Les raisons de choisir une RT

Depuis son apparition, la gamme RT de BMW fait figure de référence en matière de moto de grand tourisme. D’abord en 800 et 1.000 cc dans les années 1980 , elle a évolué en 1.100 cc en 1996, puis en 1.150 cc en 2001 et enfin en 1.200 cc en 2005. La RT, un choix par défaut ? Pas seulement…

D’abord une précision.
La RT incarne pour moi la meilleure moto de grand tourisme actuellement disponible.

Pourquoi ? Déjà, les prétendantes à ce titre ne sont pas nombreuses.
Les Honda GL 1800 Golwing et BMW K 1200 LT ? Ces paquebots sont trop gros, trop lourds à mon goût, pas à leur place ni en ville, ni sur toute petite route tortueuse. A ranger dans la même catégorie que les grosses Harley.
La Yamaha FJR 1300 ou la BMW K 1200 GT ou la Kawasaki GTR 1400? On est là dans le tourisme dit « sportif », avec notamment une position plus en avant, une moindre protection (sauf la K12GT), une autonomie de moins de 350 km hors réserve, digne d’une routière, mais pas d’une GT.

Qui reste-t-il en lice ?

La RT donc, la Honda ST 1300 Pan European, la Moto Guzzi 1200 Norge… Eventuellement la Honda Deauville 700 en entrée de gamme et la BMW GS Adventure pour les amateurs de passages hors bitume. Et depuis 2012, la Triumph 1200 Trophy, copie quasi conforme de la RT !
Dans un autre style, les BMW K1600GT et GTL.

Réglons son compte vite fait à la Honda NTV Deauville, 650 ou 700.
Moto certes sympathique (elle a été ma première moto), avec un excellent rapport qualité/prix/fiabilité, mais elle manque de tout : de puissance, de couple, d’autonomie, de capacité d’emport, voire de protection en version de base.

La GS Adventure (en 1150 ou 1200 cc) dispose de nombreux atouts (confort, fiabilité, polyvalence, capacité d’emport inégalée, autonomie record), mais manque de protection, même si le modèle 1200 Adv. a été amélioré sur ce point grâce à sa bulle. D’ailleurs, c’est celle que j’ai choisie depuis 2005 (R1150GSA), choix renouvelé en 2010 avec une R1200GSA.

La BMW K1600GT serait pour moi quasi parfaite, s’il n’y avait ces à-coups de transmission et cette boîte de vitesses « en plastique » au fonctionnement très désagréable. Sans compter la frustration du bridage français qui l’ampute de 40% de sa puissance et d’une partie de son couple.
Les prochains millésimes et la fin du bridage résoudront peut-être ce souci.

La Guzzi 1200 Norge ?
Une vision un peu décalée, qui tente de copier la RT tout en essayant de s’en démarquer. Un moteur sympathique, issue du 1100 de la Breva réalésé à 1150 cc (et non à 1200). La Norge, c’est d’ailleurs une Breva sur laquelle Guzzi a plaqué un carénage et une bagagerie mal intégrée. Les suspensions souples, voire molles, favorisent le confort, mais la pénalisent dans toute tentative de conduite sportive avec une faible garde au sol et une béquille centrale qui ne remonte pas assez.

La vraie concurrente de la RT, à une époque, a été la Pan, la Honda ST 1300 PanEuropean.
Elle serait presque parfaite : très bonne autonomie de près de 400 km avant réserve (double réservoir de 29 litres dont cinq de réserve), excellente maniabilité, un moteur quatre cylindres en V onctueux, coupleux et performant, système de freinage parfait (couplé Dual CBS, assisté, ABS), selle confortable, bonne capacité d’emport… Certes, la protection du haut du corps s’avère un poil en retrait par rapport à la RT, la bulle génère des turbulences.
Mais surtout, il reste cette tenue de cap aléatoire, cette sensation de louvoiement quand le vent se lève ou que l’on se trouve derrière un camion, surtout à haute vitesse. Rien de dangereux, mais cela génère un sentiment d’insécurité, toujours sensible sur le modèle 2007, même si Honda a amélioré les choses par rapport aux premières versions.

Reste donc la reine RT.

Pas un hasard si la seule alternative valable à ce jour (2012) est la Triumph 1200 Trophy nouvelle version, qui est en fait une copie de la 1200RT, légèrement améliorée sur certains points (équipement), légèrement en retrait sur d’autres (freinage, poids).

* * *

Sans altérer un concept qui fédère depuis 20 ans les adeptes de la moto GT (carénage intégral très protecteur, valises latérales rigides de série, moteur bicylindre à plat privilégiant le couple, selles confortables), la RT peaufine au fur et à mesure de ses versions ce qui peut l’être, notamment dans le domaine de la sécurité.

Surtout au niveau du freinage d’abord avec l’ABS sur la R1100RT, puis avec le système couplé et assisté BMW Integral EVO sur la R1150RT, modifié en Integral Sport avec une nouvelle centrale de calcul ABS (plus rapide et moins intempestive) sur la 1200RT.

Au commencement était l’ABS (AntiBlock Braking System) qui empêche tout blocage de roue, en théorie.
Dans la pratique, un freinage à la fois très puissant et très brutal parvient à bloquer pendant une ou deux secondes la roue avant ou arrière. A l’inverse, la centrale ABS se déclenche parfois intempestivement et relâche les freins dès qu’elle détecte une perte d’adhérence, notamment sur une bosse, un trou, une bande blanche, des gravillons… Grosse frayeur à la clef ! Le perfectionnement progressif des centrales ABS permet de limiter ces déclenchements intempestifs.

Deuxième étape, le freinage couplé, dit Integral ou Integral Sport.
Concrètement, quand vous freinez à la main (au levier) ou au pied (à la pédale), le système répartit automatiquement le freinage entre l’avant et l’arrière, avec une proportion d’environ 70% vers l’avant et 30% vers l’arrière. Là aussi, dans la réalité, le système accorde une légère priorité aux freins sollicités par la commande utilisée. Si vous écrasez le levier, il freinera d’abord fortement de l’avant avant de répartir vers l’arrière.
Plus fort encore, ce répartiteur de la force de freinage s’avère adaptatif et dynamique: il dirige de manière optimale la pression la pression vers chacune des roues en fonction des forces qu’elles sont capables de transmettre. Ainsi, lorsque la moto emmène passager et bagages, la charge sur la roue arrière est mise à profit pour transmettre un couple de freinage accru sur l’arrière.
Dans ces conditions, pourquoi garder la pédale de frein arrière, sachant que l’on dose bien mieux avec la main ?
C’est que tout le monde n’a pas été convaincu par le freinage couplé. Notamment les adeptes de la conduite « sportive » qui apprécient de freiner de l’arrière (et seulement de l’arrière) en entrée de virage, pour asseoir la moto sur ses suspensions et lui conférer une meilleure stabilité.
Pour eux, BMW a créé l’Integral Sport, à couplage partiel. Si vous freinez au levier, le système répartit entre avant et arrière. Mais si vous freinez à la pédale, il n’applique le freinage qu’à l’arrière.

Troisième étape, le freinage assisté, dit EVO.
Un « amplificateur de force » hydraulique augmente la puissance de freinage jusqu’à 20%, tout en réduisant l’effort d’actionnement du levier d’environ 15% pour une puissance d’arrêt égale. Combiné au couplage, le système permet de diminuer de 50% l’effort sur le levier par la main. Plus besoin d’écraser le levier de frein, un freinage à deux doigts suffit.

Enfin, pour couronner le tout, le système BMW EVO Integral assure un autocontrôle permanent des fonctions du feu arrière et du feu stop ainsi que le niveau du liquide.
En cas de défaillance du feu arrière, il bascule sur le feu stop en modulant l’intensité du faisceau pour le rendre moins lumineux.

Bref, le système de freinage sur RT est un des tout meilleurs au monde et il participe grandement au sentiment de sécurité que l’on ressent à sa conduite.

* * *

Mais il existe d’autres raisons de privilégier ce modèle parmi les autres représentants des motos de grand tourisme.

Cinq bonnes raisons.

1- La sécurité

Avec ce qui précède, vous comprendrez que c’est l’atout majeur de la RT. Passive ou active, elle n’a pas son pareil dans la production concurrente actuelle. Les suspensions Telelever (à l’avant) et Paralever (à l’arrière) assurent en permanence une assiette horizontale et stable en limitant la plongée lors des freinages et la remontée du nez à l’accélération. Résultat, plus de confort, plus de gigue avant-arrière pour le passager et une moindre sollicitation des pneus et des plaquettes de freins puisque le transfert des masses est réduit.

Avec une excellente rétrovision par la magie de ces miroirs positionnés plus bas que le guidon et intégrés au carénage (ils participent du coup à la protection contre le vent), une bulle réglable, un moteur dont les cylindres proéminents vous assurent de ne jamais rester coincé sous la moto, un éclairage puissant, haut placé, facilement réglable (sur la 1150) et intégrant des feux anti-brouillard (sur la 1150) de série qui permettent de prendre le relais en cas d’ampoule de feu de croisement grillée… N’en jetez plus !

Pour moi, c’est simplement la moto la plus sûre du monde.

2- L’équipement à outrance

La RT, c’est la sophistication des berlines BMW avec juste deux roues en moins. Non, il n’y a pas la climatisation, cela reste une moto, mais qui a dit qu’une moto devait nécessairement être inconfortable et rustique pour rester une « vraie » moto ? Le confort participe à la sécurité et au plaisir de rouler, surtout sur long trajet. Les « accessoires » BMW sont loin d’être superflus, à l’opposé de la notion de gadget. Le FID, la « petite télé numérique », donne l’heure, le niveau d’essence, la température de l’huile moteur et le rapport de boîte engagé. Avec l’ordinateur de bord en option sur la 1200, vous avez accès à la consommation moyenne, le kilométrage restant, la température extérieure, un indicateur d’alerte verglas, le niveau d’huile moteur, voire la pression des pneus.

Il fait froid ? Mettez les poignées chauffantes (voire la selle chauffante sur la 1200) et oubliez le gel. Brouillard ? C’est l’heure de faire travailler les deux anti-brouillard (de série seulement sur la 1150, sinon e option par feux additionnels). Un bouchon ? Enclenchez les warnings, vos suivants seront avertis et les voitures s’écarteront devant vous. Un long trajet monotone sur autoroute ? La radio, le lecteur de cassettes ou de CD (selon les versions) vous aideront à passer le temps. Pas le sens de l’orientation ? Vous avez deux prises de bord à votre disposition pour un GPS, un lecteur MP3, un intercom avec votre passagère, un gilet chauffant…

3- La modularité

Vous êtes très grand ou très petit, fil de fer ou gros plein de soupe ? Pas de problème, la RT s’adapte. Selle réglable sur trois hauteurs de série, avec la possibilité d’une selle basse (moins confortable toutefois) ou à l’inverse d’une selle rehaussée. Idem pour la bulle: si le réglage maximal n’est pas encore assez protecteur pour vous, vous pourrez mettre une bulle haute ou une bulle haute ET large.

Et vous trouverez chez les accessoiristes spécialisés (Wunderlich, Touratech) de quoi optimiser votre position de conduite : repose-pieds réglables en hauteur pour le conducteur et /ou le passager, rehausses de guidon, sélecteur élargi, pédale de frein plus large, amortisseurs Ohlins haute performance…

Vous aimez que ça brille ? Moyennant quelque menue monnaie, vous pouvez avoir les tubes d’échappement chromés, les couvercles de liquides de frein et d’embrayage chromés, les embouts de demi-guidons chromés, les vis de carénage polies, les pare-carters en plastique ou en titane… Voire remplacer tous les bouchons de vidange en bête acier par d’autres en inox poli, avec une protection de té de fourche en carbone, un passage de roue arrière en carbone, un prolongateur de garde-boue avant, une bavette de plaque arrière…

4- Tailler la route en confort

Vous aimez rouler ? Rouler loin, longtemps, pas forcément vite, mais sans vous traîner et sans exclure une petite pointe de temps en temps ? Vous jubilez à l’idée de traverser la France en une seule étape de 1.500 km sans dételer et en arrivant frais et dispos ? La RT est faite pour vous.

Possible que vous vous fassiez parfois doubler par quelque prétentieux en sportive ou roadster bruyant qui ne daignera pas vous accorder un salut, persuadé que vous conduisez une motomobile alors que lui pilote un engin de compétition… Pas d’inquiétude, attendez quelques kilomètres et vous pourrez lui adresser un petit signe de la main quand il aura rendu la sienne d’épuisement. Ou il suffira d’attendre qu’il s’arrête au bout d’une heure pour ravitailler en essence son engin de torture glouton. Vous aurez alors le choix entre le dépasser sereinement ou lui payer un café pour l’aider à reposer son anatomie courbatue tout en montrant que vous ne marinez pas dans le même sectarisme.

5- Soigner votre passager

Contrairement aux adorateurs du bout de bois et de l’insert de mousse minimaliste, vous considérez que vos passagers, et surtout la compagne de vos jours heureux, méritent un profond respect. Vous lui réservez donc un accueil digne de ce nom sur celle qui accompagne elle aussi vos plus belles journées pour que le ménage à trois se passe au mieux. Non content de lui offrir une selle confortable (quoique glissante d’origine), vous lui proposez une capacité d’emport de bagages suffisante pour ses petites affaires indispensables (sans qu’elle ait à supporter un sac à dos de 30 kilos), une protection et un confort de route sans égal (amortisseur arrière réglable facilement en détente et précontrainte), à tel point que certaines s’endorment en attendant d’arriver (vécu).

Afin de vous assurer qu’elle ne dort pas et démontrer que la moto n’est pas (toujours) un plaisir solitaire, vous pouvez même pousser le vice jusqu’à faire installer un intercom intégré à la moto.

* * *

Cinq (moins) bonnes raisons.

1- Entretenir le doute

Prenez-la en peinture bleue, choisissez un casque modulaire de même couleur et une veste unie sombre, si possible avec des bandes réfléchissantes. Vous verrez, c’est magique !
A votre approche, les voitures ralentissent et s’écartent pour vous laisser passer. Les bavards jettent leur téléphone portable (vécu), les étourdies bouclent leur ceinture de sécurité. Les temps sont à la répression, vous participez donc plus ou moins volontairement à la dissuasion en assurant une (fausse) présence étendue des forces de l’ordre sur la route. Vous constaterez à quel point la peur du gendarme simplifie vos déplacements.

Bien entendu, cela implique de votre part un comportement en adéquation, responsable, civique et respectueux des autres usagers.

2-Toiser vos semblables

Arborer un port altier à moto, une position de conduite « sénatoriale » qui sied particulièrement aux bedonnants, un champ de vision élargi pour les grands… Et une image de sérénité, de sérieux pour tous. Au feu rouge, quand les kékés restent le dos courbé sur leur guidon bracelet, votre regard est à hauteur de l’habitacle de ces gros 4×4 urbains prisés par certaines femmes des beaux quartiers (votre voisine ?) en mal de protection dans la jungle urbaine prétendûment hostile. Loin de les agresser, votre regard (et la musique de la motoradio) les apaise et leur donne une image positive de la communauté motarde que vous incarnez, en preux seigneur de la route.

3- Perpétuer la tradition du flat-twin

Intégriste du moteur bicylindre à plat, le seul « vrai » moteur BMW, chargé d’histoire (depuis 1923) et de symbolique ? Ou adepte de la moto discrète, sobre (de ligne, de bruit comme de consommation d’essence), au ronronnement de la Deuche de votre jeunesse (voire de tondeuse à gazon, disent ses détracteurs) ? Amoureux du bicylindre au couple de tracteur, qui ne rechigne pas à monter rageusement dans les tours tout en assurant une maniabilité diabolique par son centre de gravité très bas ?

Il y en a pour tous les goûts, l’important est que vous soyez fier de rouler sur une série R à moteur Boxer (car les deux cylindres opposés fonctionnent comme les poings d’un boxeur).

4- Afficher votre pouvoir d’achat

BMW produit des motos chères à l’achat. C’est comme ça, ça s’explique, ça se justifie éventuellement plus ou moins… mais ce qui est sûr, c’est que ça se sait. Cette image de luxe, de confort bourgeois, de fiabilité, de rigueur germanique a été bâtie sur des décennies de marchés d’administration et la proximité avec les grosses berlines de la marque à l’hélice. Sans tomber dans le travers d’une K1200LT aux volumes pachydermiques, vous ne dédaignez pas montrer que vous avez les moyens et vous optez pour une routière efficace, facile à mener et qui préserve votre standing.

Avantage : vous pourrez aller au bureau en costume sans le salir, même en cas de pluie, avec un petit casque léger qui n’abîmera pas votre brushing et de fins gants de cuir italien. Ne venez pas pleurer le jour où vous glisserez longuement sur le bitume et finirez au service des grands brûlés pour avoir négligé les équipements élémentaires de protection.
Inconvénient: il n’y a pas que des habitués de la carte Platinum parmi les BMistes. Même en faisant prendre vos rendez-vous à l’atelier par votre secrétaire, vous risquez de croiser parfois des coursiers, des routards au long cours (voire aux cheveux longs et gras), des motards de presse, et peut-être même, comble de l’horreur, des passionnés qui s’endettent pour se payer une RT et poussent le vice jusqu’à en assurer eux-mêmes l’entretien.

Il s’avère certes pénible de voir l’image de la marque « premium » dégradée par ces va-nu-pieds, mais que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde et puis, quelque part, ce sont surtout eux qui assurent la réputation des Béhèmes, plutôt que vous, non ?

5- Laisser l’entretien aux professionnels

Les gants, c’est fait pour tenir un guidon, pas une bombe de graisse ! La RT est une moto propre qui tient à garder son carénage immaculé. C’est pourquoi vous consentez à glisser quelques piécettes dans un lavage à haute pression pour effacer les traces de la dernière pluie, mais il reste hors de question que votre précieux temps libre soit sacrifié sur l’autel de l’économie.

Et puis, qui sait ? Si vous commenciez à vous y intéresser, vous pourriez découvrir que l’entretien d’un flat-twin n’est pas si compliqué que ça, qu’il est agréable de rouler sur une moto qu’on a soi-même bichonné. Et peut-être même qu’un jour, vous pourriez attraper le virus du travail manuel bien fait. Vade retro Satanas !

* * *

Curieux de savoir quelle faune chevauche ces destriers ?
A lire les témoignages de centaines d’utilisateurs de RT, à rouler avec certains d’entre eux, c’est clair: on ne choisit pas d’acheter une RT par hasard, quel qu’en soit le modèle.

Je ne vais toutefois surtout parler ici que des modèles que je connais et sur lesquels nous bénéficions d’un bon recul avec les années, c’est-à-dire les R850RT, R1100RT et R1150RT, millésimes 1995 à 2004.
Ces commentaires restent vrais pour l’essentiel à propos de la R1200RT qui a été présentée en décembre 2004, date à laquelle j’ai écrit ces lignes, et commercialisée à partir de janvier 2005.

Acquérir une RT, c’est d’abord croire en l’image de la marque BMW, en accepter les choix en matière de conception moto, comprendre comment et pourquoi « aucune moto n’est pensée comme une BMW ». Tout en restant conscient des lacunes et des améliorations possibles (voire conseillées) car si cette moto remplit bien sa mission et affiche une polyvalence remarquable, elle reste loin de constituer la moto parfaite…

Ce rêve de gosse ou de jeune motard que l’on réalise enfin, parfois au bout de dizaines d’années, c’est reconnaître enfin que « la vérité en Boxer est ailleurs » !

Sur une BM à moteur bicylindre à plat, plus encore sur une RT, on ne parle pas (ou peu) performances, ou du moins pas en termes de vitesse de pointe.
Il faut en être arrivé à trouver son plaisir ailleurs que dans l’accélération type « coup de pied au c.. » ou la vitesse de pointe. Tout en sachant que grâce à sa polyvalence, la RT vous apportera du plaisir dans tous les autres compartiments de la conduite: confort, maniabilité, vivacité, angle, autonomie, maîtrise du freinage, en solo comme en duo, sur tous types de routes (du moment qu’il y a du goudron, et encore), sur tous les revêtements et par tous les temps, de jour comme de nuit.

Ce que l’on ressent au guidon d’une RT ?
Une sensation de sécurité phénoménale, un confort royal (même pour le passager), une maniabilité hors pair, une vivacité étonnante pour son gabarit.
Conduire sur le couple du bi-cylindre (entre 3.000 et 5.500 tours par minute), sans toucher les freins, uniquement avec le frein moteur conséquent, c’est le pied !
La RT, c’est aussi la facilité d’entretien grâce au cardan et à des révisions prévues tous les 10.000 km.

Gros défaut: un poids omniprésent à l’arrêt, qui rend les manoeuvres délicates malgré le centre de gravité placé très bas, sans parler des frayeurs au débéquillage et de la nécessité de bien réfléchir avant de se stationner.
L’allonge n’est pas non plus le fort du moteur.

Un compagnon de route, Jean-Charles, donne son sentiment:
« Pour les bonnes accélerations de ouf, c’est clair, c’est plus vraiment ça ! Par contre, pour partir en virée avec femme et bagages, y a pas photo… Et quel plaisir de pouvoir rouler toute la journée en étant à peine fatigué. Pour les plaisirs mécaniques, c’est le couple de tracteur (au moins pour le 1150) qui est vraiment sympa. Au final, il faut essayer le flat BM pour en tomber amoureux. C’est ce qui m’est arrivé. Mais bon, les goûts et les couleurs… »

Le fondateur de la liste RT, Daniel dit « Merlin », privilégie une vision plus rationnelle:
« C’est vrai qu’une RT est un sacré investissement, mais je dois dire que franchement on en a pour son argent.
1) un cardan
2) une protection au top : le carénage de la RT est très bien foutu, protection impeccable y compris les jambes
3) une vraie GT avec valises, grand confort y compris pour le passager, autonomie (entre 300 a 400 km)
4) un freinage d’enfer avec ABS, Telelever-Paralever, freinage assisté… Vraiment une plus grande sensation de sécurité
5) malgré ses airs éléphantesques, la RT est surprenante sur route viroleuse, à faire pleurer plus d’un kéké en hypersport
6) de même, elle passe très bien dans les bouchons et est surprenante de maniabilité
7) c’est vraiment un investissement puisque les RT se revendent très bien en occasion »

Thibault résume simplement:
« Bien sûr, la RT n’est pas parfaite, mais de toutes les motos que j’ai essayées, c’est celle qui se rapproche le plus de la perfection.
C’est une moto qui marche très bien et surtout qui te permet de rouler vite et longtemps, il y a une super protection et elle tient la route comme tu n’imagines même pas dans les virages rapides.
Pour le reste, je crois que lorsque tu auras fait un petit tour avec, alors tu sauras…
Pour ce qui est des défauts (et oui je suis lucide malgré tout) :
– c’est dommage qu’elle s’arrête à 200km/h, mais ça suffit largement pour abandonner son permis à jamais ;
– le bruit du moteur est un peu bizarre, un drôle de mélange entre le tracteur John Deere de mes parents et la tondeuse Husqvarna d’à côté, mais ça reste pas trop bruyant et avec la radio, ça va ;
– les valises sont étrangement moulées ;
– les valises toujours sont très laaaarrrrrggggeeees en ville ;
– la RT est lourde. Comme nous tous, tu la feras tomber au moins une fois à l’arrêt, Sainte Gamelle 😉 priez pour nous!
– la pédale de frein est trop brutale, la poignée permet de mieux doser le puissant freinage ;
– la RT est faite pour des Allemands de 3m80 de haut, la selle en position basse s’impose et c’est parfois limite même pour un bébé d’1m80.

Même son de cloche chez Arnold:
« Passons tout de suite à la conclusion : la RT est la moto la plus homogène que je connaisse pour rouler, rouler, rouler…
Les plus : très confortable (selle et suspensions), bonne autonomie (consommation faible et volume réservoir), très bonne protection (pieds, jambes, buste, tête et mains), très bien équipée d’origine, moteur très coupleux, mécanique très accessible, révision tous les 10.000 km (ce qui fait que ces deux derniers points réunis, le coût
d’entretien est faible), maniabilité et vivacité de folie pour son gabarit, tenue de route époustouflante (vive les virolos), un freinage EVO ABS intégral très efficace et sûr.
Les moins : un moteur un peu asthmatique, assez rugueux, manquant d’allonge et qui peine à prendre ses tours, une boîte un peu raide à froid (cela s’améliore un peu à chaud et avec le rodage de 50.000 km), un freinage pouvant surprendre à la pédale et déroutant (freinage résiduel : dangereux en cas de contact coupé, je ne parle même pas de la panne).

A propos des pannes et autres incidents, Yves rappelle:
« Comme n’importe quelle machine neuve, il peut y avoir des problèmes qui sont résolus en garantie (maintenant deux ans) et même au delà. Tout dépend des qualités de ton concessionnaire et du relationnel.
Compte tenu des conditions de circulations actuelles (répression oblige), autant rouler « secure » sans pour autant se traîner et se faire plaisir sur les routes viroleuses des montagnes, là où il n’y a pas de radar.
Moralité, rouler futé pour rouler longtemps. »

Pierrot, qui a connu quelques soucis, souligne:
« Je fais une distinction entre les qualités d’une machine et celle des hommes qui représentent la marque… C’est parce que je suis passionné par ces machines que je ferai tout pour que ce plaisir ne soit pas gâché par ces « représentants » !
Je ne serai jamais du genre (que j’ai déjà vu) à dire « j’ai eu des soucis avec ma BMW, donc je change de marque… » Je préfère me battre pour que cela n’arrive plus !
Pour en revenir à cette moto, un mot me semble représenter une synthèse de ses qualités: SERENITE ! Même pour les débutants comme moi dont c’est la première moto ! »

Un habitué de la RT, Pierre alias « Tricé », se rappelle:
« Perso, mon approche du RT est une longue histoire. La première fois que je l’ai essayée, j’en suis redescendu en jurant qu’on ne m’y prendrait pas, j’y suis revenu une seconde fois un an plus tard et mon point de vue avait évolué, sans être suffisant pour me convaincre. Et puis la troisième fois a été la bonne. Mais il m’a fallu du temps pour faire le tour de la bête.
Aujourd’hui, après 100.000 bornes au guidon d’une RT, il ne se passe pas une fois où je me dis que cette moto est extraordinaire.
Bref, pas de coup de foudre, mais un truc qui s’installe, qui devient plus profond et qui dure. »
Depuis, Tricé en est à sa troisième RT.

Un nouveau venu, Jean-Michel, raconte son parcours:
« J’étais à la recherche d’un compromis sport/GT idéal.
Les préjugés faisaient que je lorgnais plus du côté d’une Ducati ST (2 ou 4), mais en affinant mes besoins, en faisant mes petits calculs, je voulais aussi un cardan, une moto pour le duo, mais toujours cette envie d’une moto « fun » avec laquelle je pourrais transporter Madame et les bagages, épargner ses lombaires… tout en m’amusant de temps en temps ; bref concilier l’inconciliable.
J’ai regardé les Guzzi, pas assez confortables. Les Honda ne me plaisent pas. La FJR, compte tenu des problèmes de fiabilité et de l’équipement proposé pour le prix… bof !
Un jour, j’allais fantasm^^^regarder les nouvelles Aprilia RSV, qui trônaient dans le même showroom qu’une R1150RS (et moult flats BMW…) qui semblait représenter plus ou moins le Saint Graal pour moi: cardan, confortable et apparemment légèrement orienté sport.
J’ouvre les discussions, mais petit à petit, je me suis laissé gagné par l’idée d’essayer aussi une RT.
Rendez-vous pris pour un essai en duo avec madame.
Et là, j’avoue qu’en un peu plus d’une heure d’essai, j’ai bien été obligé de redéfinir ce que pouvait être le plaisir à moto !
Ce n’est certes pas une sportive, mais le flat répond présent quand on le sollicite (même en sixième, si ce n’est pas foudroyant, c’est amplement suffisant), la tenue de route est impressionnante, y compris sur mauvais
revêtement et le confort royal ! La bulle électrique est loin d’être le gadget que j’imaginais, mais une formidable invention, elle permet de passer d’un (gros) roadster avec vent dans la quiche à une GT à la protection presque parfaite pour moi (il manque un chouia de hauteur de bulle pour mes 193 cm).
La seule chose qui m’ait dérouté les premiers kilomètres, ce sont les freins ! T’as simplement l’impression que t’es le meilleur freineur du plateau MotoGP ! Délicat à basse vitesse, mais on s’y fait très vite ; c’est un régal dés qu’on roule.
Pour finir, j’ai découvert une moto attachante, avec laquelle je me suis amusé sur petite route, sur route rapide, c’est tout simplement la classe Pullman et en ville, elle se comporte mieux qu’honorablement. Si on ajoute à ça l’autonomie et la capacité d’embarquer ce qu’il faut en bagages, je n’ai pas hésité à signer la promesse d’achat. »

Alors, convaincu(e) ?
;o)

 

  164 comments for “Les raisons de choisir une RT

  1. 31 mars 2014 at 11:46

    Bonjour,

    J’ai dévoré ce site, passant actuellement mon permis A, à 40 ans. Vos conseils m’ont beaucoup aidé pour préparer le plateau que je passe sous peu. Je suis plutôt à l’aise avec la moto école sur le lent. J’aime même beaucoup ça. Je mesure 1m90 pour 85 kg, donc elle ne me semble pas lourde du tout. Et vos conseils sur le placement du corps et du regard, assisté par un moniteur très pédagogue me permettent de réussir le parcours assez facilement.

    La sécurité est ma priorité et je me pose des questions concernant la maniabilité.

    Une RT 850 ou 1100 serait-elle compatible avec mon statut de débutant ? Sachant que je ne suis pas un fana de vitesse sur route (j’irai sans doute sur un circuit si cela me titille). Que mes parcours seront mixte (voie rapide / Autoroute et ville).

    Mon choix se tournera évidemment vers une occasion autour de 3500 euro. Kilométrée donc.

    Si oui, quels conseils pourriez vous me donner quant à l’achat, mais surtout pour les premiers pas avec cette moto.

    Merci d’avance !

    Karim

  2. Max
    17 février 2014 at 11:35

    Bonjour,

    tout d’abord un grand bravo pour le site !

    Je n’ai jamais conduit de BM et songe à en acheter une d’occasion kilométrée !

    j’ai une question concernant le freinage, sont ils tous couplé avec ou sans abs ?

    Je m’explique :

    Si par exemple j’achéte une 1100/1150 RT dont l’abs ne fonctionne plus, celà veut il dire que je freine du frein avant avec le levier, et du frein arriere avec la pied droit ou bien le freinge couplé du levier de frein ( qui doit gere donc l’avant et l’arriere en même temps) avant fonctionne toujours mais sans ABS ?

    C’est une queston qui peut vous paraître bénine pour avertis que vous êtes, mais qui ne l’est pas pour l’amateur que je suis.

    Bonne route

    • FlatFab
      18 février 2014 at 22:34

      Toutes les motos BMW ne possèdent pas le freinage couplé et assisté avec ABS (BMW Evo Integral).
      Si tu parles seulement de la gamme RT, et plus spécialement des R1100 et R1150, elles n’ont pas forcément toutes l’ABS, c’est toujours resté une option. La plupart des 1150 sont toutefois équipées de cette option ABS.
      Le freinage couplé Integral EVO va forcément avec l’ABS, me semble-t-il.
      Je pense que le couplage des freins passe par la centrale ABS. Si celle-ci est défaillante, il n’y a plus de couplage. Je confirme cela dans la semaine.

  3. Bidul
    21 janvier 2014 at 22:12

    Salut Flatfab !
    J’ai déjà eu l’occasion de te l’écrire, mais encore bravo pour ce site qui est une mine d’or pour celui qui prend le temps de le lire.
    Je viens d’obtenir le précieux sésame, et je m’oriente vers une 850 rt.
    Les occasions ne manquent pas… Les modèles non plus d’ailleurs.
    Je suis partagé entre les modèles produits jusqu’en 2001 et ceux produits après. J’ai lu que les « anciens » modèles n’ont pas de 6eme vitesse et que des vibrations se font sentir à allure soutenue… À l’inverse des modèles produits à partir de 2002.
    L’utilisation prévue est la ballade exclusivement, je conserve mon scooter pour la semaine.
    Mon hésitation est légitime et il vaut mieux s’orienter sur un modèle de 2002 et après ou les « critiques » sur les modèles antérieurs à 2002 sont quelques peu excessives ?
    Te sachant grand amateur de BMW, j’attends avec impatience ton avis !
    Merci.

    • FlatFab
      27 janvier 2014 at 00:37

      Pour une R850RT, je recommande définitivement les modèles post-2001, l’amélioration est nette et la fiabilité meilleure.

      • Bidul
        23 mars 2014 at 19:26

        Merci Flatfab !
        Finalement, j’ai choisi une 1150 RT de 2003 avec 85000 km.
        Je l’ai acheté hier et j’ai fait quelques 200km : que du bonheur !!!

  4. Scarb
    5 janvier 2014 at 20:48

    Bonjour FlatFab

    Toujours aussi superbe ce site, bravo et très bonne année à vous et à vous lecteurs!
    Voilà je suis l’heureux propriétaire d’une nouvelle 1200 GS « à eau » et évidement ce n’est que du plaisir. Sans mentir c’est la meilleure moto que j’ai possédée à ce jour. J’ai fait près de 15.000 Km en 6 mois (avec les vacances et quelques balades mémorables là dedans). Brèf RAS, elle est parfaite. Et par ailleurs je serais ravi de voir vos critiques sur ce modèle et pourquoi pas une comparaison entre la RT et la GS??
    A ce propos, un doute m’étreint. j’ai fait un ‘petit’ crash récemment (pleinement dans mon ‘droit’: le truc imparable- un jeune fille qui sort d’un emplacement en faisant un « U-turn » et qui se retrouve perpendiculaire à la route. Imparable et je ne dois la vie qu’aux freins incroyables de la GS…des Brembo qui m’ont sauvé la mise, à coup sûr)
    Brèf je suis sur une moto de remplacement qui n’est autre qu’une…1200 RT. Et je dois dire que c’est une découverte. Moi qui n’ai eu que des trails je me retrouve sur une routière et c’est une vraie *bonne* surprise. Moins agile que ma GS (mais si peu) j’adore la mettre sur l’angle, la tête de fourche et son poids donnent l’impression qu’on pilote un train, rien que cela!
    Alors voilà, je rentre dans une période de ma vie où je vais devoir faire pas mal de trajet entre le boulot et la maison, et la RT revient comme quelque chose à considérer. Je vais devoir choisir dans quelques jours car si j’en crois le garage ma (nouvelle) GS va être purement et simplement déclassée et m’être entièrement remboursée par l’assurance de la gentille demoiselle qui ma barré la route.
    Question: Est il possible de passer de l’expérience GS (joueuse et péchue) à la RT certes plus confortable mais tellement bourgeoise?

    • FlatFab
      7 janvier 2014 at 16:25

      Bien sûr que c’est possible.
      Des centaines de motards vont et viennent entre la RT et la GS, au gré des différentes versions.

  5. Gros Georges
    27 décembre 2013 at 20:35

    Salut,

    J’aime bien ton blog et ta passion pour les BMW flat-twin !

    Pour ma part, après + de 20 ans de flat-twin je suis passé du côté obsKur avec une K1200 RS. Mais attention : une vraie K avec un Kattre à plat, pas une de ces modernes teutonnes japoniaisées…

    Et je n’ai pas été déçu : avec son moteur à plat, son cardan, son avant volumineux et son arrière fin (petit cul et gros lolos, rhââh !) elle fait indiscutablement partie de la famille. Elle donne des sensations différentes d’un flat, mais on n’est pas dépaysé niveau conduite : utiliser le couple, freiner de l’AR pour l’asseoir et la faire aller vers le point de corde, ça on connaît ! Et avec son moteur à longue course la 1200 est la meilleure des K traditionnelles (comprendre : avec un moteur à plat).

    Si tu veux rester un inconditionnel du flat-twin n’essaye jamais une K1200 RS ou GT, ton point de vue s’en trouverait irrémédiablement élargi !

    Ceci dit, j’ai bien entendu gardé un flat-twin dans mon garage, un vrai, à 2 soupapes 😉

    • FlatFab
      28 décembre 2013 at 13:49

      Je ne suis pas un « inconditionnel » du flat-twin, mais c’est un moteur qui me convient bien.
      Pour autant, j’apprécie de rouler parfois en série K et j’envisage dans les prochaines années de prendre un K1600GT, en six cylindres. Tout en gardant un flat, bien sûr !

  6. Pierre
    19 décembre 2013 at 21:54

    Bonjour à tous et tout particulièrement à toi Fabien. Merci pour ce site qui est presque mon « livre de chevet » ! Voilà à force de te lire j’ai franchit le Rubicon et me voilà proprio d’une 1150 RT de 2001. La dame totalise 54 000 kms et ma foi se porte plutôt bien. Autant te dire que je dévore avec d’autant plus d’acharnement les articles spécifiques concernant les Flats !!!

    Pour le moment nous nous habituons l’un à l’autre, mais dans l’ensemble ça se passe plutôt bien !

    Encore merci pour cette Bible !

    • FlatFab
      19 décembre 2013 at 23:41

      De rien, mes félicitations et surtout, bonne et longue route !

  7. Hervé
    10 novembre 2013 at 18:33

    Bonjour et bravo pour votre site, c’est une mine d’informations.

    Motard depuis près de 10 ans, je roule tous les jours par tous les temps + 2 petits voyages à motos par an de 5 jours avec des amis que j’affectionne beaucoup (je me sens vraiment libre ces 10 jours par an 🙂 )
    J’ai possédé un certain de nombre de motos, mais j’ai la terrible manie de m’en lasser assez vite…. il manque toujours quelques chose, un coup pas assez de protection, un coup mal au dos, un coup marre du bruit et souvent marre de la position de conduite… (j’ai roulé 6 mois en VFR en ville…j’ai fini avec une sciatique….je voulais la jeter dans la seine…).

    Aujourd’hui que je roule beaucoup en ile de france (80% de périph disons) et j’ai opté pour un 600 sport (le maxi-scooter BMW).
    8000 km plus tard, j’en suis très content au quotidien. Bonne protection, technologie BMW (ABS, selle chauffante, etc…), confort, coffre, etc…

    Mais pour la route, même si ce C600 excelle sur petites routes (=grosse capacité d’arsouille même), la moto me manque un peu…

    Votre article me met donc un sacré doute : doit je passer à la RT ? J’hésite de plus en plus….ça coûte plus cher aussi, mais d’occasion, une 2010 de 40.000 km à 13.000 me paraîtrait intéressante.

    • oldbir
      11 novembre 2013 at 08:56

      Bonjour,cet avis n’engage que moi , mais si il vrai qu’à Paris l’on voit un certain nombre de RT,ce n’est pas là son terrain de prédilection. Si sur route elle montre toutes ces capacités ,en ville avec les arrêts fréquents,l’on perçoit son manque de souplesse et un encombrement inadapté .Perso, je l’utilise que sur route,et que l’on soit seul ou à deux,c’est la meilleure.

      • Hervé
        11 novembre 2013 at 11:15

        Merci pour votre réponse.
        Vous avez donc un scooter ou autre chose pour tous les jours c’est exact ?

        Passer les vitesses en ville, c’est pénible il est vrai, et ça bousille les boites…
        Dans mon cas je fait surtout du périph/autoroute parisiennes, et de la ville pure, quasiment pas. D’où mon hésitation…
        Je pourrai me contenter d’un petit scooter (honda125/300) pour le quotidien, mais je déteste leur comportent…. c’est même dangereux, et à 2, pffff que dire….
        Pour moi les seules 2 scooters qui tiennent le pavé sont : le BMW 600 et leTmax.
        Et bien sût le BMW est bien au-dessus côté équipement (selle chauffante, pack highline, poignets aussi, bulle réglable, etc…).

        • oldbir
          11 novembre 2013 at 11:46

          Je vais te surprendre,mais j’aime trop la moto pour en faire à Paris,pour moi la moto c’est la route; en ville , que ce soit sur 2,3 ou 4 roues c’est vraiment du grand n’importe quoi.

          • Hervé
            16 novembre 2013 at 16:41

            Je suis bien d’accord… la ville n’a aucun intérêt en soit. Moi ça ne me dérange pas plus que ça non plus.
            Le fait est que quand on est motard, que l’on a une moto qui dort dans son garage, choisir entre une 1heure de transport blindés qui puent, 1h30 de BAR bloqué dans les bouchons ou 20 min de moto, le choix est vite vu 🙂

    • FlatFab
      12 novembre 2013 at 19:31

      Ma réponse va être simple : essaie.
      Tente le coup. De toute façon, tu as l’habitude de changer souvent. Au pire, si la RT ne te convient pas, tu la revendras, tu ne perdras quasiment rien, c’est une moto qui ne décote pas.

      • Hervé
        16 novembre 2013 at 16:45

        C’est ce que je vais faire la semaine prochaine. Essais de 2 heures, tout parcours, ville, périph, autoroute (Yvelines).
        Les aspects « conforts » et « sécurité » me plaisent bien quand même, au quotidien, c’est super important.
        Merci.

      • Hervé
        4 février 2014 at 19:49

        Finalement, après essais d’une 1200 RT et d’une Honda F6B, j’ai adoré le F6B… Question de goût, les 2 sont des bécanes extraordinaires !
        La BM est un peu haute pour moi, et moins maniable que le F6B en ville, mais le F6B est plus lourd à l’arrêt et aussi plus large, mais par dessus tout, c’est le moteur du F6B qui m’a bluffé ! Le flat, moins… Et j’aime la position de conduite du F6B, on y ait bien à vitesse normale. La BMW est plus nerveuse, elle donne envie de taper un peu dedans.
        Bref 2 machines différentes mais géniales. 2 états d’esprits aussi.

  8. Olivier bardin
    12 octobre 2013 at 19:37

    Bonjour.
    J ai passé en début d’ année mon permis à 44 ans (cfm de merignac !) après une pause de 20 ans (moto de cross sans permis dans la campagne).

    J ai commencé par une pacific Coast. J aime son look improbable, son côté pratique. Le poids ne me pose pas de problème (1.74 / 76kg), j ai fait 6000 km en 6 mois. Je ne recherche pas la vitesse. Je roule tranquille. Par contre la pacific est une inter cité. Rouler à 140 sur l autoroute n est pas agréable et le frainage à l efficacité de son âge! Je cherche une nouvelle moto.

    Je me suis d abord dirigé vers une pan 1100 St ( avec ABS…), mais après lu ton site (que j ai apprécié, ta philosophie me convenant parfaitement) j envisage une r 850 rt. Questions:

    Je veux rouler à 140 sur l autoroute sur des longs trajets: est ce la bonne moto?. La puissance est elle suffisante ?
    Est ce qu une 1150 rt m apportera plus, si au final la vitesse n est pas mon dada?

    Merci d avance.

    • FlatFab
      14 octobre 2013 at 13:29

      Salut,

      Si c’est pour rouler à 140 compteur avec un conducteur en 76 kg, la R850RT fera le job sans aucun problème, la puissance est plus que suffisante. Pour info, je pèse 85 kg et il m’est arrivé d’atteindre les 200 km/h avec une R850RT chargée (dans des conditions optimales de sécurité, évidemment).
      Une 1150 n’apportera pas grand-chose de plus, si ce n’est plus de couple, ce qui est utile quand on roule à deux et/ou fortement chargé et/ou en haute montagne.
      Cela dit, avec le temps et le kilométrage, l’écart de prix s’estompe et dans la mesure où le delta de poids est minime, les 1150 ne sont pas à écarter.

      Préfère dans tous les cas les modèles d’après 2002 et si possible, d’après 2004 (double allumage).

      La ST 1100 ABS reste elle aussi une alternative tout à fait valable.

  9. Charles
    10 octobre 2013 at 16:21

    Bonjour,

    Pensez vous que la RT soit une bonne moto pour commencer (je conduis un scooter depuis 20 ans et j’ai un 350 à 3 roues mais j’en ai un peu marre) ?

    Pensez vous que la RT soit une bonne moto pour PARIS (4 à 5 déplacements par matinées = je suis dans le batiment et je surveille mes chantiers…) ?

    Merci de vos réponses

  10. Olivier
    6 juin 2013 at 14:47

    Hello,
    D’abord bravo pour votre site que je viens de découvrir. Une mine d’infos et un ton cool.

    Alors voilà, je roule en VSTROM 650 depuis 10 ans et depuis le déménagement de ma société je fais 90 km/jour Aller/Retour (20km de route roulante, 18 km d’autoroute dont 4 km d’interfile et 7 kms de ville).
    LA VSTROM bien que bonne moto ne m’apporte pas assez de protection par tous les temps, la sécurité est aussi légère (pas d’ABS). Bref je recherche une moto avec un fort pouvoir de protection et de sécurité qui sont vraiment les critères importants de sélection. La RT 1200 est bien sûr en tête de liste (d’ailleurs j’ai du mal à en trouver une autre). Mais j’ai un peu peur qu’elle soit malgré tout surdimensionnée: Moins maniable en ville qu’un plus petit gabarit, confortable sur la route/autoroute fluide mais en interfile autoroute et ville trop gros ?
    J’aimerais que vous me confortiez ou pas dans ce choix car l’investissement important et je n’ai pas envie de me tromper. En occasion de plus de 2 ans (donc hors garantie) y a t il des points à vérifier obligatoirement.

    Merci et bonne route

    • FlatFab
      6 juin 2013 at 16:30

      La RT sera lourde et moins maniable à très basse vitesse et à l’arrêt, et encore. Après dix ans de pratique, vous devez avoir acquis un minimum de maîtrise de l’équilibre.
      En interfile autoroute, pas de souci, les distances latérales sont assez grandes.

      Pour commencer en moto GT sans arriver direct sur la RT, quelques idées dans l’article Une GT comme première moto ?.

      Pour une RT d’occase, le mieux est de se renseigner sur les forums consacrés à cette moto :
      http://bmw-rt.forumgratuit.org/
      http://r1200rt.allgoo.net/
      http://bmist.forumpro.fr/

  11. Denis
    26 mai 2013 at 04:16

    Bonjour et bravo pour votre site très utile !

    je poste pour la première fois car j’ai une question concernant à la fois les motos BMW et le permis moto.

    Suite au récent changement de permis, je ne peux plus présenter l’examen avec ma moto (je suis actuellement en filière libre, donc permis provisoire d’un an), car celle-ci est une 500cc (CB 500S).

    En effet, le nouveau permis exige une cylindrée de min 595cc… Super ! 🙁

    Bref, décidant de faire les choses en grand, j’ai consulté les annonces motos et je tombe sur une BMW R1200 ST de 2006 avec guidon rehaussé, ABS, bulle haute et encore quelques options sympas. Je suis allé voir la machine, et bien que son look soit particulier, elle me plaît. La position de conduite et son encombrement me conviennent également.

    Le prix n’est pas donné, mais je me sens attiré par ce genre de machine, à la fois aboutie techniquement, relativement fiable et surtout sûre.

    Par contre, pensez-vous que:
    – cette machine peut convenir à un conducteur débutant (mais avec la tête sur les épaules, j’ai 37 ans) ?
    – est suffisamment maniable pour passer les épreuves de manoeuvres sur le terrain d’examen ?
    – garde une certaine agilité, synonyme de plaisirs dans les virages (la CB 500 est un « vélo » et est très agréable à manier sur les petites routes, mais est vite dépassée dans une optique plus routière).

    je vous remercie d’avance pour votre commentaire avisé.
    Denis

    • FlatFab
      29 mai 2013 at 01:34

      Je suppose que vous êtes en Suisse ?

      En France, l’exigence minimale de 595 cm3 de cylindrée pour les motos d’examen n’est valable qu’à partir du 1er janvier 2014.
      Il se peut que cette disposition soit revue et modifiée lors de la refonte du texte attendue en septembre 2013.

      La 12ST est une bonne moto, malgré son échec commercial dû avant tout à son esthétique franchement spéciale.
      Par contre, pour débuter et plus encore en machine d’examen, c’est à mon sens trop lourd et pas assez maniable. Mais je ne connais pas les parcours d’examen en Suisse, ils sont peut-être plus faciles qu’en France.

      • Denis
        29 mai 2013 at 01:56

        Merci pour votre réponse.

        Pas de Suisse mais de Belgique ou ce crétin de législateur n’a pas prévu de période transitoire quant à la cylindrée. Apparemment, c’est le cas en France. Tant mieux pour vous !

        Pour la R1200 ST, je vous crois sur parole mais je suis un peu étonné car elle fait seulement 25 kg de pls qu’une CB 500S et quasi le même poids qu’une V strom 650 mais avec un centre de gravité plus bas dû au flat twin. De plus, l’exemplaire proposé en occasion possède un guidon haut (superbike Schnitzer) qui lui confère une position de conduite plus droite et relax, se rapprochant de la RT. Après il y a aussi le rayon de braquage qui est plus important sur la R1200 ST…

        Vu les éléments ci-dessus, vous restez sur le même avis ?
        Merci d’avance !

        Denis

        • FlatFab
          29 mai 2013 at 02:07

          « Seulement 25 kg de plus »… c’est énorme, cela représente plus de 10% du poids de la moto.
          A part ça, à voir, c’est difficile à dire sans essayer la moto sur le parcours du permis belge.

      • Denis
        29 mai 2013 at 02:01

        J’oubliais: l’examen pratique en Belgique, c’est ça: http://www.goca.be/upload/documents_rbpc/Brochure_A_132c-AF.pdf

        Faisable avec une R1200 ST ? Je pose surtout la question pour le slalom et le « 8 » (manoeuvres 5 et 6).

        • FlatFab
          29 mai 2013 at 02:05

          Le slalom, oui.
          Le huit avec un rayon de 3,50 m, cela dépend du degré de maîtrise.
          En inclinant la moto avec du gaz sur le point de patinage, ça passera sans souci, mais encore faut-il savoir le faire.

          • Denis
            29 mai 2013 at 02:14

            Merci pour votre réponse. Je vais demander à essayer la machine, puis j’y verrai plus clair.
            Bonne route !

            • brisy
              29 mai 2013 at 10:04

              heureux propriétaire d’une k1200gt habillée comme la r1200st différente par le moteur surtout, je viens de participer à un stage de « montagne » avec l’AFDM 54 la moto n’est pas légère :c’est vrai… aucun exercice n’a été impossible en y mettant de la patience…. tout est question de formation et de maitrise….
              amicalement
              marco

  12. JeanBolide
    6 mai 2013 at 22:16

    Bonjour,

    Je viens de passer un weekend avec une K1600GT (800 km dont 200 d’autoroute, et le reste principalement dans les Ardennes belges ) – Je suis un RTiste convaincu, mais je voulais essayer la K16, juste pour voir – GT parfaite mais je n’ai pas aimé le moteur électrique, la sensation de poids dans les pif-pafs, le prix en cas de chute – En outre, utiliser les 160 cv réduit l’autonomie et finalement, on ne se déplace pas plus vite sur longue distance qu’en RT –

    La future RT à eau apportera les quelques chevaux qui, selon moi, manquaient – Le bonheur en vue…

    • Philippe Roche
      7 mai 2013 at 17:07

      Comment, comment, on dit du mal de la K 16 quand j’ai le dos tourné ???
      Sérieusement, qu’entends-tu exactement par « moteur électrique » ?
      Si tu as pu utiliser les 160 ch (et non cv) de la K 16, c’est que tu dois être belge. En tout cas, tu n’es pas français, car en France la puissance des motos est limitée par la loi à 100 ch (107 en réalité). C’est une belle connerie, mais c’est comme ça.
      Même si le moteur de ta moto avait une puissance de 1000 ch, la durée de tes déplacements n’en serait pas réduite pour autant, mais tu aurais peut-être plus de sensations.
      Quant à la consommation, la mienne est de 6 litres pour 100 km. Ça ne me paraît pas excessif, mon réservoir de 24 litres me permet de parcourir 400 km, réserve comprise.
      Les pif-pafs ? Peut-être est-ce toi qui n’a pas su demander à cette moto tout ce qu’elle pouvait te donner, parce que, vraiment, elle en veut, malgré son poids.
      Le prix en cas de chute ? Ce n’est pas un problème si tu as pris la peine de faire poser les protège-moteur (200 euros).
      Tout ça n’empêche pas que la RT soit une excellente moto, et je vais d’ailleurs parcourir les quatre mille kilomètres de la route 66 en R 1200 RT cet été, mais il n’y a pas besoin pour autant de dénigrer la K 16.

      • brisy
        7 mai 2013 at 17:21

        hello jeanbolide,
        eh, oui : c’est comme ça , Philippe ; il l’aime sa k16 ne va pas nous l’ennerver !
        bonne route
        marco

        • Philippe Roche
          7 mai 2013 at 20:21

          😉

      • Alex R 1200 RT
        26 mai 2013 at 16:43

        J’ai roulé une journée 500 km, en K1600 dans les réserves autour du grand Canyon aux US. Autoroute, petites routes, virages. La vitesse moyenne était très soutenue.

        Si je loue le moteur, le chassis, les suspensions du K1600. J’ai été très déçu de la boite, très lente, elle claque de mannière innaceptable. Alors certes le moteur est tellement souple et élastique que l’on peut rester en 6 ème ou en 2de ! Mais quel gachis cette transmition mal finie.

        Autres erreurs de conception : les pieds qui brulent, et rotissent derrière le carter. A noter que ma moto de loc tirait sur la gauche sans diminuer l’efficacité de la machine, avec des passages en courbes incroyables. La vitesse avant que de frotter un cale-pied est très élevée. Etait ce les mauvais pneus? le chef mécano m’a indiqué que c’était le cas sur toutes les machines ? !

        Une moto qui mérite de progresser.

  13. olbir
    31 mars 2013 at 19:53

    Bonjour Fabien,j’aimerais connaitre ton avis objectif sur le nouveau Boxer aquatique,est-ce une évolution ou une opération de marketing de la part de BMW et qu’est ce cela apportera de plus ou de moins à ce bon vieux flat?
    Merci

  14. oldbir
    2 février 2013 at 14:18

    Bonjour,j’aimerais savoir que penses-tu de rajouter des phares additionnels sur ma 1200rt sachant que l’éfficacité de ceux existant sont plutôt faibles(faut bien lui trouver un petit défaut),sur mon ancienne 1150 j’avais l’impréssion qu’en se servant des antibrouillard d’origine ca évitait les zones sombres.Merci.

    • FlatFab
      2 février 2013 at 20:48

      Sur le principe, tout à fait favorable.
      C’est vrai que je trouve aussi les feux de la R1150RT plus efficaces que ceux de la R1200RT.
      Il y a un dossier d’essais comparatifs sur les feux additionnels dans le Motomag de février 2013 qui est très bien fait.

  15. oldbir
    31 janvier 2013 at 12:28

    Bonjour,juste un conseil:il est bien sur déconseillé de rouler sous gonflé,mais a contrario est-ce mauvais de rouler sur gonflé,sachant que roulant principalement en duo et chargé la pression n’est pas la même qu’en solo et sans valise.Encore merci pour ton site.

    • FlatFab
      31 janvier 2013 at 12:34

      Ta question serait plus à sa place en commentaire de l’article Choisir ses pneus.

      En résumé, tu peux tout à fait rouler en solo avec la pression de pneus préconisée pour le duo, même chargé, car la différence n’est que de 0,3 à 0,5 bar.
      En conduite très sportive, la moto « collera » un peu moins à la route, c’est tout.

      Si on ne roule qu’en ligne droite, on peut en théorie même gonfler les pneus jusque 3,5 bars, voire 4 bars, sachant que le pneu est prévu pour encaisser une pression de 8 bars avant d’éclater.
      J’ai gonflé une fois à 3,5 bars, pour voir. En ligne droite, pas de souci. Mais en virage, le pneu glisse dès la moindre inclinaison.
      Il est « mauvais » de rouler avec un gros sur-gonflage, non pas pour des raisons mécaniques, mais à cause du comportement de la moto que cela induit.

      Par contre, rouler en solo avec les pressions du duo ne pose pas de problème, je le fais tous les jours, mes pneus sont toujours gonflés à 2,5 AV et 2,9 AR, afin de préserver leur longévité.

  16. momo
    26 janvier 2013 at 12:25

    Moto-revue du 17/1 présente la F800GT comme une alternative aux RT, dont le coût les situe à des hauteurs pas toujours accessibles. Cette moto étant nouvelle, et l’article cité n’était pas un véritable essai de celle-ci, il faut attendre de nouveaux articles à ce propos, mais cette comparaison te parait-elle recevable, ou bien les éloges des RT s’adressent principalement au moteur flat-twin, dont la F800GT est dépourvue?

    • FlatFab
      26 janvier 2013 at 17:10

      La comparaison ne me paraît pas fondée.
      On peut dire que la F800GT est une excellente moto routière, voire une mini-GT, et encore ! Dans ce registre, elle est en retrait de la Deauville qui offre une meilleure protection, des valises intégrées, un cardan…
      Une partie des avantages de la RT provient de son moteur, mais surtout de son architecture, de sa position de conduite, de sa protection, de ses équipements, de sa capacité d’emport. Toutes choses que l’on ne retrouve pas sur une F800GT.

    • Denis
      30 mars 2013 at 08:38

      Bonjour,
      Pour appuyer FlatFab, je puis ajouter (ayant piloté une 800 ST -la même mais avec un demi carénage- sur 30000 km en une année)que la comparaison est absolument infondée : moteur différent -et VRAIMENT différent- ; position de pilotage beaucoup plus usante sur des trajets longs type autoroute ; avec la 800 -car plus sur les poignets et jambes plus pliées- ; protection bien plus importante avec la RT quand le Seigneur prend la douche LOL ; plus ennuyant : la dame derrière doit être avec de petites fesses rembourrées, car la place ET le confort laissent plus qu’à désirer à 2.
      Vraiment rien à voir.
      Par contre, pour s’amuser en arsouille, sortir avec le pique nique dimanche, c’est super sympa !… et cette courroie… que du bonheur tellement c’est doux !

  17. 1 janvier 2013 at 18:58

    Bonjour FlatFab,

    Simplement des félicitations pour ce site très riche et intéressant.
    Je me suis d’ailleurs permis de mettre ton lien sur le blog de notre petit moto club à Nice. (M.C.Slickhead)

    Je vais sûrement changer de moto au printemps et je passe bien sûr ma vie à lire les comparos, essayer quand c’est possible, et saliver en attendant. Les BMW font bien sûr partie des possibles, bien que très (trop !) chères !
    Mais je pense te poser plus de questions dans un prochain commentaires, quand je les aurais toutes essayées, y compris la RT, à laquelle je ne pensais absolument pas jusqu’à maintenant.

    En attendant, encore bravo, continue comme cela,

    Olivier.

  18. Philippe Roche
    1 janvier 2013 at 06:24

    Salut Fabien.
    Loin de moi l’idée de dénigrer les RT, ce sont d’excellentes machines, mais je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dégommes la K 1600 GT de la liste des bonnes motos grand tourisme.
    Quatre points pour défendre cette moto remarquable :
    1) Tous les journalistes qui l’ont essayée mentionnent ces à-coups de transmission. En réalité, ils sont dus au ride-by-wire, l’accélérateur électronique, qui est effectivement trop chatouilleux, aussi bien à l’accélération qu’à la décélération quand la cartographie moteur est réglée sur « Dynamic ». En mode « Road » ou « Rain », il n’y en a pas, ou pratiquement pas. Et surtout, on apprend avec le temps à utiliser avec finesse la poignée de gaz. Après quelques mois d’utilisation, je n’ai pratiquement plus aucun à-coup de transmission, et je n’utilise plus que le mode « Dynamic », route mouillée ou pas. Il est vrai cependant que la Triumph 1200 Trophy que j’ai essayée il y a quelques semaines ne donne jamais aucun à-coup de transmission…
    2) La boîte à vitesses est effectivement moins bonne que celle de ma moto précédente (Honda CBF 1000 F), mais, franchement, elle me paraît bien meilleure que celle des deux BMW (R 65 et K 100 RT) que j’ai possédées dans une vie antérieure. Oui, elle craque parfois, mais elle est rapide et je n’ai plus de faux points-morts comme j’en avais si souvent avec ces deux motos.
    3) Le bridage, quant à lui, ne se fait pas sentir avant 7000 tours/mn. C’est vrai, on a du mal à monter au-dessus de 220 sur autoroute, mais on se fait vraiment plaisir sur les routes de montagne, et on a moins de risques de se faire sucrer son permis, alors…
    4) Le caractère du moteur n’a absolument rien à voir avec celui d’un flat-twin, tu ne peux pas comparer les deux.
    Au total, les RT sont de très bonnes motos GT, mais on peut aussi à mon avis porter son choix sur une K 1600 GT ou une Triumph 1200 Trophy.
    Je profite de ce message pour vous souhaiter à tous une très bonne année 2013.
    Philippe Roche.

    • brisy
      2 janvier 2013 at 11:58

      salut philippe roche,
      à mon tour de saisir l’occasion de te souhaiter une bonne année…
      marco

    • FlatFab
      5 janvier 2013 at 19:33

      Je comprends tes arguments (et les partage en bonne partie), mais à mes yeux, ces motos ne visent pas le même public.
      Avec la K1600GT, on est sur du tourisme sportif. Elle peut être conduite « cool », mais le moteur possède une telle allonge et une telle puissance qu’il incite à attaquer. Une K1600GT sera aussi un peu plus pénible en ville, moins maniable, qu’une RT.

      Comparer le Boxer 1200 au six-cylindres 1600 n’a effectivement pas grand sens, je te l’accorde.
      Pas plus que de comparer des boîtes de vitesse de R65 et de K100 aux boîtes modernes, fussent-elles elles aussi de chez Getrag.

      La K16 est une très bonne moto de grand tourisme, je me tâte toujours pour en prendre une en remplacement de la GS dans quelques années.
      Mais elle est sur un créneau différent de la RT.
      BMW ne va pas non plus s’auto-concurrencer !

      • Philippe Roche
        24 janvier 2013 at 22:11

        Tu as sans doute tout à fait raison de souligner que la R 1200 RT et la K 1600 GT ne sont pas destinées au même public, mais c’est toi-même qui as cité la K16 comme une des prétendantes au titre de LA moto de grand tourisme tout en l’excluant d’emblée de la liste des candidates. D’où mon plaidoyer pour cette moto que je trouve fantastique malgré ses défauts.
        Cela étant dit, c’est une RT que j’ai choisie pour parcourir cet été les 4000 km de la route 66 avec ma femme. Goldwing ? Non merci ! Harley ? Ah bon, c’est vraiment des motos ???

        • Evelyne
          27 janvier 2013 at 11:03

          Harley ? C’est vraiment des motos ???

          Voici un commentaire bien désobligeant et peu respectueux d’une marque légendaire.

          • Philippe Roche
            1 février 2013 at 19:30

            Et alors ? Pourquoi devrais-je être l’obligé d’une marque « légendaire » qui produit des « motos » sur lesquelles la position de conduite ne peut pas avoir d’autre qualificatif que vautré, qui a plusieurs décennies de retard sur le plan technologique (et qui s’en vante), et qui, finalement, fabrique des véhicules à deux roues qui perdent leurs boulons sur la route, ne tiennent pas la route, ne freinent pas et ne savent pas tourner ?

            • SLUMP
              13 mars 2013 at 00:19

              Je pense que c’est toi qui as plusieurs décennies de retard…

              • FlatFab
                13 mars 2013 at 00:20

                Si on pouvait éviter les échanges d’amabilités stériles, ce serait sympa…

                • oldbir
                  13 mars 2013 at 15:09

                  Ce site est une mine de renseignements, de conseils dont on se sert ou pas mais qui sont utiles et souvent de bonnes piqures de rappel.Alors polémiquer sur tel ou tel sujet,n’est pas je pense dans l’esprit de ce site,et en plus ce n’est pas constructif et surtout pas dans l’esprit de Fabien.

      • Philippe Roche
        4 mars 2013 at 19:23

        Salut Fabien,
        La K16 a deux gros défauts :
        1) Les commandes du guidon ne sont pas rétroéclairées, et c’est vraiment très pénible, pour une machine de ce prix, quand tu roules de nuit.
        2) Je ne connais pas ta taille, mais ne prends surtout pas le modèle avec selle basse : ma femme et moi, qui mesurons tous les deux 1,82 m, nous avons tous les deux les genoux beaucoup trop fléchis, et ça nous oblige à nous arrêter assez souvent pour nous dégourdir les jambes.

        • FlatFab
          4 mars 2013 at 19:31

          Salut Philippe,
          Je n’avais pas pensé aux commandes car jamais eu l’occasion de rouler de nuit avec une K16. Merci du tuyau.
          Je mesure 1,83 m et après une R1200GS Adventure, toute moto me paraît basse. Je vise une K1600GT, surtout pas GTL (trop basse), et ce sera avec l’option selle haute, réglée en position haute. De toute façon, encore une fois, pas avant 2016, le temps de mettre des sous de côté et de pouvoir la prendre en version libre avec tout son couple.

  19. oldbir
    31 décembre 2012 at 17:02

    J’ai la soixantaine passée,j’ai eu de nombreuses machines de toutes sortes,mais si il est évident qu’aucune moto pardonne nos erreurs de pilotage,je ne me suis jamais senti autant en sécurité que sur ma 1200rt,mais il est vrai que malgré cette sensation il ne faut pas oublier que je n’ai que 2 roues sous moi et que la sensation de rail peut être perverse,mais c’est la le privilège de l’expérience d’en être conscient.

  20. Camino
    31 décembre 2012 at 01:16

    Salut flat fab .

    Je viens de lire ton apologie de la BM . Petite précison je suis comme toi un professionnel de l’enseignement de la conduite auto et moto . Et ayant la cinquantaine passée, ça ne date pas d’hier … Quand à mon expérience moto, on ne va pas tarder à trente ans de moto en comptant les années tout terrain en compétition . trente ans de conduite moto par tout temps, y compris la neige , des voyages, des raids …

    Alors en temps que professionnel de l’enseignement de la conduite, je te pose une question ;  » Pour écrire tout ça, t’as été payé par BM non ?  » Parce que même le vendeur de chez BM que je connais n’en dit pas autant que toi …

    Trêve de plaisanterie, je connais quelques motards de la police nationale et aussi quelques gendarmes ( tout comme toi ) , qui n’hésitent pas à dire que BM c’est vraimment Ch…t . Je vais rester poli quand même .

    J’ai jamais eu de BM, je deteste ces machines,( je te rassure j’ai essayé ) mais tout au long de ces années motos cela ne m’a pas empeché de me regaler que ce soit en raid au Maroc aux guidons d’africa twin preparées , ou dans les Alpes autricinennes au gudon d’une Kawa 1000 GTR ( tu sais celles qui suivaient le tour de France cycliste ! des fois que tu ne l’aurais pas vu …Et crois moi ce n’est pas pour rien, si ces motos suivaient le tour de france cycliste ) .

    En conclusion, je te dirais, qu’il n’y a pas qu’en BM que l’on peut rouler serein, heureux et en relative sécurité … je dis bien relative sécurité, parce qu’en moto la sécurité totale n’existe pas , même avec une BM … Et de moniteur à moniteur…normalement tu devrais savoir çà .

    Jamais je n’oserais dire à un éléve qu’il sera en sécurité avec une BM . Une moto qu’elle que soit la marque restzra toujours dangereuse si l’on y prend pas garde, ou si l’on oublie les conseils de prudence …

    Vas dire à des motards de la police ou de la gendarmerie qu’ils seront plus en sécurité avec une BM plutot qu’avec une FJR1300 … Et tu riques d’être assez surpris .

    Je te conseillerais d’ouvrir une concession BM , et d’arreter le monitorat.

    Un ancien moniteur .

    • FlatFab
      31 décembre 2012 at 01:29

      Mais où as-tu lu que je disais qu’il n’y a qu’en BMW qu’on se sent en sécurité à moto ?
      Tout d’abord, cet article parle de la RT, pas des motos BMW en général. Et il ne me semble pas avoir jamais dit que c’était la moto qui empêchait les accidents, en lieu et place du motard.

      Alors on va arrêter tout de suite la mauvaise foi, le petit ton condescendant et les « on dit ».
      Je ne roule pas que sur BMW, j’apprécie aussi d’autres machines, je ne suis plus un gamin non plus, j’ai passé l’âge d’être traité comme tel. Je pourrais te répondre que tu ferais mieux d’arrêter la moto et d’apprendre à lire. Je pourrais aussi effacer ton commentaire puéril et polémique, qui n’apporte pas grand chose et dans lequel tu me prends pour un con sans me connaître.
      Je ne vais pas le faire, je vais le laisser, cela pourra servir d’exemple.

      Pour info, il y a de tout parmi les motocyclistes de la police et de la gendarmerie, comme parmi les formateurs, comme parmi les motards, comme parmi le genre humain. Il y a des cons, des incompétents, des aigris, des étroits d’esprit, des sectaires, des débiles… Ce n’est pas parce qu’on porte l’uniforme que l’on détient la science infuse et la vérité absolue.
      Certains préfèrent la FJR, d’autres la RT, d’autres la TDM… C’est leur droit. C’est aussi une question d’adaptation aux missions, à l’environnement.

      Cet article reflète mon avis, ma vision. Je n’ai jamais dit que c’était la seule ou la meilleure. Tu as le droit d’avoir ton opinion, même si elle est différente.
      Mais tu pourrais au moins avoir le respect de te montrer poli quand tu viens chier sur mon paillasson, ou plus exactement sur mon site, qui plus est de façon anonyme et planquée.
      Dernier avertissement.

      • Camino
        25 janvier 2013 at 19:39

        Je maintiens ce que j’ai ecrit .
        Arrête le monitorat, et crée une concession BM . Tu as plus d’arguments de vente qu’un vendeur de concession BM .

        L’ensemble des moniteurs de mon auto école se joint à moi pour te souhaiter une bonne reconversion . ( toute l’équipe a lu ton article sur la RT et les BM … ET du coup deux moniteurs seraient tentés par l’expérience BM).

        PS : La vente des motos est egalement un metier très passionant et aussi riche en contacts humains .

        Très cordialement .

        Autre PS : j’ai été poli, et je n’ai pas chié sur ton paillasson, je t’ai seulement donné l’avis d’autres moniteurs auto-moto …c’est tout !
        … j’enseigne quand même la moto depuis plus de 25 ans .

        • oldbir
          26 janvier 2013 at 11:59

          Faut essayer.

        • oldbir
          26 janvier 2013 at 12:00

          Je parle de la Béhème.

      • Pascal
        14 février 2013 at 18:00

        Ne repond pas a ce « moniteur » qui ose comparer une kawa GTR 1000 totalement depassée et tres moche ( 85cv a la fin de sa carrière arffff ) et les Bmw RT ….Et dire que la GTR supplante les RT ( re arfffff) …. un conseil , evitons sa moto ecole ah ah …

        V d’un quinqua qui a eu 22 motos de toutes marques et connait un peu la chose …

        • Camino
          16 février 2013 at 15:45

          Pascal
          14 février 2013 at 18:00
          Ne repond pas a ce « moniteur » qui ose comparer une kawa GTR 1000 totalement depassée et tres moche ( 85cv a la fin de sa carrière arffff ) et les Bmw RT ….Et dire que la GTR supplante les RT ( re arfffff) …. un conseil , evitons sa moto ecole ah ah …

          V d’un quinqua qui a eu 22 motos de toutes marques et connait un peu la chose …

          Réponse maline :

          Heureusement qu’à ton age ( quinqua.. )… tu connais  » un peu  » la chose !

          ARRRFFFFF ! AAARFFFFF ! AAAAAARFFFF !

    • Jo
      31 décembre 2012 at 10:37

      Et ça fait quoi après ces décennies « d’excellence » de poster un commentaire aussi aigri et vide de sens ? J’aurais pas aimé t’avoir comme enseignant…

  21. Matthieu
    20 décembre 2012 at 23:48

    Encore un excellent article que je découvre.
    Non pas que je me sente « concerné » par la RT (36 ans, permis depuis 8 mois – auquel tu as un peu participé –, 1200GS très contemporaine du permis…)… Mais depuis 5 minutes, si, justement. L’aspect paquebot, l’apparent ratio poids/musculature, le côté sénatorial du machin me détournaient d’emblée. Mais je vois bien maintenant qu’elle a l’air fonctionnelle et désirable, cette capsule futuriste. Et mon monde, sigh, s’alourdit d’une (lourde) possibilité supplémentaire…

    • FlatFab
      20 décembre 2012 at 23:49

      Plains-toi d’avoir du choix… 😉
      Avantage depuis peu : tu as une alternative crédible, la Triumph 1200 Trophy.

  22. Greg
    19 décembre 2012 at 12:00

    Salut
    quel article, merci! Après des années de 125cc en ville, à 37 ans je cherche ma première moto pour rouler tous les jours, toute l’année, dans les vallées des Alpes (et monter l’été!). Conduite tranquille, quotidien de quelques dizaines de km, parfois 300, exceptionnellement 500. Duo très occasionnel. Avec un budget illimité je serai déjà en train de rouler sur une 1200RT toute neuve et toute équipée!! Mais bon,avec 8500 euros faut faire des choix!
    Aujourd’hui mon choix s’est resséré (en partie grace à cet article) sur
    1- 850RT (ok conso et usage quotidien, limite en montagne?)
    1 ex aequo – 1150RT (moins bon en conso, meilleur couple en montagne)
    2 – 1200RT (conso correcte,plus moderne, mais limite hors budget d’achat).
    3 – La 1200 Norge reste pas loin derrière (bonne gueule,concessionnaire dans ma ville contre 70km pour BMW, mais équipement et conso bien en deça de BMW).

    Un avis pour m’aider?

    Greg

    • FlatFab
      19 décembre 2012 at 17:17

      La R850RT sera en effet « juste » en montagne en duo. Faudra accepter de rouler tranquille.
      A moins d’être vraiment bien bâti, partir sur une 1200 en première moto n’est pas forcément l’idée du siècle…
      Lire l’article « Choisir une GT comme première moto« .

      • Greg
        19 décembre 2012 at 21:26

        Merci de ton retour. Tu inclues une 1150RT dans le terme 1200, au sens de la cylindrée, ou tu parles spécifiquement du modèle R1200RT? La 1150 me parait être un bon compromis de couple et puissance.
        Excuse moi d’occuper les commentaires de la sorte. Merci pour ta passion et le temps que tu consacres à la notre!

        • FlatFab
          20 décembre 2012 at 00:00

          Je parlais des 1200RT et 1200 Norge.
          Pour la 1150RT, c’est limite, elle est certes moins puissante que les 1200, mais encore plus lourde. Encore une fois, cela dépend de ton gabarit physique. C’est une très bonne moto, mais débuter là-dessus… requiert des muscles, à défaut d’expérience.

  23. Jean
    9 novembre 2012 at 15:08

    Bonjour à tous et surtout à toi FlatFab.
    Tout d’abord mer ci pour la qualité de ton site et surtout pour le temps consacré au débutant comme moi.
    J’ai une question qui ressemble à milles autres questions mais je me permets tout de même de te la poser. Si d’autres s’intéressent à me répondre allez-y.
    Voilà, je suis en train de passer mon permis moto, j’ai 24 ans et pas d’expériences autres que passager pour la conduite d’un deux-roues. Et comme tu t’en doutes, je cherche un modèle qui me conviendrait pour commencer.
    Mon père, motard confirmé me conseille un 4 t, mais comme il a roulé toute sa vie sur différente BMW, ne sait pas trop les modèles adaptés.
    Je cherche qqch avec quoi me faire la main, plutôt pour de longs trajets en amoureux et quelques déplacements courts mais pas trop du quotidien.
    De ce que j’ai lu, la deauville offre pas mal d’avantage débutant mais paraît-il est un peu molle. Mon grand dilem est que mon père à une BMW r80r 1992 que je pourrais récupérer pour pas cher.
    Qu’en penses-tu, est ce un moto pour débutant? Je fais 1,75m pour 65kg, sportif mais pas non plus une armoire à glace.
    À savoir que je possède tout mes permis lourds, que je connais les dangers de la route et ne suis pas à caractère tête brûlé… ( mais je me dis que on passe tous par la un moment ou à un autre donc avec un véhicule pas adapté…)
    Voilà,
    En comptant surtout l’aspect securité, et l’expérience à me faire, que conseilles-tu r80r ou autres modèles? Et si autre modèle, lequel?

    Merci d’avance
    Bonne journée à tous

    • FlatFab
      9 novembre 2012 at 23:50

      Pour débuter, la R80R peut tout à fait convenir.
      Son principal point faible sera le freinage, très en deçà des standards actuels. Il faudra veiller à lui mettre des pneus récents afin d’améliorer un peu l’adhérence, vérifier que les plaquettes de frein sont en bon état, sans hésiter à en mettre d’autres plus performantes, vérifier l’âge du liquide de frein et s’il a plus deux ans, le vidanger. Voir aussi l’état des durites de liquide de frein. Bref, veiller au grain sur tous les aspects du système de freinage.
      En dehors de ça, c’est une bonne moto, raisonnable.

      Tu trouveras des informations plus générales dans les deux articles « Choisir une GT comme première moto » et « Quelle moto pour débuter ?« .

      • Jean
        10 novembre 2012 at 11:28

        Merci beaucoup,

        Bonne fin de journée et bonne route

        Jean

  24. 8 novembre 2012 at 14:42

    Salut FlatFab,

    je viens de passer le cap des 8.000 bornes au guidon de la 1150RT (2001, simple allumage,104.000 au compteur).
    Quelques remarques.
    Tres haute pour mes 1.64 mais avec la selle basse ça reste gérable.
    Une vrai impression de sécurité avec un freinage qui une fois assimilé est un pur bonheur (tant que la centrale ne tombe pas en panne).
    Un confort général et surtout en place arrière qui protégera la bonne entente dans les couples 😉
    Par contre quelques points noirs.
    L’effet yoyo, qui n’est pas qu’une légende
    Les problèmes réccurents de capteurs à effet de hall malgré les mises à niveaux.
    Le manque de volume des valises latérales, 1/4 de la place étant prise par le Système de verrouillage.
    Les coûts de maintenances prohibitifs (sur la RP du moins) pour un non bricoleur.

    un bilan mitigé, mais je l’aime bien ma friteuse et je commence à cerner sa maintenance qui n’a rien à voir avec celle des japonaises.
    Au grand plaisir de refaire des bornes en ta compagnie.

  25. marcucciu
    2 mai 2012 at 22:35

    Bonjour à tous,
    J’ai décroché mon permis en janvier 2012 et le lendemain j’enfourchais ma RT 1200 de 2008. Tout le monde m’avait mis en garde « c’est gros, pas pratique en ville ». Après 3500 km, un stage sécurité BM et bien je roule avec plaisir. Mon épouse qui n’était jamais montée sur une moto est ravie de nos petites virées, mes deux gamins aussi.
    Je suis dingue de cette moto, du confort Pullman, du sentiment de sécurité dû au carénage et à l’excellent système de freinage.
    Je ne me prends pas pour un vrai motard, je suis un poireau prudent mais cette moto (ma moto à MOA)me procure un vrai plaisir.
    Je me prépare un périple de 5000 KM entre juillet et août, avec de la Corse, de la montagne, de l’autoroute et je suis vraiment heureux de mon choix.
    En un mot, une moto que je conseille et que j’espère pouvoir conduire (piloter) longtemps.
    Merci encore pour cet article qui m’a aidé à convaincre ma femme de devenir ma passagère.
    Bonne route et merci à toi Flat-Fab.
    Marcucciu.

    • FlatFab
      4 mai 2012 at 00:41

      OK sur tout, mais la Corse en premier voyage pour un débutant, surtout avec une RT et en plein été, peut-être même en duo, c’est… disons, audacieux !
      Méfie-toi, sincèrement.

      • marcucciu
        4 mai 2012 at 09:27

        Merci de ta réponse, je reconnais que je triche un peu, travaillant à mi-temps en région parisienne et en Corse,j’ai passé mon permis là-bas et j’ai déjà pu appréhender les virolos de chez nous. Je garde en tête tous tes conseils de prudence.
        Merci encore pour ton site qui m’aide beaucoup.
        Bonne route.
        Marcucciu.

      • marcucciu
        19 octobre 2012 at 10:40

        Bonjour,
        je reviens vers vous pour vous faire part de mon expérience en Corse cet été.
        En quelques mots je me suis éclaté. J’ai parcouru presque 6000 km avec ma RT et c’est bien la première fois de ma vie que les routes corses ne semblaient pas pénibles.
        Une première constatation, la RT est parfaitement adaptée à la Corse, sa souplesse moteur permet de très bonnes reprises dans les virages et sa stabilité est un grand atout sur les routes défoncées. J’ai essayé les différents modes et c’est le mode « Sport » qui convient le mieux.
        Autre constat, mes compatriotes ayant tendance à couper les virages, je conseille à tous de bien rester sur sa chaussée et surtout d’avoir au moins un virage d’avance( au niveau du regard) pour élargir un peu sa trajectoire.
        Autre information, à part une toute petite portion à la sortie de Bastia les routes en Corse sont limitées à 90 km/h. Donc si vous voyez un bout de ligne droite soyez prudent, les gendarmes sont au bout.
        L’attaque en Corse est donc limitée mais c’est un super terrain pour travailler ses trajectoires.
        Je suis rentré pour retrouver les embouteillages parisiens, ben franchement l’interfile ce n’est pas drôle.
        Je me suis acheté pour la Corse une R1150r de 2002 et je me fais plaisir.
        J’aimarai avoir des conseils concernant cette moto (conduite, entretien…).
        Merci de me répondre. Félicitations encore une fois pour ce site.

        P.S. Depuis Janvier j’ai effectué au guidons de mes 2 machines presque 15000 km et 2 stages de sécurité, je souhaite encore m’améliorer que dois-je faire.
        bien à vous Marcucciu

    • 8 novembre 2012 at 14:46

      ps: mamie revere a passé les 264.000 bornes 😉

  26. Fabien
    11 mars 2012 at 23:44

    Bonjour à tous,
    Avant tout merci pour ce très bon site avec de bons articles utile et vraiment intéressant !

    Voilà ma ou plutôt mes questions… À la recherche depuis plusieurs mois d’une bonne GT, fouillant à droite à gauche sur des sites, des magasines j’ai pu rétrécir mes choix. Mais voilà j’en suis sur mes deux dernière enfin surtout sur la R 1100 RT. L’autre est la Pan european ST 1100.
    Je sais bien que chaque moto a ses points fort mais aussi ses points faible et ses problèmes…

    La Pan ST 1100 était au départ mon dernier choix, mais visiblement lourde et des problèmes de louvoiement. Question fiabilité pas de gros problème sur cette moto.

    Ensuite je suis tombé amoureux de la R 1100 RT. Sa ligne n’a pas spécialement vieilli ( mon opinon ) elle me plait plait aussi à madame et des prix abordable.
    Mais à lire dans les forums, les avis ben je flippe un peu.
    Vu mon budget ( jusqu’à 4500 maxi ) je ne trouve bien sur que des motos avec au minimum 80000 km et au delà, normal.
    Ça, ça ne me fait pas trop peur, ce qui m’inquiète c’est les problèmes de pont, boite, embrayage, les roulements que l’on peu lire de part les propriétaires de BMW dans les forums.

    Mes questions pour la R 1100 RT…
    À partir de quelle année les boites sont plus fiable ?

    Faut il vraiment se méfier des boites à partir d’un certain nombre de kilomètre ?

    Quel est le bon compromis niveau kilometrage ? Embrayage, roulement.

    Pan Euro ST 1100 ou la R 1100 RT ???

    * * *

    Réponse

    Très difficile de répondre en général, tant les soucis peuvent être variés. Le kilométrage et l’âge comptent, mais aussi la façon de conduire et l’entretien, sans parler du facteur chance.
    Un gros kilométrage n’est pas forcément un problème si les pièces d’usure ont été remplacées. Je préfère une moto à 150.000 km avec boite et embrayage changés qu’une autre à 80.000 km avec pièces d’origine.
    Désolé, mais il ne m’est pas possible de donner une réponse précise valable dans tous les cas.

  27. Aviateur35
    20 novembre 2011 at 22:18

    Bonsoir,

    Aujourd’hui, j’ai essayé en coup de vent une R1100RT. Sur seulement 3 km, c’est ballot. Avec une pointe à 60 km/h, car j’étais en agglomération.
    Modèle de seconde main, seulement 9600 km au compteur. Le nouveau proprio en a lui-même fait 3000 en quelques mois.
    Selle rabaissée et super confortable, récemment refaite, sans doute par un artisan.

    Et bien, moi qui suis enchanté de ma 650 V-Strom, je dois dire que je la revendrais bien immédiatement pour m’acheter une R1100RT ou R1150RT 🙂 Comment ça, j’ai pas les sous ?????
    Déjà, esthétiquement, c’est à mon sens l’une des motos les plus belles qui soit (bien que je préfère le modèle 1150, avec son optique en amande).
    Ensuite, j’ai adoré rouler avec. Quel confort !
    J’avais d’abord refusé de l’essayer par peur du poids, mais me suis laissé tenter et je ne l’ai pas regretté. En roulant, son poids s’oublie facilement (attention : les valises étaient absentes).
    J’ai bien ressenti que son centre de gravité est situé très bas.
    J’ai été impressionné car j’ai réussi un demi-tour presque plus serré qu’avec ma V-Strom, alors que justement, je voulais le faire assez large pour ne pas faire tomber la moto (le proprio est gentil, mais quand même !).
    La manipulation des clignotants est peu aisée, je trouve ; question d’habitude.
    Seul gros défaut : alors qu’avec ma V-Strom je peux rouler en 4ème à seulement 30 km/h et repartir assez facilement, c’est impossible sur la RT. Il est indispensable de rétrograder. A moins que ce problème ne soit spécifique à la moto que j’avais entre les mains.
    Il est également obligatoire de baisser le regard pour voir dans les rétros, alors que les rétros sont, sur ma Strom, dans mon champ de vision.
    Je n’ai fait aucune manip’, comme par exemple régler la bulle en roulant.

    La question que je me suis quand même posée, alors même que je roulais :
    Malgré tout ce confort, vaut-il le coup de payer une BM neuve de ce type l’équivalent de 2 ou 2,5 V-Strom ??? Je ne le sais pas encore.

  28. Emmanuel
    13 novembre 2011 at 18:19

    bonjour
    ça fait maintenant 1 ans et demi que j’ai acheté une 1150rt, un vrai bonheur entre parenthèse, j’ai fait un peu plus de 20000km avec et j’ai un petit soucis avec les michelin road 2 bigomme que je monte dessus.
    il ont la fâcheuse manie de s’user avec des différence de niveau se qui fait que la moto émet un son sourd dès que l’on commence a prendre de l’angle. On a l’impression de rouler sur de la tôle ondulée.
    avez-vous eu ce genre de soucis et faut-il que je change de marque et quelle marque me conseillez-vous de monter? (bien sur une gomme qui tien bien sur route sèche comme sur routes mouillées car je roule par tout les temps)
    Pour ce qui est du roulement de pont à la révision des 40000 le mécano m’a dit qu’il avait resserré le roulement et qu’il faudrait certainement le changer à la prochaine révision (50000) car il avait du jeu
    (pour info je ne fait pas 200kg)
    merci pour ce super site et a bientôt

    • Christophe
      25 novembre 2011 at 02:09

      Bonjour Emmanuel
      J’ai une 1150 RT équipée d’un Michelin PilotRoad 2 à l’avant et d’un Metzeler Roadtec Z6 à l’arrière. Aucun souci avec ces équipements en ce qui me concerne, pour un usage 1/2 solo + 1/2 duo chargé et alternant route (petite et grande) & autoroute.

      Bravo pour le site et la vision que je trouve particulièrement objective de ce qu’est et ce que n’est pas une BMW en général et une RT en particulier !
      Pour les soucis d’assise (je mesure 1,70 m, donc même réglé au plus bas … ! et madame glissait sur la selle passager d’origine), j’ai fait adapter les miennes chez Sellerie Concept à Montpellier. Du grand art !
      Bonne route à tous !

      • Emmanuel
        25 novembre 2011 at 18:52

        bonjour Christophe
        Je te remercie pour ta réponse, je crois qu’a ma prochaine révision je vais en parler avec mon mécanicien pour savoir d’où ça pourrait venir, car c’est vraiment impressionnant les différences de niveau sur les dessins des pneus, aussi bien à l’avant qu’a l’arrière
        Bonne route à tous

  29. hammache
    3 novembre 2011 at 01:25

    je viens de lire tous ces commentaires interressants
    je souhaite acheter un 1150rt ou un 1100rt et ce week end j en vois trois

    le premier le 1150rt est de 2000 avec 95000km frein et embrayage recents
    pas de carnet d entretien car perdu a 4000euros et toutes options radio selle confort
    je voulais savoir s il existait des millésime 2000 en 1150rt?
    j ai vu une photo et le phare est carre
    y a t il eu une première version avec ce phare?et s il existe en 2000 quel est son système de freinage?

    le 2ieme est un 1100rt de 1998 avec 106000km pas de carnet d entretien mais bien entretenu avec factures a 3500 euros(provenance italie)

    le troisième est un 1150rt de 2002 1iere main avec carnet d entretien et 63000 km
    quels conseils pour m aider a choisir en sachant que le contact avec le vendeur est déterminant et aussi le coup de coeur
    cordialement a vous tous

    – – –

    Réponse

    Sans voir les machines, pas possible de faire un choix.
    Par contre, ce que je peux dire, c’est qu’il n’existe pas de R1150RT à phare carré. C’est forcément une R1100RT.
    Les premières R1150RT sont sorties en 2001, pas en 2000.

  30. TOUSSAINT Dominique
    16 août 2011 at 11:46

    La nouvelle 1200 RT m’intéresse beaucoup, mais que pensez-vous de la comparaison avec la K 1600 GTL ou GT ? Le confort et la sécurité sont-ils supérieurs ?
    Merci beaucoup pour votre site passionnant et véritablement intéressant.

    – – –

    Réponse

    Ce type de comparatif concerne les magazines et sites spécialisés qui font ça très bien.
    N’ayant pas encore essayé la k16, je suis bien en peine de répondre.

  31. ancion eric
    7 décembre 2010 at 00:02

    bonsoir a vous,je viens d acheter une r 1100 rt de 10/1999 avec 44.000 kms,la radio ne va pas(code 2 chiffre ne vont pas le 3 et le 6) y a t il moyen de supprimer le code ou de mettre une nouvelle non bmw en sachant que le bouton( on) sert pour (intercom ou haut-parleurs bmw en poussant dessus). pour l essence, (95 ou 98)? MERCI a vous pour ce beau site. Dans l attende de vous lire,bien a vous. ERIC.

    – – –

    Réponse

    Question trop précise pour ma compétence.
    Voir sur un forum de RT ou sur la liste RT de Yahoo Groupes.

    • ancion
      27 janvier 2011 at 22:35

      Un peu tard,mais merci de votre reponse. BIEN A VOUS, ERIC.

  32. Emmanuel
    16 juin 2010 at 10:34

    bonjour,
    j’ai fait l’acquisition d’un bmw r1150rt au mois de février 2010; au guidon que du bonheur, j’ai malgrés cela deux petites questions à vous poser, j’utilise du sp95 et je trouve que le moteur émet un cliqueti est ce normale ou faudrait-il que je passe au sp 98? La seconde question j’ai régulièrement du mal a passer la 1ére je suis obligé de mettre un léger coup de gaz, ou voir même de passer la vitesse en relachant légèrement la poignée d’embrayage? Avez-vous connu se genre de problème et y-a t-il une solution. Ma moto à 32000KM modèle 2004 autrement j’adore cette machine du pur bonheur par contre coté éclairage je le trouve plutôt nul la aussi y-a t-il moyen d’y remédier
    Autre question un ami (66 ans) avec un budget limité souhaiterai acquérir une RT pouvez vous me dire les différence entre le 1100 et le 1150 au niveau mécanique et surtout au niveau confort car il roule avec sa femme qui à des problèmes pour plier ses jambes?
    Merci pour tout et a très bientot

    – – –

    Réponse

    Le problème de cliquetis avec du SP95 est assez répandu sur les 1150, c’est une question de réglage du capteur à effet Hall de retard à l’allumage, si je me souviens bien. L’usage du SP 98 permet en effet d’améliorer les choses.

    Les boîtes de vitesse sur moteur BMW Boxer, fabriquées par Getrag, demandent un maniement un peu particulier. Lire l’article « Ne pas faire craquer la boite de vitesses BMW« .
    Il est possible qu’un maniement « à la japonaise » avec un petit coup brutal pour passer le premier rapport ait pu à la longue endommager les crabots et rendre difficile l’enclenchement de la première. Le fait que mettre un petit coup de gaz rende le passage plus aidé tend à privilégier cette hypothèse.
    Solutions : utiliser une huile de boite plus performante, comme la Kernite 80W90, et privilégier un appui sur le sélecteur ferme mais en douceur, en appuyant progressivement.

    La qualité de l’éclairage peut être améliorée par un bon nettoyage de l’optique, à l’extérieur comme à l’intérieur. Les soucis de buée à l’intérieur de l’optique ont été courants à une époque sur cette moto et si l’humidité passe, la crasse aussi.
    Il ne faut pas hésiter à changer l’ampoule du feu de croisement tous les ans.
    Enfin, si on peut y mettre le prix, il existe des ampoules 55 watts spécifiques pour moto à luminosité augmentée, chez Philips et General Electric.

    Les différences entre la R1100RT et la R1150RT sont nombreuses, surtout sur le moteur, un peu trop pour en faire une liste exhaustive ici.
    Disons que la 1150 est à la fois plus puissante, plus coupleuse, plus économique grâce au 6e rapport.
    Dans tous les cas, il existe (chez l’accessoiriste allemand Wunderlich, par exemple) des repose-pieds rabaissés pour passager afin d’avoir les jambes moins pliées.

    • Emmanuel
      10 août 2010 at 07:05

      Merci pour tout ces renseignements et désolé de répondre aussi tard mais j’ai été très occupé
      Bonne route et encore merci

  33. Frederic
    13 décembre 2009 at 21:04

    Bonjour

    merci pour ce super article. Ca donne très très envie de passer à l’acte. Et pourtant…j’hésite encore avec la GS 1200…et je dois me décider relativement rapidement. Vous qui avez essayé les deux (si mes souvenirs sont bons il me semble avoir vu qlq part que vous roulez en 1150 GS) pourriez vous faire un « comparo » des deux? J’aurai une nette tendance à l’utiliser en ville et c’est ce qui me pousse sur la 1200 GS qui me parait plus maniable. Votre avis?

    – – –

    Réponse

    Choisir entre une GS et une RT en ville ?
    Je préfère la GS: plus maniable, d’une part, mais aussi plus fine pour se faufiler , plus haute (pour voir au-dessus des voitures), plus apte à grimper et descendre les trottoirs sans crainte d’abîmer le carénage. Moins volée, moins convoitée pour les pièces (notamment les rétros).
    Et sans carénage, le moteur se refroidit mieux, surtout en période de canicule.

    • Frederic
      14 décembre 2009 at 18:01

      Merci!
      Je viens de re-visiter mon cons’ BMW ce jour et ai passé deux heures au guidon de la GS (puis, pour la bonne cause, une demi heure avec la RT) ..et il n’y a pas photo: la GS est à la fois joueuse et neutre, lègère en comportement et au niveau direction..un vrai régal!! Je dois casser ma tirelire, compter mes sous…négocier avec ma femme, priver mes enfants de vacances pendant les 5 prochaines années, opter pour les pates tous les soirs pendant un an et enfin, pour m’offrir deux trois options, vendre un rein..mais franchement, après le plaisir que j’ai eu ces deux heures d’essai, je crois que je suis prêt aux pires compromis 😉

  34. bourdeaux
    27 septembre 2009 at 23:21

    je suis deauville avec chutte ,je deviens rt 1150 edition speciale, coup de foudre mais grosse peur du volume de la bete ,apres avoir lu le texte je suis rassure,je vous tiendrais au parfun de mes premiere impression fin octobre

    – – –

    Merci d’avance !

  35. LUGO
    18 juin 2009 at 13:47

    Je confirme la réponse de Flatfab. Problèmes de roulement de pont vers 100.000 km sur les RT (du moins les 1150) mais généralement pas avant.
    C’est plutôt l’embrayage (1.000 € tout de même) qui flanche un peu avant.

    En revanche et même si ça n’a rien à voir, puisque tu changes tes pneus, as-tu déjà essayé les désormais très connus (et bon marché en plus !)Roadtec Z6 ?… Perso, j’ai encore jamais connu mieux pour un 1150 (Mez 4; PR2; et même BT020)

    – – –

    Réponse

    Précision: l’usure de l’embrayage dépend beaucoup du style de conduite.
    Pour ma part, j’ai changé celui de la GS à 120.000 km, ce qui constituait apparemment une sorte de record selon l’atelier.
    Et encore, le disque lui-même n’était que faiblement usé. C’est la tige de rappel qui était rouillée et se grippait dans son logement.

    Et je soutiens la recommandation des Metzeler Roadtec Z6.

    – – –

    Oui. J’ai déjà lu ton commentaire à ce sujet : Chef d’atelier ravi de pouvoir citer cet exemple à d’aures BMistes qui rincent le leur en 60 000… Belle durée de vie en effet. Et bien d’accord avec toi sur le style de conduite.
    Une fois encore, merci pour ton site qui fourmille de petits trucs vachement intéressants ça et là.
    Aurais-tu sous la main quelque autre article en préparation?…
    A te lire, et bonne route.

  36. Olivier
    21 avril 2009 at 20:11

    Bonjour, bonsoir,
    Après 25 ans de moto ( j’aurai 40ans ce 25 avril 2009) une Suzuki 50Zl, une Honda 360 (garder 15 jours), une Suzuki GS500E, une Suzuki GSX 1200 Inazuma et enfin mon rêve une BMW et pas des moindres la R1150RT achetée le 24 novembre 2007 23000 km, elle à aujourd’ hui 41000 km donc + ou – 16000 km par an contre 3500 km avec mes Japonaises(pas mal). Mon oncle (47ans) est abonné au Honda Pan Européan et je pense qu’il viendra un jour chez Bm, car malgré ses chevaux (127 contre 95ch) il est toujours à la traine surtout dans les virages, la Rt est plus rassurante et surtout préfère les routes secondaires, la Pan est beaucoup moins maniable (j’ai essayé). Cependant j’ai un petit soucis que je trouve pas très normal avec si peu de km c’est le roulement de pont qui à déjà été remplacé à 3000km (on dira défaut de fabrication??) mais maintenant je dois de nouveau le changer à 41 000km (est-ce normal docteur???). Je réalise mes entretiens moi même donc certain que les vidanges (moteur, boite, pont, freins, abs) changement des filtres, réglage synchro soupapes etc… tout dans les règles de l’art.
    Je tiens à cette moto car elle me procure beaucoups de plaisirs. Je vais donc oublier ce petit incident mais bon c’est bizar quand même.
    Merci pour le site super.
    Olivier

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Un roulement changé deux fois en 40.000 km sur une RT ? Jamais entendu parler.
    Cela ne pourrait s’expliquer que par une utilisation hors normes. Fais-tu plus de 200 kilos ? 😉 Passes-tu ton temps à faire des pif-paf en virage avec un amortisseur réglé au plus souple ?
    Cette usure est en tout cas très inhabituelle.

    – – –

    Bonjou,
    Non je ne fais pas 200kg mais 95kg, je conduit très normalement c.à.d. linéaire j’aime assez les virages mais toujours linéaire sans trop jouer. Au fait la moto était une moto de direction, puis le premier propriétaire l’a achetée àavec 9000 km, puis moi reprise à 23000 km l’ancien proprio était un homme d’une cinquentaine d’année ne oulant jamais sous la pluie et faisant 3000 à 4000 km/an et carnet d’entretien en ordre. Quand j’ai acheté la moto j’ai constaté ce bruit mais n’ayant jamais eu de moto avec cardan je me suis dit le bruit est normal et je me suis rendu à l’agence et m’a confirmé rien de grave. C’est peut être un pont avec un défaut ou le roulement à été mal placé mais ce problème est quand même assez connu chez les RT.
    Le coût est 200euros si dans 40000 km je dois encore le changer je remplacerai le pont directement. J’ai des Michelin PR2 et je n’aime pas ce pneu trop bruillant et usure en escalier (est-ce qu’un pneu peut accélérer l’usure d’un roulement?), mon prochain train sera des Dunlop Roadsmart.
    Encore merci pour ta réponse.
    Olivier

    – – –

    Réponse

    Salut Olivier,
    La question sur les 200 kilos relevait de l’humour…
    Il existe effectivement des problèmes de pont arrière sur les RT, comme sur toutes les motos BMW R1150, d’ailleurs. Il y a le même souci sur les GS. Mais pas à ce kilométrage. J’ai connu des problèmes de pont, mais aux alentours des 100.000 km.
    Les pneus ne peuvent entrer en ligne de compte dans l’usure d’un roulement de pont.

    • Gremlin
      17 juin 2009 at 17:34

      J’ai connu un problème similaire sur ma 850RT, et à 30.000 km le roulement devait être changé… une deuxième fois ! Je fais +/- 70 kg, roule plutôt calme, en essayant de prendre soin de la mécanique. Le 1er changement a été entièrment pris en charge par BM ( sauf l’huile ! ), par contre la 2ème fois nada, sous prétexte que j’avais une année calendrier sans entretien ( fait en fin de saison une année, puis l’année suivante avais préféré attendre le redémarrage de la saison au printemps… ). Mais bon, je l’aime quand même ma bécane !

  37. idfix69
    5 mars 2009 at 21:38

    au secours,j’ai changé ma r 80 rt de1987 pour une r 850 rt de 2005 quand ça roule :merveilleux,a l’arret c’est l’angoise meme avec selle basse(1,67m)je touche terre de la pointes des pieds et le guidon est un poil trop loin.Que faire ?selle sur mesure+amortisseur special+réhausse guidon?
    ou chaussures drag queen!

    – – –

    Réponse

    C’est sûr que c’est plus haut et plus large…
    Tu ne l’avais pas essayée avant ??

    Si tu as déjà la selle basse, ça va être dur de faire mieux.
    Tu peux voir avec un artisan sellier pour qu’il retouche ta selle basse et la rende plus étroite.
    Tu peux aussi essayer de mettre un amortisseur arrière Ohlins court.

    Pour le guidon, la solution ne peut en effet résider que dans des rehausses de guidon.

    Dans tous les cas, avec 1,67m, ça s’annonce chaud…

  38. Michel
    6 août 2008 at 13:40

    Comme tout le monde parle des 1100,1150,1200 RT je vais un peu descendre en cm3 pour donner mon avis sur le 850 avec laquelle je roule depuis 2003.
    Je me suis posé la question du choix de la 850 ou du 1150 lors ce que j’ai décidé de changer mon K75 ABS.
    Apres moultes hesitations et etudes j’ai signé chez BM pour une R 850 RT et j’en suis parfaitement satisfait.

    En gros, tout ce que l’on trouve de bien et de moins bien sur le 1150 se retrouve sur le 850. Cependant quelque remarques:
    Avantage vs le 1150: moins gourmande (5.5 en moyenne ville route autoroute aux vitesses legales
    Désavantage vs le 1150: à deux en montagne oublier la 6 et souvent la 5.
    Autrement le 850 et le 1150 sont strictement identiques en taille, poids (ce que c’est lourd à l’arrêt!) dimensions et équipements.
    Roulant tout les jours pour aller bosser et quelques vacances dans le sud l’été, elle repond parfaitement à ce que j’attend d’un RT: Protection pour le costard, soute à bagage pour le sac du PC et les docs, securité de l’ABS evo, sobriété à la pompe, suffisamment de puissance pour doubler.
    Ma periode  » faire peter un chrono  » et « me faire une ninja entre deux feux » m’etant passé, la difference de puissance en conduite normale ne se sent pas du tout.
    Ce qui fache sur ma 850?
    -des vibrations dans le demi guidon droit (accelerateur et cocotte) en vitesse de croisiere sur l’autoroute (130/140) fatigantes à la longue.
    -Les couvercles des valises sensibles aux rayures
    et des valises moins logeables que sur le K à cause de proeminences incongrues à l’interieure
    -le poids à l’arret
    – manque de vide poche (j’ai la radio dans celui de droite)
    – boite de vitesse aux standards BM

    Conseil aux futurs acquereurs:
    changer les METZELERS contre des BT20 au moins à l’avant
    marcher au SP98: – de cliquetis, + de souplesse, – de consommation, et plus de depot noir autour de l’echappement.

    Avenir du R850RT: morte et enterree. Le 850 RT n’est plus au catalogue, remplacé par le 800 ST plus puissant (85 cv au lieu de 75) mais ce n’est plus une BM:
    twin vertical rotax meme si BMW a acheté l’usine de production en autriche
    transmission par courroie
    abandont du concept GT pour se positionner face à la fazer et autre hornet
    fabriqué en italie.
    Et rien a se mettre sous la dent coté concurence à part la 700 deauville qui n’a rien à voir

    Je vais donc la garder encore un certain temps et apres? acheter un 500 TMax?

  39. Pierre Yves
    17 juillet 2008 at 10:43

    Bonjour à tous les rtétistes

    Je viens de faire l’acquisition d’une 1150 RT ( de 2001, occasion 85000 kms) en remplacement d’une autre Reine des GT une pan 1100 st abs cbs tcs que j’ai lachée avec regret maintenant à 102000 km. Pourquoi avec regrets direz vous? Apres environ 4000 kms avec la RT je pense être en mesure de comparer avec une certaine objectivité ( je fais 20 à 25000kms/ans en moto) .
    1er point, le confort: sur ce point la RT l’emporte tant au niveau du confort de la selle que des suspensions y compris pour ma passagére qui partage mon avis.
    2 eme point, l’équipement: La aussi la RT a un petit poil d’avance, on regretera seulement un 2eme équipet dans le carenage comme sur la pan, c’est pratique pour y ranger un portable ,un trousseau de clef de la monaie etc.
    3eme point , la conso: c’est vrai la encore la RT avec sa boite 6 marque 1 point d’avance, à vitesse égale on est environ à 500 tours de moins et en ces temps d’essence chere ça ce remarque.
    4eme point les sensations de conduite: Ben oui c’est un gros flat au couple de tracteur et ça ce sens , c’est brutal , c’est viril, et ça démenage! j’ai du mal à m’y faire ( ça viendra peut être) mais pour le moment je regrette la souplesse et le chuintement de la pan.
    La bulle réglable c’est bien mais quand on fait 1.82 métre ça sert à rien même en position haute c’est encore trop bas même avec un réglage de selle au mini;
    flotement louvoiement sensation de guidonage derriere un gros c… à + de 90 égalité Pan RT.
    Freinage , là je donne l’avantage à la Pan ,+ doux + progressif sans plongée tout en étant aussi éfficace.
    Bagagerie: la encore la ST marque le point avec des sacoches et Top plus logeables que sur la RT qui malgrés les apparences sont assez mal fichus avec un volume utile trés amputé par des protubérences internes
    N’étant pas un acro de la zone rouge ( à mon age je suis plutôt dans la catégorie papy motards) je ne ferai pas de comparaisons sur les performances pures. Je dirai simplement qu’en roulant à des vitesses raisonables et adaptées sans pour autant filer un train de sénateur les deux belles font jeux égale
    On pourra donner par contre l’avantage à la RT pour sa capacité de manoeuvre à l’arrêt ( 70 kgs de moins ça ce sent) on pourra dire aussi que sur petite route elle est plus agressive en courbe, autrement dit elle « balance bien » si on la chatouille un peu
    En résumé : pas encore totalement convaincu par la belle allemande ( mais ça viendra peut être) surtout pour ce qui est de l’agrément de conduite( la pan se conduit plus »comme un vélo ») , en bref deux super machines difficiles à départager

  40. Jeff 25
    6 mai 2008 at 09:32

    Salut à les Rtéistes, j’ai revendu ma 1200 RT (rouge superbe) 2005 après 3 ans de bons et
    loyaux services et puis j’ai racheté…(ah le lâche !)
    une KAWA GTR…mais pourquoi donc me direz vous ? alors qu’il avait tout, casque, blouson, tea shirts, bottes Béhème et tout et tout… 3 raisons
    à cela :
    -je suis cadre sup et donc la RT n’était pas au dessus de mes moyens, mais quand j’ai fait
    l’addition du prix de la nouvelle soit 19 000 €
    sans la radio…je repartais pour une LOA 3 ans
    et au boût la nécessité de casser la tirelire pour la
    garder. Avec la GTR 15 700 équipée, on m’a donné
    500 € d’équipement gratos, manque que les poignées chauffantes (snif, mais utilisées 2 fois en
    3 ans), 3 000 € de moins ça compte non ?
    – La RT est renamiée en profondeur en 2009 (comme la GS cette année), nouvelle boite, boxer 120 CV, nouveau look plus arrondi, moins « japs »
    – et puis j’ai essayé la GTR avec ma gazelle (important ce qu’en pense la gazelle), la GTR c’est
    d’abord un moteur extra, à 30 en 5ème elle te propulse comme un jet…, une position de conduite
    guère plus en avant (mais j’ai de grands bras) et
    à condition de prendre la bulle Ermax (la plus haute) la protection est quif quif, confort selle en
    baisse pour le conducteur, en hausse pour la passagère (curieux), suspension bien meilleure que sur la 1200 GT, un poil en dessous de la RT,
    un look (la noire) plus « jeune » moins pépère (52 ans j’en ai bien besoin ! ), maniabilité identique.
    Ce que je regrette pas de ma RT, ses deux pannes
    dont une de l’assistance au freinage qui m’a fort
    ennuyé, et une panne électrique générale en plein
    col qui me l’a fait détestée !, son odeur de brûlé
    de son embrayage à sec lorsqu’on démarre en côte,
    ses coups de cardan en première (inconnu sur la GTR), devoir se mettre à quatre pattes tous les 1000 km pour rajouter une giclée d’huile (la GTR
    bouffe rien), son moteur rugeux à bas régime (même si on si fait) Alors vous me direz, et le
    « prestige BM alors »… je répondrai le plaisir d’abord ! reste que ce sont deux super joujous
    Honda sort aussi une nouvelle PAN en 2009…
    très cordialement
    jeff 25

  41. sam
    18 mars 2008 at 21:01

    Bonsoir,

    j’ai un un choix à faire et j’aimerais avoir un avis éclairé sur la question:
    je souhaite acheter un R1150RT mais mon budget ne me le permet pas, aussi je me suis rabattu sur un R1100RT de 106000 km ( particulier) en excellent état de fraicheur et radio en prime + valises et top case, abs, poignée chauffantes carnet d’entretiens à jours, pneus neufs, embrayage récent, et pour le même prix j’ai un R850RT de 2002 et kilométrage, et options idem que le R1100RT sauf la radio et garantie 3mois ( pro) que feriez vous à ma place?
    les deux annonces sont sur la centrale.

    Merci de me donner vos avis.

    – – –

    Réponse

    Bonsoir ! Tout dépend de votre utilisation. Mais dans l’ensemble, pour un usage solo, je choisirais la 850 : plus récente, équipée d’une version plus avancée du moteur Boxer, du freinage intégral avec ABS de série. La 850 à partir du millésime 2002 est une très bonne moto. Surveillez tout de même son embrayage, il vaut mieux qu’il ait été changé. Idem pour le pont arrière.
    L’absence de radio n’est pas un gros souci. Si vous ne pouvez vous en passer, vous pourrez en installer une vous-même (voir sur les forums) et avec un lecteur CD (le modèle BMW ne prend que les cassettes). Par ailleurs, pour la musique, un lecteur MP3 avec tuner FM fait très bien l’affaire.
    Vous trouverez plein d’infos auprès de la liste RT:
    http://fr.groups.yahoo.com/group/BMW-RT/

    – – –

    bonjour,

    merci pour la réponse et surtout votre réactivité.

    je vais effectivement faire le choix du 850 pour les mêmes raisons et en plus pour des raison économiques( usure moteur, assurance, carte grise, consommation,…).

    et merci pour ce superbe site.

    Cdlt

    Samir

  42. sam
    1 mars 2008 at 13:09

    bonjour,

    une question, j’ai trouvé une annonce pour un R1150R de 2001 avec 170000 Km pour 3600 eur, il s’agit d’un concessionnaire bmw à Nîme, qui
    m’affirme qu’il s’agit d’une première main, j’ai donc demandé quels étaient les gros travaux réalisés sur cette moto compte tenu de son extraordinaire kilometrage et là il me répond aucun ( transmission, boite, disque, embrayage,…) tout est d’origine et quelle est en parfait état de marche ( elle paraît à peine 30000km).
    Ma question est ce possible ou gros problème à venir?
    Merci pour vos avis éclairé sur la question.

    Réponse

    Tout d’origine à 170.000 km ? C’est possible. Rare, voire extraordinaire, mais possible. Vérifiez le carnet d’entretien et demandez à consulter l’historique de la machine sur le fichier central BMW, tous les concessionnaires y ont accès.
    Sur ce modèle, les points faibles connus sont les roulements de pont arrière (ou de cardan) et l’embrayage, mais cela ne signifie pas que ces pièces doivent lâcher sur toutes les machines. Celle-ci a fait preuve q’une exceptionnelle résistance et elle a certainement été très bien conduite et très bien entretenue.
    Sincèrement, cela paraît une affaire !

  43. Alexandre CAMBON
    11 février 2008 at 15:13

    « L’effet gendarme » avec une 1200 RT bleue est si flagrant que ça ? As-tu plus de détails et d’anecdotes à nous fournir sur ce point stp ? J’envisage d’acheter ma RT en bleu pour cette raison, afin que les automobilistes me remarquent davantage…

    Réponse

    L’effet est surtout sensible avec une R1100 ou 1150RT.
    Les automobilistes ne sont pas habitués à voir des R1200RT d’administration.
    Mais avec les « anciennes » RT, j’ai plein d’anecdotes, clair et net !

    J’avais fait repeindre la mienne aux couleurs de la California Highway Patrol, blanc devant et le reste en noir. Les douaniers me saluaient et même les policiers avaient parfois un doute… ;))))

  44. Anonyme
    9 février 2008 at 19:00

    Bonjour a tous , avant de dire qu’une k1200ll fl est lourde en petite route et en ville il faut dabord en essayer une dans toutes les configurations ,etant possesseur d’une bmk1200lt depuis 2003 , faisant en moyenne 20000kms par an sans le travail,uniquement loisir ,je peux vous assurer que ces faux ,j’ai essayer un 1300pan european ,ces une exellente moto ,le k1200 est une moto de la meme categorie avec un confort exceptionnel.
    salut à tous

  45. Martine
    28 décembre 2007 at 00:14

    Dans votre article, vous parlez de la possibilité d’ajuster la hauteur des repose-pieds. Auriez-vous des adresses à me conseiller pour des repose-pieds surbaissé pour passager ?

    Merci d’avance.
    Martine

    Réponse

    Vous pouvez trouver cet accessoire pour la R1200RT chez l’équipementier allemand Wunderlich.
    Il s’agit de la référence 8162507.
    Par contre, je ne sais pas du tout comment vous pouvez commander les produits Wunderlich au Canada…

  46. ROUSBER
    23 novembre 2007 at 16:39

    Bonjour,
    J’ai lu avec grand interet les pages de votre site. Je suis actuellement possesseur d’une R1100RT de 2000, et j’envisage pour l’année prochaine le passage sur la R1150RT, si possible de 2004. Ce qui me gene le plus est le freinage intégral. Je souhaiterai effectuer les modifications (ce qui doit être possible) afin d’obtenir un freinage sport. Quelle est la marque du systeme ABS (Bosch ou autre), et connaissez-vous des personnes ayant déjà fait la modification..
    Avec mes remerciements, et au plaisir de vous lire, Bernard

    Réponse

    Bonjour Bernard,

    A ma connaissance, il n’est pas possible de changer le freinage BMW Integral de la R1150RT en Integral Sport (couplage partiel).
    En tout cas, je ne connais personne l’ayant fait…
    Maintenant, c’est peut-être possible en reprogrammant totalement la centrale de calcul. Par ailleurs, rien ne l’interdit mécaniquement puisque la version spéciale de la R1150RT (édition limitée toute noire et chromes) était dotée de l’Integral Sport.
    Pour la marque du système, il faut que je regarde mes docs techniques et je ne suis pas chez moi ce week-end.

    Bonjour, et merci beaucoup pour la réponse. A priori, les références des 2 centrales sont identiques. Si il n’y avait que la reprogrammation du systeme, cela n’est pas plus compliqué que ça, puisque le programme ne tient que sur un composant électronique, qu’il suffit de changer (mémoire eeprom ou microcontroleur). J’avais entendu parlé que les motos “administration” étaient équipées du dispositif “sport”. Bien cordialement, Bernard.

    Réponse

    En effet, si c’est juste une EPROM à changer, ce n’est pas compliqué.
    Et c’est vrai que les RT d’administration sont équipées en Integral Sport. Donc c’est faisable.

    Merci de nouveau pour votre réponse. Si vous en avez la possibilité, pouvez-vous glaner des infos à ce sujet, car je ne suis pas à même d’en trouver. J’ai parcouru votre “parcours professionnel et personnel”…. super. N’hésitez pas à m’informer de vos recherches, vous pouvez même me contacter directement sur mon adresse mail.
    Encore bien cordialement, Bernard

  47. roger
    30 avril 2007 at 16:07

    Re
    Ce serait sympa aussi que ce site parle des autres GT …………. Les bonnes (ou moins bonnes) .
    @++++++++++
    RoG

    – – –

    Réponse

    Comme je le dis dans une des pages principales, « Pourquoi ce site ? », je ne parle que de ce que je connais. Et je n’ai pas essayé toutes les motos GT. Quand bien même, un essai donne une idée, pas une connaissance complète.
    Je laisse ce genre de comparatifs à la presse spécialisée.

  48. roger
    30 avril 2007 at 15:42

    Salut
    Ton site est super , moi j’ai choisi la new kawasaki GTR 1400 (arrivée 07/2007) , bonne route a tous les motards .

    – – –

    Réponse

    Salut, merci de ton appréciation et peut-être à bientôt sur les routes !

  49. Morel Yvon
    13 avril 2007 at 07:49

    Je te remercie de ta réponse au sujet du manuel de la R1100RT. Je t’envoie donc mon adresse.
    Merci encore et salut motard.
    PS: ton site est super.

    – – –

    Réponse

    Salut, merci de ton appréciation et peut-être à bientôt sur les routes !

  50. 17 mars 2007 at 00:16

    IL manque à mon avis une (bonne) raison dans ta liste : la concurrence.
    En matière de routière à cardan, il n’y en a pas … ou presque.
    Retenons la Deauville, bon marché par rapport à la BM (facile …) mais avec un défaut majeur : un flottement inopiné selon les configurations de route / circulation / conditions atmosphériques / charge … (vous vous souvenez des déboires de la Pan 1300 à ses débuts … ben c’est pareil).
    Pareil aussi avec la Pan “revisitée” qui, quoi qu’en dise Honda, garde ce problème, même si c’est plus léger qu’à l’origine.
    La FJR a une position de conduite moins droite, sans compter qu’elle est autrementplus puissante que les 73 CV de la 850.
    Et ensuite ?
    Ensuite nada, j’ai rien trouvé.
    Vivement la 900 RT pour renouveler la 850, en un mot (malgré son prix, indubitablement …)
    A moins que BMW ne sorte une routière à courroie, sur la base de la 800 S / ST ?
    Cela dit … depuis mon choix, Guzzi a sorti la Norge, à tester … ?

    – – –

    Réponse

    Salut,

    C’est pour cela que j’écrivais en chapeau: “La RT monopolise la première places des ventes du créneau GT où elle ne rencontre encore que peu de concurrence”.

    La Guzzi 1200 Norge pourrait changer les choses, mais le réseau de distribution Moto Guzzi reste trop peu développé en France pour qu’elle fasse mieux qu’une simple concurrence de figuration. Sans compter que la réputation de fiabilité de BMW n’a pas grand-chose à voir avec celle de Guzzi…

    D’après mes informations, BMW sortira bien une R900RT (en 2007 ou en 2008 ?) avec le carénage de la R1200RT (beurk!) et un flat-twin “dégonflé”, à prix réduit, toujours pour le marché français et belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *