Choisir ses pneus

Comme l’huile, voire sans doute plus encore, le choix des pneus est un sujet de discussions infinies, tant l’expérience de chacun est différente.

Mise à jour : un article de MotoServices sur ce sujet, en avril 2013.

C’est une matière (la gomme) sensible, sujette à débat et en tout cas soumise à de nombreuses variables.
Il est difficile de dire « tel pneu est mauvais », c’est plutôt « il ne me convient pas ».
D’un point de vue objectif, le comportement d’un pneu varie beaucoup selon la température, la pression d’usage, le type de routes, etc.
D’un point de vue subjectif, l’appréciation, le ressenti de ce comportement varie plus encore: selon le type de moto, le style de conduite et surtout l’expérience du pilote. Il faut dans l’idéal avoir conduit avec différents types de pneus, sur la même moto et si possible sur des motos différentes pour en mesurer les nuances, dans diverses conditions climatiques, conditions de charge, etc.

Un ensemble de critères difficiles à réunir tous. Et c’est bien pourquoi les comparatifs de la presse moto comportent une « marge d’appréciation », voire d’erreur.
En dehors de l’aspect « performances », très subjectif selon le style de conduite, l’usure varie selon les cas avec une fourchette d’amplitude assez gigantesque.
Sur la même machine, un même pneu peut faire entre 6.000 et 30.000 km selon les conducteurs !

Comme le rappelle un encadré d’un dossier de Motomag sur les pneus sport-tourisme, avec des données de source Bridgestone, l’usure est fonction:
– de la pression du pneu, avec 2.000 km d’écart de longévité possible entre un pneu bien gonflé (2,5 bars) et un pneu sous-gonflé de 15% (2,1 bars) ;
– de la charge, car un dépassement de 20% du poids maximal autorisé par le pneu augmente l’usure de 30% ;
– de la vitesse de conduite moyenne (plus le pneu roule vite, plus la gomme s’en va et plus la carcasse fatigue) ;
– du freinage, en puissance comme en fréquence ;
– du type de route (la montagne use plus que la plaine) ;
– du climat ou plutôt de la température (la chaleur augmente l’effet d’oxydation de la gomme) ;
– du type de revêtement (30% de différence d’usure entre un goudron lisse et un goudron rugueux).

Avec un tel nombre de variables, cela ne rime pas à grand-chose de recommander tel ou tel pneu pour sa longévité.

La seule variable sur laquelle nous pouvons réellement avoir une influence est la pression de gonflage.
Sur des motos GT, il faut gonfler le pneu arrière à au moins 2,8 bars, et plutôt 3,0 pour faire de la grande route.
Et surtout, il faut vérifier cette pression régulièrement, tous les 1.000 km ou tous les quinze jours. Ce contrôle-réglage doit être fait si possible dans les mêmes conditions (et les pneus froids, c’est mieux) avec un appareil fiable.

Etant données les variations de fiabilité des appareils de mesure disponibles dans les stations d’essence et les garages, il est recommandé d’emporter avec soi un manomètre portatif qui permettra au moins de mesurer les variations de pression à partir d’une base constante.
Personnellement, j’utilise le modèle Schrader Vigilant analogique (aussi appelé Vigil), fabriqué sous licence Michelin. Il a été remplacé par un modèle numérique à affichage cristaux liquides, qui s’appelle tout simplement « Contrôleur digital Michelin ».

Pour les performances d’adhérence, on peut parvenir à des comparaisons sur base d’un protocole de test rigoureusement suivi et identique avec la même moto, le même conducteur, les mêmes conditions climatiques, la même chaussée, etc.
Les résultats seront valables sur cette moto donnée, pas forcément sur une autre. Cela donne une idée, sans plus.
Les tests comparatifs des magazines sont menés par des pilotes professionnels, sur des machines neuves, sur des pistes à haute adhérence, avec des pneus tout neufs. Or on sait combien un pneu peut se dégrader à mesure qu’il s’use.

De toute manière, les pneus modernes sont conçus pour des performances telles que 95% des motards ne les exploiteront jamais au-delà de 50% de leurs capacités. Les gommes de dernière génération permettent une prise d’angle qui dépasse les 50 degrés. Le cerveau humain émet la sensation de perte d’équilibre à partir de 20 degrés et rares sont les motards qui penchent à plus de 30 degrés sur route.

* * *

Si vous voulez vraiment en savoir plus, je réponds ici aux questions les plus fréquemment posées en la matière.

Puis-je monter d’autres pneus que ceux homologués pour ma moto ?

C’est possible techniquement tant que l’on respecte les dimensions de la jante.

Certains utilisateurs émettent parfois l’idée de monter un pneu plus gros à l’arrière, mais il faut bien réaliser que cela pénalise la maniabilité de la moto et en modifie le comportement, ce qui nécessite en théorie un passage aux Mines.
Le gros pneu se trouve « pincé » dans une jante trop étroite pour lui, il va se bomber et sa carcasse sera sollicitée par des contraintes différentes de celles prévues par le fabricant. L’usure s’en trouvera accélérée car la surface de gomme en contact avec la route sera plus mince, le poids moins largement réparti.
Par ailleurs, un pneu plus large peut obéir à un indice de charge plus faible, à vérifier lors de la commande.
En cas de problème, le constructeur de votre moto pourra refuser la prise sous garantie. Et en cas d’accident, l’assurance pourra se dégager de sa responsabilité car la moto ne sera plus en configuration d’origine…

D’autres motards préfèrent monter des pneus avec une hauteur de flanc réduite, comme sur les voitures « tunées » de Jacky’s Touch. Une hauteur de flanc (appelée officiellement « rapport d’aspect ») plus basse permet au pneu de moins se déformer en virage, mais cela se fait au détriment du confort de suspension. Un pneu « taille basse » encaissera moins bien les chocs, à tel point qu’un gros choc sur un nid de poule pourra déformer la jante.
Si vous privilégiez un pneu « taille basse », n’oubliez pas que le chiffre indiqué est un pourcentage de sa largeur. Un pneu 120/70 mesure 70% de sa largeur, soit 84 mm. Dans les faits, un pneu 120/90 aura une hauteur de flanc proche de celle d’un pneu 180/55.

Dans certains cas, les supermotards notamment, on modifie carrément le type de jantes.
Une jante de grand diamètre favorise la stabilité et absorbe mieux les défauts du revêtement. On met donc des jantes de 18 voire 19 pouces sur les motos de GT d’une part, et les trails et enduro d’autre part. A l’inverse, les sportives et surtout les supermot’ préfèrent favoriser l’agilité et adopter des jantes de 17, voire 16, pouces qui limitent l’effet gyroscopique (qui tend à maintenir la roue dans sa direction, d’autant plus que la roue est lourde et roule vite).

Dans tous les cas, il s’agit de conserver le type de pneus prévu pour votre machine.
Monter sur la roue arrière des pneus à gomme tendre, voire « hyper-sport », sur une moto de grand tourisme (c’est-à-dire une machine lourde) comme cela a pu se faire par certains concessionnaires, constitue une hérésie complète. Cela signale soit une franche escroquerie, soit une méconnaissance alarmante car le pneu va au mieux s’user beaucoup plus vite, au pire se déformer et dégrader la tenue de route.
On peut toujours monter des pneus plus « durs » (en privilégiant la longévité au détriment de la maniabilité et de l’adhérence), mais il faut faire attention quand on choisit des pneus plus tendres que ceux d’origine.

Puis-je mélanger, « panacher » des pneus entre avant et arrière ?

Il n’est pas du tout nécessaire d’avoir le même modèle de pneu sur les deux roues. C’est utile, mais pas nécessaire.
Si l’on doit changer un pneu avant l’autre, ce qui arrive assez souvent, il est préférable de choisir un pneu de même marque et si possible de même profil (profil rond pour les pneus routiers ou profil triangulaire pour les pneus sportifs). Au pire, avec un pneu avant moins rond que l’arrière, vous ressentirez de légers louvoiements dans la direction.
Un autre « panachage » possible, souvent pratiqué sur les motos routières, est d’associer un pneu un peu « sport » à l’avant (pour l’adhérence) avec un pneu « route » à l’arrière (pour la longévité). Le souci, c’est qu’un pneu sportif ne trouve son adhérence optimale qu’à partir d’une certaine température. Il adhère très mal à froid. Ce type de panachage fonctionne bien si vous faites de la route, mais il est à déconseiller en ville pour de courts trajets, surtout l’hiver. Le pneu sport n’aura pas le temps de chauffer et au lieu de procurer plus d’adhérence, il aura au contraire tendance à glisser. Plus encore sous la pluie car les sculptures des pneus sport sont moins profondes et moins larges que sur les pneus route.

Quels pneus pour du « hors-route » ?

Sur les trails routiers, si on choisit de mettre des pneus dits « mixtes » route-piste (type Metzeler Tourance, Michelin Anakee, etc.), il est possible d’aller « barouder » sur piste carrossable à condition de dégonfler légèrement de 0,5 à 0,8 bar par rapport à la pression préconisée sur route.
Rappelons qu’il est très déconseillé de dégonfler un pneu chaud !
Si vous devez dégonfler votre pneu, attendez une demi-heure qu’il refroidisse…

Sinon, il faut garder chez soi une monte de pneus « enduro » (à tétines), de préférence déjà montés sur jantes, et les monter pour aller faire du TT.

Où faire monter ses pneus ?

Pour ceux qui veulent éviter de payer le prix fort en faisant monter leurs pneus chez un concessionnaire, il existe des chaînes de spécialistes du pneu moto avec des centrales d’achat tout à fait compétitives: Cardy et PneuBis sont les plus importantes, mais il y a aussi EuroMaster, par exemple.

Rappel : comme on vous l’a appris (normalement) à la moto-école, comme vous le répètent sans cesse les concessionnaires et les garagistes, un pneu neuf glisse. Il exige une période de rodage pour enlever la couche de parrafine destinée à assurer sa conservation.
Si vous êtes un énervé absolu de la poignée des gaz, amenez un chiffon et un flacon de trichloréthylène (ou du dégraissant de freins) à la station de montage, et préparez-vous à frotter fort pour enlever vous-même la paraffine.

Que veulent dire les inscriptions sur les flancs des pneus ?

Quelques tuyaux de base pour savoir lire la gomme:

  • les indications de marque et de modèle, en toutes lettres, facile à comprendre ;
  • la flèche du sens de rotation, accompagnée la plupart du temps de deux lettres: FW pour « front wheel » (roue avant) et DW pour « driving wheel » (roue arrière) ;
  • plus loin, deux autres lettres: TL (pour « tubeless« , sans chambre à air) ou TT (« tube type« , à chambre, pour les motos anciennes ou à roues rayonnées) ;
  • l’inscription « M/C » veut dire « motorcycle« , pour dire que c’est un pneu moto, au cas où vous auriez un doute…
  • le sigle « TWI » (« Trade Wear Indicator« ) désigne l’endroit à l’aplomb duquel se trouve un témoin d’usure ;
  • les chiffres de dimensions se suivent suivant l’ordre largeur (en mm) / hauteur de flanc (en pourcentage) / diamètre (en pouces, 1 pouce fait 25,4 mm) ;
  • au milieu des chiffres, deux lettres dont la première indique l’indice de vitesse et la seconde sa structure ;
  • pour la structure, la lettre B désigne un pneu à carcasse diagonale ceinturée, le R une carcasse radiale (le plus courant de nos jours) et un trait d’union, une carcasse diagonale simple ;
  • les indices de charge (LI pour « load index« ) et de vitesse (SI pour « speed index« ), ce dernier est exprimé par une lettre, de B (50 km/h maxi) à ZR (240 km/h) voire Y (300 km/h).

A noter que sur les anciens pneus, la largeur était exprimée en pouces (2,75 ou 4) et non en millimètres.

Sur certains pneus, les indices de charge et de vitesse sont groupés après les dimensions: 120/70 – 17 – 58W.

Bien respecter l’indice de charge: un pneu de la bonne dimension mais d’un indice de charge inférieur n’est pas prévu pour supporter le poids de votre moto. Il risque de s’échauffer anormalement et peut éclater.

A toutes fins utiles, un petit rappel de la nomenclature des pneumatiques.

Quelle est la différence entre radial et diagonal ?

Dans une carcasse diagonale, les fils noyés dans la gomme (qui constituent la structure du pneu) sont en biais et vont d’un bord du pneu à l’autre. Dans une carcasse radiale, les fils sont enroulés autour du pneu, comme sur une grosse bobine. Une carcasse radiale se trouvera moins déformée et chauffera moins à haute vitesse.

Il faut absolument éviter de « mélanger » un pneu radial et un pneu diagonal.
Le problème peut se poser sur certaines motos des années 1980-1990, pour lesquelles les dimensions font que l’utilisateur a le choix entre les deux types. De l’expérience de professionnels, la combinaison radial-diagonal engendre toujours des problèmes de tenue de route.
Pour les motos plus anciennes, on monte toujours du pneu diagonal et cela pose rarement de souci car elles roulent en général à des vitesses « modestes » (au-dessus de 150 km/h).

Qu’est-ce qu’un pneu « tubeless » ?

Simple: un pneu « sans tube » ne comprend pas de chambre à air. L’air est insufflé directement à l’intérieur du pneu et c’est la lèvre du pneu contre une jante « tubeless » (avec une forme particulière) qui assure l’étanchéité.
Un pneu tubeless peut la plupart du temps se monter sur une jante « Tube Type ». Par contre, il ne faut JAMAIS monter un pneu à chambre sur une jante tubeless: si vous mettez une chambre à air sur une jante qui n’est pas prévue pour, elle va se déchirer. Et si vous mettez un pneu tubeless sur une jante « normale », le pneu va fuir, évidemment.

Puis-je acheter mes pneus sur internet ?

Comme pour à peu près tous les types de biens marchands, les pneus moto peuvent s’acheter sur internet. Certains sites web proposent des tarifs bien plus avantageux que dans votre petit atelier de quartier, voire que votre concessionnaire, parfois que les grosses centrales du pneu. Ce qui pose question.
Ces offres promotionnelles demandent à s’assurer que les pneus ne soient pas trop vieux, avec un risque d’avoir été mal stockés (voir ci-dessous). Problème : comment vérifier, puisque par définition, vous n’avez pas accès au local du marchand ?
Le problème ensuite, c’est de les faire monter. Légalement parlant, rien ne justifie qu’un concessionnaire ou un garagiste refuse d’installer des pneus que vous n’avez pas achetés chez lui. Dans les faits, c’est autre chose. Les revendeurs au détail se font une très grosse marge sur la vente de pneus et presque rien sur le forfait montage-équilibrage (souvent offert, d’ailleurs). Du coup, si vous n’achetez pas chez lui, son mécano passera 15-20 minutes sur votre bécane pour pas grand-chose (en termes de bénéfice, j’entends). Alors forcément, ça l’embête…
Le mieux, c’est de trouver un garage compatissant en même temps que vous achetez vos pneus « discount ». Les grands sites de vente de pneus en ligne proposent des listes de garages qui travaillent avec eux (dans la rubrique « Centres de montage »).
Voir, par exemple, sur Moto Pneus, Pneus Moto, Pneus-Net, et Pneus Online.

Comment stocker un pneu ?

Un pneu ne se range pas n’importe où ! Il doit se trouver dans une pièce tempérée, à l’abri du soleil et des intempéries. Il faut protéger le pneu de substances chimiques qui pourraient dégrader les propriétés du pneu, notamment les solvants. S’il y a des produits chimiques dans votre garage, essayez d’emballer les pneus dans de l’aluminium ou du blister plastique souple. Il faut aussi éviter qu’un plat se forme sur le pneu à l’endroit de son point de contact avec le sol s’il est stocké à la verticale. S’il est à l’horizontale, il ne faut rien empiler dessus. Le mieux est au final de le suspendre.
Même stocké convenablement, un pneu se dessèche et finit par se craqueler en surface. Ne le gardez pas plus de quelques mois.

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

  70 comments for “Choisir ses pneus

  1. Speedkar
    26 mai 2014 at 03:37

    Bonjour, j’ai parcouru les différents messages et j’ai deux questions:
    1. Plutôt que d’utiliser des solvants, peut-on simplement poncer un peu les pneus avec du papier en 400 par exemple?
    2. J’ai une ZZR 1400 de 2012 et c’est un cauchemar point de vue pneu. Il n’y en a que très peu de recommandés. Il semblerait que le problème vienne de la combinaison dun énorme couple et d’un poids assez élevé. J’ai fini par reprendre les mêmes que la monte d’origine (S20 « E ») mais ceux-ci s’usent presque à vue d’œil… bien différents de mes PR2 que j’avais sur une autre machine et qui faisaient plus de 25000 km avec un excellent grip par tous temps et quasi instantanément! Que pourrais-je mettre d’autre pour la prochaine monte (Grip sec et mouillé nickel, temps de chauffe extra court et durée de vie… bref le pneu parfais :-) )pour une telle machine?
    Merci

    • FlatFab
      28 mai 2014 at 00:48

      1. On peut. Mais il fera plus de travail pour un même résultat.

      2. Le pneu parfait n’existe pas. Gros couple, poids élevé : prenez un Michelin Pilot Road 4 en version GT, avec une bande de roulement renforcée. Et laissez-lui le temps de chauffer !

  2. chris
    9 avril 2014 at 13:19

    Bonjour,

    Je cherche partout mais je n’arrive pas à trouver une réponse.
    J’espère que sur cette page, je trouverais des informations voir une réponse.

    Ma roue avant est du 110/80/17 57 P. Sur site de vente de pneu online, il y a une différence de prix entre un pneu arrière et un pneu avant pour une même marque et de même dimension.
    Ma question principale est :
    Est-ce que je peux prendre un pneu arrière de même dimension et un indice de vitesse différent? ( passé du P(origine) au S ou H)
    Ce changement d’indice se répercute sur la rapidité à ce que le pneu chauffe, non? Autrement dit, avec un H ou S, le pneu mettra plus de temps à chauffer?

    Merci pour vos conseils .
    V
    Chris

  3. Rage
    2 mars 2014 at 10:26

    Bonjour,

    Vous conseillez dans cet article de passer du trichloréthylène sur le pneu neuf pour enlever la paraffine de moulage. Êtes-vous certain que de mettre le pneu au contact de solvants puissants est préconisé par les constructeurs de pneumatiques ? Êtes-vous certain que la pratique décrite ici est sûre ? Quelle est votre source pour cette information ?

    V
    Rage

    • FlatFab
      2 mars 2014 at 23:07

      Ma source, c’est mon expérience et celle de pas mal d’autres motards qui procèdent ainsi.
      Il ne s’agit pas de baigner le pneu dans du trichlo… Pour enlever le demi-millimètre de paraffine qui entoure le pneu, un tout petit peu de solvant, trichlo ou acétone, sur un chiffon, en frottant fort, ça suffit. Le solvant va s’évaporer très vite, surtout avec le pneu chaud.
      Et je précise enfin que je ne conseille pas de faire cela. Je mentionne cette possibilité uniquement pour ceux qui voudraient utiliser leurs pneus tout neufs immédiatement jusqu’au bord du pneu, ce qui est rare et valable en général pour le circuit seulement. Sur la route, quelques dizaines de km de rodage du pneu suffisent.

  4. Francis
    24 février 2014 at 11:43

    Bonjour, Je possède une Transalp 650 de 2004. Les pneus route actuellement montés sont des 130 x 80 x R17 à l’arrière et un 90 x 90 x 21 à l’avant.
    Je vais partir au Maroc pour faire de la piste et de la route ( enduro ) Quels types pneus me conseillez vous?
    Est ce que je peux mettre un 120 x 90 x 17 à l’arrière comme le préconise certain site ?
    Par avance, merci
    Cordialement

  5. Seb
    6 février 2014 at 20:39

    Salut Fabien,
    Je suis l’heureux possesseur d’une Dl650 modèle 2012.
    Je souhaiterais savoir si il y à une réel différence de tenue de route entre un bon pneu trail et un bon pneu route….physiquement j’imagine que oui (nb de rainure, profil etc),mais en ressenti réel pour le pilote lambda?
    je m’explique:
    Je ne fait pour ainsi dire jamais de route sur chemin, uniquement sur bitume, mais je suis attaché au look des pneus trail sur mon V-Strom.
    Il est vrai que j’ai les très décriés TrailWing comme monte, mais je n’ai pas franchement à m’en plaindre, quelques décrochages malgré un pilotage plus souple sous la pluie, mais c’est tout.
    Le V-Strom n’est pas une machine surpuissante et ma conduite, tout en étant un peu nerveuse, n’est pas non plus sportive.
    Cela dit je souhaiterais un pneu un peu plus sécurisant sur le mouillé….
    Autrement dit, j’aimerais avoir ton point de vue….
    Merci d’avance!

    • Ricky
      7 février 2014 at 09:16

      J’ai moi aussi une DL. Je viens de changer tout récemment mes BW d’origine pour des Metzeler tourance next.
      C’est des pneus trail bien qu’ils en aient pas vraiment le look. Par contre sur le mouillé c’est un réel progrès.
      Pas assez roulé avec pour t’en dire plus…

      • Seb
        11 février 2014 at 12:59

        Merci Ricky pour ces infos sur le Metz Tourance next.
        En ce qui me concerne, je suis pas encore au bout de ma monte, donc j’ai encore le temps de me décider!!
        Merci de m’avoir répondu en tout cas, bonne continuation !

        • Ricky
          25 février 2014 at 11:12

          J’ai maintenant un peu plus de 2000km avec les Tourance Next sur la VStrom, essentiellement sous la pluie mais j’ai pu rouler sur route sèche le week-end dernier. Voici donc mon impression sur ces pneus après 2000km.

          Sur route mouillée, le pneu accroche vraiment plus que mes anciens BW. De plus ils offrent un bon retour d’information et on sent bien l’amorce de glisse.
          Sur route sèche on a un grip impressionnant (toujours par rapport à mes anciens BW).

          Par contre, je trouve le pneu avant un peu étroit. La bande de peur est réduite à 0 alors que j’ai pris de l’angle, certes, mais pas jusqu’à racler les cales pieds.
          Le pneu avant n’apprécie pas les (très) gros freinages en donnant un retour d’information flou. C’est peut-être lié à l’ABS ?

          Je fais un tout petit peu de chemin pour rentrer chez moi et là, le Tourance Next est vraiment moins bon que le BW.

          En conclusion le Tourance Next convient très bien à la VStrom pour un usage routier normal. Pour moi c’est un réel progrès par rapport au BW (monte d’origine).
          Par contre c’est pas un pneu tout chemin.
          J’ai un peu des doutes sur le pneu avant en conduite sportive ; à voir …
          Il s’use plus vite qu’un BW.

          V

    • FlatFab
      9 février 2014 at 19:24

      Les pneus trail récents sont au niveau des pneus routiers. Il n’y a plus grande différence, surtout que les derniers pneus mixtes possèdent un profil quasi routier : pas de gros pavés, juste des rainures plus marquées.
      Sur un V-Strom, tu peux tout à fait monter du pneu trail qui collera bien sur le mouillé : Michelin Anakee 3, Dunlop TrailMax TR91, Metzeler Tourance Next.

      • Seb
        11 février 2014 at 13:06

        Ok, merci Fabien, pour ces infos !
        Je vais allé voir ces trois modèles, ainsi que leur disponibilité chez mon monteur préféré.( une super concess Honda près de chez moi, bien plus sympa que les gars de chez suz…..)
        Je viendrais indiquer mon choix, ainsi que mon ressenti avec cette nouvelle monte….. histoire de partager les infos.
        Encore merci, bonne continuation et à bientôt !
        Seb.

        • Seb
          26 mai 2014 at 12:39

          Salut,
          Bon finalement j’ai opté pour les Dunlop Trailmax TR91 sur mon V-strom…..
          Les Metzeler Tourance next sont mal distribué par chez moi donc ….
          Pour l’instant ( 800 Km ) Je trouve cette monte idéal, Très bon grip sur le sec et sur le mouillée, gain énorme en vivacité ( profil plus rond que le Trailwing) , pour l’usure , on verra bien…..
          Reste le prix, 288 Euros le train complet, montés valves changées…. Pas donné , mais je ne regrette pas mon choix !
          Merci à tous pour vos divers témoingnages !
          @ plus !

  6. Jean
    2 février 2014 at 10:43

    bonjour
    Je possède un BMW r 1200 r et je souhaite changer de pneumatiques, je pense prendre du Continental Sport Attack 2 .
    Qu’en pensez vous ? utilisation plutôt balades et un peu de ville. J’aime prendre de l’angle surtout sur nos routes du sud de la France c’est là que j’habite.
    Merci pour vos conseils éclairés

    Bonne route

    • Ricky
      2 février 2014 at 17:45

      Perso j’ai préféré prendre des S20 à la lumière d’un comparatif paru dans motomag.
      En gros sur le sec ils se valent plus ou moins tous mais le S20 ressortait meilleur sur le mouillé.

    • FlatFab
      2 février 2014 at 22:51

      Pour un R1200R, à moins que tu ais le niveau pour faire frotter les cylindres, le Sport Attack 2 me paraît quelque peu « surdimensionné ».
      Essaie plutôt les Dunlop RoadSmart 2, meilleur pneu sport-route du moment. Ils dureront plus longtemps, si tu surveilles bien leur pression de gonflage.
      Rappel : les pneus « sport » mettent plus de temps à chauffer l’hiver et tiennent moins bien sur le mouillé…

      • Ricky
        3 février 2014 at 13:39

        Tout à fait d’accord sur les pneus GT qui chauffent plus vite par temps froid que les pneus Sport.

        Néanmoins les pneus Sport modernes ont fait d’énormes progrès. Je roule par exemple assez souvent l’hiver avec ma GSR équipée de S20. J’ai plus de grip sous la pluie que sur ma VStrom équipée de Bridg Battlewing de conception plus ancienne.

        Par contre ma femme a choisi de mettre des Metzeler Z8 sur sa Gladius et c’est effectivement 1 cran au dessus du S20 sur le mouillé.

        • FlatFab
          3 février 2014 at 16:35

          Encore heureux que les S20 aient un meilleur « grip » que des Battlewing qui sont des pneus mixtes, dits « trail », à gros pavés, donc avec juste 30% de moins de gomme en contact avec le sol…
          ;-)

          • Ricky
            3 février 2014 at 20:41

            Cher Fabien,

            Je parlais de grip sous la pluie et là c’est plus étonnant. Tu conviendras que, sur une route bien mouillée, les rainures des pneus sont loin d’être un désavantage.

            Le S20, comme tous les pneus hypersport, a beaucoup moins de rainures qu’un pneu GT et encore moins qu’un pneu trail comme le BW. Je ne pense pas trop me tromper en disant que l’eau sous le pneu est alors bien moins bien évacuée et la moto va avoir beaucoup plus tendance à glisser parce que portée par l’eau.
            La largeur du pneu n’est pas non plus un avantage sous la pluie. Plus le pneu est large, plus la quantité d’eau coincée entre la route et le pneu doit être importante.

            A mon sens ce qui fait que le S20 de ma GSR et meilleur sous la pluie que le BW de ma VStrom est la qualité de la gomme. Les gommes modernes contiennent je crois de la silice qui fait mieux « coller » le pneu sous la pluie.
            La gomme des BW, de conception plus ancienne, favorise plutôt la longévité du pneu au détriment du grip.

            :-)

            • FlatFab
              5 février 2014 at 10:34

              La qualité de la gomme joue un rôle.
              Mais pour que la gomme adhère à la route, il faut déjà qu’elle soit en contact avec elle. D’où l’importance de la surface de contact entre le pneu et la route.
              Les grosses rainures des pneus trail aident en cas de très grosse pluie, s’il y a une épaisse couche d’eau sur l’asphalte. S’il n’y a qu’une pellicule d’eau, un pneu routier sera plus intéressant.

              • Ricky
                5 février 2014 at 11:48

                On est grosso modo d’accord :-)

  7. Pepsy
    3 juillet 2013 at 08:41

    Bjr,
    Merci pour toutes ces précisions. Un petit résumé avant ma question, pour t’éclairer sur le pbme :
    Je suis une nana, j’ai le permis depuis 20 ans, je viens d’acheter ma 3e moto. J’ai commencé avec un 600 XTE, avec lequel je n’hésitais pas à faire du chemin pour aller me baigner dans les lacs d’Auvergne, avec lequel je conduisais sous la pluie en me sentant en toute sécurité. Mais un peu haut pour moi, 1m68, je suis passé au 650 LS « savage » Suzuki, désirant un custom pour la hauteur en gardant le monocylindre pour le son. Là, idem, pas de soucis, chemin ou route, pluie ou soleil, tout allait bien. Mais en vieillissant, je suis infirmière, pbme de lombaires…bref, je désire passé au roadster et changer de position. Je viens donc d’acheter une Street Triple 675cc Triumph, avec kit de rabaissement. Je la trouve très maniable et même si je suis en rôdage, passer les virages en 3ème – pas au ralenti je veux dire – ne me semblait pas déraisonnable. Ma seule appréhension avec cette moto, quand je l’ai acheté, était ce gros pneu « lisse » à l’arrière. Mais j’avais décidé de ne pas m’en préoccuper, que ce n’était que dans ma tête de me dire que c’était plus casse-gueule. Et jusqu’à il y a deux semaines, tout se passait bien…jusqu’à ce fameux virage, pris en 3ème, -très connu puisque c’est la route qui me ramène du boulot-, dans lequel ma roue arrière a chassé, et où j’ai bien cru que j’allais m’étaler. J’ai eu le réflexe de me retourner pour voir le bitume, il me semble qu’il n’y avait pas la moindre tâche d’huile ou autre. Cela fait quelques mois que je l’ai et plus je la pilote, plus j’ai une sensation de « légèreté » au niveau du pneu arrière. J’ai vérifié la pression, elle était bonne ( 2,4 à l’avant, 2,7 à l’arrière ). Je suis passée chez Triumph, celui qui me l’a vendu, l’a essayé et m’a dit que l’amortisseur était au max de sa souplesse, ils l’ont resserré d’un cran…mais même je n’ose plus passer les virages autrement qu’en seconde, même en ligne droite parfois, j’ai l’impression que si je mets le moindre coup de rein à droite ou à gauche, je vais déraper. Bref, que conseilles-tu sur ce modèle, pour un pneu un peu moins « sport » ? Je ne fais pas de circuit, que des petits trajets et rarement de sorties sur la journée ou plusieurs jours comme avant.
    A savoir que je l’utilise tous les jours pour aller au boulot, et que celui-ci, sur la promenade des anglais à Nice ( plusieurs voies ), se trouve à 15 minutes de chez moi. Si ça roule bien, je peux y être en 10 minutes : les pneus n’ont donc pas le temps de chauffer ! Je ne sens aucune adhérence sur le pneu arrière !!!
    Donc j’aimerais le changer, et pour m’aider psychologiquement j’aimerais monter un pneu arrière du genre de celui que j’avais sur le custom ( pas comme celui que j’avais sur le trail, mixte, faut pas exagérer ! ), avec beaucoup plus de « stries », donc plus tendre si j’ai bien compris vos termes, que je n’ai pas peur de la moindre flaque d’eau, et de prendre les virages comme je les ai toujours pris, en ne pensant qu’au plaisir que la moto me procure, et non pas au risque de me casser la gueule, tu vois c’que j’veux dire ;-)
    Merci +++ pour ton écoute et encore +++ pour ta réponse

    • FlatFab
      3 juillet 2013 at 12:06

      Salut,
      Cela aurait aidé que tu donnes le modèle de pneu que tu as actuellement à l’arrière. Si c’est la monte d’origine sur la Street Triple « non-R », il me semble bien que ce sont des Bridgestone BT-016, qui ne sont pas appréciés de tous. Au début, c’étaient des Dunlop Qualifier 1, très critiqués aussi.
      Si tu veux un pneu qui accroche mieux sur le mouillé et chauffe plus vite, mets un pneu « sport-route », voire « route ». Les modèles les plus complimentés du moment sur cette gamme sont les Dunlop RoadSmart 2 (RS2) et les Michelin Pilot Road 3 (PR3).
      Ces pneus sont disponibles dans les dimensions préconisées pour la Street : avant 120/70 R17 (58W) à 2,5 bars et arrière 180/55 R17 (73W) à 2,9 bars.
      Le réglage des suspensions est tout aussi important, surtout en virages. Article à venir très bientôt sur ce point !

  8. toto
    14 juin 2013 at 10:54

    Bonjour Bonsoir,
    Une petite question me trotine la tete la famille!
    Honda et ses tulipes m’ont monté un bridgestone hoop BO2 130/70/-16 C 61P a l’ar de mon sh 300 et a l’avant j’aimerais monter un metzeler feel free 110/70/16 M/C 52 S.
    Cela est-il possible la famille? L’indice de vitesse ne sera donc pas le meme sur les pneux, y a t-il un danger quelconque ?? Dans le cas ou cela est possible est ce que c’est une bonne idée?
    Voila merci beaucoup la famille et surtout prenez soin de vos tulipes!
    Un pti coup la famille :)

    • FlatFab
      14 juin 2013 at 11:08

      Je ne suis pas spécialiste des pneus pour scooter.
      Mais mélanger des pneus de marque différente, de profils différents et en plus avec des indices de vitesse différents… c’est « joueur », voire un peu risqué.
      Les pneumatiques Hoop B02 de Bridgestone sont des pneus « touring » de milieu de gamme, alors que les Metzeler FeelFree sont des pneus « toutes saisons » qui se destinent plutôt à une utilisation hiver sur route mouillée, voire enneigée.
      Le Hoop est en indice de vitesse P, soit une limite à 150 km/h. Le FeelFree est en indice de vitesse S, soit une limite à 180 km/h.
      A condition de ne pas dépasser les 150 km/h, ce n’est pas gênant.
      Ce qui m’embête plus est le mélange des genres, d’autant que le FeelFree risque de s’user plus vite en été.

      • toto
        20 juin 2013 at 19:51

        Bonjour,
        D’accord c’est noté donc pas de changement de pneu..
        Sinon une petite question me traîne dans la tete.. je vois bcp de motos prendre bcp d’angle en virage. Mais comment se fait-il qu’ils ne tombent pas? Je veux dire sur internet des chutes en moto avec de l’angle pris sa ne manque pas! Qu’est ce qui crée la chute? Pk quand on prend de l’angle on ne tombe pas? Et en scooter je peux pencher pareil ?
        Sinon moi ce que je fais pour prendre des virages c je penche mon scooter dans le virage tandis que mon corps reste droit.. c’est une bonne technique? Mais je ne m’imagine même pas aller aussi vite que les motos, je ne veux pas tomber..
        Merci bcp pour votre reponse.
        Et a bientot mon pti keum! reference a bengui :)

        • FlatFab
          20 juin 2013 at 20:16

          Ce qui fait qu’on doit pencher en prenant de l’angle en virage, c’est la combinaison des forces physiques de la force centrifuge et de la gravité.
          Ce qui fait qu’on ne tombe pas, c’est la combinaison de la force centrifuge générée par la vitesse, de l’effet gyroscopique généré par la rotation des roues et de l’adhérence procurée par la motricité sur la roue arrière.
          Les chutes sur l’angle sont la plupart du temps dues à une perte de l’effet gyroscopique (freinage de l’avant) ou de l’adhérence (pneu arrière qui glisse à cause d’une trop forte accélération).
          Avec un scooter, on ne peut pas prendre autant d’angle car les roues sont plus petites que sur une moto, ce qui diminue l’effet gyroscopique.

          Pour en savoir plus, lire cet article Comprendre la dynamique moto et surtout la série de quatre articles consacrée à la conduite en virage.

        • erik
          24 juin 2013 at 17:25

          slt,
          faut pas pencher le scoot, et toi rester droit! mieux vaut  » faire corps avec ta machine.

          tu peux aussi te pencher + que la moto.
          :)

  9. Hubert L
    3 décembre 2012 at 21:35

    Bonjour,

    Et merci, comme d’habitude, super article.

    Deux questions :
    – je note une différence entre la préconisation yamaha (2.25AV/2.5AR) et dunlop (2.5AV/2.9AV) pour les roadsmart qui équipent ma xj6 (je vais 70kg et roule en solo) : que choisir ?
    – j’ai acheté d’occasion ma xj6 qui n’a que 4000km mais les pneus date de mi 2010 (donc bientôt 2.5ans). Ces pneus (roadsmart d’origine) ne me mettent pas du tout en confiance, surtout sur le mouillé… Leur âge est il en cause ?

    Merci pour vos réponses à ces questions de débutants !

    Cdlt,
    Hubert

    • FlatFab
      3 décembre 2012 at 22:21

      La préconisation de gonflage est donnée par le constructeur de la moto, pas par le manufacturier.
      Les pressions que tu donnes sont à mon avis destinés à des usages différents :
      – 2,2 AV / 2,5 AR, c’est pour rouler en solo
      – 2,5 AV / 2,9 AR, c’est en duo ou chargé.

      C’est la moto qui est de mi-2010 ou les pneus ? As-tu vérifié la date de fabrication des pneus (cartouche à 4 chiffres sur le flanc du pneu) ?
      Il se peut que ces Dunlop RoadSmart 1 soient vieux de plus de deux ans et demi… Auquel cas, ils auront effectivement trop « séché », durci. Mets des RS2, très bons pneus.

      • Hubert L
        3 décembre 2012 at 22:40

        2310 pour les pneus, donc bien 2 ans et demi ! Pour 4000km… Ils doivent pas etre frais, je le sens bien sur le mouille ! Pas du tout la meme assurance que sur la moto ecole, pourtant identique, avec laquelle j’ai fait 80% des lecons sous la pluie.

        C’est noté pour la pression et les rs2 ! Je pense que ca changera pas mal la moto ! Surtout que j’aime rouler par tout temps…

  10. Pascal
    10 octobre 2012 at 13:09

    Bonjour, ma SV 650 était au garage pour faire monter un pneu avant (Dunlop Qualifier II, 120/60/17, au final c’est un 12O/70/17 qui est monté, plus cher. Quelle différence cela produit-il (une hauteur de pneu supérieure donc ?)au niveau de la tenue de route? Merci

  11. Xavier Font
    4 octobre 2012 at 15:52

    Bonjour FlatFab, tout dabord merci de nous eclairer.
    Je voudrai savoir s’il est normal d’user plus le pneu avant que l’arrière. J’ai une bmw r1200r que je n’utilise que dans les petites routes de montagne avec beaucoup de virages. A 5000km le pneu avant est au témoin d’usure sur les flancs alors que l’arrière à encore de beaux jours. C’est un Dunlop Rosdsmart2 (sport tourisme). Je vérifie souvent les pressions (2,5 et 2,9). Merci de ta réponse.
    Xavier.

    • FlatFab
      10 octobre 2012 at 01:40

      Deux éléments de réponse.
      1- Il n’est pas rare sur une BMW d’user plus l’avant que l’arrière à cause du système Telelever de suspension avant. Certains usent même deux pneus avant pour un arrière…
      2- Le RS2 est un pneu bigomme, avec de la gomme tendre sur les flancs pour une meilleure adhérence, mais qui s’use plus vite quand on passe son temps sur l’angle.
      Donc rien d’anormal. Si tu veux que tes pneus avant durent plus longtemps, essaie un autre modèle de pneus, comme le Michelin Pilot Road 2 ou 3, les Metzeler RoadTec Z6 ou Z8, etc.

  12. Pheldar
    18 septembre 2012 at 22:54

    Bonjour,

    J’aimerais avoir une explication concernant l’habilitation des pneus pour une moto.
    Dans le livret constructeur du véhicule (moto) les caractéristiques des pneus à monter sur la machine sont clairement définies.
    Pourquoi alors, si l’on respecte ces caractéristiques, ne pourrait on pas choisir les pneus que l’on souhaite (marque et dureté) ?
    Pourquoi la marque constructeur (moto) mais aussi la marque équipementier (pneu)listent leurs pneus « adaptés » à la moto (s’excluant parfois mutuellement) ?
    Et pourquoi l’assureur devrait s’en mêler en cas de problème….

    Caractéristiques respectées = pneus homologués, non ?

  13. Guy
    18 août 2012 at 11:23

    merci pour cet article éclairant. Si vous me le permettez, j’ai encore une question sur un pneu renforcé, plus exactement le Pilot Road 3 180/55 ZR 17 RTL. Sur le site web de Michelin je ne retrouve pas qu’il y a 2 types (un normal et un « B » avec une carcasse renforcée). Est-ce que le marquage sur le pneu même est alors « 180/55 ZR17 B » ou comment puis-je reconnaître sur le pneu qu’il s’agit bien d’un type renforcé?
    Éclairer ma petite lumière s.v.p.
    Cordialement,
    Guy

  14. jean francois durand
    18 août 2012 at 00:03

    bravo pour ce site, que je consulte régulièrement!!!

    bref j’ai une question technique
    je roule en duo sur un 1200 adventure. lors de l’achat du pneu, il m a été monté un 140/80 17, alors que le constructeur préconise 150/70 17. Est ce grave docteur ? Ou mieux
    merci

    • FlatFab
      21 août 2012 at 17:50

      Mieux, non.
      Vous avez acheté ce pneu chez un professionnel qui vous l’a monté sur une moto, alors qu’il sait parfaitement que ces dimensions ne sont pas celles homologuées pour cette moto ? Et sans que vous l’ayez demandé ?

      • jean francois durand
        21 août 2012 at 21:07

        oui il a reconnu son erreur, et il m a changé le pneu avec les bonnes dimensions Merci de votre réponse.

  15. nono69
    29 novembre 2011 at 17:51

    Bon… Si quelqu’un est spécialiste des pneu (jo c’est pour toi!), il peut me répondre à la question suivante (je fais des hivernales et mon 1100 Breva et attelé, simplement, ce sont les roues d’origines sur le moto):
    roues à bâtons avant : 3,50 x 17 pouces / arrière : 5,50 x 17 pouces
    Pneumatiques avant : 120-70/17 / arrière : 180-55/17
    Est ce que je peux monter un des modèles ci dessous?
    http://www.pneus-online.fr/pneu-moto/HEIDENAU/K60,SNOW/
    Merci…

  16. NGUY NHU
    29 mai 2011 at 13:21

    Bonjour merci pour cet article qui m’éclaire enfin après des années de questionnement. Je possède une brutale 750 avec un 190 de large, je vais valider lors du prochain changement de boudin un 180 puisque vous nous confirmez un gain de maniabilité.
    Par contre j’ai acquis un vieux 500 GPZ dans le but de m’initier au circuit, et là, quand je regarde la tronche de l’arrière, je prends peur (120 d’origine).
    pour le coup ça me paraît vraiment très peu pour angler un maximum.
    La règle de la non augmentation de la largeur est t-elle toujours valable dans un cas si extrême ? D’autant plus que le choix de gommes un peu plus tendres (bt45 par exemple) ne se fait qu’à partir de 130.
    Merci d’avance de votre réponse !

    – – –

    Réponse

    La faible largeur du pneu n’est pas un obstacle pour angler. Tout dépend de la qualité du pneu.
    Les motos 125 de compétition chaussent du pneu de 95 mm en slick et cela ne les empêche pas de pencher à 45 ou 50 degrés.

  17. Jean
    26 mai 2011 at 16:28

    Bonjour Fabien,

    Je roule en R1200GS récente et j’ai deux questions pour toi, en espérant que tu aies une idée, et qu’elles puissent intéresser d’autres lecteurs.
    Mes pneus : Metzeller Tourance EXP (pneu trail routier, dont j’étais très satisfait… jusqu’à présent).

    Au bout de 7500 bornes (mi-cool, mi-arsouille, peu d’autoroute, et au moins 60% de route de montagne), mon pneu avant est _vraiment_ triangulaire.
    J’entends par là : très usé sur les flancs, plus que sur la bande centrale.
    Je ne suis pas encore sur les témoins.
    J’ai toutefois le sentiment que l’avant décroche lorsque je prends beaucoup d’angle (je me suis fait peur une ou deux fois). Je n’avais pas ce problème lorsque le pneu était plus jeune.

    1. J’ai conscience que mon utilisation de la machine ne doit pas aider, mais tout de même, une usure des flancs aussi prononcée à l’avant, est-ce vraiment normal ?!
    D’autant qu’à l’arrière, c’est la bande centrale qui s’est lissée, bien plus que les flancs.
    La R1200GS a-t-elle une tendance naturelle à user les flancs du pneu avant ?
    Sinon je vais devoir me calmer un peu ;o)

    2. Quels pneus auraient ta préférence sur une GS (non adventure) utilisée pour balade un peu énergique et rando en duo dans le sud de la France (climat chaud++) ?
    Je pensais partir sur de l’Anakee 2 (Michelin), mais leur forme plus pointue que d’autres marques m’inquiète un peu, pour l’avant.

    3. Y a-t-il une différence sensible en termes d’adhérence et de longévité, entre un pneu trail routier (Tourance EXP, Anakee, etc) et un pneu routier type Pilot Road 2/3 ?

    4. Parmi les options, j’ai dans mes jantes les très pratiques capteurs de pression.
    Est-il déconseillé, dans ce cas, d’utiliser une bombe anti-crevaison en cas de coup dur ?

    Merci pour tes innombrables conseils et enseignements, et félicitations pour ton site, c’est une perle rare.

    Cordialement,

    Jean.

    – – –

    Réponse

    L’usure des pneus varie selon tout un tas de facteurs. Difficile d’être affirmatif sur ce qui est « normal » ou pas…
    Mais tu n’es pas le premier à user plus l’avant que l’arrière sur une GS.

    Pour une utilisation routière sur un trail routier, mon conseils de pneus irait plutôt vers du Dunlop TR91 ou Continental Trail Attack.
    Le Michelin Anakee est très joueur, mais s’use plus vite que le Tourance.

    En théorie et à paramètres égaux, pas de différence de longévité entre un pneu trail (mixte) et un pneu route.
    Mais il peut y avoir une différence d’adhérence : un pneu mixte permet d’angler moins loin, on se retrouve plus tôt sur le bord du pneu, d’où des décrochages.
    Cela m’arrive aussi avec le Tourance EXP.

    Il est de toute manière déconseillé d’utiliser une bombe anti-crevaison, sauf en tout dernier recours.
    Si tu injectes la mousse expansive contenue dans une bombe anti-crevaison, il te faudra ensuite changer le pneu, car il sera rongé de l’intérieur.
    Avant d’en poser un nouveau, il faudra nettoyer la jante afin d’enlever la mousse qui y sera collée et pourra avoir recouvert le capteur de pression RDC.

    • Wyam
      9 octobre 2013 at 19:24

      Merci pour vos conseils, car je me trouve exactement dans la même configuration que Jean (GS, pneus, usure avant, arrière, climat, RDS, …).
      J’hésitait à repartir sur les exp, je suivrais finalement vos conseils et opterais pour les Dunlop.

  18. Stéphan
    24 mars 2011 at 22:07

    Salut,
    J’ai ressorti ma Yam 350RDLC YPVS qui moisissait depuis plus de 20 ans ! J’ai fait quelques menus travaux et ça roule. Très sympa ! Il faut que je change mes pneus et je m’aperçois qu’ils ont des dimensions différentes de celles préconisées par le constructeur : à l’avant j’ai 100/80 et à l’arrière j’ai 130/70 alors que ceux préconisés sont 90/90 et 110/80. Y a t-il un avantage à monter des pneus plus larges (en laissant de coté l’esthétique) : tenue de route sur une moto du genre un peu « sportive » ? J’ai lu dans l’article les désavantages, mais y a t-il des avantages ?
    Merci.

    – – –

    Réponse

    Le seul avantage serait une meilleure stabilité en ligne droite et peut-être un peu plus de patate à l’accélération, due à la plus grande surface de contact avec la route.

    • Stéphan
      26 mars 2011 at 09:39

      Merci pour la réponse.
      Donc aucun intérêt en virage (ce que je préfère) ?
      Merci.

      – – –

      Réponse

      Pas à ma connaissance.

      • Stéphan
        2 avril 2011 at 18:30

        Pour finir, j’ai monté des BT45 100/80 à l’AV et du 120/80 à l’AR comme préconisé sur le site 350RDLC.com. Pour l’instant ils sont neufs donc pas question de faire n’importe quoi, mais la tenue de route et l’engagement en virage semblent bien meilleurs qu’avant ; il faut dire que le pneu arrière était un peu plat.
        Merci beaucoup pour cet article, il m’a permis de comprendre un peu mieux comment « fonctionne » les pneus.
        A bientôt.

  19. 29 septembre 2010 at 16:34

    Très bonne article, merci pour tous ces renseignements, j’aurai désormais plus de facilité à choisir mes pneus .

  20. Malik
    28 août 2010 at 23:45

    Bonsoir. Deux petites questions (qui peuvent sembler un peu bete) : pourquoi le pneu avant est plus petit ou plus mince que le pneu arrière ? Qu’arriverait-il si le pneu avant était aussi large que le pneu arrière ? Merci d’avance.

    • 29 août 2010 at 13:37

      La fonction du pneu arrière est de transmettre un maximum de puissance à la route, il est donc préférable qu’il soit large pour offrir un maximum de surface de contact.
      La fonction du pneu avant est d’assurer la direction et notamment de pouvoir pencher. Et pour pouvoir pencher, il vaut mieux un pneu mince.
      Par ailleurs, une jante plus étroite réduit le poids des masses non suspendues, est moins soumise à la force centrifuge et s’avère plus maniable car moins stable.

      Si le pneu avant était aussi large que l’arrière, ben… la moto aurait beaucoup plus de mal à tourner, elle n’irait qu’en ligne droite.

  21. jean luc
    11 août 2010 at 17:41

    bonjour,
    est il vrai que les pneus s uses plus vite du cote gauche ? (d après moto expert ) et que les témoins d usure si trouve
    j ai une rt 1150 et une monte de dunlop radial que pense tu de ses pneus ?
    merci

    – – –

    Réponse

    Oui, les pneus s’usent en général plus vite du côté gauche (quand on regarde dans le sens de la marche), principalement du fait des routes bombées.
    Mais les témoins d’usure ne sont pas toujours positionnés sur le côté gauche du pneu.

    A peu près tous les pneus de la gamme actuelle Dunlop sont de structure radiale.
    Quel modèle vises-tu ? Les plus adaptés me semblent être les RoadSmart.

    • Nicolas
      9 août 2013 at 12:32

      Bonjour,

      Je constate aussi que mes pneus sont plus usés à gauche qu’à droite, mais la différente me semble assez importante (au témoins atteints à gauche, il doit rester au moins 1 mm, si pas plus, au dessus des témoins à droite, autant à l’avant qu’à l’arrière).
      Est-ce normal ? Ou y-a-t’il autre chose qui pourrait causer cette différence d’usure importante (problème de suspension, de guidon (tordu, décentré), de position, de conduite, …) ?
      Je vais de toute façon faire changer les pneus, j’aimerais savoir s’il faudrait que je fasse aussi un contrôle plus complet de la moto …

      (Rien à voir : je ne trouve pas d’outil de recherche sur le site, ai-je besoin de lunettes ?)

      Merci d’avance !

      • FlatFab
        11 août 2013 at 13:00

        J’avais enlevé l’outil de recherche en page d’accueil, je l’ai rétabli.

        Une usure asymétrique est due en général à un mauvais équilibrage, surtout quand c’est sur un seul des deux pneus.
        Si cette asymétrie est présente sur les deux roues, cela peut être causé par le profil des routes (routes bombées, moto qui ne fait que de la ville et des ronds-points) ou par une anomalie de la partie-cycle (suspensions, guidon, cadre).

  22. jean luc
    26 avril 2010 at 18:52

    bonjour,
    avec ma 1150 rt je dois changer de pneus ,avec tous ce que je lis et que j entends l avis des garages et des conc.. je ne sais plus quoi penser et que choisir, donc ma question et la suivante ,je coduits cool ( 53 ans ) et 3 ans de permis avec au total 25 000 km sur 2 types de machine 1 deauville et ma rt, que prendre comme pneus ,je roule par tout temps
    merci de me preter vos lumieres

    – – –

    Réponse

    Pour ne pas s’embêter, faites simple : Michelin Pilot Road 2.
    Valable sur les deux motos.

  23. jean luc
    13 décembre 2009 at 01:08

    bonjour, j ai une 1150 rt ,et a nancy il commence a faire tres froid le matin , j ai vu des motards faire des zig zag pour chauffer les pneus , dois je faire pareil ou as tu une autre solution ? merci

    – – –

    Réponse

    Bonjour,

    Beaucoup de motards pensent que faire des zigzags permet de chauffer le flanc des pneus et donc d’assurer une meilleure adhérence en virage.
    Juste parce qu’ils ont vu les pilotes de compétition faire la même chose… avec des pneus slick à gomme hyper tendre et sur un circuit sec où la piste possède un coefficient d’adhérence quatre fois supérieur à celui du bitume ordinaire.

    En réalité, la gomme va ensuite se refroidir au contact de l’air froid presque aussi vite qu’elle s’est échauffé par les frottements sur le bitume.
    La seule solution pour chauffer un pneu consiste à rouler pour faire progressivement monter la température de l’air contenu dans l’enveloppe: celui-ci ira chauffer toute la structure du pneu.
    Pas de solution miracle donc: il faut rouler en attendant 10-15 minutes que le pneu monte en température.
    Pendant ce temps de chauffe, rouler très souple et ne pas pencher brusquement.

    • Yan
      13 décembre 2009 at 11:10

      Bonjour Jean Luc,

      Ce n’est pas en faisant des zigzag que l’on chauffe les pneus en moto, mais accélèrent et en freinant.
      C’est la déformation du pneu pendant ces phases qui chauffe la gomme.
      Mais en cette saison de froid, de routes humide, je ne pense pas que cela soit bien utile, il vaut mieux adopter un profil de conduite balade et cool, un pneu chaud ne t’apportera pas grand chose sur le mouillé ou le givre.
      Comme il est dit dans l’article les pneus actuels on atteint un niveau de technicité qui te permet de rouler normalement dès les premiers km.
      Je roule en 1200RT et au bout de 3 kms par -2° (sur route sèche) je ne me pose plus de question.

  24. 24 novembre 2009 at 18:25

    Bonjour. Quelle est la différence entre un pneu à gomme tendre et un pneu à gomme dure ? Au point de vue longévité, quel est le meilleur ?

    – – –

    Réponse

    Voyons, réfléchissons très fort…
    Un pneu s’use à cause des frottements sur le bitume. Entre un pneu dur et un pneu mou, lequel va s’user en premier, à ton avis ?

    – – –

    Alors, pourquoi monter des pneus à gomme tendre quand on sait qu’ils vont s’user plus vite ?

    – – –

    Réponse

    Tu te rappelles des gommes de ton enfance ? Celles pour effacer le crayon de bois sur du papier.
    Certaines étaient très tendres, elles gommaient bien, mais s’usaient très vite. D’autres étaient très dures, elles ne s’usaient pas, mais étaient tellement dures qu’elles arrachaient le papier.
    Les pneus, c’est pareil. Certains préfèrent des gommes tendres parce qu’elles accrochent mieux, elles ont une meilleure adhérence sur la route. D’autres se satisfont de gommes plus dures, moins adhérentes mais plus durables.
    C’est pour ça qu’aujourd’hui, on utilise des pneus « bi-gomme » : gomme dure au centre sur la bande de roulement pour qu’ils durent longtemps et gomme tendre sur les flancs pour que le pneu accroche bien quand la moto est sur l’angle.

  25. 16 novembre 2009 at 12:00

    Bonjour. Plusieurs interrogations. Est-ce difficile de démonter une roue de moto (avant ou arrière) ? Faut-il des clés spécifiques ? Peut-on faire ca tout seul ? Cela prend-t-il du temps ? Faut-il au préalable toujours avoir une bombe anti-crevaison au cas ou ?

    – – –

    Réponses

    Est-ce difficile de démonter une roue de moto (avant ou arrière) ? Non, à condition d’avoir le matériel nécessaire pour la faire tenir en équilibre.

    Faut-il des clés spécifiques ? En général, non. Mais cela dépend des modèles.

    Peut-on faire ca tout seul ? Oui, mais ce n’est pas prudent. Il vaut mieux être à deux, avec un qui tient la moto.

    Cela prend-t-il du temps ? La première fois, oui.

    Faut-il au préalable toujours avoir une bombe anti-crevaison au cas ou ? Oui, si tu roules souvent loin d’un garage.

  26. Jeessey
    26 septembre 2009 at 11:01

    Bonjour,
    J’habite a Madagascar et dans la ville ou je vis, la route est tantot goudronee tantot secondaire.
    En moins de 3 mois, mon pneu avant « not for highway use » s’est totalement degomme. Alors, j’ai demande a des vendeurs s’ils ont des pneus avant trails pour XR 400, mais personnes n’en connais l’existence 8-o.
    Comment reconnaitre qu’un pneu est mixt?
    (Navre pour l’absence d’accent, clavier qwerty)
    Merci,
    Jeessey

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    A ma connaissance, pas de mention spécifique obligatoire pour les pneus mixtes.
    Il faut identifier le modèle mixte dans la gamme de chaque constructeur ou tout simplement savoir reconnaître le profil des gommes.

  27. Yvan
    23 juin 2009 at 14:34

    Bonjour,
    Je trouve cet article super bien fait. J’aurai une question précise sur les types de pneus. J’ai un TW et le pneu avant est un 130/80/18 et quand je recherche des pneus sur internet pour le changer, ce sont tous des pneus arrière dans cette dimension, sauf ceux d’origine. Est-ce possible de mettre un pneu arrière à l’avant? Quelle est la différence? Merci d’avance pour votre réponse.

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Non, il n’est pas possible de poser un pneu arrière sur la jante avant. C’est justement pour les différencier que les fabricants font figurer sur le flanc du pneu, à côté de la flèche du sens de rotation, deux lettres: FW pour “front wheel” (roue avant) et DW pour “driving wheel” (roue arrière).
    Cela dit, j’avoue que je ne connais pas la différence intime dans la structure entre un pneu avant et arrière.
    Faudrait voir avec un spécialiste des pneus moto…

  28. Laurent
    8 mai 2009 at 20:35

    Bonjour;

    Félicitations pour votre article d’une grande précision et votre extrême humilité dans vos réponses.
    Je roule en maxi scoot et pour l’instant je n’ai monté que des pneus à profil « lisse avec des S dessus » du type conti-twist. Je remarque que l’adhérence est excellente à sec, la durée de vie est très courte à l’arrière (en moins de 5000km c’est lisse au milieu), et ça patine sous la pluie.
    Je vois qu’il existe des profils « mosaïque » du type Pilot City, ou Heidenau K66.
    Est-ce que ce type de profil tient mieux sous la pluie ? Dure-t-il plus longtemps ? Je roule toute l’année et ces pertes d’adhérence sont désagréables sur les ronds points notamment.

    Merci pour votre réponse;

    Cordialement;

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    J’avoue ma totale ignorance sur les pneus de scooters. Je ne peux que vous conseiller d’aller poser la question sur un forum spécialisé, comme ces deux-là:
    http://www.scootergt.net/index.php
    http://www.club-scootergt.com/
    Par ailleurs, si vous avez bien lu cet article sur les pneus, vous aurez compris que la longévité d’un pneu est extrêmement variable et qu’il est difficile d’affirmer qu’un type de pneu dure forcément plus longtemps qu’un autre.
    Enfin, si l’adhérence constitue votre critère prioritaire, je me permets de vous conseiller d’essayer ce peu:
    http://www.scooter-station.com/Pneu-scooter-Metzeler-Fellfree.html

    • vieuxmotard
      17 octobre 2012 at 16:53

      bonjour j ai eu le meme problem avec un 300 j ai mis des city grip michelin plus de probleme bonne route a tous

  29. Michel Porte
    26 décembre 2008 at 23:48

    Bonjour, j’ai un 1300 pan (neuf)depuis juillet 2008. j’ai fait monter de suite des pr2 à la place des BT20 (monte d’origine) .(j’etais amoureux de ces pneus car ils sont extra geniaux sur un 1000 varadero !). A 4000 km le pneu s’ouvre sur une pierre , mais l’usure des flans me semble surprenante !mais je le change pour le meme.
    j’ai maintenant 5000 km avec celui ci et je pense qu’il est mort car flans usés mais bande centrale en trés bon etat ! sur les 9000 km j’ai fait 8000 en duo .je ne veux plus de ce pneu ! quand pensez vous ?
    Courtoisement Michel PORTE

    – – –

    Réponse

    Bonjour Michel,

    Difficile à dire, je ne connais pas bien le Michelin Pilot Road 2 et encore moins la ST 1300 Pan European.
    Mais si vous n’avez plus confiance dans ce pneu, il vaut mieux ne plus l’utiliser.
    L’usure prématurée peut être due à de nombreux facteurs. Avant tout, vérifiez très fréquemment la bonne pression des pneus et les réglages de suspensions selon la répartition de la charge.

  30. René
    6 décembre 2008 at 22:33

    Bonjour et félicitations pour ce site très intéressant, j’y reviens souvent.
    Les pneus moto, vaste sujet, on lit tout et son contraire sur le Net dès que l’on parle d’un modèle précis. Mais là n’est pas ma question même s’il y a un rapport.
    J’ai « laissé tomber » la moto d’une amie, dans l’herbe humide, en voulant la rentrer dans son garage. Ok c’est ma faute, j’ai freiné trop fort de l’avant. Il s’agit d’une Triumph 955 ST, ça freine plutôt bien…
    Il n’y a pas si longtemps, c’est la mienne qui tombe, une R1100RS, je roulais en cherchant ma route. A un carrefour, je veux m’arrêter pour réfléchir en m’assurant que je ne gêne personne et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, je suis par terre avec la 1100, rien compris tellement ça s’est passé vite. Ca faisait 15 jours que je l’avais achetée, donc je me dis que je ne la connaissais pas assez et que j’étais déjà en confiance avec son ABS et sa parfaite partie cycle… Et puis il faisait beau et chaud, route sèche même pas de gasoil.
    Maintenant le motif de mon post; ce matin je me dis je vais aller la faire rouler, temps froid, route humide, je pars. Je me méfie avec mes deux « chutes » récentes. La route est humide sous les arbres, pas mal de virages, une voiture me suit. Ca donne envie d’y aller, ben non à 80km/h j’ai mis le clignotant à droite pour la laisser me dépasser et être pénard (Dégonflé ils vont dire) sur ma route.
    Après 15 km, je n’avais qu’une envie: rentrer. La trouille de prendre de l’angle.
    Je suis rentré à 60, en évitant de me pencher trop de peur de glisser. J’ai même eu l’impression que mon pneu avant était à plat, je roulais bizarre. On aurait dit un novice. En rentrant j’ai controlé la pression elle était bonne 2.3 bar.
    Est-ce le froid qui change le comportement de ma moto, ou bien moi qui aie peur sur route humide?
    j’ai 60 ans et mon permis depuis 20 ans. et pas une seule chute avant les 2 pépins ci dessus.

    – – –

    Réponse

    Si en rentrant après 20 ou 30 km de route, votre pneu avant était à une pression de 2,3 bars, c’est que sa pression réelle à froid est à 2 bars. Cela peut suffire à induire une sensation de flou. N’oubliez pas que la pression de l’air à l’intérieur du pneu augmente en roulant, parce que le pneu chauffe: l’air chaud se dilate et sa pression dans un espace confiné augmente donc, d’environ 0,3 bar.

    Le comportement d’instabilité de votre moto peut également être du à l’usure des pneus, qui réduit la profondeur des sculptures et gêne l’évacuation de l’eau.

    Il est certain aussi qu’un temps humide et très froid peut provoquer un début de verglas…
    Si en plus vous étiez crispé à cause de vos mésaventures précédentes, ça n’aide pas.

    Je note que vous n’avez pas votre moto depuis longtemps, vous ne connaissez pas encore ses réactions.
    Les suspensions sont peut-être réglées trop fermes.

    – – –

    Merci

  31. Alexandre
    3 décembre 2008 at 23:16

    bonjour et merci encore pour les mises a jour régulières de votre blog. Merci aussi pour le partage de vos expériences. Quels sont les pneus que vous utilisez sur un 1200RT ?
    Alexandre

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Aucun dans la mesure où je ne roule pas en 1200RT, Dieu m’en préserve.
    Mais si je devais en conseiller, je dirais Michelin Pilot Road 2 ou Metzeler Z6.

    – – –

    Merci Fabien, Mais pourquoi Dieu vous en preserve, vous n’aimez pas cette moto ?
    Alexandre

    – – –

    J’ai toujours eu du mal avec l’esthétique de l’avant de cette machine, excellente par ailleurs dans son comportement.
    Ma GS n’est pas plus jolie, mais au moins, elle n’a pas une calandre de voiture et une bulle de scooter. C’est purement subjectif et personnel, et j’assume.
    Par ailleurs, beaucoup d’utilisateurs de 1200RT en région parisienne se comportent comme des scooteux, ne saluent pas les autres motards, ne regardent même pas les autres BMistes. Cela donne une mauvaise image de cette moto, qui devient une sorte de méga-scooter GT pour cadre snobinard. Et je n’ai pas envie d’être assimilé à ces gens-là.
    Précision: c’est un phénomène très parisien et un peu francilien, qui ne concerne pas tous les propriétaires de 12RT, juste une bonne partie.

  32. Luc
    15 novembre 2008 at 16:27

    Juste une remarque en passant: la mention TWI sur un pneu signifie « thread wear indicator », littéralement indicateur d’usure du protecteur, et non « trade … » (commerce), quoique cet « indicateur » tienne beaucoup du marketing …

  33. Philippe
    5 août 2008 at 23:16

    Hello,

    Je viens d’acquérir une Kawasaki KLX 450 cc…
    Je cherchais un trail léger, mais paraît que cela n’existe plus… manque d’inof ou pas, j’ai donc pris ce bébé qui est équipé de pneu enduro, limite cross…

    Vu que je fais 70 % de route avec 30 % de ballade avec des potes (rivières asséchées, montagne, etc… mais plutôt tranquille), est-ce que le fait de monter des pneus trails semblent plus adaptés pour me permettre une meilleur sécurité sur la route ?

    Au plaisir de vous relire.

    Philippe

    – – –

    Bonjour Philippe,

    Il est certain qu’avec des pneus mixtes (dits « trail »), vous gagnerez en tenue de route sur chaussée bitumée et surtout en longévité des pneus.
    Comme vous pratiquez du hors-route, des pneus routiers seraient inadaptés. Mais avec 70% de route, les pneus cross ne sont pas nécessaires et même dangereux.
    Prenez des pneus mixtes et dégonflez-les légèrement (de 0,3 à 0,5 bar) quand vous passez en tout-terrain. Attention à emmener de quoi les regonfler quand vous revenez sur route.

  34. Laurent Vitorres
    30 juin 2008 at 23:14

    Bonjour,
    Cet article est très bien écrit et très intéressant. On m’a parlé de cet article et je suis maintenant client d’un site web où j’ai trouvé mes pneus pas cher, c’est Pneus Online. Il est d’ailleurs cité dans votre liste et je tenais à vous remercier, ce site est pro.
    Bravo encore pour cet article.
    Salutations!

  35. thierry charmensat
    16 juin 2008 at 07:02

    bonjour, et une fois de plus merci pour l’exhaustivité du site, une véritable mine d’or, et surtout pour son bon état d’esprit qui nous pousse à être toujours dans le meilleur rapport « sécurité-plaisir »… pour les pneus, il est bien de parler rodage, oui, mais combien de kilomètres (influence de la marque, de la dimension, du style de conduite?); enfin peut on utiliser comme sur les voitures un rénovateur de pneus ( et si le produit déborde légèrement sur la partie roulante extreme faut il l’enlever et avec quoi? Merci…

    – – –

    Réponse

    Je ne connais pas l’influence du type de pneus dans la durée du rodage. Les professionnels recommandent un rodage d’une centaine de kilomètres, c’est selon moi un maximum (recommandé par sécurité).
    On peut faciliter le rodage en prenant soin de rouler sur toute la largeur du pneu, en allant pencher progressivement de plus en plus loin.
    Je ne connais pas non plus les produits rénovateurs de pneus. Pas d’opinion sur le sujet.

  36. marsiho
    6 mai 2008 at 21:22

    Mais pourquoi ne faut-il pas dégonfler un pneu chaud ?

    – – –

    Salut,

    Le principal risque est une déformation de la carcasse du pneu qui se dilate sous l’effet de la chaleur. Un dégonflage brutal altérerait sa structure. Cela peut aller jusqu’à l’éclatement du pneu si on roule avec ensuite.

  37. Vince Klorto
    5 mai 2008 at 18:52

    Une remarque,

    La pression solo, duo, ou duo chargé, est la même sur une BREVA V1100 : 2.5 bars AV et 2.8 bars AR.

    Comme il y a l’ABS, il semble qu’il faille respecter ces données constructeurs.

    Je n’ai jamais dérogé à ces préconisations. De fait, le pneu AR dure 7000 à 8000 km , et l’AV 11000 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *