La moto au féminin

Tour d’horizon de la pratique moto par les femmes, vue par des cyber-motardes, avec une liste de sites web par et/ou pour les motardes.

Couv 01.inddArticle mis à jour en octobre 2016, notamment avec de nouvelles vidéos en fin d’article.

En novembre 2015 est paru le premier numéro du magazine trimestriel « Femme & Motarde », publié par les éditions de la FFMC, avec une bonne partie de l’équipe de « Moto Magazine ».

Logo_Mag_motardesFin 2012, le site web du premier magazine français pour les motardes a été lancé. Il s’intitule tout simplement « Mag’Motardes« , fondé par Lydia Truglio Beaumont, qui collabore également à « Femme & Motarde ».
Longue vie à lui et à son équipe !

* * *

Rappel : chaque année depuis 2010, le dimanche qui suit (ou qui précède) la Journée internationale des droits de la femme, ont lieu dans les grandes villes de France les rassemblements Toutes en Moto.

Ces défilés festifs se tiennent dans la plupart des métropoles régionales de France, à Paris bien sûr, et aussi dans quelques grandes villes étrangères.

Retrouvez toutes les vidéos de ces rassemblements sur la chaîne YouTube de Toutes en moto.

* * *

Petite mise en avant pour le site de Joëlle de Souza, où sont publiés gratuitement les premiers chapitres de son roman « Quitterie dans la course » sur l’histoire d’une jeune femme qui se lance dans la compétition moto, ainsi que ses compte-rendus d’essais de motos.

A découvrir sur : http://www.quitterie.fr/

 * * *

La population de motardes « actives » (c’est-à-dire conductrices d’une moto ou d’un scooter de plus de 125cc) est passée de 5 à environ 15% ces dix dernières années.
On voit plus souvent qu’avant des filles entre 20 et 35 ans, en général en roadster, accompagnées ou non de leur conjoint (sur sa moto, rarement en passager). Après 35 ans, comme pour les hommes, on voit plutôt les motardes sur des customs ou des routières.

Pour rappel, en 1970 (le service national des examens du permis de conduire ne dispose pas de chiffres plus anciens), les femmes représentaient 1,55 % des permis moto  : 422 femmes pour 26.707 hommes ayant obtenu le permis A cette année-là.
En 1980, elles représentaient déjà 9,8% des nouveaux motards : 7.255 femmes pour  66.476 hommes.
En 1990, elles étaient 8.345 à l’avoir réussi, soit 8,9 % des 93.348 nouveaux détenteurs d’un permis A.

C’est dans les années 1990 que le chiffre passe la barre des 10%.
En 2000, elles représentent 11,5% des permis A, avec 11.690 nouvelles motardes pour 90.028 hommes.
Ce chiffre est resté assez stable entre 2000 et 2010, toujours entre 11 et 12% : 11,8% en 2006, 11,02% en 2007, 11,86% en 2009.
En 2010, elles représentaient tout juste 13% des permis moto.
Mais la tendance continue à la hausse, jusqu’à atteindre +17,4 % en 2013, année durant laquelle 9.887 femmes ont décroché le permis A et 406 le permis AL/A1.

Dernier chiffre disponible : en 2014, la proportion de nouvelles motardes a atteint 16,4% des permis moto (A, A1 et A2) délivrés.

* * *

Une étude sur le parc des deux-roues motorisés de l’association professionnelle GEMA Prévention, conduite du 7 mai au 18 mai 2009 auprès des conducteurs de deux-roues motorisés (50 cc et plus) âgés de 15 ans et plus, montre qu’un conducteur de deux-roues moteur sur quatre est une femme.

L’enquête met en évidence que les femmes…

… conduisent des petites cylindrées et des scooters :

Une femme sur deux conduit une très petite cylindrée : en effet, 48% d’entre elles sont conductrices d’une cylindrée de 80 cc ou moins (vs 31% des hommes). Près de 6 sur 10 d’entre elles (58%) conduisent un scooter (vs 40% du parc 2RM). Une sur cinq n’a d’ailleurs pas de permis voiture (1 sur 10 de l’ensemble des conducteurs de 2RM).

… sont souvent jeunes et novices dans la conduite d’un deux-roues :

Un tiers d’entre elles ont moins de deux ans d’expérience de conduite d’un deux-roues. Ces nouvelles arrivantes sont jeunes : 33 ans en moyenne (39 ans pour les conducteurs masculins), 19% ont moins de 25 ans (14% des hommes). Notons d’ailleurs que 11% des conductrices de deuxroues sont étudiantes (4% des hommes). Plus d’une sur deux (55%) a moins de 35 ans (37% des conducteurs masculins) et 71% d’entre elles ne possèdent pas de permis moto  (52% de l’ensemble des conducteurs de deux-roues).

… ont une vision du deux-roues «utilitaire» :

La montée en puissance des deux-roues motorisés est un phénomène majeur de la circulation dans les grandes agglomérations. Les femmes actives ont les mêmes contraintes de déplacement que les hommes. Elles voient les mêmes avantages qu’eux à l’acquisition d’un deux-roues face à l’engorgement du trafic et aux difficultés de circuler dans les grandes agglomérations. D’ailleurs, plus d’une conductrice sur 5 vit de la région parisienne (22%). Leur vision du deux-roues motorisé est surtout « utilitariste » (maîtriser son temps de trajet, se garer facilement, alternative aux transports en commun). Moins expérimentées et conductrices de plus petites cylindrées, ce mode de déplacement est aussi pour elles plus souvent source de stress que de réel plaisir.

… sont plus respectueuses du Code de la Route :

On note d’ailleurs un rapport au deux-roues et à sa conduite plus pragmatique (utilitariste) et prudent (conscience du danger plus aigue, moins d’infractions commises) que la population des conducteurs de 2RM. Elles sont aussi plus nombreuses à présenter un profil « légaliste » (52% d’entre elles, contre 41% de l’ensemble de l’échantillon, adhère au postulat « être bon conducteur, c’est avant tout respecter le code de la route ») et sont globalement très ouvertes aux actions de sécurité routière.

Elles minimisent moins les risques inhérents aux infractions et comportements à risque liés à la vitesse. D’ailleurs dans l’ensemble, les femmes ont moins d’accidents. Ainsi, 66% des conductrices n’ont jamais eu d’accidents matériels (contre 62% des conducteurs masculins) et 89% des femmes n’ont jamais eu d’accidents corporels et matériels (vs 77% des hommes).

Cependant, il convient de relativiser ces chiffres car les femmes sont souvent novices dans la conduite d’un deux-roues et il est donc logique qu’elles aient déclaré avoir eu moins d’accidents que leurs homologues masculins. De plus, les femmes ont un kilométrage annuel plus faible que les hommes : 3.500km en moyenne par an contre 4.100km/an pour les conducteurs masculins. Dans le détail, elles sont 37% à rouler moins de 1.000 km/an (26% pour les conducteurs masculins).

… sont moins bien équipées que les hommes

En termes d’équipement, elles semblent moins bien équipées et / ou moins porter leur équipement que les hommes. Est-ce parce que l’offre des équipements motos est plus destinée aux hommes ? Les équipementiers commencent à s’intéresser à la clientèle féminine et ses attentes spécifiques.

* * *

Le deux-roues a toujours séduit les filles (la preuve), autrefois plutôt comme passagères, aujourd’hui de plus en plus comme pilotes. La moto s’est fortement démocratisée, les puristes sectaires se font rares, les préjugés disparaissent également…
Les deux-roues ont évolué en légèreté, en maniabilité, en sécurité, ainsi qu’en fiabilité, ce qui évite aux femmes de se transformer en mécaniciennes. Confort et esthétique des motos et des équipements ont également été améliorés. Et une belle nana sur une belle machine, ça fait toujours son petit effet…

Certains vieux préjugés gardent toutefois la vie dure.
Comme l’écrit (avec humour au second degré) Léo dans ses lettres publiées sur Moto-Net:
« La motarde est encore pire. Elle a quitté sa place légitime de passagère pour rouler sur un terrain d’hommes. Autant la passagère peut être un accessoire amusant, autant la motarde brouille les pistes. Il est vrai cependant que la motarde est sexy. Elle trimballe une image de mauvaise fille non dénuée de charme (« Good Girls go to Paradise, Bad Girls go everywhere »), on peut parler avec elle de joint de culasse et de couple maxi sans qu’elle nous en colle une, mais il ne faudrait jamais qu’elle nous double dans un virage sur sa petite bécane vrombissante. Jamais. »

* * *

Allez, soyons sérieux (-ses) maintenant !

Les sites rédactionnels consacrés aux motardes et à la pratique de la moto par les femmes demeurent encore rares en France. De façon symptômatique, il s’agit souvent de témoignages de débutantes, d’articles qui visent à inciter les femmes à faire de la moto. Très peu parlent des motardes expérimentées (hors compétition) ou s’adressent aux pratiquantes au quotidien. Encore un effort…

On peut toutefois citer comme première référence, la rubrique « Madame et la moto » sur MotoServices.
N’hésitez pas à lire les témoignages de motardes, l’interview d’une femme policier motocycliste en Nouvelle-Calédonie, et les expériences de débutantes.

Il y a notamment une rubrique qui n’existe que chez les motardes: les astuces pour rester fraîche, maquillée et bien coiffée, après un trajet en moto. Vital !
Sur ce même sujet, vous pouvez bien sûr lire aussi mon article “Working girl on a bike” : mode d’emploi.

Il existe un site d’actualités pour les motardes, mais il n’est pas bien riche…

Motarde.com : le site officiel des femmes passionnées de moto.

J’ai aussi trouvé quelques articles assez complets au sein de sites généralistes :

  • les récits de Sandrine, qui raconte son permis pour le Repaire des Motards ;
  • la saga My Dreamy, par ma copine Marie-Dominique qui a commencé la moto à 51 ans ;
  • les articles de Pauline Rachwal, qui anime « Le Coin des Filles » sur Caradisiac ;
  • un papier des médecins tout-terrain sur la moto d’enduro au féminin.

* * *

Les motardes en dessin

Symbole des temps, les motardes se sont vues consacrer une BD rien que pour elles, « Moto Râleuses », avec trois tomes à ce jour.
Le scénario est écrit par une femme, Catherine Devillard (alias « Cathie »), et les dessins de Sébastien Sauvadet.
Editeur : Volum Editions.

Signalons aussi la BD « Miss Harley », dont le tome 1 est sorti en 2016, avec trois hommes aux manettes : scénario par Mickaël Roux, dessins de Philippe Gürel et Arnaud Poidevin.
Editeur : Bamboo.

A visiter également le blog d’une dessinatrice motarde, nommée Emilie : Motarde en herbe.

* * *

Sites, groupes, forums et clubs de motardes

Comme pour leurs homologues masculins – ou mixtes 😉 – peu de moto-clubs féminins sont d’envergure nationale. En toute logique, un moto-club garde pour vocation la rencontre de motardes dans la vie réelle, les soirées, les balades et les sorties en groupe.
Avec le développement d’internet apparaissent toutefois depuis quelques années des groupes de motardes, parfois constitués en association ou dans une structure plus ou moins formelle, qui se retrouvent soit par régions, soit à l’échelon national pour des rassemblements ponctuels ou réguliers (une ou deux fois par an, par exemple). Peu se révèlent pérennes sur plusieurs années…

L’un des groupes devenus les plus importants : les Dark Angels.
Les « Casques d’Or et Bottes de Cuir« .
L’Amazone Team.

Les sites perso

Le blog de Griselda « la piloteuse », par ailleurs une de mes stagiaires à la Casim 33

Kiss ‘n Vroom, le blog de Cam et Clara, deux passionnées qui partagent leur vision avec vous

Ma vie de motarde

Motarde en herbe, blog d’une dessinatrice de BD

Le site de Chloé
Le site d’Eve en SV 650
Le site d’Isabelle en Guzzi
Le site d’une motarde « street fighter » en SV
Le blog d’Elixir
Le blog de Suzette

A lire, cette déclaration d’amour à la moto, qui reflète une partie de la passion moto au féminin, et les réactions, réponses et commentaires qui la suivent.

* * *

Sites et groupes de motardes à l’international

Motoress, le premier site « style de vie » pour les motardes, l’équivalent des magazines féminins en ligne, mais dédié à la moto au féminin.

Le site MotociclistE, pour les motardes italiennes (ou italophones).

Women’s International Motorcycle Association (WIMA), fédération mondiale des groupes de motardes.

Lady Biker, un « point de rencontre » virtuel international des motardes.

MotoLady, blog consacrée à la moto au féminin, avec beaucoup de photos.

Women in the Wind, association américaine de motardes dont le but est de « promouvoir une image positive des motocyclistes femmes », depuis 1979 quand même !

Women on Wheels
Motor Maids
Get your own bike

Her Motorcycle

* * *

Un reportage en quatre volets sur les femmes et la moto :

 * * *

Deux sujets de l’émission « Riding Zone » sur des championnes moto françaises :

 * * *

Et les hommes motards, qu’en pensent-ils ?

 * * *

  20 comments for “La moto au féminin

  1. 20 octobre 2016 at 09:07

    Une de tes Stagiaires via la CASIM que nous avons eu la chance que tu montes dans ma région, ça c’est sur! Jusqu’à présent je me suis toujours dit que je regrettais que tu ne l’ai pas fais plus tôt, à mes débuts en moto: ça m’aurait fait gagner du temps d’apprentissage. Mais aujourd’hui je réalise que j’aurais eu beaucoup moins de sujet de texte sur mon blog dont le fil conducteur est souvent « mes bévues »!

    Ton site est une référence et nous aide beaucoup, nous les motards, Hommes ou Femmes, grands ou petits, novices ou expérimentés. Et pour celles et ceux qui ont la chance de bénéficier de ton expertise lors de perfectionnement, nul doute que tu représente un tournant dans leurs (mes) aventures en deux roues.

    Merci pour tout ce que tu nous apporte.

  2. Pascale
    28 septembre 2016 at 17:10

    Bjr. Motarde depuis plus de 25 ans en grosse cylindrées, j’apprécie votre site pour sa richesse. J’en fais d’ailleurs la pub sur ma page. Cela va de la sécurité, au enfants en moto ET nous les motardes . Une recherche sur le net ressort tout et n’importe quoi: Là on a une sorte dz synthèse avec les liens qui vont bien…

    • FlatFab
      28 septembre 2016 at 18:02

      Merci de ton soutien !

  3. hélène
    20 octobre 2014 at 13:34

    C’est dommage de parler de maquillage et de sites exclusivement féminins dans un article qui se veut paritaire ! La moto c’est pour tout le monde, et je n’ai pas besoin de m’identifier à « femme » ou « homme » pour en faire. Présenter des motardes talentueuses est une bonne chose, insister sur le fait qu’elles sont des femmes et que c’est exceptionnel contribue (malgré votre bonne volonté évidente) à laisser penser que ce n’est pas « dans l’ordre des choses ». Le meilleur moyen, à mon sens, de banaliser la moto pour les femmes, est d’en parler de manière… banale !
    Et merci pour ce site, agréable, bien écrit et plein de bons conseils.

    • FlatFab
      20 octobre 2014 at 18:44

      Je ne vois pas en quoi cet article traite les femmes de manière « exceptionnelle ».
      Est-ce par le simple fait de parler des femmes à moto ? Vaut-il mieux ne pas en parler du tout ?
      Les motardes elles-mêmes ne sont pas d’accord là-dessus. Certaines veulent être traitées comme des motards comme les autres, mais d’autres revendiquent leur spécificité.

      Si les motardes n’ont rien de spécial, pourquoi une journée spéciale « Toutes en moto » ? Pourquoi des boutiques spécifiques pour les motardes ? Pourquoi même des équipements spécifiques pour femmes ?
      Parce qu’il y a des motardes qui ne veulent pas ressembler aux hommes. Certaines qui insistent lourdement sur leur féminité. D’autres qui n’en ont rien à faire.
      Toutes ont leur légitimité, je ne me prononce sur ce débat.
      Je voulais juste donner une place aux motardes sur ce site.

      Effectivement, cet article vise à présenter des motardes, talentueuses ou non, et à souligner qu’elles sont bien des femmes, jusqu’à preuve du contraire.
      Je ne vois pas où je dis que ce serait exceptionnel…
      Je comprendrais votre point de vue si je présentais une seule motarde en insistant sur sa féminité. Mais dans la mesure où l’article évoque des dizaines de motardes différentes, dans tous les aspects de la moto, différentes disciplines… je vois mal comment vous pouvez dire que j’insisterais sur le côté « exceptionnel » de leur caractère féminin.

      • hélène
        21 octobre 2014 at 00:27

        Je me suis peut-être mal exprimée en utilisant le mot « exceptionnel ». Et j’apprécie le traitement que vous faites des motardes dans ce site en général, elles sont évoquées au même titre que les motards et c’est très bien ainsi.
        Je voulais juste dire qu’un article sur les femmes tend à faire penser que c’est un peu spécial… même si je comprends la démarche et que beaucoup s’y retrouvent – et tant mieux. Pour moi, la moto au féminin c’est simplement une chose normale et naturelle, certes un peu moins répandue que la moto au masculin, mais pas plus méritante ou remarquable pour autant.
        Quant aux journées spéciales « Toutes en moto » etc., cela me fait penser aux courses (à pied) exclusivement féminines, comme La Parisienne, pour ne citer qu’elle. Quel dommage de rester artificiellement cloisonnée dans un genre alors qu’on a tout à gagner à échanger avec tout le monde ! Et si une concentration se voulait exclusivement masculine, comment cela serait-il pris ?
        Je ne souhaite pas polémiquer, ce sont juste des réflexions que je me suis faites à la lecture de cet article. Libre à chacune de rouler comme elle le souhaite !

        • brisy
          21 octobre 2014 at 09:58

          salut Hélène,
          comme j’ai eu le plaisir de participer deux fois à « toutes en moto » ,je me permets de te répondre: les hommes ne sont pas absents lors de cette manif, simplement pour une fois , les filles passent en premier, puis les couples, puis les hommes….. aucun sexisme là dedans mais plutôt une « affirmative action »
          amicalement
          marco

          • hélène
            21 octobre 2014 at 10:07

            Oh, très bien ! Merci pour cet éclairage 😉

  4. 2 mai 2014 at 18:45

    Bonjour Moto-Sécurité, je me présente, je suis Sara. Une jeune (future) motarde en plein apprentissage. Je passe bientôt mon permis A2 et par conséquent, j’ai prévu de faire des podcasts pour montrer qu’on peut y arriver malgré le manque de centimètres pour toucher par terre et aussi le manque d’expérience en deux roues.

    Je m’apprête à poster le vrai premier épisode de cette série « Sara passe son permis A2 » dans les jours à venir. En attendant, voici le lien de ma bande annonce posté sur YouTube : http://youtu.be/EGvzW0uZ0-E
    Si cette vidéo vous semble pertinente et utile pour d’autres femmes (ou hommes, aussi) qui recherchent des infos et qui se posent peut-être les mêmes questions que moi… Je serai ravie que vous partagiez cette vidéo.

    Merci pour votre site, il est une réelle mine d’or et m’accompagne au gré de mes progrès.

    V 🙂


    Sara Indyra

  5. 18 mars 2013 at 17:59

    Merci pour ce joli article, je tombe dessus par hasard et ça fait chaud au coeur ! <3

  6. 16 avril 2012 at 07:33

    Bonjour

    Je vous invite à consulter http://www.missdeuxroues.fr/

  7. 21 mars 2012 at 18:39

    « Avant, le cliché de la femme à moto, c’était un truc du genre : »…

    Et ces créatures n’avaient rien de motardes, mais tout du fantasme de motards. Elles n’auraient pas sorti la meule du garage et ils ne les auraient de toute façon jamais laissé faire.
    Ce que je me représentais, de mon côté, c’était plutôt quelque chose comme le cliché de la cammioneuse à deux roues. La moto comme surcroît d’âme et d’identité au rabais.
    Du coup, à voir les Leslie Porterfield, je suis frappé par l’évolution lipstick, comme pour le féminisme de 3e vague. Ca ressemble à une normalisation, et c’est plutôt agréable…

  8. 17 mars 2012 at 13:19

    On pense enfin à nous, les motardes sont de plus nombreuses, mais cela n’influe pas véritablement dans les consciences masculines.

  9. 14 décembre 2010 at 13:46

    I didn’t know that there is something like this. Thank you for the tip 🙂

  10. 23 novembre 2010 at 15:55

    Hi !
    First of all, I mention that I understood what you wrote, but I don’t know to talk in french.
    Then, I noticed, through this article, that the mass media of the ladies with a motorbike is huge, comparing with Romania, my mother country.
    Finally, I have a question for you (you may answer in french, I’ll understand): there is a site/blog/article about the history of ladies on motorbikes? Don’t matter in which language is written

    – – –

    Réponse

    I suggest the best would be to get in touch with WIMA, Women’s International Motorcycle Association:
    http://www.wimaworld.com/
    They should be able to give you a proper answer.

  11. sonato
    11 juin 2008 at 23:07

    hello

    je vous invite à consulter ces deux sites pour toutes les femmes motardes
    et laissez vos commentaires

    http://sonato74.skyrock.com

    http://bikeuse74.dixkey.com

    ces sites sont créés pour bouger les mentalités matchistes, vive les bikeuses

  12. Magali
    26 janvier 2008 at 20:44

    Bonjour

    Bravo pour ce site que je découvre et qui est très riche sur les quelques sujets que j’ai regardé ce soir.
    Petite suggestion : mettre une recherche par mot, cela peut être utile vu le nombre d’article.
    Je n’ai rien vu sur les gilets airbag
    Bonne continuation !

    • 18 mars 2013 at 18:01

      bonsoir magali, tu peux toruver les gilets Air Bag dans l’onglet « Dossier » ou partenaire Nova Moto, des vidéos explicatives sont assez sympa sur ce sujet. V

  13. gex
    20 octobre 2007 at 15:55

    salut, I hope you will also read french!
    interessant, complet, plutot sympa
    quand faites vous un papier sur les mecs, la moto et le cuir?
    http://www.bikers16.net just for leather lovers !

    Je laisse le lien dans la mesure où les photos proposées sur ce site ne sont pas pornographiques, mais elles s’adressent clairement à un public attiré par les hommes et plus ou moins fétichistes du cuir.
    Vous voilà prévenu(e)s !

    thanks, I am just photograph and biker and hope you appreciate the pics ( only the pics!!) take care!

  14. Paloma
    25 août 2007 at 18:22

    Encore un article très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *