L’examen du permis moto – Maniement sans moteur et vérifications

Conseils pour la première épreuve de l’examen technique hors circulation, dite « plateau », du permis de conduire moto (catégories A et A1), celle appelée « maniabilité sans moteur et vérifications mécaniques », communément appelée « sans moteur et vérifications », ou plus vulgairement « poussette et vérifs ».

Les autres épreuves de l’examen plateau du permis moto :

Pour en savoir plus, lire le guide d’évaluation pour les examens des permis moto.

1. Maniabilité sans moteur

Il s’agit de pousser la moto à la main, sans l’aide du moteur, entre des portes de 1,20 m délimitées par des cônes de 20 cm en plastique disposés à un intervalle de quatre mètres.

Il n’y a que deux parcours possibles.
Pas de slalom, pas de demi-tour, il s’agit de négocier un virage en marche avant, de s’arrêter après une porte de plots, et de suivre le même parcours en reculant.
Le candidat n’est pas tenu de respecter exactement la trajectoire indiquée sur les fiches. Seul sera pris en compte le passage de la moto à l’intérieur des portes.

Ce parcours simple, en « quart de tour » avant puis arrière, simule par exemple le stationnement d’une moto ne marche arrière dans la rue, sur un emplacement pour deux-roues.

Il est admis, si la marche arrière ne peut être réalisée en une seule manœuvre, d’effectuer une marche avant – et une seule – en direction de la porte précédente, avant de repartir en marche arrière.
Dans ce cas, le fait pour le candidat d’effectuer une marche avant en ligne droite n’entraîne pas une sanction, mais une intervention immédiate de l’inspecteur pour que la marche avant soit effectuée en direction de la porte précédente.
De même, le fait pour le candidat d’effectuer plus d’une marche avant n’entraîne pas une sanction, mais une intervention immédiate de l’inspecteur pour interdire cette pratique.

Le candidat utilise la béquille de son choix, centrale ou latérale. En revanche, lors du déplacement de la moto, la béquille latérale doit être relevée. En cas d’oubli, l’inspecteur l’indique au candidat et ne le sanctionne pas.

Un seul essai est autorisé.
Comme auparavant, cette épreuve n’est pas éliminatoire, on ne peut avoir que A ou B.
Toute erreur au maniement sans moteur vaut un B.

Le candidat reste libre quant à la méthode à employer pour avancer ou reculer la moto (position des mains, du corps et du regard). Seul le résultat est pris en compte.
Vous avez le droit de marcher en dehors des portes, mais la moto doit impérativement passer dans les portes.
Vos pieds peuvent passer dans ou en dehors de chaque porte. Vous pouvez vous tenir à gauche (c’est ce qui se fait en général, plus facile pour béquiller et débéquiller) ou à droite de la moto. Vous avez le droit de vous arrêter en cours de parcours, mais sans béquiller. Vous pouvez tenir la moto comme vous voulez, à une main ou deux mains, une main devant et l’autre derrière, posées où bon vous semble.

Le parcours lui-même ne présente aucune difficulté, mais vous devez ramener la moto bien en face de la porte de départ, proprement béquillée, pour qu’elle soit prête pour le candidat suivant.
Important : il faut ramener la moto EXACTEMENT à l’endroit où vous l’avez prise. Il s’agit d’un arrêt de précision.
Arrivez avec un doigt sur le frein pour arrêter la moto un bon mètre avant la ligne et terminez en manoeuvrant la moto tout doucement pour la poser précisément au bon endroit.
Si vous dépassez la ligne, vous n’avez pas droit de faire marche arrière.
En marche avant, toujours garder un doigt sur le frein avant pour arrêter facilement la moto si on se sent entraîné par son poids.

Le port du casque et des gants n’est pas obligatoire pour les exercices de maîtrise de la moto sans l’aide du moteur.

* * *

Conseils

Pousser vers l’avant avec les deux mains sur le guidon est assez facile, mais beaucoup de candidat(e)s éprouvent des difficultés avec la marche arrière sans moteur.
N’hésitez pas à mettre la moto un peu en appui sur vous, en posant le réservoir sur votre hanche. Vous avez le droit de marquer un arrêt en cours de parcours, par exemple pour changer le braquage du guidon.
Vous pouvez par exemple pousser la moto vers l’arrière avec la main droite sur la selle arrière, vous arrêter pour braquer ou redresser le guidon à deux mains, reprendre la marche arrière, vous arrêter de nouveau pour redresser ou contrebraquer, etc.

Le corps doit être proche de la moto. Si on n’est pas assez costaud(e) pour tenir la moto à bout de bras, ne pas hésiter à appuyer le réservoir contre la hanche et mettre la moto en appui sur soi pour lui garder son équilibre.
Planter les pieds par terre, bien écartés, les jambes légèrement fléchies, assurer son équilibre.
Le regard doit porter dans la direction où on veut aller, loin et haut. Ne pas regarder au sol, ni la moto.

Pour la marche arrière : en se plaçant à côté de la moto, à peu près au milieu au niveau du centre de gravité, saisir une poignée du guidon d’une main et poser l’autre sur l’arrière de la selle (ou sur une poignée de maintien passager ou sur les barres de protection de la moto).
Pousser doucement et fermement, en faisant porter le poids du corps sur le bras qui appuie sur l’arrière de la moto, en position arqueboutée.

Poussez avant tout sur les jambes : le poids du corps doit entraîner la moto, le guidon sert juste à donner la bonne direction en orientant la roue avant, inutile de tirer dessus comme un âne.

* * *

2. Vérifications mécaniques

Viennent ensuite les vérifications mécaniques de la machine : une explication rapide à l’examinateur sur deux fiches.
Soyons bien clairs : il ne s’agit de ne parler que d’une seule fiche parmi deux, pas des deux à la suite.

Cette épreuve est appelée « contrôle de l’état du véhicule ».
Elle consiste à vérifier que :
― le candidat connaît l’emplacement et sait utiliser les différentes commandes de sa moto ;
― le candidat connaît la signification des témoins au tableau de bord ;
― le candidat sait reconnaître certains éléments techniques et en contrôler leur bon fonctionnement.

Pour procéder à un contrôle technique aléatoire de la motocyclette, l’inspecteur interroge le candidat en choisissant un sujet de vérification pour chacun de ces thèmes :
― les commandes ;
― les éléments techniques ;
― l’éclairage et les accessoires de sécurité.

Voici le détail de ces deux fiches de vérifications mécaniques.

Fiche 1

Les commandes

1. Mise en marche du moteur

Le candidat met en marche le moteur, contrôle l’extinction des témoins d’alerte et arrête le moteur à l’aide du coupe-circuit (arrêt d’urgence).

2. Commandes d’embrayage (*) et d’accélération
(*) sauf véhicule équipé d’un changement de vitesse automatique

Si la motocyclette utilisée est à embrayage mécanique : le candidat vérifie que le câble est non effiloché et que le réglage de la garde est correct (5 mm environ).
Si la motocyclette utilisée est à embrayage hydraulique : il indique le point de contrôle du niveau.
Accélérateur : le candidat vérifie la bonne rotation de la poignée y compris à la décélération.

Les éléments techniques

1. Niveau d’huile moteur

Le candidat explique la façon de procéder et indique à l’expert le point de contrôle.
Véhicule à carter humide : la moto doit être droite ou sur la béquille centrale (ne pas exiger cette position).
Véhicule à carter sec : il faut faire tourner le moteur au ralenti 2 minutes environ et contrôler immédiatement dès l’arrêt du moteur.

2. Transmission

A chaîne : le candidat contrôle la tension de la chaîne en indiquant la flèche et la position de la moto préconisées par le guide d’utilisation.
A cardan : il indique le point de contrôle du niveau d’huile.
A courroie : il contrôle l’état de la courroie.

L’éclairage et les accessoires de sécurité

1. Éclairage avant

Le candidat vérifie le bon état du ou des optiques et le bon fonctionnement des feux de position, croisement, feux de route.

2. Indicateurs de changement de direction

Le candidat vérifie le bon état et le bon fonctionnement des indicateurs de changement de direction.

Fiche 2

Les commandes

1. Direction

Le candidat explique comment il contrôle l’absence de jeu dans la direction sans effectuer l’opération : il faut délester la roue avant et faire tourner le guidon de gauche à droite. Il ne doit pas y avoir de point de résistance.

2. Commandes de frein

Frein avant : il contrôle le niveau. Pour effectuer ce contrôle, le réservoir de liquide de frein doit être à l’horizontale.
Frein arrière : à commande mécanique, il contrôle l’usure à l’aide du repère prévu à cet effet ; à commande hydraulique, il contrôle le niveau.

Les éléments techniques

1. Pneumatique, avant ou arrière

Le candidat contrôle le bon état des flancs (pas de déchirure ni de hernie), de la bande de roulement (sculptures apparentes) et si la pression de gonflage paraît visuellement correcte.

2. Suspensions

A l’avant, le candidat vérifie
– Fourche hydraulique : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) de la fourche télescopique.
– Avec pression d’air : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) ; il indique la valve servant à l’évacuation ou au complément de pression d’air. Il doit indiquer la valeur de la pression admissible (voir guide d’utilisation).
A l’arrière, il indique où s’effectue le réglage en fonction de la charge.

L’éclairage et les accessoires de sécurité

1. Éclairage arrière et feu stop

Il contrôle le bon état et fonctionnement de l’éclairage arrière et du feu stop, avec les commandes de frein avant et arrière.

2. Avertisseur sonore et rétroviseurs

Il vérifie le bon fonctionnement de l’avertisseur sonore, la présence, le bon état et la fixation correcte des deux rétroviseurs.

* * *

Conseils

Vous devez montrer les organes concernés, expliquer les opérations à effectuer, et accomplir quelques gestes simples.
Mais n’entrez pas trop dans les détails et ne vous lancez pas dans des opérations compliquées (comme contrôler le niveau d’huile moteur), sauf si l’inspecteur vous le demande.

Rappelez-vous bien que l’inspecteur entend la même chose dix ou vingt fois par jour. Ce qu’il déteste le plus est de perdre du temps.
Vous devez parler rapidement, ne pas hésiter, ne pas le faire attendre. Exercez-vous à parler devant un proche, à simuler l’examen pour ne pas rester paralysé(e) par le stress au moment de l’examen.

Considérez que vous parlez à quelqu’un qui ne connaît absolument rien à la moto.
Vous pourrez parfois dire des choses qui vous paraissent évidentes, mais il y a des évidences qu’il faut rappeler et que vous devrez énoncer à l’examinateur.
Le vocabulaire technique ou la façon de s’exprimer lors du contrôle du véhicule ne sont pas pris en compte dans l’évaluation.

Votre formateur vous donnera probablement plein d’autres éléments pour compléter.
Si ce n’est pas le cas, renseignez-vous, parlez-en avec d’autres motards, ou consultez quelques documents en ligne, comme le très complet guide des vérifications mécaniques des motocyclettes édité par la SAAQ de nos amis québecois.
Vous pouvez aussi tirer pas mal de choses de différents articles publiés sur mon site.

Il n’y a qu’une seule note pour ces deux premières épreuves de maniabilité sans moteur et vérifications mécaniques.
Il arrive souvent que les élèves se ramassent une note défavorable (c’est-à-dire un B car on ne peut obtenir la note C sur cette épreuve), parce qu’ils n’ont rien appris. Parce qu’ils ne se sont pas donnés la peine d’apprendre, parce qu’ils ont privilégié la pratique au détriment des connaissances théoriques qui font pourtant elles aussi partie de l’examen.
Les candidats sont les seuls garants de cette partie de la formation qui consiste simplement à apprendre et retenir.

Il faut absolument essayer de décrocher la note « A » sur cette épreuve, afin de se tranquilliser pour la suite.
En effet, il vous faut au moins un « A » et aucun « C » pour valider l’examen plateau.
Si vous obtenez un « A » sur la première épreuve, c’est déjà une bonne partie de la pression psychologique en moins sur les épaules.

* * *

A l’issue des vérifications, le candidat met en place ses équipements de protection pour la suite des épreuves.

L’inspecteur vérifie visuellement si l’équipement de protection est porté correctement et, en cas d’erreur ou d’oubli, invite le candidat à rectifier la ou les anomalies.

Le candidat présente un casque homologué à sa taille.
Le candidat coiffe son casque.
S’il est non ou mal attaché, l’inspecteur doit l’indiquer au candidat, en lui précisant qu’il devra être attaché correctement lors de la réalisation des exercices suivants.
S’il paraît manifestement de taille inadaptée, l’inspecteur l’indique au candidat, applique la notation B à l’exercice de déplacement sans l’aide du moteur et de contrôle de l’état du véhicule et lui demande de trouver un casque conforme pour les exercices suivants.

* * *

  44 comments for “L’examen du permis moto – Maniement sans moteur et vérifications

  1. Skyloup
    18 juin 2015 at 14:22

    Bonjour à tous !
    D’abord, je remercie et félicite Flatfab pour ce site et tous les conseils promulgués ici par toi et les commentaires des visiteurs. C’est un excellent complément pédagogique aux cours (bah oui, on n’est pas seul en cours et un mono ne peut pas s’occuper que d’un élève).

    Plateau passé hier: REÇU qu’elle a dit la dame, mais que c’était chaud, faut que je vous raconte, ça pourra servir aux collègues. A oui, les notes : BBAAA

    – Pas 1 mais 2 inspectrices pour le même prix ( les soldes ont commencés !!)
    Sourire de circonstances pour les présentations, ça détend ( on n’était tendu comme des strings mais hyper motivés !). Annonce de l’ordre de passage : je passe en 1er. Vaille que vaille ! Soldat au garde-à-vous !!

    -poussette: nickel en marche avant et marche arrière.
    Vérifs: serein mais pas d’excès de confiance ( j’ai bien fait !). Pneumatiques avant : pas de problème. Direction : top. Éclairage arrière et feux stop: je dis tout bien comme dans le livre. Bon état, bon fonctionnement feu arrière et feu stop avant et arrière, éclairage de plaque, tout s’allume. Et là, elle me dit  » vous êtes sûr que tout est OK ? » je refais la check-list. « bah oui m’dame, tout fonctionne ! » et là, elle s’accroupie et me montre qu’il manque le plexiglass au niveau de l’éclairage de plaque (qu’on ne voit que si l’on se penche franchement sous les ampoules (moto ER6). « ce sera un B Monsieur ! »
    Ça commence mal pour un A pourtant facile à avoir ! Je négligez rien les amis !!!
    Tensiomètre en effervescence, je vous le jure !!

    Le lent : on avait 2 motos pour 4 élèves convoqués. J’avais prévu de passer l’exam sur celle sur laquelle je me sentais le mieux ( perso: sans ABS mais un braquage plus aisé que sur l’autre).
    Sauf que l’une des 2 dames nous fait remarquer qu’il manque un repose-pied pour le passager. Elle va voir son chef et nous annonce qu’il ne sera pas possible de passer l’épreuve avec cette bécane, non-conforme ! AIE, AIE, AIE !!! Je me fais une raison, ça falloir prendre l’autre mais pas du tout, mais du tout serein ! Au moment de prendre titine, mon mono demande 10 min de délai pour échange de repose-pied entre les 2 bécanes. Objection accordée par le tribunal !! Et nous voilà en train de démonter le repose-pied de l’une pour le montrer sur l’autre. Grosses suées par tous les pores de la peau, sous 28 degrés hier à Paris. Bref, les mécanos apprentis que nous sommes rangent le matos et c’est parti pour le parcours. Je vous l’avoues, pas fier et pas détendu le gars. Slalom pas trop mal mais après le couloir des piquets et la porte suivante, je fonce direct vers l’arrêt / demi-tour sans passer par le couloir d’évitement !!!! Je me suis dit « c’est bizarre, le demi-tour devait se faire vers la droite et non vers la gauche, comme j’en pensais la direction !! Je réalise mon erreur de parcours !
    Retour au stand pour le 2ème essai. J’en menais encore moins large qu’au 1er essai !!! Et là, je savais que le réservoir d’essence était plein car aucune résonance quand mes genoux frappaient, tellement j’avais la bleblotte ! Parkinson des genoux en somme !
    Pas d’erreur sur la parcours cette fois, passager arrivé sans encombre à destination. Mon bourreau s’avance  » ce sera un B Monsieur, à peine 20s sur le slalom « . Tiens, le 2eme me dis-je !! Pression supplémentaire pour la suite (comme si j’avais besoin de ça !!)

    Le rapide : je sais pas si c’est l’énervement ou l’envie d’en découdre mais à fond sur les gaz. 55km/h au freinage, pas moins pour l’évitement. Ça passe !! 2A. Enfin…….. Ouf !

    Les fiches : la 8 assurance. Je déroule sans oublier grand chose. A. YEEEEES !

    Moralité : vérifiez bien vot’ bécane avec le mono avant de vous pointer au plateau, qu’il ne manque rien, même non-visible au 1er abord.
    Ne négligez pas les fiches. Elles ou ils veulent entendre les mots-clés qu’ils valident sur leur tablette et qu’il leur donne la note. Ils vous relancent si besoin est, mais faut quand même les connaître.

    Ps: on a apprit que l’une des examinatrice était contrôlée par l’autre en vue de passer son assermentation d’inspecteur. Ceci explique peut-être cela !!!

    RDV sous quinzaine pour la circu.
    Bonne chance à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures !!

    • Line
      27 octobre 2015 at 09:51

      Coucou Skyloup
      As tu eu la circulation ?
      Sympa ton humour
      Moi j essai de passer mon plateau
      Après le dépôt de bilan de mon école moto, j’ai retrouve un moniteur mais j ai du mal avec lui car il sent fou et m explique que le minimum.
      En plus mon job ne me permets pas d aller régulièrement aux leçons donc je doute et me demande si j arriverai à k avoir ce foutu plateau
      As tu une technique simple pour retenir les fiches car je me mets tellement la pression que je n arrive pas à retenir
      Merci de m aider

      • Skyloup
        1 mars 2016 at 11:08

        Salut Line !
        Je réponds un peu tard, mais j’avais pas vu ton message. Je suppose et j’espère pour toi que tu as le précieux sésame en poche maintenant, que tout s’est bien passé.
        Fais-le moi savoir.
        Et oui, au fait, circu passée le 1 juillet, jour de canicule à Paris (40 degrés). Ça s’est bien passé aussi, malgré encore une inspectrice en formation, donc intransigeante.
        V à toi

  2. Robin
    10 août 2014 at 17:11

    Bonjour a tous je passe mon plateau demain soit Lundi 11 Août 2014.
    Je commence a stresser grave.
    Sur le plateau j’y arrive bien 4 fois sur 5.
    de temps en temps je rate mon demi-tour en deux temps. ou quand je stresse fait un erreur de parcours. J’ai rater mon permis voiture 2 fois a cause du stresse.
    J’aurai surement aucune réponse jusqu’à demain mais on sais jamais si vous avez des conseils a me donner je prend tous.

    Bonne journée a tous 😀

    • FlatFab
      10 août 2014 at 21:43

      Lis les autres articles sur le permis moto, y a déjà plein de bons conseils.

    • Robin
      11 août 2014 at 14:24

      Bonjour a tous.

      J’ai tous bien fait mon examen a 2 mettre de l’inspectrice pour avoir ma note qui était surement un A.
      Perte de connaissance a cause du stress donc automatiquement pied au sol + arrêt.
      Merci d’être passer a jamais.

      J’ai rater aussi 2 fois mon permis voiture a cause du stress qui prend le dessus sur moi.

      J’ai aucun permis en poche et j’ai dépenser 4000€ jusqu’à la.

  3. Sylvie
    31 juillet 2014 at 14:15

    Bonjour,

    A tout ceux qui m’ont encouragé et donné des conseils! Merci.
    J’ai passé et obtenu mon plateau ce matin! 5 A!
    A tout ceux qui se découragent, persévérez….
    Il m’a fallu beaucoup de leçons et de travail (avec l’âge on est moins performant…) mais première presentation au plateau et réussite, ça vaut le coup d’être patient!
    Reste la circu….
    Bonne continuation à tous!

    • Marie-Jo
      31 juillet 2014 at 15:40

      BRAVO Sylvie. Tu sais quand on donne des conseils, on est autant stressé que ceux qui passent le permis. Tous les jours, je regarde ce site pour d’éventuels retours aux sources (plateau) et surtout pour les conseils dans la circulation et tous les jours je regardais pour voir si tu te manifestais. Je suis trop contente pour toi.

      La circu : une simple formalité si tu connais bien tes panneaux. Surtout penses bien à présenter ton équipement, quitte à en faire trop. Assieds-toi sur la moto, règle tout bien et comme je te l’ai dit dans mes premiers conseils : prend le temps d’analyser ton départ, souffle, démarre la moto et GO ! Pense à ta tourner ta tête quand il le faut… quitte à exagérer et surtout respecte la route et tout ce qui va avec (piétons, scooter, motos, voitures…).

      Encore un grand Bravo. Le vrai plaisir arrive maintenant. Bonne chance et tiens-moi informée. V

      • brisy
        31 juillet 2014 at 16:02

        hello ,
        +1 pour ce qui est de bien marquer le mouvement de tête ; l’examinateur doit bien vérifier que tu as « vu » ou « regardé » au bon endroit, au bon moment….
        amicalement
        marco

      • Sylvie
        31 juillet 2014 at 17:25

        Merci Marie Jo…
        Très gentil ton message. Maintenant j’attends que mon moniteur me programme mes premières leçons de circu…C’est pas simple en periode de vacances, l’auto école ferme les 2 dernières semaines d’aout… Biensur maintenant j’ai hâte d’avoir ce permis mais j’ai tellement patienté pour le plateau que je suis prête à attendre un peu pour la circu… Je n’ai pas encore regardé si il y a des infos sur ce super site!!!
        Pour un peu plus de détails sur l’épreuve, j’ai eu un A à la poussette et verifs! Alors qu’à l’échauffement 1 heure avant ce n’était pas terrible! Ma hantise de la marche arrière…
        Ensuite le lent, 1er passage la cata… Au demi-tour, regard mal placé je sors de la piste, Je sais que c’est un C. Déconcentrée, j’embarque un piquet! Tant qu’à faire!!! Deuxième passage… Je souffle et prends mon temps. Nickel un A!
        Le freinage à l’arrache, je passe à 58km/heure, bloque la roue arrière mais m’arrête avant la ligne. L’inspectrice me dit limite mais ne peut me refuser un A. Evitement nickel, les fiches, j’avais buché donc tranquillou!
        Voilà en tout cas, j’insiste pour dire à ceux et celles qui doutent, qu’en travaillant, on y arrive. Chacun son rythme, ne pas regarder à quel rythme les autres progressent… Se concentrer sur soi…
        A bientôt….

  4. atti
    8 juillet 2014 at 20:31

    Bonjour,
    merci pour tous vos conseils bien utiles.
    J’ai une question concernant le casque pour passer le permis A. Peux je utiliser un casque Jet ?
    Merci
    Cordialement

    • FlatFab
      8 juillet 2014 at 22:51

      Oui, mais ce n’est pas recommandé.

      • atti
        8 juillet 2014 at 23:09

        Merci pour votre réponse, quand vous dite « pas recommandé » vous faite référence à la sécurité ou vis-a-vis de l’examinateur ?
        Comme j’ai acheté une harley, ma copine m’a offert un jet… disons plus « joli » surtout en été 🙂
        Merci

        • FlatFab
          8 juillet 2014 at 23:27

          Les deux puisque l’examinateur est là pour vérifier que tu es capable de rouler en sécurité pour toi et les autres, y compris au niveau de ton équipement.
          Porter un casque jet, c’est quelque part montrer que tu n’as pas compris la fiche sur l’équipement de protection du motard.

  5. bigoud
    7 juillet 2014 at 21:26

    Bonsoir à tous et merci pour cet excellent site pleins de bons conseils qui m’aident bien dans la préparation de mon permis 😉
    J’ai passé mon plateau une première fois il y a 15 jours, et la panique à bord, j’ai perdu tous mes moyens… 1er parcours lent du grand n’importe quoi 15 fois le pied par terre mais je suis quand même allé au bout… 2 ème passage aucun pied à terre juste touché un piquet.. résultat B… je relache car ce parcours était ma hantise, sachant qu’en cours j’étais à l’aise avec les deux suivants… je commence le parcours rapide et la je franchis la ligne blanche en virage alors que j’y arrivais :-(((( je retente et rebelotte.. résultat un C = éliminé :-(((
    J’ai repris un cours mais je bloque sur ce maudit virage… avez vous des conseils à me donner ? par avance merci 😉 je repasse mon plateau vendredi….

    • FlatFab
      7 juillet 2014 at 21:32

      Commence par lire l’article Permis moto : parcours à allure rapide.

    • Julien
      17 juillet 2015 at 11:04

      Hello,
      si tu parles du demi tour un de mes moniteur m’a donner une technique qui marche au poil !

      il place un objet dans le cône et comme celui ci est troué sur le dessus il demande a tous ce qui ce cache dans le cône.
      ça te force a te jeter dans le virage et a vouloir voir ce qu’il y a dedans et finalement tu tourne sans t’en apercevoir 😉
      donc essaye de vouloir regarder à l’intérieur du cone !

  6. Sylvie
    4 juillet 2014 at 17:21

    Bonjour à tous,

    Je passe le plateau lundi. L’exercice de la poussette (fait une fois) est très difficile pour moi. Ca va encore en marche avant mais en marche arriere impossible de faire reculer la moto d’un cm! Plutot que de poser une main sur le guidon et une main sur la poignée passager puis je tenir la moto les deux mains sur le guidon???? Merci pour tous vos conseils!

    • FlatFab
      4 juillet 2014 at 17:33

      Bien sûr, c’est possible.
      Il faut dans ce cas se positionner avec le corps parallèle à la moto pour pouvoir tourner la tête et regarder là où tu veux aller, tout en ayant les deux mains sur le guidon.
      Attention, l’important reste de pousser avec les jambes, et non les bras !

    • marie-jo
      4 juillet 2014 at 17:57

      Salut Sylvie. Oui tu peux comme te le dit FlatFab et appuie bien la selle de la moto contre ta hanche. Surtout ne reste pas les bras tendus. Va sur ce site il y a plein de vidéos. Je suis sûre que tu va y arriver. Ne fais pas un blocage juste sur cela. RESPIRE comme je te l’ai dit. Je penserai bien à toi et je t’envoie bcp d’ondes positives. MERDE V

      • Sylvie
        7 juillet 2014 at 10:38

        Merci a Flatfab et Marie Jo pour leurs conseils et encouragements ! L’épreuve vient d’être annulée à cause de la pluie et plateau impraticable… Faudra que je patiente encore… Grrr c’est ralant…

    • 7 juillet 2014 at 17:58

      Bonjour

      Comme l’a dit FlatFab, ce sont les jambes qui poussent. Tu as beaucoup plus de force dans les jambes que dans les bras. Les bras servent seulement à diriger la moto. Pense également à garder le moto bien droite : si tu la penche, c’est encore tes bras qui devront faire l’effort de porter la moto. C’est la moto qui doit supporter son propre poids. Si les mains sont biens placées, la moto recule toute seule. Autre technique : placer la 2è main entre le siège conducteur et le siège passager. Je trouve la sensation meilleure et on n’est pas tenté de retenir la moto avec ses bras.

      • Sylvie
        8 juillet 2014 at 13:37

        Merci Maxou!

        Je tenterai cette technique lors de ma prochaine leçon!

  7. Alexandre
    25 février 2014 at 11:10

    Bonjour, et merci pour ces excellents conseils et videos !
    Je vais prochainement passer le plateau, et j’utilise le scooter pour mes déplacements depuis 6 ans, avec un équipement adapté… au scooter : jet Arai, chaussures montantes cuir mais pas spécial moto, et gants urbains (Gants Rev it HYBRID WSP).
    Pour le plateau, je me fais prêter un intégral à ma taille. Mais pour les chaussures et les gants, pensez-vous que cela posera problème ? Les gants, par exemple, sont marqués CE mais n’ont pas de lien particulier au niveau des poignets. J’en ai une autre paire Spidi, avec scratchs poignets, mais moins de protection sur les phalanges…
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci !

  8. philippe G
    13 janvier 2014 at 18:05

    bonjour a tous . je vais m’inscrire au permis moto le mois prochain . j’ai 52 ans et , à part une » mobylette bleue » dans ma jeunesse, je ne connais rien à la moto. Mais depuis 3 sem je regarde sans arret le site et tous les articles consacrés au permis ; Franchement ,j’y ai appris bcp de choses ; reste maintenant à essayer de les mettre en pratique correctement bientôt . Merci au site pour tous ces details !

  9. alain974
    21 octobre 2013 at 12:52

    bonjour , moi j ai un souci , j arrive pas a faire le circuit avec freinage d urgence , j ai trop tendance a laisser le pieds sur la pedale de frein et sa s ‘en m en rendre compte , j ai aussi du mal pour effectuer le freinage a la ligne c 6
    je c plus quoi faire et pour arranger les choses je suis avec un moniteur qui me stresse a chaque fois , j ai l impression de regresser et de pas avancer du tout…..
    que faire s il vous plais , je demande de l aide svp

  10. Carla
    2 octobre 2013 at 09:40

    Bonjour a tous et merci a flatfab pour d merveilleux site qui ma permis de réussir le demi tour au rapide pendant mes leçons de plateau…

    Je dois passer le plateau le 8 (la semaine prochaine) et je suis dans un état pas possible à cause de:
    1/ j’ai des gants depuis 1an car je roule en 125 en dehors (pas de panique j’ai le permis 125) et deux casques. Celui que j’ai ici a Paris a l’étiquette effacée et celles de mes gants (macadam) pareil… Seulement le reste de mon équipement est a perpignan… Est ce que si j’explique ça ça m’évite un B? Perso ça me gaverait…
    2/ j’ai beau essayer de trouver et garder le point d’équilibre de la « petite » XJ6, jarrive pas a la bouger en marche arrière… Elle campe sur ses positions la méchante! Le bras qui tient le guidon le fais braquer, celui qui doit pousser est moi comme un poulpe… Comment ça se passe si l’examinateur voit qu’on y arrive vraiment pas?
    Encore mille mercis a toi pour ce site et bon courage a tous!

    • FlatFab
      2 octobre 2013 at 12:05

      1. Pour les gants, ce n’est pas dramatique tant qu’il s’agit bien de gants moto, avec des protections et un système de serrage au poignet.
      Par contre, pour le casque, il faut pouvoir montrer l’étiquette lisible. Si tu tombes sur un inspecteur tatillon, cela peut te valoir un B. On n’en meurt pas…

      2. Si tu n’y arrives pas, ça fait un B.
      Il faut vraiment que tu t’entraînes à la mania sans moteur. Vu ce que tu me décris, tu dois trop compter sur tes bras. Oublie tes bras ! Ce sont tes jambes qui vont faire bouger la moto, ce sont elles les plus musclées, pas tes bras. Bras droit tendu avec la main posée sur la selle, bras gauche souple pour ne pas tirer sur le guidon, tu t’arqueboutes, tu pousses avec les jambes et seulement les jambes !

  11. dreux
    22 mai 2013 at 22:12

    bonjour je vai passer le permi a2 je suit en panique comment sa se passe le plaeaux loral et la serculaionsvpespliquer moi tout en detaille mercie

  12. J.M
    21 mai 2013 at 21:52

    Bravo pour ce site, beau boulot. Bon est-ce qu’il y a une astuce je flippe car je passe le plateau next week, et:
    1 le lent (gauche) la deuxieme porte a chaque fois le pied au sol
    2 Les fiches après les avoir lue relues, écrites ré-écrites hé ben, aujourd’hui je sais plus rien tout est en vrac…..
    Merci encore

  13. MM
    12 mai 2013 at 09:39

    Bonjour,
    qqu un connait-il le contenu exact (« officiel ») des fiches de l examinateur qui nous interroge sur les verif techniques de la première partie du plateau?
    j ai plusieurs versions qui varient un peu et je sais qu ils peuvent être très pointilleux dans cette épreuve…
    trop bête de louper le A…
    merci++
    MM

    • Nicolas
      13 mai 2013 at 18:40

      Pour ma part, plateau obtenu avec difficulté au lent pour être au dessus des 20s (stress oblige) du coup B, mais 4 A à coté. Pour les fiches, c’était exactement les mêmes intitulés que sur celle du bouquin. J’ai dit uniquement le résumé, et sur un point oublié, il m’a demandé explicitement la question.

      Et comme l’avait dit flatfab : le sujet des vérifs est donné explicitement.

    • FlatFab
      13 mai 2013 at 23:47

      Le contenu exact est donné dans l’article.

  14. Nicolas
    4 mai 2013 at 18:03

    Bonjour, je souhaiterais savoir si lors des vérifications, l’inspecteur nous dit le thème à traiter (parler moi du niveau d’huile.. etc) on si on doit savoir les sujets à l’intérieur des fiches. Ou pire s’il dit juste, fiche 1 ou fiche 2.

    Je connais bien mes fiches, mais j’ai commencé le permis en 2012 et avec l’agencement changé, je suis perdu dans ce que je dois apprendre (ordre des fiches, ordres des thèmes ou ordres des sujets).

    J’espère que vous aurez le temps de me répondre, je passe le plateau ce lundi..
    Merci.

    • FlatFab
      4 mai 2013 at 18:04

      L’inspecteur donne explicitement le thème demandé, pas d’inquiétude.

  15. Jean-Luc
    7 avril 2013 at 21:07

    Bonjour,

    Faut-il savoir dans l’ordre les vérifications à faire pour chacune des fiches ou remet-on au candidat un fiche avec la liste des choses à faire? Genre : si le candidat fait la vérification des commandes de la fiche 1 puis les vérifications des éléments techniques de la fiche 2 et revient ensuite sur les vérifications de l’éclairage de la fiche 1, ça le fait?

    • FlatFab
      16 avril 2013 at 21:03

      Il faudrait tomber sur un inspecteur très clément…
      Mais en théorie, c’est possible.

  16. cindy
    25 février 2013 at 08:27

    Salut a tous, j’ai passer mn plateau la semaine derniere j’ai rate :'( jai cae la moto au xemi tour sur parcour rapide ! Moto par terre ! Grrrr trop de mal dans ce demi tour ! Je comprend p a as ! Javai eu des a jusque la ! Simplement attention supr les verif que vous afficher dans la fiche 2 eclairage des feux stop + frein il faut y ajouter leclairagr de la plaque moi. Me la fait remarquer !
    V a tous

  17. jo du 40
    4 février 2013 at 15:11

    Bonjour, je vais passer bientôt le plateau,pour la marche arrière si on arrive pas a terminer l exercice,car dans mon cas c est un peu dur, dans mes cours j ai toujours quelque un pour m aider a termine la marche arrière, est ce eliminatoire?

    • FlatFab
      4 février 2013 at 15:24

      Non, l’épreuve de maniement sans moteur ne peut pas être éliminatoire. Au pire, on obtient un « B ».
      Il n’est toutefois pas normal de ne pas savoir/pouvoir manoeuvrer une moto en marche arrière. Cela ne demande pas de force, mais de la technique. Il faut s’entraîner !

  18. RR
    22 janvier 2013 at 22:07

    …réussite épreuve plateau: 2A et aucun C au minimum.
    Bon courage aux futurs motards.

  19. Michel Gaucher
    10 mars 2012 at 18:13

    Bonjour Fabien
    En un mot, merci pour tes efforts de mettre en ligne une anthologie, pour ne pas dire une encyclopédie de tout ce qui tourne autour de la moto. J’ai découvert ce blog au détour d’un heureux hasard, et en 6 mois de lecture attentive j’ai dû trouver… une à deux fautes d’orthographe… 😉
    J’aimerais solliciter de ta part, un avis éclairé.
    Je passe le plateau dans quelques jours. Dans le cadre des vérifications, j’ai constaté que l’étiquette d’homologation NF / CE de mon casque est effacée (c’est un Shoei Multitec acheté sur la grande armée en juillet 2009, il est usagé parce que je roule en scooter…).
    Selon mon moniteur cela posera problème en cas de contrôle. Est-ce vraiment rédhibitoire ou est ce qu’il me suffirait d’expliquer l’usure ?
    Dois je me présenter à l’examen avec une notice, une facture ?
    Merci d’avance.
    A bientôt,
    MiG

    * * *

    Réponse

    Une preuve d’achat ne changera rien. L’inspecteur veut voir si tu sais identifier un casque conforme à la norme européenne. Si l’étiquette n’est pas lisible, tu risques fort de récolter un « B » aux vérifications automatiquement.
    Ou tu fais remplacer l’étiquette avant l’examen, ou tu achètes un nouveau casque. Ou tu te fais prêter un casque juste pour cette partie de l’examen.

    • Michel Gaucher
      18 mars 2012 at 17:47

      Ok, Merci. Je vais tenter la dernière option.
      (Entre temps j’ai raté l’examen sur l’épreuve rapide)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *