La mauvaise gestion du stress est une des principales sources d’échec à l’examen moto. Le stress est une réaction normale du corps humain : il est possible d’en faire un atout, s’il est bien géré, grâce à une bonne préparation avant et pendant le jour du permis.

Première publication en mars 2008.
Mise à jour en mars 2020.

Explications

Le problème avec le permis moto, c’est qu’on a tant envie de l’obtenir…

Tout le monde passe le permis B, celui pour conduire une voiture, une de ces caisses de métal à quatre roues, un des fondements de notre société industrielle et individualiste.
Le permis B est une nécessité, une étape obligée, et pour tout dire, presque une formalité. Qui peut déjà poser problème pour certaines personnes (et j’en ai fait partie)…

Le permis moto, c’est autre chose !
On ne le passe pas par hasard ou par obligation. Mais par goût, de sa propre volonté née du désir de conduire une moto : en un mot, par passion.
D’où un investissement affectif bien plus grand. Même si l’on a déjà conduit un deux-roues motorisé, un scooter, une mobylette, une 125 cc… la première fois que l’on enfourche la moto d’école reste un moment d’émotion.

L’apprentissage nous fait ensuite prendre conscience de la difficulté que représente la maîtrise d’un tel engin.
On tombe ou on voit les autres tomber. On a tant de mal à pencher cette p… de s… de moto, à réussir ce b… de m… de demi-tour, à ne pas toucher ces c… de poteaux et de plots sur le lent !

Dans le même temps, les moniteurs nous montrent à quel point ce permis est bien plus difficile que le B, on voit les autres élèves plus expérimentés revenir d’examen l’oreille basse et le casque lourd de peine et de sueur au bout du bras.
Bref, on doute !

Et c’est bien ce stress lié à l’examen, surtout à celui du « plateau », qui constitue la plus grande difficulté à surmonter pour réussir.

Celui qui dit qu’il n’en a rien à faire est un menteur. Que ferait-il ici ? Il aurait dépensé tout cet argent et ce temps juste pour le plaisir de rater l’examen ? Cette bonne blague… Il flippe lui aussi, mais il ne veut pas le dire.

Avant l’examen

L’anxiété, l’angoisse, appelez ça comme vous voulez selon l’intensité de cette force qui serre le coeur et bloque le cerveau, c’est votre plus grand défi.

A faire !

Premier point, qui devrait être évident et concerne tout le monde : préparez votre équipement.
Présentez-vous à l’examen en TENUE DE MOTARD !
Pour en savoir plus, lire l’article « Réfléchir à son premier équipement motard« .

En partant de la tête vers les pieds, vous devrez porter :

  • un casque homologué, qu’il soit intégral, modulable, de cross ou d’enduro ou même jet (à déconseiller néanmoins pour l’examen), avec les quatre autocollants réfléchissants, un écran propre, et une jugulaire fermée ;
  • une veste ou un blouson de moto (bien que les autres types de blousons soient encore acceptés à ce jour, il vaut mieux les éviter) ;
  • des gants de moto, homologués mais plutôt légers et fins pour bien sentir les commandes (très important) ;
  • un pantalon adapté, textile ou cuir (jeans acceptés, mais attention aux rebords qui peuvent s’accrocher dans les commandes, repose-pieds, pédales) ;
  • des chaussures couvrant les malléoles (bottes, bottines, chaussures montantes…).

Portez une tenue propre, simple, dans laquelle vous vous sentez à l’aise (évitez les vêtements neufs jamais portés) et qui sera compatible avec une conduite moto en sécurité.

Si vous êtes d’un naturel anxieux, que vous stressez facilement, que vous étiez déjà limite en panique lors de l’évaluation initiale, que le moindre examen blanc vous fait trembler… il serait bon d’anticiper le stress à l’examen.

Avant tout, informez-vous !
Rien ne fait plus peur que l’inconnu. Renseignez-vous sur comment se passe l’examen. Discutez avec votre formateur, mais aussi avec les autres élèves qui ont déjà passé le plateau et préparent la circulation. Regardez des vidéos en ligne (qui ne seront jamais filmées pendant un véritable examen, c’est interdit).

Vous avez aussi le droit d’aller assister à un examen, c’est gratuit, c’est (plus ou moins) autorisé… à différents échelons selon les centres d’examen.
Dans tous les cas, vous avez le droit d’aller reconnaître les lieux, de voir où c’est, à quoi ça ressemble.
Assez souvent, vous avez le droit d’accompagner le formateur à un examen, à condition de rester loin en retrait, de ne rien dire (pas un mot !), de rester à côté de la voiture sur le parking.
Attention, si vous n’êtes pas candidat, vous n’avez pas le droit de pénétrer sur les parcours, sur le plateau. Voire d’entrer dans le bâtiment du centre d’examen (s’il y en a un), mais cela dépend des centres.

Autre chose : il est strictement interdit de filmer ou de prendre des photos sur un centre d’examen du permis de conduire !
Le mieux est d’éteindre votre téléphone avant de sortir de la voiture et de ne pas y toucher tant que vous êtes sur le centre d’examen.

La première chose à faire est de se préparer mentalement bien à l’avance.
Et si vous sentez que vous stressez déjà rien que d’y penser, il ne faut pas hésiter à vous faire aider.

Demandez à votre école de vous faire passer au moins un examen blanc.
Cet examen blanc doit se rapprocher le plus possible des vraies conditions. Evidemment, il ne pourra pas se faire sur le centre d’examen, vous serez forcément sur votre piste d’entraînement que vous connaissez, ans un environnement qui ne sera pas celui du centre d’examen.
Dans la mesure du possible, l’examen blanc ne doit pas être mené par votre formateur habituel, mais par quelqu’un d’autre (qui sait comment ça se passe, bien sûr !). Encore mieux si vous ne connaissez pas cette personne, ce sera pareil avec l’inspecteur.
Un formateur qui connaît son boulot change d’attitude lors d’un examen blanc : il doit vous vouvoyer, vous appeler « Monsieur » ou « Madame », rester sérieux, avoir le même discours et la même attitude qu’un inspecteur.

Il y a des moyens de combattre l’anxiété.
D’abord l’expérience, directe ou indirecte : s’informer, se préparer, répéter (examen blanc).
Mais aussi des exercices de relaxation, de maîtrise de la respiration, de sophrologie, de yoga.
Voire un recours à l’hypnose thérapeutique, ça marche très bien pour les examens de conduite !

Des traitements médicamenteux (mais sans effets secondaires ni accoutumance) peuvent aider contre l’anxiété légère.
En homéopathie, je conseille Sédatif PC + Zenalia : Sédatif PC à prendre à partir de 2-3 jours avant l’épreuve, Zenalia dans l’heure précédente.
En traitement de fond, à commencer 15-20 jours avant l’épreuve, préférer la phytothérapie : Phytotrac + Euphytose + Vagostabyl.

Si vous éprouvez des problèmes à rester concentré(e), vous pouvez demander à votre médecin traitant de vous prescrire des bêta-bloquants à faible dose.

A ne pas faire !

Déjà évitez de vous rajouter de la pression inutile
Dans la mesure du possible, essayez de ne pas trop en parler autour de vous.
Vos proches savent sans doute que vous préparez le permis, mais est-il nécessaire de leur annoncer la date de l’examen ?
Même avec les meilleures intentions du monde, les sollicitations de l’entourage peuvent mettre la pression.
Il vaut mieux le leur dire qu’une fois que vous aurez le permis en poche, ils auront la bonne surprise d’apprendre la nouvelle.

Dans la même logique, je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’acheter sa moto avant d’avoir le permis.
Je pourrais vous lister plein d’arguments, mais le plus important est que cela vous ajoute une pression de malade : très souvent, vous vous mettez une forme d’impératif à réussir pour pouvoir conduire cette bécane qui vous attend dans le garage, devant laquelle vous passez tous les jours…

Soyez sûr(e) de vous, de votre niveau !
Si vous n’êtes pas constant à l’entraînement sur l’ensemble du parcours, mieux vaut attendre une semaine de plus, prendre deux ou trois heures de cours supplémentaires. Car si vous vous plantez, vous les prendrez quand même, vous paierez en plus une autre présentation et vous devrez attendre encore plus longtemps.

Ne tentez pas l’examen sans vous y être sérieusement préparé !
L’examen du permis de conduire n’est pas une loterie. Ne vous dites pas que « sur un malentendu, ça peut marcher ! » : cela ne marchera pas, croyez-moi…
Une des principales causes d’échec est le manque de préparation. Le fait d’avoir suivi les 20 heures de cours obligatoires au minimum dans une moto-école (au moins 8h de plateau et 12h de circulation, selon la loi) ne vous confère en aucune façon la garantie de pouvoir satisfaire aux exigences de l’examen.

Juste avant l’examen

A faire !

Il est important d’avoir sa tenue complète prête la veille de l’examen, ses papiers, etc.
Il faut que tout soit déjà prêt pour ne pas paniquer le matin avant de partir.

Vous seriez étonnés de connaître le nombre de candidats qui n’ont pas la même heure que vous ou qui, pire, confondent les jours.
Le fait d’arriver en retard indispose tout le monde, à commencer par l’examinateur… ce qui n’est pas nécessairement à conseiller ce jour-là !

Le jour de l’examen, SOYEZ A L’HEURE au rendez-vous, ayez avec vous TOUS LES DOCUMENTS nécessaires et votre tenue complète.
En l’occurrence, arrivez plutôt dix minutes avant l’heure qu’après.

La plupart des écoles de conduite proposent un rendez-vous dans leur bureau avant d’aller au centre d’examen…
Si vous préférez vous rendre par vous-même sur le centre d’examen, vérifiez bien votre itinéraire la veille (pas cinq minutes avant de partir !) et prévoyez un plan B en cas de travaux, embouteillage, panne…

La veille de l’examen, prenez un repas léger et équilibré, et couchez-vous tôt.

A ne pas faire !

Evitez les tranquillisants qui engendrent souvent une somnolence.

L’alcool est bien entendu proscrit, à part peut-être un verre de bière légère car le houblon contient des bêta-bloquants qui favorisent la concentration (un truc appris en pratiquant le tir sportif)… mais attention à l’effet diurétique !

Quant au cannabis, je déconseille : il permet certes une certaine décontraction, mais induit une perte de vigilance et de concentration préjudiciable.
Sans parler de l’impact négatif sur votre image de marque au cas où l’inspecteur s’en rend compte.

A l’examen

RESTEZ CALME et LUCIDE !
Plus facile à dire qu’à faire, parce que la pression est telle, lors de l’examen et surtout dans les instants qui précèdent, qu’on ne tient plus en place, que le rire devient nerveux, qu’on se ronge les ongles, qu’on éprouve un besoin incessant d’aller aux toilettes et qu’on n’est vraiment plus disposé à enregistrer le moindre conseil…

Avant et pendant l’examen, évitez de communiquer votre stress et surtout de vous laisser contaminer par le stress des autres.
Il vaut mieux éviter de trop parler avec les autres candidats.
Il faut s’isoler, rester dans sa bulle, se concentrer sur sa performance.

Par contre, parlez-vous à vous-même ! Vous êtes seul(e) dans votre casque, profitez-en.
Se parler permet de se concentrer sur l’instant présent, sur ce que l’on doit faire là maintenant tout de suite.
Cela évite à l’esprit de s’éparpiller en pensant déjà à ce qui va arriver plus tard.
Se parler permet de se concentrer sur l’objectif immédiat et de ne pas se disperser en pensant à l’inspecteur, à la ligne, au freinage, au demi-tour… alors qu’on n’y est pas encore.

Vous avez même le droit de chanter !
Notamment sur le parcours lent où il y a un temps à respecter.
Si vous avez du mal à savoir s’ils sont dans le bon tempo, choisissez une chanson que vous aimez bien, que vous connaissez par coeur et que vous allez chronométrer.
Chanter, fredonner, chantonner vous permet de vous concentrer sur l’exercice tout en sachant où vous en êtes puisque vous connaissez la durée exacte de ce que vous chantez.

Il est déconseillé de manger, surtout beaucoup, juste avant l’examen.
Le sang affluerait dans l’appareil digestif, au détriment du cerveau et des muscles. Il faut avoir digéré depuis une bonne heure. Mieux vaut arriver un peu le ventre creux, ça stimule les réactions. En cas d’attente prolongée, une orange, une banane, c’est ce qu’il y a de mieux.

Et pensez à passer aux toilettes avant ! Surtout les filles…

Autre bonne idée, passer l’examen l’après-midi après une dernière séance d’entraînement le matin.
Cela permet de se rassurer, de s’échauffer, de bien se mettre la moto « dans les pattes ». Et aussi de discuter avec les élèves qui sont passés le matin pour anticiper les habitudes et l’humeur de l’inspecteur.

Une fois sur le plateau, profitez de chaque occasion de vous projeter mentalement dans les parcours à suivre.

Sur le parcours, vous allez vous arrêter trois fois :

  • à la fin du parcours lent sans passager,
  • à la fin du freinage (pour la montée du passager),
  • à la fin du parcours lent avec passager (pour la descente du passager).

Soit trois occasions de vous arrêter pour respirer, vous détendre un peu et réfléchir à la suite.
Ces trois zones d’arrêt sont dites « neutralisées », vous avez le droit de poser les deux pieds au sol et de rester à l’arrêt « un certain temps ».
Les consignes d’examen ne spécifient pas de minimum, ni de maximum pour les temps d’arrêt.
Evidemment, vous n’aurez pas plusieurs minutes, ni même plusieurs dizaines de secondes… Mais si besoin, vous pouvez vous « poser » cinq à dix secondes, l’inspecteur ne peut pas vous pénaliser pour ça.

A chaque arrêt, respirez !
Vous avez le droit d’attendre quelques secondes avant de repartir, pendant lesquelles vous pouvez réfléchir à la suite du parcours.
Ne restez pas en apnée, ni même en hyper-ventilation. Respirez amplement, calmement, inspirez profondément, oxygénez votre cerveau et faites le vide dans votre tête.
C’est vraiment utile !

Je pense tout spécialement au deuxième arrêt, pour la montée du passager.
Le passager vous attend sur le côté de la piste, à l’opposé de votre point d’arrivée (c’est fait exprès pour le mettre en sécurité au cas où le candidat rate son freinage).
Il doit donc traverser la piste à pied en marchant, puis déplier les repose-pieds passager avant de monter en selle : cela vous laisse facile cinq secondes pour respirer et réfléchir à la suite.
Même une fois que le passager est en selle, vous vous assurez qu’il est bien installé (vous avez le droit de lui parler à ce moment-là) et vous vous préparez à repartir, tranquillement, sans urgence, en ayant bien inspiré à fond…

De même, avant CHAQUE essai (surtout le second), prenez le temps de vous poser !
Sur la moto, au point mort, sans tenir le guidon : redressez-vous, respirez profondément et lentement, regardez le parcours, refaites-le dans votre tête, prenez des points de repère visuels, repérez là où vous devez emmener votre roue avant…
Respirez, concentrez-vous.
Ne partez jamais « à l’arrache ».

Tenez compte de la variable « inspecteur » !
A force de faire des parcours d’examen, d’en entendre parler, de voir les autres le passer ou le raconter, on s’y habitue, on avance en terrain connu, même s’il n’est jamais conquis.
Cette expérience est relativisée par la nouveauté, l’inconnue représentée à chaque fois par l’inspecteur. Chacun a sa méthode, ses habitudes.

Aucune règle ne régit le passage de l’examen, l’inspecteur est entièrement maître de la façon dont il le fait passer, du moment qu’il respecte la loi, c’est-à-dire l’égalité de traitement. Si l’élève n’est pas content, le seul recours possible est le tribunal administratif, avec de faibles chances de succès.

Bref, en dehors de quelques règles, l’inspecteur est seul maître après Dieu.
Son attitude peut grandement contribuer à augmenter ou diminuer votre stress.

A ce propos, sachez que les règles de conduite de l’examen imposent à l’inspecteur certaines lignes de conduite.

Il appartient à l’expert :
– de faire preuve d’une politesse et d’une courtoisie constantes ;
– de veiller à la plus grande neutralité dans l’expression orale et l’observation du candidat ;
– de s’assurer que tout ce qui est demandé est bien compris ;
– d’éviter toute attitude dépréciative envers le candidat, qu’elle soit formulée ou non ;
– de s’interdire toute interprétation immédiate, tout jugement de valeur « a priori », qu’il soit favorable ou non ;
– de lever toute ambiguïté, notamment dans les consignes.
L’attitude générale de l’expert doit se fonder sur l’objectivité de son évaluation et le respect du principe d’égalité de traitement des candidats.

Instructions fixant les modalités d’évaluation de l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire des catégories A1 et A2, Délégation à la Sécurité Routière, Sous-direction de l’Éducation Routière et du permis de Conduire, Version en vigueur à compter du 1er mars 2020.

Si vous constatez que l’inspecteur ne respecte pas ses règles, vous avez le droit d’en faire la remarque, soit auprès de lui, soit auprès de votre accompagnateur, soit auprès du délégué départemental à l’éducation routière (s’il est présent sur le centre d’examen).

Le stress de l’examen diminue fortement vos capacités mentales, notamment en terme de réflexes. On peut estimer que l’élève qui se présente au plateau, surtout la première fois, perd entre 20 et 50% de ses moyens. C’est-à-dire que tout va se passer beaucoup plus vite et s’il se produit un imprévu, il mettra plus de temps que d’habitude pour réagir.

Or à l’examen, il n’y a pas de deuxième chance.
Certes, le plateau comprend deux essais. Mais ne rêvez pas ! La pression est telle que l’on réussit souvent moins bien le second essai que le premier.
C’est pourquoi il faut bien se mettre dans la tête qu’on doit réussir dès le premier essai. Cela implique d’être certain d’être au moins à 90% de ses capacités dès ce premier essai.

Pas de répétition, pas d’échauffement : il faut être efficace tout de suite.
Donc, on doit se présenter en étant au mieux de sa forme et de ses performances.

Restez sur vos acquis, faites ce que vous savez faire !
Le jour de l’examen, les élèves ont souvent tendance à vouloir faire les choses « mieux », à vouloir « impressionner l’inspecteur ». Il faut se garder de ces changements improvisés à la dernière minute.
Il faut garder en tête ce que l’on a appris en cours et le répéter avec exactitude. Cherchez à bien faire ce que vous avez appris, pas plus.

Lire le récit de son examen par RoadTrippeur.

Après l’examen

Quand c’est fini… ce n’est pas encore fini !
Ce n’est pas parce que vous venez de réussir le parcours d’examen plateau que la partie est totalement gagnée.
Il faut aussi envisager la possibilité de l’échec, sans en avoir peur, sans flipper, mais pour l’anticiper avec maturité.

En cas de succès

Tout d’abord, bravo et félicitations !
Mais… gardez le triomphe modeste.

Vous n’êtes pas tout(e) seul(e) sur le centre d’examen. A part l’inspecteur qui fait son travail et doit mener ses examens à terme jusqu’à la fin de la demi-journée, il y a aussi votre accompagnateur, en général votre formateur ou un formateur de votre école, dont vous êtes un candidat, donc un représentant.
Si vous faites le con, cela va rejaillir sur l’image de marque de votre école auprès des inspecteurs.

Autour de vous, il y a surtout d’autres candidats, dont certains attendent peut-être leur tour pour passer l’examen et peut-être d’autres aussi qui l’ont déjà passé… et raté.
Ce serait irrespectueux de votre part de laisser éclater votre joie aux yeux de tous.
Restez discrets !

Attendez la fin complète de l’examen pour fêter ça. Ne faites rien avant d’avoir quitté le centre d’examen.
Et commencez à vous préparer pour l’épreuve en circulation.

Pour en savoir plus, lire L’examen du permis moto – La circulation et Conseils pour l’épreuve en circulation.

En cas d’échec

Bon là, évidemment, c’est moins drôle.
Mais les remarques précédentes restent valables : de la même façon qu’il serait déplacé de sauter partout en hurlant de joie, il serait inapproprié de s’effondrer en larmes en hurlant à la mort.

Cela ne changerait rien à la décision de l’inspecteur, cela ne ferait pas sérieux et entâcherait la réputation de l’école, cela nuirait à la concentration des autres candidats.

Là encore, restez discrets, contenez-vous jusqu’à la sortie du centre d’examen.
Pour cela, une règle de base : relativisez ! Vous ne jouez pas votre vie.

Après le permis

En plus de l’enseignement de base, si bien dispensé soit-il, il vous faudra ROULER car rien ne remplacera jamais l’accumulation des tours de roues, surtout si vous n’avez jamais fait de trial, de moto-cross, de circuit ou – il faut bien le dire sans pour autant le recommander – si vous n’avez jamais roulé en fraude au préalable.

C’est sur la route, dans la circulation, confronté(e) aux situations particulières de l’usage quotidien que vous apprendrez vraiment à utiliser votre machine avec la maîtrise exigée dans les manoeuvres et à vous comporter, sur la voie publique, d’une manière conforme à celle exigée par le code de la route…

Souvenez-vous bien que le permis moto, c’est comme le bac : en lui-même, il ne donne rien, sauf le droit d’aller plus loin.
Concernant la moto, on pourrait même parler de devoir.

En tant que motard citoyen, vous avez le devoir de continuer à vous former, à vous améliorer. Pour vous, pour les autres, pour devenir un « bon » motard qui donnera une bonne image de notre communauté.

Cela commence par lire d’autres articles de ce site.
A commencer par Se conduire en motard responsable.

372 thoughts on “Gérer son stress à l’examen”
  1. bonjour a tous , apres 32h de plateau , A tourné sur un parking etc … vous savez ce que sais lol !!! j ai passer mon plateau aujourd hui . lecon ce matin, a refaire le lent, le rapide et se remettre le chrono en + il pleut . c cool . comme ca 23 seconde au rapide . bon le lent c plus ca, allez on travail dessus et sa passe . le rapide le freinage c pas bon , on bosse dessus . le chrono je l ai c bon .
    bon allez on mange , on y vas rendez vous a 15h pour le plateau, c est parti 30 min d autoroute ca permet de rouler c bien . il pleut . pour info deja je suis le seul de mon auto ecole a passer . il y a eu un dessistement et j ai eu la place wouais . donc on arrive , je vois deja le parcours deja pose . cool c a permet d anticiper et voir a quoi on doit s attendre . alors je vois des gars en stress, j essaye de les detendres faire l animateur lol . allez je suis le dernier a passe . on y vas pas de stress cest du plaisir la moto . 1 er la poussette marche avant , marche arriere , les verif partie cycle et gants . c est un A . le 1 er ca commence bien . on vas au lent , je vois les gars passer touche les piquets se plante , hecatombes de B . c est a moi on y vas , donc demarrage avec passager , tout droit , une chicane sur la gauche on vas sur un demi tour en huit , retour descente passager . on arrive sur le slalom , au bout tourne sur la droite , le fameux ou les cones sont au milieu et qu il ne faut pas regarder lol , mais sa porte de sortie . c est un A . on vas au rapide c est le freinage d urgence , on fais le parcours avec l inspecteur a pieds . les gars passe , un b il est pas dans les temps , un autre il mord la ligne de demi tour , c est un c , fini pour lui merde , allez un deuxieme encore un c . viens mon tour , temps humide donc je sais pas pour le chrono 21 ou 23 !! je pars en dynamique ( comme une balle ) passe mes rapports avant la tete d evitement , slalom rapide , demi tour propre , et je relance mais pas trop vite , slalom retour moins vite , je sors avant derniere porte , je decelerre et freinage de l avant propre . c est un A . on laisse les motos on vas a l oral les fiches . les gars sortent mines rejouies il l ont . a moi il fais choisir une fiche , je tombe sur la 4 , nickel je suis au taquet sur le bouquin . je recite incollable,il me pose meme pas une question , enfin le panneau c est interdiction de tourner a gauche avec la remorque , je la connais et c est un A . faites le calcul c AAAA OUI 4 . pour quelqu un de stresser , des doutes , meme failli arretter . ben je suis fiere . le bouquin potasser bien dessus 20 fiches 250 pages mais faut le savoir . prenez confiance en vous . et ca iras . ouf fini les parkings mdrrrr . de tout coeur avec vous . plus que la circulation , mais y a du monde pour le plateau grrrrrrrr . voila gros becko a vous les motardes et les motards . quand vous verrez une fzx 750 yamaha ce sera moiiiiiiiiiiii . j ai hate ciao ciao , trop content c est finiiiiiiiiii ouiiiiiiiiiiii . excusez la

  2. Hello,
    juste pour dire que j’ai décroché mon permis hier (enfin !!!!) et que ce site m’a bien aidé à me rassurer pour l’épreuve de la circu 😉

    Bref merci 😀

  3. Bonjour,

    Je découvre ce site , et je vous dis courage et bravo à ceux et celles qui vont passer, ou qui ont deja decroché leur permis .

    J’ai mon permis moto depuis 1988, probablement 1/2 millions de km parcourus par tout temps ( en 24 ans j’ai eu le temps …) , que des japonaises à ce jour …j’aime pas et j’ai jamais aimé les BM …( chacun ses gouts ) .

    Mais là n’est pas la question, malgré toute ces années, et tous ces kilomètres parcourus ( trajets boulots, voyages européens, raids etc etc …), donc malgré tout çà, bein si je devais repasser le permis j’aurais le trouillomètre à zéro ! Et je n’en mènerais pas large devant l’examinateur …

    Alors je vous re-dis, courage et bonne chance à tous ceux et celles qui passent leur permis A …Et bienvenue ensuite dans l’univers fabuleux de la moto …

    Appel de phare et V motard .
    Pti’pierre .

    1. Tu as bien raison.
      Un examen est un examen et quand tu es motivé, que tu as envie, que tu en rêve… et bien forcement tu as peur de foirer. Du coup, le stress n’est pas loin.
      Mon moniteur (quelqu’un avec beaucoup d’expérience et qui gagne à être connu) me disait que ma vie n’en dépendait pas et qu’il fallait relativiser en cas d’échec. C’est sûr, il a raison mais c’est quand m^me plus facile après l’exam qu’avant. 🙂
      Bonne chance à ceux qui préparent le permis

  4. Moi je passe mon plateau mardi et depuis que je le sais je stress pas mal je ne connaît pas par coeur mes fiches et je me sens pas pret .Les verif ca va ms je travaille mes fiches une heures avt de me couché ms j’ai du mal .
    Merci Bonne nuit
    Fabrice

    1. Bonjour,
      si je peux me permettre : les infos dans les fiches sont un résumé de culture générale sur la Moto et son univers.(de fiche 1 à 12 et 16, 18)
      Apprendre est stressant, mais prends du recul.
      A part les données  » techniques « (concentres toi sur les chiffres importants et les définitions que l’on ne peut pas inventer)
      ( 13, 14, 15, 17, 19 et 20), le reste est du bon sens.
      Lis et relis , en mémorisant avec ton propre vocabulaire. Tu vas trouver les fiches plus logiques donc simples à retenir.
      Tu peux aussi sur certaines , visualiser les situations. La 12 par exemple, la conduite de nuit.
      L’examinateur te fait tirer au sort une fiche où les paragraphes sont spécifiés , comme un fil conducteur, des repères .
      Entraines toi de la même façon. Tu masques les réponses et tu dis avec tes mots ce que as retenu.
      Tu verras, ça marche et surtout cela suffit. Tu prouves que as pris l’épreuve au sérieux et que le livret a été lu avec attention , le but de prévention est atteint.
      Le but n’est pas de nous casser les pieds mais de nous sensibiliser. Entre nous, quand on voit certains inconscients sur la route, ce n’est pas du temps perdu et des ennuis peut être évités!

      Reste le stress…
      Je n’ai pas su gérer. J’ai commis l’impensable : une erreur de parcours … sur la « poussette »! Et oui , la preuve ça arrive! Donc crise de nerfs, pleurs et insultes( envers moi!).
      Mais j’ai réussi à me reprendre…( A au lent), jusqu’aux fiches. N° 13, mon exercice était brouillon, confus mais j’ai donné toutes les informations importantes et une bonne réponse , claire, sur le panneau.
      Ma récompense :  » bien, vous pouvez préparer l’épreuve de circulation,vous avez réussi . »
      Donc montres que tu es un futur motard responsable et conscient de l’enjeu et tu pourras , mardi, crier :
      c’est bon ! Dans tous les sens du terme !
      Je te dis M….!
      PS: je ne peux pas relire, alors désolée si mon discours n’est pas clair.

    2. Soit cool, si tu as lu plusieurs fois tes fiches, que tu visualises les situations comme le dit plus haut Marie cela devrait bien se passer.
      Par contre, il faut bétonner les panneaux ( il n’y en a pas tant que ça).
      On ne te demande pas du par cœur mais juste de montrer que tu sauras être prudent et que tu sais « un peu » de quoi retourne le monde de la moto.
      Courage !!!

  5. Bonjour a toutes et tous. Je vous lis pour trouver une force supplémentaire qui pourrait m’aider… Donc je renvoie l’ascenseur en témoignant pour rassurer certains.
    En effet après plus de 60 h de cours et deux auto écoles , je stabilise mes résultats et enfin samedi 28/04 , mon moniteur va( ou pas) me donner son accord pour le plateau.
    Pourquoi tant de temps?
    Le lent , beaucoup de travail mais somme toute plus simple a obtenir . Mon déclic, anticiper la prochaine porte et la moto va où votre regard se porte.
    Le normal, mon cerveau ne voulais pas intégrer les vitesses donc une prudence excessive dans le « rapide » . Acquérir une technique avec volonté et concentration s’obtient sans trop de problème , pousser un candidat débutant a rouler vite sur un circuit à embuches est un mystère que je ne comprends pas. Si l’épreuve se déroulait en 24 ou 25 secondes , je serais l’heureuse conductrice d’une moto depuis quelques mois! Savoir maitriser sa moto dans un virage, éviter un obstacle et freiner en sécurité, mille fois d’accord mais nous obliger a accélérer franchement en fin de demi tour en épingle , pourquoi? La phrase que j’ai entendue mille fois : ok, bien, mais bon sang accélère à la sortie ! Je ne peux pas ! Pour être bien je dois attendre de stabiliser ma moto et ensuite j’accélère…. Trop tard pour avoir une vitesse suffisante sur le premier plot de retour et mauvais chrono à l’arrivée . Quant a gagner du temps sur l’aller entre les cônes … Je veux faire de la moto de tourisme pas jouer aux fangios. Pas envie non plus de me créer des frayeurs en dépassant ma propre marge de sécurité ! Pour aimer la moto , il faut aussi aimer la vitesse? Pour beaucoup sans doute, je dois être bizarre , j’aime la sensation que procure cet engin mais pas les risques qu’il engendre. Je suis maman, sans doute envie de se faire plaisir mais consciente de ma vulnérabilité et des conséquences donc prudente. Tout ça pour vous dire que malgré mes incompréhensions et ma prudence je suis prête à me présenter sans crainte devant un examinateur. Les heures passées ne sont pas inutiles, elles m’ont donné une pratique , une habitude de la moto donc une confiance acquise et malgré mes réticences une vitesse « naturellement » plus élevée. Je dois obtenir mon plateau car je maitrise mon sujet , je sais faire. Si j’échoue ? Le stress de l’épreuve sans doute , mais c’est une autre histoire!

    1. Bonsoir, j’ai obtenu mon plateau aujourd’hui !!!
      Inutile de décrire ma joie, je sais que vous imaginez juste. Le bonheur simple mais total!
      La dernière phrase du message précédent était prémonitoire , j’ai été submergée par le stress à un point impensable.
      Au point de me tromper de parcours sur « la poussette » (…)
      Donc , si je peux me permettre, ne NEGLIGEZ pas ces sueurs froides et ces trous de mémoire , ils peuvent être dévastateurs. Mettez en œuvre tous les moyens pour retrouver la sérénité. Moi je n’ai pas su et la fête a failli être gâchée .
      Une prière, un gri-gri, un médicament , chacun ses méthodes mais prenez cet aspect au sérieux.
      En conclusion et pour finir sur une note positive : c’est sûr, l’épreuve passée , cela semble facile! … Après .
      Bonne chance à toutes et tous.
      PS : avec du travail, on arrive à tout !

        1. Bonsoir, l’un ou l’une d’entre vous pourrai sans doute avoir des arguments pour m’aider.
          Mon problème : pas de disponibilité pour des leçons de circulation avant 10 jours donc pas d’examen sur juin et compliqué sur juillet et aout.
          Mon idée : heureuse propriétaire d’une Honda NC 700 S en auto , je propose ma moto pour les cours et l’épreuve du permis si possible.
          Pas encore de repose de leur part, mais votre avis sera très utile.
          Merci et bonne route.

          1. Salut,
            je pense que pour la circu il vaut mieux que tu restes sur ce que tu connais déjà, c’est à dire la moto de formation. C’est avec celle là que tu as tes habitudes.
            Si tu conduis déjà une voiture tu as déjà de l’expérience en conduite. Essaie juste de conduire ta voiture comme te dis le moniteur lors des cours, penses aux contrôles etc…
            Tu auras le temps (plus tard) de rouler avec ta NC 700. En attendant, tu peux la faire tourner avec une connaissance ayant déjà le permis, c’est ce que je faisais avec mon transalp.

          2. Va y avoir un souci au niveau de l’assurance.
            Légalement, tu n’as pas encore le droit de conduire une moto gros cube et ta moto n’est pas assurée comme véhicule d’école.
            La moto-école ne peut pas l’accepter, ni pour les cours, ni pour l’examen.
            Il faudrait qu’ils la déclarent à leur assurance, avec la paperasse que ça suppose, un surcoût… tout ça pour quelques jours, ça ne vaut pas le coup.
            Désolé !

            1. Bonjour (et bonne fête à toutes les Mamans!)
              Merci d’avoir répondu.
              Naïvement je pensais qu’être sous la tutelle d’une auto école , après une épreuve de maitrise de l’engin réussie et une assurance prévenue était une super idée raisonnable… par rapport aux candidats libres .
              Encore un paradoxe.
              Je vais me faire une raison et mes amis aussi .
              La Corse sera toujours aussi belle l’année prochaine !
              (…)
              Je vais être hors sujet, mais besoin d’insister :
              j’ai consulté de nombreux sites de moto et le jeu de questions- réponses me semblait virtuel. Une histoire décousue , sans style mais authentique.
              J’ai écrit mon premier message comme une « bouteille à la mer » juste envie de témoigner de ma galère pour q’une autre femme puisse se dire :
              Elle a raison , serre les dents , ventile , il me faudra plus de temps et alors? L’essentiel est dans le résultat , je l’aurai !
              Avoir des reponses , change la donne! Je suis presque incrédule tellement étonnée!
              Alors encore MERCI à toi Laurent du 29 sud et à toi Flatfab vous ne pouviez pas savoir mais vous m’avez donné bien plus que votre avis.
              Du temps consacré et de l’intérêt. Un cadeau!
              Belle Route à vous.

              1. De rien, Marie.
                Cela fait partie du côté un peu « artisanal », humain, communautaire (au bon sens du terme) de ce site.

              2. Content que cela t’es apporté quelque chose de positif. Pour moi aussi, ce fut la galère ces plateaux et FlatFab ainsi que son site m’ont également bien remonté, peut être sans le savoir, le moral.
                Bonne continuation et peut être à bientôt sur les routes bretonnes.

              3. Bonsoir
                Flatfab , Laurent du 29 sud et tous les élèves motards.
                Je viens de faire une balade géniallisime dans l’arrière pays niçois au guidon de ma NC 700 S Honda, car OUI (!!!!) depuis hier j’ai le plaisir de croiser des motards qui me saluent sur la route !
                Le permis est difficile à obtenir, je suis bien placée pour l’affirmer, mais tenez bon, au bout le bonheur vous attend! Ça vaut bien la corvée des fiches…
                Mais S’Il VOUS PLAIT, le papier en poche ne fait pas de nous des pilotes confirmés, nous sommes débutants , alors profitez mais soyez prudents , quelques mètres secondes de trop et tout s’arrête… Dramatique et stupide.
                Je nous souhaite à tous de longues années de plaisir !
                Bye.

              4. Je pensait être toute seule mais puisque tu es là je voulais encore une fois te remercier pour tes réponses et ton site.
                J’ai lu quelque part qu’il devrait être: « déclaré d’utilité publique », je suis d’accord!
                Donc MERCI ! et à bientôt, je reste lectrice de conseils avisés.
                Ps: il est quand même l’heure d’aller faire dormir les yeux…
                Bien à toi, Marie.

            2. Bravo, c’est génial.
              Profite bien de ta nouvelle moto.
              C’est vrai que ce site devrait être déclaré d’utilité publique. 🙂

  6. Bonjour à tous!

    Moi je passe le plateau mardi matin, je stress a cause des fiches, car je ne suis inscrit que depuis 2 semaines… Je conduis un 125 (Yamaha Virago donc très différent des XJ6 de l’auto-école) depuis deux ans, mais ça n’a vraiment rien à voir niveau comportement, équilibre, freinage, reprises… Je pense par contre que c’est un véritable + pour le permis, surtout pour la circu qui devrait arriver vite après le plateau si toutefois c’est bon… Je croise les doigts car j’ai hâte de pouvoir faire V aux motards sans que certains me prennent pour un boulet parce-que je suis en 125 :D!

    Prudence à tous, et si certains se sentent l’âme de pilotes invincibles, mon conseil, faites un tour sur Youtube et tapez « accident moto » ou « bike crash », moi je fais ça régulièrement pour être sur de garder la tête sur les épaules et pas dans un pare choc!
    Nounours V

    1. Les fiches pas le choix faut apprendre 😉
      Hum j’suis tomber sur la 10 🙂 cool quoi .
      Fait 3 À et un B aux fiches à cause du panneau truc con quoi Mais bon j’ai eu le plateau fini mes heures de routes plus qu’à attendre le 12 🙂 sagement .

      1. Salut à tous

        pour le plateau ,il faut apprendre les fiches et attention aux panneaux , je suis tombé sur un inspecteur vicieux , ça serai bête de louper le plateau sur les fiches , fait ABBA , bien sur on ne peut pas apprendre tout par coeur mais il faut démontrer à l’inspecteur qu’on a lu les fiches .

        bon courage pour le plateau

        pour Manu pour la conduite pense à bien bouger la tête , fait du cinéma et attention au priorité à droite .

        à+

  7. Hello j’ai réussi mon plateau et je passe la conduite le 12
    Sur Amiens .
    Je croise les doigts .
    Merci pour le site excellent 🙂

  8. Salut à tous ,

    je viens de recevoir ma moto , une honda dauville 700 pour commencer .
    Un vrai plaisir , je suis bien content d’avoir le permis A, mais attention , l’apprentissage de la conduite gros cube ne fait que commencer , attention au poids de l’engin à l’arrêt à part ça un vrai régal !

    à bientôt de vous lire .

    merci Fabien

    à+

  9. Salut à tous

    Aujourd’hui , passage de la conduite avec un temps épouvantable nous sommes 2 .
    Résultat , nous sommes à ce jour des nouveaux membres parmi les motards.
    Je peux dire un grand merci à Freddy mon moniteur , il a eu une sacré patience avec moi et un grand merci à Fabien pour ton site qui m’a permis d’évoluer pour ce permis A .

    À vous tous qui passent avec inquiétude ce permis A , je vous dis merde mais surtout ne jamais baisser les bras , volonté et courage !

    à bientôt de vous lire

    à+ Sylvain

  10. Salut à tous
    Félicitation Lae pour le plateau

    Pour ma part , j’ai recommencé les leçons de conduite le 21 et 26 et 28 janvier , je suis tombé et j’ai compris pourquoi , je ne passai plus le lent.
    Il faut écouter le mono et les conseils de Fabien mais surtout il faut les appliquer et le résultat sera là ( un grand merci ) .

    Aujourd’hui ,présentation au plateau à PROUVY ( valenciennes ) pour 13h30 , je me pose beaucoup de questions , mais je suis prêt ( le lent des A et 21s 23 sur le rapide ) .
    Arrivé sur le parcours , température – 2 , nous sommes gelés ( 2 plateau et 2 conduite ), portail fermé , mais on rentre .
    On débute le plateau
    – poussette 2 vérification partie cycle et gants
    – lent exercice 3
    – rapide évitement droit
    le collègue se lance , résultat AABA fiche n°20 accident .reçu
    à mon tour de me lancer
    -poussette ok , je prend un A super ,
    -au 1 essai lent parfait , mais j’ai commis une erreur le mono me le dit en tapant dans le dos ( passager ) mais je n’avais pas compris , résultat l’inspecteur me confirme , erreur de parcours 1 C , je m’en veux , quel stupide erreur de ma part , je suis trop énervé , il faut que je me reprenne .
    -au 2 essai lent , je touche légèrement le piquet mais c’est bon , j’arrive au S , je braque trop fort , je perd l’équilibre , je fonce sur le plot , je redresse tant pis , je pose un pied mais ça passe , résultat un B ouf , je respire .
    -rapide évitement droit , 1 essai , je démarre , j’ai mal négocié le slalom , je touche le plot 3 , je continue l’exercice , j’arrive au cône du demi tour , je perd du temps ( freinage ) , je vais rouler sur la ligne , je baque tout , ça passe , j’ai perdu du temps , il faut la relancer la machine , , je pose la moto entre les deux cônes , résultat un B , je reviens de loin , c’est bon , je garde le B
    – interrogation orale je tire la fiche n° 15 ( effet gyroscopique ,force centrifuge,le contre-braquage, les virages motos )
    je me trompe , je me reprend , je me détend et je récite la fiche complètement .
    – question complémentaire panneau rond bleu piste ou bande obligatoire pour les cycles sans remorque mais interdit aux motos . ok un A

    résultat ABBA je suis reçu , et du 1° coup ,je suis content , trop content

    surtout à vous tous courage et battez-vous ! et faites attention au stress

    merci

    à+

    je passe la conduite le 13 février ( en fonction du temps )

    1. Bravo à toi également! Félicitations j’ai tremblé en lisant ton message (ça m’a rappelé de douloureux souvenirs).
      Pour les traqueux comme moi, il faut énormément lutter pour ne pas perdre ses moyens, deux psschits de calmigem (homéopathie) m’y ont aidée mais c’est surtout la présence de mon mari et de mon fils derrière le grillage qui m’a portée jusqu’à la détente nécessaire à la victoire!
      J’ai passé victorieusement encore la circul mercredi dernier et mon trésor de moto m’attend au garage: dès qu’elle sera prête et qu’ils m’appelleront, je réaliserai un de mes vœux les plus chers!
      Encore bravo et V motard à toutes et tous!

        1. Salut Fabien

          encore merci , car ton site m’a permis d’évoluer pour la réussite du plateau moto .J’ai une question à te poser : que pense tu du guidonnage dans le lent. Je trouve que ta technique des appuis sont plus faciles à maîtriser .

          merci pour ta réponse

          à+ Sylvain

          * * *

          Réponse

          Qu’entends-tu exactement par « guidonner » ?
          Normalement, ce terme est employé pour désigner un guidon qui vibre, voire qui part dans tous les sens de façon incontrôlée. Je ne pense pas que cela aide à maîtriser la trajectoire dans le lent…

          1. salut Fabien

            Effectivement quand je parle de guidonnage , c’est pour rétablir l’équilibre lors du passage des portes dans le lent . Le mono m’ a appris le lent en appuyant sur le guidon mais je préfère nettement les appuis sur les genoux et les cales pieds .

            merci

            à+ Sylvain

  11. Merciiii!
    plateau validé ce matin, youpiiiiiiiiiii!
    Je l’ai raté trois fois fin 2010 avec attente d’un mois entre chaque passage.
    Je me suis dit: « tu n’es pas prête mentalement ».
    J’ai accepté.
    J’ai attendu UN AN pour me réinscrire.
    J’ai recommencé en décembre et ce matin, mon rêve s’est réalisé: j’ai validé mon plateau haut la main.
    Je n’y croyais plus l’année dernière. Ce matin, je savais que je l’aurais.
    Plus qu’à passer la circul.
    Un grand merci à tous.
    Bon courage à tous mes collègues apprentis, on va y arriver!

  12. Salut tous

    je profite pour vous souhaiter une bonne et heure année 2012 .

    Prochainement , c’est à dire le 30 janvier , ci la météo me le permet , je passe le plateau , de ce fait je remercie Fabien et Freddy ( mon momo ) pour tous les conseils . J’ ai beaucoup bataillé mais je vois le résultat , il y a encore du travail, je me suis pris une gamelle avec ma 125 ( freinage sur le mouillé dans un virage ) , mais le métier rentre .
    Effectivement , Fabien faire le parcours plateau avec une 125 et une 600 , il y a une différence j’ai compris ton message , la 125 n’a pas de couple et une différence du poids mais utile pour certain entrainement .

    merci pour tes conseils .

    à+ Sylvain

  13. Bonjour à tous, et merci pour vos bons conseils… demain j’ai ma prochaine leçon de plateau, plus motivée que jamais… je te tiens au courant Sylvain… Et un grand merci à Fabien … Bonne journée

    1. Salut à tous

      aujourd’hui ,leçon de conduite j’ai été moins bon au lent mais rien à dire pour le rapide ( bien et largement dans les temps 21 s à 22.30 sur route humide avec un demi tour super rapide ).
      C’est pour cela Kathy , il ne faut pas faire de la quantité mais plutôt de qualité , le mono me disait , aujourd’hui on laisse tomber le parcours lents mais j’ai voulu continuer faire le lent ( 2 et 3 )et j’ai compris mes défauts .
      Je reconnais que c’est pas facile , pense à bien anticiper le passage des portes et surtout ce regard , et garde la confiance en soi .
      reste cool , la moto s’est du plaisir , il ne faut pas l’oublier .

      demain , direction VALJOLY entrainement même s’il pleut , il faut travailler les premières portes , les plus importantes et ce satané regard .

      Je viens aujourd’hui de terminer la dernière leçon de conduite pour l’année 2011 , dommage .rendez-vous pour 2012 .

      Pas grave , j’ai ma 125 VARADERO , je peux continuer à prendre du plaisirs .

      bon courage à toi Kathy

      à+ Sylvain

  14. Salut Sylvain,
    Merci pour ta réponse et pour tes encouragements… et les conseils de fabien je vais les appliquer dès ma prochaine leçon… après la frustration je suis bien décidée à me battre et à dompter « la machine »… Trop envie depuis si longtemps… bonne journée à toi ….

    1. Salut Kathy,

      ce matin , leçon de conduite (16h ) avec la 600 ( froid + gel ) .

      Je suis entraîné régulièrement avec la 125 cette semaine ( application des conseils de Fabien surtout le regard ) et résultat est là ,
      évitement gauche , évitement droit , freinage , rétrogradage des A et des B ( un cône ) en moins de 22 s

      Pour le lent facile , j’ai trouvé mes repères ( un pied ou un piquet occasionnellement ) mais il faut continuer à bûcher encore et encore .
      Il faut que tu travailles le PTRA ( conseils de Fabien )

      volonté , courage et concentration et applications des conseils et ne baisse jamais les bras après le déclic arrivera tout seul .

      tiens moi informer des tes progrès !

      bonne journée à toi

      à+ Sylvain

      un grand merci pour Fabien .

  15. Salut Kathy

    je me suis inscris pour le permis et dès que j’ai commencé le parcours , quel déception !

    mais ne t’inquiète pas , cela va venir , surtout il faut de la volonté !

    je te conseille de lire ,et relire le forum de fabien sur le parcours lent , c’est vraiment d’excellent conseil , je les applique et je vois le résultat , alors courage et il faut se battre pour se permis A .

    Cordialement

    à+ Sylvain

  16. Bonjour à tous,
    je viens de découvrir ce site et j’avoue que ça me rassure un peu… je n’en suis qu’au tout début de mes leçons de conduite et hier la découverte du fameux plateau lent… le moniteur me place les cônes (au départ sans faire de « portes »).. un cône à droite, un à gauche, un à droite, un à gauche et c’est parti… deux trois fois je me plante mais après nickel… ensuite il me rajoute des cônes à un mètre de ceux déjà en place pour faire des « portes » ou passages comme vous voulez.. et là gros plantage, impossible de passer sans amener sous la moto tous les cônes… le parcours est le même seulement il a rajouté un cône extérieur et là je fais une fixation sur ces derniers…. quelqu’un aurait il une astuce ou un conseil pour ne plus me bloquer sur cet exercice ? Sinon je me régale mais j’avoue que c’est assez frustrant… Merci

    * * *

    Réponse

    L’explication est simple : le fait de devoir passer entre deux plots complique les choses et t’amène à regarder les plots pour vérifier que tu ne vas pas les toucher. Et comme tu les regardes, tu vas droit dessus…
    Il faut regarder seulement là où tu veux faire passer ta roue avant, et surtout pas les plots. C’est dur, mais salutaire.

  17. Je tiens sincèrement à dire MERCI !!
    J’ai suivi à la lettre vos conseils et j’ai eu mon permis du 1er coup.
    Je conseil de bien pratiquer le lent sur un surface plate et la circulation consiste à se faire plaisir et respecter le code la route.

    Bonne chance à tous.

  18. salut

    je suis inscris au permis A .
    j’ai réussi mon code , je suis déjà à 10 h de plateau .
    Mon soucis est le parcours lent ( exercice 2)
    je bloque à la porte n°4
    je sollicite votre conseil
    inquiétude, je possède une 125 , je roule depuis plus de 2 ans mais à quoi bon ?
    merci

    – – –

    Réponse

    Tout d’abord, il ne faut pas se fier à l’expérience de la 125. Une moto 125 se manie d’une façon totalement différente d’un gros cube : une 125 se gère avant tout à l’accélérateur, alors qu’une 600 se gère avec l’embrayage.

    Ensuite, les deux commandements du parcours lent sont :
    – tourner avant les portes, et non dans les portes ;
    – regarder seulement là où on veut faire passer la roue avant, et donc surtout pas les plots et les piquets.
    C’est dur, surtout le second point, mais c’est la clé du succès.

    1. Salut

      Merci pour ta réponse mais surtout content de te lire .

      Mais pour toi, est ce que je peux me permettre de continuer à m’entraîner avec ma 125 ?

      Ce samedi , j’ai fait une conduite avec la 600 XJ6 10 YAMAHA avec un temps épouvantable ( pluie et vent ) 1 parcours sur 5 réussis 22s50 .

      Nous sommes partis d’avesnes sur helpe jusqu’au VALJOLY facile , un vrai plaisir sous la pluie( étonnant )mais arrivé sur le rapide , j’avais peur des cônes et de faire le 1/2 tour .Je fais de miracles en 125 mais nul en 600.
      Tout se bouscule dans ma tête , je ne comprend plus .

      IL faut savoir que je suis inscrit depuis le début septembre 2011 (14 h de conduite) j’ai un mono vraiment cool et de bon conseil .

      Par contre , je suis absolument motivé pour ce permis .

      merci pour ta réponse

      à+ Délégué

      * * *

      Réponse

      Oui, c’est toujours utile de pouvoir s’entraîner, même avec une 125.
      Mais il faut garder à l’esprit les différences de maniement entre les deux types de motos.
      Une solution pour faire « comme si » : effectuer tous les parcours en 125 mais avec passager.

  19. Merci pour ce superbe site qui m’a grandement aidé lorsque j’ai passé le plateau. J’ai obtenu mon permis A hier, et c’est la méga-joie ! Je n’en reviens toujours pas 🙂 Mon copain sera bien heureux de ne plus avoir de SDS à trimballer ! Vos conseils m’ont été très utiles et le sont encore notamment pour le choix d’une monture (je penche vers une petite ER6-N vu mon budget et mon niveau forcément !).
    Un grand merci à vous.

  20. bonjour
    j ai reussi mon plateau voila quelques jours, maintenant place a la circu
    et la encore je stresse !
    le moniteur , lors des heures de circu me stresse énormément car il nous fait ressortir toutes les pires erreurs que l on peut faire ( mauvaise place prise dans un rond point, mauvais placement de la moto dans une rue sens unique si on tourne a gauche bref … tout ce qu’il faut pour nous faire gamberger
    j ai l impression de ne plus savoir conduire
    je sais qu il faut rester calme et se servir de son stress comme d une aide a la concentration mais c ‘est super flippant
    pour faire simple, si je rate ma circu je devrais repasser mon code, le plateau + la circu car mon code n est plus valide 15 jours apres la date de la circu et que le moniteur m a prevenu qu’il ne pourrait pas me la faire repasser.
    donc super !!!

    1. La circu a la réputation d’être plus facile que le plateau… C’est vrai en un sens, surtout si on a déjà le permis voiture.

      Cela dit comme tous les examens ce n’est pas forcément du tout cuit (j’ai failli le rater à cause d’une erreur bête, un peu trop avancé alors qu’il y avait une priorité à ceux d’en face à l’occasion de travaux). Cela dit le rôle de ton moniteur est de pointer les erreurs et de montrer les pièges : il fait son boulot. De ton côté, essaye de te détendre : profite de ces heures de conduite comme d’une balade, et sois attentif.

      Tout cela doit devenir réflexe et tu dois pouvoir le faire sans erreur et sans y penser, qu’il s’agisse du placement sur sa voie ou autre. C’est avec la répétition que ça vient (à condition de ne pas perdre ses moyens à cause du stress, là il n’y a plus rien qui rentre). Respire un bon coup quand tu te fais reprendre sur une erreur, et continue…

      Surtout dans ta position, il vaut mieux prendre quelques heures de circu supplémentaire plutôt que de devoir tout repasser. Avec le temps ça va finir par rentrer, et plus tu seras naturel, mieux ça se passera lors de l’examen. Si tu stresse trop pendant le cours, non seulement tu assimile mal, mais tu ne risque pas de surmonter le stress de l’exam correctement… Sachant que si tu es irréprochable sur le reste, une petite erreur de placement peut « passer » auprès de l’examinateur (si tu multiplies les erreurs ce n’est pas pareil, bien sûr, et ça dépend de l’examinateur, mais comme je le disais plus haut, dans mon cas je n’ai pas fais un sans faute et je l’ai eu quand même).

      Bref ne t’en fais pas, ça va finir par venir ! Et puis c’est quand même plus sympa de passer du temps sur la route et dans les rues qu’à zigzaguer sans fin sur les mêmes parcours au plateau, non ? Alors on se détend ! 😉

  21. Bonjour,
    Je vais passer mon plateau demain. Alors que sa fait que 1mois que j’y suis, j’ai 17ans, j’ai eu mon code en deux semaine, le parcourt lent, c’est parfait, le rapide aussi, sauf pour les évitement, j’ai un peu de mal, donc j’espère ne pas tomber dessus.
    En contre partie cela fait maintenant 3ans que je conduite une moto. Mon moniteur m’a dis que j’était près mais je ne suis pas sur… je n’est pas peur au niveaux des parcours, sauf pour l’évitement. Non plus pour les vérification, J’ai vraiment peur pour LES FICHES :/
    J’ai commencer a apprendre seulement samedi, avant je ne connaisser pas l’existence des ces fiche…
    Se que tu dis au niveaux de cela me rassure, Pour le moment j’en suis a la fiche 5, alors qu’il me reste 7heures pour apprendre… il me reste aussi la vérification cinématique et chaîne, et c’est tout, demain matin j’ai un entrainement avec mon moniteur avant d’y aller. De plus la météo annonce de la pluie pour demain, et je n’est jamais fait le rapide sous la pluie, si quelqu’un a des conseils? Car sur sol sec je fait 20seconde environ.
    Merci

  22. bonjour,qui peu me renseigner?j ai passe le plateau moto que j ai obtenu a la deuxieme fois,et rate ma conduite.combien de temps dois je attendre pour la representation conduite.merci pour votre aide

    – – –

    Réponse

    Après un deuxième échec à l’examen pratique, le délai légal avant la prochaine tentative est de 30 jours.

  23. Bonjour,

    Avant tout, je tiens tout d’abord à te féliciter pour ce blog, riche et très instructif!
    Un détail concernant cet article:
    « Attention à un cas particulier: la durée de validité de cinq ans ne s’applique pas au permis B obtenu par AAC.
    Le code obtenu dans le cadre de l’AAC entre 16 ans et 17 ans et demi n’est pas reconnu équivalent et devra être repassé. »

    Étrange, j’ai passé mon code en 2004 et mon permis B en 2006 par AAC. Je viens de décrocher le permis A cette semaine (2011) sans devoir repasser le code, et je suppose que mon dossier a du être validité par la préfecture avant de commencer la formation au permis A. (j’ai le papier provisoire en attendant l’envoi du vrai permis)

    J’ai cherché pas mal de temps sur le web pour trouver cette info mais sans succès. As-tu plus d’infos sur cette exception?

    Julien

    Ps: Un petit article nous faisant part de ton expérience et de tes conseils pour protéger sa moto contre le vol serait vraiment super! =)

    – – –

    Réponse

    Merci de la suggestion.

  24. Nouveau motard depuis aujourd’hui (youpi! 🙂 je fais partager mes impressions :

    Pour le plateau ne pas hésiter à pendre + d’heures que le minimum légal si besoin et commencer le lent « en arrêté » , c’est à dire se positionner un mètre avant le début du parcours, et s’arrêter avant de se lancer. C’est + facile de commencer le parcours en étant lancé (faire des lents en continu sans s’arrêter) mais le jour du plateau vous partez en départ arrêté . Et ce n’est pas pareil…

    Pour le parcours rapide les secondes se gagnent au demi-tour et à la remontée (remonter rapidement les vitesses une fois le demi-tour fait)

    Pour les 20 fiches : je me suis fait des fiches qui résument l’essentiel , c’est du par cœur et du bon sens , ne pas négliger ce point car cela peut vous sauver si vous n’avez pas eu de A aux autres épreuves.

    -pour la circu , faire attention aux priorités à droite , à vos placements et aux limitations de vitesse . S’insérer franchement sur rocade ou autoroute et bien tourner la tête.

    Le plus dur c’est le plateau , la circulation c’est quand même + cool.

    Bonne chance à tous les futurs motards et soyez prudents !

  25. merci, en tout cas, vivement que çà soit fait car je flippe un max, pire qu’une gamine…dans 4 jours j’espère que çà sera dans la poche…en plus j’ai une pression terrible, je ne suis entourée que de motards et tous me disent que le plus dure est fait….imaginez que je me plante, j’aurais vraiment l’air conne….et y’a ma moto qui me fait de l’oeil depuis 2 mois déjà dans le garage…elle n’attend que ce petit papier pour que je la promène…
    vivement mercredi 16…au soir, je serais fixée.

  26. Bonjour,

    Je suis dans le stress et quelques questions me taraudent….
    Je passe la route dans 5 jours, est ce que le jour de l’exam, on est considéré comme jeune conducteur, c’est à dire que l’on doit rouler à 80 au lieu de 90 et à 100 au lieu de 110 ?
    Pour les dépassements, on peut dépasser la vitesse autorisée pendant le dépassement et revenir à la vitesse de croisière ensuite ?
    Merci pour tous les conseils…
    Et a bientôt…

    – – –

    Réponse

    Le plus simple est de lire l’article qui concerne justement cette épreuve :
    Conseils pour l’examen du permis moto

    1. Bonjour,
      J’ai passé l’épreuve il y a quelque semaines, l’inspecteur m’a fait un petit speech avant pour me dire de respecter les limites jeune conducteurs, mais que j’était en moto et qu’il fallais quand même pas que je me traine la b***.
      Après une demande d’explication à mon mono, ils sont obligé de te dire ça pour se couvrir, mais faut quand même rouler aux vitesses normales voire un poil au dessus (5-10 Km/h)et pas hésiter à dépasser la vitesse autorisé pour un dépassement (faut que le dépassement soit rapide).
      Mais bon, demande à ton moniteur, il devrait te dire à quelle allure rouler.

  27. bonjour, à 55 ans j’ai passé mon plateau hier et le résultat est 4A..je voulais juste dire que la lecture des articles et témoignages découverts ici m’ont super bien aidéset quelques fois réconfortés,donc, un grand merci.Et, pour ajouter ma petite touche personnelle, je voudrais juste dire que tout est important de la « poussette », aux fiches en passant par les controles techniques, tout doit se préparer avec le plus de sérieux possible rien de doit être négligé dans la préparation .
    bonne chance aux futurs candidats

  28. Bonjour,
    Merci pour ce site qui m’a bien aidé pour le plateau (je l’ai eu ce matin)
    A mon tour je voudrais donner quelques conseils au débutants comme moi.
    * Pour les manoeuvres sans moteur,penser à garder la moto bien droite (chercher son point d’équilibre) en ligne droite pour la manoeuvrer plus facilement (surtout pour la marche arrière sans moteur).
    * Pour le lent,augmenter légérement le régime moteur (1100 t/min sur la yamaha xj6),le fait d’aller plus vite permet à la moto de se pencher naturellement lorsqu’on tourne et donc de tourner mieux(=elle parait moins lourde),penser à gonfler les pneus au maxi (ça accroche moins=ça tourne plus facilement sur le lent).
    * Pour le rapide,au depart j’avais des difficultées à garder une vitesse stable lors du slalom aller.Pour eviter ça il suffit d’accéler très fort au demarrage et une fois qu’on à cette poussée on ne s’occupe que du slalom sans modifier
    les gaz(pour accéler fort au démarrage,il faut monter le regime moteur à environ 2000 t/min puis débrayer progressivement,pousser sur la première au maxi,enchainer la seconde et la troisième rapidement,normalement on a même le temps de remettre du gaz en troisième avant d’attaquer le premier cône.Quand on sort du slalom aller,remettre du gaz pour arriver plus vite au demi tour,une fois bien droit sur sa trajectoire freiner fort de l’avant , rétrograder en seconde,faire le demi tour (se devisser le cou pour regarder le chemin retour,faire pencher la moto pour tourner plus court),on remet modérément du gaz,on passe la troisième,on enchaine le slalom retour,on sort du slalom en vitesse constante(bloquer son poignet,écouter le moteur) jusqu’au plot qui marque le début de l’exercice final,ON ATTEND +++ d’avoir franchi ce plot avant d’enchainer l’exercice de fin.Pour le retrogradage,le moteur doit ‘gueuler’ quand on rétrograde (le but de l’exo est que l’examinateur entende le frein moteur,pour cela,il ne faut pratiquement pas freiner du frein avant pour le passage de la troisième à la seconde),puis on dose le freinage pour utiliser la distance qui reste pour passer en première.Pour le freinage d’urgence,freiner très fort sur l’avant,très peu sur l’arrière (sinon blocage de roue).Pour les évitements,il ne faut pas arriver trop vite (sinon risque de chûte au freinage car on n’aura pas le temps de redresser la moto pour s’arrèter au bon endroit) et il faut couper les gaz en entrant dans l’évitement.En faisant cela on arrive à faire le rapide en 20.5 s regulièrement.
    rem: en durcissant la suspensions arrière,on colle plus à la route,on oscille moins,on perd moins de temps dans le slalom (et on se fait plus plaisir …)
    * Pour les fiches,il ne faut pas les apprendre par coeur (ça énerve l’examinateur si vous lui réciter votre leçon),il faut juste expliquer avec vos mots les point importants.
    Voila j’espère que ça vous aidera.
    Bon courage.

  29. bonjour,
    je passe la circu bientôt et je voulais votre lumière : les fameux contrôles avant de mettre son cligno et tourner dans une rue, est-ce bien, si j’ai compris mon mono : si on tourne à droite par exemple = contrôle rétro droit et coup de tête à droite avant de mettre le cligno droit puis cligno, puis encore coup de tête à droite au moment de tourner ? idem pour tourner à gauche !
    merci
    Bubu

    – – –

    Réponse

    Exact, c’est bien ça.

  30. Bonjour Fabien,

    Je passe juste te dire merci pour tous ces conseils 🙂
    J’ai passé mon plateau ce matin sans stress (malgré les 2 heures de sommeil, je n’arrive pas à dormir une veille d’examen…) et je l’ai eu du premier coup avec 4 ‘A’ (seul bémol, le rapide que j’ai du refaire une deuxième fois à cause d’un dépassement de la largeur du demi-tour).
    Il me reste maintenant à valider la circulation et la, je n’aurais pas droit à l’erreur, mon code n’étant valide plus qu’un mois…
    Enfin bon, une petite lecture de ton blog comme piqure de rappel ça devrait passer 🙂

  31. Bonjour,

    j’ai commencé à lire votre site et vos aides, ca me permet de décompresser un peu.
    J’en suis à 8h de plateau, j’y retourne ce soir et je suis en stress. Je suis tombée 2 fois en 5 min sur le même cône mardi dernier et ca m’a un peu (beaucoup) fait flipper et la séance d’après j’ai merdé et même régresser. J’appréhendais le demi tour et donc on a travaillé que sur ca et c’est pas pour autant que je suis alaise.
    Ce soir je veux y arriver, je veux le faire plus serrer car la je prend toute la piste pour faire demi tour, donc c’est pas terrible!!!
    J’ai peur de tombée à nouveau, ça « impressionne » de tourner autant le guidon.
    Avant de commencer, je n’avais jamais conduit un deux roues (sauf mon vélo).
    En voyant les autres faire du rapide, je me dis que j’ai encore du chemin à parcourir.
    J’ai été évaluée à 30h et je m’aperçois que j’entame mes 10h et je n’ai pas progressé les 3 dernières heures.

    Y a t-il quelqu’un qui peut m’aider?
    Merci

    1. Slt Ludivine, d’après ce que j’ai pu en lire, la phase d’interrogations, de perte de confiance est une phase par laquelle beaucoup de monde passe dans le cadre de l’apprentissage. Il ne faut pas te décourager, mais au contraire profiter de ces instants pour te (re)concentrer à fond sur la technique. Pour le parcours lent, utilise tes pieds et le poids de ton corps pour équilibrer la moto (voir les conseils à ce sujet plus haut). Pour le 1/2 tour, tout est dans le regard pour aider à se placer dans la trajectoire. Et ne pas oublier que le chrono se gagne à l’aller, le retour doit rester à allure modérée. Si tu crains les virages serrés, demande à t’entrainer en faisant des ovales, dans les 2 sens, puis des 8, tout ça en allant jusqu’aux butées du guidon en virage et sans oublier les pieds pour jouer avec les forces de l’équilibre… Courage, tout est dans la tête ;o)

    2. Tu parles du parcours lent ou rapide ?
      Je vais bientôt mettre à jour et compléter cet article, avant septembre 2010. Reviens le lire bientôt, j’espère que tu y trouveras de quoi t’aider.

  32. Bonjour,

    je suis un femme de 35 ans et j’en suis moi aussi à 30h de plateau ; tout est ok sauf que j’ai toujours beaucoup de mal à faire le demi-tour entre les lignes sur l’allure normale et j’y perds beaucoup de temps. J’ai l’impression que je ne penche pas assez la moto que le regard ne suit pas. Le chrono a du mal à descendre sous les 23s.
    Pas d’expérience préalable, mais une bonne condition physique, un moniteur attentif et des cours à 2 élèves.

    Est-ce normal d’en être toujours là au bout de 30h ? Est-ce qu’il y a des exercices pour entraîner son regard ?

    Merci et bravo pour ce super site.

    – – –

    Réponse

    Déjà 30 heures de plateau et ça coince sur le demi-tour (c’est en général pour ça qu’on a du mal à descendre en dessous de 22 secondes)…
    C’est effectivement dû sans doute à un souci de placement du regard, ce qui empêche de bien pencher.

    Des exercices pour « entraîner » le regard ?
    Le « huit », tout simplement, et surtout le « carré ».
    Lire « Exercices de maniabilité« 

    1. Merci pour ces conseils, j’ai essayé le carré, c’est vraiment un très bon exercice pour placer le regard, qui en effet demande beaucoup de concentration au début.
      Je pense qu’il me faut encore 2h pour tout « assembler », je vous tiens au courant !

  33. Salut tout le monde,
    J’ai lu l’ensemble des conseils et commentaires : waouh la lecture ! Un roman qui me remonte vraiment le moral !! Bon, je n’en suis qu’aux cours sur le plateau, je lutte encore un peu mais je vais tâcher de mettre à profit tout çà. ^^
    En tout cas, bon courage et persévérance à ceux qui en sont aux plateau/circu, et big bravo à ceux qui ont eu le permis (respect !! je vous enviiiiiiie !! vivement !!!!!!).

  34. Bonjour a tous.
    Enfin j’ai eu mon plateau aujrdhui. Inspectrice trop cool. Je l’avais eu de 2 fois.
    Une chose a dire a tous , meme si vous ratez il faut pas se decourager, au conraire il faut aller jusq’au bout. Bonne courage a tous
    Et boentot sur la route…………………;

  35. Merci pour tes conseils pour le fameux demi tour,
    cela c’est révélé très positif, car je viens de réussir le plateau (2 ème passage) avec un chrono exceptionnel. Pour la conduite je vais faire de même et encore merci.

  36. salut ,un grand merci pour les conseils j ai passé 3 fois le plateau et c est en suivant vos conseils la derniere foi sur le rapide que j ai reussi (mon moniteur ne m avait pas tous expliqué) ,bientot la conduite ,je fairais la meme chose, bravo et merci encore.

  37. Hello,

    Très très très bon blog. Merci beaucoup.
    Cela dit j’ai une question: quand il pleut (examen ou pas) comment fait on sur le rapide on peut autant pencher sur l’angle entre les plots que sur le sec? Et sur le demi tour?
    Même si on a plus de temps c’est pas énorme. La confiance en la moto et son adhérence sur le sec est facile mais sur le mouillé…

    Merci encore pour tes lumières.

    – – –

    Réponse

    Oui, on peut pencher pareil sur le mouillé que sur le sec. Par contre, il faut y aller un rien plus progressivement.
    Et surtout, ce sont les phases de freinage qui sont « casse gueule », à l’arrivée sur le demi-tour et en fin de parcours.

    Mais avec des pneus modernes, bien gonflés et pas trop usés, une moto tient très bien la route sur le mouillé, notamment sur une piste d’examen qui est en général revêtue d’un bitume propre, sans circulation, sans traces de gomme, sans huile, sans gasoil…

  38. Mille bravo pour cette accompagnement clair et ludique. J’aurais aimé il y 20 ans vous avoir même si je n’ai pas eu de difficultés pour l’obtension du permis, mais pour avoir un soutien et des conseils que les moniteurs n’ont pas forcément. merci çà m’a fait plaisirs de vous lire.

  39. Merci pour ce blog vraiment complet. J’ai une question bête concernant le plateau : Le jour de l’examen, l’épreuve se déroule-t-elle sur le plateau de la moto-école ? Ou bien est-ce sur un autre plateau ailleurs ?

    – – –

    Réponse

    Les examens du permis de conduire se déroulent toujours sur des sites spécifiques qui sont la propriété de l’administration.
    Bref, c’est toujours sur un plateau qui n’appartient pas à une moto-école.

    1. L’épreuve se déroule sur le « plateau » de l’administration.

      Ma moto école étant dans le 94, je l’ai passé sur le « plateau » du 94, c’est à dire un bout de parking à coté d’Orly.

    2. Slt, personnellement je l’ai passé à un centre d’examen, où seuls les examens de permis se pratiquent (il y avait aussi les permis 38T). J’imagine que cela se passe comme ça partout car je vois mal les inspecteurs s’amuser à butiner d’une piste à l’autre des motos écoles 😉

  40. Ma réussite de la circulation ne date que du 22 mars et déjà elle me semble si loin. Et pourtant, la joie de la réussite de l’examen passée, l’excitation de l’achat de la moto (d’occasion bien sûr) oubliée, il reste au fil des premiers kilomètres ce mélange d’approximation et d’habitudes prises grâce aux conseils du moniteur.

    A peine 300 km au compteur et la conscience de la fragilité du motard se fait de plus en plus pregnante. Je tourne la tête, j’anticipe, je serre les jambes, je porte mon regard, … encore plus que pendant l’apprentissage.

    Tout cela pour dire combien il est important de vivre la formation et de ne pas la subir. Les bonnes pratiques acquises pendant l’apprentissage me semblent une condition indispensable à la « survie » routière. Je suis heureux de rouler, de me sentir libre et d’appartenir à ma nouvelle communauté, celle de la camaraderie, de l’entre aide et de la vigilance sur la route.

    Certaines motos-écoles ne préparent pas qu’à l’examen. Tant mieux, sachons être patients et profiter des conseils de « conduite » sur la route, la vraie.

    Bonne route à tous.

    Nicolas

  41. salut a tous , ce site est vraimment super tout a fait ce qu’il faut pour reussir avec bien sur les conseils en live du moniteur ou en ce qui me conserne de la monitrice .voilà j’ai 51 ans et je me suis mis au permis A . chaque chose en son temps le code deux mois ( dossier a la prefecture bloqué )se qui ma «  »permis » » d’etre fin pret sept heures de code par semaine ,plus le travail effectué a la maison , mais bon une seule faute le jour du code .le plateau j’ai pas honte a le dire j’ai explosé mon forfait au moins 50 heures , j’ai transpiré sous le casque meme par temps de pluie , mais il faut rien laché toujours ecouté les bons conseils regard loin , serré les jambes etc etc , la galére surtout dans le lent , et puis d’un coup clic sa passe c’est meme facile sans blague , le jour du plateau trois A et un B au rapide le B un peu lent , mais bon l’important est là , tout le monde parle des fiches , perso entre le code et ma

  42. Merci pour ce bon article.
    J’ai en revanche un passage qui me semble étrange :

    « Attention à un cas particulier: la durée de validité de cinq ans ne s’applique pas au permis B obtenu par AAC. »

    J’ai obtenu mon permis B suite à une période de conduite accompagnée.
    J’ai ensuite passé le permis A, l’épreuve pratique de conduite 2 mois avant les 5 ans fatidiques (soit 4 ans et 10 mois après l’obtention de mon permis B), donc après presque 7 ans de validité de l’ETG, et je n’ai pourtant eu aucun problème.

    Alors, ai-je mal compris, est-ce une erreur ?

    Antoine

    – – –

    Réponse

    Il est possible que vous soyez passé au travers des mailles du filet.
    Bon nombre de fonctionnaires en préfecture ne connaissent pas forcément tout le détail des textes de loi dans ce domaine.

    1. Bonsoir,
      la date fatidique à prendre en compte n’est pas celle de l’ETG, mais celle dernier permis obtenu. Ce qui fait que si tu passes un permis tout les 4 ans et 10 mois (par exemple), jamais tu n’auras besoin de repasser le code.

    2. J’ai cherché des informations, notamment dans l’arrêté du 8 février 1999 et l’article 8, et je ne trouve aucun cas de figure particulier à l’obtention de permis B par AAC.

      Aurais-tu une source à me donner ?

      Merci en tout cas,
      Antoine

  43. Je suis contente d’avoir trouvé ce site avec des explications complètes. J’ai eu mon plateau fin décembre du 1er coup et après un un accident au ski je viens de commencer la circu. J’ai pour l’instant 4 cours à mon actif et je passe l’exam le 29 mars! Je me sens bien sur la moto, mais j’avoue parfois sur les ronds points j’oublie le « controle direct » mon mono râle et il a raison, je stresse à fond j’ai peur de m’emmêler les pinceaux le jour J. Merci pour tous les conseils

    1. Cuny,

      Félicitations pour ton plateau, j’ai réussi aussi à avoir le permis, plateau le 18 Février et la circulation le 5 Mars.

      Pour la circulation, il n’y a pas de secret, montrer que tu es à l’aise sur la moto et surtout les contrôles, rétroviseurs et le plus important bien tourner la tête.

      C’est ce qui m’a sauvé le jour de ma circulation, j’ai commis de légères erreurs mais je les ai tout de suite corrigé en faisant bien les contrôles avant.

      Bonne chance.

      A+

      Eric

      1. Bonjour Eric,

        Merci pour tes encouragements, voilà c’est fait j’ai décroché mon fameux papier le lundi 29 mars et c’est que du bonheur le stress est retombé et maintenant je vais me mettre à la recherche de ma moto…. A suivre

  44. Heureux titulaire de l’épreuve du plateau ce jour, je tiens à remercier l’auteur de cet article pour ses judicieux conseils.

    Pour ma part, j’insiste auprès de ceux qui s’en vienne chercher des conseils avant le passage de cette épreuve sur les points suivants :

    – le plateau est une épreuve technique qui veut dire quelque chose, c’est sans doute le minimum technique avant de partir dans la nature (les plus grands pianistes maîtrisent leurs gammes et s’y entrainent tous les jours), il faut donc la préparer dans cet esprit et ne pas s’y présenter sans maîtriser parfaitement chacun des exercices à l’entraînement ;

    – même si les parcours vous sont montrés avant réalisation, je vous conseille de les connaître par coeur pour ne plus avoir à vous concentrer que sur vos trajectoires ;

    – la maniabilité sans moteur n’est pas éliminatoire mais elle est capitale, un A et on peut aborder chacune des autres épreuves avec la possibilité de faire une erreur et donc une (grosse) pression en moins (alors insistez pour faire les poussettes au moins une fois avant le jour J et pour faire un oral de vérifs devant les autres élèves) ;

    – pour l’allure lente, asseyez-vous le plus en avant possible, gardez les bras souples, appuyez sur les cale-pieds pour conserver de l’équilibre et balancer la moto et surtout tourner la tête pour regarder la porte suivante ;

    – pour l’allure normale, la vitesse du slalom aller et la qualité du demi-tour sont fondamentales, on peut ensuite s’appliquer tranquillement sur la difficulté ultime ;

    – pour l’interrogation, connaissez par coeur les panneaux et bossez les fiches « intelligemment » (pas du par coeur) en comprenant la problématique de la thématique.

    Ces modestes conseils pour vous dire que l’épreuve n’est pas d’une difficulté démesurée, à condition de la préparer sérieusement pour la pratique et la théorie. Il y a un peu de travail personnel, mais je vous assure que le stress peut vous faire oublier deux ou trois vérifs ou vous faire louper une porte.

    Quant à moi, il me reste à préparer la circulation et je ne crie encore pas victoire.

    Bon courage à toutes et tous,

  45. Bonjour,
    Deja un grand merci pour ces conseils….
    J’aurais voulu savoir combien de temps il faut compter entre l’epreuve des plateaux et l’epreuve en circulation? car mon code n’est valable que jusque avril en sachant que mes plateaux sont programmé pour la mi-mars…!!
    merci

    – – –

    Réponse

    « Entre le succès à l’épreuve pratique hors circulation et l’épreuve pratique en circulation (route), un délai minimal d’un jour doit être respecté.
    Entre un échec à une épreuve pratique (plateau ou circulation) et la présentation suivante, le délai minimum obligatoire est de deux jours.
    Ce délai passe à un mois (date à date) entre le deuxième échec et toutes les présentations suivantes. »
    Eléments déjà donnés dans l’article « Les arcanes du permis moto« .

    – – –

    Merci pour la reponse, mais je preferais etre sur car j’ai pu voir dans les commentaires que certain ont du attendre un mois avant de passer la circulation, d’ou mon inquietude..
    Merci encore.
    Et a bientot sur les routes (j’esperes!)!!!!

    – – –

    Réponse

    Attention : ce que je t’ai donné sont les délais légaux.
    Cela ne veut pas dire que les moto-écoles soient obligées de s’y tenir. Par manque de places d’examen, certaines subissent des délais bien plus longs. Par ailleurs, il est bien sûr indispensable de prendre quelques leçons de conduite en circulation avant l’examen.
    Enfin, tu as bien lu que le délai d’attente passe à un mois après le 2e échec au plateau.

    1. Merci. je vais voir ca avec la moto-ecole, eux m’ont parlé de l’enchainer des le landemain, j’esperes que se sera le cas..!
      Je vous tiens au courant de l’evolution…
      A bientot.

      1. Ca y est, je passe les plateaux vendredi 8h…!!
        Un peu sous stress pour les fiches mais bon je fais avec. Souhaiter moi bonne chance!!!!
        A vendredi…

        1. Bonne chance pour ton plateau jeudi, moi aussi je stressais à fond, mais tout c’est bien passé j’avais bien revu mes fiches la veille.
          Ma circu c’est également bien passé lundi dernier et pourtant j’avais l’estomac complètement retourné, je suis passée en dernier…. et c’était ok j’ai enfin le fameux papier. C’est vrai que j’ai trouvé le plateau plus difficile mais si tu le passe c’est que ton mono a décidé que tu étais prêt donc crois en toi à fond et M………………

            1. Whaou…!!!!! Ca y est, c’est dans la poche!!
              Vendredi matin 8h, plateau, nous sommes 8 a se presenter.
              Evidemment le premier a passer c’est moi! lol
              Vraiment trop de stress, bon je commence avec la verif, chaine cinematique: un B car je lui dis que je verifie avec la notice mais je ne l’ai pas ouverte!! aie ca commence bien!!
              Ensuite le lent, avec la pression je loupe une porte, pffff ca ca continue, encore plus de stress..! Je recommence, impeccable, un A (ouf)!!
              Le rapide, A du premier coup, puis apres moi 2 eliminés!!
              Ensuite les fiches, je tombe sur la 2: Apres le permis. Cool je la connais par coeur, mon mono garde un grand sourire pendant mon oral, et ca y est l’examinateur me dis que tout est bon!
              Un vrai soulagement, le plus dur est passé!!!!!!!
              Je passe la circulation vendredi, j’espere que tout se passera aussi bien..
              A vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.