Choisir entre scooter et moto

Comme d’innombrables automobilistes qui en ont marre des embouteillages, vous souhaitez passer de quatre à deux roues ? Et maintenant, vous hésitez sur le type de deux-roues moteur vers lequel vous tourner : moto 125 cm3 ou scooter ?

Il ne faut pas se leurrer, la moto de grosse cylindrée ne fait plus recette en France. Si les maxi-scooters n’étaient pas là pour tirer les ventes, le marché français de la moto de plus de 125 cm3 serait en récession…

Le segment porteur du marché est aujourd’hui le 125, moto ou scooter.
Reste à choisir entre ces deux types de deux-roues moteur.

Pour quelle utilisation ?

Si vous souhaitez simplement utiliser votre futur deux-roues pour vous rendre au boulot et que vous roulez en centre-ville, le choix du scooter paraît le plus judicieux.
En effet, ce dernier se distingue de la moto par son aspect « utilitaire », caractérisé par ses nombreux espaces de rangement. La plupart du temps, vous n’aurez pas besoin d’avoir un sac à dos avec vous et pourrez aller faire quelques courses que vous stockerez dans le coffre sous la selle ou sur le plancher plat, situé à vos pieds. Cette opération, bien qu’elle soit simple, deviendra un calvaire si elle est réalisée avec une moto, où le sac à dos sera obligatoire et par conséquent l’espace de rangement très limité, à moins d’y ajouter un « top-case ».
Un top-case dispose d’un volume comparable à celui d’un coffre de scooter, de quoi y ranger un voire deux casques. Mais il est situé à l’arrière de la selle, non dessous. Non seulement vous ne pourrez pas y stocker des objets lourds (au risque de fissurer le support), mais une charge lourde (plus de 5-10 kilos) à cet endroit compromet la tenue de route.

Le scooter facilite la vie par rapport à une moto de par sa position de conduite plus confortable, mais aussi  l’absence de boîte de vitesses. Cette dernière caractéristique sera appréciable en ville où les nombreux changements d’allure obligent le pilote d’une moto à jouer du sélecteur en permanence. En scooter, vous vous concentrez uniquement sur le pilotage, pour faire attention à ce qui vous entoure.

Seule une moto utilitaire (Yamaha YBR, Sym XS, etc…) propose une alternative au scooter pour une utilisation en ville.
Lire l’article « Choisir sa moto 125« .
Facile à piloter dans les embouteillages, légère et proposant souvent un porte-paquets, l’utilitaire a un look simple mais c’est la catégorie de moto qui propose le plus d’espace de rangement, bien qu’il soit minime par rapport à celui d’un scooter.

Sur route de campagne, et en général en dehors des villes, l’avantage est par contre à la moto, bien plus agréable pour les balades et les longs trajets.
Il n’y a pas photo de ce côté-là, les seuls avantages du scooter sont ses aspects pratiques, son confort, ses protections, ses espaces de rangement et son absence de boîte de vitesses.
Cela fait déjà pas mal, me direz-vous, mais ils ne s’appliquent qu’en ville. En dehors, le scooter est battu à plate couture par la moto sur tout autre secteur routier.

Sécurité et tenue de route, lequel des deux l’emporte ?

Il y a de cela quelques années, la question n’aurait pas lieu d’exister tant les motos avaient l’avantage sur ce point. Aujourd’hui, il serait très difficile de parvenir a départager le scooter de la moto.

Ce qu’on pourra constater en revanche, c’est le progrès qui a été réalisé sur les scooters.
La qualité des pneumatiques, autrefois peu élevée, s’améliore et les pneus des scooters n’ont plus grand-chose à envier à ceux des motos, sans oublier des systèmes de freinage ABS sur certains scooters (contrairement aux motos, où presque aucune évolution dans ce sens n’a eu lieu).

Les scooters adoptent des roues de plus en plus grandes, améliorant la tenue de route et la stabilité de l’engin. On peut trouver sur le marché des scooters utilisant des jantes de 16 pouces qui se rapprochent des 17 pouces que l’on utilise sur les motos.
Il faut aussi souligner les efforts qui sont réalisés sur la conception des châssis, qui ne cessent d’être améliorés sur les scooters. La présence d’un tunnel à la place du plancher sur les modèles sportifs indique la plupart du temps la présence d’un renfort de cadre, ce qui indique une tenue de route encore meilleure.

Qui vous offrira la meilleure protection contre les intempéries ?

Il faut penser a prendre en compte ce que peut vous offrir une moto et un scooter pour vous protéger du froid et de la pluie.
L’évidence de l’avantage du scooter sur cette question saute aux yeux immédiatement, il n’est qu’à observer n’importe quel scooter pour s’en convaincre. En effet, vos jambes et vos pieds seront bien mieux abrités sur ces machines que sur une moto 125.

Sur un scooter, vous aurez aussi la possibilité d’installer un tablier qui vous couvrira des pieds jusqu’à la taille, accentuant ainsi encore plus le fossé qu’il y a entre la moto et le scooter en matière de protection contre le froid et la pluie. N’allez pas croire pour autant que vous resterez complètement au sec, il ne faut pas rêver non plus…
En règle générale, il faudra vous couvrir bien plus au guidon d’une moto, et pour quelqu’un qui doit utiliser son deux roues chaque jour de l’année, en hiver comme en été, il faut bien admettre que le scooter est le mieux placé pour vous permettre d’aborder les intempéries en toute quiétude.

Qui, de la moto ou du scooter, offre la prise en main la plus facile ?

Beaucoup d’utilisateurs de deux roues pourront le confirmer: en règle générale, un scooter est tout de même plus facile a prendre en main qu’une moto quand on n’y connait rien.
Plus sécurisant et accueillant, le scooter permet de se passer de la boîte de vitesses. Le freinage s’effectue avec les mains, que ce soit les freins avant ou arrière. Pour quelqu’un qui n’a connu que le vélo, il va de soi que le passage au scooter sera bien plus aisé, la moto demandant une toute autre approche.
En effet, pour ceux qui n’ont jamais piloté une moto à vitesses, il est très difficile de se concentrer sur la route quand notre pied gauche n’a jamais été habitué à jouer avec le sélecteur.

Pour la moto, le mieux est de commencer avec une neuve et d’effectuer le rodage. Entre 500 et 1000 km à parcourir à allure modérée suivant les modèles de motos, c’est la meilleure façon pour vous habituer à faire corps avec votre monture et prendre tous les automatismes dont vous aurez besoin pour enfin vous sentir libéré au guidon de votre 125 cm3.

Si vous ne souhaitez pas faire d’efforts pour apprendre le pilotage d’un deux-roues, le scooter est la machine qui vous conviendra le mieux.
Si vous préférez le style et souhaitez bénéficier d’une boîte de vitesses, n’hésitez pas pour la moto ! La prise en main ne doit pas être un frein pour vous décider dans votre choix et de toute façon vous verrez, seuls les premiers kilomètres peuvent vous en faire baver… Le maître-mot est de rouler lentement au début, sans avoir honte de se faire « fumer » par les mobylettes, ni de prendre quelques heures de leçons de conduite en moto-école.

  26 comments for “Choisir entre scooter et moto

  1. flambour@live.fr
    3 octobre 2016 at 11:49

    Hello,

    Il y a une autre différence entre moto et scooter. C’est la propreté. Un scooter reste beaucoup plus propre à l’utilisation qu’une moto. Surtout une moto à transmission par chaîne.

  2. Hervé
    18 septembre 2016 at 12:43

    Ma R1200RT affichage déjà 10000km en un an, choix en parti fait grâce à Fabien dont je partage en grande partie la philosophie de conduite.
    Je souhaitais au début acquérir un petit scooter en plus pour tous les jours (20km en région parisienne), et puis finalement, je suis très bien avec mon flat…sa sécurité et son confort sont un atout majeur, même en ville (il n’y a qu’en ville où j’ai déclenché l’ASC ou l’ABS….). Je peux faire des courses avec, emener 3 packs d’eau, etc…et exceptionnellement emmener ma fille a l’école (moto idéale en duo).
    Bien évidemment j’ai acquéri la moto dans le but de faire de la route, mais au quotidien, entre ma voiture et ma moto, je prends ma moto avec plaisir.
    Je songe seulement à un vélo électrique pour les petits trajets…

  3. Christian
    8 janvier 2016 at 14:54

    Bonjour,

    Je suis actuellement et ce depuis 9 mois un scootard en Swing 125… Super scooter, freinage couplé, ABS, selle confort et tenue de route irréprochable. Mes trajets sont simples Versailles -Paris, donc pour résumer pour les non parisiens, je fais de l’autoroute du périf et de la ville.. Beaucoup de remontée de file le matin et beaucoup moins le soir… Donc le scooter à été pour moi un choix idéal, facile en prendre en main, maniable simple a utiliser d’autant plus que le modèle choisi dispose d’un système de freinage très performant et très sécurisant.
    J’ai attendu d’avoir 42 ans (et oui déjà) avant de me lancer sur le deux roues, (j’ai toujours été un peu nerveux) mon cas est simple : passer de 3 heures de transport par jour (voiture ou transports en commun même combat) à …1h !! Et ouais ça change la vie.
    Pour autant, je n’ai pas pris ce passage à la légère comme le pense certains motards ou autre, je me suis équipé avec un blouson moto, j’ai un pantalon moto des gants dignes de ce nom et enfin des chaussures moto… Je passe mon temps à surveiller mon retro pour ne pas « déranger » les motards dont la puissance est tout autre et je suis respectueux des règles « motardes » qui ne sont rien d’autre que de la courtoisie et de prendre les autres en considération avant de modifier sa trajectoire.

    Cependant mon stage de 7 heures, que je considère comme indispensable à été le bienvenue en effet, mais même si j’ai de très bonnes aptitudes sur tout ce qui est motorisé en général, bah sur la route c’est une toute autre paire de manches…
    Pour en revenir au sujet principal, je suis très heureux d’avoir choisi le scooter pour l’usage que j’en ai actuellement, mais aussi parce que beaucoup d’entre nous ne passent pas à la moto pour des raisons de budget… N’en déplaise à certains, mon scooter m’a couté 1700 euros et 200 euros de stage… La conso est de 3.2L au 100. J’aurais adoré passé à la moto directement pour avoir une vraie formation, et tout simplement pour gouter au merveilleux agrément et style que procurent certains bijou, mais voilà… le budget n’est pas là !! plus de 1000 euros de permis si t’es dans la moyenne, plus au moins 3000 euros pour une 600 bandit etc… plus la conso journalière et l’entretien… mon choix a été vite fait, la raison l’a emporté face au cœur ce qui pourtant me correspond asser mal…

    Mais voilà, aujourd’hui j’ai eu quelques frayeurs, mais surtout là ou réside la différence en terme de sécurité, c’est le soir sur l’autoroute, quand je sors des embouteillages et que je me retrouve seul au milieu des voitures et que j’ai la juste puissance pour doubler les camions… 105km/h maxi c’est vraiment trop juste quand les automobilistes sont minimum à 110 … et je vous assure amis débutants, que là je ne me sent absolument pas en sécurité, pas asser de puissance pour doubler au cas ou , pas de reprise au cas ou … Donc je vais faire des économies et passer enfin au saint Graal… le coeur aurait- il gagné 😉

    Donc l’usage défini bien, toute considération pécuniaires mises à part, le choix à faire…

    V à tous

    Christian

    • Quadrapasfou
      8 janvier 2016 at 16:08

      Hello Christian,

      J’avais aussi failli m’acheter un scooter 125, il y a une dizaine d’années, pour les trajets en ville. Pour moi, si l’on ne sort pas de la ville, il n’y a pas photos, le scooter est en effet plus adapté (au final, j’avais écarté l’idée suite à un changement de boulot qui faisait … que j’allais au boulot à pied 🙂 )

      Mais d’aller sur une autoroute, certes urbaine, avec un 125 … faut peut-être pas trop abuser non plus !

      Si tu veux conserver la capacité de chargement et le côté urbain du scooter, il ne te reste malheureusement que le choix … de passer le permis A (ou A2 ) et d’acheter un scooter plus puissant (ou une moto avec DCT), ou d’acheter un MP3 (le permis B suffit).

      • Christian
        15 janvier 2016 at 12:52

        Salut Quadrapafou,

        Ah, aller travailler à pied… le rêve 😉 !!! Oui bon sur l’autoroute ça passe, mais vivement le permis moto en effet !!

    • louis
      8 janvier 2016 at 17:47

      Bonjour Christian ,
      juste un avis parmi d’autres: bien que j’aille en moto au boulot , si j’avais à prendre l’A13 ou N118 tous les jours ,
      je réfléchirai sérieusement au mp3 car je pense que c’est plus sûr quand on est fatigué ou à cran un soir de novembre.

      • Konrad
        11 janvier 2016 at 12:27

        Salut,

        Je ne sais pas si le MP3 est vraiment un bon choix d’un point de vue Sécurité. J’ai tendance à penser que ce véhicule n’est utile que pour les automobilistes qui souhaitent passer rapidement au deux-roues, sans se prendre la tête à passer le permis A, du moins pas dans l’immédiat. Surtout qu’en cas de pluies ou mauvais temps, ça glisse pas mal…

        • louis
          11 janvier 2016 at 13:33

          Bonjour
          Le mp3 est objectivement plus stable et a plus de surface de gomme au sol qu’un deux roues. Le centre de gravité est bas. Il est aussi plus visible car plus large. Lorsqu’on sort du boulot, parfois fatigué, dans un environnement aussi peu ‘apaisé’ que l’autoroute en sortie de paris (N118 = 5% de tarés minimum) ça me parait un vrai avantage. Mais bon, je préfère la moto. Dans tous les cas avec ABS.

          • Konrad
            11 janvier 2016 at 17:04

            Salut Louis,

            Je suis d’accord avec toi. Le seul point négatif avec le Mp3, c’est l’entretien un peu plus cher (3 roues oblige…) alors que ce n’est pas plus fun. Enfin il y a mieux pour les balades le week-end.

      • Christian
        15 janvier 2016 at 12:19

        Bonjour Louis,

        Non le MP3, je ne suis pas fan, l’entretien, la consommation sont plus onéreux, et je voulais rester en deux roues, j’ai essayé un MP3 400… le freinage est juste inexistant !!

        Je vais certainement passer à la moto, c’est pour ce qui me concerne le meilleur choix je crois …

    • franck
      5 mai 2016 at 01:30

      Bonjour Christian,

      Merci pour ton excellent commentaire.

      Ta volonté de passage au cyclo me fait penser à la mienne: j’avais le chois entre 3 h de transport en commun journalier à 1 h en deux-roues. Je vis à Athis-Mons et travail à Paris.
      Par contre le prix, bien que ne roulant pas sur l’or, n’a pas été mon critère de choix principale.
      J’ai donc choisi un MP3 500 LT pour lequel j’ai déboursé 5 000 € et plus de 2 000 € pour un équipement de sécurité complet (casque, blouson, pantalon, chaussure, gants, dorsale).
      D’ailleurs c’est là que tu te rends compte que même si la vie n’a pas de prix, la sécurité en moto en a un qui malheureusement n’est pas à la portée de tout le monde.

      Je ne regrette pas ce choix car effectivement je craignais un manque de puissance avec un scooter de 125 CC et là avec une vitesse de pointe de 145 km/h, je me sens à l’aise quand j’ai besoin d’accélération franche sur autoroute.

      Le seul bémol avec ce type d’engin est le regard qu’ont sur toi certains motards (une minorité !) lorsque tu les croises.
      Pourtant, tout comme toi je respecte autant que faire se peut les autres usagers de la route (voitures, motos et scooters) et me suis documenté longuement sur « l’esprit motard » afin de ne pas gêner.

      Franck

  4. Konrad
    24 décembre 2015 at 14:08

    Bonjour a tous,

    Cela va faire maintenant 1 an que j’ai le précieux sésame (Permis A) mais je n’ai toujours pas pris de véhicules pour me faire la main :s
    Dans l’idéal, je cherche un trail 650cc max du style Dorsoduro, XT ou Versys qui correspond à mon gabarit et à mon style de conduite. Je vais au boulot en voiture tous les jours (50 kms aller-retour). Après 1h30-2h de bouchons dans la journée, ça me saoule de reprendre la bagnole pour faire 2-3 courses ou voir des amis pas loin, surtout si c’est pour retomber dans des embouteillages…
    Un deux-roues serait l’idéal dans ces cas la.

    Voici ma comparaison entre les 2 types de véhicules:

    Avantages scooter:
    – Prise en main rapide, protection contre les intempéries
    – Rangements

    Inconvénients Scooter:
    – Sensation de conduite

    Avantages Moto:
    – Tenue de route
    – Possibilité off-road, balades diverses, voire piste

    Inconvénients Moto:
    – Faible protection, rangements faible
    – Maniabilité en ville

    En gros le scooter serait plus pratique par exemple si je veux aller au sport le soir ou bien si je dois aller faire 2-3 courses. Et je peux l’utiliser quasiment toute l’année selon les équipements (jupes, tabliers).
    Par contre avec la moto, j’aurais la possibilité de partir en ballade le weekend, de faire un peu de sentiers (trails, supermotards) ou bien de partir en weekend tout simplement.

    Je pense que les frais d’entretien se valent entre les 2, la différence se joue vraiment à l’usage.

    Sachant que je fais 1m90 environ, je ne suis pas trop intéressé par les sportives/roadsters.

    • Alvige
      24 décembre 2015 at 16:56

      Bonjour

      Après 11 ans de Tmax et encore plus de moto (avant et maintenant…), voici ma position…

      Usage quotidien, balade week-end : maxiscooter
      Voyage, duo systématique : moto

      Le Tmax de par son poids limité et sa maniabilité hors pair est le seul à pouvoir rivaliser en agrément avec la moto. Et si les autres maxiscoots (Suzuki, BMW) sont plus pratiques au quotidien que le Tmax, il leur manque le côté fun propre à la moto et ils présentent les mêmes inconvénients que les grandes routières (encombrement, poids…) sans en avoir la puissance et l’agrément.

      Pour résumer, c’est Tmax ou moto…

      • Konrad
        29 décembre 2015 at 11:29

        Merci Alvige pour ton retour.

        Il y a 2 inconvénients pour moi au niveau du Tmax:
        – D’un côté je n’ai pas de garage et j’habite dans une zone à risque pour les assureurs
        – Le prix d’achat plus élevé que les motos que je vise (Trail +/- 650cc)

        Mais effectivement le Tmax semble plus pratique à utiliser au quotidien.

    • louis
      25 décembre 2015 at 10:50

      Bonjour Konrad,

      une cb500x est quasi aussi maniable qu’un tmax – experience faite tous les jours dans paris , je passe aux mêmes endroits et à la même vitesse légale (à part que je ne double pas à droite et quand il y a des pietons je m’arrete … ) . Peu ou pas de rangement mais tu peux mettre un top case . Restent les protections contre les intempéries, mais de toute façon moto ou scooter, il faut équiper le pilote pour la sécurité.

      • Konrad
        29 décembre 2015 at 11:31

        Salut Louis,

        La CB500x est tout à fait mon style. Elle est un peu plus rare en occaz mains moins surcôtée que le Tmax…

    • Quadrapasfou
      29 décembre 2015 at 14:00

      Bonjour Konrad,

      Pour avoir plusieurs amis qui roulent quotidiennement en scooter (tout comme en moto d’ailleurs), il me semble que tu as oublié un paramètre : la tenue vestimentaire.

      La moto en chaussures de ville, ça ne passe pas. Le scooter, si. Pareil pour l’imperméable ou le manteau long voir même veste 3/4.

      Ensuite, cela dépend de ton boulot et de la tenue que tu peux t’y permettre.

      • Konrad
        29 décembre 2015 at 15:01

        Salut,

        En fait je n’ai pas de tenue imposée au boulot. Donc à part devoir enfiler mes bottes, je n’aurais pas trop de soucis au niveau de l’équipement. Par contre le scooter me paraît bien plus pratique pour aller faire des petites courses, ou aller au sport (sac, linge de rechange). Et aussi en cas d’intempéries, pas besoin de mettre un pantalon pluie.

        Mon choix commence à se porter progressivement vers le Maxi-Scooter. Après lequel serait le plus adapté à mes besoins ? (commuting, petites commissions, balades le week-end) sachant que je prends souvent les voies rapides et les bouchons le matin.

        J’hésite entre Tmax 530, integra 750, Burgman 400.

      • louis
        29 décembre 2015 at 15:41

        Bonjour Quadrapafou,

        je comprends ton argument mais je ne suis pas complètement d’accord. Le scooter necessite aussi (autant ? ) de se protéger (50km/h ça fait le meme choc dans les deux cas et si on te roule sur le pied c’est pareil ). D’ailleurs je vois de plus en plus de scooteristes avec dorsale homologuée (pas la majorité c’est sûr). Il y a des bonnes bottines avec protection (je mets des dainese st germain, mais il y a soubirac etc.. ) et des cuirs qui passent bien en ville y compris bureau (peut être pas dans une banque …). A contrario il y a aussi des motards en veste 3/4 avec protections.
        Avantage, depuis que j’arrive en réunion en cuir et que je pose l’intégral sur la table, j’ai l’impression qu’on m’emm.. beaucoup moins 🙂 En plus le cuir me permet de tricher sur ma largeur d’épaule et ça fait illusion sur les femmes (pas longtemps malheureusement… 🙂

  5. John
    26 juin 2013 at 14:39

    Bonjour

    Merci pour cet article et pour votre blog! (je suis un lecteur régulier )
    J’ai une question a vous poser. Vous dites dans l’article sur le virage a moto de serrer les genoux sur le réservoir pour « sentir et influer » sur l’équilibre de la moto. Sur un scoot il y a un semblent tunnel, mais rien a serrer entre les jambes. Comment faire pour prendre un virage a scoot ? (je parle d’un virage propre et maitrisé).
    En effet je me demande si je ne vais pas troquer ma moto contre un t-max …. A part ce petit détail je ne vois pas autre écueil au scoot.
    Je vous remercie pour votre temps !
    Cordialement,
    John

    • FlatFab
      26 juin 2013 at 14:51

      Ah ça, c’est un souci, effectivement. On contrôle, on ressent moins bien un scooter qu’une moto.
      Sur scooter, on peut pousser sur les pieds, mais clairement, les genoux ne servent pas.

      • John
        27 juin 2013 at 11:39

        Je vous remercie pour votre reponse !
        Moi perso je pousse avec les pieds a fin de bien me caler le derrière dans la selle. Ensuite je gère le virage dans les hanches et les épaules (sur guidon).
        Je trouve que actuellement le meilleur du moto-scoot est la famille NC700 … C’est trop scoot pour être moto et trop moto pour être scoot, même si c’est bien une moto 😉

  6. Cécile
    8 août 2010 at 15:58

    Hé bien, il y a même un article qui répond à mon commentaire précédent! Sans rire, bravo pour le site hyper complet et très agréable à lire, c’est une mine de riches informations.

    Le choix raisonnable pour la pure débutante que je suis, avec mes petits bras dépourvus de muscles, ça serait un scooter. Mais une Suzuki Van Van, ou même une CBF 125, ça a quand même une autre gueule qu’un scooter… alors ça vaut peut être le coup d’aller s’inscrire en moto école et de se faire vraiment plaisir 🙂

  7. will69
    22 octobre 2009 at 18:06

    Des articles toujours aussi interessants.

    Nous sommes d’accord sur plusieurs aspect pratiques du scooter.

    Mon point de vue diffère quant à la tenue de route et confort sur route.

    Sur autoroute, mon SW 400 me protège bien plus qu’une moto (sauf GT et encore pas toutes -cf deauville moins protectrice).
    Le confort (siège et position de conduite) permet de faire aisément 320 kms sur autoroute, sans être courbaturé.
    Il est vrai que sur route, la moto surpasse de loin le scooter (sauf certains pro du scooter type GP 800 ou T-Max qui n’ont de scooter que le nom).
    Après, les « maxi-scooter » sont plus typés GT, donc pas possible de suivre une moto en montagne.

    Merci pour cet article.

  8. frederic
    8 juin 2009 at 22:10

    merci de ce site-superbe- et de tous ces bons conseils. Je suis un rouleur quotidien en deux-roues. Ai vendu ma voiture il ya deux ans, mon épouse a gardé la sienne pour le transport de nos trois enfants. Après moultes hésitations, j’ai acheté un T MAX il y deux ans et j’en suis très satisfait, l apluspart d emes trajets (soit près de 95%) se font en effet en milieu urbain…seulement voilà, la nature humaine est telle que malgré tout, je lorgne vers une GT , la BMW 1200 RT en particulier…elle est belle et représente pour moi le stade ultime de la moto , à tous niveaux…mais je ne vais pas changer de job pour sortir plus souvent hors ville 🙂 que faire? me faire une raison? dites moi que la RT est pafaite en ville et que je ne vais pas regretter mon T MAx, dites moi juste cela….

    – – –

    Réponse

    Si on peut faire plaisir… 😉
    Parfaite en ville, faut peut-être pas exagérer. La 12RT reste une grosse moto, lourde et large. Elle ne se faufile pas aussi facilement qu’un scooter. Mais elle reste maniable, facile à emmener. La RT n’est sans doute pas la meilleure des motos citadines, mais c’est sans doute la plus citadine des motos GT. Avec un peu de pratique, d’entraînement, elle peut se révéler redoutable. Mon ami Guizmo l’a prouvé à maintes reprises…

  9. Etienne
    2 janvier 2008 at 13:15

    Bonjour, et merci pour ce blog dont je dévore les articles à la faveur d’une grippe hivernale.

    Je dois dire que j’apprends plein de trucs à propos de la conduite et des motos, plein de trucs qui manquent cruellement au permis B converti converti au scooter que je suis.

    Après un accident (sans dommage corporels) avec un 125cc Cygnus en 1999, je m’étais juré de ne pas reprendre le scoot (Cygnus –> épave, 1 femme et 3 jeunes enfants), mais ma récente installation à Marseille (circulation calamiteuse, sous un soleil permanent) et la possibilité d’acquérir un Satelis ABS m’a fait changer d’avis. Avec un répartiteur de freinage et l’ABS, la sensation de sécurité (que j’espère être plus qu’une sensation) est extrêmement forte, mais du coup on découvre d’autres risques.

    Par exemple, lors d’une balade de 140 km sur la côte, un léger décrochage de la roue arrière sur un rond-point humide. On m’avait pas dit !! J’ai des choses à découvrir…

    Mais voilà, le scooter, c’est sans cours ni conseils. Chacun fait sa propre expérience, conclusive ou non.

    Après avoir parcouru votre blog, je vais me trouver une formation de maîtrise des 2 roues, et m’entraîner un peu. Merci pour ça.

    Autre chose : quand vous dites que l’avantage est à la moto en dehors des villes, un scooter GT comme le Satelis est un véritable bonheur à conduire sur route (sauf rond-points humides!).

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *