Faire chauffer un flat-twin

Sur un moteur bicylindre à plat de forte cylindrée unitaire, qui plus est refroidi par air (et un peu par huile), le temps de chauffe du moteur est extrêmement important pour la longévité mécanique. Un moteur maltraité à froid consommera de l’huile et durera moins longtemps. Si vous aimez votre moto, n’oubliez pas les préliminaires !

Dans la même optique, lire l’article « Roder une RT neuve« , valable pour tous les flat-twins.
Par contre, certaines remarques de cet article ne valent que pour les moteurs R 850, 1100, 1150 et 1200, c’est-à-dire les motos BMW d’après 1990 (à peu près) dotées d’un ordinateur de bord avec notamment une jauge de température d’huile.

L’ensemble cylindre/piston du moteur BMW peut consommer pas mal d’huile (de 0,75 à 1 litre aux 1.000 km) pendant le rodage et sur les 15 à 20.000 premiers kilomètres.
Pour réduire cette consommation d’huile au minimum, il est nécessaire de bien laisser chauffer le moteur et de ne surtout pas “tirer dedans” à froid.

Après avoir lancé le moteur, il est possible de  le laisser tourner à l’arrêt pendant quelques minutes (entre une et cinq selon la température extérieure).
En été, quelques secondes ou dizaines de secondes suffisent. En hiver, surtout si la moto dort dehors, laisser chauffer deux à cinq minutes, pas plus.

Sur les moteurs pré-1200, équipés d’un accélérateur de ralenti (dit « starter » ou « choke »), il faut tirer le starter à fond, juste pour démarrer, puis le couper quand le régime de ralenti passe les 1.000 tours/minute (c’est-à-dire 1.500 à 2.000 tr/min avec le starter).
Le ralenti idéal est à 1.100 tr/min , avec une marge de tolérance de +/- 100 tr/min.

Pendant ce temps, il est impératif que la moto reste stationnée sur sa béquille centrale.
Ne pas laisser tourner le moteur sur la béquille latérale ! Le cylindre de droite ne serait pas correctement lubrifié.

En gros, si votre moto dort à l’abri, démarrez, laissez tourner le temps d’enfiler les gants et le casque, et partez en douceur.
Si la moto a été exposée aux basses températures nocturnes, surtout en hiver, laissez chauffer trois à cinq minutes.

Il est inutile de rester à l’arrêt après que la première barre se soit affichée sur la jauge de température d’huile.
Il ne faut pas laisser tourner trop longuement à l’arrêt un moteur à refroidissement par air car il n’est refroidi que par le mouvement du véhicule.

Il faut également éviter à tout prix les sous-régimes, extrêmement destructeurs sur ce type de moteurs à forte cylindrée unitaire. En-dessous de 800 tr/min au point mort, le moteur cogne, c’est vraiment mauvais pour sa longévité.
Laissez-le tourner 30 secondes (éventuellement avec le starter sur les 1100 et 1150), même si vous avez l’impression que le moteur « crie » un peu.
Il vaut mieux un léger et court sur-régime qu’un sous-régime qui dure.

Dans tous les cas, démarrer doucement et rouler en dessous de 3.000 tours/minute jusqu’à avoir trois barres de température d’huile (deux sur les 1200), puis de à 4.000 tours jusque quatre barres (trois sur les 1200).
A partir de cinq barres (quatre sur les 1200), rester en-dessous de 5.000 tours jusqu’à sentir le moteur chaud, qui émettra un bruit “rond”, moins rauque et moins métallique.

Au bout de 5 à 10 km (20 km en hiver), les métaux du moteur ont chauffé, on peut commencer à tirer dedans pour passer les 6.000 tours, mais toujours en accélérant en douceur.
Compter entre 20 et 30 km (selon les conditions climatiques, les conditions de conduite, etc.) avant d’essorer brutalement la poignée jusqu’en zone rouge.

Ne pas se fier uniquement à la jauge de température d’huile du FID (l’écran à cristaux liquides du tableau de bord). Les barres indiquent la température de l’huile, pas celle du moteur. L’huile chauffe et refroidit bien plus vite que les métaux dont est composé le moteur.

De même, ce n’est pas parce que l’huile moteur et le bas moteur sont chauds que l’ensemble de la moto est à température de fonctionnement. Si vous laissez votre moto tourner pendant 15 minutes à l’arrêt, vous aurez cinq barres de température d’huile, les cylindres seront chauds, mais pas toute la chaîne cinématique, notamment la transmission primaire et secondaire (boîte et cardan). Sans parler des pneus qui sont tout aussi froids et vont mettre quelques minutes à acquérir leur adhérence maximale. Mieux vaut donc à y aller « mollo ma non troppo ».
Il faut apprendre à rouler « à l’oreille », écouter son moteur, on entend s’il est à l’aise ou pas.

A l’inverse, il faut veiller à ne pas faire surchauffer le moteur (en restant à un ralenti élevé à l’arrêt ou dans des bouchons en été). Une surchauffe du moteur pourra entraîner un claquage du joint de culasse. A l’arrêt, la montée en température très élevée du filtre catalytique peut provoquer la combustion des matières inflammables situées à proximité, si vous stationnez au-dessus de feuilles mortes, par exemple.

  90 comments for “Faire chauffer un flat-twin

  1. César
    23 juin 2017 at 16:35

    Bonjour,

    Merci pour cette article très intéressant.
    J’ai une BMW R nine t, la température moteur est indiquée en chiffre et non en barre, à quoi correspond une barre des r1200 en degrés ?

    Merci

  2. remi
    13 avril 2017 at 19:26

    bonjour ma 1150 rt a un pt souci je mais le contact sur la béquille central et le voyant N allume et s éteint quelque instant après et pour démarrer je tire sur le poignée d embrayage et si j ai la béquille latéral de mise elle ne démarre pas

    • FlatFab
      13 avril 2017 at 19:30

      Possible défaillance du capteur de rapport engagé sur la boîte de vitesses.
      Le système de bord considère qu’il y a toujours un rapport engagé et impose donc de débrayer pour lancer le moteur.
      Il va falloir accéder à la BV et à son capteur, beaucoup de main-d’oeuvre.

  3. Tonio
    17 mars 2017 at 16:02

    Bonjour!
    Merci pour cet article bien intéressant. Heureux acquéreur d’un 1200 GS, je laisse pourtant bien chauffer le moteur (à peu près comme décrit dans l’article) mais il m’arrive de caler en rétrogradant, surtout aux passages 2nde première et 3eme seconde. Calage du moteur pur et dur (avec parfois un « clong »), pas à l’arrêt, juste en décélération, et il me semble que cela arrive même moteur à chaud… Est-ce un problème de température du moteur, d’huile ou un problème connu chez les flat? Merci beaucoup!

    • FlatFab
      18 mars 2017 at 13:38

      Je ne me souviens pas avoir déjà entendu parler de ce type de problème.
      C’est un moteur de quelle année ?

      • Tonio
        20 mars 2017 at 13:13

        C’est un moteur de 2008. Mais ça ne le fait pas systématiquement, mais gênant quand tu rétrogrades en entrée de virage…

    • Zorro
      31 mai 2017 at 09:40

      Même problème sur ma 2015 depuis le début, c’est le seul problème rencontré en 15 000km, mais agaçant…et non résolu.

  4. jyb
    20 mars 2016 at 11:00

    bonjour, j’ai un 12 rt de 2010, et depuis peu j’ai un leger trou à l’accélération , vers 3500 tr, lorsque j’ouvre franchement pour dépasser, ma moto sort de révision, (35000km), cela peut-il venir de l’encrassement du système d’injection ?

    • FlatFab
      20 mars 2016 at 19:11

      Les causes peuvent être multiples.
      D’emblée, même sans avoir vu ou conduit la machine, je remarque qu’elle n’a roulé que 35.000 km en six ans. Peut-être est-elle restée plusieurs mois sans rouler ? Ce qui peut avoir causé des soucis dans l’arrivée d’essence : filtre à essence, injecteurs…
      Voir aussi le filtre à air. Tu dis que la moto sort de révision, mais à 35.000 km, alors que les entretiens se font tous les 10.000 km. Quand le filtre à air a-t-il été changé : à 20.000 km ? Si c’est une moto qui fait pas mal de ville, le filtre à air peut être bien encrassé après 15.000 km…

  5. Stev2019
    21 octobre 2015 at 23:16

    Bonjour. Ma gs 1200 toute neuve semble avoir le moteur qui cogne lorsque je suis en première ou seconde et gaz off, en clair la moto broute… Est ce bien dû à ce type de moteur ? Pas dramatique car je suis rarement gaz off en roulant.
    Stéphane.

    • FlatFab
      30 octobre 2015 at 11:33

      Le nouveau moteur Boxer refroidi par liquide semble connaître quelques soucis d’injection au ralenti.
      Cela doit pouvoir se régler par une mise à jour de la cartographie d’injection chez le concessionnaire.

      • Youssef
        20 janvier 2016 at 10:51

        Bonjour Fab ce que tu fais est formidable . Tu devrais être déclaré d’utilité publique.

  6. Michel LAURIOU
    15 juillet 2015 at 15:54

    Bonjour, je viens de lire le forum « du temps de chauffe des motos avec 2 cylindres opposés », n’ayant rien d’autre à faire…
    Maintenant je vais re-baisser (fourche et ressort de suspension) la Bandit de ma fille+essai sur route.
    Sur ma R1150RT, je viens de remplacer le couple conique à 130Mk. (250€ chez un récupérateur).
    Il semble avoir cassé un roulement, présence d’un point dur, vibrations et léger bruit à basse vitesse, huile noire+particules métalliques en suspension; sur autoroute, je ne m’en serais peut-être pas rendu compte à temps (le temps, c’est avant la casse totale, peut-être même la casse-gueule!).
    Du coup, je me dis que l’on doit manipuler ces monstres avec respect, elles ne sont pas invulnérables!
    Bonnes routes.

  7. Freeloops
    28 juin 2015 at 17:56

    Bonjour FlatFab est tout les contributeurs,
    J’avais déjà fait un poste au sujet du passage de vitesse et du blocage de roue arrière sur mon r1200r de 2008 65000 Klm, j’ai suivi vos conseils et j’avoue que ça va beaucoup mieux, je m’entraîne au coup de gaz au débrayage et sa marche bien, encore un peu d’entrainement et sa sera nickel, merci.
    Mais bref, je suis là pour d’autres précision, j’ai plusieurs petits problèmes qui apparaissent…
    D’une, l’embrayage qui fait du bruit au point mort débrayer est cela depuis toujours (depuis un ans que je l’est acheter), clac clac clac est dès que je tire la poignée d’embrayage (j’embraye) plus de bruit, je pense pas que ce sois vraiment grave mais je prefere l’avis de spécialistes?
    Second problème qui m’inquiète, depuis quelques jours au démarrage a froid, quand la moto couche dehors, démarrage difficile, il faut que je m’y reprenne à plusieurs fois pour la démarrer, elle ne ratatouille pas mal, quand je monte dans les tours à l’arrêt tout remarche parfaitement, mais il m’est arrivé de caler à un feu rouge quelques minutes après le démarrage, elle ne tient pas le ralenti,mais ceci n’est pas systématique, une fois chaude elle marche impec, juste un réveil dure de temps en temps, cela peut être dû au fait que je roule un peu en fin de réservoir en cette fin de mois (1 barre de niveau)?.
    Puis j’ai la visite d’entretien en août, noter sur l’ordi de bord, en fait ma question et, pensez-vous que cela peut venir de problèmes « grave », car si à la visite on me dit enfaîte que j’en ai pour 1000€ est que la moto est immobiliser une semaine, grosse galère pour moi, la visite doit déjà être dans les 300/400€ ,mais avec changement d’embrayage est tout démonté pour la ratatouille au démarrage… Je sais que BM est une boîte sérieuse, mais comme je m’y connais pas trop, j’ai peur qu’il sente le pigeon venir est qu’il m’assassine avec une facture mirobolante…donc je préfère vous demandez un peu avant pour savoir à quoi je peux m’attendre.
    Merci pour tout est a bientôt
    En attente anxieuse de vos réponses 😉

    • FlatFab
      28 juin 2015 at 18:20

      Ton problème de démarrage et de ralenti pourrait bien provenir d’une batterie défaillante, ce qui n’est pas anormal s’il s’agit de la batterie 14 Ah d’origine qui atteint aujourd’hui sept ans d’âge.
      Si tu dois la remplacer, je te conseille de prévoir une batterie de 16 Ah.

      Pour le bruit d’embrayage au point mort embrayé (levier relâché), impossible d’identifier le problème sans entendre le claquement.

      Difficile d’estimer à l’avance le coût de l’entretien et des réparations. Le mieux que tu puisses faire est de demander un devis pour l’ordre de réparation. Tout ce qui sortira de ce devis devra requérir ton autorisation.

    • Freeloops
      28 juin 2015 at 19:26

      Re salut,
      Je vient de lire ta réponse FlatFab tout en écrivant le « petit oublie », merci beaucoup, je demanderai au concessionnaire, si je peu choisir, je ferait une chose après l’autre en commencent par l’entretiens.
      Donc : Petite oublie, j’ai reçu de BMW un rappel pour un changement de la bride de roue arrière aussi,bonne chose je trouve car je suis maintenant « recenser » chez BMW Mottorad, visite qui sera intégralement prise en charge, chose qui se rajoutera à l’entretien que j’effectuerai chez BM cet été… Mais j’ai pu lire sur certain site qu’il y a aussi un rappel pour le dôme de fixation du raccord rapide de la pompe à essence, au départ pour les modèles GS est Adventure mais apparemment étendu à tous les modèles R avant 2011 et sa ils en parle pas sur la lettre de rappel, je parle de son car quand je monte ma moto sur béquille centrale, ce qui la brusque un peu, j’ai toujours une petite odeur d’essences qui me monte au nez, pas vous?
      Voilà je crois que c’est tout, c’est déjà pas mal…
      Encore merci pour votre patience.
      À bientôt.

    • Michel LAURIOU
      15 juillet 2015 at 15:06

      Bonjour, si tu sens le pigeon trop fort, sûr que le gars du garage, qui a le nez fin va te sentir, mais son travail est tout autre!!
      Sentir le pigeon, c’est passer sa vie à ne jamais poser de question: comme ça on ne saura jamais RIEN;
      mais graduellement si on s’intéresse, si on fouille les blogs, on voit les interventions qui nous éveillent, les réponses qui nous affutent.
      On passe expert un jour, quand on se rend compte que beaucoup d’affirmations sont en réalité des « sciences de pigeon », celles des gens qui ne s’étant pas assez documenté, en sont réduit à inventer leur propre savoir.
      C’est faisable, avec de bonnes bases et une expérience certaine; vaut mieux échanger.
      Exemple: ma 1150RT cloncque quand je change de rapport. On peut dire Mmmmhhh…! à ce bruit peu rassurant, la boîte ne va pas durer. Je ne l’ai pas entendu encore, sauf ma coéquipière, à qui j’ai dit que c’est le rappariement d’un couple de pignons qui transmettent un effort mécanique important et qui sont donc de taille et de fonction en conséquence des puissances en jeu: une boite de tracteur, en exagérant. Pour moi cette boite peut faire 500 000 kilomètres sans dommage.
      Si BMW est arrivé en 2015 sans encombre, ce n’est que le fruit de recherche et d’amélioration permanente. Moi, je suis expert, car je préfère voir le Périgord et regarder loin dans la courbe pour assurer notre trajectoire. Bonne route!

    • Flat-youself
      8 août 2015 at 15:10

      Bonjour, Freeloops,
      Juste une petite précision : quand tu tires sur le levier d’embrayage, tu débrayes (contrairement à ce que tu indiques). et donc ton embrayage ne fait plus de bruit quand tu débrayes. Cela semble indiquer que tu as un souci avec ta butée d’embrayage. 😉

  8. tano gg
    26 juin 2014 at 21:37

    bonjour , j ai une Bmw r1150rt de 2004 et j ai un problème de coupure après 5000t/m !!! ecce que quelqu’un a déjà eu ce phénomène là ? Merci bien a vous.

    • rik
      15 juillet 2014 at 11:06

      Bonjour ,Je viens d’acheter une GS 1200 rallye. C’est ma quatrième GS et sixième moto flat de la marque. Elle a 12 800 km ( a l achat 11000 km) sur toutes mes motos je respecte depuis toujours les conditions de chauffe et d’utilisation qui sont conseillés ci-avant. je voulais retrouver le plaisir de ma première GS « standard » après m’être perdue sur adventure et autres RT et roadster, ce qui est chose faite. Tout d’abord un grand merci pour le sérieux et la sobriété de cette page internet. J’y retrouve la même pensée d’identité et de partage que nous avons en croisant un flat sur la route, tout en se disant « je connais le plaisir que tu as sur ta machine monsieur, je partage les mêmes sensations » Maintenant ces présentations faites, j’en viens à mes soucis: Après avoir roulé au minimum quelques dizaines de kilomètres, lors d’un arrêt a un feu ( par exemple ) le moteur me remonte une odeur caractéristique d’huile brûlée, juste une effluve, ça ne dure pas. il y a t-il un reniflard qui pourrais rejeter cette odeur? je dirais qu elle se situe sous le réservoir ou au-dessus du moteur, car cette odeur ne vient nullement de l’arrière (sortie d’échappement) . Le problème est-il connu? deuxièmement: moteur normalement chaud, au démarrage d’un feu, d’un stop, la moto me donne un trou, un vide au début de l’accélération, limite calage, embrayé ou non. Elle ne cale pas car j agis directement sur l’embrayage ou sur un deuxième petit coup d’accélérateur. Est ce un réglage à faire d’après vous? Alors que sur ma précédente moto (roadster) même moteur, aucun de ces problèmes rencontrés. Merci pour votre intérêt, amicalement

      • FlatFab
        17 juillet 2014 at 14:16

        Il est toujours très difficile d’effectuer un diagnostic mécanique à distance, sans voir la moto, sans la démarrer…
        Pour le premier souci, il est possible que cette odeur provienne de l’arrière du moteur, il se produit fréquemment un suintement d’huile en sortie de boîte. A vérifier.
        Pour le second problème, je penche pour un ralenti mal réglé, c’est hélas assez courant car peu de mécanos BM savent régler correctement un flat-twin à la main et à l’oreille, ils se contentent de laisser faire l’ordinateur qui applique des valeurs moyennes. Ou alors, c’est un mauvais réglage du capteur à effet Hall de l’allumage.

    • patrick
      28 juillet 2014 at 22:40

      oui j’ai eu ce pb avec une r1150r à 22000 km ,et c’etait une des2 bobines d’allumage qui avait un défaut

  9. Philippe Roche
    28 décembre 2013 at 17:37

    Salut Fabien,
    Comme tu le sais, ma moto n’est pas un flat-twin, mais j’ai toujours été intrigué par l’information que donne mon ODB concernant la « température du moteur ». S’agit-il de la température de l’eau, de l’huile, du caractère bouillant ou pas du pilote ?
    D’après ce que tu dis, les flat-twin BMW sont équipés d’une jauge de température d’huile, je suppose donc que ma K16 en bénéficie elle aussi. Dans ce cas, je suis surpris que la température normale du moteur soit atteinte en plein hiver après seulement quatre ou cinq kilomètres de roulage, alors que la chaleur massique de l’huile est bien plus élevée que celle du liquide de refroidissement. Ma voiture (dont je me sers le moins souvent possible, rassurez-vous, les gars !) dispose d’un thermomètre d’huile, et il me semble que la température optimale de fonctionnement est atteinte beaucoup plus lentement que sur ma moto.
    En résumé, température moteur, ça veut dire quoi ?
    Philippe.

    • brisy
      28 décembre 2013 at 19:28

      salut philippe,
      la moto est refroidie par eau ,aussi, il doit y avoir un calorstat qui régule le passage du liquide de refroidissement ainsi ton moteur atteint rapidement sa T° de fonctionnement optimale…quand à l’huile , il me semble que c’est la pression qui importe plus que la température (dans certaines limites bien sûr) comme une T° trop élevée entraine l’allumage du ventilateur (par ex en embouteillage , ou à l’arrêt) je suppose que le déclenchement est déterminé par la T°de l’eau et non celle de l’huile (plus élevée…). sur la K12 la température de fonctionnement (un peu en dessous du repère médian du cadran) est atteinte en deux à trois minutes de fonctionnement (en ce moment) en roulant c’est plus l’arrêt de la ventilation dynamique que le régime moteur qui fait varier le thermomètre…
      amicalement
      marco

    • FlatFab
      29 décembre 2013 at 13:12

      Salut Philippe,
      S’agissant d’un moteur à refroidissement liquide, la « température moteur » est celle du liquide de refroidissement.
      Sur les flat-twins « classiques » (avant le Boxer 2013 à refroidissement liquide), refroidis par air et huile, la jauge donne la température de l’huile et un autre capteur (en option) donne le niveau d’huile, ce qui assure la bonne pression dans le circuit.

      • Philippe Roche
        29 décembre 2013 at 18:04

        Merci pour cette réponse, qui confirme ce que je pensais.
        Philippe.

  10. Genthial
    22 décembre 2013 at 11:15

    Bonjour,

    Quel plaisir de tomber sur ces échanges clairs, précise, agréable à lire, sans smiley ou polémiques steriles sur la domination de telle ou telle marque ou modèle, et par conséquent de leurs propriétaires.

    Je me permets de vous poser les quelques questions suivantes, questions ou remarques, d’ailleurs. Je viens d’acheter une R1200R, à 1000 km. Elle en a maintenant 3000.

    Premier étonnement, l’ordinateur de bord (en option) qui m’informe de la température extérieure, mais n’est pas capable de me donner la température de l’huile moteur ou le niveau d’essence dans le réservoir. Mais passons, le sujet a déjà été évoqué dans d’autres forums, visiblement je ne suis pas le premier à être déçu.

    Second étonnement, quand dans le manuel BMW précise qu’il faut rouler immédiatement après le démarrage : pas de temps de chauffe (j’avais lu ça avant de tomber sur votre article).

    Enfin, et on s’éloigne du sujet, mais je vais aborder ma principale déception et interrogation : comment fait-on pour manipuler le commodo de droite du clignotant sans donner de petits coups sur la poignée de gaz, immédiatement perceptible par des à-coups secs sur le moteur, la moto, le conducteur (et plus encore le passager). Ca devient – en ce qui me concerne – insupportable, étant toujours concentré pour arriver à déplacer mon pouce vers le commodo, en crispant la main sur la poignée pour qu’elle ne bouge pas … et constater qu’en général ça ne se fait pas de manière fluide. Bref, j’en arrive au point d’éviter de mettre le clignotant ! Et surtout d’avoir envie de balancer ma R12R pour revenir à une moto où ma principale préoccupation sera de surveiller la circulation et profiter de la conduite plutôt que de m’énerver sur un sujet qui franchement ne devrait pas en être un. Je précise que j’en ai déjà parlé à mon concessionnaire qui m’a relevé un peu le guidon. Ca arrange un peu la chose, mais ça ne la résout pas fondamentalement … Qu’en pensez-vous (je précise aussi que j’ai des mains ‘normale’ ?

    Merci pour votre site et vos retours …

    Christophe

    • FlatFab
      28 décembre 2013 at 14:15

      1- Pour l’ODB, c’est effectivement une énorme anomalie de la part de BMW. D’après les informations que j’ai pu collecter, les R1200R fabriquées après le mois d’avril 2013 ne sont plus équipées des traditionnelles jauges de niveau d’essence et de température d’huile. C’est clairement une lacune et une réponse extrêmement bizarre de BM aux problèmes de fiabilité des jauges d’essence.
      2- La notion de « temps de chauffe » est très relative. Il n’a jamais été conseillé de faire tourner le moteur à l’arrêt, surtout pour un moteur à refroidissement par air. Il reste toujours conseillé de rouler doucement les premiers kilomètres, le temps que l’huile et les métaux atteignent leur température de fonctionnement. C’est ça, un vrai temps de chauffe, et non pas, comme le croient beaucoup de motards, le fait de faire chauffer à l’arrêt pendant cinq minutes pour ensuite taper la zone rouge au bout de 30 secondes de conduite…
      3- A moins d’avoir de toutes petites mains, votre problème avec le bouton de clignotant de droite n’est en effet pas normal.
      Question bête : êtes-vous certain de conduire avec les mains bien serrées sur les cocottes, au plus près des commodos ? Je vois beaucoup de motards qui roulent avec les mains au niveau des embouts de poignées. Dans ce cas, effectivement, c’est compliqué d’atteindre le bouton avec le pouce droit…

      • Genthial
        7 janvier 2014 at 22:03

        Bonsoir FlatFab,

        Merci pour ta réponse. Et merci pour l’ensemble de ces articles, qui m’ont permis de résoudre ma difficulté avec ces commodos. Car en fait, il s’agissait d’un défaut de position, probablement du à une certaine appréhension d’avoir entre les mains ma première Béhème … Bref, je conduisais beaucoup trop crispé, et beaucoup trop sur les mains, avec le R12R qui pousse naturellement à s’appuyer de toute façon un minimum sur les poignets. A force de lire tes articles, je me suis mis à conduire jambes serrées et surtout bras détendus, et ça a tout changé. Mes doigts sont redevenus disponibles pour actionner ces commodos !

        Merci encore pour ces conseils, en tout cas, qui m’ont été particulièrement utiles !

        A très bientôt,

        C.

  11. Shem
    29 septembre 2013 at 10:34

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce site, très bien fait, clair, et plein de bonnes informations !
    J’ai bien lu tout le post, et j’ai bien compris que le temps de chauffe pouvait varier (selon les conditions météo entre autres), et que de courts trajets n’étaient pas l’idéal pour un flat twin. Je me permets malgré tout de poser une question concernant mes futures conditions de route : je roule en Bandit 650 S à l’heure actuelle, et j’avoue que la position de conduite, le manque de protection et les vibrations sont devenues pénibles. J’envisage donc de passer sur une RT, me reste à définir laquelle selon le budget, mais sans doute une 1150. Je vais, pendant un an, rouler environ 40km matin et soir, par tous les temps, avec de l’autoroute dès les premiers km, et probablement quelques km de bouchons à chaque trajet. J’envisage bien sûr de garder la moto ensuite, pour des trajets que je ne connais pas encore. Selon vous, est-ce une utilisation adaptée ? L’autoroute en bas de la rue, dès les premières minutes, pose t’elle problème ? Le moteur risque t’il de souffrir ? Question annexe : une 1150 dans mon budget totalise souvent entre 65 et 90 000km, est-ce raisonnable pour l’utilisation envisagée, et quelles grosses réparations risquent d’être à faire à ce kilométrage ?
    Merci d’avance !

    • oldbir
      30 septembre 2013 at 09:42

      Salut, connaissant relativement bien les RT,il est vrai que respecter le temps de mise en température du moteur est primordial ;40 kms 2 fois par jours si tu y vas progressivement ne devrait pas poser de problème.Si problème il devait avoir, c’est l’achat d’une moto totalisant un nombre relativement élevé de kms, c’est vraiment une loterie. Ne sachant pas comment la moto a été traitée.
      Il vaut mieux selon son budget ,trouver une machine avec moins de distance parcourue sans chercher une RT ,il y en a d’autres avec une position et une protection plus adaptée à tes désirs .

    • FlatFab
      1 octobre 2013 at 00:41

      C’est toujours une simple question d’utilisation, de progression dans la mise en température du moteur.
      L’autoroute en bas de la maison ? il suffit de ne pas ouvrir à fond dès le début, de respecter la montée en température indiquée dans l’article, même s’il faut pour cela rouler en-dessous des limites de vitesse.
      Bien surveiller le niveau d’huile moteur, avec les précautions décrites dans l’article Mesurer le niveau d’huile sur un moteur BMW Boxer.

      Une R1150RT entre 50.000 et 100.000 km peut être quasi neuve comme en limite d’épave, selon l’entretien dont elle a fait l’objet.
      En tablant sur un entretien « normal », on peut s’attendre à un embrayage en fin de vie (mais qui peut durer jusque 120.000 ou 130.000 km) et des suspensions (amortisseurs) à l’agonie, ce qui n’empêche pas de rouler.
      Autres défaillances possibles, la boîte de vitesses et les corps de papillon (injecteurs).

      • Shem
        1 octobre 2013 at 20:50

        Merci pour vos réponses !

        Tous ces frais à envisager pour une moto qui risque de coûter malgré tout entre 5 et 7000 euros, ça fait quand même réfléchir…
        Et à la fois, je ne vois pas trop quelle autre moto offre une position vraiment droite (la seule qui me convienne), une (très) bonne protection, un cardan et une capacité d’emport correcte, sans faire 325kg, 10 litres au 100km, ou sans être un trail routier dont la hauteur de selle m’inquiète, même si je mesure 1m78… Une Deauville avec bulle haute et guidon réhaussé ?

        • FlatFab
          1 octobre 2013 at 23:41

          Entre autres.
          Lis l’article Choisir une GT comme première moto, tu verras plein d’autres modèles possibles : Deauville 650 et 700 certes, mais aussi R1100RT, Kawasaki 1000 GTR, Honda ST 1100 Pan European…

          • Shem
            2 octobre 2013 at 06:16

            J’avais bien lu l’article, mais c’est surtout la position droite qui compte le plus pour moi, et a priori, ce n’est pas le cas sur les Deauville, Pan, GTR et autres, seulement sur les RT et les trails.

            • FlatFab
              2 octobre 2013 at 11:33

              Essaie, au moins en statique, tu verras par toi-même.

  12. ghilbi
    29 mars 2013 at 18:13

    Bonjour et merci Fab de démystifier ce fameux gros plat qui date de 1923 ….bon un peu amélioré depuis ….
    Je suis l’heureux conducteur d’une R100RS de 1979 et fan de ce vieux flat , plein de vie et de caractère … Je me suis donc fait un gros plaisir et j’ai fait l’acquisition d’une GS aventure à air , avant qu’elle ne passe en liquide ;(
    Mais là grosse déception, alors que mon R100RS tourne dans toutes les conditions comme une horloge du haut de ses 33 ans , la GS toute neuve fait un bruit inquiétant à froid (immédiatement apres un démarrage sous les 5/10°C)…Lorsque je charge un peu le moteur et à bas régime , le moteur fait un bruit métallique , un clic clic clic comme du cliquetis ou plus poetiquement il fait les castagnettes ….bon je l’avoue c’est un cas que je ne produit pas souvent car je laisse d’habitude chauffer la mécanique 1 ou 2 minutes au ralenti …mais je n’imagine pas que toute les motos neuves font ça car c’est vraiment un bruit inquiétant !!
    Je l’ai bien sur signalé à l’atelier BMW, je leur ai laissé 1 nuit mais n’ont laconiqueuement
    rien trouvé d’anormal …. Alors je préfère avoir l’avis d’un amoureux de ces moteurs pour me faire un vrai avis sur ce bruit !
    Sais tu ce que ça peut être et si c’est quelque chose de normal sur les flats ??
    Merci , encore bravo pour tes conseils et appel de phare !!

  13. Greg
    20 janvier 2013 at 23:46

    Salut FlatFab,

    J’ai une question concernant un bruit de moteur!
    Je sais un bruit par écrit c’est pas terrible! j’essaie quand même…

    La moto 1150GS de 2000 achetée en 1ere main à 33000km à une personne que je décrirais de pas très soigneuse (chuteS, aucune connaissance technique de la moto… sinon il s’est bien foutu de moi!)
    à ce jour 37000km, aucun problème, beaucoup de plaisir au niveau de la conduite…
    C’est ma première BMW, mon premier flat, moteur très « expressif », je prend plaisir à l’écouter chaque matin, encore quelques mois et je vais finir par lui parler…j’ai une impression de voir et d’entendre une mécanique robuste, on sens de grosses pièces en mouvement. Bref un gros cœur à utiliser avec précaution. voila un peu feeling sur le moteur.

    Coté bruit il y a du monde,et je me limiterais qu’au moteur :-), je sais qu’un flat c’est ni un bi ou 4 cylindre en ligne ni un V2 ni…
    Je ne vais pas parler des bruits de courroie, de chaine de distribution , de culbuteur.
    Le bruit que j’entends se crée à chaud( 5km à 15°C ext ou 20km à 1°C ext en roulant molo 🙂 ) et prendrait son origine au cœur du moteur et aussi bien à l’arrêt qu’en roulant.
    Ce que je ressens: c’est un bruit, un claquement bien clair et régulier lié au régime moteur, un bruit qui est aussi une vibration, donc un cognement , il n’apparait presque pas au ralenti, une légère augmentation du régime moteur (2000tr/mn à 3000tr/mn) le bruit/vibration apparait très clairement , aussi bien en accélérant qu’en décélérant.
    Lui m’arrive d’imaginer le moteur remplie de galet… c’est un peut être exagéré mais je trouve les cognement impressionnants.

    Passer les 3000-3500tr/mn du fait de la fréquence cela se linéarise et se mélange dans les vibrations générales que peut délivrer un tel moteur.

    J’ai été faire une révision complète suite à l’achat, et j’ai parlé du bruit aux mécanos.
    Le garage c’est l’atelier du roule toujours donc des pros/passionnés dont la réputation n’est plus à faire et je pense qu’ils ont répondu à mon inquiétude.
    Bruit en effet il y a ! normal pour ce genre de moto de 60 000km.
    Moi c’est 34 000km! réponse:
    C’est une moto qui a été conduite en sous régime et à fait beaucoup de ville (pas déconnant avec l’ancien proprio)
    Sinon pas de souci ça fait du bruit mais c’est du solide, le reste de la moto cassera avant… 🙂 ok .

    Ils ne m’ont pas dit d’où ça venait précisément.
    Pour moi c’est un jeu au niveau du maneton et la tête de bielle. pourquoi? j’en sais rien juste un ressenti et qui me fait un peu froid dans le dos, quand j’imagine ce jeu à 4000tr/mn voir plus, je me dis aïeaïeaïe…

    Mais c’est peut être, voire surement autre chose , je suis pas mécano et je ne vais pas le démonter (quoique si j’avais le temps…).

    Je ne suis pas retourné au garage, j’y suis déjà passé pas mal de fois et je veux pas passer pour le motard psychopathe mais je le suis je crois j’assume!!

    Pourquoi je te raconte mon problème? Parce que je trouve ton site super bien donc tu est quelqu’un de très bien!! looool.

    Sérieusement, tu à l’air d’avoir roulé ta bosse et d’être soigneux avec la mécanique et que j’ai été scotché tout le week-end sur le site, et avoir un avis comme le tien peut aider, une critique des autres lecteurs et la bienvenue évidemment.

    Voila j’ai fini désolé si c’est pas claire et mal écrit…Et merci d’avance pour la réponse.

    Bonne route à toi
    Bonne route à tous

    Greg

    PS:
    Tes articles sont très bien écrit, c’est avec plaisir que je navigue sur le site. très agréable à lire!
    Si tu connais des modèles de pneus clous je suis preneur.

    • FlatFab
      21 janvier 2013 at 00:24

      Sans entendre le moteur, sans écouter le bruit en question, il est difficile de se faire une idée à distance…
      Je dis peut-être une bêtise, mais vu ce que tu en décris… Tu sais où en est la courroie d’alternateur Poly-V ?
      Bientôt 40.000 km : si elle n’a pas été vérifiée, réglée, tendue régulièrement par le passé, elle peut être en fin de vie et occasionner ce genre de petit bruit.
      Sinon… clapets des corps de papillons ? Ce serait très tôt, mais vu ce que tu dis de la conduite du précédent propriétaire, à vérifier.
      Tu en as parlé sur le forum GS-Fr ?

      • Greg
        22 janvier 2013 at 00:20

        Salut,

        FlatFab, en effet!! la courroie d’alternateur commence à fatiguer!
        Et elle, c’est à froid quelle fait du bruit, aussi 🙂 et à chaud elle en créerait d’autre!? C’est une piste que je vais suivre à la prochaine révision!
        C’est la première fois que je parle de ce problème sur un forum et je vais de ce pas poser la question sur sur GS-Fr.
        Merci pour les tuyaux 😉

      • philoux83
        26 septembre 2013 at 17:08

        Bonjour j’ai exactement le même bruit sur ma 1200 GSA de 2010 35000 Kms, as tu eu d’autres précisions quand à l’origine du bruit ? Merci d’avance

      • aziz
        14 juin 2014 at 18:35

        bonjour
        je possede une RT 1100 de 98 000 km et j’ai exactement le meme probleme de claquement moteur que tu decris . as tu pu le resoudre ?

        • NedalLi e
          22 juin 2014 at 19:46

          Salut j’ai une 1200gs 2006 avec 82000kms qui sort derevision.
          Courroie d alternateur neuve et j’ai exactement les même symptôme.
          Un claquement qui viens de dessous le réservoir quand on passe au dessus 3000 tr.
          Et qui me fait flipper au point de ne pas passer au dessus de 4500tr\min sans cligner des yeux !

          Quelqu un a plus d info à ce sujet ?
          Est les clapets de corp de papillons ??
          Combien coûte cette réparation ?

          Merci !!

    • oldbir
      21 janvier 2013 at 17:22

      Salut, ce genre de mésaventure est plutôt désagréable,Mais ni a t’il pas assez de proposition de moto à vendre pour acheter la moto de quelqu’un semblant pas soigneux et de surcroit tombée?

  14. brigitte
    16 janvier 2013 at 19:41

    autre question concernant ma 700 gs. deux avis m’ont été portés aux oreilles : pour arrêter le moteur, un gars m’a dit d’utiliser uniquement le coupe circuit. un autre m’a dit que d’utiliser le coupe circuit abimait le système électrique!!! alors tourner la clefs de contact suffisait largement. qu’en penses tu ?

    • FlatFab
      16 janvier 2013 at 20:38

      Soit tu as mal compris, soit le gars qui t’a dit de couper le moteur au coupe-circuit alors qu’il y a une clef de contact est complètement idiot.
      Il est aussi possible que ce gars vienne de l’enduro et ne connaisse pas d’autre moto, car les motos de cross et d’enduro (à part certaines très récentes) se démarrent au kick et s’éteignent au coupe-circuit. Mais ce n’est pas le cas de la F700GS qui est un trail routier. Si le constructeur l’a équipée d’un contacteur à clef, c’est pour une bonne raison…

      Quand tu t’arrêtes, tu repasses de préférence au point mort (mais tu peux rester en première engagée dans une pente), tu coupes le contact tranquillement au contacteur avec la clef et tu mets de préférence la moto sur sa béquille centrale si elle en a une.
      Aussi simple que ça.
      Le coupe-circuit, c’est seulement en cas d’urgence si tu ne peux pas atteindre la clef de contact.

      • 17 janvier 2013 at 09:43

        bonjour,
        ben voilà qui est clair, au moins. moi aussi, je me suis souvent posé la question….
        amicalement
        marco

  15. brigitte
    16 janvier 2013 at 19:38

    bonsoir flat. moi j’ai essayé, puis commandé une 700 gs. j’ai essayé pas mal de motos de tout style et vraiment cette gs m’a convaincue. je l’aurai d’ici 15 jours. question passage de vitesse, lors de mon essai, je n’ai pas pu le faire en silence. ca claquait. est ce normal ou non; faut il également pour un modèle neuf, faire chauffer le moteur en début d’usage ou suffi t il de rouler cool? j’aimerai bien que tu me donne quelques trucs et astuces pour faire durer ma moto le plus possible. cela sera mon véhicule principal. bonne soirée+++

    • FlatFab
      16 janvier 2013 at 20:32

      Les boites de vitesses Getrag utilisées par BMW sont toujours longues à se roder.
      Là où le moteur sera rodé en 2.000 à 4.000 km et vraiment libéré au bout de 9.000 à 10.000 km, la boite de vitesses demande 20.000 à 30.000 km pour ne plus faire de bruit.
      Il est certain qu’en plus, les rapports passent toujours plus difficilement quand le moteur est froid et l’huile de boîte encore trop visqueuse. Il faut bien décomposer et passer les rapports avec douceur et fermeté (lentement mais sûrement) jusqu’à ce que l’huile soit chaude, ce qui prend 5 à 20 kilomètres selon la température extérieure.
      Pour la bonne façon de changer de rapport, lire Ne pas faire craquer la boite de vitesses

      Le principal « truc » pour faire durer une moto est de soigner le rodage.
      Même si tu n’as pas un moteur flat-twin sur la F700GS, tu peux appliquer les conseils de cet article, en adaptant les régimes moteur car ils ne sont pas les mêmes :
      Roder un moteur Boxer neuf

      La seconde règle est de respecter le temps de chauffe du moteur, un peu à l’arrêt, mais surtout sur les premiers kilomètres.
      Là encore, à appliquer en adaptant à ta moto : Faire chauffer un flat-twin

  16. oldbird
    23 décembre 2012 at 09:11

    Bonjour,j’aimerais avoir votre avis sur la batterie de ma 1200 rt;sachant que je l’utilise que sur la route et principalement aux beaux jours, l’hiver je m’en sert moins sauf en moyenne 1 fois par mois pour la faire tourner,le reste du temps elle reste dans mon parking.Qu’elle est donc la moins mauvaise façon d’entretenir cette batterie?D’autre part,je suis très étonné de constater que cette brave moto consomme vraiment peu d’huile.Encore merci pour votre site.

  17. pat
    1 octobre 2012 at 13:44

    j’ai une batterie neuve mais ma bmw r1200c penne a demarrer le contact allume tout est correct des que je lance le demarreur plus rien ca revient mais alors vraiment faible en 1 ou 2 fois elle demarre pourquoi

    • FlatFab
      10 octobre 2012 at 01:59

      Désolé, je n’ai pas compris la question. Un peu de ponctuation ne ferait pas de mal…

  18. romain
    24 juillet 2012 at 20:14

    Bonjour,
    Je suis ravi de la pertinence des propos exposés sur ce blog. Pas de smileys à tout va, de jargon incompréhensible ou de vantardise juvénile ça fait plaisir.
    Je viens de craquer pour une 1150 gs de 2002 de 90.000km. Déjà le starter ne fonctionne pas, c’est à dire que je n’entends aucun changement de régime moteur quand je l’actionne. Le bruit a froid est plutôt « standard », par contre plus la motot chauffe plus j’entends des bruits métalliques, des petits « clac clac clac » dans les cylindres proportionnels au régime moteur.Et lorsque dans la circu parisienne on alterne le frein moteur puis gaz puis frein moteur en 1ere et 2eme, il y a une sorte de bruit métallique a chaque fois que l’embrayage est « en prise » ou pas. Bref j’ai du mal à être plus clair mais je pense que vous imaginez ce dont je veux parler. Auriez-vous des conseils sur une éventuelle piece a faire vérifier etc? merci d’avance et encore bravo pour l’efficacité de vos propos !
    Romain.

  19. lojou
    18 novembre 2011 at 23:27

    bonjour Fab et merci pour ton site.
    J’ai une 1150 gs de 1999 depuis une semaine. Est-il normal que lorsque je l utilise dans des embouteillages durant une demi heure, le moteur monte à la limite de la zone rouge? je viens pourtant de faire la révision des 100 000 kms chez bmw et tout ets correct m a dit le chef mécano.
    J’ai bien compris que cette bécane aime les grands espaces avant tout…mais même en la respectant à fond et en tenant compte de tes conseils, il va falloir que je m en serve pour 15 kms de trajet pour le boulot chaque jour…
    Autrement, c’est une machine géniale. même si je reste prudent car c’est ma première moto, à 46 ans…permis depuis un mois.
    Salut et merci!
    christophe

    – – –

    Réponse

  20. Aurel
    5 novembre 2011 at 11:23

    Bonjour,

    Je me permets de poster ma question ici. Vous déconseillez de faire chauffer un flat twin sur béquille latérale, est-ce une spécificité de cette architecture ? quid d’un 4 pattes ? (Comme sur une CBF 600)

    – – –

    Réponse

    Personnellement, je ne fais jamais chauffer une moto sur béquille latérale. C’est peut-être une lubie sans fondement technique, peut-être aussi parce que toutes mes motos possèdent une béquille latérale. Je reste juste convaincu qu’un moteur n’est pas conçu pour fonctionner durablement en restant incliné. Certes, l’angle d’inclinaison sur béquille latérale reste réduit, mais si on dispose d’une béquille centrale, c’est toujours mieux de faire tourner sur centrale.

    Ceci dit, le temps de chauffe doit également rester réduit, une à deux minutes suffisent largement. Il vaut toujours mieux rouler tranquillement, en restant dans la première moitié de la plage de régimes au compte-tour, le temps que le moteur atteigne sa température de fonctionnement, que de laisser tourner à l’arrêt.

    • Aurel
      28 novembre 2011 at 20:47

      Merci pour votre réponse.

      Et veut mieux rouler un peu avec le starter ou le couper dès qu’on part ?

      – – –

      Réponse

      Pas de recette-miracle qui marche à tous les coups…
      Tu coupes le starter dès que le moteur est chaud et capable de tenir le régime de ralenti, ce qui peut prendre 30 secondes en plein été ou 5 minutes en plein hiver.
      Dans tous les cas, il vaut mieux ne pas le laisser tiré « à fond » quand on part, inutile de suralimenter le moteur et de le faire surchauffer.

      • jack
        28 novembre 2011 at 21:47

        Le starter à 2 positions (au moins sur le R1150R) à fond pour démarrer pour il revient en position ralenti accéléré environ 1100T, il n’y a donc pas de problème à rouler 1 à 2 km à moins de 3000T le temps que le moteur commence à monter en température, le seul inconvénient c’est que tu n’as pas la totalité du frein moteur (il y a des stops sur mon début de parcours :-() et il faut user de l’embrayage et du frein plus tôt que d’habitude

  21. gil
    3 novembre 2011 at 13:38

    bonjour fab,
    tu informes que les trajets court sont a éviter.
    depuis 1 mois pratiquement, je prends les transports pour aller a mon travail, sachant que j effectuai auparavant avec ma moto (r 850 rt 2006) 11 kms aller idem pour le retour!
    donc, ma question mieux vaut il privilégier les transports pour me rendre a mon travail et utiliser ma moto le week-end en dépassant allègrement ce kilométrage pour ne pas la détériorer.
    te remerciant d’avance pour ta bienveillance.
    gil

    – – –

    Réponse

    Je pense en effet qu’il n’est pas bon pour la moto de rouler seulement 10 km matin et soir. Le moteur n’a pas le temps de chauffer, la batterie ne se recharge pas, le silencieux ne chauffe pas assez pour éliminer la condensation (surtout si elle dort dehors)… Bref, ce n’est pas bon pour la longévité mécanique.
    Par contre, je peux comprendre qu’il n’est pas agréable de devoir prendre les transports en commun. Mais il n’est pas besoin d’une RT pour faire 11 km…
    Pour ce type de trajet, surtout en milieu urbain, une moto 125 conviendra très bien, coûtera moins cher à l’utilisation (entretien et carburant), ne coûtera pas plus cher en assurance et permettra sans doute de gagner un peu de temps, tout en préservant la RT pour une vraie utilisation routière.

    • gil
      7 novembre 2011 at 12:26

      merci pour ton attention
      gil

    • alex
      30 septembre 2013 at 16:09

      Bonjour,
      Je ne suis pas sur du bien fondé de mon raisonnement, mais si une moto parcours 50 km, elle a parcourus les 10 premiers dans les mêmes conditions que si elle n’avait parcourus au total que 10 km, donc son usure est la même que si elle avait roulé 10 km plus encore 40 autres… Non ?

      • FlatFab
        1 octobre 2013 at 01:03

        Je ne suis pas certain d’avoir bien compris. Tu peux répéter en précisant bien ?

        • LRDP
          1 octobre 2013 at 01:17

          Je pense qu’Alex veut dire qu’une moto s’use autant en faisant 10+10+10+10+10 que 50 (=10+40)+50+50+50+50. Ou je n’ai pas compris non plus, ou le raisonnement est faux : si une moto s’use plus dans les premiers 10 km du fait du « moteur froid » , un moteur de 100.000 km au bout de trois ans de voyages lointain sera plus usé que celui qui n’a fait que 10.000 km en ville pour aller au bureau. Mais si c’est un BM bien entretenu, il tiendra encore lontemps….

  22. philippe
    20 février 2011 at 23:14

    problèmes sur ma 1200gs adventure de 2007 …
    le 1ér amortisseur arrière qui lache son huile et comme c’est serti d’usine c’est foutu et le 2ème qui m’inquiète le plus ; perte d’huile entre le bloc et le boite quelqu’un a t’il déjà vécu cette mésaventure ???
    merci de votre réponse

    • 6 mars 2011 at 00:22

      Oui, tu n’es pas le premier.
      Il y a des soucis connus sur les amortisseurs d’origine Showa montés sur les GS de 2004 à 2009. C’est pourquoi ils ont été remplacés en 2010 par des WP.
      Tu en sauras plus sur le forum GS-Fr.

    • OSSA 75
      12 octobre 2012 at 20:42

      Lors de la révision des trente ans de ma GS80, j’ai changé entre autres bricoles, le joint spi derrière le volant moteur, depuis plus de fuites…

  23. philippe
    20 février 2011 at 23:09

    Bonjour, je viens de lire votre sujet au combien intéressant, juste une petite rectification au sujet de l’essence mon cons me déconseille le 98 risque de problèmes à l’injection j’ai voulu vérifier par moi même et c’est exacte elle pétaradait comme une vieille trapanelle donc en belgique BMW préconise le 95 c’est d’ailleurs ce qui est indiqué sur le réservoir
    Bonne soirée

    • 6 mars 2011 at 00:30

      Pas exactement.
      La mention sur le bouchon de réservoir précise qu’il faut y mettre de l’essence sans plomb d’un octane minimal de 95.

  24. Ambert
    6 février 2011 at 20:48

    Bonsoir je tiens a vous dire que votre site est formidable.
    Je suis aquéreur d’un r 1100 rs de 1998,et c’est ma deuxième moto
    après une japonaise.
    J’en suis trés content et je fait mes entretiens régulièrement à la concession d’Albi.
    Par contre le collecteur d’echappement est rouge de terre,(utilisation hivernale sans forcément l’avoir néttoyé après utilisation).
    Peut on le ramaner avec une patte et de l’huile de coude ou peut on carrément changer par une autre ligne.
    Merci d’avance et longue route à vous.

    – – –

    Réponse

    Il est possible de le rénover avec de la pâte à polir, type Autosol ou Elféchrome, en frottant avec de la pailler d’acier très fine « 000 ».

  25. larbre
    29 avril 2010 at 12:59

    Bonjour
    Recent acquéreur d’un 1200R d’occasion totalisant 19000kms(réseau BMW) je constate un ralenti instable,et surtout des trous a l’injection,en particulier lorsque je roule en 2eme dans le flot de la circulation(j’habite bordeaux). En effet si je circule en 2eme a 2000/2500 tr/mn sur un filet de gaz,je n’arrive pas en rouler en souplesse sur ce régime;alors en première ce n’est guère mieux. est ce une caractéristique du flat ou une question de réglages? D’autre part,sur des régimes ou rapports supérieurs tout est OK.Le ralenti est également irrgulier,un peu comme si il manquait par moments un cycle d’allumage.
    Qu’en pensez vous?
    Merci

    – – –

    Réponse

    Le moteur R1200 manque un peu de souplesse, certes, mais pas au point de « ratatouiller » en 1e ou 2e à 2.000 tr/min. Il y a vraisemblablement un problème de réglages.
    A 19.000 km, c’est peut-être le filtre à essence qui est encrassé, ou le filtre à air.
    Autres possibilités : la sonde lambda, les injecteurs, le capteur Hall de retard à l’allumage…

    • ROBERT
      29 août 2013 at 22:53

      Bonjour, nouveau propriétaire de 1200gs de 2009 et 31000 km j’ai exactement le même problème surtout à chaud, le moteur manque d’onctuosité dans les bas régimes et il est difficile de circuler sur un filer de gaz en 2ème entre 2000 – 2500 tr/mn. Et même je trouve la coupure d’injection un peut brutale quant on veut ralentir à un feux ou un rond-point.
      Si quelqu’un peut m’éclairer sur ce problème et surtout sa solution.
      Merci d’avance.

      • FlatFab
        4 septembre 2013 at 19:29

        Les flat-twins Boxer sont très sensibles au réglage du jeu aux soupapes et se dérèglent facilement.
        Malheureusement, très peu de mécaniciens BMW savent encore les régler correctement à la main et à l’oreille, ils se contentent de brancher l’ordinateur qui applique des valeurs moyennes.
        Ta moto sort de révision et elle ne tourne pas rond à bas régime. Ce n’est pas normal. Vérifie la propreté du filtre à air et surtout, va faire régler ton moteur chez un vrai spécialiste « à l’ancienne », comme par exemple Panda Moto.

  26. gaillard
    31 janvier 2010 at 15:05

    Bonjour,

    Je viens d’acheter une BMW R1200c de 1999 (23000 kms), qui n’a pas tournée régulièrement depuis de nombreux mois. Lorsque je fais tourner le moteur, et que je le coupe au bout de qqs minutes, j’ai un pot qui continue à fumer pendant qqs minutes, comme s’il brulait qq chose à l’intérieur. Je veux savoir ce que vous en pensez?

    Merci pour vos réponses.

    Bien cordialement.

    – – –

    Réponse

    De quelle couleur est la fumée qui continue à sortir ? Noire ou blanche ?
    Dégage-t-elle une odeur de brûlé ?

    Ma première hypothèse serait une importante condensation d’eau à l’intérieur du pot qui serait vaporisée par la chaleur des gaz. La vapeur continue à sortir pendant quelques minutes, le temps que le pot refroidisse.
    Ce serait le signe de la présence d’eau à l’intérieur du silencieux, avec sans doute une corrosion interne.
    Possible si la moto a dormi dehors pendant des mois.

  27. Romuald
    7 janvier 2010 at 18:05

    Bonjour, je cherche à acquérir une BMW 1200 GS de 2007 ayant 43 000 km. Auriez-vous quelques indications à me recommander concernant un essai avant l’achat et quels points dois-je surveiller ?

    Merci d’avance

    – – –

    Réponse

    Pas de spécificités concernant la GS.
    Puisqu’il s’agit d’une moto d’occasion, lire l’article « Bien acheter une moto d’occasion« .
    Et comme c’est un flat-twin, appliquer les mêmes conseils que pour « Essayer une BMW RT« .

  28. chrisfred
    9 novembre 2009 at 19:42

    Bonjour,

    motard particulièrement distrait, j’ai oublié ma 1100 GS au ralenti sur la béquille centrale.
    Lorsque j’ai tout coupé l’indicateur de temprature était monté jusqu’à la zone rouge…
    Pouvez-vous m’indiquer les points à contrôler et les opérations de maintenance indispensables.
    Merci d’avance

    – – –

    Réponse

    Bonjour,

    La température d’huile en zone rouge ? Waouh… C’est rare !
    L’élément qui souffre le plus de ces très hautes températures de fonctionnement moteur est le pot catalytique, au niveau de la chambre de tranquillisation des gaz, juste avant le pot d’échappement. Il chauffe au rouge. Mais peut-être n’y en a-t-il pas sur votre R1100GS. Dans tous les cas, un éventuel dysfonctionnement ne se voit pas à l’oeil nu, il faut faire analyser la sonde lambda par un professionnel.
    Le risque le plus évident est une dégradation des qualités de l’huile moteur qui a été portée à très haute température. Une vidange est conseillée.

    A part ça, difficile de dire quels composants peuvent avoir réellement souffert.
    Soyez particulièrement attentif à tout signe ou bruit sortant de l’ordinaire et en provenance du moteur.

  29. electronlibre
    25 août 2009 at 21:48

    Re,
    Je reviens avec d’autres questions:

    (à chaud) est néfaste pour un flat twin (R1200R) de monter dans les tours ? (C’est tellement bon de décoller)

    En utilisation dite normale, combien de bornes peut on imaginer faire avec ce type de moto ?

    Pour la chauffe, sans aller jusqu’à se prendre la tête avec un chrono, aucun moteur n’aime être chauffé brusquement. Cool au démarrage et montée en régime progressive me semble être la solution la plus simple. Il me semble qu’il faut éviter trop d’écart de température entre les diverses parties du moteur. Perso, je ne dépasse pas les 4000 tours les 2-3 premiers KM puis quand les barres sont quasi à leurs emplacement, je me permet de monter plus haut, mais ne reste pas longtemps dans ces plages, afin que le moteur chauffe quand même avec une certaine progression. (été)
    Ça vous semble correcte comme métode ou néfaste ?

    Oui il est cool ce site!

    – – –

    Réponse

    A chaud, pas de problème pour pousser un flat 1200 rodé (au moins 5.000 km) jusqu’en zone rouge !
    Mais il faut vraiment qu’il soit à température de fonctionnement.

    Pour la longévité de la moto, il n’y a pas de règle.
    La fiabilité d’une moto repose sur quatre éléments:
    – la machine en elle-même, sa conception, les matériaux, etc.
    – l’entretien par le concessionnaire
    – l’entretien par le conducteur et sa manière de conduire
    – la chance
    La durée de vie maximale d’un moteur de moto peut être estimée entre 300.000 et 400.000 km. Mais il n’y a pas que le moteur, il faut aussi compter avec l’embrayage, la boite de vitesses, la transmission… Des organes qui s’usent, en général bien avant le moteur.
    Pour un R12R, je table sur 80.000 à 100.000 km sans trop de souci, à condition d’un bon entretien.
    Longévité possible avec travaux, dans les 200.000 km.

    Pas de souci pour votre méthode, c’est à peu près ce que je recommande.

  30. electronlibre
    20 juillet 2009 at 21:33

    Salut,
    A propos d’entretien, je viens de voir sur la notice de ma nouvelle R1200R que l’entretien se fait tous les 20000KM après les premiers 10000KM mais minimum une fois par an.
    Faisant 22000KM par an, dois-je comprendre que je n’ai besoin que d’une seule révision ou le livret a fumé de la moquette ???

    Sinon, ne vous batez pas, j’ai les deux et Japonaise ou BM, toutes les motos finissent par couter …

    – – –

    Réponse

    Salut,

    La règle, c’est une révision tous les 10.000 km OU une fois par an.
    Même si tu ne roules que 5.000 km par an, tu dois faire au moins une révision chaque année.
    La confusion porte sur le terme « entretien ». Chez BMW, la révision des 10.000 km s’appelle une inspection et celle des 20.000 km, un entretien.
    Avec 22.000 km/an, tu feras deux révisions chaque année, dont une inspection et un entretien.
    Et tous les deux ans, tu devras faire un service annuel.

    – – –

    Ok, je comprend mieux.
    merci!

  31. lhomme
    12 juin 2009 at 14:47

    50 Km avant de tirer dedans ?
    Hahaha, vive BMW !

    A mon avis, BM devrait se poser des questions sur son marché. Qui aujourd’hui a envie de mesurer le taux d’humiditer, la temperature de l’air, l’inclinaison de la moto avant de démarer puis de rouler au ralenti sur 10 km en sortant de chez lui, et tout ca pour remetre de l’huile dans le moteur au bout de la rue.

    Avec ma honda, je m’installe, je démarre et je roule. J’attends pas. Ca marche pareil, hiver comme été. Pas la peine de faire trois fois l’allé-retour à mon travail pour qu’elle soit chaude.

    Vous allez me dire « tu verras ta bécanne apres 100000 km ! » … eh oui, mais elle m’aura couté deux fois moins cher à l’achat et à l’entretien.

    – – –

    Réponse

    Visiblement, je me suis mal exprimé, donc je reformule (et corrige l’article): 50 km, c’est le grand maximum en hiver par -20°C, c’est-à-dire les moments où il n’y a plus guère que des BM sur la route, si tu vois ce que je veux dire… 😉
    Et quand je parle de « tirer dedans », c’est bien visser la poignée pour emmener le moteur en zone rouge.
    Pour une conduite « normale », il suffit en général d’attendre d’avoir parcouru 10 bornes.

    Pour le reste, on est dans la caricature et la mauvaise foi habituelle chez les motards… 😉
    Comme tu dis, on verra le résultat à l’usage sur longue durée. Prends un échantillon de motos de plus de 100.000 km, compare la proportion de BMW et de japonaises. Et après, on en recause.

    Côté budget, je n’ai pas l’impression qu’une Honda Pan European soit beaucoup moins chère à l’achat qu’une RT. Et la 1300 ST se revend moins bien en occase…
    Quant à l’entretien, compare les plans de maintenance. Ne te fie pas au prix de la révision seule, mais plutôt à la fréquence des entretiens. Tu verras que sur le long terme, l’entretien d’une BM ne coûte pas plus cher que pour une autre moto (de gamme comparable, évidemment). Pas moins cher, mais pas plus.

  32. gilles
    10 avril 2009 at 12:11

    hello
    je continu de lire vos ligne ,finalement cela est un livre ,une bible dirons nous !imprimé ,lu quand le temps me le permet!un veritable support .anti-stress .donc depuis la connaissance de ce chapitre ,je demare ma moto 0,30 sec de ralenti ,1 mn de chauffe sur bequille centrale ,rouler en ne depassant pas les « 3000 »trs en attendant les 4 temoins de temperature ,et je me fais doublé et encore doublé !arrivé au boulot le moteur tourne 1mn sur la bequille centrale avant d’etre eteint ,apres 1/2 h verification niveau d’huile (le mieux apres une balade de 50kms) .c’est tres different de ma ntv mais il n’y a pas de comparaison!quoique j’ai du mal a m’habitué a la sonorité du moteur ,d’echappement !hors de question de changer de ligne ,aussi pour changer de selle opter pour une confort ,seul le concessionnaire fourni ou y a t’il d’autres solution !sinon peut on mettre comme carburant du sp 98 bp ultimate carburant n’encrassant peu les soupapes !meme s’il est plus cher ,aussi les beaux jours etant arrivé ,paris normandie si le trajet ce fait par autoroute quelle precaution ou quelle comportement adopté pour la moto ?encore un grand merci pour ce site .gilles

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Difficile de décrypter ce message et les questions qu’il contient. Je les ai extraites pour les reformuler.
    – « Pour changer de selle et opter pour une confort, seul le concessionnaire fournit ou y a-t-il d’autres solutions ? »
    Lire cet article : Changer de selle

    – « Peut-on mettre comme carburant du sp 98 BP Ultimate ? »
    Oui, bien sûr. C’est même conseillé par BMW pour les moteurs Boxer 1200.

    – « Si le trajet se fait par autoroute, quelle précaution ou quel comportement adopter pour la moto ? »
    Rien de particulier. Un trajet Paris-Deauville n’est pas bien long. Ce serait à peine gênant pour une moto en rodage, pour laquelle il faut éviter les longs trajets sans changement de rapport.

    – – –

    bonjour fab,
    merci pour avoir decripté les questions,je ferai attention a ma prochaine demande .pour la selle je vois que je n’ai pas fini de lire tout le contenu du site site , a la question paris deauville cette distance m’effrait car depuis la date de mon permis il y a vingt ans ,je n’ai jamais depassé la peripherie de paris avec ma ntv ,une fois fontainebleau ,pas plus loin si roissy!donc l’inquietude est de meme,meme avec une r 850 rt !donc comme j’ai oublié de mentionner le type de mon vehicule lors des questions posée la r 850 rt est favorable au sp 98 ultimate.au faite ne croyer pas que je suis vieux, je n’ai que 42 ans !mille escuses pour les questions que vous avez du reformulé a res bientot gilles

    – – –

    Réponse

    Je comprends vos inquiétudes, mais faire 200 bornes d’autoroute n’a rien de difficile, pas plus que d’aller à Fontainebleau ou à Roissy-CDG.
    N’hésitez pas à vous arrêter toutes les heures pendant 15-20 minutes pour vous reposer et tout ira bien.

  33. Claude
    30 décembre 2008 at 16:38

    Tout cela est très « technique » 😉 La connaissance que j’aie du boxer me dit qu’il est certainement plus sensible que le 4 pattes japonais, mais je me joins à ceux qui « roulent » pour le chauffer « correctement ». Laisser tourner le moteur, même sur la béquille latérale (après l’avoir démarré redressé ou sur la centrale), une ou deux minutes le temps de s’équiper, puis partir doucement sans tirer les régimes me paraît être la meilleure solution et la plus sage de surcroît.
    Déterminer un nombre de kilomètres de chauffe est plutôt difficile et dépend de nombreux facteurs pour varier, parfois, de beaucoup. De toutes manières, on sentira quand « tout » est chaud 😉 Ensuite, on pourra le laisser chanter et écouter la voix rauque de l’Akra !

    – – –

    Réponse

    Certes, mais le « on sentira » ne vaut que pour un utilisateur expérimenté.
    Cet article est justement destiné à ceux qui n’en sont pas encore là.

    • gaillard
      28 septembre 2011 at 11:38

      et moi j’ai un solex, alors je ne sais pas combien de temps je dois le faire chauffer, avant de prendre la route. n’étant pas équipé d’une béquille centrale, dois-je également attendre une dizaine de minutes avant d’essorer la poignée à coin ?

  34. huguerik
    30 décembre 2008 at 14:34

    salut et bravo pour votre site j ai une bm r1100rs de 94 et 52000 km voici ma demande : a froid et juste au depart j ai un bruit : cling cling enssuite fini plus de bruit un conseil merci

    – – –

    Réponse

    Salut,

    « Cling cling », comme un bruit métallique ?

    Deux solutions:
    Si le bruit ne dure qu’une à deux secondes sur certains départs à froid, c’est normal, ça arrive, ce sont des fouets métalliques qui provoquent une sorte de claquement, je ne me souviens plus du nom de la pièce concernée, mais ce n’est pas signe d’un problème.
    Si le bruit dure plusieurs secondes, de 30 secondes à une minute, seulement à froid, comme une sorte de ronflement désagréable, cela peut être le signe qu’il est temps de changer la chaîne de distribution, et notamment ses tendeurs. En général, cela intervient vers 120.000 km, voire un peu avant.
    52.000 bornes, cela ferait tôt, mais en même temps, c’est une moto de 1994, cela peut s’expliquer si elle a été mal suivie, mal réglée…

    – – –

    merci vous me tirez une epine du pied car chez nous pas possible d avoir une reponse valable ou alors pour vendre des pieces encore bravo a vous tous

    • Sébastien
      2 juillet 2009 at 21:16

      Bonjour.
      J’ai une GS 1150, et je connais les mêmes bruits au démarrage… Si ca ne dure que quelques secondes, ce sont les tendeurs de chaine hydrauliques qui font ca.. J’espère ne pas me tromper, je ne connais pas le 1100, je ne sais pas si la tension de chaque chaine se fait aussi par un piston sous pression d’huile (dans ce casle bruit peut venir du temps necessaire à l’établissement de la pression, d’ou battement des chaines de distribution). Sinon, pour avoir eu une dizaine de japonaises différentes avant d’acquerir une BMW, je dois dire que je ne changerais pas celle-ci de si tôt ! Aux personnes qui diraient que l’entretien est cher, je répondrais: faites le vous même (pas de pastilles de soupapes, pas de kit chaine, synchro simple à faire, pneus bon marché, …). Pour un éventuelle fragilité, exigeance du moteur, problemes de boite, etc… : on ne doit pas parler de la même moto ! Je pars au Maroc en Octobre, j’essayerais de vous faire part de mes impressions. Une seule inquiétude: que va-t-il se passer question temperature moteur dans cette région chaude, alors que les barres de t° montent dêja haut dans les bouchons en été ? Y a-t-il une solution technique ? Rajouter un autre radiateur (risque de fuites, fragilité) ou un ventilo de radiateur (pas trop de place…) ?
      Seb.

      – – –

      Réponse

      Bonjour,

      Mon conseil serait de choisir une huile moteur avec une large plage d’utilisation telle que la 5W60 ou 10W50 : qui peut le plus peut le moins. Ce qui est très utile quand les températures sont très éprouvantes pour la mécanique, surtout lorsqu’elle évolue à basse vitesse en ville (chaleur étouffante).

  35. LUGO
    13 septembre 2008 at 13:10

    Salut,

    Il me semble que le doute subsiste quant à l’interprétation du démarrage à froid. Peut-être pourras-tu être encore plus précis sur les marges de manoeuvre sans doute existantes…
    Je cite : « AVERTISSEMENT : Ne pas faire chauffer le moteur à l’arrêt – risque de surchauffe et d’incendie ! Partir immédiatement après le démarrage. Pour écarter le risque de surchauffe et d’avaries du moteur refroidi par air – éviter de le faire chauffer à l’arrêt, même pendant un court instant. Après un départ à froid, éviter les régimes élevés. »
    Citation Rubrique Démarrage chapitre 3, page 54 du Livret de bord des 850 et 1150 RT
    Le chef d’atelier de mon concessionnaire – qui lui, roule en 1200 RT – me confirme procéder de la même façon (pour une bécane dormant au garage bien évidemment, n’est-ce-pas) : « je démarre, j’enfile les gants et je roule très cool. 30 » de chauffe à l’arrêt maxi »
    Merci pour ta réponse.

    – – –

    Réponse

    Il me semblait avoir été clair dans l’article…
    Il y a effectivement des « marges de manoeuvre », tout simplement parce que la situation peut varier entre une moto récente et une qui a dépassé les 100.000 km, entre celle qui dort dans un garage souterrain, dans un garage ouvert ou sur le trottoir, entre l’été et l’hiver, entre une 1100 à choke et une 1200 à injection électronique…
    Donc je ne présente pas de solution universelle.
    Le principe est de ne pas laisser le starter plus de 30 secondes à une minute, de ne pas laisser le moteur tourner à l’arrêt (même sans starter) plus de deux à trois minutes quoi qu’il arrive, de démarrer doucement et de rouler à moins de 3.000 tours/minute sur les tout premiers kilomètres.
    Je n’ai pas et ne veux pas donner de réponse plus précise, il faut savoir s’adapter aux conditions.

  36. Squal
    13 juillet 2008 at 20:47

    Bonjour,
    Après avoir lu cet article, je me demande si je ne suis pas un sagouin avec ma R1150 ?

    Ma principale utilisation est le trajet domicile-travail qui doit durer environ 25 mins de Paris + périf. Et au regard de ce que j’ai pu lire, tu indiques qu’il faut au mins 50 km avant que le moteur n’atteigne sa température « idéale ». Est-ce que je n’abime pas le moulin prématurément avec ce type de trajet?

    Hors sujet par rapport à cet article : j’ai l’impression qu’il y a un trou dans la zone 2000/3500 trs/min + des saccades à vitesse constante. C’est grave docteur ?
    Félicitation pour ce site très agréable à lire; très belle prose.
    Pascal

    – – –

    Bonjour,
    50 km de chauffe, c’est en hiver bien froid !
    Par des températures tempérées (entre 5 et 20 degrés), le moteur atteint sa température de fonctionnement en 10 à 15 km.
    Cela dit, il est certain qu’un moteur flat-twin à refroidissement par air souffre de trajets courts et répétés au quotidien. Il n’est pas fait pour ça, il va s’user plus vite. Cela ne l’empêchera pas de durer au moins 50.000, voire 100.000 km s’il est bien entretenu, avec notamment un bon niveau d’huile surveillé fréquemment.

    Les saccades à régime moteur constant que tu ressens sur un Boxer 1150 sont courantes, cela s’appelle l’effet « yo-yo », ou « surging » en anglais. Un défaut assez répandu sur les moteurs Boxer de deuxième génération (1150 et 850 dérivés). Ce phénomène est surtout sensible sur les 1150, bien moins sur les 850. Il peut se régler par un réglage très fin de l’avance à l’allumage et de la synchronisation des cylindres. L’usage d’essence sans plomb 98 et de bougies hautes performances (Denso, Brisk) aide aussi.
    A ce sujet, lire cet article:
    Qu’est-ce que le « surging » (ou effet yo-yo) ?

  37. stephane
    6 juin 2008 at 08:51

    Bonjour,
    tous les flat twin méritent le même traitement je suppose:
    mon Rt 1150 inclus.
    J’ai l’impression de faire chauffer mon Bm à peu près de la même manière. Beaucoup à l’oreille, je dois dire.
    Bravo pour les détails explicatifs, sans lourdeur.
    Stéphane

  38. pascal
    26 mars 2008 at 00:18

    salut ,
    Comment cela se passe dans les pays chaud comme aux Antilles par ex ? doit on laisser le moteur d’une 1200gs tourner sur place ? combien de temps ?

    salutations motardes de la GUADELOUPE !

    – – –

    Réponse

    La règle : on part dès que la première barre apparaît sur la jauge de température d’huile !
    Pas de minutage précis, cela dépend des conditions de température ambiante, si le moteur a tourné avant ou pas… L’important est 1- de ne pas partir à froid et 2- de ne pas tirer dans le moteur avant d’avoir au moins cinq barres de température d’huile.
    Et si le moteur doit tourner sur place pendant plus de 30 secondes, c’est sur béquille centrale.

    Bonne route sous les Tropiques !

  39. éric Calatayud
    2 février 2008 at 20:10

    Salut Fabien.
    Une question à te poser. La polémique fait rage sur la façon de faire chauffer le twin. Béquille centrale ? Ou béquille latérale ? Pour ce qui me concerne, elle stationne sur la latérale car je me suis fusillé le dos à force de béquillages sur la centrale et de relevages de motos tombées, durant des années (j’était formateur moto). Bref ! Je la démarre donc sur la latérale, mais le temps de chauffe dure au plus 5 min (le temps de sortir le 1200 du garage, fermer la porte, mettre le casque, les gants et enfin partir molo. Est-ce véritablement si destructeur que ce court temps de chauffe sur la latérale ? A noter, que je la redresse avant de lancer le moteur, et ensuite, moteur tournant, je la sors.
    Merci de me donner ton avis.
    Eric

    Réponse

    Salut Eric ! Sympa de me bombarder « arbitre des élégances » sur le sujet, mais je ne peux donner qu’un point de vue tout à fait subjectif. Perso, je fais toujours chauffer sur la centrale. Sur la latérale, la GS penche beaucoup, l’essence passe à gauche du réservoir, l’huile s’accumule dans la partie inférieure gauche du moteur et lubrifie moins bien l’ensemble des pièces internes.
    Je ne dis pas que c’est destructeur, je ne dis pas qu’il est impératif de faire tourner le moteur droit comme un « i », mais il reste que c’est tout de même conseillé.
    Si tu ne peux pas faire autrement, utilise la béquille latérale, c’est toujours mieux de faire chauffer sur la latérale que de ne pas faire chauffer du tout sur centrale ! 😉
    Bonne route !

  40. morel
    4 décembre 2007 at 19:00

    Ton site est vraiment super et complet.
    Pourrais-tu me dire où l’on peut se procurer des bombes de peintures quand BM ne les fournit plus ?

    Réponse

    De la peinture pour motos BMW, je suppose ?
    Tout d’abord chez les spécialistes des BM, comme L’Atelier du Roule-Toujours (à Maisons-Alfort), Econoflat (à Saint-Ouen), Moto Village (Nogent-sur-Marne), Gummikuh, Mekaflat…
    Ou chez un carrossier, si tu lui fournis le code couleur Pantone de ta bécane.

  41. DAYTON
    13 juillet 2007 at 08:46

    Bonjour Fabien,
    Très intéressant ce blog ; peut-être l’un des plus intéressants rencontrés dans le vaste monde de la moto. Des articles de fond bien construits et nourris d’informations sérieuses.
    Je possède une 1200 GS ADVENTURE toute neuve (c’était mon rêve, pas celui de mon portefeuille). Nouveau venu dans le monde BM j’aimerais te poser quelques questions :
    – 50 ans et plutôt propriétaire d’anglaises de manière épisodique – une ROYAL ENFIELD à 18 ans, puis une BONNEVILLE à 35 ans et une BONNEVILLE SPECIAL à 45 (8 000 km / an depuis 4 ans), j’avoue être un peu désorienté quant à la conduite d’un « gros » trail. Peux-tu me recommander quelques stages de « remise en forme » ?
    – tu évoques la mise en chauffe du flat au démarrage. Ce n’est pas ce que m’a conseillé le vendeur. Au contraire, m’a-t-il dit, ne pas attendre pour rouler …
    Merci encore pour ton blog. Je suis fan et l’ai mis sur le bandeau de mes favoris.
    (En plus, plein de points communs – IEP, sports de combats, musique). Un compagnon de route virtuel (lol).

    – – –

    Réponse

    Salut Serge,
    (c’est le prénom de mon père, argh !)

    Marrant de s’appeler Segura dans le monde de la moto… 😉

    Concernant la chauffe du flat au démarrage, il faut certes ne pas attendre, mais quoi ? Je dis bien: « inutile d’attendre au-delà d’une barre à la jauge de température d’huile ». Mais par temps froid ou humide, ou si la moto dort dehors, mieux vaut la faire chauffer un peu avant de partir. « Un peu », pas jusqu’à cinq barres, évidemment !
    Pour les stages de perfectionnement, tu les as trouvés de toi-même. Effectivement, dans la région de Montpellier, il n’y a que l’AFDM, c’est même leur fief.

    A une prochaine sur les routes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *