Quelle attitude avec les forces de l’ordre ?

Mon point de vue sur les relations pas toujours faciles entre motards civils et motocyclistes d’administration

Pour mieux connaître le métier des motocyclistes, lire l’article « Quelle différence entre motards et motocyclistes ?« 

Le gendarme ou policier motocycliste est avant tout et toujours un amoureux de la moto.

Cela dit, sur la route, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils saluent les motards civils en premier, ce n’est pas leur travail.
Mais si vous les saluez, ils répondent – la plupart du temps – surtout s’il n’y a pas de voitures aux alentours car les consignes sont de ne pas afficher la proximité entre motards et motocyclistes, pour éviter les soupçons de favoritisme.
En général, le chef de patrouille répond rarement au salut, c’est plutôt l’ailier qui sort la main ou fait un signe de tête.

Après, tout dépend des personnes.
La plupart des gendarmes, CRS et douaniers motocyclistes sont motards dans le civil, mais pas tous. Certains sont passionnés, d’autres pas. Ouverts d’esprit ou pas. Disposés au dialogue ou non. Cela peut de plus varier selon les jours, leur humeur, les consignes de sévérité, les mots d’ordre du ministre, l’âge du capitaine…

Ils ont aussi leurs préférences. Il est évident qu’avec ce qu’ils voient en intervention, ils préfèrent les motards qui roulent « cool » et réglo sur des motos routières que les kékés en supersport « tunées » avec pot d’échappement non homologué, micro-plaque et clignotants « goutte d’eau »…
De façon générale, tout ce qui sort du cadre réglementaire sera mal vu, et ce d’autant plus que ce genre d’équipements est la « marque de fabrique » de motards qui roulent très vite et souvent mal.
Pour autant, un motard en supersport avec juste un pot bruyant, mais qui a montré qu’il roule « propre », ne sera pas plus mal considéré qu’un autre en BMW, Honda GoldWing ou Harley.

 * * *

En cas d’interpellation ou de simple contrôle d’un motard par des motoyclistes, l’attitude du motard jouera également un grand rôle.

Comme tous les autres représentants de l’ordre, les motocyclistes détestent le manque de respect et les conducteurs infractionnistes qui nient l’évidence. Mieux vaut rester toujours poli, courtois et reconnaître l’infraction, si tant est qu’elle soit constituée.

La grosse erreur est de commencer par dire : « j’ai rien fait, M’sieur ! ». Si un motocycliste vous interpelle, c’est en général qu’il a une bonne raison. Plutôt que de nier avoir commis la moindre faute, demandez-lui poliment quelle infraction vous êtes censé avoir commise. Si vous pensez être en tort, mais n’en êtes pas certain, dites-le sans mauvaise foi.
Enfin, si vous savez que vous êtes en faute, par une faute de conduite ou par un équipement non conforme, admettez-le, expliquez pourquoi et tentez le dialogue. Un agent des forces de l’ordre sera toujours plus disposé à pardonner un comportement raisonné, fondé et assumé, même s’il est illégal, tant qu’il ne représente pas un danger pour le conducteur ou les autres usagers de la route.

La plupart des gendarmes et policiers sont conscients de leur rôle d’éducation autant que de répression.
Essayez toujours de discuter avant la rédaction du procès-verbal, après il est trop tard !

Montrez que vous avez conscience d’avoir commis une infraction, que vous avez compris en quoi c’est dangereux pour vous et/ou les autres. Le Code de la route n’a pas été conçu pour vous humilier personnellement ou vous brimer, mais pour protéger l’ensemble des usagers. Montrez que vous savez conduire et vous conduire en adulte responsable, et non en gamin qui tremble ou se révolte devant une sanction qu’il pense injuste.

Si vous pensez vraiment être victime d’une mauvaise interprétation de votre comportement, vous avez le droit de contester l’infraction (ne signez pas le PV !) et vous aurez la possibilité de plaider votre cause devant un magistrat. Bien sûr, si la preuve est faite de votre mauvaise foi, la sanction sera aggravée.

* * *

Mes expériences personnelles

Pour ma part, j’ai été interpellé une petite dizaine de fois en tout en moto, presque toujours par des policiers, pour la plupart non motocyclistes.

Deux fois, c’était pour un simple contrôle des papiers, dont une où les policiers voulaient clairement détailler ma moto (c’était un modèle rare, à l’époque).

Deux fois, c’était pour une infraction mineure, commise en connaissance de cause après avoir vérifié que je ne gênais personne (un feu rouge de passage piéton et un sens interdit sur cinq mètres). Après une discussion polie et posée, avoir expliqué les raisons de mon comportement au policier, je suis reparti à chaque fois avec une simple consigne de ne pas recommencer.

Une fois pour excès de vitesse dans le bois de Vincennes (80 au lieu de 50), rien pu faire.

Une fois pour avoir remonté la file (et un peu roulé sur les zébras) à la bretelle A6a-A6b, là j’ai eu du bol, le CRS était un ancien gendarme, je revenais d’un entraînement au CNFM de Fontainebleau, on a pu discuter…

Une fois pour avoir doublé un poids lourd en franchissant une ligne continue (mais avec clignotant, contrôle visuel, dans une ligne droite en rase campagne avec personne en face), je n’avais pas vu qu’il y avait une voiture de gendarmerie dans les bagnoles qui suivaient le camion…
Les deux gendarmes ont été sympa : comme j’ai reconnu l’infraction et que j’étais bien en règle, ils m’ont laissé repartir.

Une autre fois, ça a été moins drôle. Rue de Rivoli, je vois une patrouille de la PN moto qui enquille le couloir de bus. Je les suis, non sans faire une belle queue de poisson à la voiture de flics qui arrivait derrière. Gyro, sirène, je m’arrête. Les gars ont cru à une provocation, ils pensaient que la moto était volée, ils n’ont pas trop apprécié la plaisanterie. Le chef de patrouille commence à me sortir « excès de vitesse, conduite dangereuse, couloir de bus, compte est bon… » ! Hola, on se calme, moi aussi je sais causer le jargon. Excès de vitesse, c’était faux et en plus, aucun moyen de le prouver puisque pas de cinémomètre. Conduite dangereuse, c’était faux, ils n’avaient même pas eu à freiner. Restait la circulation sur voie réservée : 90 euros, un point, circulez !

Encore une autre fois dans Paris, un bus m’avait caché le feu (au bout du pont des Invalides), je l’ai vu orange au moment où j’étais à sa hauteur, je ne pouvais pas m’arrêter avant le feu, hop ! je passe… 500 m plus loin, je m’arrête à un autre feu. Un flic à vélo me rattrape (ce qui est bien la preuve que je ne roulais pas vite) – hors d’haleine, quand même – et me dit – en haletant – que j’ai grillé le feu et que ça fait 500 m qu’il me court après…
Je joue l’innocent, on discute, je place quelques petites références et allusions, l’air de rien… Et là, pendant trois minutes, on a joué au chat et à la souris :
« Vous reconnaissez l’infraction ? »
« Non, puisque je n’ai pas vu le feu rouge, mais si vous me dites que je l’ai grillé, je vous crois. »
« Oui, mais est-ce que vous reconnaissez l’infraction ? »
« Je ne nie pas l’avoir commise, mais je ne l’ai pas constatée. »
« Oui, mais est-ce que vous reconnaissez l’infraction ? »
Au bout d’un moment, j’ai reconnu l’infraction, il avait l’air d’y tenir.
Et là, il me dit : « Alors je ne vous verbalise pas, mais je l’aurais fait si vous aviez contesté… »

Enfin, une fois, ça a été très chaud.
Sur les quais de Seine à Paris, quai André-Citroën, dans le tunnel juste avant l’hôpital Pompidou et France Télévisions, j’étais à la bourre pour une conférence de presse et un SV m’avait un peu chauffé. Petite pointe de vitesse dans le tunnel, juste en face de l’Eurolaser : 105 km/h retenus pour 50 autorisés. L’annulation de permis pointait son nez. Interpellation par un policier motocycliste de la préfecture de Paris, le gars commence limite à me reprocher de m’être fait prendre, en m’expliquant qu’ils sont souvent là, que j’aurais dû faire attention… On parle entre RT, il me dit que, bon, c’est vrai qu’on ne s’aperçoit pas qu’on va vite avec ces motos-là tellement la protection est bonne.
Au bout de dix minutes de parlottes, il me demande si j’ai besoin de mon permis pour travailler. Ben, un peu mon neveu…
Alors il me propose de le suivre au camion, il me fait une quittance de 90 euros et je n’ai pas perdu un seul point, ouf !

Après des années sans interpellation ni contrôle (les joies des radars automatiques), j’ai été interpellé en 2016.
Excès de vitesse sur la nationale N20 entre Brive et Tulle : en journée et en semaine, par beau temps et circulation très fluide, avec une moto neuve et parfaitement entretenue, avec un équipement de protection complet, je roulais à 120 km/h (compteur) sur une portion à deux voies en grande courbe limitée à 90. Ce qui fait de moi un grand contrevenant.
Contrôlé aux jumelles laser, interpellé à l’entrée de Tulle par une équipe de gendarmes qui se sont tous montrés très courtois. L’adjudant-chef blanchi sous le harnois était compréhensif, mais m’a tout de même verbalisé, puisque j’ai bien sûr reconnu l’infraction.

Tout ça pour dire que, globalement, ça se passe plutôt bien tant qu’on a la moto et les papiers en règle, et surtout qu’on reste poli et courtois des deux côtés.

Et pour l’instant, aucun représentant des forces de l’ordre ne m’a jamais manqué de respect.
Je suis né dans une famille de militaires et j’ai fait du droit, je parle le même langage, je connais leurs habitudes, la procédure, le jargon militaire et judiciaire, donc ça se passe bien.

Accessoirement, je roule sur des motos qu’ils connaissent, pas des bécanes de fou, ça aide.

* * *

La plupart des agents motocyclistes sont motards avant tout, ils savent reconnaître quand on conduit dangereusement ou pas.

Si on commet une infraction qui ne met personne en danger, il y a toujours moyen de discuter. Mais si vous jouez au con et qu’en plus, vous n’assumez pas (mini-plaque, pas de papiers, déni d’infraction, délit de fuite, refus d’obtempérer…), là ils sont sans pitié et je les comprends.

Après, que certains roulent comme des ânes dans le civil, oui, c’est clair que ça existe. Comme je l’ai déjà dit, ils sont motards avant tout et certains se comportent comme le motard lambda, avec les mêmes défauts.

Sauf que parfois, ils abusent un peu par sentiment d’impunité.
Impunité sur la route car il faut bien reconnaître que leur formation n’a rien à voir avec celle des motards civils. Entre 20-30 heures pour toute la vie et un stage de 480 heures renouvelé tous les cinq ans, y a pas photo…
L’impunité légale est de moins en moins vraie, leurs erreurs ne sont plus couvertes (du moins en théorie).

Les motocyclistes de l’administration ne sont pas des surhommes, en bien comme en mal.
Alors ne leur demandez pas plus que ce que vous pouvez attendre de vous-même !

  83 comments for “Quelle attitude avec les forces de l’ordre ?

  1. Serpic0
    18 décembre 2016 at 19:17

    Article pas mal fait, il fait bien ressortir le fait qu’il n’y a rien d’écrit à l’avance, tant que le procès-verbal n’est pas rédigé, l’attitude du motard a un rôle important.

    Dans cette lignée, je conseillerai quelque chose de tout bête et que je ne vois pas souvent, c’est de couper le moteur d’initiative, de béquiller la moto, d’en descendre et d’enlever son casque.
    Il est toujours plus facile pour les forces de l’ordre d’être humain avec une personne dont on voit le visage que face à un power ranger sur son destrier.

    Pour ce qui est de la signature de l’amende, comme ça été dit dans un vieux commentaire, elle ne vaut plus reconnaissance de l’infraction depuis que les amendes sont électroniques.
    Cela signifie simplement qu’on a été informé de la verbalisation et n’empêche aucunement de contester l’infraction ultérieurement.
    C’est valable uniquement sur les timbres amendes papiers, à l’ancienne où il y a une case « reconnaît » ou « ne reconnaît pas » l’infraction.

  2. Philippe Roche
    18 novembre 2016 at 17:19

    Autant je suis d’accord pour traiter les représentants des forces de l’ordre avec respect, comme on doit le faire avec tout être humain, autant je hais ces contrôles automatiques qui nous sanctionnent par l’intermédiaire d’une machine sans état d’âme.

    Contrôlé à 100 km/h sur la route à kékés de Saint-Martin-en-Haut à Thurins, je deviens un délinquant de la route, alors que je suivais une gendarmette à moto et son stagiaire. Pour ceux qui la connaissent, cette route très roulante peut-être parcourue sans danger à une vitesse bien plus élevée.

    Je ne vais pas m’attarder sur l’absurdité de cette sanction, mais plutôt sur la façon dont j’ai payé mon amende de 45 €.
    Choisissant de la payer sur Internet, je me connecte à http://www.amendes.gouv.fr, et là, je tombe sur un site dont la langue par défaut est l’anglais !
    Certes, les étrangers commettant des infractions sur notre territoire auront eux aussi des amendes, et il est normal qu’ils puissent lire ce qu’on leur reproche dans leur langue. Mais que moi, Français, je sois obligé de me coltiner un site gouvernemental écrit dans une langue qui n’est pas la langue officielle de mon pays, vraiment, les bras m’en tombent !

    • FlatFab
      18 novembre 2016 at 17:49

      Philippe, il a dû y avoir un souci car je connais (hélas) bien ce site et crois-moi, il s’affiche par défaut en français.
      Il est effectivement proposé dans plusieurs langues européennes, dont l’anglais, mais il faut pour cela cliquer sur un des drapeaux en haut à droite.

      • Philippe Roche
        18 novembre 2016 at 18:35

        Dans mon cas, et, comme toi, je n’y suis que trop habitué, le site s’est toujours affiché en anglais par défaut.
        Maintenant, il est possible que ça vienne d’un réglage de mon ordinateur et/ou de mon navigateur.
        Mais il fallait que je laisse exhaler ma colère…

  3. Philippe Roche
    17 novembre 2016 at 17:01

    J’avais pourtant lu cet article il y a quelques années, mais je n’avais jamais remarqué ce commentaire d’oam, disparu des radars depuis, qui parle de « la marée chaussée. »
    Waouh, j’ai bien envie de l’envoyer au site « Bescherelle ta mère », mais j’imagine surtout la marée dans la baie du Mont Saint-Michel : chaussée comme elle l’est par les bottes de sept lieues, on comprend pourquoi elle avance à la vitesse d’un cheval au galop ! Et là, il n’y a ni gendarmes, ni policiers pour l’arrêter. 😉

  4. JLG
    22 novembre 2013 at 10:22

    Bonjour,

    Pour ce qui est du respect mutuel avec les forces de l’ordre. Il est clair qu’entre motards on s’entend mieux. Et pour cause. On sait tous que si certains motards se laissent aller et ne se comportent pas en personne civiquement responsable, en revanche le respect automobiliste/motard n’a jamais été au beau fixe. Eux comme nous savent bien qu’on pourrait nous mettre tous les gilets fluo, un giro dans le … que les autres usagers protégés dans leur carapace ne regarderaient pas plus dans le rétro et ne mettraient pas plus leurs clignotants (ou l’enlèverait aussi). Eux aussi connaissent notre fragilité par temps humide et sur des routes regorgeant toujours plus du pétrole des camions.

    Il est évident que ne pas prendre les gens pour des idiots et être de bonne foi est le premier pas à faire. sinon ça fâche.
    Je fais partie de la Société Nationale des Amis et des Anciens de la Gendarmerie, comme tu l’as dit dans ton article ce sont des êtres humains comme les autres (juste un peu plus moralisateurs 😉 ) mais soyons avant tout respectueux, adultes et responsables et tout se passera toujours bien.

    Il m’arrive souvent sur la route d’être salué par une patrouille. C’est vrai qu’avec mon gros custom Guzzi 1100 Calif je ne dépasse jamais une seule limitation de vitesse (trop vite j’entends plus la musique dans mon casque). je prends mon temps, je m’arrêtes aux feux (tous), je ne double pas dangereusement et si je remonte les files c’est à une vitesse raisonnable (de toute façon mon dix tonnes fourgonnette est peu manœuvrable)
    les co..ies c’était avant.
    J’ai un age qui prouve que les bons motards n’existent pas mais seulement les vieux motards (permis obtenu en 1974 motard depuis). et si je me fais arrêter c’est juste pour admirer mon vieil objet (ma bécane je précise) de collec qui brille de tous ses chromes comme une poule de luxe sous le soleil.

    Ton article est excellent merci de rappeler ces bons conseils. il faudra rappeler aussi que :
    – l’on ne doit pas rouler n’importe comment sous prétexte qu’on est motard, laissons cela aux cacous en scoot.
    – remonter une file c’est pas à 80kmh.
    – que saluer les autres c’est bien et qu’il faut le faire (ça se perd un peu)
    – mais ça suffit pas la, solidarité ce n’est pas seulement lâcher son guidon ou de tendre le pied c’est un esprit un comportement une camaraderie une entre-aide.

    Personnellement dans ton article je ne me serais pas étalé autant sur tes arrestations, une synthèse aurait suffit.

    • oldbir
      22 novembre 2013 at 14:57

      Salut et bravo pour ton commentaire avec lequel je suis tout à fait d’accord et même si il y a une certaine indulgence maréchaussé motarde , il y a des règles à respecter qui peuvent paraître abusives mais édictées dans un but sécuritaire pour nous tous.

    • Claire
      26 décembre 2014 at 18:02

      Et bien, moi ce récit m’a enchanté, et j’en remercie l’auteur !!

  5. max012
    12 septembre 2013 at 12:05

    Oui pour ma part j’ai eus une histoire ou ils mon verbalisé selon leur compteur.
    J’ai contester les faits mais seulement l’erreur objective de l’agent a été retenu (la ou il s’est trompé pour enlever les marges de sécurité).
    Du coup j’ai payé l’amende car cela aurait été ma parole contre la sienne et l’amende avait diminué de moitié.
    En tout cas, le faite que le citoyen ne soit pas assermenté je trouve que cela peu poser un problème dans certains cas.
    Perso je pense que cela ne devrait pas être légal de pouvoir sanctionner quelqu’un au compteur au nom de l’intérêt des citoyens.

    • jérôme
      18 décembre 2016 at 14:19

      Bonjour, je suis fonctionnaire de police (pas à moto) et on a pas à verbaliser au compteur.

      Nous disposons d’une infraction qui nous permet de verbaliser la vitesse sans radar : « conduite à une vitesse excessive eu égard aux circonstances » cela signifie que nous avons le droit de verbaliser un véhicule qui roulerait trop vite au moment ou des enfants traversent la route et ce même si le chauffeur respecte la limitation de vitesse. on est bien d’accord que frôler un gamin à 50km/h c’est dangereux…

      Autre chose j’ai lu dans un commentaire qu’il fallait refuser de signer une contravention pour pouvoir contester… c’est absolument faux. Vous pouvez contester après réception de l’amende par la poste.
      La signature ne veut pas dire que vous reconnaissez avoir commis l’infraction, mais juste qu’on vous a mis au courant que vous avez été verbalisé. c’est spécifié clairement sur le PDA (machine à verbaliser des forces de l’ordre).
      vous pouvez aller ici pour en savoir plus https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N18918

      Bonne journée et prudence sur la route.

  6. parouty
    6 septembre 2013 at 16:36

    Même si de cet article s’exhale une odeur de respect et de sagesse, comment ne pas sentir comme une énorme injustice en lisant ceci et face à cette empathie à demi cachée entre motards (de la gendarmerie ou de la police) et motards (civils) ? Moi, si je fais le bilan de mes mésaventures routières, pas une seule fois je n’ai pu m’en sortir sans une amende et un pv avec retrait de point, même dans le cas d’infractions classiques et simples. De mon jeune temps, j’avais attiré la clémence d’un gendarme faisant partie d’un comité d’accueil où j’avais été attendu, en haut de cette sortie de rocade en cote où la limite de vitesse tombait à 50 et où ma vieille clio 1 avait craché ses poumons à un bon 75, tentant de vaincre la montée. Au vu du monstre que je pilotais et de ma situation d’étudiant, il m’avait laissé repartir (au grand dam de son collègue, mais ce n’était pas lui le chef ^^).
    Une moto offre des performances et une maniabilité bien supérieures à celles d’une voiture, donc clémence ? Difficile de respecter les limites de vitesses et la signalisation au sol (bandes continues et autres) bien sûr, mais dans ce cas pourquoi le propriétaire d’une Porsche 911 ne ferait-il pas l’objet de la même mansuétude ?
    Le sentiment d’injustice atteint son paroxysme lorsqu’on voit 90% des motards (pas 100% c’est vrai) rouler « comme ils le sentent ». Est-ce à ce point impossible à moto de suivre la voiture qui est devant soi et le code de la route ? Mais le pire est certainement lorsque l’on voit ces motards prêts à vous péter les rétros au motif que nous ne vous êtes pas collés à la glissière de gauche pour leur permettre de passer à fond entre vous et la voiture de droite, en circulation dense…

    Il serait bon, notamment pour les relations motards-automobilistes, d’arrêter l’hypocrisie: soit chacun est un usager de la route et on oublie une fois pour toute le plaisir de rouler, soit on veut que rouler soit un plaisir et on juge à égalité les usagers, ce qui est permis aux uns, l’est aussi aux autres.

    J’espère que cet article n’incitera pas certains à profiter de cette situation privilégiée de motard, moi j’ai compris le fond du message et il me semble louable, mais qu’en est-il des autres ?

    • FlatFab
      6 septembre 2013 at 17:44

      Il y a deux parties à votre commentaire.
      La première concerne les relations entre motards et motocyclistes, elle est bien à sa place.
      La seconde concerne les relations entre motards et automobilistes, elle aurait plutôt sa place sur cet article : Réflexion (personnelle) sur l’image des motards en France.

  7. Florent
    17 avril 2013 at 17:52

    Salut Fab, ton site est super. Je trouve pleins de conseils que je vais mettre en application.

    Juste pour apporter une petite précision à cet article. Le fait de ne pas signer un PV ne change rien. Vous aurez quand même la perte de point et l’amende à payer. La contestation se fait une fois l’amende payer. Je sais c’est débile mais c’est comme ça. Il faut payer pour pouvoir contester, sauf que le fait de payer l’amende équivaut à la reconnaitre. C’est le serpent qui se mord la queue. En cas de doute, la procédure de contestation est notée sur le timbre amende.

    De plus maintenant, l’infraction est relevée sur des PDA qui sont reliés au réseau en fin de service (je parle pour la GIE, je suppose que la PN c’est pareil). Les données sont directement envoyées au centre national de RENNES par le réseau. Et vous recevez quelques jours plus tard un joli papier avec l’entête du trésors public qui vous demande de payer l’infraction.
    Moralité si vous voulez discuter, faite le avant que le gendarme est fini d’enregistrer les infos dans le PDA. Sinon après c’est mort, une fois enregistrées le gendarme ne peut plus rien effacer.

    Continu à nous distiller ton expérience et tes bons conseils.
    Bonne route à tous et soyez prudent.

    • jérôme
      18 décembre 2016 at 14:21

      je confirme.

  8. Christophe
    13 février 2012 at 20:38

    Bonsoir Masheo !

    Merci de ton commentaire, auquel je m’associe, parce que je suis moi aussi respectueux des lois, sans lesquelles il n’y a pas de vie en commun possible. J’ai juste un regret : le fait qu’une grande majorité des lois et des règlements de toute sorte sont la réponse à des abus répétés… Mais ceci est un autre sujet !
    Ton commentaire me permet donc de préciser ma pensée : je suis donc respectueux des lois, dont je reconnais la nécessité. Tu as donc raison de dire qu’il n’est pas difficile de les respecter tant elles sont indispensables. Quel motard ne comprendrait pas l’utilité de respecter le feu rouge ? Je dis par contre que la sanction aveugle (le flash à 96 km/h) est en train de changer ma vision du fonctionnement de notre société : je suis en train de me désolidariser doucement des règles et des lois, de les remettre en question, de chercher le moyen de les contourner, parceque j’ai le sentiment que malgré mon respect du code de la route, et à cause de négligences qui sont simplement humaines, je risque être lourdement sanctionné, par la perte du permis, qui est mon premier outil de travail !

    • 13 février 2012 at 21:49

      Je me reconnais dans ce que tu écris Christophe. 🙂

      • Masheo
        14 février 2012 at 14:07

        Bonjour Christophe,
        Ta réponse me satisfait également, mais comment faire ? se marginaliser serait il la bonne solution ? Ou cela ne ferait qu’accentuer un problème récurent, et amènerait plus de répression pour rentrer dans un cercle vicieux des surenchères de lois et réglementations. C’est vrai que se faire enlever des points parce que l’on a dépassé de deux à trois Km/h la vitesse imposée, est en soit absurde mais que faire ? Aurais-tu une autre solution à me, à nous, proposer ?
        « Mettre à disposition de tout un chacun un « médiateur » pour que l’on s’explique sur notre vitesse excessive ? et demander l’indulgence ? … J’ironise ! … «
        Ne crois-tu pas que la vie est à l’image de ceci : un exemple, bien sûr qui n’hypothèque pas sur la vie sociale, quoique ?
        Un sportif professionnel qui perd une compétition pour une poignée de centième de secondes de trop par rapport à son concurrent n’est-il pas en droit d’être révolté contre le chronomètre, mais il est en face d’une machine et ça il l’accepte ou pas, c’est ainsi !
        Je vais sur mes 68 ans, profession libéral, moi aussi, mon permis fait partie intégrante de mon outil de travail, comme toi, je ne voudrais pas le perdre, et je souhaite sincèrement que tu ne le perdes pas.
        J’ai visité ton site : j’aime bien, mais il va falloir du temps pour l’apprécier tant il est dense, avec beaucoup de thèmes abordés.
        Cordialement

  9. Christophe
    11 février 2012 at 09:50

    Bonjour,
    On est bien d’accord : L’application aveugle des sanctions provoque le sentiment que l’Etat devient violent avec cette « majorité laborieuse » dont tu parle et dont je fais aussi partie. Et ce sentiment de violence que je ressens, cette épée de Damoclès pendue au dessus de notre permis alors que nos fautes de conduites sont minimes et souvent dues à de petites négligences, ont une conséquence : je m’envisage éventuellement comme un délinquant potentiel. Cette idée change un peu la vision de ma position dans la société. Et par exemple, cette situation, replacée dans le contexte général d’une crise économique qui a été provoquée par un petit nombre au détriment de la majorité, m’incite à un peu moins d’honnêteté vis à vis de l’Etat… Bizarre !

    • 11 février 2012 at 12:27

      Très bien résumé Christophe :/

    • Masheo
      11 février 2012 at 17:53

      Bonjour,
      Je vais peut-être faire « tache » dans ces commentaires avec cette réponse !…
      Je ne me sens pas agressé ou humilié par notre société et nos lois – diverses et variées – si elles sont là c’est qu’elles répondent certainement à un état de faits ? De tous temps ( je n’ai pas un âge canonique mais un certain age ! j’ai essayé de faire avec ce qu’on nous imposait ou ce qu’on nous demandaient de faire , pour certains c’est un mauvais comportement , voir de lâcheté , d’accepter tout pour se faire passer sous le rouleau compresseur de la répression, eh bien non il y a des règles je les acceptent et je fait avec , et je dirais qu’une fois que l’on a compris le système on en est content voir heureux, c’est mon cas, mes fautes  » et j’en fait  » je les assument ! et je ne vois pas ou est le mal de se plier à une réglementation, nous sommes une société donc un groupe, un très grand groupe !… et dans tout groupe il y a des règles qui ne font pas le bonheur de tous, mais c’est ainsi .
      Il y a une très belle réplique du chanteur Georges BRASSENS qui disait:
      j’ai tellement peur des gendarmes que je traverse aux passages cloutés !
      superbe réflexion que j’ai fait mienne et j’ai résolu bien des problèmes d’estomac !….

  10. 8 février 2012 at 21:56

    Bonsoir tout le monde,

    Une expérience vécue il y a un an environ: je sors de mon boulot, arrive à une intersection sur le boulevard perpendiculaire marquée d’un stop. Il est 19h00, heure de pointe dans le quartier d’affaires de cette grande ville de province. Le trafic du boulevard est arrêté par le feu situé à 50 m de ma position, j’ai juste une petite place pour m’inserrer derrière le véhicule à ma droite immediate, comme cela se pratique civiquement, un vehicule sur deux, vous connaissez le principe pour l’avoir pratiqué ou en avoir bénéficié! il y a dix autres véhicules qui attendent derrière moi, coup d’oeil à gauche, une camionnette de police arrive au pas a 20 mètres de moi, ils m’ont vu, et moi aussi. Je « coule » le stop et m’inserre, je suis a l’arrêt, le feu passe au vert et là!…. Sirène, girophare, la camionnette qui déboite et m’intercepte. 3 préposés descendent du véhicule, moi du mien, mettent leurs mains sur leurs armes et me somment sèchement de remonter dans mon véhicule. Je suis devenu un grand délinquant, reconnais poliment avoir coulé le stop, prends 90 euros et 2 points. Pas pu en placer une, ai payé, plus que six points à mon permis, les autres ayant été perdus sur deux excès de vitesse inférieurs à 20 km/h genre supérieurs de 5 à 10 km/h.
    Je suis un simple travailleur, bon père de famille, qui utilise son véhicule perso pour le boulot, et perdra son emploi s’il n’a plus de permis car c’est dans mon contrat. Jamais eu d’accident depuis 30 ans. Je ne bois pas d’alcool, mais utilise le kit mains libre du telephone portable fourni par mon employeur, ce pour raisons professionnelles lors de mes déplacements longs et nombreux.

    Je ne sacrifierais pas une vie de travail, ni une vie de famille pour un permis. Je risque fort de muter en. délinquant pour ne pas perdre mon boulot car je suis un senior d’après le code du travail. Jamais vécu une telle pression tant professionnelle que civique, on vit dans une cité devenue inhumaine à force de légiférer pour taxer de façon détournée des gens ordinaires comme moi, c’est à dire la majorité laborieuse.
    C’est tellement plus facile que de le faire sur les plus value et revenus de rentes…

    • jérôme
      18 décembre 2016 at 14:32

      réaction normale…
      Le fait de descendre de son véhicule dénote pour nous policiers une certaine volonté d’en découdre et ou de contester vigoureusement… rester bien sagement dans son véhicule c’est certainement la meilleure des attitudes à adopter.
      La main sur l’arme c’est normal aussi, nous ne savons pas qui vous êtes, nous ne vous connaissons pas et vous avez eu une attitude qui peut paraître agressive.
      Dites vous que la police c’est notre métier mais que nous avons des enfants des femmes, bref une famille. Et que quelqu’un qui devient virulent est perçu tout de suite comme une menace…
      Bref la première de nos missions c’est de rentrer entier à la maison le soir.

      • FlatFab
        18 décembre 2016 at 19:30

        « rester bien sagement dans son véhicule c’est certainement la meilleure des attitudes à adopter » : pour les motards, c’est plutôt l’inverse.
        Il vaut mieux descendre de sa moto, sans s’en éloigner.

  11. Christophe
    20 janvier 2012 at 22:14

    D’abord, mon petit témoignage : un matin très tôt de 1990, j’accompagnais ma copine d’alors, qui était infirmière à domicile, dans sa tournée. On était en retard et à l’entrée de Perpignan, j’ai doublé un break sur une ligne blanche, puis accéléré au feu orange au bout de l’avenue, je suis entré en ville un peu plus vite que toléré, et j’ai fini par rentrer dans la rue où se trouvait le premier patient de ma copine par un sens interdit. A ce moment, vous l’avez compris, le break entre derrière moi dans la rue et met un coup de sirène : deux gendarmes, ils m’avaient suivi pendant 10 minutes. J’ai eu droit à une petite morale, sur un ton très paternaliste, que je résume ainsi : « vous avez votre permis depuis pas très longtemps, alors ne commencez pas à prendre ce genre de mauvaises habitudes, même si vous êtes pressé. Il s’agit de votre sécurité et de celle des gens que vous croisez ». J’ai pas bronché et je me suis excusé (ben oui, j’avais tort !). J’ai eu droit à un PV qui devait faire 70 francs, je crois. C’était pas cher payé pour l’époque, compte tenu de ma conduite ce matin là…
    Il se trouve qu’il m’est parfois arrivé depuis, au moment où je suis sur le point d’accélérer à l’orange ou de couler un stop, de penser à ce flic. Et à chaque fois, ben je décide de faire ce qu’il m’a conseillé : je me calme et je prends mon temps. C’est juste qu’il m’a convaincu, et il m’a convaincu d’abord parce qu’il avait raison, ensuite parce qu’il m’a sanctionné (le rappel à la loi, c’est indispensable) et enfin, parce qu’il a été souple, alors qu’il aurait pu me massacrer juste en appliquant la loi. Alors, oui, les flics ont aussi un rôle pédagogique.

    Il n’en est pas de même des radars mobiles, qui flashent tout le monde sans discernement, et donnent le sentiment qu’on est immédiatement un délinquant de la route. J’ai été très en colère la dernière fois que je me suis fait flasher en voiture à 80 au lieu de 70 entre deux villages, à 22h, seul sur la route, une ligne droite complètement dégagée. Même si je reconnais que les radars, malheureusement, çà marche, j’ai eu le sentiment de m’être fait avoir, par un flic qui reste assis dans sa bagnole et qui a sanctionné sans savoir à qui il a affaire. Pour le coup, c’est efficace, mais pas du tout pédagogique. Depuis, moi qui ne faisais jamais d’appels de phare quand je voyais les flics, sauf aux motards (à cause de ce couple qui, dans les années 85, est parti de Bretagne et a massacré plusieurs personnes sur son trajet, la dernière personne, une mère de famille de Vic en Bigorre, où j’habitais à l’époque. Pendant plusieurs jours, ce couple d’assassins à évité les barrages routiers à cause des appels de phare que se font les gens). Depuis ce coup de flash, ben je signale tous les flics à n’importe qui, même aux vélos, pendant 10 kms. On est maintenant dans une autre dimension sociale et relationnelle : l’Etat, par son « bras armé », tape sur la tête de tout le monde, sans discernement, et çà marche : surtout pour ceux qui sont en règle et qui ne peuvent pas se permettre de tenter le bras de fer avec l’Etat. Pour les voleurs de voitures, ceux qui n’ont pas la CG à leur nom, n’ont plus de permis, pas d’assurance…etc, pour tous ceux la, c’est très pratique que les flics restent dans leurs voitures pour prendre des photos…

  12. suize
    15 janvier 2012 at 21:48

    je ne suis pas frustré.je réagi maientenant car il ya peu de temps que j’ai internet.vous dites l’experience ne fait pas la qualité vous vous trompez. je reste modeste j’ai fais du circuit je fais entre 10milles 13 milles sur 7 ou 8mois par an.concernant la seconde guerre mondial c’etait imager.vous etes david… merci

    * * *

    Réponse

    Je ne suis pas David, mais Fabien, l’auteur de l’article et le responsable du site.
    Et je maintiens que l’expérience ne fait pas forcément la qualité. Cela aide, mais le nombre d’années de conduite, ni même le nombre de kilomètres ne résultent pas toujours sur une bonne qualité de conduite, ni même sur une conduite responsable.

    Pour ma part, j’étais tout juste né quand vous avez commencé à rouler à moto. Mais j’ai accumulé plus de 400.000 kilomètres à moto au total (+100.000 km en voiture), dans une vingtaine de pays, sur route, sur terre et sur circuit, avec 35.000 km par an en moyenne. Et pour autant, je considère avoir encore beaucoup de progrès à faire et j’espère bien ne jamais considérer ma conduite comme « aboutie ».

    Quant à « l’image », l’allusion au régime de Vichy était déplacée. Merci d’avoir précisé que ce n’était qu’une image.

    • suize
      16 janvier 2012 at 19:07

      fabien vous etes modeste. dans votre metier vous etes journaliste motocycliste.en hte savoie il y a 5 mois d’hiver. j’utilise peu la moto pour aller travailler et en plus je fais du velo.vous dites que vous avez encore beaucoup de progres a faire. la progression la plus evidente se fait au niveau d’une deçisiona prendre rapidement en cas de danger.au plaisir de lire

  13. suize
    15 janvier 2012 at 13:04

    je suis motard depuis 1975 .400000km a ce jour.le 10 mars 2007 j’etais sur la route pour aller a megeve hte savoie a moto il y avait une ligne continue entre la ligne et la voiture il yavait plus d’un metre cinquante je double au meme moment la voiture fait un ecart je n’avais pas le choix j’ai du faire un ecart.peu de temps apres je me fait arreter par la bmo de sallanches(motards de la gendarmerie) je reconnais les faits. ensuite je dis poliment la semaine passer vos collégues motards roulaient tres vite avec franchissement de ligne continue sans girophares ils m’ont menaçés de garde a vue. sous le regime de vichy certain gendarme avait le meme comportement

    * * *

    Réponse

    L’expérience et la pratique ne font pas la qualité, ni la maturité, visiblement.
    Vous avez été interpellé suite à une infraction mineure que vous reconnaissez, sans même parler de l’éventuelle sanction que vous avez (ou non) subie. Et vous avez été frustré de voir des gendarmes commettre cette même infraction sans être sanctionnés.
    Pensez-vous vraiment que cela vous autorise à accuser ces personnels des erreurs commises par certains de leurs anciens sur ordre de l’Etat français ?
    Vous allez nous dire qu’en 35 ans de conduite, vous n’aviez jamais été confronté à ce type d’injustice et que ce n’est que maintenant que cela vous fait réagir ?
    Quel lien peut-il exister entre votre situation personnelle et les crimes de la Seconde guerre mondiale ?

  14. Milane
    5 janvier 2012 at 22:38

    Voilà qui est fait !
    J’ai recopié les bons textes dans les bons sujets.
    Depuis je roule avec une vieille Fazer 600 (de 98) et je me régale.
    Je n’ai pas encore dépassé les 9000t/min et c’est déjà beaucoup pour moi.
    Dommage que le temps ne soit pas plus sec !
    Mais c’est bon !!!!

  15. Alexandre
    5 janvier 2012 at 17:25

    Un excellent post, instructif, quoique logique pour certains points. Mais s’il y a besoin de ce genre de rappel, c’est que certains n’ont pas compris… Enfin bref, j’aurais du mal à comparer, étant jeune motard avec seulement 7500km au compteur (et mise en vente). Mais c’est vrai qu’en restant courtois, qu’on soit entre motocycliste ou pas, les forces de l’Ordre sont plutôt compréhensives. « Qui n’a jamais pêché, lui jette la première pierre » diront certains, et c’est sans doute ce qui s’applique quotidiennement. Après il n’est pas exclu de tomber sur des cowboys bleu clair, mais c’est déjà plus rare.

    Allez bonne fin de journée. Et continue comme ça l’auteur 😉

    • suize
      15 janvier 2012 at 18:53

      alexandre. vous avez de la chance mais vos propos envers les forces de l’ordre ne sont pas dans la vraie realitée.

      * * *

      Réponse

      Qu’en savez-vous ?
      Qu’est-ce qui vous fait croire que votre expérience constitue forcément la « vraie réalité », et pas celle des autres ?

      • suize
        15 janvier 2012 at 22:03

        en hte savoie la b m o et tres dur c’elle de sallanches.vous dites que les forces de l’ordre sont comprehensives.avec le temps vous changerez d’avis ils sont la pour faire du chiffre.malgres cela je respecte vos idees.

        * * *

        Réponse

        Les personnels de la gendarmerie, quels que soient leur grade, motocyclistes ou non, appliquent avant tout les ordres de leur hiérarchie. L’attitude, les comportements des sous-officiers peuvent varier selon l’officier commandant l’unité, la BMO en l’occurrence. Cela peut changer au cours des années.

        Je ne nie pas que les gendarmes sont bien souvent là pour « faire du chiffre », surtout depuis quelques années. Ce n’est pas forcément de leur plein gré et j’espère que cela changera.
        Bref, je comprends votre point de vue, mais acceptez qu’il ne soit pas le seul.

        • suize
          20 janvier 2012 at 18:55

          alexandre. vous dites que les gendarmes ne font pas forcements les choses de leurs pleins grés. si un gendarme etabli un pv et que son chef lui dit de rajouter des faits le gendarme n’est pas dans l’obligation de le faire. avec les annees le changements sera dans le negatif.ils profitent de leurs pouvoir dufait qu’ils sont assermentès est certains sont menteurs

  16. david
    19 décembre 2011 at 23:05

    Bonjour, et merci pour cet article.
    Personnellement, je trouve normal qu’un représentant des forces de l’ordre m’arrête pour contrôler mes papiers ou pour me mettre une prune si j’ai commis une infraction, il est là pour ça. Mais par contre, je trouve qu’ils devraient s’abstenir de leur « mission pédagogique », ils ne sont pas des spécialistes de la sécurité routière que je sache. Ils sont là pour faire appliquer la loi, ce serait déjà bien de faire ça comme il faut… Pourquoi jamis de prunes pour non respect des distances de sécurité (sauf pour les 2RM en remonte-file, mouarf…), pour des feux réglés trop haut, pour les diesels qui fument (alors que les cyclos ont des tests en pleine rue…) etc. etc.? Et surtout, ce serait bien qu’ils respectent la loi eux-mêmes : combien de feux grillés, d’excès de vitesse sans AUCUNE raison ? et sans même prendre la peine de mettre le gyrophare… une automobiliste se faisant agresser devant mes yeux par un flic juste parce qu’elle n’a pas compris le comportement abracadabrant du fourgon et ne lui a pas cédé la priorité (sans gyrophare, en plus…)
    Pourquoi tous ces gestes HYPER agressifs dont j’ai été témoin plus d’une fois (ex. un véhicule de gendarmerie qui remonte les files, et un gendarme ouvre la fenêtre et tape violemment sur une voiture qui ne se pousse pas suffisamment vite), pourquoi ce comportement de « regardez-comme-je-suis-fort » (gendarmes à moto debout sur les cales-pieds juste pour faire signe de serrer à droite, c’est sûr ça impressionne plus que juste assis… …) ? Il y en a quand même beaucoup à qui ça a l’air de monter à la tête, ce « pouvoir »…
    Bref, je ne suis pas anti-flic, je voudrais juste qu’ils fassent respecter toutes les lois, et pas juste celles qui ont le vent en poupe ; et, surtout, qu’ils les respectent eux-mêmes (en service, hors opération urgente).

    * * *

    Réponse

    De mon point de vue tout à fait personnel, entièrement d’accord.

    • Charlotte
      30 décembre 2011 at 09:42

      un commentaire plein de bon sens, et , pour en avoir discuté avec des « flics », ces comportements de certains de leur collègues les énervent au moins autant que nous… tout comme je suis navrée de constater le comportement de certains motards qui nuit à notre image, les forces de l’ordre dans leur grande majorité regrettent ces abus de leurs collègues… Mais bon, il y aura toujours des « bas du front » convaincu que l’uniforme donne raison!

    • suize
      15 janvier 2012 at 17:34

      david j’ai lu vos commentaires sur certains gendarmes anti sociaux.si cela se produit trouvez des temoins et faites leurs remplirs des attestations si possible avec des photos et envoyer en recommandee au procurreur ou dans un service de gendarmerie ou ils reçoivent des plaintes de personnes comme vous dans le chef lieu de chaque departement.pouvez me donnez votre avis sur le commentaire que j’ai fait aujourd’hui sur le site merci

  17. Fab
    6 décembre 2011 at 21:45

    Bonjour,
    Je suis en deux roues et je lis les articles de votre site depuis pas mal de temps, je suis souvent (voire tout le temps) d’accord avec vous et ne réagit jamais; mais là je me dois de dire que je suis à 100% d’accord avec vous surement comme beaucoup de monde. Je me suis fait arrêter trois fois dans ma vie (dont une pour simple contrôle). Et la politesse et le respect m’ont toujours donné raison.

  18. Pierre
    6 décembre 2011 at 19:14

    La première semaine de la première année de psycho, j’imagine qu’on apprend que chaque échange humain est une interaction, et que l’attitude de l’un induit l’attitude de l’autre.
    Pour faire simple : si on s’adresse à l’autre en considérant que c’est un con, ne pas s’étonner qu’il se comporte comme un con.
    Il sera toujours temps de rectifier s’il l’est vraiment, la proportion chez les « motocycliste » doit être la même que dans la population générale.

  19. Dan
    5 décembre 2011 at 20:47

    Bonsoir,
    Ca faisait un moment que je n’avais pas jeté un oeil à ce blog, et cet article n’échappe pas à l’idée que je m’en faisais:
    Toujours aussi bien écrit et agréable à lire!
    Je pense que c’est une bonne chose que vous évoquiez des faits qui vous soient arrivés, pour une raison toute bête:
    Ceux qui auront eu des soucis avec les FDO auront forcément un contre exemple à y opposer.

    Et en fait j’étais en train d’écrire une réserve sur certains points mais votre article ne fait pas dans « c’est la vérité ça se passe toujours comme ça, si t’es cool avec les hommes en bleus, ça ira toujours bien », donc en fait pas la peine de le faire, faut juste se donner la peine de lire tous les mots ^^.

    Bonne continuation.

  20. Frangen01
    2 décembre 2011 at 22:05

    Bon, moi j’ai été sur les routes avec mon camion-remorque pendant toute ma carrière et je reconnais que les contacts motard-motard sont meilleurs…bien sûr il y a les motards-gendarmes et les gendarmes-motards (c’est pas la même chose) mais je n’ai jamais été verbalisé par un motocyliste. Par contre, je me suis fait remonter les bretelles il y quelques années de cela et je dois avouer qu’être pris en défaut par quelqu’un des vôtres (qui partage votre passion)et qui s’y connaît…on se sent un peu honteux et cela m’a fait plus d’effet qu’une amende.

  21. lucien
    2 décembre 2011 at 15:14

    Bonjour à tous.
    Félicitations pour ce site où mesure et compréhension sont de mises.
    Il faut en effet un minimum de compréhension pour utiliser la route en bonne intelligence avec les autres, qui ne sont ni des adversaires sur 4 roues, ni des ennemis en bleu….
    Ouam semble très remonté contre toute forme de contrainte au nom de sa liberté et veut nous démontrer un certain courage en s’opposant à la règle et surtout à ses représentants. Je ne pense pas que le parvis de la Défense soit un haut lieu de confrontation et que ni sa liberté ni son intégrité physique y soient menacées. Mais bon, chacun a son Everest…….
    D’ailleurs, il serait intéressant de savoir ce que fait Ouam de sa bécane (si il en a une) pendant qu’il va au carton avec les forces de l’ordre qui l’empêchent d’en utiliser pour dormir.
    Bonne route à tous.

    • oam
      16 janvier 2012 at 12:17

      « D’ailleurs, il serait intéressant de savoir ce que fait Ouam de sa bécane (si il en a une) pendant qu’il va au carton avec les forces de l’ordre qui l’empêchent d’en utiliser pour dormir.
      Bonne route à tous. »

      Et bien on me questionne mais la vie m’ayant envoyé à l’étranger quelques temps,je n’ai pas pu répondre.

      Je suis propriétaire de 4 motos,si je n’étais pas motard que ferais-je sur ce site?
      Tu me semble encore bien logique dans tes propos toi…
      Pour te répondre encore, lorsque je me rendais à la Défense,je laissais ma monture chez un pote si possible,puis me déplaçait à pieds,
      mais je ne vois pas trop le rapport.
      Quant aux « forces de l’ordre »,je ne vois pas ce que c’est.
       » L’ordre » que je préfère remplacer par « la cohésion sociale »,le « vivre ensemble en bonne intelligence » ne se fait pas par la force à mon avis mais par le respect mutuel,hors,pourrir la vie de ses contemporains à la demande de sa hiérarchie n’est pour moi que le comportement contraire.

      Sommer le commun des mortels de surveiller son langage sous peine d’être châtié alors qu’on est le 1er à prendre TOUT LE MONDE pour des cons, caché derrière son costard de danseuse ou faire le contraire de ce que l’on préconise sous prétexte que : « on fait ce qu’on veut on vous emmerde et si t’es pas content on s’en cogne car on a tous les droits » ne passe pas avec moi,question de principes.
      Je sais pourtant que c’est (pour le moment …hé!hé!hé!!!!) le pot de terre contre le pot de fer mais c’est comme ça,un peu comme le scorpion et la grenouille.

      Fini le temps de l’école primaire avec ses :
      « Baisses les yeux,jettes ton chewing-gum,assied toi droit. »..etc…
      je suis maintenant adulte et responsable de ma vie,je n’ai pas à me faire dicter mes attitudes ni mes choix dès l’instant où ils ne nuisent à personne.

      C’est pas moi qui l’ai inventé,c’est dans la déclaration (journalièrement bafouée…)des droits de l’homme et du citoyen de 1789 modifiée en 1948.

      • 16 janvier 2012 at 12:23

        Tout à fait d’accord avec toi OAM 🙂

        D’ailleurs dans mes signatures sur les forum j’utilise une phrase provenant du film « Le président » (de 1958, avec Jean Gabin et dialogué par Michel Audiard) qui dit « Sauf pour les militaires et les imbéciles, l’ordre n’est pas une fin en soit ».
        CQFD

        • oam
          16 janvier 2012 at 13:06

          Ma très chère Amazone,
          tout d’abord bonjour,
          Comment va la Javette?
          Ci dessous une citation de St Coluche qui ne doit pas t’être inconnue…

          « Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l’est plus » © Coluche

          Nous étions au même endroit le w.e du 10/12 ,de la boue et de la fumée…
          Bisou.

          • 16 janvier 2012 at 13:13

            oops Bonjour 🙂
            Ah ? On s’connait donc 😀 Zut j’vois pas 🙁
            Bon dis le moi par courriel ou via mon site 😉
            Sinon la Jawette va très bien 😀 même si elle a pas roulé depuis que je suis rentrée 🙁

  22. 2 décembre 2011 at 11:20

    bon article. Comme tu le dis rester courtois permet souvent d’éviter la prune, c’est juste une question de bon sens.
    je roulais souvent avec une moto qui n’était pas en règle, je n’ai jamais pris de prune par les motards, un peu de discussion et ça passe, suffit de leur montrer que t’es pas un fangio. J’ai même pu leur dire que la petite plaque c’était effectivement parce qu’il y a trop de radars 😀

    Par contre la seule fois ou j’ai été contrôlé par des « non motards » j’y ai eu droit, mal grès les explications.

  23. brisy
    1 décembre 2011 at 10:13

    oam a mis un peu le feu….. il y a pourtant une différence entre vouloir une société moins « policière » et agresser verbalement les « vrais  » policiers , ne pas se tropmper d’aversaire…. la politique, le militantisme sont là pour ça : exprimer sa vision du monde . Mais dans la rue, sauf à se vouloir anarchiste complet, un peu de courtoisie ,même et surtout lors d’un contrôle ,ne gâche rien,s’pas?
    comme j’aime bien qu’on le soit avec moi; je trouve naturel de l’être avec les autres , ce qui ne veut pas dire que j’approuve la politique du chiffre… le sujet méritait d’être traité , puisqu’il suscite tant de passion(moto gt) .par ailleurs ,je ne crois pas que ce blog soit moralisateur , juste libre puisque oam s’y exprime sans censure … et parfois de façon un peu limite, allez sans rancune camarade.
    marco

  24. Charlotte
    1 décembre 2011 at 09:43

    Merci pour cet article plein de bon sens… Bah oui, que l’on soit ou pas dans son droit, tout être humain mérite qu’on lui dise bonjour, s’il vous plait, merci… et ça vaut pour l’un ou l’autre coté du képi. Personnellement je suis convaincue que le traitement que l’on obtient en fonction de notre comportement est justifié, et même à encourager. Je m’explique : Savez vous que les voitures rouges roulent plus vite que les autres? (en moyenne)… rien à voir avec la capacité de pénétration dans l’air de la peinture, mais plutôt au caractère du conducteur; c’est de la psychologie de comptoir, mais je reste convaincue qu’un motard qui manque de respect aux forces de l’ordre, qui conteste une infraction manifeste, etc, aura dans l’absolu un comportement plus dangereux sur la route que le motard qui respecte, admet, ou au moins essaie de comprendre.

  25. Masheo
    30 novembre 2011 at 15:34

    Bonjour,
    Je vois qu’il y en a pour tout le monde, entre s’exécuter platement et se révolter en prétextant « Il ne t’a pris QUE 22 Euros », il y a un énorme fossé, peut-on se situer dans un juste milieu ?
    Je pense qu’une forme de politesse n’est pas pour déplaire, et ceci pour toutes les catégories d’individus : bonjour au boulanger lorsqu’on rentre dans sa boutique, le guichetier de la poste qui ne vous dit pas … bonjour et feint de vous ignorer ( peut-être parce qu’il croit en faire suffisamment eu égard à son salaire ??? Alors qu’une petite phrase du genre Bonjour je, termine et je suis à vous! D’un seul coup vous vous calmez et êtes prêt à attendre de longues minutes ! de simplement des exemples !!.

    Pour les Flics Motards, agents et autres représentants de la loi pourquoi n’auraient’ils pas droit eux aussi à un même traitement ?
    Ce sont des hommes ou femmes comme tout le monde et qui ont les mêmes préoccupations que vous et moi !
    Ne soyons pas hypocrites lorsque nous commettons une infraction en fait nous sommes quelques part humilié qu’on nous en fasse réflexion ! c’est ainsi.
    L’abus peut-être du coté du verbalisateur comme du verbalisé !
    Anecdote :
    Il y a fort longtemps en revenant d’une exposition pour mon travail après plus de 500 Km
    Il devait être 2 ou 3 heures du matin les rues désertes je passe sur un petit autopont la vitesse étant limitée à 50 Km/h et surprise en bas de cette pente un panneau « radar volant ???? «
    Et 4 à 5 mètres plus loin une voiture banalisée … flash ! je roulais à 62 Km je reçois mon avis d’excès de vitesse.
    Je paie mais néanmoins je fais une lettre d’explication et je demande la clémence du verbalisateur ?
    Résultat : convocation au tribunal de Bobigny avec une centaine de personnes ça allait du très jeune au plus âgée, je peux vous assure que 95 % avaient envers l’officier du ministère public une attitude arrogante à la limite de l’insolence, et du mépris, quand mon tour est venue je n’ai pu sortir un son de ma gorge tellement j’étais impressionné !!!!
    Ce qui ne m’a pas empêché d’être condamné au double de l’amende.

    Tout ceci pourrait être contradictoire avec ce que je viens de dire plus haut.
    En rentrant chez moi je n’ai pas pu m’empêcher de penser que tous ces gens qui pour la plupart en était à leur deux ou troisième infractions avaient eu le même comportement vis-à-vis du Flic qui les a arrêté on peut comprendre??? l’attitude des forces de l’ordre.

    Un autre fois lors d’une infraction sans gravité, mais infraction quand même, sans être obséquieux mais courtois j’ai admis l’infraction je n’ai rien dit j’ai automatiquement sorti mes papiers qu’il a pris, ne les a pas ouverts ??? m’a fait un peu de moral !
    Et je suis repartie avec mon petit cours de moral.
    Sans aucune verbalisation
    Donc deux cas de figures différents à nous de choisir !
    Bonne journée

  26. 30 novembre 2011 at 11:28

    J’ai lu dans l’une des réponses ci-dessus que « le respect se gagne, il ne s’impose pas ». Ça vaut aussi pour le motard civil !

    Merci pour cet article dont le bons sens échappe trop à une frange de rebelles qui ne veut rien entendre si ce ne n’est leurs propres récriminations.

    Respect, Monsieur Flatfab 🙂

    • Masheo
      4 décembre 2011 at 11:24

      Comme me disait un ami, pour être respecté , il faut être respectable !
      Ceci est valable dans les deux sens bien sûr !
      Reste à savoir qui veux commencer ? là est toute la question ?
      Qui « doit » commencer à être respectueux ?
      Puisqu’il faut bien qu’il en est un qui accepte cette forme de respect !
      Bonne journée

      • 4 décembre 2011 at 13:24

        Merci Masheo 🙂
        Je ne peux que décider pour moi. C’est donc moi qui commence. Vouloir forcer autrui à se comporter « autrement » est un flagrant manque de tolérance et assurément une porte ouverte aux conflits.

  27. Benoit
    29 novembre 2011 at 17:47

    Fabien, tu parles d’un modèle rare, quel est-il si c’est pas indiscret? La curiosité me bouscule un peu, là…

    – – –

    Réponse

    Il s’agissait à l’époque d’un BMW R1150GS Adventure, édition 25e anniversaire : 40 exemplaires en France.
    Remplacé depuis par une R1200GS Adventure 30e anniversaire, plus courant.

  28. 29 novembre 2011 at 14:50

    Vos articles respirent le bon sens, un plaisir de vous lire. Venant d’un pays de liberté et du bonheur pour tout le monde, ou régné la caste « des insoumis » de toute sorte, les forces de l’ordre prélevé des PV mais directement et dans leur propre poche en faisons l’économie du papier et du stylo. Les motards de l’ordre sont en France en général cool et je les salue également souvent: CRS, Gendarmes et Municipaux.
    @oam – Vas voyager en moto en Europe et ailleurs , tu verras la différence.

  29. jack
    28 novembre 2011 at 21:33

    un bonjour ne coute rien « Jean Louis Fournier -je vais t’apprendre la politesse petit con 🙂 » tant il vrai que l’on ne fait pas toujours ce genre de travail que pour le plaisir, autant ne pas refroidir la relation d’entré. Quelques contrôles en général assez courtois, jusqu’à un dialogue surréaliste durant une remonté de file à 40 km:h avec warning « vous ne regardez jamais derrière vous » me dit une voix suave avec appui d’une main ferme mais néanmoins sans brusquerie « et pourquoi allumez vous vos warning, » bon vaut mieux rester poli dans ces moments là ils n’ont pas que cela à faire :-)), faut aussi chasser les portables au volant.

  30. Lucmarie CHARLES
    28 novembre 2011 at 16:44

    Bjr,
    Je confirme, c’est la réalité, ils sont très souvent cool avec les motard cool.
    30 0000 par an et pour ainsi dire pas de souci avec les forces de l’ordre, comme tu le dis tout est dans le respect de l’autre.
    Luma

  31. brisy
    28 novembre 2011 at 11:10

    hello bonjour,
    chouette un nouvel article! en saluant les motards sans toujours les voir précisément , ça m’est arrivé de saluer les « autorités »(motocyclistes?motards?) pas souvent de réponse, parfois un coup d’oeuil… bon ,je leur en veux pas trop occupés et puis comme tu le dis: pas fraterniser… pourquoi au fait? on n’est pas des ennemis?sans jouer au con (belle expression) ça m’est arrivé de rencontrer des gens qui inspirent le respect pour leur boulot pas très facile(et toujours dehors), et aussi des purs….. laissons à chacun le soin de remplir les vides ! j’avais noté ailleurs dans le blog le conseil d’enlever le casque lors d’un contrôle pour la courtoisie et le contact ,discuter avec diplomatie ;quand ça marche c’est super! on sent bien qu’en moto nous sommes toujours à la limite de la légalité tous les faufilages, tous les petits excès de vitesse (par rapport à celle indiquée), bref souvent le « gendarme » doit se dire qu’on abuse (s’il n’a pas d’expérience de la moto) et pour certains c’est vrai….La Belgique a donné l’exemple avec les nouvelles disposititons pour les remontées de files: en France entre la pratique des motards (même pépére) et la loi y a encore un sérieux différent
    cordialement
    marco

    • 3 décembre 2011 at 11:55

      Coucou à tous, salut Fabien, hello Brisy,
      Vrai. La Belgique a pris l’initiative de modifier la législation en faveur des motards pour les remontées de files. Le fait était toléré depuis toujours. Etonnant quand même, car en Allemagne, en Autriche et en surtout en Angleterre, les remontées de files ne sont pas bien vues, même côté motards.
      Que des Italiens, les motards roulent comme des vélos ; sur le bord droit de la chaussée… Difficile de mettre tous les pays européens sous une législation la plus proche possible.
      Les rapports avec la police sont aussi bien différents chez nous en comparaison avec la France.

  32. Benoit
    28 novembre 2011 at 10:32

    Super article, merci.

    Modèle, vous l’êtes un peu pour pas mal d’entre nous… Mais humain, c’est aussi bien : j’ai beaucoup aimé le « (…) et un SV m’avait un peu chauffé (…) »
    ; )

    De mon côté, interpellé la semaine dernière, dans le prolongement de l’A15 en direction d’Asnières et Porte de Clichy, juste à la sortie du premier tunnel. Je roulais sur la BAU, mais me suis rabattu avec prudence sur la voie du milieu avant de me faire prendre. Résultat, j’ai eu du bol : le CRS quarantenaire à l’accent du sud m’a annoncé que j’encourais « normalement c’est 135€ et plusieurs points pour la BAU, et 2 points et 90€ (si mes souvenirs sont bons) pour « remise tardive dans voie de circulation normale » ». Il m’a fait un peu de prévention, a apprécié mon attestation formation 7H 125cm3 [bientôt le A…] « ça, c’est bien ça, c’est très bien » – tout en sachant que c’était obligatoire depuis janvier. Il a ajouté que la BAU et ses bouts de verres étaient avant tout dangereux pour moi et mis en garde sur l’interfile, ce « couloir de la mort ». J’en suis reparti pour 22€ d’amende…

    Rester polis et attentif pendant le discours préventif de l’agent ont peut-être aidé…

    • oam
      29 novembre 2011 at 10:01

      cool,
      en fait il ne t’a extorqué QUE 22 euros…

      Si un jour un mec te met sa lame sous la gorge mais ne te prend que la moitié de tes sous n’oublies pas de garder cet état d’esprit.
       » trop cool l’agresseur,il ne m’a pris que ma montre,mon tel,25 roro et j’ai juste pris 2 tartes dans la gueule….. »
      Ha!ha!ha!
      Désolé mais moi quand on me VOLE des sous,je ne prône pas loe respect et la gentillesses.
      Syndrome de Stockholm…???

      • Benoit
        29 novembre 2011 at 17:43

        « oam »,
        Tu as l’air très remonté sur tout un tas de chose.
        Mais perso, je ne pense pas que le ton agressif que tu utilises puisse gagner la sympathie ici (certainement pas ce que tu cherches), encore moins l’adhésion.
        L’auteur de ce blog a le mérite d’écrire des choses censées liées à notre pratique du 2 roues, de faire naître une réflexion, d’ouvrir les perspectives de chacun d’entre nous ou tout bonnement d’apprendre. Il me semble qu’il a fait ses preuves sur le sujet.
        Bref, je serais d’avis que tu gardes un minimum de courtoisie et de respect dans tes propos, toi qui en demande tant dans le contenu de tes commentaires. Mais ce n’est là que mon avis, personne n’est obligé de le partager.

        • 3 décembre 2011 at 12:05

          Hello Benoit et « oam »,
          Pas mieux! Je voulais réagir aux propos d’ « oam » sans vraiment trouver les mots. Toujours eu des difficultés avec la grossièreté.
          La façon que tu as de traiter votre chef d’état est un peu légère et fort déplacée ; simplement vulgaire et ne permet aucune construction positive.
          Il est certain, « oam », que si tu prenais le temps de t’exprimer avec un peu plus de panache et d’originalité, tu serais un peu loin. Mais toi, je suis certain que tu es le meilleur d’entre nous.

      • frog
        18 décembre 2011 at 11:24

        au fait, camarade rebelle, t’es tarmo ?…..(:-))

        • oam
          18 décembre 2011 at 11:57

          Ave frère de la route,
          motard depuis toujours,mais pas rebelle plus qu’un autre,je n’ai juste pas habitude de tendre l’autre joue et je refuse de rentrer dans ce jeux hypocrite du « faites ce que je dis pas ce que je fais » que nous impose depuis trop longtemps les politiques et leurs protecteurs en bleu.
          Il y a pour moi 2 façons de voir les choses,soit courber l’échine sous les abus du pouvoir en place et râler inutilement après coup comme la plupart des français,soit accepter d’être « mal jugé » et garder mon honneur et mon amour propre avec les risques que cela peut comporter,mais on ne me verra jamais MOI pleurer parce que on a manqué de respect à ma profession ou me cacher derrière une carte et un costard afin d’imposer mon dictat et le traditionnel « outrage ».
          j’ai connu une époque ou les bleus n’hésitaient pas à « tomber le képi » lorsque le ton montait,maintenant juste des pleureuses sur-équipés et sur-armées cachées derrière le code pénal…
          Pathétique…
          bonne suite à toi.

          • Aviateur35
            18 décembre 2011 at 21:32

            Bonsoir Oam,
            « Tomber le képi » pour se battre, comme tu dis, est devenu risqué, pour les policiers et gendarmes. Ils risqueraient fort de perdre leur emploi. Ca n’en vaut pas le coup, même si ça doit en démanger certains.
            De toute façon, si tu cherches à te battre et que tu perdes, tu seras le premier à déposer une plainte à leur encontre. C’est humain. Et si ce n’est pas toi qui le fais, les témoins s’en chargeront.
            Le strict respect de la procédure est tout ce qui leur reste. C’est de toute façon beaucoup plus intelligent !
            Une question : tu ne roulerais pas en « rat bike » ?

            • oam
              19 décembre 2011 at 09:02

              Me battre…???
              Non non….je ne cautionne pas la violence gratuite,et pour ce qui est de porter plainte,je préfère pisser le sang que me rabaisser à demander assistance à l’ennemi…ha!ha!ha!!!
              Il faut choisir son camp et surtout s’y tenir.
              Pour ce qui est de mes bécanes,j’ai bien un « rat’s » (Chop 1000 Z) que je fais tourner à l’occaz mais je ne roule pas avec 7/7 sinon c’est conflit assuré tous les 5km avec les bleus,alors qu’il est 100% en règle et sécur,mais ne convient pas aux désidérata du nain et ses complices.
              Plaque de moins de 1m²,pot + bruyant qu’un scotaire, accessoires hétéroclites etc…et noir mat of course…
              Haaaaa….si les atteintes aux libertés individuelles n’étaient pas bafouées par ces nervis du pouvoir en place.

          • Achille
            21 décembre 2011 at 16:20

            Excellent le concours de baffes, le débat prend de la hauteur !

            • Masheo
              22 décembre 2011 at 13:58

              C’est bien de se mettre la rate  » au court bouillon » pour pas grand chose, Si je comprend bien d’attendre ton tour à la sécurité sociale te révulse, à la poste, de faire la queue et de ne pas passer devant tout le monde également ?
              Cette société te sort visiblement par les yeux et ton égo en prend un sérieux coup !
              Moi je m’en fout complètement cela fait partie du jeu de la société, ceux là veulent me faire la moral ? et alors j’ai la faculté de ne pas le montrer mais ça me rentre dans une oreille et ça sort de l’autre si tel est leur rôle ?, je rentre dans leur démarche et pour appuyer ( en bon hypocrite ) j’en rajoute une couche ce qui leur fait grand plaisir , j’évite surtout confrontation inutile, et mauvaise pour mes douleurs d’estomac!
              Si je suis en tort , j’assume! si c’est un simple contrôle routier , et qu’ils ont une envie furieuse d’être moralisateur grand bien leur fasse, une fois les gaz remis j’ai tout oublié , et je considère comme une parenthèse infime dans ma vie. ces quelques minutes d’un certain relationnel !!!!!
              Mais ça , il faut une certaine dose de philosophie pour le pratiquer.

  33. oam
    28 novembre 2011 at 10:10

    Des jumeaux qui ne prunent pas??!!!??

    Ça a existé,j’y ai moi même eu droit,mais dans une autre vie,un autre pays voir une autre planète
    (…)
    [SNIP]….point.

    Conclusion :
    Commentaire aussi utile que l’article qui le précède.

    – – –

    Réponse

    Tu ne m’en voudras donc pas de supprimer l’essentiel de ton commentaire à cause des propos diffamatoires et insultants qu’il contient.

    • oam
      29 novembre 2011 at 10:06

      Je ne suis pas du genre à en vouloir pour si peu,surtout que c’était à prévoir,je connais depuis le temps le côté moralisateur de ce site.
      La police c’est tous des gens comme tout le monde mais en mieux,et pis en plus ils sont cro cro zentils.
      Par contre,si on revient sur terre 2mn je suis plutôt enclin à dire que les propos tenus par tous sur la
      courtoisie ceci,politesse cela,respect et patati et patata…

      Le respect se gagne ,il ne s’impose pas…!!!
      Quand les bleus auront compris ca on aura fait un énooooooooorme pas évolutif.
      Les flics pédagogiques n’existent plus depuis le nain sur son trône car ils ont tous pouvoirs,ils ne bossent plus que pour leurs « bûchettes »,il suffit de se balader sur la toile pour voir le nombre d’entre eux qui s’en plaignent(mais persiste dans ce sous-métier,
      et en plus les pauvres,il faudrait les plaindre pour le cro cro dur cravail qu’ils font…???
      Ha!ha!ha! Personne ne les a obligé à signer.
      Venez sur la place de la défense (entre autres…) voir comment ils sont tout bien pédagogiques avec leurs lacrymo et leurs tonfa,je ne parle même pas du verbiage.
      Merci de ne pas dire que ce ne sont pas les même flics,car même costard,même patron,même motivation,même tête de …(auto-censure…)donc par manque d’effectifs (nos rangs grandissant de jours en jours..)bientôt ceux à moto devront rejoindre leurs collègues pochtrons bedonnants qui passent leurs soirées à tabasser la population qu’ils sont au départ sensés protéger.
      Population qui elle ne demande qu’à vivre…!!!

      « On veut manger à notre faim… »

      « Tiens…!! Salaud de pauvre…!!! »

      Aller,vas y modères et supprimes mon com,je sais qu’il n’est pas politiquement correct et ne va pas dans ton sens,alors fais comme toujours SUPPRIMES CE MESSAGE.
      La censure étant le maitre mot de ce site (pourtant au départ bien fait….) envers les subversifs et les insoumis dont je suis fier de faire partie.

      – – –

      Réponse

      Ben écoute, s’il est si mal fait et que tu te sens censuré, pourquoi y reviens-tu ?
      Personne ne t’y oblige…
      Quant au côté « rebelle » dont tu te dis fier, les gens qui s’en vantent relèvent pour moi de la posture. Un « vrai » rebelle ne le claironne pas sur les toits, il est, tout simplement. Tes écrits reflètent surtout beaucoup d’aigreur et de rancune, comme quelqu’un qui se sent exister en dénonçant et en insultant les autres parce qu’il ne possède pas de valeur par lui-même.
      C’est ton droit et ton choix.
      Mon devoir est d’administrer ce site et d’y empêcher les propos diffamatoires dont je peux être tenu responsable.
      Soit tu le comprends et tu t’y plies si tu veux garder le droit à la parole. Soit tu continues à te la jouer rebelle incompris et je te blackliste.

      • achille
        29 novembre 2011 at 19:35

        Maman un rebelle, et qui donne des leçons dis-donc !

        • oam
          30 novembre 2011 at 13:45

          Pour l’admi,j’ai au contraire dis que je trouvais ce site bien fait mais trop moralisateur à mon goût,je sais que la censure et les interdits de toutes sortes sont devenus sport nationale mais ne me fais pas dire…..
          Quant à mon côté rebelle(vous aimez bien ce terme dirait-on…) si vouloir vivre tranquillement sans être extorqué,spolié,escroqué,violenté et j’en passe,alors oui je suis un rebelle,et pour moi ceux qui acceptent ce sort sont soit des maso (qui y trouvent leur compte)soit des moutons qui ne savent plus lever la tête,ca sent bon le « bleu marine  » déçu par le nabot par ici…
          Une phrase qui en dit long,
          « acceptes ou je te blackliste… »
          Ça rappelle un peu « la france aime là ou quittes là… »Belle mentalité…
          « Donc en gros rentres dans les rangs ou dégages…!!! »

          Je vous laisse entre bleu et je m’en vais vaquer à mes occupations journalière ,c’st à dire claironner sur les toits,(là en l’occurrence je ne le fais pas sur les toits mais sur un parvis…)en attendant ce soir pour rejoindre des humains (pas des rampants ) et le prochain assaut de vos potes « super cool » qui ne supportent pas que l’on dorme sur des cartons…

          Plus ca va et plus ce pays me fait penser à la france des 40’s.
          40% de collabos,
          50% de péteux,
          10% de gens qui ont gardés leur fierté…!!!

          – – –

          Réponse

          Et un point Godwin…
          Tu as connu la France des années 1940 ? Et réalisé une étude statistique complète sur les opinions de la population française de l’époque ?
          Tu te crois libertaire, mais tu fonctionnes par clichés simplistes, tellement plus confortables intellectuellement.
          Bref, on ne va pas épiloguer. Je ne te demande pas d’aimer mon site ou ce pays, ce n’est pas mon problème. Je te demande de respecter mes opinions, mon travail, les autres lecteurs et la loi, tout simplement. L’administrateur d’un site est responsable pénalement des propos tenus sur son site, même s’il n’en est pas l’auteur.
          Alors si tu tiens à insulter tout le monde, tu te crées ton site, tu te démerdes et tu ne viens pas polluer le mien.
          Fin.

        • oam
          30 novembre 2011 at 13:50

          Des leçons???
          Ou ca????
          Pour prétendre à donner des leçons faut il encore se sentir supérieur à ses interlocuteurs,ce qui est loin d’être mon cas,mais pas celui de vos « maitres »,ceux que vous encensez.
          Ne pas aimer les flics et donner des leçons sont 2 choses distinctes,
          je n’ai aucune leçon à donner,je ne suis pas pédagogue à ce niveau.

          • 3 décembre 2011 at 12:19

            Coucou oam,
            Je pense que tu as tendance à mettre les gens dans des cases et à poser des jugements un peu hâtifs.
            Peut-être une petite tendance au sectarisme que de dire tel pourcentage de ceci, tel pourcentage de cela, etc etc… Fort réducteur comme vision de la société et surtout de l’humanité.
            Ne penses tu pas que la majorité des ‘bleus’ comme tu dis, ne tente pas de pratiquer son job avec conviction et passion. Les hommes politiques sont ils tous des profiteurs et des salauds?
            Serais tu de ceux qui deviennent tout de suite agressif face à un contrôle routier et prêt à en découdre tout de suite?
            As tu déjà remis en question tes comportements?
            N’aurais tu pas un problème avec l’autorité, tout simplement?

      • MARI René
        1 mars 2012 at 15:03

        Si tu es victime d’un cambriolage ou d’une agression ou simplement d’un voisin un peu trop envahissant, qui vas tu appeler à la rescousse ?
        Si ce n’est les « bleus »

        • oam
          1 mars 2012 at 16:57

          Un voisin bruyant,déjà tout dépend du genre de bruit et de sa fréquence,si c’est occasionnel pas de soucis,je ne suis pas un vieux réac de droite et vivant en collectivité je dois m’adapter un minimum au bruit des autres ou partir en rase campagne,maintenant
          si c’est régulier je vais le voir et en 2mn c’est réglé calmement entre êtres humains,
          je n’ai besoin de personne pour ca et je doute qu’à notre époque les flics se déplacent pour si peu,à part peut être dans les beaux quartiers et encore….
          Maintenant pour la cambriole,j’y ai eu droit déjà,et alors?
          On s’en remet,que du materiel,rien de grave et les keufs ne serviront à rien si ce n’est me faire perdre 3 plombes dans leur caserne pour une dictée.
          Idem pour les agressions,je ne suis pas un gosse je sais me défendre seul,pas besoin de nounou et encore moins de ces branquignoles.
          Plutôt tomber la tête haute que me rabaisser à demander de l’aide à des flics,et je sais de quoi je parle.
          Malgré la direction de merde que prend la france,elle n’est pas peuplée que de tapins à condés.
          J’ai une haine viscérale des flics je ne m’en suis jamais caché,et alors…??

  34. 27 novembre 2011 at 23:53

    Merci de cet article excessivement instructif même si la consigne de pas « jouer au con » est logique. 🙂

    • Seb1234
      29 décembre 2011 at 14:57

      Laisse moi deviner Oam. Tu as une plaque minuscule avec une police (de caractère) script du plus bel effet mais illisible, un pot sans chicane qui fait un braouf bien viril, des rétros carbone format briquet voire pas de rétro du tout et un casque coupe au bol, c’est ça ?
      Dans tous les cas, je sens que tu fais partie de la 2eme catégorie de motards, celle qui énerve bien les forces de l’ordre d’entrée de jeu.
      As tu songé qu’en fait ils étaient imbuvables du fait de ta propre attitude lors des premières minutes de conversation ?

      • oam
        30 décembre 2011 at 13:09

        Et non,pas de « micro plaque »,une plaque de 28cm x 6cm,caractères bâton noir sur fond jaune,il me manque donc 5mm de côté pour avoir les dimensions légales,ce qui n’a jamais empêché les radars de me flasher,comme quoi…
        Mais il est vrai que des affiches JC Decaux au cul des 2 roues est + pratique pour les prochains PV qui seront directement enregistrés sur les zolies boiboittes que les condés vont porter sur eux prochainement.
        J’ai une ligne de pot pas « Devile » chicanée qui fait beaucoup moins de bruit qu’une HD origine ou une BM série 5 de 1972.
        Casque intégrale,dorsale,bottes,toujours cuir en haut voir en bas(pas de chemisette l’été…moi…..),des rétro carrés à la place des ronds d’origine qui montraient mes épaules,je ne joue pas du rupteur ni ne fais de weeling de kéké au feu.
        En gros ton raisonnement ne tient pas avec moi,je ne supporte pas la marée chaussée certes,mais je suis 100% secur en bécane,ce qui n’est pas antinomique.
        Sommes toutes,je ne fais chier personne alors j’ai du mal à accepter qu’on vienne me faire chier,c’est tout.

        • Derf
          4 janvier 2012 at 17:09

          Bonjour,
          Première fois que je passe sur ce site et un article sur « les képis », comme Oam je ne les apprécient pas vraiment … j’ai 31 ans je ne me laisse pas marcher dessus, je ne suis pas un mouton …
          Mais je vais apporter quelques précisions sur mon cas, plusieurs se reconnaitront je pense. Je connais le code de la route mais il arrive que …. par exemple la vitesse, il n’y a pas à tortiller des fesses les limitations je n’y arrive pas et que ce soit voiture ou moto je joue souvent avec mon permis, un coup de gaz sur un boulevard et hop voilou les 100 qui s’affichent. Mais à chaque fois que je me suis fait arrêter que ce soit vitesse ou autre (oublie des papiers, remonté une rue à sens unique, feu orange un peu trop « mûre »…) je n’ai jamais, jamais rien eu les 12 pts sont intacts :p
          Il n’y a qu’une seule fois ou je suis tombé sur des cowboys, j’avais démarré un peu brusque avec une voiture double core en centre ville, les 2 motards m’ont bloqué au feu suivant, le premier « moustachu la quarantaine » commence à dire sur un ton bien sec que je roulais trop vite et que (mot pour mot) « Ce soir le préfet veut des permis et qu’il serait ravi d’avoir le mien ». Je me gare, je reste zen, je discute, ils ne pouvaient pas prouver la vitesse (je pense que j’étais à 80 grd grd max) ils m’ont fait souffler dans le ballon, contrôle des papiers, le tour de la voiture qui a duré trois plombes et là je vois les 2 messieurs qui sortent un livret, le pose sur le capot de ma voiture, ils fouillent dedans pendant 2 / 3 mins et là Mr Moustache vient me voir avec son petit sourire et me sort que j’ai de la chance qu’ils ne vont pas toucher à mon permis mais que j’avais droit à 90€ d’amende, je demande la raison et : « Usage intempestif du moteur ». J’ai gobé en entendant ça … la prune a été payée le lendemain …

          Tout ça pour en revenir au fait que si on reste calme, courtois, que l’on discute et que l’on reconnaisse son erreur, ça se passe le plus souvent bien. Mais bon faut pas tomber sur des cons c’est comme partout …

          • Aviateur35
            4 janvier 2012 at 21:31

            :-)))
            Il faut bien reconnaître que les libellés de contravention et que les articles de Droit en général ont la particularité d’être rédigés dans un français impeccable, parfois suranné. Mais là : « Usage intempestif du moteur », je comprends pas bien !! 🙂
            Fallait pas payer ; ça devait être de faux policiers ou gendarmes dotés d’un recueil de blaguounettes. C’était une fausse moustache :-))

            • Derf
              4 janvier 2012 at 21:48

              Tout bêtement c’est parce que je jouais avec mon moteur à l’arrêt donc au premier feu avant qu’il passe vert. J’ai pas su quoi répondre sachant que ça m’avait séché et contester une prune à l’époque ça ne m’est pas venu à l’idée.
              Mon moteur faisait du bruit (aucune modif sur la voiture rien du tt même pas le pot) je ne jouais jamais avec, ça m’insupporte ceux qui font ça comme avec les motos. Mais par contre j’avoue quand j’accélérais au démarrage le double core envoyait la sauce et j’avais tendance à avoir le pied lourd. C’est absolument tout j’aurais jamais du payer, mais en y repensant au final ça aurait été ma parole contre la leur ….

    • Seb1234
      29 décembre 2011 at 15:22

      Pardon j’ai répondu au mauvais endroit

      • Derf
        4 janvier 2012 at 17:17

        idem ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *