Ne pas faire craquer la boîte de vitesses

C’est connu, les boîtes de vitesses Getrag montées sur les motos BMW font « klonk » ! Parfois, elles émettent carrément de gros craquements, refusent de passer le rapport, créent de faux points morts… Pas de fatalité toutefois, il est possible de bien passer ses vitesses sur BMW, d’autant plus que les boîtes s’améliorent au fur et à mesure des années.

Pour bien faire passer les rapports, il s’agit d’anticiper les passages de vitesse pour les effectuer lentement et fermement.
Bref, s’appliquer en tenant compte des spécificités de la boîte à crabots BMW, fabriquée par Getrag, conçue pour encaisser de fortes valeurs de couple.

1- Positionner le pied sous/sur le sélecteur et exercer une pression ferme, il faut sentir le sélecteur s’enfoncer et rencontrer une résistance ;
2- Débrayer souplement en appuyant plus fort du pied, enfoncer la résistance et relâcher le levier lentement (enfin, pas en dix secondes non plus, hein ! ;o).

Normalement, ça passe sans faire de bruit, à toutes les vitesses.

Le « craquement » est souvent plus fort à la descente de rapport (rétrogradage). Un léger coup de gaz en passant la vitesse peut aider, mais il faut de l’entraînement pour sentir le bon moment pour le donner.

Rappel : il est important de relâcher le levier d’embrayage LENTEMENT, de l’accompagner dans sa course, de ne pas le lâcher brutalement comme le font hélas trop de motards qui reproduisent leur geste d’automobiliste.

MAIS !!!

L’huile de boîte, sa viscosité, son âge jouent un rôle.
A froid, la boîte a naturellement tendance à « craquer », il faut attendre quelques kilomètres que l’huile se fluidifie. C’est moins sensible avec l’huile Kernite Top Blend 80W90 qui « file » même à froid, mais qui coûte deux fois plus cher et qu’il faut changer deux fois plus souvent.

L’âge de la boîte, l’usure des pignons jouent aussi un rôle.

Une bonne synchronisation des mouvements est nécessaire, ce qui n’est pas évident, il faut un peu d’entraînement pour attraper le coup (de pied ;o).

Autre synchronisation utile voire nécessaire, le régime moteur au moment du changement de rapport.
Dans l’idéal, sur les moteurs Boxer, on passe la vitesse entre 3.000 et 5.000 tours/minute. Plus haut ou plus bas, cela bloque un tout petit plus facilement.
Tomber un rapport alors que le moteur reste haut dans les tours (au-dessus de 5.000 tr/min) peut entraîner un blocage de la roue arrière, c’est alors qu’il faut donner un petit coup de gaz lorsqu’on revient au point de patinage de l’embrayage.

Bref, pas de panique ou de crise mystique si ça ne passe pas comme une lettre (suivie recommandée avec AR) à la Poste, c’est peut-être bien normal !

Le craquement caractéristique lors du passage de vitesse provient en effet de la différence de vitesse angulaire des trains de pignons, pignons à taille droite, qui claquent entre eux à cause du jeu normal de fonctionnement.
Parce qu’elles sont assemblées à la main et le jeu réglé au coup par coup, certaines boîtes peuvent être mieux réglées que d’autres de ce point de vue. Une boîte qui craque beaucoup est juste mal réglée, et pas forcément bonne à jeter.

De même, il est normal d’avoir parfois du mal à passer la première lorsque l’on se trouve au point mort: un système de verrouillage arrête la pignonnerie au bout d’environ trois secondes quand la boîte n’est plus entraînée (c’est-à-dire, lors d’un débrayage). Il faut donc embrayer une fois avant d’enclencher le premier rapport.

Autre particularité, il est normal de voir la roue arrière tourner lentement à l’arrêt, moteur tournant et au point mort: l’arbre primaire est entraîné par le moteur via l’embrayage.
Si la moto a du mal à démarrer, notamment en cas de faiblesse de la batterie, il est alors utile de débrayer pour éliminer ce moment d’inertie trop important pour le démarreur.

Cas particulier du premier rapport

Je vois et j’entends beaucoup de motards qui font épouvantablement claquer la boîte de vitesses quand ils enclenchent la première à l’arrêt, pour repartir d’un stop ou d’un feu rouge par exemple. Rien de pire pour abîmer la boîte de vitesses…

Trois petits conseils pour éviter ce « klonk » horrible !

1. Manoeuvrer l’embrayage « dans le vide », sur le point mort, avant de passer le premier rapport, faire jouer le levier une ou deux fois, ça prend une seconde à peine.

2. Enfoncer le sélecteur d’un geste souple et ferme, en appuyant bien fort mais lentement sur le pied, et non avec un geste « fouetté » du bout du pied.

3. Faire bouger la moto, la mettre en mouvement sur 10-20 cm, en avant ou en arrière (peu importe), en la poussant avec le pied droit si c’est sur terrain plat ou en descente, en la laissant descendre si c’est en pente, en même temps qu’on appuie sur le sélecteur.

Ces trois actions combinées permettent un passage en douceur de la 1e et si c’est appliqué dès le début du rodage, garantissent un silence de fonctionnement de la boîte bien appréciable et bénéfique pour la mécanique.
Testé et approuvé par mes soins.

  46 comments for “Ne pas faire craquer la boîte de vitesses

  1. Judelis
    16 décembre 2015 at 10:24

    Vous savez comment on appelle les Flat BMW chez les motards de presse ?
    Une shlackmeu…
    Parce qu’au feu, quand on passe la première ça fait schlack puis ensuite meuuuuuuuhhhhhh

  2. BRUNO
    25 septembre 2015 at 14:41

    Bonjour, je viens d acheter une splendide r27 de 66. Dans le manuel, il est conseille d utiliser la meme huile pour le moteur et la boite 10w30. A votre avis, ne faut il pas une huile differente pour la boite. Enfin pour la transmission AR, ils preconisent de la SAE 40 Difficile a trouver. Que puis mettre d autre. Merci

    • FlatFab
      30 septembre 2015 at 12:39

      Je ne connais pas assez bien les motos anciennes pour me permettre une réponse pertinente. Désolé.

  3. Hervé
    31 août 2015 at 13:43

    Encore merci pour cet article ! Je conduit depuis 1 mois mon premier flat, et venant plutôt de bi et 4 cylindres japonais (+ un flat 6), la boite est en effet plus capricieuse (mais beaucoup moins qu’avec mon ex Harley). Rien de rédhibitoire en tout cas…

    PS : lorsque l’on laisse un commentaire sur ton site et que tu nous réponds, on ne reçoit pas de mails pour nous en informer. Du coup on ne lit pas pas forcément ta réponse !!!

    • FlatFab
      1 septembre 2015 at 16:57

      Pour être avisé d’une réponse, il faut s’abonner au flux de commentaires sur l’article en question. L’option est proposée quand tu rédiges un commentaire.

      • Hervé
        3 septembre 2015 at 16:49

        J’ai regardé partout, essayer sur IExplorer et Chrome, mais rien ! Je poste le commentaire via le bouton « Laisser un commentaire », et c’est la seule option que j’ai…rien d’autre.

      • Dunoyer
        12 janvier 2017 at 17:05

        Euh..j’ai essayé, mais je reçois une réponse bizarre:
        « La connexion n’est pas sécurisée

        Les propriétaires de public-api.wordpress.com ont mal configuré leur site web. Pour éviter que vos données ne soient dérobées, Firefox ne s’est pas connecté à ce site web.

        Ce site a recours à HTTP Strict Transport Security (HSTS) pour indiquer à Firefox de n’établir qu’une connexion sécurisée. Ainsi il n’est pas possible d’ajouter d’exception pour ce certificat. »
        Une facétie de mon anti-virus Kaspersky?
        Mais bref…

        • FlatFab
          12 janvier 2017 at 17:20

          Possible.
          Essaie peut-être avec un autre navigateur.

  4. popoff
    13 juillet 2015 at 18:50

    bonjour, j’ai une bmw r1100s de l’annee 2000, 46000 kms au compteur et la premiere a du mal à s’enclenchée, et a chaud j’ai du mal à passer de deuxieme en premiere elle bloque ou je bute sur un faux point mort ! merci de me renseigner car j’ai peur de bloquer la boite en roulant, gamelle assurée. merci

    • FlatFab
      22 juillet 2015 at 01:03

      Possible que la boîte ait été brutalisée, mal rodée…
      Fais une vidange avec de l’huile de boîte Kernite Top Blend 80W90.
      Ensuite, applique-toi bien à décomposer les mouvements de pied sur le sélecteur, comme expliqué dans l’article.
      Au bout de quelques milliers de km, tu devrais observer une amélioration.

  5. Freeloops
    7 juin 2015 at 20:12

    Bonjour Flat Fab;
    Superbe site,que j’ai lu entièrement plusieurs fois, qui devrait être déclaré d’intérêt public est subventionné 😉
    Je me rapproche de vous passionner de BM, je suis jeune permis A (1 ans) et en première moto j’ai opté pour une R1200R 2008 avec 66 000 Klm toute option;
    Juste pour reprendre le sujet du blocage de roue arrière au rétrogradage, le flippe absolu, ça m’est arrivé 2 fois, en ligne droite heureusement, grosse grosse peur,une fois a 70 sur une voie de deceleration est une fois avec ma compagne derrière!
    Maintenant à vrai dire, je flippe à fond de rétrograder, un BMiste m’a dit de ne plus rétrograder, de laisser « couler » la moto en débrayant et repartir avec la vitesse dont j’ai besoin 2e ou 1er.
    Ça fonctionne mais, je pense pas que ce sois comme ça qu’on conduis une moto, pi le freinage en roule libre est fortement déconseillé je crois!
    J’essaie la technique du coup de gaz avant le rétrogradage « pendant le débrayage » mais j’chui pas trop synchro…
    Auriez-vous des conseilles pour un petit jeune permis/vieux motard qui essaie de faire bien?! 😉
    Merci d’avance est merci pour toutes ces infos qui valent de l’or 😉

    • Philippe Roche
      8 juin 2015 at 10:17

      Avec deux gros cylindres de 600 cc, tu as beaucoup de frein moteur. Avantage : tu ralentis fortement rien qu’en coupant les gaz (sans débrayer !), ce qui t’évite très souvent d’avoir à utiliser les freins en abordant un virage. Inconvénient : le risque de blocage de la roue arrière au rétrogradage.

      D’abord, apprends à rétrograder au bon régime moteur.

      Ensuite, entraîne-toi à ne pas réembrayer trop rapidement.
      Si tu as rétrogradé à un régime moteur trop élevé, tu sentiras que la pression que le levier d’embrayage exerce sur les doigts de ta main gauche est forte quand tu commences à réembrayer. Ne le relâche que très progressivement, surtout si dans le même temps tu entends ton moteur se mettre à tourner beaucoup plus rapidement qu’avant de rétrograder. L’arbre secondaire de la boîte à vitesses (transmission à la roue arrière) tourne alors beaucoup plus vite que l’arbre primaire (transmission du couple du moteur). Leur réaccouplage trop brutal va provoquer à la fois un blocage de la roue arrière et un surrégime moteur.

      Et enfin, je te conseille très fortement de t’initier au coup de gaz à donner en rétrogradant, ce qui nécessite d’acquérir une bonne synchronisation de tes deux mains et de ton pied gauche. Commence par le faire sans freiner, avant un virage qui ne nécessite pas l’usage des freins par exemple, puis avant un dépassement (Là, il faut être un peu plus rapide.) Par la suite, tu pourras apprendre à donner ce coup de gaz avec la paume de la main droite et le pouce tout en freinant de l’avant.

      Les humbles conseils que je te donne là seront très certainement corrigés et améliorés par Fabien, mais il s’agit en somme d’entraînement et de pratique.

      Amicalement,
      Philippe.

    • FlatFab
      10 juin 2015 at 11:44

      Le blocage de roue arrière sur un rétrogradage est dû à deux erreurs combinées :
      1- rétrogradage trop haut dans les tours,
      2- embrayage lâché trop brutalement.
      Pour y échapper, il faut éviter une de ces deux erreurs, de préférence les deux.

      Le plus simple consiste à rembrayer DOU-CE-MENT !
      Pour ton rétrogradage, tu débraies d’un coup en tirant sur le levier d’embrayage, tu rentres ton rapport du pied et là, tu vas accompagner le levier, le retenir dans sa course. Surtout, ne pas le lâcher d’un coup… Tu le relâches assez rapidement jusqu’au point de patinage et quand le moteur est en prise, tu vas entendre le moteur monter dans les tours, tu vas sentir l’action du frein-moteur qui te ralentit. A partir de là, il faut le relâcher encore plus lentement, le laisser tranquillement revenir en position embrayée.
      Il est également possible d’accompagner le retour du levier d’embrayage par une action sur les freins, avant de préférence, toujours en douceur, avec un ou deux doigts, pour un freinage de ralentissement, et non d’arrêt.
      Sur ce point, voir l’article Freiner à moto.

      Ensuite, il faut apprendre à écouter ton moteur afin de rétrograder au « bon » régime.
      Le moteur Boxer 1200 de 2008 (double allumage, non DOHC) est conçu pour fonctionner entre 3.000 et 6.000 tours/min. Son régime de couple maximal se situe à 5.500 tours/min. A moins de rouler sur circuit ou de sortir la grosse attaque, tu ne devrais pas dépasser les 6.000 tr/min.
      Le « bon » régime pour monter les rapports sur ce moteur, c’est aux environs des 3.000 tours pour une conduite apaisée, 4.000 pour une conduite plus dynamique.
      Et pour rétrograder, sans coup de gaz, ce sera aux environs des 2.000 tours pour une conduite « papy », 3.000 tours en conduite normale.
      Tu peux rétrograder au-delà de ces régimes, mais ce devra être de préférence avec coup de gaz et surtout en relâchant très progressivement l’embrayage.

      La conduite en roue libre n’est pas à proscrire, loin de là.
      Tu peux tout à fait rouler en roue libre sans endommager le moteur, pourvu qu’il tourne (même au régime de ralenti) et si ça ne dure pas des heures. A moins d’avoir une descente de 20 km devant toi, peu de risques que ça arrive…
      Tu peux donc aussi freiner en roue libre, même si ce n’est pas le freinage le plus performant, c’est faisable.

      Le coup de gaz au rétrogradage, cela prend du temps à acquérir.
      Attention, le (petit) coup de gaz n’est pas à mettre quand tu débraies (mise en roue libre), mais au contraire quand tu embraies (passage de la roue libre vers la mise en prise du moteur avec la transmission).
      Dans l’idéal, le coup de gaz se situe juste avant de revenir au point de patinage. Il faut bien décomposer, ne pas se presser, une action après l’autre.

      • Freeloops
        11 juin 2015 at 03:03

        Merci Philippe Roche est FlatFab pour votre réponse rapide est riche d’enseignements;
        Oui il est vrai que, comme pour la monter des vitesses, j’ai tendance à rétrograder entre 3000 tours/min est 4000-4200 tours /min
        Je vais de ce pas m’exercer,relire « Freiner à moto » et appliquer au mieux vos conseils, sachant que cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais qu’au moins je sois en sécurité sur ma moto, maintenant que je connais les tenants et les aboutissants de cette mauvaise maîtrise.
        Grand merci à vous deux, est aux autres contributeurs qui chaque jour rendent notre conduite plus sur pour soi est pour les autres 😉
        Maintenant, excusez-moi, mais j’ai du pain sur la planche.
        En fidèle lecteur,Bien a vous.

      • gillonnois
        21 juillet 2015 at 13:49

        merci pour ces conseils, j’ai bloqué ma roue arrière dimanche dernier sans comprendre, ce qui est chose faite désormais.
        Je conduis une 1150RT depuis peu et ai le permis depuis 1 an à peine, j’avoue que je me suis fait une grosse frayeur, d’autant plus que j’étais en montagne avec ma femme.

    • Michel
      28 avril 2016 at 21:20

      Bonjour,rouler en BMW est un art de vivre,fini tout les coup de pied sur le sélecteur et l embrayage a la japonaise,c est un embrayage simple disque a sec et non multirisque bain d huile.
      Une fois cela assimilé,sa devient du Mozar,tu peut enrouler en douceur et atteindre des vitesses plus que pas résonna le,dans la totale décontraction.
      Les Bm site sont un peut spécial comme leurs machines,mais sûrement passionner.
      Je suis proprio d une r80 et r1100rt et je ne changerais pour rien au monde malgré leurs imperfections.
      Michebmw

  6. thierry
    16 avril 2015 at 23:33

    Bonjour et Grand merci pour ce site et tous les conseils que l’on y trouve!!!
    Je suis l’heureux proprio depuis 6 mois d’un R1150RT de 2004 avec 56000Km, j’en suis ravi mais ai toujours des pb avec les passages de vitesses!!! J’ai toujours l’impression d’être soit en sur ou sous régime et de donc de faire souffrir ma monture!!! A quel régime moteur vous me conseiller de passer les vitesses ??? de mon côté j’essaye de le faire toujours entre 2500 et 3000 t/min ??!

    Faites vous des formations sur lyon ???

    Merci d’avance pour vos réponses.

    • FlatFab
      17 avril 2015 at 12:35

      Régime un peu trop bas, en effet. Le rapport passera mieux entre 3.000 et 4.000 tr/min.
      Après, si la boîte a été mal maniée par le précédent propriétaire pendant des dizaines de milliers de kilomètres, elle restera brutale et bruyante. Le rodage de boîte est essentiel et s’il a été mal fait, c’est irrémédiable.
      Mettre une huile de boîte plus visqueuse aide bien, je vous conseille la Kernite 80W90.

      Et je propose régulièrement des formations sur Lyon, j’y étais début avril, j’y reviens en juin.

      • thierry
        17 avril 2015 at 13:59

        Bonjour FlatFab, merci pour ces conseils, je ne pense pas que l ancien proprio l ai malmené!! Le garage bm qui la suit me la confirmer!!
        Je vais faire un effort pour tirer un peu plus dessus!!! ;i)
        Je dois faire comment pour m inscrire à la session de juin??
        Cdt Thierry

        • FlatFab
          17 avril 2015 at 14:31

          Envoie-moi un email à l’adresse mentionnée en bas de page sur

          • Thierry
            17 avril 2015 at 17:01

            FlatFab,

            J’ai envoyé le mail via la page passion moto formation. En espérant que ce soit le bon.

            Cdt

            Thierry

  7. Philippe
    3 avril 2015 at 05:18

    Bonjour,
    Je voulais savoir s c’était toujours vrai pour la boite sur les GS LC ?

    • FlatFab
      9 avril 2015 at 17:24

      En fait, cette technique est valable pour toutes les boîtes de vitesses moto.
      Elle est juste plus importante sur les boîtes Getrag qui équipent les motos BMW et ça reste le cas des toutes dernières générations.
      Néanmoins, Getrag a amélioré ses produits, les rapports passent plus facilement sur les derniers modèles, mais cette technique permet de mieux roder la boîte et de prolonger sa durée de vie.

  8. GOUBET
    13 octobre 2014 at 14:20

    BONJOUR,

    Je roule en BMW 850 depuis peu je trouve le bruit de la boite surtout en 6em très pénible à la décélération et surtout lorsque je monte les vitesses la 6em accroche systématiquement quelque soit le régime et lorsque je les descends de la 6em à la 5em pareil ça claque aussi c’est extrêmement pénible que puis-je faire l’huile est neuve j’ai mis de la 80/90.

    Merci pour la réponse

    • FlatFab
      15 octobre 2014 at 16:01

      Je suppose que la moto est d’occasion, qu’elle a vécu quelques milliers, voire dizaines de milliers de kilomètres, avant d’arriver dans vos mains ?
      Comme je le dis dans l’article, il n’y a pas de miracle : si la boîte a été maltraitée au cours de ses 20.000 premiers kilomètres, elle restera bruyante toute sa vie.
      Vous pourrez atténuer les nuisances en appliquant les conseils donnés dans l’article, mais ça restera superficiel.

  9. Gilles_57
    24 avril 2014 at 10:07

    Bonjour,
    J’ai une 1150 RT achetée à 48 000 kms et qui en a 60 000 à ce jour.
    Elle a remplacé une Yamaha FJ 1200.
    Le passage des vitesses sur la BM m’a déconcerté pendant les premiers jours (boîte lente, bruyante (pas de craquements, mais des claquements), avec des faux points morts, …).
    Bref, pas la joie, jusqu’au moment où j’ai compris qu’une boîte BM…c’est pas une boîte YAM (CQFD).
    C’est pas mieux, c’est pas moins bien, c’est juste différent.
    Et j’ai fait presque comme il a dit le « chef » plus haut :
    « Au moment de passer une vitesse
    1- Je débraye ;
    2- J’exerce une pression ferme sur le sélecteur sans à-coups jusqu’à sentir le sélecteur s’enfoncer, rencontrer une résistance et entendre le clac du verrouillage ;
    2- J’embraye souplement en relâchant le levier tranquillement

    Et, ça passe sans craquement, à toutes les vitesses et sans faux point mort. »

  10. Wim
    23 mars 2013 at 14:24

    bonjour Fab,

    je ne sais pas où il vaut mieux poser ma question, donc je le mets ici.
    Je suis sur le point d’acheter ma première moto et hésite actuellement entre une guzzi et une triumph.
    L’une avec cardan et l’autre à chaine. Je préfère le cardan par apport à l’entretien.
    Mais au niveau embrayage. Multidisque en bain d’huile ou double disque à sec.
    Est-ce qu’il est une système mieux qu’un autre? A-t-il des particularité d’une ou l’autre?
    J’ai lu dans tes articles que grace au bain d’huile on peut « utiliser » l’embrayage plus qu’en voiture. Veut cela à priori dire qu’on peut pas utiliser l’embrayage du même façon si il n’est pas multirisque en bain d’huile?
    Ou est-ce que ce différence ne va pas loin?
    merci pour tes conseils

  11. GAULIER
    22 août 2012 at 15:22

    Bonjour,

    Bravo pour votre site d’informations extrêmement complet.

    J’aurais deux questions faisant suite à l’achat d’une BMW 850 RT de 2004:
    – où se procurer un manuel d’entretien ?
    – comment changer soi-même la selle avant ?

    Merci pour votre réponse.

    Cordialement,

    EG

    • FlatFab
      22 août 2012 at 17:59

      Que voulez-vous dire par « changer la selle » ? La refaire soi-même en changeant la mousse ?
      Pour le manuel d’entretien, c’est le même que pour la R1150RT. Contactez-moi par mail (voir ici) et je vous l’enverrai.

  12. Chris
    6 mai 2012 at 02:48

    Kernite, mon amie !!!
    Je viens de récupérer ma 1150 RT modèle 2002 qui « n’accuse que » 63000 Kms après une révision « choc » menée par mon « petit » garagiste attitré. Suite à mes plaintes quant aux défauts récurrents et de plus en plus prégnants de la boite Getrag, il a procédé à la vidange de Frau Getrag et au remplacement de l’huile par de la Kernite 80W90 vendue, entre nous soit dit, par la concession BMW Motorrad de mon bled.
    Et là … magie, magie, YOUPI !!! C’est le jour et la nuit, j’ai l’impression qu’on m’a changé la boite pour un modèle japonais onctueux, silencieux, rapide et précis ! (si, si, j’en ai connu, avant,dans une autre vie de motard !!!)
    Bref. pour le moment, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, plus de faux point morts aussi surprenants qu’inopportuns, plus de « Clang » ostentatoires, les vitesses passent à la volée et répondent à la moindre sollicitation du pied gauche.
    Pourvu que ça dure !!! Et s’il faut vidanger deux fois plus souvent que le plan d’entretien ne le prescrit une huile deux fois plus chère que la normale, je le ferai avec plaisir !
    Bonne route à tous !

    • sicot
      17 août 2014 at 21:09

      Bonjour

      Je suis bmhiste depuis 1977, j’ai actuellement un R850RT abs qui m’inquiète un peu coter boite de vitesse, surtout en descente vers la 3ém/2ém, la boite refuse de passer, révision effecteur chez BMW depuis 2 mois, ras. niveau d’huile ok, boite et pont, merci de laisser votre avis<<<<<;

      Cdt

      • FlatFab
        19 août 2014 at 13:34

        Je trouverais plus utile de connaître l’âge et le kilométrage de cette moto, plutôt que de savoir depuis combien de temps tu roules à moto ou sur tel type/marque de motos… non ?

        • sicot yves
          31 août 2014 at 18:24

          Excuse

          R850RT abs, 115600km, je n’ai pas eu d’amélioration depuis sur route.
          J ‘ai fais un essais rapide à vide, moto au ralentie sur béquille central, les vitesse monte et descende normalement?????

          Merci par avance.

          Je vais peut étre re changer l’huile de boite.

  13. 17 mars 2012 at 22:57

    Pour répondre à certaines recherches d’huile Kernite à prix fabricant :
    http://www.bm-racing.fr/shop/fr/23-boite-differentiel-et-engrenages

    à votre service 😉

  14. Marie YLLIAB
    29 décembre 2011 at 18:23

    Bonjour ! J’aimerais conduire une moto (bon, d’abord passer le permis mais je veux juste vous poser une question ..) : je sais quand monter les rapports mais pas quand les « baisser » ? Pouvez-vous me le dire ? Merci beaucoup. Marie.

    * * *

    Réponse

    Le principe est le même, mais à l’inverse : quand le régime moteur atteint environ le tiers de la plage d’utilisation (qui va du régime de ralenti à la zone rouge du compte-tours), on change de rapport.
    Supposons un moteur qui tourne à 1.000 tours/minute au ralenti et monte au maximum à 9.000 tr/min. On changera de rapport vers 3.000 ou 4.000 tr/min., soit en montant un rapport, soit en descendant un rapport.
    Sinon, cela se perçoit, se ressent au son du moteur, aux vibrations, au bruit de la chaîne (si transmission par chaîne) qui n’est plus assez entraînée.

  15. SERGE 24130
    23 avril 2011 at 10:32

    Bonjour à tous
    Il y a 1 an j’ai fait l’acquisition d’une BMW R1200 CL, j’envisage de faire très bientot la vidange Boite et Transmission, j’ai trouvé dans une grande surface de la CASTROL EPX 80w90, API GL5 à moins de 5 euros le litre est-ce raisonnable d’utiliser cette huile plutôt que celle vendue par un concessionnaire à 40 € le litre
    Merci d’une réponse

    – – –

    Réponse

    La Castrol EPX 80W90 est une huile multigrade pour transmissions mécaniques, donc tout à fait adaptée pour la boite de vitesse et le pont arrière d’une moto.

  16. 24 mars 2011 at 16:00

    Je ne sais pas si c’est valable également pour les R mais sur ma K100, j’ai changé l’huile de boîte 80W90 par de l’huile de boîte de camion/tracteur, sur les conseils de Béhèmistes.
    Les références 85W140, normes API GL5 (très important). Le résultat : Boîte un peu plus ferme à froid. Ensuite elle devient vraiment très agréable et plus aucun faux point mort!
    Le 75W140 est connu pour être un peu plus souple à froid mais je n’ai pas testé.

    Autre avantage, ces huiles sont très peu chères chez les garages PL ou engins agricoles.

  17. IMBO GILBERT
    1 septembre 2010 at 11:24

    bonjour à tous ,j’ai un problème de claquement et accélération sur ma BMW R 1100 RS lorsque je monte les tours à 2500, comme si je passé une vitesse automatique ,qu’es-ce-vous en pensez

  18. Michel Buvé
    31 décembre 2009 at 10:38

    Salut fabian ,
    Je suis ce que l’on peut appeler un motard sur le tard… j’ai commencé à rouler à l’âge de 50 ans et ce sans jamais avoir roulé en moto auparavant!!!Mais, en Belgique,le permis  »B » d’avant 1980 permet ce type de passe droit .Bref , partis pour une HD? , je me suis retrouvé propriétaire d’une BM K100Rt de 89 avec env 69000km au compteur.Le hasard fait parfois bien les choses. Aujourd’hui 10 ans plus tard , j’ai toujours ma K100 mais avec seulement qlqs 20000 km de plus au compteur!!! ET CE SANS SOUCIS DE MACHINE . La moto c’est ma décontraction, mais , je dois la concilier avec le boulot et la famille. Pourquoi expliquer tout cela ? Je souhaiterai changer de machine car après ces dix années j’aimerai  » une fois » avoir autre chose chose entre les jambes!!!J’envisage donc de passer à l’achat d’une autre BM d’occasion de type RT 1150 ou … Mais entre-temps je suis tombé sur ton site ,le hasard fait encore bien les choses, et j’ai quasi passé la nuit à lire tes articles par ailleurs SUPER et le doute s’installe.
    Ai-je raison de changer pour changer?
    N’ai-je pas en ce moment une moto bien plus fiable que les motos modernes même si elle n’a pas d’ ABS et autres accessoires paralever etc..
    Comme ma moto c’est ma détente je ne souhaite pas vendre ce que je crois être une bonne machine pour en acheter une autre avec entre 30 à 40000km au compteur et acheter en même temps les problèmes des autres?
    Ce serait lacher la proie pour l’ombre et comme je n’y connais rien .
    La RT est-elle plus maniable qu’une K100 en route sinueuse ?
    Quels seraient les plus?
    Je m’adresse dès lors au super connaisseur pour avoir un avis compétent. Donc  »GARDER CE QUE L’ON CONNAIT OU VENDRE POUR CONNAITRE DE NOUVELLES JOIES?  » thats de question .
    Merci pour ton temps de réponse et maintenant que je t’ai découvert, tu as un lecteur de plus sur la région de Waterloo /Bruxelles. Région que tu dois connaître vu que tu es venu à Nivelles sur le circuit de Peugeot..
    Bonne fête de fin d’année, bonne année 2010 et encore merci de nous communiquer les fruits de ta passion , de ton expérience et bravo pour ton professionnalisme.
    Michel Buvé

    – – –

    Réponse

    Salut Michel,
    Une question bien difficile…
    Oui, une RT sera plus maniable qu’une K100 sur petite route sinueuse, définitivement.
    Mais la différence sera-t-elle suffisante et justifiée pour un changement de moto après dix ans et 20.000 km ? En moyenne 2.000 km par an, c’est peu pour se rendre compte d’une légère différence de comportement, qui plus est sur un terrain très spécifique.
    Car pour tout le reste, la K offre tout autant de protection, de tenue de route, de confort de suspensions…
    Le « plus » de la R résidera seulement dans l’agilité supérieure et un comportement légèrement différent, avec plus de couple à bas régime et moins de puissance à haut régime.

    Je ne peux trancher à ta place.
    Si tu es satisfait de ta moto, tu prends en effet le risque d’être déçu.
    Mais si tu ressens l’envie de changer, rien ne pourra t’en empêcher. Et en prenant une 1100 ou 1150 RT, tu limites les risques…
    La Belgique ne manque pas de motards BMistes experts. Intègre un groupe de BMistes et tu trouveras quelqu’un pour t’accompagner et « ausculter » les occases valables.

  19. Bernard
    12 août 2009 at 23:49

    4000 tours parait le bon regime pour monter les rapports,bien dans le couple moteur et pas de bruit.
    les rétrogradages c’est déjà plus complexe,moi j’evite au dessus de 3000 tours,et toujours un léger coup de gaz en meme temps,et ca va pas trop mal comme ca

    • djangoe
      20 août 2009 at 07:30

      Bonjour à tous,
      Je profite de cet ecxellent site pour vous exposer mon problème. J’ai fait l’acquisition en juillet d’une r1100rs de 1997 , 53.000 km au compteur et semblant en parfait état (carnet d’entretien bm, ect…).
      J’en suis hyper content. Seul bémol : lors du passage des 4e et 5e rapports je suis obligé d’être au-dessus de 3500 à 4000 tours , sinon il y a un « choc » ou « a coup » de transmission après quelques secondes en accélération.
      Le vendeur (particulier) qui me semblait honnête m’avait prévenu et signalé que la question avait été posée chez bm. Il paraît que c’est normal, que le pignon « se met en place… » ou quelque chose comme çà.
      Est-ce que cela vous paraît normal ?
      Sinon en quoi consiterait l’intervention et quel en serait le coût approximatif. Merci à vous

      – – –

      Réponse

      Bonjour,
      Non, cela ne paraît pas normal.
      Par contre, je n’ai pas d’idée sur le problème exact, ni par conséquent sur sa résolution.
      Il serait préférable de poser la question sur un forum spécialisé où de meilleurs experts en mécanique que moi pourront répondre:
      http://bmist.forumpro.fr/index.forum
      http://r1150r.forumactif.com/

  20. Bernard
    12 août 2009 at 23:41

    c’est vrai que la kernite améliore les choses,et rend les passages de vitesse plus silencieux
    par contre si quelqu’un peu me dire la périodicité des vidanges de boite avec cette huile,a défaut de savoir,aujourd’hui je vidange tous les 15000 kms?
    est-ce trop ou pas assez souvent ???
    merci d’avance si quelqu’un a la reponse

    – – –

    Réponse

    Je ne sais s’il y a une fréquence officiellement recommandée pour la vidange de la boite à la Kernite.
    Perso, afin de préserver au maximum la qualité de cette huile qui la perd assez vite, je vidange tous les 10.000 bornes.
    En tout cas, je ne pense pas qu’une vidange de boîte tous les 15.000 km soit « trop souvent ».

  21. Gremlin
    17 juin 2009 at 17:42

    Cette boîte reste un mystère pour moi. Parfois, lors d’un voyage de quelques milliers de km, je me rends compe qu’elle n’a pas craqué une seule fois ( RT 850 de 2001 ), et je me dis « ça y est, j’ai trouvé le « truc » », et en général dans l’heure qui suit je me tape quelques énormes claquements/refus de passage de rapport d’affilée !
    Sinon je confirme que le coup de gaz au rétrogradage aide.

  22. Vince
    18 août 2008 at 07:40

    Ma boîte de vitesses (RT) claque uniquement en 1ère et 2ième… parfois très fort. Je suis conscient que ma gestuelle ne doit pas être parfaite car à d’autres moments, elle n’émet aucun bruit.
    Suis-je en train de malmener la mécanique au point de générer quelques soucis dans le futur ?

    Vous conseillez d’embrayer lentement. Je dois confesser que sur ce point, je suis trop rapide, ce qui génère quelques désagréments au passager.
    J’avais cru comprendre qu’il fallait éviter de faire savonner l’embrayage.
    Encore une fois, il faut trouver un juste milieu, ce à quoi je vais m’exercer…

    Merci à vous !

    – – –

    Réponse

    Eviter de faire « cirer » l’embrayage, c’est ne pas donner d’accélération quand on est au point de patinage. Cela ne veut pas dire manoeuvrer brutalement le levier.
    La brutalité des passages de rapports qui donne des hauts-le-coeur au passager, c’est aussi une question de régime au moment du passage, il ne faut pas générer trop de frein-moteur. Et c’est aussi réaccélérer en souplesse derrière.
    Difficile de dire si un « mauvais » maniement de l’embrayage crée des soucis dans le futur. J’en connais un qui maniait son embrayage comme une brute épaisse et est resté avec son embrayage d’origine jusque 85.000 km.
    Ce que je sais, c’est que le mien a passé les 100.000 bornes et lors de la révision, le chef d’atelier m’a dit qu’il était bien content de voir ça et qu’il allait pouvoir le citer en exemple aux nombreux clients qui lui affirmaient qu’un embrayage BM ne pouvait passer les 60.000 km.

    • Bastien
      20 juillet 2012 at 08:06

      Salut,
      L’autre jour je discutais avec mon mécano moto et roule lui en r1100r, il m’a dit (et je le crois):
      « suffit de savoir passer les vitesses, la mienne a 220 000, c’est toujours l’embrayage d’origine ».
      Comme quoi…

  23. rémy
    16 juillet 2008 at 20:40

    merci bcp pour ces infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *