà pu changer, passer de 125 cc à 500 cc, d’une 500 à une 600 cc de moins de 80 cv.

Et croyez-moi, j’applique à moi-même ces principes : ce n’est qu’après 300.000 km d’expérience que je suis passé sur une moto de 106 ch !
Ma première moto faisait 54 ch (je l’ai gardée dix mois), j’ai changé pour une 73 ch (trois ans), puis une 85 ch (cinq ans), enfin une 106 ch.
Ce n’est qu’en 2016, après 15 ans de moto et plus de 500.000 km parcourus que j’ai eu ma première moto de plus de 106 ch.
Et j’en ai pourri de la supersport ou hypersport en « full power », conduite par des manches qui se prenaient pour des pilotes…

Attention, une fois acquise cette première expérience, vous allez prendre de l’assurance et vous croire invincible. C’est justement à ce moment qu’arrive le plus grand nombre d’accidents.

Rappel : plus de la moitié des tués et blessés à moto avaient moins de cinq ans de pratique et un tiers des accidentés corporels avait moins de deux ans d’expérience.

* * *

Assumez le risque

Y a pas de mystère !
Si les primes d’assurance moto sont aussi élevées pour les motards débutants, c’est qu’ils concentrent tous les risques :

  • permis de moins de deux ans,
  • moins de 25 ans (donc immature),
  • homme (travaillé par la testostérone),
  • célibataire (pas d’attache),
  • souvent francilien (pas habitué aux virages) et/ou urbain (risques d’accident et de vol accrus),
  • qui veut une moto valorisante (risque de vol accru)…

Si vous ne voulez pas vous ruiner en assurance (de l’argent jeté par les fenêtres, qui ne vous rapportera rien), il faut changer au moins une des données de cette équation.

Vous ne pouvez pas changer de sexe (enfin, à vous de voir), vous n’êtes pas forcément pressé de vous marier et d’avoir des gosses, vous ne pouvez pas vieillir prématurément et votre boulot (ou vos études) vous empêche de déménager en Lozère.

En attendant d’avoir plus de 25 ans (voire 30) et de fonder une famille, la seule variable que vous maîtrisez est le choix de la moto.

La meilleure moto pour débuter sera celle qui donne du plaisir sans risque.

Les motos d’école en sont les meilleurs exemples : ce sont principalement des basiques, des roadsters, des trails, avec une cylindrée comprise entre 500 et 700 cc et une puissance de moins de 80 chevaux pour un poids inférieur à 200 kilos.

Ce sont des motos peu chères à l’entretien, qui ont fait leurs preuves en termes de fiabilité, à des prix raisonnables en neuf comme en occasion, économes en assurance. Autant d’argent économisé pour se payer un bon équipement motard.

Dernier avantage, non négligeable, elles se revendent facilement en occasion… à d’autres débutants.

Il est vrai que ce sont également des motos dont on se lasse souvent au bout d’une année, voire pour certains impatients au bout de quelques mois.
Mais au moins, elles auront permis de se faire la main et d’acquérir l’expérience indispensable avant de passer à la vitesse supérieure.

Note sur les motos d’école : tous les motards « gros cubes » français passent par une école moto et se créent leur première expérience sur une moto d’école. Avec bien souvent à la clef une déception. Passés les premiers instants de découverte, beaucoup trouvent ces motos fades, mollassonnes, pauvres en sensations.
N’oubliez pas que ces motos sont très souvent malmenées, « rincées », éprouvées par des années et des kilomètres d’utilisation dans des conditions particulières, très différentes d’un usage quotidien normal. De plus, elles sont à peu près toujours équipées de barres de protection en acier, qui pèsent très lourd (entre 10 et 20 kilos selon les modèles), qui alourdissent le train avant et pénalisent le rapport poids/puissance.
Une moto d’école débarrassée de ses barres de protection est transformée.

Si le sujet vous intéresse, lisez l’article Racheter une moto d’école ?

* * *

Comment choisir sa première moto ?

Examinons d’abord les principales caractéristiques d’une moto.

La puissance

Inconvénient : avec une machine puissante, qui dispose d’un couple moteur plus important, la remise de gaz sur le mouillé est délicate.
La roue arrière se met à patiner, c’est gérable en ligne droite, mais la chute est probable en virage.

Avantage : une machine puissante permet des dépassements rapides, sur des distances plus faibles.
Les risques de collision avec les véhicules d’en face sont moins importants (à condition de ne pas céder à l’optimisme échevelé).
A contrario, une moto trop « molle » ne permet pas d’accélérer soudainement pour se dégager.

La puissance en elle-même est une chose, mais il faut aussi (et surtout) voir quand elle est disponible.
Une machine dont la puissance maximale et surtout le couple maximal se trouvent dans le dernier tiers de la plage d’utilisation (régime moteur) du moteur sera difficilement exploitable, en tout cas pas dans des conditions de sécurité.

Or les machines très puissantes sont en général dotées d’un moteur « pointu », avec peu de puissance et de couple à bas et moyens régimes.

Le poids

Au début, une moto lourde demandera de la force pour la maîtriser. La technique, la maîtrise du point d’équilibre viendra progressivement atténuer ce défaut. Mais la masse à ralentir sera toujours là.

Au delà de 220 kilos à vide, une moto n’est pas faite pour un débutant (à moins d’être taillé comme un bûcheron). Manoeuver à l’arrêt ou à basse vitesse, garer sa moto, circuler dans les petites rues embouteillées devient pénible.

A l’inverse, plus elle est légère, plus il est nécessaire de se méfier car il faut quand même savoir la stopper. Son faible poids procure peu d’adhérence, ses freins vont bloquer plus facilement, ce sont des glissades assurées.
La répartition du poids influe sur la facilité de conduite.

Attention sur ce point aux trails (machines « mixtes », route et tout-terrain). Ils sont plus hauts car ils disposent d’une selle épaisse et de suspensions à grand débattement qui leur permettent de mieux encaisser les chocs, mais aussi parce que leur garde au sol est importante afin de franchir des obstacles. Leur centre de gravité est élevé et leur conduite requiert un peu plus d’attention.

Les trails restent une bonne catégorie de machines pour débuter car ils sont peu puissants mais coupleux, faciles à manier, légers, peu gourmands en carburant, confortables, avec une position de conduite droite qui permet de voir loin.
D’ailleurs, si vous avez débuté en 125, les trails sont une part importante de ce marché et vous en aurez (un peu) l’habitude.

Le rayon de braquage

Les trails, les roadsters, les routières et les scooters offrent un rayon de braquage plus court, donc une maniabilité importante en ville comme dans les enchaînements de virages.

Les sportives, les customs, les GT sont moins maniables.
Exception tout de même sur certains roadsters sportifs (Triumph Street et Speed Triple), qui braquent comme un 33 tonnes.

Le comportement routier

Chaque moto a ses particularités qui changent selon la vitesse et le type de terrain emprunté (ville, campagne, montagne).

Sur-vireuse, la moto a tendance à accentuer le virage, elle plonge à l’intérieur, donc vers les usagers d’en face dans les virages à gauche et les ravins à droite…
Sous-vireuse, la moto a tendance à refuser le virage, elle s’écarte de la trajectoire idéale.
Neutre, la moto n’a aucune tendance prononcée.

De bons réglages de suspensions (et des suspensions et pneus en état) compensent un peu les défauts énoncés.

* * *

Point particulier sur les motos A2

Depuis juin 2016, les nouveaux titulaires européens du permis moto disposent d’un permis A2 qui leur impose pendant deux ans une machine dont la puissance est inférieure ou égale à 35 kW, soit 47,5 ch.

Deux solutions s’imposent pour choisir sa moto avec le permis A2 :

  1. Choisir un modèle dont la puissance d’origine respecte la limitation légale
  2. Se tourner vers une machine bridée.
    Dans ce cas, le deux-roues ne doit pas dépasser 70 kW (ou 95,2 ch) avant / après débridage.

Choisir une moto bridée

Les motos et scooters bridés à 35 kW sont généralement étudiés pour conserver une bonne valeur de couple. Partie-cycle et freinage sont dimensionnés pour une plus grande puissance et offrent un meilleur niveau de sécurité.

Mais pour les petits budgets, faire brider un ancien modèle antérieur à 2012 (forcément en 34 ch) peut se révéler coûteux et compliqué.

Il faut tenir compte de l’architecture du moteur.
Un moteur 4-cylindres bridé manque cruellement de couple et donnera un comportement très « creux ».
Pour en savoir plus, lire « Choisir son moteur pour débuter« .

Il faut aussi éviter d’opter pour une machine « trop » puissante qui ne pourra pas légalement dépasser les 70 kW et sera toujours un peu bridée, donc difficile à revendre.

Avantages :

  • Machine plus valorisante
  • Couple favorisant les reprises
  • Pneus et suspensions de meilleures qualité
  • Confort d’assise et équipement supérieur
  • Revente plus aisée

Inconvénients :

  • Tarif plus élevé
  • Coût du débridage et du bridage
  • Plage d’utilisation du moteur limitée
  • Poids plus élevé.

Choisir une moto non bridée

La plupart des motos dont la puissance d’origine est inférieure à 35 kW sont des « petites » cylindrées de 250 à 500 cm3.

Avantages :

  • Coût d’achat modéré
  • Consommation moindre
  • Moto légère et maniable
  • Assurance moins chère
  • Montées en régimes sans limite

Inconvénients :

  • Confort limité
  • Reprises molles
  • Revente moins aisée
  • Peu adapté aux grands gabarits.

 * * *

Selon le conducteur

Trouver la moto qu’il vous faut, c’est aussi répondre aux questions sur le conducteur : quelle expérience, quel type de conduite (prudent, fonceur, fou-fou), quel âge, quelle utilisation, quel gabarit ?

Age

Pour les « petits jeunes » (moins de 21 ans, voire de 25 ans), il vaut mieux rester dans la catégorie 500-600 cc pour toutes les raisons exposées plus haut.

Pour les débutants plus âgés, ceux qui viennent ou reviennent à la moto vers 40-50 ans, il peut être intéressant de s’orienter vers une moto avec beaucoup de couple (ce qui ne veut pas dire une grande puissance), donc une grosse cylindrée (de 800 à 1.000 cc).

L’âge aidant, on tourne – généralement – un peu moins la poignée, on cherche plus l’accélération que la vitesse pure.

Morphologie (taille et poids)

Chaque association de morphologie du binôme pilote-moto entraîne un choix obligatoirement différent.

Un essai avec une moto bien réglée à votre morphologie sera toujours la manière la plus juste de vérifier ce qui vous convient. Vous devez vous sentir bien sur la moto : position du guidon, du sélecteur, largeur de selle…

Taille

Une selle trop haute et/ou trop large occasionne un problème d’équilibre, surtout quand la moto est à l’arrêt.

Ne vous fiez pas aux hauteurs de selle constructeur qui sont fausses. En effet, elles donnent la distance de la parallèle à la selle au sol. La vraie hauteur de selle correspond à l’arc de selle qui va de son milieu au sol.
Pour les petits gabarits, il existe des solutions pour rabaisser la moto. Voir l’article « Adapter sa moto pour les petites tailles« .

La plupart des gens pensent avant tout au problème du motard ou de la motarde trop petit(e) par rapport à la moto de ses rêves.

Mais le problème se pose aussi pour les grands. Il est difficile pour les hommes de plus de 1,85 m de trouver une machine sur laquelle ils ne seront pas pliés, où ils n’auront pas mal au dos ou aux jambes au bout de quelques centaines de kilomètres. Au-delà de 1,90 m, il faut presque impérativement choisir une moto à position de conduite droite, et de préférence un trail haut de selle qui permettra de ne pas avoir les jambes complètement repliées. Pas facile si on n’apprécie pas ce type de machine.
Lire l’article « Une GT comme première moto ? »

Si vous êtes trop grand par rapport à votre machine (les sportives sont de plus en plus compactes et s’adressent à des formats « jockey »), vous ne ferez pas correctement corps avec votre engin et l’environnement sera mal apprécié.

Poids

Attention à bien distinguer le poids « à sec », souvent mis en avant par les constructeurs (car plus faible), du poids « tous pleins faits ».
Ce dernier s’entend selon la mesure DIN, avec le plein de tous les fluides moteur et un réservoir de carburant rempli à 90%. Il peut y avoir 20 à 30 kilos de différence…

Outre le poids, le centre de gravité est une notion TRES importante à prendre en compte. Une moto de 350 kilos mais très basse (custom HD, par exemple) sera bien plus facile à gérer qu’une K1600GT de même poids mais plus haute, ou même qu’une moto plus légère mais beaucoup plus haute (grand trail routier).

Si vous roulez fréquemment en duo avec beaucoup de bagages, renseignez-vous également sur la charge admise.
La carte grise ou le livret renseigne sur la limite légale du poids total à ne pas dépasser. Le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge), somme du poids du conducteur, du passager et des bagages, est une limite dynamique au-delà de laquelle la machine devient purement et simplement inconduisible.
Certaines motos supportent plus de poids que d’autres : plus elles sont lourdes au départ, plus elles peuvent embarquer de la charge.

Reste ensuite à s’accoutumer à l’ensemble.
Lire l’article « Rouler avec une moto chargée« .

Position de conduite

Des jambes trop repliées occasionnent des crampes et donc des réflexes moins rapides.
Une position trop courbée en avant donne vite mal au dos et fatigue les poignets (à basse vitesse, comme celle… légale).
Les pieds trop en arrière rendent le passage des vitesses très pénible.
Les pieds trop en avant entraînent une mauvaise sensation de tenue de route et vont mettre à mal votre colonne vertébrale.

Les petits gabarits (moins de 1,65 m, voire 1,60 m) devront choisir tout d’abord une moto qui permette de mettre pied à terre. La hauteur de selle de la moto est ici déterminante, même s’il reste toujours possible de la creuser en enlevant de la mousse.
Lire l’article « Adapter sa moto pour les petites tailles« .

Les « poids plume » devront choisir une moto facile à manoeuvrer à l’arrêt. La différence de poids et de centre de gravité entre motos de même cylindrée (voire de même type) peut se ressentir douloureusement dans les manoeuvres lentes.

Tempérament et caractère

Vous êtes plutôt fonceur, prudent, craintif ou foufou ?

Si vous êtes fonceur, impulsif, commencez une moto de faible puissance (moins de 70 chevaux) qui vous imposera ses limites afin de ne jamais vous faire surprendre.

Si vous êtes d’un tempérament calme, vous pouvez vous orienter vers une moto de puissance raisonnable (80 à 90 ch) mais de plus forte cylindrée (750 au lieu de 600, par exemple) que vous utiliserez sur une plage d’utilisation restreinte en passant rapidement les rapports afin de rouler sur le couple en cinquième ou sixième, et non dans les tours (qui demandent plus d’expérience).

* * *

Selon l’utilisation

Quel environnement ?

Ville, route, montagne ? Toute l’année ou été seulement ?

Il est important de considérer les kilomètres à effectuer et où ils seront réalisés. Vous pouvez considérer que les kilomètres de ville comptent le double des kilomètres sur route, en terme d’usure sur la moto.

En ville, une moto compacte et légère (jusqu’à 200 kg) vous avantagera par sa maniabilité. Sur route, une moto plus longue et lourde sera plus stable et plus confortable.

Pour la ville, la maniabilité et la nervosité comptent, pas la protection : une basique ou un roadster en version N (sans carénage) suffit. Une sportive en ville n’a aucun intérêt, à part si vous aimez avoir mal aux poignets. Pour la route, vous apprécierez la protection d’un carénage : routière ou roadster en version S.

Pour la montagne ou la campagne, il faut composer avec des routes parfois en mauvais état et de nombreux virages qui demandent une moto souple, confortable, nerveuse : trail ou supermotard.

Beaucoup utilisent leur moto en été. Votre choix de moto dépendra aussi d’une utilisation hivernale ou pas.
Le motard d’hiver sera sensible à la protection aérodynamique (bulle haute, tête de fourche, pare-mains, poignées chauffantes, etc.) à la différence du motard d’été qui au contraire cherchera à sentir le vent.

Seul ou à deux ?

Si vous envisagez d’emmener souvent un(e) passager(e) avec vous, considérez l’ergonomie de la place arrière : forme, longueur, inclinaison et épaisseur de la selle arrière, poignées de maintien, emplacement des repose-pieds passager…

Certaines motos sont des tortures pour un passager et 50 km deviennent vite douloureux à parcourir. C’est le cas de la plupart des sportives. Les trails et les routières sont mieux adaptées à cet usage. Attention aux roadsters, certains sont problématiques, notamment la Z750.

Sur l’aspect mécanique, emmener un passager demande de la puissance, mais surtout du couple au démarrage. Un moteur « pointu » (optimisé pour les hauts régimes) donnera une moto moins agréable à conduire avec un passager. Un moteur « coupleux » aura la reprise nécessaire pour transporter toute la charge : préférez les bicylindres en général et les cylindrées au dessus de 750 cc.

Pour en savoir plus sur la conduite à deux, lire l’article « Rouler à deux sans danger l’un pour l’autre« .

Neuf ou occasion ?

Le choix entre neuf et occasion se ramène souvent à une question de moyens.
Mais si votre budget n’est pas infini, comme pour la plupart des débutants, faites attention non seulement au prix d’achat de la moto, mais aussi aux coûts cachés : assurance notamment, entretien courant (chaîne), maintenance (révisions, coût des pièces), consommables (pneus, plaquettes de frein, filtres à air et à huile…).

Au bout du compte, la différence de coût entre une basique et une sportive s’avère pharaonique !

* * *

Le choix d’une basique

Il est recommandé de prendre une moto basique d’occasion comme première monture pour des raisons simples.

  • Prix d’achat : les basiques sont peu chères même en neuf, encore moins en occasion.
  • Faible coût d’assurance : ce sont des motos répandues, peu prisées par les voleurs, dont les pièces coûtent peu, avec une bonne accessibilité mécanique, qui se réparent facilement en cas d’accident.
  • Fiabilité : la plupart des motos basiques « de débutants » sont des modèles largement vendus qui ont fait leurs preuves.

Ce sont des motos en général en bon état à la revente (en fonction de leur kilométrage), surtout par rapport à des motos plus « pointues », sportives ou roadsters sportifs, qui peuvent avoir été malmenées (conduite sportive, stunt, circuit).

Si vous êtes tenté par une moto moins ordinaire, attention : une moto peu vendue, c’est aussi une moto avec des pièces en occasion plus rares, à l’entretien quelquefois plus onéreux et qui sera plus difficile à revendre.

* * *

Passion et goûts

Je mentionne volontairement ce critère en dernier, même s’il apparaît souvent comme le plus important.
Il faut choisir une moto qui vous plaise.
A vous, pas aux autres. 

Ne choisissez pas une moto pour frimer, par rapport aux autres.
C’est vous qui la conduisez et qui prenez les risques. Et quand vous êtes dessus, croyez-moi, vous ne la voyez pas. Choisissez la moto qui VOUS convient, qui vous va bien. Pas celle qui épatera les potes ou qui vous évitera de passer pour une lopette auprès de vos copains plus expérimentés.

La moto, c’est avant tout du plaisir et de la passion. Mais que ce plaisir n’oublie pas les conditions énumérées ci-dessus.

Encore une fois, la bonne moto est celle qui vous donnera du plaisir sans risque.

* * *

Conclusion

Après (voire avant) le permis, déjà coûteux, on pense aussitôt à acheter une moto…
Et là, beaucoup sacrifient leur portefeuille.

Mais il ne faut pas oublier tous les autres coûts, plus ou moins cachés : l’assurance, l’entretien, les consommables, et surtout l’équipement de sécurité.
Un bon casque, des gants résistants, un blouson solide avec des protections, une paire de bottes, un pantalon étanche, une dorsale…
Tout cela coûte, même si on peut recourir au marché de l’occasion pour certains de ces équipements.

Il vaut mieux rogner sur le coût d’achat de la moto, mais ne surtout pas faire l’impasse sur la sécurité.
Vous pourrez facilement économiser quelques centaines d’euros sur le prix de la bécane en prenant un exemplaire un peu plus vieux ou avec 10.000 km de plus, ou un modèle moins prisé, ou en évitant de dilapider vos sous dans des trucs inutiles comme un pot non homologué, un casque réplica, un tour de roue carbone, des pneus sport…
Une moto, ça se remplace, pas un motard !

Pour des idées de modèles précis, lire l’article « Les motos pour débutant(e)s« .

* * *

Je me fais un « auto-commentaire ».

Il y a quelques temps, j’ai lu une réaction à cet article sur un forum extérieur. Le gars n’a pas été assez courageux pour laisser sa réaction ici, alors je la reprends car elle me semble digne d’intérêt.

Tout d’abord, sa présentation (j’ai laissé les fautes, pour faire plus vrai):

« je passe actuelement le permis moto (j’ai passé le plateau vendredi) et je passe bientot la conduite. Aprés des mois a m’extasier devant cbr, gex ou autres pur-sangs inaccesibles voila en gros si vous pouriez m’éclairer sur la premiére moto (en bridage 34cv 🙁 )… Pas de 125 svp ca ce traine j’aime pas mes motos écoles (des suz gs 500) ni les autres machines du genre cb 500 »

On devine à peu près le profil du gamin…
Un gars lui conseille mon article et voilà sa réaction après lecture.

« ??? c’est quoi l’article en mousse ?
-« (…) sans prendre en compte ce qui devrait être la première préoccupation : rester en vie. » : aprés on se demande pourquoi les motos font peur aux gens…
-bla bla bla pas taper dans les tours :question: a ton avis pourquoi j’achéte une moto ???
-« ne surtout pas commencer par une moto sportive » : aprés deux ans à passer tous mes weeks end sur des circuits avec des 125 cbr je pense étre moins dangereux sur une gsx-r (ce qui sera pas le cas avant un moment…) que tous ces ******* aveugles en 4×4 ou l’*bruti qui te double par la droite téléphone à la main…
  »

Monsieur se prend donc un « king of the road », comme beaucoup (pas tous) de « p’tits cons » et autres « jeunes branleurs » (à prononcer avé l’accent du Midi), notamment parce qu’il a fait des ronds sur circuit.

Du haut de ma faible expérience du circuit et de ma longue expérience de la route, je peux juste dire que les deux n’ont rien à voir…
Content pour toi que tu t’éclates sur circuit, mais sais-tu que la plupart des pilotes professionnels ne roulent pas sur route ? Beaucoup n’ont même pas le permis A…
Pourquoi ? Parce que c’est trop dangereux et parce qu’en bons professionnels, ils ne peuvent se permettre de foirer une saison à cause d’une bête blessure sur la route.

Je vais peut-être en faire bondir quelques-uns, mais à mes yeux de formateur de conduite, un débutant complet qui fait super attention est moins dangereux sur la route qu’un pilote amateur (mais sûr de lui) qui pense qu’il maîtrise comme un dieu.

Je suis bien certain que ce motard débutant sur route connait sa moto sur le bout des doigts et qu’il sait bien la manier… sur circuit, c’est-à-dire de jour, sur un bitume parfait, sur un parcours qu’il connaît par coeur, entièrement sécurisé, avec personne en face, pas de voitures, pas de carrefours, pas de camions, pas de piétons, pas d’obstacles, pas de marquages glissants, pas de pièges, pas de trous ni de bosses…
Cela fait une toute petite différence.

On ne fait pas de concours de bite, je ne vais pas jouer à qui qu’a la plus grosse et qui pisse le plus loin.
Je ne suis pas Rossi et je n’ai pas envie de l’être, je ne suis pas un dieu de la moto, je me débrouille sans plus. J’ai eu trois accidents (mineurs) dans ma vie, donc je ne suis pas infaillible.
Mais j’ai juste parcouru plus de 500.000 km sur la route et je suis toujours en vie et entier.

Tu achètes une moto pour passer ta vie à 10.000 tours et plus ? C’est bien, ça montre juste que tu n’as rien compris au film. Aujourd’hui, on n’en est plus là, on ne peut plus conduire comme si on était seul sur la route. Même si toi, tu roules « propre », y a trop de conducteurs comme toi (ou pire) qui se chargeront vite de te faire comprendre qu’il vaut mieux faire attention. Ce qui veut dire « anticiper » et donc « rouler moins vite ».

La moto pour rouler vite et faire du bruit, c’est dépassé, c’est fini, c’est mort !

Maintenant, on a le droit de laisser faire la sélection naturelle. La plupart de ces jeunes coqs finissent à l’hôpital ou au cimetière dans les deux ans. Mais bien sûr, ce n’est jamais de leur faute…

Encore une fois, je vous conseille de bien réfléchir et de lire cet autre article : Pourquoi faire de la moto ?

* * *

  1 830 comments for “Quelle moto pour débuter ?

  1. Jeff
    23 octobre 2019 at 15:22

    Bonjour à tous,
    Je suis en train de passer le A2, et je suis tombé amoureux de la Svartpilen 401 (base de Duke 390).
    L’usage sera surtout la balade dans la région bordelaise (d’ailleurs un stage Passion Moto Formation sera à programmer par la suite…)
    Est-ce que le mono est facile à appréhender (formation sur CB500)?
    Merci pour vos réponses.
    Jeff

    • PILJEAN
      23 octobre 2019 at 18:49

      Jeff,
      cette moto me parait raisonnable. tu ne dis ni ton âge ni ta taille.
      490 cc monocylindre, moteur KTM, celà me parait érable. Je suis A2 64 ans en KTM 1090 adventure.
      Très satisfait de la moto. Toute moto est dangereuse si le motard prend des risques. Si tu es prudent en courbes, prend bien tes trajectoires, fais gaffe dans les ronds-points, la moto sera sympa.
      La moto n’est pas faite pour quelques tarés que je vois tous les jours. Il y a des marques: En voiture les Audi sont toujours au dessus des limitations de vitesses, en moto, il y les vertes qui sont souvent conduites hors clous.

      Bonne route

      • Jeff
        27 octobre 2019 at 15:16

        Salut Piljean,
        Merci pour ta réponse. En plus la question va se poser vite, le plateau est en poche depuis cette demain !!
        J’ai 38 ans, 1m80 pour 100kg (un beau bébé).Je ne suis pas un pas fou de la poignée, et surtout conscient que l’apprentissage ne fait que commencer.
        Pour les motos vertes, je ne commenterai pas 😉 je veux pas me faire d’ennemi avant même le papier rose (surtout que j’ai hésité longtemps avec un Z400).
        Bonne route.

        • PILJEAN
          27 octobre 2019 at 23:00

          Jeff,

          en complément de ce qu’a écrit Flatfab, sur le caractère spartiate de la moto, j’ajouterais qu’avec ton 1,80 m et tes 100 kgs, la position de conduite risque de s’avérer très fatigante. Avec mon 1,84m et 88 kgs, j’ai opté pour un trail pour le confort de conduite. Il y en a de bien en A2 pour le même prix que la Husqvarna moteur KTM, en japonnaises comme la Suzuki Vstrom 650. La position couchée sur le guidon et les jambes pliées en arrière n’est pas confortable pour les grands.

          Bienvenu au club des motards.

          • Jeff
            28 octobre 2019 at 10:17

            Piljean,
            Merci, mais attends la circulation pour me souhaiter la bienvenue (qui a dit que j’étais superstitieux?)
            Je suis d’accord avec toi sur la Vitpilen, je suis monté dessus en concession et même à l’arrêt, les demi-bracelets, c’est définitivement pas pour moi !! La Svart a un guidon plus haut et plus droit. Par contre, j’ai compris que dans tous es cas, rien ne vaudra un essai sur route pour se faire une vraie idée.
            Affaire à suivre après essai donc.
            Bonne journée.

    • FlatFab
      27 octobre 2019 at 16:47

      Un monocylindre de moyenne cylindrée comme celui de la Svartpilen est assez facile à manier car tu sais tout de suite si tu es en sous-régime (ça cogne) ou en sur-régime (ça vibre).
      A basse vitesse, il faut éviter le ralenti et veiller à garder un filet de gaz permanent.

      Après, il faut garder à l’esprit que c’est une moto totalement dénuée d’aspects pratiques : pas de protection, pas de bagagerie, pas de rangement, confort spartiate pour le conducteur et absent pour le passager.
      Attention aussi à l’entretien et à la nécessité d’un concessionnaire pas loin de chez soi.

      • Jeff
        28 octobre 2019 at 10:20

        Salut Flatfab,
        Merci pour tes infos sur le mono.
        Pour la concession, il y en a une pas très loin de Bordeaux donc je peux éliminer le problème, et j’ai commencer à regarder les accessoires pour la partie pratique.
        Pour le moment, les grandes virées ne sont pas au programme, mais ne jamais dire jamais…
        J’attends le papier rose pour pouvoir l’essayer.
        Bonne journée.

  2. Valentin B
    28 septembre 2019 at 13:43

    Bonjour,
    Et tout d’abord merci pour cet article qui a répondu a beaucoup de questions avant même que je ne les pose….
    J’ai 23 ans, 1m76 pour 95kg de forgeron, permis B plus en probatoire et je suis en train de passer le permis moto, en m’interrogeant sur ma future machine, évidemment. J’ai une problématique a vous soumettre : est-il judicieux, réalisable, de tout faire en moto ? Avoir une voiture ET une moto est très cher pour un débutant…
    A cela de nombreuses questions s’ajoutent ! L’option remorque est elle viable pour un débutant ? Sur quelle moto dois-je m’orienter ? J’ai remarqué que la Bandit est équipée d’une bulle, ce qui serait plus viable que d’autres roadsters comme le CB500 ou l’ER5 en cas de longs trajets et réguliers, non ? Comment savoir si une moto peut etre equipée d’un attache remorque ?
    J’habite en Bretagne donc pas de neige et très rarement du verglas, mais je suis en tous cas prêt a investir dans des pneus adaptés, quitte a avoir un jeu été et un hiver, pareil pour mon équipement. Je suis tout a fait conscient de l’inconfort des trajets sous la pluie, par temps froid etc pour avoir été passager très souvent, ce n’est pas quelque chose qui me dérange.
    Mon budget (moto seule) étant limité aux alentours de 2500€, j’imagine que ça me laisse peu de choix après avoir pris compte de tous ces paramètres.
    Je tiens également a dire que j’aime vraiment la moto, que j’aime conduire en voiture, pour la route, avaler les km, et pas pour frimer ou rouler comme un taré. Donc même si la moto est très diffèrente de la voiture, ma personnalité restera la même : rester en vie pour rouler le plus longtemps possible !
    Merci par avance pour vos conseils !!

    • PILJEAN
      28 septembre 2019 at 14:07

      Sur Ouest France il y a peu de motos à moins de 2500 euros: une Yamaha XJ600 fiable avec 15000 kms deux Suzuki SV 600 avec 30000 kms et des motos avec 60000 kms.
      Personnellement, je prendrais la moto la moins kilométrée et je vérifierais le carnet d’entretien.
      Je roule été hiver pluie soleil vent avec les mêmes pneus. J’adapte mon rythme et ma conduite aux conditions météo et je suis bien protégé avec des tenues pluie quand il fait un temps à ne pas mettre un motard dehors. La voiture ne me sert que lorsque je ne peux pas mettre deux packs de 6 l d’eau dans mon top case en faisant les courses alimentaires.
      Comme on dit souvent, ce ne sont pas les pneus, la moto, qui font que la sécurité soit améliorée. C’est ce qu’il y a sous le casque du motard. Si le cerveau rappelle en permanence l’absence de carrosserie, les risques, le motard reste en bon état.

    • Philippe Roche
      28 septembre 2019 at 17:29

      En gros, tu nous demandes de résoudre ton dilemme, auto ou moto, puisque tu indiques que tu n’as pas les moyens d’avoir les deux. Malheureusement, personne ne peut répondre à ta place.

      Il est parfaitement possible de vivre sans voiture, c’est ce que fait notre ami Fabien depuis plusieurs décennies. C’est ce que je fais aussi depuis moins longtemps que lui, sachant toutefois que je peux disposer d’une voiture dans des circonstances particulières, comme le transport de deux packs de 6 litres d’eau décrit par PILJEAN.

      Maintenant, si tu ne disposes que d’une moto pour te déplacer et faire face à tous les besoins de ta vie, tu ne peux pas te contenter d’un roadster, qui te permettra de rouler les cheveux au vent, mais ne t’aidera en rien à remplir ton réfrigérateur. Ni à aller chercher ta petite amie à l’aéroport avec ses bagages.

      Jusque là, j’ai été très négatif, mais je vais t’annoncer maintenant de bonnes nouvelles : pas besoin de tenue d’hiver en Bretagne, grâce à son climat océanique. Pas besoin non plus d’investir dans des pneus hiver.

      Quant à la remorque, à moins d’avoir une Goldwing, je pense qu’il faut oublier cette solution.

      Amicalement,
      Philippe.

    • Valentin B
      28 septembre 2019 at 18:27

      Merci a vous pour ces conseils !
      Je ne vous demande pas de résoudre mon dilemme bien sur, je cherche seulement a avoir votre avis sur le sujet, mais ma demande n’était sans doute pas claire… OK pour l’équipement et les pneus, mais je ne comprend pas pourquoi une remorque serait un problème?… C’est sans doute bête comme question mais je n’y connait rien. Une petite, faible volume, a utiliser dans les rares situations ou elle est nécessaire, ne fonctionnerait pas ? Un Bandit ferait-il l’affaire ?
      Sans passer par Ouest-France mais par Leboncoin, je trouve énormément d’annonces pour le Bandit, entre 2000 et 3000€, parfois peu kilométrés….
      Désolé de poser autant de questions, n’hésitez pas a me dire s’il vaut mieux aller les poser sur une autre section du forum.

      • PILJEAN
        28 septembre 2019 at 18:53

        Valentin,
        si j’ai bien lu, tu passes ton permis A2 et tu vas conduire une moto de 47 CV maximum que je n’ai pas vu sur Le bon coin. Il y en a une sur Ouest France. A moins de bricoler comme dans les îles une remorque attachée de façon bidouillée et non prudente, je n’ai pas de solution.
        Avec ton budget, en A2, tu es limité. Tu trouveras une 125, une 250, et encore, qui se traineront compte tenu de ta morphologie. Va voir les occasions des concessionnaires dans les grandes villes.
        Un choix s’impose entre moto et auto.
        Bon courage

  3. PILJEAN
    28 juin 2019 at 15:10

    Jonathan,
    si j’ai bien lu ta question, tu veux une moto avec du couple, pas chère à l’achat, en assurance, et en entretien.
    Tu as appris sur MT07 Yamaha qui est un bon rapport qualité prix et que l’on peut trouver en occasion. Honda CBR 650 est une valeur sure. Tu nous parle de la version 2019, donc neuve plus chère que la MT07 de près de 900 euros ( 8000 euros serait donc ton budget).La CBR 650 demande une position de conduite plus fatigante, sera moins maniable en ville, moins coupleuse à bas régime surtout en version A2. J’ai été Honda en 125 de 1975 à 2018 et j’ai une KTM 1090 Adventure la plus coupeuse des moto A2, notamment à bas régime, mais j’ai 63 ans. Sur la CBR 650 il faut aller chercher le couple au dessus de 7000 tr/mn, sur la MT07 et la KTM beaucoup plus bas. Si tu veux du couple une KTM 790 DUKE Roadster plus sportive que le trail te donnera pour les 48 CV réglementaires 73 NM à 5000 tr/mn, c’est à dire autant qu’une MT 07 non bridée. On en trouve d’occasion sur le parking vers les 8000 euros pour moins de 3000 kms. Si tu n’as pas d’expérience autre que le permis A2 de 2018, commence petit bras et tu resteras en vie. MT07 me semble un bon compromis, mieux que la 650CBR, mieux que la CBX 500 qui est sans doute la meilleure moto pour débutants.

  4. a
    24 mai 2019 at 16:43

    Bonjour

    Mère d’un ado de 17 ans qui passe son permis 125. Il lui est proposé une 125 CRM, deux temps, pour débuter. Qu’en pensez vous ? Il me dit l’avoir essayer et la trouvé trop puissante…est ce une moto pour débutant, sachant que mon fils ne cherche pas la puissance et la vitesse, et qu’il souhaite faire des road trip durant les vacances. Merci de votre aide

    • PILOUTIN
      24 mai 2019 at 19:57

      Madame,

      je comprend votre question. Les 125 cc sont faites pour les débutants, qui ont fait la formation.
      J’en ai eu 2: une 125 Varadero qui avançait bien à 110 km/h et freine bien et en 1975 une CB 125 Twin qui roulait à 90 km/h et freinait mal.
      Si votre fils veut faire, comme vous l’écrivez de la randonnée, sans vitesse, je ne pense pas qu’une moto de trial ou d’enduro soit adaptée. La 125 CRM est une moto de chemins tout terrain et forcément une 125 cc manquera de pêche pour ce genre d’activité dans les chemins de terre , qui nécessitent de l’équilibre et de l’expérience en maniabilité. Quant à aller sur la route avec une moto tout terrain, les pneus ne sont pas adaptés et ce sera très dangereux, suicidaire pour un débutant.
      Une bonne 125 Honda adaptée à sa taille ( CBF 1,80m) ira bien pour commencer. Ce sont des motos solides et peu onéreuses en entretien avec une vitesse de pointe à 100 -110km/h. Il faut surtout privilégier un casque homologué, des gants homologués (été et goretex hiver, un blouson de moto avec une dorsale et des protections coudes épaules, un pantalon de moto avec des protections genoux, hanches, des bottines ou bottes de moto étanches et protégeant les chevilles, une surveste et un surpentalon de pluie. Il faut mettre 1000 euros dans l’équipement du motard quitte à acheter une moto d’ occasion révisée avec 3-4 ans et 10000 kms, de préférence chez un concessionnaire.
      Pour un de mes enfants, moto tout terrain pour démarrer, je dis clairement  » NIET ». Il pourra faire du trial ou de l’enduro plus tard avec un permis A2 et de l’expérience, sur une KTM.
      J’ai 64 ans, ai passé le permis A2 et roule sur KTM 1090 adventure, avec des pneus de route. Si je veux aller sur les chemins, je dois changer de pneus.

    • FlatFab
      27 mai 2019 at 17:26

      De façon générale, il vaut mieux éviter les machines 125 à moteur deux-temps.
      Pour un usage routier par un débutant, privilégiez les moteurs quatre-temps !

      Quelques pistes :
      http://www.lerepairedesmotards.com/dossiers/motos/liste-moto-scooter-125-permis-a1-b.php

    • Julien
      24 juillet 2019 at 08:35

      Bonjour !
      Tout à bord merci pour ce super article, qui me permet de redescendre sur Terre. Je n’ai aucune expérience avec la moto, mais j’ai la sensation d’avoir la passion, cela fait bien longtemps que je ne rêve que de ça. Alors forcément on se monte le chou, à regarder pleins d’émissions de moto, à voir les gars rouler à fond sur circuit ou sur route. A regarder le test de moto toutes plus puissantes les une que les autres. Et cela devient petit à petit la norme dans notre esprit.
      Ce genre d’article est d’utilité publique, on prend vite conscience que la réalité est loin de tout ce que j’ai cité plus haut. (J’ai beaucoup aimé la citation sur les vieux motard et les motards fous, ça m’a beaucoup parlé).
      J’ai maintenant revu mes objectifs à la baisse en terme de puissance.
      Mais du coup il me vient une question :
      J’ai 26 ans, jamais roulé en moto, dois-je commencer par une 125cc ? Ou je peux tout de même partir sur une A2 (je précise que je pese lourd un peu plus de 100 kilos, je précise au cas ou ça joue dans le choix) ? Quelque soit le choix je ferais forcement le permis A (enfin A2), car la formation 125 apprend bien trop peu je pense pour survivre convenablement sur la route.
      J’ai vu sur d’autres forum que la 125 pouvait être dangereux finalement car trop peu de reprise pour se dégager, doubler etc.

      Qu’en pensez-vous ?

      Cordialement

  5. Laurence
    18 décembre 2018 at 23:27

    bonjour,
    merci pour cet article. J’apprécie beaucoup le côté motard serein et responsable! j’espère en devenir une.

    j’ai 49 ans, deux enfants, un très joli bonus voiture de 50% sur une 205 CTI, envie de rouler à moto depuis 30 ans, et enfin sauté le pas : en cours de formation, plateau réussi il y a une semaine (4A et 1B 😉 ), et la circulation à suivre.

    J’ai choisi de passer le permis A2, n’ayant jamais conduit de deux roues motorisé. 25 années de conduite à vélo dans Paris, quotidiennement, sans accident, pour plus de 20mn par trajet et bien dans le flux des voitures, mais pas de scooter ou de 125 (que mon permis B m’autorisait initialement). Pour moi il était absolument inconcevable de me lancer sur un 50cc, d’abord parce que cela me paraissait irresponsable, qu’il fallait apprendre, ensuite parce que je voulais une moto. La vieille envie s’était réveillée et je me suis lancée. j’ai pris le temps sans stress, passé plein d’heures sur le plateau, levé quelques blocages et pris drôlement de plaisir!

    Aujourd’hui, à quelques semaines de passer la circulation (pause de noel oblige, pas de créneaux avant le 15 janvier…), j’ai écumé les sites de concessionnaires, la centrale, le bon coin, et le reste… et une occasion neuve se présente : aïe, je sais, je m’étais résolue à acheter une occasion bien fiable et pas très sexy, éventuellement même une er6n comme à la moto école… mon cahier des charges était clair : un petit roadster basique, hauteur de selle à 78cm env. poids max 200kg, suffisamment puissante quand même pour ne pas perdre ce que j’aurai appris en formation, et surtout l’ABS, donc soit une moto neuve, soit une occasion récente …

    Et là aujourd’hui, me tombe dessus le scrambler ducati, une des versions qui disparaissent du catalogue en 2019 (la street classic), en promo à -15% chez le concessionnaire, soit le prix d’une occasion de 2 ans avec 5000 km au compteur… bonne hauteur de selle, poids ok, cylindrée un peu maxi, mais une fois bridée Ok, et je pense que je peux me faire confiance, je me classe plutôt en conductrice prudente, j’espère devenir une vieille motarde, mais.. allez, dites-moi ce que vous en pensez!
    Merci

    • PILJEAN
      19 décembre 2018 at 10:55

      Félicitations pour le plateau. La conduite devrait être une formalité. J’ai eu mon permis A2 en août et je conduis une KTM 1090 adventure bridée A2 car je mesure 1 m 84 avec le poids qui correspond. Donc, il me fallait un trail haut. A 63 ans, on apprécie de conduire droit et bien assis.
      Comme vous, je me suis intéressé à Ducati mais ils n’ont pas réussi à me vendre une bridée A2 Hyperstrada 821 en trail.
      La Ducati Scrambler ne me semble pas un mauvais choix, dès lors que le prix exorbitant Ducati est dégonflé de 15%. Tout est cher chez Ducati parce que c’est une Ducati, comme une Maserati ou Ferrari. La Scrambler est maniable, souple, avec une hauteur de selle basse, semble assez confortable pour des petits trajets ( sauf la Café Racer faite pour les crapauds). En A2, elle n’aura pas la pêche d’une Multistrada 1200, mais ce sera mieux qu’une Honda 500. Attention, le refroidissement est par air et donc l’été, la moto chauffera bien les jambes.
      J’ai fait mes études à Paris de 1974 à 1978 et je circulais en moto. Il y a du trafic et il faut une moto maniable avec un peu de couple sans avoir besoin de chevaux. Pourquoi pas une Ducati Scrambler si vous mesurez moins de 1m80,

      Profitez de la vie et de la moto.

      Vieux motard que jamais!

    • PILJEAN
      19 décembre 2018 at 10:59

      Très bon choix mais vous aurez chaud l’été.

      • Laurence
        19 décembre 2018 at 11:05

        Merci Piljean!
        Oui j’ai oublié de préciser : 1,64m, 55 kg, usage à la fois balade, week-end et boulot pour aller sur chantiers ou en rendez-vous client (mais pas de trajets quotidiens a priori).
        Bien vu le pbm de surchauffe l’ete, merci!

        • Mathilde
          15 septembre 2019 at 13:07

          Bonjour,
          Un grand merci pour cet article. Cela m’aide à y voir plus clair.
          J’ai passé le permis moto A il y a peu, l’équipement est au complet. Je n’avais jamais roulé en moto auparavant, uniquement en scooter 125.
          Se pose maintenant la question de la moto à choisir. Je ne suis pas une adepte de la vitesse, mon usage se limitera strictement à la ville (capitale). Je prends conseils auprès des personnes qui m’entourent mais je reçois des avis divergents, raison pour laquelle je me permets de vous solliciter.
          Certains me déconseille la Honda Cb 300 R, 31 chevaux, 141 kg plein fait , par manque de couple, et me conseille une moto de plus grande cylindrée et plus puissante ( entre 50 et 70 chevaux). Je suis une femme de gabarit normal. Qu’en pensez vous ?

          • Laurence
            15 septembre 2019 at 17:39

            Bonjour Mathilde,
            Je suis une femme de même gabarit que vous, et j’ai mon permis depuis janvier. Pour passer le permis vous avez pris l’habitude de conduire une moto plus lourde, de cylindrée 600 à 650. Moi je vous conseille de rester là-dessus, ce serait dommage de perdre ce que vous avez appris. Pour ma part j’habite Paris j’utilise ma moto essentiellement en ville, et en banlieue. Mais cela m’arrive fréquemment d’aller plus loin le week-end. J’ai acheté un Scrambler Ducati, 800 cm³. Pour moi c’est la moto parfaite.
            Bonne route et ride safe

          • FlatFab
            15 septembre 2019 at 18:43

            La puissance, on s’en tape complètement sur une moto pour débuter, surtout en ville !
            Le couple, c’est sympa, mais encore une fois, pour un usage strictement urbain et solo, c’est un critère secondaire.
            Dans votre cas, l’important est de trouver une moto facile à manier, qui se faufilera facilement, plutôt avec des aspects pratiques de rangement.

            Une femme « de gabarit normal », je ne sais pas ce que cela veut dire. Il faudrait préciser.
            Une taille « normale » pour une femme, je suppose que c’est entre 1,55 m et 1,70 m, mais il y a un monde entre ces deux tailles.

            Si la CB300R vous plaît, c’est une bonne machine pour débuter à Paris.
            Après, c’est une machine dépouillée, sans rangements…
            Un Suzuki V-Strom 250, par exemple, protège mieux, propose un porte-paquets d’origine et s’équipe plus facilement d’un top-case.

            • Mathilde
              15 septembre 2019 at 20:52

              Bonjour,
              J’habite Bruxelles.
              Je mesure 1m69, poids 58 kgs.

              • PILJEAN
                15 septembre 2019 at 23:09

                HONDA CB 500 X compte tenu de l’usage, du poids, de la taille.
                Moto maniable, se conduit comme un vélo en ville, et saura aller à 130 km/h sur autoroute.
                Compte tenu de votre taille, c’est parfait.
                Faible coût d’entretien, consommation en carburant faible.
                C’est ce que je prendrais pour votre usage.
                Moi, je fais 85 kgs, 1 m 84, et j’ai 63 ans. J’ai un trail KTM 1090 adventure moins maniable pour la ville, et je roule presque tous les jours, pluie, vent, soleil, froid, chaud.

                • FlatFab
                  16 septembre 2019 at 10:08

                  Raisonnable aussi.
                  Mais dans exactement la même catégorie, le V-Strom 250 est encore plus léger.

    • FlatFab
      19 décembre 2018 at 11:07

      Avant tout, éviter d’acheter une moto avant d’avoir le permis, donc sans pouvoir l’essayer !

      Mais à part ça, la Ducati Scrambler Street Classic est plutôt un bon choix pour commencer.
      C’est d’ailleurs un modèle A2 qui se vend très bien en France.

      • Laurence
        19 décembre 2018 at 20:07

        C’est certain Flatfab. Je vais voir si je peux obtenir un délai.
        Merci!

      • PILJEAN
        19 décembre 2018 at 23:00

        Flatfab a raison. Il faut essayer la moto, donc avoir le permis avant. L’essai vous permettra de savoir si la moto va correspondre à votre style de conduite, votre tempérament. J’avais prévu d’acheter une Honda 500 X trail, après une CB 125 Twin honda en 1975 et une 125 Varadero Honda en 2014. Quand j’ai essayé la Honda 500 X, je l’ai trouvée poussive, trop petite pour ma taille. J’étais mal assis. Quand je suis monté sur la KTM, j’ai su que c’était la moto qu’il me fallait. Donc, aujourd’hui vous avez sélectionné la Ducati Scrambler et c’est un bon choix. Vous verrez quand vous l’essaierez si c’est la moto qui vous convient.
        Pour le permis, vu vos notes au plateau, je suppose du 1 er coup, comme mes notes au 1 er coup, je suis convaincu que vous allez l’avoir du premier coup.
        Comme le dit Flatfab, on ne commande pas la moto avant le permis et surtout pas avant de l’avoir essayée? C’est primordial.
        A bientôt sur la route.

  6. berthe
    11 octobre 2018 at 16:20

    Super article écrit avec cœur et sincérité

  7. PERRETTE
    30 août 2018 at 17:32

    Bonjour

    Je réfléchit tous doucement à l’achat de ma première moto et jusqu’à peu j’était décidé à prendre une g310 r. Très sympathique (visuellement), petit moteur, légère, consomme peu, etc …

    cependant j’ai trouvé sur internet plusieurs modèle, (dans un garage qui c’est spécialisé la dedans) d’une moto qui est vraiment un coup de cœur, la 620 ie Monster .

    certes elle va couter un peu moins cher comme c’est un vieux modèle d’occasion. (3 750€ contre 5 000 € pour la G310R) cependant beaucoup de point me font peur sur cette machine.

    le fait qu’elle n’est pas d’abs, qu’elle soit plus typé sportive et donc plus puissante et plein de chose que je ne sais pas encore.

    du coup je me demande si pour un débutant comme moi qui à passer sont A2 il y à 2 ans, qui n’a plus touché un guidons depuis, si c’est pas inconscient de débuté en 620 ie. (même en étant vraiment très prudent, ce qui ne fait pas tout)

    en vous remerciant beaucoup par avance

    • FlatFab
      30 août 2018 at 20:17

      Effectivement, choisir un Ducati Monster en toute première moto après deux ans sans pratique ne me paraît pas adapté.
      Je sais que c’est une bécane très « sexy », mais elle ne convient pas à un débutant : châssis très rigide qui ne pardonne pas, freinage brutal sans ABS, position inconfortable et fatigante…

      • PERRETTE
        31 août 2018 at 10:51

        Bonjour

        Je vous remercie, cela me confirme se que je craignait. Je vais donc partir sur la BMW G310R.

        Avez vous quelque chose de particulier à reprocher sur le choix de cette moto dans ma situation ?

        en vous remerciant

        • FlatFab
          31 août 2018 at 10:57

          Rien, tant que vous acceptez son esthétique et que vous avez les moyens de la payer.

          • PERRETTE
            31 août 2018 at 11:03

            Très bien, je vais donc partir sur cette machine

            en vous remerciant pour votre site

            • Yannick
              31 août 2018 at 12:47

              Perrette,
              La BMW G310R est un bon choix pour débuter. Il n’y a pas trop de couple, pas trop de chevaux et c’est une BMW.
              Ducati, c’est joli mais pas fait pour les débutants. C’est une marque chère.
              Profitez bien de cette BMW prudemment, avec des yeux partout car le danger est partout.

              Yannick

              • Seb63
                3 septembre 2018 at 19:34

                Bonjour Perrette,
                Oui, la BMW G310 R est un bon choix pour débuter (pas la Ducat). Un seul conseil, profite que la saison se termine, je viens de vérifier, plusieurs motos à faible kilométrage (3000 km max, voire moins, il faut écouler le stock imposé par BMW…) sont en déstockage chez les concess, tu gagnes entre 500 et 1000 euros, de quoi améliorer ta protection au niveau de la tenue (avec l’achat de la moto, le concess devrait te faire des remises aussi sur l’équipement, il a parfois bien plus de marge). Tu perdras moins aussi quand tu la revendras dans 2 ans (au niveau assurance, pense bien à prendre une option remboursement valeur d’achat pendant 2 ans, c’est pratique car cette moto devrait vite perdre sa cote en occasion….). Dernière remarque, j’ai vu que certaines occasions sont garantie 3 ans, pratique si tu la revends avant expiration du délai (bien vérifier que la garantie est cessible au futur acquéreur), c’est un bon avantage.
                Amitiés motardes,
                Seb

                • PERRETTE Valentin
                  21 décembre 2018 at 09:32

                  Bonjour

                  Merci à vous tous pour vos précieux conseil.

                  j’avais en effet l’intention de prendre l’extension de garantie, et pour ce qui est des offres je contes l’acheter dans 1 ans, après l’été en somme

                  (Je fait construire m’a maison et je veut être sur de pas avoir de mauvaise surprise, sa sera ridicule de claquer 6000€ dans une moto pour ce retrouver à la revendre 6 mois après car j’ai été trop impatient. Surtout que je rêve d’une bécane depuis mes 11 ans et que j’en est 24 autant dire que 6 mois de plus ou moins je vais pas les voir)

                  Par contre un de vos commentaire me choque c’est « Tu perdras moins aussi quand tu la revendras dans 2 ans » pourquoi la revendre ? personnellement je conte faire en moyenne 18 000 kms par ans avec m’a moto (principalement pour aller au boulo) et contait la garder au moins 10 ans la pousser à presque 200 000 kms et voir quoi prendre par la suite (et la c’est casse tête car c’est le match grosse BM ou grosse HD)

                  ce genre de « petite » moto de sont pas très fiable dans le temps ?

                  (sachant que je suis du genre bête et con avec l’entretient de mes véhicules. je respecte à la lettres le cahier d’entretient et je fais faire tout (même les pneus) dans une concession de la marque (si possible celle ou j’ai acheter le dit véhicule)

                  Merci de votre réponse car si il ce trouve que cette moto (La G310R) n’est pas fiable dans le temps je vais peut être changer de model (genre une F800R par exemple)

                  cordialement

  8. AnnaG
    16 août 2018 at 08:35

    Bonjour,

    D’abord je vous remercie pour la clarté de votre site, très utile à ma formation.

    Je passe actuellement le permis moto, cela se passe plutôt bien, ma difficulté principale étant de prendre de l’inclinaison.
    Pensez-vous qu’il serait intéressant d’investir dans une 125 pour m’aider pour le permis, puis de débuter dessus même après l’obtention du permis afin de me familiariser avec la conduite d’un deux roues, avant d’opter pour une moto plus conséquente ? (J’ai 22 ans et jamais conduis de deux roues avant le début de ma formation.) Je me demande si ça ne serait pas une perte de temps (et d’argent !).

    Cordialement

    • FlatFab
      16 août 2018 at 10:17

      Réponse dans l’article Comment « bien » commencer la moto.

      • YANNICK PILJEAN
        16 août 2018 at 10:53

        Bonjour
        Si vous préparez le A2 ce sera un choc de vous retrouver en 125 sans accélération.
        En acheter une pour préparer le permis ne sert à rien sauf à prendre de mauvaises habitudes.
        Pour débuter il vous faudra une moto pas trop nerveuse style Honda CB 500 x ou f voir une MT 07 pour acquérir de l’experience.

        • AnnaG
          16 août 2018 at 17:34

          Merci pour votre réponse.
          C’est également la crainte que j’avais en pensant acheter une 125 pour m’aider à la préparation du permis A2.
          Je vais donc abandonner cette idée.

          • FlatFab
            16 août 2018 at 20:04

            Sérieusement, avez-vous lu l’article que je vous ai indiqué ?
            Si vous avez déjà commencé la préparation au permis A2 et que tout se passe bien, continuez.
            Si vous n’avez pas encore commencé ou que vous éprouvez de grosses difficultés, le passage par une 125 peut être une idée, à certaines conditions, précisées dans l’article.

            • AnnaG
              17 août 2018 at 08:42

              Bien sûr, je l’ai lu, néanmoins je le trouvais justement plutôt destiné aux personnes n’ayant pas encore débuté la préparation du permis A2.
              Je réussi le lent et je commence l’apprentissage du rapide, ma seule difficulté est l’inclinaison à allure basse (travaillée avec un slalom « serré » au début de ma formation), que je réussi une fois sur deux (mais pas de problème pour les demi-tour, que ce soit au lent ou au rapide).
              Je pensais que me former en dehors des heures de formation sur une 125 aurait pu être utile mais cela sera effectivement une perte de temps étant donné les différences entre ces types de motos.

              • Seb63
                20 août 2018 at 22:27

                Bonjour,
                Je suis passé par là aussi. Mon commentaire personnel est de t’orienter vers une moto A2, pas trop lourde (perso, j’ai une cb500f ; avant j’avais une cbr125, j’ai appris certes mais j’aurai pu économiser un peu d’argent en passant directement le gros cube…). La 125 m’a permis de confirmer mon utilisation de la moto (loisir dans mon cas), j’en étais très content mais j’en avais vraiment ras le bol de voir les voitures me coller sur voie rapide (cela a été ma motivation pour avoir un peu plus gros). Avoir plus de pêche c’est sécurisant, une A2 est suffisante (j’ai passé le A mais acheté une moto A2, aucun intérêt d’avoir 100 ch pour mon usage et vu mon niveau moto, step by step -).
                Pour le commentaire concernant l’inclinaison à basse vitesse, j’ai mis du temps à comprendre que je pouvais aller très lentement à la condition d’avoir suffisamment d’accélération, et donc de jouer de manière combinée sur l’embrayage et le frein arrière (pas de frein avant sinon grand risque de chute). La maîtrise de l’embrayage, accélérateur et frein arrière m’a pris du temps, je dirai que 6 mois après avoir eu le permis je maîtrisais davantage le processus et je pouvais me mouvoir en ville à allure très très lente en gardant bien la moto serrée entre les genoux, sans pied à terre. Va voir sur ce Site les pages concernant les allures lentes ou le plateau, cela m’a bien aidé. C’est important en pratique de pouvoir incliner à allure lente, par exemple dans un rond point… De toute façon, à allure lente, il faut garder de l’accélération, ne serait ce pour ne pas caler…
                En espérant que ce retour d’expérience pourra t’aider,
                Amitiés motardes

                • AnnaG
                  21 août 2018 at 11:03

                  Bonjour,
                  Je pense m’orienter vers une MT07, utilisée par ma moto école. C’est vrai que finalement je ne voyais plus l’intérêt d’acheter une 125 à côté si ce n’était pas pour les mêmes plaisirs de conduite qu’un gros cube… d’autant plus que je me rapproche du passage du plateau.
                  L’allure lente ça va, c’est vraiment l’inclinaison seulement en tournant à droite qui est plus compliquée. Ca ne me pose pas de problème pour les épreuves du permis (peut être pour l’évitement à droite que je suis en train de débuter) mais ça m’en causera peut-être pour les virages serrés…
                  En tous cas, merci pour votre commentaire et vos conseils.

  9. Emmanuel Fontaine
    29 juillet 2018 at 19:18

    Bonjour,
    Bravo pour cet article vous ne mâcher pas vos mots et c’est très bien, merci de nous remettre les idées dans le bon vent, j’ai 51 ans 115 kg et 1m95 voila pour le pedigrée, et je passe la circulation ces jours. Comme pas mal d’entre vous je roule en scout 125 pour aller au boulot, mais en faisant le tour des concessions, j’en ai vu 9, et la dernière chez kawa je suis tombé sur une Z 900 A2 rouge « et de battre mon coeur c’est arrêté  » je suis rentré et lu tout se qu’il avait sur le web sur cette moto et je l’ai acheté car elle correspondait au budget que je m’était fixé, mais comme vous le dites si bien dans votre article je me suis fait plaisir et rien d’autre.
    Ce n’est pas pour la vitesse mais en faisant un essai sur circuit elle m’a parue moins violente que les mt 07 sur lequel je fait mes leçons de conduite ou la Z 650 que le concessionnaire nous a fait essayer, ces petites cylindrées vous secoue comme un prunier, et la plus part n’ont pas d’options selle haute en vous souhaitant bonne route à tous.

  10. lala
    25 juillet 2018 at 14:06

    Bonjour à tous 🙂

    D’abord merci pour ce super article !!!

    Je ne suis pas dans la bonne catégorie pour poser ma question mais je me lance!

    j’ai 28 ans, maman de 2 loupiaux et j’ai la formation pour conduire un 125.
    Je voudrais me lancer dans l’achat d’une moto ou d’un scooter en 125 en sachant que :

    – je mesure 1m80
    – je suis pas légère : 95 kilos
    – la vitesse bof, je suis plutôt peureuse même en voiture.
    – je cherche une moto pour mes trajets boulots donc : Seine-et-Marne (77) vers Paris (75012).
    donc beaucoup de route, tous les jours. Il me faudrait quelque chose qui supporte les kilomètres : 55 km allée et pareil retour.

    L’objectif est de confirmer que
    1) j’en suis capable (d’aller au boulot en moto ou scooter, enfin en 2 roues car j’ai un peu peur du fait que au volant de mon scenic, j’ai peur pour les motards, je trouve qu’ils sont vulnérables donc je fais très très attention à bien vérifier tout, angles morts etc…)
    et
    2) que le 2 roues est meilleur que ma pauvre ligne de train qui saute tout le temps… J’aimerais gagner du temps de trajet et d’attente de trains annulés (passe toutes les heures vers gare de l’est donc suffit qu’un soit supprimé…) et profiter de mes bambins.

    Aidez moi à me lancer s’il vous plaît car j’ai peur de prendre un 2 roues qui ne corresponde pas à ma demande (surtout les longs trajets) 🙂 🙂 🙂
    A bientôt
    Que me conseillez-vous ?

    • PILJEAN
      26 juillet 2018 at 11:30

      Bonjour,
      J’ai lu que vous avez la formation 7h 125cc.
      J’ai écrit sur ce site que j’avais 62 ans et que je passais le permis A2 après avoir roulé 4 ans en Honda CB 125 Twin de 1975 à 1979 et de 2014 à maintenant sur une Honda Varadero 125 qui est passée de 500 à 11000 kms et reste dans un état irréprochable avec de bons pneus Michelin et pas les pneus d’origine.
      Comme vous 1 m 84 et selon l’humeur de la balance de 80 à 85 kgs,
      55kms le matin 55 kms le soir en 125 même à 11000 tours / minute soit environ 110 km/h compteur 105 réels, c’est faisable puisque les vietnamiens, les thaïlandais le font tous les jours… Cela reste long. Il faut être bien équipée pour l’hiver avec sous vêtements chauds + gants gorets, équipement pluie complet. J’ai fait Bretagne Paris en CB 125 à 22 ans l’hiver. Vous allez être vite fatiguée de 110 km par jour en 125. Pour les jours d’embouteillages, par beau temps, quand les fainéants de la SNCF vous prennent en otage, c’est une bonne solution de rechange. J’ai bien dit de rechange. Mon travail était à 40 kms de la maison donc 25 mn environ le matin et le soir.
      Moto 125 signifie 15 CV maximum pas de couple donc peu d’accélérations.
      Je ne parle même pas de scooter, ce qui pour moi est du suicide quand on dépasse 1m 60 et 50 kg, avec des risques de chutes. Même la petite 125 honda modèle Mimie Matty n’a pas de tenue de route en virage. Je pense à vos enfants qui aimeraient garder leur même en parfait état de santé.
      La moto, c’est dangereux même avec 38000 kms d’expérience. Le danger est partout. Il faut avoir des yeux partout, anticiper et pas jouer les Marc Marques. Pas de carrosserie, la moindre erreur se paie cash.
      C’est bien pour celà que le Papy que je suis passe son plateau bientôt pour pouvoir accéder à 48 cv et 60Nm, et avoir une grosse piqure de rappel.
      C’est chiant de repasser le code voiture, d’être à la merci d’un cône d’évitement, de ne pas avoir la validation des acquis de l’expérience, mais la sécurité n’a pas de prix.
      Quand on est grand, la position de conduite du Trail Varadero 125, Triumph Tiger 800 bridée, Honda CBX 500, est moins fatigante que d’être couché sur le guidon ou avoir les genoux pliés à 45°.
      Espérant vous avoir éclairé par mon expérience.

    • FlatFab
      26 juillet 2018 at 13:03

      Mon conseil : un trail routier 125.
      Donc Honda Varadero 125, d’occasion bien sûr.
      Ou Derbi 125 Terra, éventuellement en version Adventure.

      Pour réduire la peur de la route, un à deux jours de formation, type « prise en main » ou « perfectionnement », devraient aider.

    • louis
      30 juillet 2018 at 11:32

      Hello Lala,
      Je ne veux pas paraître pessimiste mais 55 km en hiver c’est beaucoup après une journée de travail. En novembre , il pleut, on ne voit pas grand chose , il fait nuit , on a froid et sur une voie rapide en RP en 125cc dans ces conditions on se sent pas hyper à l’aise…Mais il y en a qui le font. Moi j’en fait 25km en cb500x et maintenant en hiver ,je prendre le rer ….
      Bonne route

  11. Geoffroy
    24 juillet 2018 at 14:11

    Bonjour,

    Je roule actuellement en scooter 125cc mais je suis en train de passer mon permis moto car je souhaite passer à quelque chose de plus stable et plus rassurant. J’aimerais rester sur de la boîte auto car je traverse Paris et proche banlieue tous les jours. Je trouve que le Honda Xadv semble être un bon compromis dans mon cas.
    Quelqu’un a t-il un avis sur cette moto hybride? pour de l’usage dans Paris et proche banlieue?
    Ps: Je mesure 1m72 et j’ai peur que la selle soit trop haute au vu de sa taille et du poids de l’engin..

    Merci d’avance.

    Franck

    • PILJEAN
      26 juillet 2018 at 11:39

      Bonjour,

      Je m’appelle Yannick et j’ai déjà écrit sur le site.

      62 ans, en cours de formation permis A2.
      Paris proche banlieue, je connais car j’ai roulé en CB 125 HONDA pendant mes 4 années d’études de 1974 à 1978. Montmartre Université Créteil Paris XII était un trajet habituel. Il faut un véhicule qui braque et maniable et pas forcément beaucoup de chevaux.
      Avec un permis A2 je prendrais une Honda CBF ou CBX 500 qui se conduit comme un vélo, aussi bien que ma 125 Varadero qui va bien en ville aussi.
      Bon courage dans les bouchons et la pollution, les multiples feux carrefours… On est mieux en Bretagne.

      Espérant vous avoir éclairé.

      • Geoffroy Franck
        26 juillet 2018 at 14:47

        Bonjour Yannick,

        Merci pour vos conseils. En effet ça doit être plus agréable de rouler en Bretagne qu’à Paris surtout en ce moment!

        Bon courage pour votre permis A2! Bonne route.

        Franck

    • FlatFab
      26 juillet 2018 at 14:39

      Au vu de l’usage envisagé, le X-ADV ne présente aucun intérêt.
      Vous serez mieux sur un Honda 650 Integra, construit sur la même base mais sans le côté tout-terrain.

      • Geoffroy Franck
        26 juillet 2018 at 14:51

        Bonjour,

        En effet vous avez raison le X-ADV ne me serait pas d’une grande utilité. Mais j’avoue être très attiré par la boîte DCT de chez Honda et la gamme des NC notamment le NC750x me semble un bon compromis et plutôt bien pour un débutant en moto.
        Je suis déjà habitué à la conduite d’un deux roues à Paris puisque je traverse cette ville toutes les semaines depuis plus de 2 ans maintenant. Mais le scooter 125cc je n’en peux plus..

        Merci pour votre réponse en tout cas.

        • FlatFab
          26 juillet 2018 at 15:34

          Il y a effectivement le NC 750 X.
          Mais encore une fois, l’Integra 650 est lui aussi équipé de la boîte DCT et accessible en version A2.

  12. Seventh
    21 juillet 2018 at 10:38

    Je suis trop vieux et ai obtenu mon permis il y a trop longtemps (40 ans) pour être « cru » par les jeunes lecteurs… mais j’ai deux filles neo-motardes qui me permettent de mieux comprendre et mieux me souvenir de ce qui avait présidé à mes choix de l’époque (fin des années 70, début des années 80).

    Tous les éléments de l’article ont pu se vérifier en 40 ans : deux accidents, à 14 et 16, puis plus aucun pour les 38 ans suivants… j’ai appris qu’être vu était un élément de survie essentiel, qu’un automobiliste pressé ne regarde par autour de lui, qu’aller vite là où il y a du monde multipliait des risques, que les éléments de sécurité extérieurs (les stops et les feux) étaient utiles à la sécurité… mes copains décédés jeunes m’ont aidé dans cette prise de conscience, ils étaient pour l’essentiel responsables de leur sort, hélas… passons…

    La première moto doit « faire plaisir » à son propriétaire : c’est là que le bât blesse… une moto n’est pas un achat de « raison » mais un achat de « passion » (même à 55 ans ! Oui oui !)… l’équation consiste à placer la passion au bon endroit : la vitesse sur la piste, le plaisir sur la route… les néo-vintages aident beaucoup sous cet angle, en proposant une approche « pacifiée » de la moto.

    Pas grand chose à faire pour la poussée de testostérone masculine de la tranche d’âge 18-42 ans (eh oui ! ça va jusque là ! Les assureurs considèrent qu’il est inutile de tenter de raisonner un être masculin de moins de 42 ans sur le sujet « vitesse/risque sur la route », d’où ds assurances au montant affolant dans les premières années)…

    Curieusement, mes meilleurs souvenirs de débutant ne sont pas sur de grosses machines (et j’ai eu une 1100 dès 19 ans, à l’époque on pouvait tout !), mais sur mes Yamaha Ténéré et Honda Paris-Dakar : poids léger, sensations, agrément… tout y était. Ce serait à refaire je commencerait par un 500 XT… mais ce créneau est mal occupé actuellement : une triste Yamaha 400 SR de 23CV, une triste Mash 500 de 28 CV… dommage de ne pas avoir une moto simple avec un moteur de 35 CV (je crois que le A2 plafonne à 47.5 CV, il y a de la marge… un mono 500 léger et coupleux, dans les 35/40 CV… un neo 500 XT ?)…

  13. Audrey
    14 juin 2018 at 09:29

    Bonjour,

    merci pour ce super article complet et mordant (j’adore!).
    Je suis en pleine phase de renseignements. Envie de passer le permis depuis que je suis ado.
    J’ai un profil plutôt sécure je pense (femme, 30ans, deux enfants, travaille dans l’entretien routier et la sécurité routière donc sensibilisée). Et je cherche surtout une moto maniable, légère pour faire de la ville et un peu de campagne. Mais je cherche aussi à me faire plaisir sur le physique de la bête.
    J’avais en tête une bmw F 800R (papa roule en bmw donc forcément il m’en vente les mérites…), mais j’ai bien l’impression que je vais revoir ma copie…
    J’attends déjà les soldes avec impatience pour m’équiper (léger et coqué ^^), repasser le code et passer le permis, mais il est difficile de ne pas regarder les engins avant même de commencer la conduite…
    Sur ce, je m’en vais me balader entre les articles et mets le votre en favoris pour revenir dessus plus tard.
    Belle journée et merci
    Audrey

    • FlatFab
      15 juin 2018 at 22:02

      Tu as la BMW G310R qui ressemble pas mal à la F800R, tout en étant homologuée A2, légère et basse.

  14. Titi
    6 juin 2018 at 22:14

    Salut !

    Article très complet qui ne se limite pas simplement à la puissance ou au look de la moto.

    Je passe le permis A2 (plateau semaine prochaine) et le choix d’une première moto dans expérience est un vrai casse tête.

    Pour le profil : homme, 36 ans, marié et une petite fille de 2 ans, 1m70 pour 85kg. La moto, c’est surtout pour le trajet maison – boulot (40 km aller – retour du côté de Toulon) sur autoroute avec option ville, routes départementales.

    Je ne m’ oriente clairement pas sur un trail, trop haut pour moi, ni sportive car je n’aime pas trop le look ni le confort.

    Budget limité à 5000€ donc sur de l’occasion.

    La vraie question, c’est : plutôt moto en 47,5ch full quitte à changer dans 2 ans, ou alors moto plus puissante mais bridée que je ferai débrider une fois le permis A obtenu ?

    Ma réflexion est la suivante : quand on débride une moto, ça devient une nouvelle moto à découvrir.

    Les choix aujourd’hui s’arrêtent sur :
    – MT-07
    – CB 650 F (2014-2107)
    – Z650
    – 650 sv
    – Duke 690
    – Er6 après 2012
    – CB 500 F
    – Duke 390

    Pour les Duke, j’ai peur que le mono tape un peu trop et il semble que ce soit un peu sport à conduire. Pour le reste…

    Un petit conseil peut être ?

    Merci

    • PILJEAN
      7 juin 2018 at 11:06

      Titi,
      j’ai votre âge en inversé (63). J’ai roulé en 125 honda les 4 dernières années et de 1975 à 1979.
      Les 6 premiers mois sont les plus dangereux, avec les risques de la ville (passages piétons, plaques d’égouts), les départementales et le gravillon dans les virages. J’ai pris quelques gadins en 1974 à Paris, jamais sur route.
      Je suis comme vous, je passe le permis A2. J’opte pour une CB 500 X Honda, c’est à dire la 500 F en trail, car je fais 1,84m 80 kg.
      Cette moto est facile à revendre car elle faite uniquement pour le A2 d’origine 35KW 47,5CV. La MT07 Yamaha me plaisait aussi mais je l’ai trouvée plus puissante même bridée au niveau du couple.
      BMW KTM trop chères trop typées, techniques, donc pas avant d’avoir fait 30000 kms en 500cc.
      Avantage de la CB 500, il y a plein de motos en occasion à moins de 5000 € en bon état et elle sera facile à revendre dans 2 ans.

      Bon plateau.

      • Titi
        9 juin 2018 at 18:45

        Bonjour,

        Merci pour l’avis. Je prends

        J’ai fait un peu d’autoroute aujourd’hui et je me rends compte que sur un roadster, ben on ramasse pas mal.

        Faut que j’aille essayer le cb500x.

  15. PILJEAN
    25 mai 2018 at 22:53

    Merci pour ce superbe article très intelligent sur la sécurité du motard qui veut profiter de la vie et de sa passion entier.
    Je passe le permis A 2 à l’âge de 63 ans. Evidemment, j’ai commencé en 1975 par une CB 125 Bicylindre HONDA pendant 4 ans et 30000 kms, roulé plus de 1 000 000 de kms sans accident en voiture, piloté Porsche sur circuit, et je suis revenu à la 125 VARADERO il y a 4 ans, été, hiver, sec, pluie.
    Bonne petite moto mais pour rouler à 110 kms sur voie rapide, le moteur est à 10500 11000 tous minutes, alors que ma voiture est à 2000 tours minutes.
    Comme je fais 1 m 84 et 84 kilos la CB 500 X HONDA me semble trop petite pour moi, un peu légère pour les virages, le vent breton. Honda me conseille la NC 750 S ou X même en boîte automatique avec ABS. Coupleuse, pas puissante. Elle me parait équilibrée avec les 2 valises arrière.
    Pour moi la moto, c’est comme vous, pas pour jouer les kékés mais se promener dans le respect des limitations de vitesse, des conditions de circulation, avec un minimum de confort, un maximum de sécurité. 130 km/h sur autoroute à 4500 tours minutes me vont parfaitement mieux que 110 km/h à 10500 tours minute actuellement. C’est le motif de mon passage du A2 que j’aurai en A à 65 ans et qui ne me conduira pas à la recherche de l’armada.
    Que pensez vous de la NC 750 S ou X Honda pour mon profil. Vieux Motard que jamais!
    Avec mes remerciements.

    • louis
      29 mai 2018 at 12:47

      Entre cb500x et Nc750 c’est plus une question de styles de conduite différents . Cet été j’ai fait Paris – Pospoder et beaucoup roulé en Bretagne sans aucun souci avec le vent avec ma Cb500X 🙂 (ok je suis plus petit mais bon – 54ans , 1m76 , 78 Kg ) . Je pense qu’il faut essayer les deux et comparer.

      • PILJEAN
        29 mai 2018 at 23:55

        Merci Louis!

        Porspoder, le phare du Four, la plage des dames, la pointe Saint Jacques, la plage du Melon, la plage du Bourg, le GR 34, l’Aber Wrach, les roches de Porsall, en CB 500 X, quel plaisir vous avez eu!

        Merci pour votre avis. LA CB 500 X tient bien la route et le vent.

    • FlatFab
      29 mai 2018 at 13:09

      Entre CB500X et NC750X, la différence se jouera sur votre position de conduite, en fonction de votre morphologie.
      Il faut aller essayer les deux et comparer.
      Ce sont deux très bonnes motos pour débuter.

      • PILJEAN
        29 mai 2018 at 23:42

        Merci pour votre réponse

    • Renaud
      29 mai 2018 at 17:58

      Comme l’ont dit les autres, c’est peut-être principalement une affaire de morphologie.

      Ce sont deux bonne motos mais il faut savoir qu’elles n’ont pas le même tempérament. Pour faire simple la plateforme des NC700 et NC750 qui ont suivi n’ont pas vraiment un comportement « motard » habituel. Parfaites pour la ville et la route au quotidien, il ne faudra pas vraiment leur chercher un caractère joueur. Par exemple le rupteur arrive très tôt sur ces modèles, quasiment là où le jeu commence sur les « motos normales ». Raison de plus pour vouloir un modèle automatique DCT?

      La plateforme CB500 dont fait partie la CB500X est, toute proportion gardée, plus joueuse. J’ai une version F (« roadster ») et j’ai pas mal l’occasion de discuter avec des utilisateurs de version X. Ils sont dans l’ensemble très content. Elle n’a pour ainsi dire aucun défaut majeur. Allez faire un tour en concession et passer sur le forum CB500forever pour vous faire une plus ample idée!

      • PILJEAN
        30 mai 2018 at 00:11

        Merci Renaud.
        Ma morphologie me conduirait vers la NC 750 S manuelle plus légère, mais je lis dans votre avis, comme bien d’autres que la CB 500 est une moto sympa joueuse avec une couple maxi plus haut dans les tours, plus joueuse, une peu comme la Yamaha 700 Fazer. Beaucoup disent, dont les moniteurs, qu’à deux la 750 débridée fera mieux le job, qu’elle est très sécurisante avec l’ABS, accélérations plus progressives et limitées.
        Avec un A2 la CB 500 X serait sans doute la bonne solution pour 2 ans, avant de monter vers la grande soeur de ma Varadero, un trail de 1000 ou 1500 CC. Avantage, la CB 500 X fait 35 kw sans avoir besoin d’être bridée et est recherchée par les nouveaux permis A 2.
        Votre avis m’est précieux.

    • Doumé
      30 juin 2018 at 16:38

      Bonjour « PILJEAN »,

      J’ai 57 ans, et j’ai passé le permis moto assez tard, j’avais presque 30 ans.

      La dernière moto que j’avais en 1994… était une Yam R1 débridée, et autant te dire que je n’ai jamais pris autant de plaisir avec une moto que celle-ci !
      L’an dernier, j’ai voulu m’y remettre, mais j’ai un problème de cheville gauche et j’ai décidé de passer au tout automatique.
      J’ai acheté une NC 750X DCT d’occasion, et c’est vraiment génial !!
      Comme tu le dis « pas pour jouer les kékés mais se promener dans le respect des limitations de vitesse, des conditions de circulation, avec un minimum de confort, un maximum de sécurité ».
      Cette bécane est plus lourde que les autres certes (du fait du surpoids de la boite auto), mais elle se conduit comme une voiture automatique, cad que tu n’as rien à faire, elle a du couple et en duo ce n’est vraiment pas un problème !
      D’accord, bon nombre de bécanes te doubleront (en dépassant les limites de vitesses autorisées), mais l’essentiel est de prendre du plaisir. Les autres, on s’en fiche !!!
      Bonnes balades à toutes et à tous

      Dom

  16. Nicolas
    29 avril 2018 at 11:58

    Bonjour FlatFab, merci pour cet article complet et très intéressant !

    Je suis actuellement en train de passer le permis moto A2 (sur une Honda CB 500). J’ai 27 ans et déjà eu une première expérience de 4 ans de 50CC.
    Je cherche donc du coup une moto pour une utilisation :
    Maison-Boulot (15-20min de trajet)
    Maison-Ville (10min de trajet)
    Occasionnellement trajet de 1 à 2 H
    Petite balade pour le plaisir de conduire

    Je ne cherche pas un monstre de puissance surtout avec toute les restrictions de vitesse et radars de nos jours, mais qui puisse me permettre de doubler sans risque, je cherche le plaisir de conduire une moto agréable en étant raisonnable et responsable.

    La CB 500 me tente bien pour débuter mais en cherchant des occasions je suis tombé sur une CB 650 F de 2016 avec un peu moins de 10000Km et 400€ de moins en assurance (simulé sur les furets) à l’année qu’une CB 500 de 2017. (Peu d’occasions dans mon département ou proche) .

    Sur l’annonce il est précisé « Carte grise A2 » donc cette moto est « déjà » bridée?
    Et est-ce que cette moto est adapté pour un débutant?

    • FlatFab
      16 mai 2018 at 11:43

      Les Honda CB 500 et 650, quelle que soit leur version, sont adaptées pour débuter.
      Toutefois, bien souvent, quand le vendeur précise « carte grise A2 », c’est que la moto est débridée : la moto est « administrativement » en A2, mais « techniquement » en A.
      Ce qui peut poser problème avec l’assurance en cas d’expertise après sinistre.

  17. Kaan
    14 avril 2018 at 20:11

    Salut et merci beaucoup pour cet article très instructif et plaisant à lire ; ça m’a éclairé sur pas mal de points.

    J’ai 30 ans et je passe mon permis A2, je n’avais jamais conduit de deux-roues avant ça, c’est pas facile à appréhender.

    Pour ma part, les sensations même à 50 km/h sont suffisantes 🙂 pas besoins de rouler vite ça sera juste pour des balades l’été. Du coup c’est plus l’esthétique et la position de conduite qui attirent mon attention.

    J’ai un faible pour la ninja 650 (bridée) de kawasaki mais ta moto est trop cool en noir et rouge !! C’est quel modèle? Elle est accessible aux permis A2? (désolé je débute vraiment j’en suis à ma 13ème heure de conduite je maîtrise à peu près le plateau 🙂 )

    Autre chose qui m’a étonné : le prix de l’occasion se rapproche beaucoup du neuf il n’y a pas vraiment d’intérêts d’acheter en occas’?

    Bon week-end à tous!

    • FlatFab
      14 avril 2018 at 20:20

      La moto noire avec des liserés rouges est la Honda CBF 650.
      Elle est disponible en version A2 avec un kit de bridage depuis septembre 2014.

      Sur ce type de moto,les motards débutants roulent peu et changent rapidement. Beaucoup de motos revendues d’occasion sont donc récentes et peu kilométrées.
      De l’autre côté, les marques et les concessionnaires ont des offres commerciales très agressives sur ce segment qui leur permet d’accrocher de nouveaux clients pour les fidéliser ensuite.
      Les prix du neuf s’affichent donc à peine supérieurs à l’occasion.
      Par contre, les primes d’assurance sont bien différentes…

      • Makavel
        27 avril 2018 at 22:58

        Bonjour pour une première moto une honda shadow 125cc est ce un bon choix? La vitesse m’intéresse pas moi ses plus l’esthétique la stabilité et faire de longue balade sur la route seul ou accompagner.

  18. Unptitgab
    9 avril 2018 at 11:15

    Bonjour et merci pour les précieux conseils que vous distillez.
    J’ai 40 ans et viens de passer la formation 125 et me fais la main sur une Varadero et je suis touché par le virus, je pense donc passer le permis après la saison d’été, je vis dans le sud.
    Pour moi la moto est synonyme de voyage, or je ne suis pas bien grand, la Vara est pour moi la hauteur maxi pour toucher le sol orteils à plat et pour ce que j’ai vu admissible au A2 qui combine protection et bagages sans être des trails trop haut ou la Deauville, qui malheureusement ne me plait esthétiquement pas du tout, il n’y a pas grand chose. Je pense que l’offre A2 va se diversifier parce que plus destinée uniquement aux jeunes, mais pour l’heure c’est un peu vide. À moins que vous ayez des conseils que je n’aurais vu?

    • FlatFab
      9 avril 2018 at 22:23

      Il existe des possibilités pour voyager avec une moto A2 pas très haute :
      – BMW F800GT avec valises optionnelles
      – Kawasaki Versys-X 300 Adventure
      – Yamaha Tracer 700 GT, éventuellement rabaissée
      – Kawasaki 650 Versys Tourer et Tourer Plus (éventuellement rabaissée)
      – Triumph 900 Street Twin ou Bonneville T100, accessoirisée avec sacoches souples et bulle
      – Honda CBF 600 S avec bagagerie complète (valises + top-case).

      • Unptitgab
        17 avril 2018 at 15:54

        Merci pour vos réponse, je retiens en particulier la BMW F800GT pour la ligne, maintenant reste à avoir le sésame et à en trouver une et l’essayer, la ligne ne fait pas tout.

        • Momo
          22 avril 2018 at 23:30

          Il y a, pour cette moto, plusieurs hauteurs de selle possible: normale, sur baissée, sur-sur baissée. Et ce, vendues directement par les concessionnaires BMW.

    • louis
      10 avril 2018 at 16:24

      je rajoute Honda CB500X (hauteur de selle 810mm contre 800 pour la Vara)

  19. Caro
    27 février 2018 at 00:46

    Bonjour,
    Je me permet de poser une question suite à la lecture de votre (super) article. Je suis totalement débutante (fraîchement majeure) et chercher à trouver qu’elle moto me conviendrait (tout en sachant que je suis un très petit gabarit d’1m58) pour un usage journalier ainsi que pour le plaisir le week-end. Je suis plus typée sportive comme la plupart des jeunes de mon âge , et visais plutôt un Honda CBR 300 R, est-ce raisonnable ou y a-t-il mieux ?

    • Seb63
      2 mars 2018 at 21:07

      Bonjour,
      Mon épouse fait la même taille que toi et touche le sol de la pointe des pieds sur cette CBR300R (elle est assez confiante malgré tout). Par contre, si la taille totale est un paramètre, celle des jambes est encore plus important => il faut donc essayer.
      Sinon pour débuter, si tu es à l’aise dessus, c’est super (douce, conciliante, in fine assez nerveuse et pardonne beaucoup, une des rares « sportives » pour débutant… ).
      Amitiés motardes,
      Seb63

      • Caro
        3 mars 2018 at 01:00

        Super, merci pour la réponse ! 🙂
        J’avais testé la honda CBR 125 R et je touchais pratiquement avec les deux pieds à plats et il me semble que la taille est assez proche entre ces deux modèles 🙂
        Merci encore pour la réponse =)
        Caro

    • FlatFab
      9 mars 2018 at 21:57

      C’est raisonnable, sans problème.
      Pour ce type de machines pour permis A2 à esthétique sportive, pas trop hautes et assez légères, tu ne trouveras pas mieux.
      Même la version précédente en 250 cm3 n’est pas plus légère (mais moins chère car en occasion).

      • Caro
        10 mars 2018 at 00:20

        Merci beaucoup pour la réponse ! 🙂

  20. flo
    10 février 2018 at 19:25

    Hello !
    Ayant commencé la moto tardivement et n’ayant eu aucune expérience motarde avant, pas de scoot, pas de mob, j’avais décidé de passer la formation 125, à la suite de quoi j’ai acheté une Honda Varadéro de 2007. Super « petite » moto (avec le gabarit d’une grande) pour commencer, très facile. J’ai été tout de suite à l’aise dessus au premier kilomètre. Je compte passer le A2 dans l’année et plus tard passer sur une Yamaha Tracer 700, mais il est clair que la Varadéro restera toujours dans mon coeur et je la conseille vraiment comme première moto

    • Momo
      11 février 2018 at 11:41

      Oui, c’est toujours l’impression que l’on a: la moto que l’on possède, on lui trouve des tas d’avantages…. jusqu’à ce qu’on découvre ce que c’est qu’une vraie moto (donc > 125 cm3, ou bien une catégorie supérieure, si on y était déjà), et là, on se dit que plus rien n’est pareil. Et la précédente étoile parait vraiment fade, quand on a découvert un autre univers!

  21. François
    4 février 2018 at 18:52

    bonjour, j’ai un conseil à vous demander entre deux trail, l’un mono cylindre de 34 cv et l’autre bicylindre bridé à 48cv.
    Bref, couple ou légèreté ?

    À 50 ans je suis en train de passer le A2.
    ( J’ai eu il y a longtemps des 125 cross) .
    Afin de retrouver mes automatismes je roule en parallèle depuis quelques mois avec une 125 Mondial sur Paris….sous la pluie, les pavés et dans la circulation compliqué et…surprenante de cette ville un peu folle.
    On apprend vite à tourner la tête et de Leclerc de tout….
    Ma première A2 doit pouvoir me conduire par presque tout temps de Paris a CDG.
    Centre, périph, autoroute….
    Mon choix personnel se porte sur deux trail GS de BMW.
    Le trail? Voir un peu au dessus du trafic, et pouvoir faire un peu de tout chemin en vacance … (excuse bidon ?)
    Avoir aussi une capacité d’emport pour mon travail?
    j’hésite: La G310 GS, qui fait 170 kg ou la nouvelle F 850 GS de 220 kg bridé.
    Je ne cherche pas la vitesse mais le maximum de sécurité quelque soit le prix.
    Alors mini GS à cravacher sur autoroute mais légère en ville ou GS intermédiaire, coupleuse mais bridé, et plus lourde….
    ( Il faut que j’essaye les deux mais j’aimerai écouter d’abord un avis plus pro sur l’approche à avoir pour ces tests.
    Je n’ai pas de problème pour financer les deux

    j’envisage la , 850 tout option, ( mode pluie, suspension pilotable) pour à terme la débrider après être passé en A…).

    Merci pour tes informations déjà très précieuses.

    • FlatFab
      5 février 2018 at 00:49

      Ma réponse va être simple : le compromis parfait s’appelle F750GS, que vous pouvez prendre en version A2 pour la débrider ensuite.
      Excellent trail urbain, 224 kg tous pleins faits (contre 229 kg pour la 850, chiffres constructeur).
      Et la version précédente (F700GS) est encore plus intéressante avec le réservoir d’essence placé en dessous de la selle pour abaisser le centre de gravité. Moins puissante, mais plus maniable.

      Que ce soit la 700 ou la 750, elles seront plus faciles à équiper en bagagerie que la 310.
      Quant à aller faire du chemin, c’est avant tout une question de pneus et de compétence.

    • Al
      5 février 2018 at 17:51

      Bonjour,

      Comme Fabien je dirais 700 ou 750 GS

      Sinon il y a également l’option Yamaha 700 Tracer qui fait 196kg tous pleins faits et dont le moteur est une vraie réussite.

  22. Matthieu
    2 février 2018 at 19:14

    Hello, Hello,
    Titulaire du permis depuis 3 ans, j’avais opté en 1ère moto pour une CBR F 600. Mon choix avait été motivé par le look sympa de la moto et le fait qu’il s’agissait je pense d’une bonne affaite (occasion à 20.000km, Année 2011 donc ABS, 4000€ avec la révision incluse). Je l’utilise quotidiennement pour le boulot + quelques sorties week end au début qui sont finalement assez rare car la position sportive rendant les sorties longues un peu éprouvantes sur les brachiaux ;). Au total presque 25.000km sans accident.
    J’adore ma moto mais d’ici 2 mois je vais devoir arrêter de l’utiliser pour le quotidien. Du coup je me demande si ce n’est pas le bon moment de changer de moto dont l’utilisation sera vraiment orienté plaisir (sorties week end, découvertes du circuit). J’hésite donc sur le choix de type et de moto. J’aime tous les types de moto sauf les trails et les grosses routières avec une préférence pour les sportives et belles rétro.
    J’aurais voulu votre avis concernant les motos suivantes en termes d’accessibilité en 2e motos qui sont présentées par les concessionnaires comme polyvalentes :
    – Yamaha : XSR900 Abarth (on m’a parlé des MT mais je n’accroche en terme d’aspect)
    – Honda : VFR 800
    – BMW : S 1000 R
    – KTM : Super Duke GT
    – Ducat’ : Supersport
    J’ai la chance de ne pas avoir trop de pb de budget qui n’est pas limitant pour moi. Mais j’aimerai avoir un avis car finalement je suis encore un jeune motard.

    • FlatFab
      2 février 2018 at 19:53

      Même sans limite de budget, la plupart des motos présentées sont très nettement sur-dimensionnées pour un motard « débutant » (plus tout à fait, mais avec seulement 25.000 km d’expérience en trois ans, dont surtout des trajets quotidiens répétitifs).
      La plus adaptée dans la liste serait encore la Honda VFR 800. Dernier modèle, j’imagine.

      Un point qui me gêne dans ton cahier des charges est la contradiction entre deux points :
      – tu aimes bien le look, c’est clairement un point important pour toi, plutôt branché « sportives » mais avec un usage routier et balades, donc un minimum de confort et d’autonomie ;
      – mais l’envie de tester le circuit, ce qui implique le risque de chuter fort, la recherche de performances moteur et suspensions, la chasse au poids.
      Très dur d’allier les deux !

      Puisque tu n’as pas trop de souci de budget, mon conseil serait de privilégier une moto « plaisir » pour les balades et d’en prendre une autre pour la piste.
      Et là, pas besoin de taper dans le haut de gamme ! En pistarde pour débuter, tu pourrais très bien garder ta CBR 600 F ou passer sur une CBR 600 RR, ou un roadster préparé (type SV 650 S), ou même un supermotard (type KTM 690 SM ou SMC R).
      Pour la moto balades et le quotidien, je verrais plutôt des motos moins extrêmes que les missiles qui t’ont été conseillés :
      – BMW R1200RS
      – Kawasaki Z1000SX
      – Triumph Thruxton 1200 R
      – la gamme SportClassic chez Ducati (1000 Paul Smart ou Sport S)
      – Ducati 992 ST3S si tu en trouves une en occase peu kilométrée
      – Kawasaki Z 900 RS
      – BMW 1200 Nine-T Racer
      – Norton 961 Commando

      • Matthieu
        6 février 2018 at 14:44

        Merci beaucoup, je te tiens au courant mais j’aime bien l’idée de conserver la CBRF et la moto plaisir en plus!!!

  23. jeremy31150
    25 janvier 2018 at 14:08

    Bonjour,
    Je suis en train de passer les lecons motos et donc de regarder les différents modèles qui pourraient me plaire après l’obtention du saint graal.
    J’ai un coup de coeur pour la 390RC chez KTM. Est-ce raisonnable comme première moto et pas trop typé sportive?

    • FlatFab
      25 janvier 2018 at 14:15

      Ah si, c’est très typé sportive ! C’est un peu l’idée, quand même…
      Après, pour une sportive, ça reste raisonnable en première moto.

      • jeremy31500
        25 janvier 2018 at 14:33

        Par typé sportive, je voulais dire utilisable au quotidien ( 20km/jour par tout temps)
        J’ai pas très envie d’une moto bridée et fan de l’aspect des sportives tout en sachant que pour débuter 40ch c’est déjà pas mal pour apprendre

        • FlatFab
          25 janvier 2018 at 14:41

          Si c’est pour un usage routier avec l’aspect d’une sportive, je conseillerais plutôt deux autres modèles :
          – Honda CBR 300 R
          – Honda CBR 500 R
          Dans les deux cas, on est sur du moteur A2 natif, un look sportif, mais une position de conduite moins radicale et une protection correcte par rapport à la RC 390.

          • jeremy31150
            25 janvier 2018 at 14:45

            J’irais tester les honda aussi ainsi que la r3 qui d’après les test parait plus « gt » que la rc390
            Merci pour le retour 🙂

      • Michel
        28 janvier 2018 at 15:18

        Bonjour, je tiens à vous féliciter et à vous remercier pour ce forum qui est une mine d’informations pour de nouveaux motards en herbe. Je suis à 56 ans en pleine formation afin de passer le permis moto.
        Depuis l’obtention de mon permis voiture en 1980 j’ai toujours conduit ( en plus de mon gout prononcé pour les voitures anciennes et « différentes ») des scooter 80 cm3, puis motos et scooter (Italiens….) en 125.

        Je compte m’acheter une moto dès l’obtention du permis et je regarde assidument vers un type de moto du type Royal Enfield Classic ( on ne se refait pas je roule aujourd’hui à 4 roues avec une marque anglaise passée sous contrôle indien ) ou bien la Kawasaki W650 ( à condition que l’on puisse la brider ?????).

        Un petit conseil soit L’achat d’une Royal Enfield neuve pour bénéficier des dernières « modernisations » , soit je trouve une belle occasion de Kawa, qu’en pensez vous et connaissez vous d’autres modèles avec ce look pouvant être conduite par un néophyte pépère ? Je vous précise que je ne me suis pas découvert une âme de motard et que je vais utiliser mon achat uniquement pour faire un peu de ville et des petites balades dans mon très beau Pays Basque.

        Merci encore pour vos conseils avisés.

        • FlatFab
          28 janvier 2018 at 15:59

          Premier élément de réponse, la Royal Enfield Bullet 500, version Classic ou autre, est d’emblée compatible A2.
          Quant à la Kawasaki W650, elle dispose d’un kit de bridage à 25 kW pour la rendre compatible. Notez que la W800 est, elle, homologuée A2 d’origine.

          Vous trouverez une liste d’autres modèles dits « néo rétro » compatibles A2 dans cet article : Les motos pour débutant(e)s.

          • Serge
            22 juin 2018 at 14:06

            Bonjour, c’est bizarre, mais sur la carte de ma W650 de 2005, il est bien indiqué 35 kW en zone P.2 et 0,17 en zone Q, ce qui la donne bien compatible directement avec le permis A2 ?
            JE vais essayer de poser la question chez Kawa, il y a peut-être eu plusieurs versions.
            Mais en tout état de cause, c’est bien la carte grise qui fait foi ?
            Merci de me donner votre avis.
            Serge

            • FlatFab
              1 juillet 2018 at 15:36

              Non, c’est le certificat de « réception communautaire » du véhicule.
              Cette procédure atteste de la conformité du véhicule aux réglementations concernant les exigences techniques applicables pour la sécurité et les émissions de véhicules en France.
              En général, ce sont les constructeurs qui font réceptionner leurs véhicules fabriqués en série : toute modification notable remettant en cause la réception du constructeur doit faire l’objet d’une nouvelle réception.
              C’est le certificat de réception qui permet d’éditer le certificat d’immatriculation, la carte grise.

        • Le fou sur la colline
          31 janvier 2018 at 21:46

          Bonjour,
          Si tu as le temps d’attendre encore quelques mois, il y aura la nouvelle Royal Enfield 650 twin. Elle est annoncée pour le mois d’avril, 650cm3 – 47ch.
          Il y aura deux versions, un café racer et une plus classique.
          ps : j’ai aussi un gros chaton anglais de la marque qui appartient maintenant à Tata. 😉

Répondre à Yannick Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.