Optimiser sa visibilité à moto (1/2)

Être bien vu des autres usagers de la route, lorsque vous roulez à moto ou sur un scooter, participe à votre sécurité. Pas besoin de gyrophare sur votre casque ni d’habit de lumière ; quelques précautions suffisent pour vous faire bien voir. Dans tous les sens du terme…

Cet article devenant trop long à mesure des différents ajouts, j’ai décidé de le scinder en deux parties.
La suite est à lire ici.

ride_smart_conspicuity

Constat de base : environ un tiers des tués à moto se tuent « tout seuls » (sans véhicule tiers impliqué) et pour les deux tiers restants (qui impliquent un autre véhicule, généralement une voiture), l’accident se produit majoritairement en intersection, principalement à cause d’une mauvaise perception de l’usager motard par l’automobiliste.

Cet état de fait a été établi par de nombreuses études depuis les premières études de micro-accidentologie consacrées aux motocycles (Maids et Rider en 2005). Il est repris plus récemment par l’étude COMPAR réalisée par l’Iffstar en 2011.

Tous les motards se plaignent régulièrement des caisseux qui ne les voient pas…
Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

En résumé, dans 60 à 70% des cas d’accident corporel entre une voiture et une moto, c’est l’automobiliste qui est jugé principal responsable de l’accident. Pas forcément seul responsable, mais principal responsable. Simplifions en disant que, dans les deux tiers des cas, le conducteur dit « adverse » ou « confronté au 2RM » est responsable. Pourquoi ?

Dans les deux tiers de ces deux tiers de cas (63,5% selon COMPAR qui a étudié un millier de PV d’accidents, c’est précis), cette responsabilité est fondée sur un défaut de détection du 2RM ou une mauvaise évaluation du rapprochement de celui-ci. En gros, soit l’automobiliste n’a pas vu la moto (ou le scooter), soit il l’a mal vu, il a mal évalué sa distance et/ou sa vitesse d’approche, mal prévu son comportement…

Et plus précisément ?

Dans 30% des cas, cette perception défaillante est due à la faible saillance visuelle du véhicule à détecter. En bref, l’automobiliste n’a pas vu le deux-roues moteur car celui-ci n’était pas assez visible (on verra après pourquoi), pas facilement détectable. Ou alors, il l’a vu, mais il ne l’a pas perçu.

Dans 28,7% des cas (donc presque autant), cette mauvaise perception du 2RM repose sur un « comportement spécifique du 2RM », c’est-à-dire que ce dernier était à un endroit où l’automobiliste ne l’attendait pas, ne s’attendait pas à le voir.
Sont listés en exemple : dépassement par la droite, remontée de files, position atypique sur la voie… Et là, le comportement du motard peut aussi avoir une part de responsabilité.

Dans 23% des cas, (pas beaucoup moins), la mauvaise perception est due tout simplement à un faible niveau d’attention, un manque de vigilance.

Dans 17,5%, c’est à cause de ce qu’on appelle une « prise d’information stéréotypée », expression technocratique pour dire « je regarde machinalement, sans faire vraiment attention ».

Dans 11,2% de cas, c’est dû à la distraction, tout simplement.

Si on fait le calcul (total supérieur à 100 car des facteurs peuvent se cumuler), on s’aperçoit qu’au final, le problème de perception, de détection du 2RM par l’automobiliste est plus ou moins à l’origine de l’accident dans 81,7% des cas concernés, ces derniers constituant 63,5% du total des accidents étudiés.

Bilan, le manque de visibilité du 2RM est le facteur principal (pas unique) dans 51,8% des accidents entre un 2RM et un autre véhicule.
Pas anodin…

Et encore, c’est sans compter les cas où le motard se met lui-même en danger en se mettant à un endroit où les automobilistes ne l’attendent pas…

Le résultat, bien connu, est le célèbre « pardon, je ne vous avais pas vu » (dans le meilleur des cas), exprimé en anglais sous l’acronyme SMIDSY (« sorry mate, i didn’t see you !« ).

Bilan : si vous ne faites pas le con seul en virage, que vous roulez au meilleur de votre forme (pas fatigué, sans alcool ni médicaments dans le sang) et que vous vous rendez visible des autres usagers, notamment aux intersections, vous évitez déjà 80-90% des causes d’accident.

Objectif : se rendre visible par tous les usagers de la circulation, sur route ou en ville.

Pour autant, être visible ne signifie pas éblouir.
Éviter tous les comportements pas sympa qui vous feraient… mal voir.
Remonter une file en plein phare ou équiper sa bécane d’un feu de croisement au xénon (particulièrement éblouissant et non conçu pour un deux-roues) génère une gêne chez les autres usagers et entraînent parfois des mouvements de colère ou des réactions de rejet qui pourraient au final vous mettre en danger.

La route se partage et être bien vu sur un deux-roues est avant tout affaire de comportement.

fullimage

* * *

Réglez et nettoyez votre phare !

Réglé ni trop haut, ni trop bas.
Il faut prendre le temps de régler votre phare en fonction de la charge, y compris celle d’un(e) passager(ère).
Placez-vous à 10 mètres devant un mur de couleur claire. Le faisceau du phare doit alors éclairer à la hauteur de l’optique.

Nettoyer l’optique de phare aussi souvent que possible n’est pas du luxe.
Toutes les particules qui s’y collent – poussières, insectes… – absorbent une partie de la puissance du phare et renvoient le faisceau à l’intérieur de l’optique. Conséquence : votre phare est à la fois moins efficace et plus éblouissant.

L’ampoule halogène à filament doit se remplacer tous les ans, surtout si vous utilisez votre machine quotidiennement.
Cela coûte entre 5 et 15 euros selon la qualité de l’ampoule.
Ce remplacement régulier n’est pas nécessaire pour les ampoules à diodes ou à gaz xénon.

Le magazine Que Choisir, dans son numéro 552 de novembre 2016, a comparé 20 ampoules pour phares de voiture au format H7, également souvent employé sur les motos, en testant leur longévité et leur puissance lumineuse.

Quatre marques et modèles arrivent en tête avec des notes très proches.
Les trois premières sont des marques de distributeur à prix moyen (entre 7 et 10 euros) : Carrefour Classic Light, Cora +50% et Auchan H7.
La quatrième ampoule est celle de Philips, appelée LongLife EcoVision Lifetime est plus chère (15 euros), mais dure plus longtemps que les autres (sans forcément aller jusqu’à une durée de vie multipliée par quatre comme allégué par le constructeur), avec un flux lumineux correct et surtout un excellent taux de maintien dans le temps de ce flux lumineux.
J’ai personnellement testé cette ampoule sur mon R1200GSA et là où les autres ampoules grillent en 10.000 km, les Philips LongLife durent entre 50 et 60.000 km.

Si possible, pensez à éteindre votre phare lorsque vous démarrez le moteur de votre moto de manière à ne pas pomper sur la batterie et lui assurer une bonne longévité. Vous le rallumerez avant de commencer à rouler.
Cela n’est possible bien sûr que sur les motos « anciennes », dotées d’un interrupteur de feux. Depuis 2004, l’Union Européenne impose aux motos neuves l’allumage automatique du feu de croisement . Certains constructeurs plus intelligents que d’autres ont fait en sorte que le feu de croisement ne s’allume qu’une fois que le moteur tourne (et alimente la batterie). D’autres, plus radins, le font s’allumer dès le contact mis : gaffe aux batteries en fin de vie…

Rappel : le feu de croisement allumé en permanence,
dès que vous circulez sur la voie publique,
est OBLIGATOIRE pour TOUS les deux-roues moteur,
quelle que soit leur cylindrée !!!

Il vous appartient de vérifier, fréquemment et régulièrement, que votre feu de croisement fonctionne bien.
Pour cela, facile : vérifiez toujours qu’il renvoie bien un reflet sur la carrosserie du véhicule qui vous précède, ou dans la vitrine d’en face.
Un doute ? Lors d’un arrêt à un stop ou à un feu, mettez votre main devant le feu…

Vous pensez que c’est une évidence ?
Ouvrez les yeux, regardez les véhicules autour de vous et détrompez-vous.

Je parcours environ 50.000 km par an dans toutes les régions de France, en ville, sur route et en campagne, toute l’année, sur tous types de route, tous les jours de la semaine… et je croise entre 10 et 20% de 2RM qui roulent avec le feu éteint.
Certes, ce sont surtout des cyclomoteurs et des 125, mais il y a aussi des motos gros cubes : 5 à 10% d’entre elles, en gros, roulent avec un feu avant éteint (par oubli ou négligence), défaillant, faiblard, grillé…

* * *

Gardez vos feux conformes

Les phares au xénon sont à la mode.
Normalement, pour qu’un éclairage au xénon soit homologué sur un véhicule, il faut une assiette constante, une glace transparente et un lave-glace pour l’optique. Ce sont du moins les critères définis pour l’homologation sur les voitures… Rien pour les motos. BMW profite de ce vide juridique pour faire homologuer certaines de ses machines avec des feux au xénon montés d’origine en usine.

Soyons bien clairs : je suis convaincu de l’utilité d’un feu de route au xénon, car cette technologie permet un véritable progrès de l’éclairage. Tout comme je peux comprendre qu’on veuille monter un pot d’échappement adaptable mais homologué.
Et de la même façon que je condamne l’utilisation d’un pot non homologué, je réprouve l’installation d’un dispositif au xénon pour les feux de croisement (codes) des motos et scooters, tout simplement parce que c’est illégal et dangereux. Parce que c’est éblouissant pour les autres conducteurs, motards et automobilistes.

Il suffit pour vous faire verbaliser que votre phare soit considéré comme éblouissant par l’agent des forces de l’ordre (article R313-3 du code de la route). Ce dernier peut aussi mettre en avant l’article R321-4 dont le paragraphe 5 permet la verbalisation (amende de 1e classe) si vous utilisez un dispositif qui n’a pas été homologué pour votre véhicule, mais aussi le paragraphe VI de l’article R313-3 pour immobiliser le véhicule.

Alors qu’un feu de route ne doit être utilisé que de nuit et uniquement quand il n’y a aucun véhicule arrivant en face, ni devant vous à portée de phare.

Cette distinction entre feu de croisement et feu de route n’est possible que sur certaines motos à double optique. Sur la plupart des deux-roues moteur, les ampoules H4 cumulent dans la même ampoule le code et le phare… Il faudra donc renoncer au xénon.

Si c’est le cas de votre machine et que vous persistez à vouloir un feu xénon, montez un feu additionnel, en veillant au moins à le positionner et à le régler au plus bas possible.

Par ailleurs, rien ne vous interdit d’équiper votre moto de feux additionnels, avec des ampoules halogènes ou à diodes, anti-brouillard et/ou longue portée.
Ils devront être placés le plus bas possible et eux aussi réglés de façon à ne pas éblouir.

* * *

Équipez-vous pour rester visible !

Évitez le « noir, c’est noir » !
Pour être bien vu, mieux vaut porter un équipement de couleur claire et privilégier pour le casque des couleurs voyantes, comme le rouge, le jaune, le blanc.

Les fabricants sont de plus en plus nombreux à proposer des vêtements de protection avec des zones réfléchissantes, inutiles de jour mais qui font une sacrée différence la nuit ou dans toutes les circonstances où les voitures roulent avec leurs feux allumés.

Quant au casque, il doit impérativement comporter des pastilles autocollantes rétro-réfléchissantes devant, derrière et sur les côtés.
Pour en savoir plus sur ce point, lire Choisir son casque de moto.

Le gilet fluo ?

Son port en permanence n’est pas obligatoire pour les conducteurs de 2-roues à moteur. Pas plus que le triangle de signalisation, bien sûr.

Toutefois, comme pour les voitures, il est obligatoire de garder un gilet haute visibilité sous votre selle ou dans votre top-case pour l’avoir à portée de main si vous tombez en rade au bord d’une route ou si vous devez intervenir sur un accident, que ce soit de jour, par temps de brouillard, ou plus encore de nuit.

Pour en savoir plus, lire Le gilet obligatoire pour les motards.

* * *

N’oubliez pas votre passager

Exposé au même risque que vous, sinon plus (il est derrière et n’a pas la même capacité de réaction que vous en cas de danger), votre passager (ère) doit être aussi bien (sinon plus) équipé(e) que vous afin que votre équipage soit parfaitement visible de dos.

N’oubliez jamais d’y veiller.
Inutile de porter un gilet haute visibilité s’il est caché par votre passager… C’est plutôt à lui de le porter !

Et si vous roulez régulièrement en duo, pensez à mettre DEUX gilets HV sous votre selle (ou dans le top-case) en cas de coup dur par mauvais temps.

* * *

Rendez-vous visible dans les rétroviseurs

Être bien vu sur un 2-roues, c’est se positionner en permanence de manière à ce que tous les autres conducteurs autour de vous (autos, camions, bétonneuses…) sachent que vous existez, que vous êtes là.

Ne collez jamais une voiture en restant juste derrière, encore moins un poids-lourd. Roulez plutôt bien en retrait et décalé sur sa gauche, pour que le conducteur vous voit dans ses rétros. Assurez-vous-en toujours : si vous le voyez, il peut vous voir. Avant de vous rapprocher de son véhicule, vérifiez que vous voyez son visage dans son rétro.

Quant aux poids lourds (camions, bus, autocars, semi-remorques), prenez garde à leur déport important quand ils changent de direction.
Un camion, surtout avec une remorque, va toujours se déporter vers la gauche avant de tourner sur sa… droite ! Et vice-versa. Méfiance donc quand vous voyez un camion mettre son clignotant à droite, il va se déporter vers la gauche. Et au moment où il le fera, il ne vous verra plus derrière lui à cause de son angle mort. Un chauffeur de poids lourd ou de bus ne voit dans ses rétros que ce qu’il y a le long des flancs de son camion et dans le prolongement de ceux-ci. Donc pas ce qu’il y a juste derrière sa remorque, ni ce qui est trop éloigné sur les côtés de celle-ci.

Une règle simple : si vous ne voyez pas son rétro de gauche, lui ne vous voit pas !

L’angle mort, c’est l’espace dans lequel vous êtes invisible du véhicule en face de vous ET l’espace dans lequel vous ne verrez pas le véhicule qui vous suit.
Par conséquent, redoublez d’attention quand vous entrez dans cet espace de l’angle mort, par exemple quand vous décidez de faire un dépassement.

Ces angles morts figurent en rouge sur les croquis ci-dessus.
Sur une voiture, ils sont bien plus nombreux qu’on le croit, notamment à cause des montants de carrosserie (au niveau des portières, du pare-brise et de la lunette arrière).

* * *

Protégez vos yeux

Vous avez besoin d’une protection pour ne pas irriter ou blesser vos yeux.
Vos verres correcteurs ou vos lunettes de soleil sont quasiment inutiles à des vitesses supérieures à celle de la marche. Ils procurent très peu de protection contre le vent, les poussières, les gouttes de pluie, les insectes et les débris projetés par les voitures.
De plus, les lunettes peuvent être arrachées par le vent quand vous tournez la tête, ce que vous devez faire fréquemment quand vous conduisez une motocyclette.

Des lunettes protectrices spécifiques moto ou un écran intégré dans le casque offrent la meilleure protection.
Une protection adéquate réduit également l’effet du vent autour des yeux, responsable de la fatigue et d’une vision embrouillée.

N’utilisez une visière de casque teintée que par temps ensoleillé, mais jamais la nuit.
Par temps froid, les lunettes protectrices peuvent être préférables à un mauvais écran de casque parce qu’elles s’embuent moins.

* * *

Pour conduire prudemment, vous devez y voir clair.

Une bulle (un pare-brise qui surmonte le guidon pour protéger le visage et le haut du corps) fournit une protection supplémentaire et améliore le confort du pilote.
Mais la partie supérieure de la bulle ne doit pas atteindre le niveau des yeux pour que vous puissiez voir par-dessus plutôt qu’à travers. Cela évite des situations critiques par temps pluvieux ou la nuit.

Porter un casque est un élément fondamental de sécurité, mais c’est aussi une contrainte pour ceux dont la vue nécessite quelques ajustements. Le casque doit laisser passer des courants d’air (bien canalisés) pour permettre la respiration, l’aération par temps chaud, l’absence de buée par temps frais, et tout cela dans un environnement extrêmement clos.
De fait, certains porteurs de lentilles pourront être gênés de ces courants d’air et les lentilles peuvent se décoller avec la vitesse !

Si vous portez des lunettes (comme moi), vérifiez qu’elles entrent bien dans le casque, qu’elles se faufilent bien au niveau des mousses et qu’elles ne provoquent aucune gêne.
Même dans le cadre de lunettes de vue, il est impératif d’avoir une paire de lunettes avec des branches souples, conçues pour résister aux chocs. Il existe aujourd’hui des métaux à mémoire de forme, pour des branches de lunettes qui peuvent se tordre, puis se redresser.

En cas d’accident et de choc sur le casque, des lunettes à monture métallique ou rigide peuvent en effet exploser et infliger de graves lésions aux joues, au crâne et aux yeux. Même impératif pour les verres: le polycarbonate est préférable aux matières minérales.

Dans les deux cas, rouler avec un écran propre et non rayé est indispensable.

Encore plus que les autres motards, les porteurs de lunettes ou de lentilles ont intérêt à optimiser tous les éléments qui contribuent à une bonne visibilité à moto. La puissance d’éclairage des motos est en effet généralement inférieure à celles des automobiles (qui se dotent de plus en plus de systèmes type bi-xénon directionnel).
Ainsi, il est indispensable de nettoyer régulièrement l’écran du casque, la bulle et ses optiques de phare…

Evitez l’écran iridium !

C’est joli, un casque avec un écran noir ou irisé, mais il faut savoir que la plupart de ces écrans ne sont pas conçus pour offrir une protection correcte aux UV et que certains les amplifient, par un effet de loupe. D’où une sensation de brûlure après un trajet au soleil et un danger pour vos yeux à moyen terme.
Quitte à sacrifier un peu l’esthétique, optez plutôt pour des lunettes de soleil à fonction polarisante et un écran transparent classique.

Rouler avec un écran fumé impose d’avoir un écran transparent à portée de main, pour pouvoir le changer quand les conditions de visibilité sont réduites.

fw5usuy4g9

Précision : dans le cadre de l’expérimentation de la circulation inter-files mise en place depuis début 2016, l’usage des feux de détresse (warnings) est déconseillé par les autorités, même s’il est largement utilisé par les motards.
Pour en savoir plus, lire l’article Le point sur : la circulation inter-files.

* * *

Lire la suite : Optimiser sa visibilité à moto (2/2)

 * * *

  104 comments for “Optimiser sa visibilité à moto (1/2)

  1. filou
    24 novembre 2016 at 20:21

    Bonsoir à tous,
    J’ai amélioré l’éclairage de ma cb650f par une ampoule h4 led; http://www.sifam.fr/product.php?page=2&mod=family&var=ECL&cnt=30
    j’aurai aimé monter des feux additionnels , sûrement plus efficaces , mais sur un roadster c’est moins évident à fixer que sur un trail ou une routière
    bonne route à tous :;

  2. Henri
    1 août 2016 at 21:32

    Bonjour à tous,

    A force d’entendre mon moniteur me dire « vetements noirs, casque noir, moto noir… tu devrais faire quelque chose ! « .
    La lecture assidue de ce site ne faisait que confirmer cette évidence. Il FAUT être vu pour sa sécurité.

    J’ai donc décider de faire quelque chose :
    1. Bandes réféchissantes jaune fluo sur les rétros.
    2. Montage de feux additionnels pour être vu.

    Sur ce point, j’ai essayé d’être en règle et surtout de ne pas éblouir. J’ai choisi des TG Globe LED 2, qui coutent environ 150 euros la paire. Je les ai monté le plus bas possible, environ 40 cm du sol.
    Comme ce sont des longues portées, le réglage a été très soigneux. Trouver le bon angle pour être visible sans éblouir.

    Les premiers tests sont plutôt convaincants. Après avoir vérifié en suivant une amie que je ne l’éblouissait pas, je constate en circulation que les voitures me détectent mieux et plus tôt. Et aucun appel de phare en face.
    A confirmer en route de nuit ou au crépuscule.

    Voici le résultat, photographié en statique.
    http://i1082.photobucket.com/albums/j374/simonhenriFR/moto/moto%204_zpsspppctco.jpg

    Pour un investissement raisonnable (5 euros le rouleau de bande fluo, le montage des feux peut être fait soi-même si on est bricoleur), je trouve ma sécurité améliorée.

    Bonne route à tous.
    Henri, motard sur le tard (permis à 69 ans) appréciant chaque jour le plaisir de rouler, déjà 20 000 kms. Honda Deauville 700

  3. philou
    29 juin 2016 at 20:23

    Salut Fab , faut-il acheter ses ampoules moto au rayon moto ou peut-on les prendre au rayon auto ?
    je m’explique ; une ampoule « philips , + 40% d’efficacité  » H4 auto coûte +/- 15€ , la même au rayon moto coûte presque le double , sauf qu’au dos en tout petit est écrit « résiste aux vibrations » !
    existe-t-il de réelles différences entre ampoule auto et moto ? (réf.identiques)

    • FlatFab
      30 juin 2016 at 11:38

      Les normes sont les mêmes.
      J’achète mes ampoules chez Norauto au rayon auto, y compris les ampoules Philips « Heavy Duty » résistantes aux vibrations, les seules qui durent plus de 10.000 km sur mon R1200GSA.

      • philou
        30 juin 2016 at 20:41

        Salut Fab , merci pour la réponse rapide , je m’étais rendu chez Norauto avant de poser cette question , j’irai voir aussi au Leclerc auto , choix d’ampoules un peu plus large

  4. CedriKick
    29 mai 2015 at 17:48

    J’ai toujours plaisir à revenir sur le site, histoire de se mettre à jour 😉

    Etant motard et opticien, je confirme que les lunettes polarisées sont top pour lire la route avec plus de précision, surtout par temps dégradé (couvert sans contraste et/ou route mouillée). Leur seul bémol est que l’axe de la polarisation varie grandement d’un fabricant à l’autre, ce qui, quant on regarde un écran lcd ou à cristaux liquides peut être génant. Et oui, ces écrans électriques sont eux aussi polarisés. Le résultat est simple, vos écrans de gps, smartphone et tableau de bord seront moins lumineux, voir dans le pire des cas carrément éteint. On s’en rend compte quand on bouge la tête avec ses fameux verres, la luminosité des écrans change. De plus, écran fermé on perçoit des irisations dues au galbe de l’écran du casque.
    C’est pourquoi, loin d’interdire ce port de type de lunettes de soleil, je conseillerais FORTEMENT de les essayer AVEC le casque et éventuellement son gps ou son téléphone, en magasin. Ce n’est pas grave d’etre ridicule à ce moment là, ça évitera bien des déconvenues par la suite.
    D’ailleurs c’est ce que je demande toujours à mes clients motards (de faire un test avec casque)
    V

    • Verobike38
      30 juin 2016 at 21:26

      Merci de ce témoignage. Je dois changer prochainement de lunettes. J’irai donc avec mon casque et tant pis pour ceux que ça fera rigoler, la vue, c’est la vie alors… Et puis je préfère être responsable de fous rire que d’accidents !

    • Disklad
      1 juillet 2016 at 10:24

      Mon opticien m’a déconseillé les verres polarisés pour une raison simple :
      De base, ceux-ci servent notamment à ne pas être ébloui par les réflections de la lumières sur le bitume humide par exemple. Cependant, ils peuvent empêcher de bien voir une flaque d’eau qui traine au milieu de la route. En voiture, ça fait peur mais il y a peu de chances que ce soit grave. En moto, ça peut vite devenir plus complexe…

      Qu’en penses-tu du coup ? Cela dépendrait de la polarisation des verres ?

  5. Bernard
    27 février 2015 at 06:51

    Salut, il faut aussi éviter de faire le fou sur les routes, surtout en milieu urbain !

    • robert
      28 février 2015 at 13:22

      70% des accidents mortels de 2RM, c’est hors agglo…:)

  6. Michaël
    6 octobre 2014 at 17:10

    Bonjour.

    Les photos prises par l’organisme de sécurité routière américain du Minnesota sont peu significatives.
    le motard est au centre de la photo ce qui guide l’œil directement dessus ce qui arrive peu fréquemment en vrai et c’est la situation la moins problématique dans tous les cas.
    la photo n 2 de la bretelle d’autoroute a été modifiée ou mal prise : l’exposition n’est pas la même sur les deux photos !
    La n2 est surexposée…
    En ce qui me concerne je vois mieux le premier motard que le second.

    sur les photos du parking :
    inutiles et ridicules,personne ne se trouve à cette altitude sur la route….
    valable pour un hélico de leur police,pas plus.

    loin d’être un test sérieux ou significatif.

    • FlatFab
      6 octobre 2014 at 18:07

      Ah, c’est beau, la mauvaise foi…
      Tu remplaces l’altitude par la distance, le motard se verra tout aussi petit.
      Après, on ne prétend pas que ces photos soient la panacée, ce n’est qu’une illustration possible pour faire réfléchir.

      • Michaël
        7 octobre 2014 at 14:06

        Mauvaise foi ?

        Le problème est que la distance et les informations perçues à l’ horizontale ne sont pas les mêmes que celle perçues depuis un point plus élevé.
        Une personne dans sa voiture est assise ,bas près du sol,et des obstacles visuels ou simplement d’autres informations visuelles dans la profondeur de champ n’ont pas du tout la même incidence sur la perception.
        notamment en ce qui concerne la vitesse.

        Toutes les photos sont prises depuis un point de vue équivalent à une personne debout.
        Quand tu es assis dans ta voiture tu es bas, moitié moins haut ,au moins.
        tu ne vois pas du tout les mêmes choses.

        c’est pas une simple question de distance,mais une question d’environnement et de distance.
        un pilote d’avion peut voir à plusieurs kilomètres devant lui sans problèmes.

        Des conditions réalistes sont un minimum requis pour faire des tests sérieux.
        ici,dans ce test, ça manque de sérieux.

        Toutes les photos présentés montrent des motards au milieu d’un trafic inexistant,sans mouvement.

        on a le temps de se concentrer sur la couleur,rien en bouge, et ça parait efficace.
        Sur la route on utilise la détection du mouvement en priorité et la couleur a assez peu d’importance.

        on ne voit quelque chose que si on a le temps de le voir ou que si on a l’habitude de le voir,ce qui permet de le reconnaître.

        un gilet fluo ne sera efficace qu’à courte distance dans un environnement pauvre en stimuli visuels et à faible vitesse.

        le reste du temps c’est inefficace.
        on a tout simplement pas le temps de le voir.

        c’est comme les panneaux de signalisation,plus il y en a, moins on les voit.
        Et pourtant ils sont immobiles,mais l’oeil est saturé d’informations.

        on ne peut pas percevoir beaucoup de chose en roulant.

        • FlatFab
          7 octobre 2014 at 14:23

          Sur le dernier point, nous sommes d’accord.
          Et je conviens aussi que ces photos sont loin d’être idéales, puisque par définition, ce sont des photos, des images statiques, qui ne restituent pas la réalité d’un environnement en mouvement.
          Je ne les érige pas en vérité absolue, il faut les prendre pour ce qu’elles sont : de simples images mises en scène, destinées à faire réfléchir.

        • brisy
          7 octobre 2014 at 14:50

          hello michaël,
          le sujet de la physiologie de la vision et de la perception est passionnant….et mérite un sujet complet ! par contre, Fabien fait de son mieux pour illustrer les articles intéressants qu’il publie. entre ce qui est vu, ce qui est visible, ce qui retient notre attention, et notre interprétation il y a un monde…. les émetteurs de photos ou de vidéos les orientent dans le sens des convictions qu’ils défendent…. c’est bien normal!
          amicalement
          Marco

          • Disklad
            8 octobre 2014 at 12:04

            De toutes façons la question n’est pas de savoir si, avec un gilet orange ou jaune, nous serons vus par TOUS les automobilistes et autres usagers de la route. La question est de savoir si on a plus de chances d’être repérés en étant habillés tout en noir (notamment la nuit) ou en étant habillés en fluo avec des bandes réfléchissantes de partout.

            Présenté comme ça il me semble que la réponse est évidente… Je ne suis pas un adepte du gilet car je considère que la moto doit rester un plaisir, et que me trimballer en sapin de noël m’en enlève un peu (et oui, c’est très matérialiste, désolé…), mais cela n’empêche pas que j’ai conscience de ne pas faire tout mon possible pour être bien vu par les autres.

            Alors oui, si tous les motards mettent un gilet jaune, les automobilistes y feront peut-être moins attention. Il n’empêche qu’entre ne pas être vu du tout et la perception d’un amas flashy dans un coin du rétro, cela peut faire une différence notable, même si ce n’est qu’une fois sur 10 ou 100.

            • Robert
              9 octobre 2014 at 20:59

              tu veux sans doute dire: avec un gilet haute visibilité, les automobilistes feront peut etre PLUS attention…

              • brisy
                10 octobre 2014 at 10:00

                bonjour,
                ce que veux dire (je suppose ) Disklad c’est que: quand une pratique devient générale, plus personne ne remarque e qui est devenu banal dans le paysage… aujourd’hui tu remarques un gilet flashy , si tout le monde en met tu risque de ne plus le voir …cqfd
                amicalement
                Marco

                • Disklad
                  10 octobre 2014 at 11:48

                  C’est exactement ça, merci Brisy. ^^

                  Je prenais l’argumentaire de Michaël qui disait que plus il y a de panneaux, moins on les voit. C’est vrai, généraliser le gilet fluo le rendrait certainement moins visible qu’aujourd’hui, moins « tape-à-l’oeil » dans un rétro. Cela n’empêche, à mon avis, que l’on est plus attentif à une tâche fluo dans un coin de son rétro qu’à une tâche noire.

                  • robert
                    11 octobre 2014 at 05:22

                    La, vous êtes totalement dans la science fiction. La question qui est posée c’est de savoir si à l’instant T, « augmenter sa visibilité c’est mieux? ». même si toutes les études scientifiques prouvent que c’est le cas…
                    Les usagers de 2RM qui actuellement cherchent à augmenter leur visibilité par des vêtements fluo (bouson ou casque) sont très minoritaires. Ils se voient donc mieux des automobilistes, et tout en améliorant leur sécurité, ils contribuent à améliorer la prise de conscience générale de tous les usagers de la route que la moto, ca existe. maintenant, tout le monde est libre de faire ce qu’il veut en matière de couleur. Si la masse des motards préfère encore les bottes noires, le pantalon noir, le blouson noir et le casque noir intégral à visière fumée, et ben roule ma poule! 🙂

  7. Irlan
    27 avril 2014 at 17:40

    Bonjour,
    Merci pour cet article, comme toujours très intéressant et riche en bons conseils.
    Je viens de découvrir le site http://vfluo.fr/, site créé par un motard pour la vente de produits pour la visibilité moto et motards (essentiellement des stickers rétro réfléchissants, en fait).
    Je précise que je n’ai aucun lien avec ce site, ni aucune raison de leur faire de la pub 🙂
    C’est juste que c’est dans le sujet de cet article, et que de mon côté j’ai un peu galéré pour trouver de la bande 3M rétro-réfléchissante adhésive.
    Aussi je trouvais intéressant de le signaler …

    • DAUVERGNE
      15 mai 2014 at 21:54

      Bonjour à tous,
      Je viens tout juste de passer mon permis moto et souhaiterai vous faire part d’une anecdote qui d’ailleurs aurai pu mal se terminer.
      tout d’abord je ne suis pas convaincu par l’efficacité du gilet fluo et pour cause,pendant une leçon de circu, nous voila parti avec trois bécanes tous vétus d’un gilet fluo donc VISIBLES ! Je suis en premiére position et me prépare à rentrer dans un rond point,personne à l’interieur, je m’insére et là à droite un automobiliste arrive à hauteur du céder le passage puis rentre dans le rond point en ne fixant du regard que le second motard derriére moi. Il tape donc la moto coté arrière droit et me fait passer par dessus la bécane. Je tiens à rappeler qu’il n’y avait PERSONNE d’autre dans le rond point.
      Le mec sort de sa voiture et d’un air super géné s’excuse en nous disant qu’il m’avait pas vu. Ceci dit , il s’est fait pourrir par mon moniteur.

      Tout ça pour dire qu’on pourra nous accoutrer comme des clowns, et bin tant que le gar d’en face conduira comme d’habitude en se disant qu’il n’a jamais eu d’accident (car c’est bien ce que m’a dit le mec qui m’a renversé) finira par se relacher comme les 3/4 des gens et provoquerons un accident gilet ou pas.

      De plus j’aimerai revenir sur tes photos ou tu nous montre un gars sans gilet et un autre avec, effectivement on voit bien la différence, tout simplement car nous nous sommes concentré sur l’exercice.
      Maintenant refaite le méme exercice en faisant descendre l’image avec l’aide de la souris et observez sans fixer du regard voire en pensant à autre chose.
      Là ils sont tout de suite moins visible, tout ça encore pour dire que la plupart des accidents qui ont eut lieu auraient pu etre évité, seulement voila les conducteurs étaient comme dans la seconde phase de l’exercice que je vous est présenté, déconcentré, réveur, occupés avec leur portable…etc Cordialement

      • oldbir
        17 mai 2014 at 10:35

        Je vais polémiquer; bien sur que le con ducteur de la voiture est responsable de ta chute, je dirais même irresponsable d’un tel comportement, mais nous, utilisateurs de 2 roues il faut savoir que ce genre de situation arrive trop souvent et c’est à nous sachant cela, , de prévoir donc analyser par anticipation permanente chaque instant,il faut exacerber notre perception de potentiels dangers.
        Salut.

        • robert
          17 mai 2014 at 21:56

          Pourquoi ressasser sans arrêt cette histoire de gilet haute visibilité? L’arrété a été abrogé, donc c’est du passé. je comprends pas cette « victimisation » quasi permanente chez nombre de motards…Enfin….
          Perso, je roule avec un gilet airbag fluo, et j’en suis très content. Jamais eu d’accident. Il a du me sauver pas mal de fois la vie mais je ne le saurai jamais avec certitude, Augmenter sa visibilité, c’est comme les freins, c’est indispensable, mais ca n’empêche pas les accidents. Si quelque chose empêchait les accidents, ca se saurait. Tout ce que je remarque, c’est que le fluo sur les vêtements, sur le casque, gagne du terrain. ET c’est une bonne chose, on nous voit mieux, c’est net. Donc les autres usagers nous voient mieux, donc ils penseront mieux à nous. CQFD

  8. lefranc
    12 avril 2014 at 10:08

    bonjour,
    depuis une glissade suite à une voiture qui change de file sans cligno et sans me voir, je mets un gilet HV. Je me suis pris deux prunes coup sur coup, 90 euros à chaque fois et moins un point pour excès de vitesse (61 et 67 km/h sur voie limitée à 50 km/h le long des berges de Seine). Je me demande si le gilet HV n’est pas aussi une aubaine pour les bleus pour mieux nous viser au radar : à choisir entre un motard tout noir et un autre HV, c’est peut-être plus facile 😉
    Ces deux prunes m’ont fait l’effet d’une « formation express limitation de vitesse de conduite en agglomération » redoutablement efficace 😉

  9. 24 septembre 2013 at 11:19

    Bonjour

    A propos de gilet de sécurité: je cherche pour un moto club (encadrement sécurité, etc.) une adresse où se procurer des chasubles de bonne qualité et si possible floquable ?

    Merci.

  10. mapomme
    10 septembre 2013 at 19:17

    j’ai lus votre post et personnellement j opterais pour
    – La peinture rouge fluo pour les motards
    – La peinture Jaune fluo pour les voitures.
    – Un brouilleur d onde pour éviter que les automobilistes téléphones au volant
    – Un rétro de 45 cm sur 30 de chaque coter de la moto
    – une plaque de 1 mètre sur 40 cm
    – Une boue autour des moto
    – dégonfler les moteurs des moto à 1 cm3
    la je crois que cela iras !
    cdt

    • Philippe
      1 octobre 2013 at 17:37

      Mouais, perso je pense que chacun est libre de faire comme il lui plait. Donc je suis contre l’obligation mais je suis pour le port de vêtements HV. Je fais 100 km A/R tous les jours et j’ai largement vu la différence entre AVEC mon Gilet Icon Mil Spec et SANS. Les véhicules se décalent beaucoup plus rapidement et volontiers quand je le porte. Simplement parce que dans 90% du temps les gens ne font pas attention aux contrôles dans leur véhicule (surtout quand ils sont arrêtés dans les embouteillages) alors qu’avec le Gilet fluo, leur regard est « attiré » dans le rétro sans même qu’ils aient le temps d’y penser et généralement ils se décalent volontiers quand ils peuvent. Donc OUI on gagne largement en visibilité, même de jour. Après il y a les 10% des gens qui ne veulent pas se décaler pour te laisser passer, simplement par ce que ça les emmer… de te voir passer alors que eux sont coincés… En plus comme je roule avec une baleine (BMW 12RT) beaucoup ont un petit doute sur « mer.. » je suis suivi par un motard de la Police et là aussi leur comportement change (j’en ai vu jeter leur téléphone portable sur le siège passager !) alors que lorsque je roule en Street Triple R c’est pas pareil… Après ça n’est pas une assurance 0 accident, c’est clair, ça aide, mais ça n’empêche pas de rester vigilant… Chacun est responsable, chacun est libre d’assumer la part de risque qu’il prend (je suis sur la côte d’azur et je vois tout l’été des types en tongs + short sur des sportives), je ne juge pas mais j’ai une haute estime de ma vie (par que pour moi mais aussi pour ma famille) et donc je suis preneur de tout ce qui peut améliorer ma sécurité… Et au passage, en tant que pompier volontaire j’ai vu pas mal d’accidents qui auraient pu avoir des conséquences beaucoup moins lourdes avec un minimum d’équipement moto de sécurité…

      • Arnault
        6 juin 2014 at 20:46

        Mon approche est très « utilitaire » : roulant quotidiennement en deux-roue depuis quelques années, sur un classique trajet de 50 km aller/ retour, pour me rendre à mon travail, dans une région ou il n’y à guère de culture « deux roue au quotidien » (vu le climat pas terrible…), je suis d’avis que le gilet fluo (ou tout autre élément de ce type) est un plus incontestable pour qui roule tous les jours ainsi. Etant frontalier avec l’Allemagne, cette tenue est courante pour les motards outre Rhin.

        C’est plus que jamais une nécessité pour un usage au quotidien, le simple feu de croisement de jour ne permet plus une efficace discrimination visuelle d’un deux-roue désormais, face à l’envahissement des leds haute luminosité sur les voitures, avec sur-enchère régulière (j’attends avec impatience l’entourage de pare-brise à led, les jantes à led, les poignées à led…).

        Un grand merci à l’auteur de ce site pour la pertinence de ses conseils, articles et sa ligne rédactionnelle.

  11. alice
    25 août 2013 at 20:00

    Bonjour,

    Est-ce qu’il y a du nouveau côté Airbag haute visibilité ? Est-ce que le Hélite ne t’apportait pas entière satisfaction ?

    « De 2009 à 2012, j’ai porté au quotidien un gilet Helite Airnest HV (haute visibilité), c’est-à-dire un gilet airbag de coloris jaune fluo.
    Depuis 2012, je porte un gilet orange Icon Mil-Spec. »

    Si on peut cumuler airbag et haute visibilité…

    • FlatFab
      25 août 2013 at 20:33

      Bering annonce depuis pas mal de temps un coloris haute visibilité de son gilet Air Protect, avec une version jaune fluo qui est présentée sur une photo de leur site :
      http://www.bering.fr/airbag/galerie.php
      Je ne sais pas si elle est commercialisée.

      Pour ma part, avec un usage quotidien en grande ville, j’ai trouvé le gilet Helite HV bien trop salissant.

      • brisy
        26 août 2013 at 10:58

        bonjour fab,
        bien que de couleur noire le gilet air bag est équipé de bandes réfléchissantes sur la face avant et arrière qui le rendent bien visible la nuit. par ailleurs la partie interne du gilet (celle qui se gonfle) lors du déclenchement est jaune fluo, et du coup bien visible en cas de déclenchement (ça peut être utile pour éviter un sur -accident…)
        amicalement
        marco
        ps: sinon effectivement ,en ville les vêtements moto se grisent et salissent assez vite(ça laisse rêveur sur la qualité de l’air qu’on y respire…)

  12. Robin
    22 novembre 2012 at 00:55

    Bonjour,

    Je souhaite tout d’abord vous dire que je lis vos articles avec beaucoup d’assiduité et je les trouvent bien instructif pour le jeune motard que je suis.

    Mais dans celui – ci je ne suis pas d’accord avec cette partie
    « je réprouve l’installation d’un dispositif au xénon pour les feux de croisement (codes) des motos et scooters, tout simplement parce que c’est illégal et dangereux. Parce que c’est éblouissant pour les autres conducteurs, motards et automobilistes. »

    et je vous dis pourquoi ; je pense qu’il est vachement plus dangereux de rouler de nuit avec des phares pas performant que de faire installer des xénons. Une fois bien réglés les xénons n’éblouissent pas.

    Etant donné que je roule beaucoup de nuit j’ai fait installé des xénons sur ma moto et j’ai pris soin de faire un comparatif avant après. J’aimerais savoir ce que vous en pensez … Merci d’avance

    http://imageshack.us/clip/my-videos/692/guqh.mp4/

    • FlatFab
      22 novembre 2012 at 01:01

      Je crois que tu n’as pas encore lu un autre de mes articles, celui sur « Rouler de nuit« .
      J’y parle des feux au xénon et à quel point ils améliorent l’éclairage de nuit.

      Relis bien ma phrase : « je réprouve l’installation d’un dispositif au xénon pour les feux de croisement (codes) des motos et scooters ».
      Pas de problème pour un xénon en feu de route !
      Mais pas en feu de croisement.

      • Robin
        22 novembre 2012 at 20:44

        Effectivement je ne l’avais pas lu …

  13. jerry
    20 novembre 2012 at 12:05

    Bonjour,
    gilet jaune ou pas ? il m’est arrivé une triste histoire : un ami me prête une Harley Davidson Crossbones (un gros truc un peu bruyant) comme il pleut un peu j’ai une combinaison BMW jaune fluo, mon casque est un Schuberth rouge, donc je suis audible et visible, non ? hé bien NON ! à un stop je m’arrête prudemment mais j’oublie (sûrement parce que inconsciemment je pense être ‘repérable à mille lieues’) de regarder comme d’habitude dans les rétroviseurs et hop une conne me percute par l’arrière 🙁 L’Harley est solide, elle n’a rien, moi je suis proprement éjecté et je m’en tire sans trop de casse assis au milieu de la route, un autre véhicule passant pas là m’aurait occis, j’ai eu du pot.
    Conclusion quel que soit la couleur de votre vêtement elle ne vous sert à rien, regardez donc les 4 par 3 sur les autoroutes montrant un employé ‘déguisé’ avec un tutu rose fluo et la mention « jusqu’où faudra t-il allez pour que vous nous voyez ? » CQFD
    Je porte un blouson de cuir noir sans couture dans le dos, un bon jeans des bottes et cela suffit par temps sec.
    Le gilet ne vous aidera que vis-à-vis des usagers qui auraient malgré tout fait attention à vous , les autres ‘cons’ vous écraseront sans pitié. Je bosse avec des policiers, gendarmes et autres pompiers (dans un hosto militaire on trouve de tout) victimes d’accidents de services n’allez pas me dire qu’ils ne sont pas bien équipés façon arbre de noël ? hé bien ils se font shooter malgré tout.
    Les gilets jaunes, alcootest et autres inventions des ‘services publics’ ne sont là que pour engraisser des industriels ingénieux, et faire plaisirs à la chialeuse que l’on voit régulièrement sur nos TV.
    Vos conseils de placements sur la route sont judicieux et tombent sous le bon sens (rappel de la formation moto ?). Je suis motard ‘exclusif’ depuis 40 ans, je roule même quand il fais -25° ou +40°, toujours en vie, trois accidents sans gravité à mon passif, tous aurait dû ne jamais arriver, même si un tiers a toujours été responsable, j’aurais pu les éviter si plus concentré. Mon père nous disait : « roulez comme si il n’y avait que des cons autour de vous, vous n’avez pas de carrosserie et payerez cash toute inattention » il ajoutait  » attendez vous des autres au pire de la part des autres conducteurs et même comme cela ils vous surprendront … ».
    Je roule depuis 40 ans en ancienne, pas de feux de stop, pas de clignotant, code/phare en 6 volts allumé que la nuit, cuir noir (sauf par temps mouillé depuis deux ans combinaison jaune fluo) et toujours vivant, je précise aussi que je ne bois pas d’alcool et ne prends aucune drogue, en cas de prise de médicaments je lis la notice pour les risques liés à l’attention … . Mon père était représentant 150 000 kms par an et 2 accident en prés de 60 ans de route.
    L’accident c’est souvent l’autre OK mais il est quasiment toujours évitable. Tu veux rouler plus vite, alors je te laisse doubler, tu doubles en face de moi alors je freine et tu iras en tuer un autre, je regarde sans cesse mes rétro (un seule fois j’ai omis de le faire et l’ai payé cash) je ne roule pas ‘pépère’ mes petites vieilles roulent au delà de 120 km/h et les freins sont moins efficace que les modernes (doux euphémisme) je remonte les files mais toujours avec précaution. Je n’ai pas d’ennemi, de concurrent, de personne à épater sur la route et seul les radars m’emmerdent.
    Bonne route à tous

  14. gros
    7 octobre 2012 at 20:29

    Bonjour,

    Concernant les lunettes de soleil à verre polarisé, si elles sont efficaces en voiture et suppriment les reflets sur le pare-brise, en moto c’est l’inverse. J’ai des relets verts sur la visière, et l’effet des lunettes de soleil est anéanti, je me demandais si il existait des visières compatibles avec de telles lunettes.

  15. Marc
    18 juin 2012 at 15:14

    Bonjour,
    je me permet de vous soumettre le lien ci-dessous qui propose des idees complementaires. Pour moi, les gilets jaunes, et autres, ont un inconvénient majeur c’est de rendre les poches des blousons ou vestes inaccessibles. Aussi en voyant les equipement de la police britannique, je me suis dit qu’il y avait peut etre la une solution.
    http://www.police-supplies.co.uk/ambulance-fire-other-services/equipment-vests/cat_119.html
    Tout y est, zones reflechissantes (nuit), zones visibles de jour, poches, reglages possibles. Peut etre que ceci peut completer votre article remarquable par ailleurs.
    Merci

    • FlatFab
      18 juin 2012 at 15:18

      Y a de l’idée…
      Cela dit, les prix ne sont pas les mêmes !
      Et pour ce qui est de mon expérience personnelle, le gilet Icon que je porte est suffisamment élastique pour me laisser accès aux poches du blouson en-dessous.

    • brisy
      8 octobre 2012 at 09:50

      malheureusement ,en cas de chute les objets dans les poches se tranforment en autant de points durs dangereux pour le porteur du vêtement….

  16. Aviateur35
    24 mai 2012 at 12:06

    Bonjour,

    Je ne sais plus si j’ai déjà posé cette question sur ce forum. Oups. Je retente donc.

    Je porte un gilet airbag Bering.
    Porter un simple chasuble jaune classique sans manches entre mon blouson et le gilet airbag ne sert donc à rien, car il sera masqué.
    Je recherche donc un chasuble jaune AVEC DES MANCHES JAUNES. Impossible d’en trouver, sauf chez « Bike It », sur internet (j’en ai déjà un, désormais vieux et tout abîmé). Mais ils ne vendent pas au particulier, et aucun vendeur moto de Rennes ne souhaite plus leur en commander !!!

    Je précise que je recherche bien un chasuble léger (comme celui que l’on porte lorsque l’on est en panne), pas une veste.

    Auriez-vous une piste pour en trouver un ?

    Merci beaucoup.

  17. Moriggane
    24 avril 2012 at 14:29

    Hello Fab,
    Merci pour cet article, très instructif.
    Voir et être vu…vous nous le rabachez assez au permis ^^
    Du coup, je pense que mon choix est fait…supporter les railleries de mes petits camarades et opter pour un gilet HV.
    Je suis tenté par le Mil Spec MeshMon by ICON…pour son look j’avoue.
    Je le trouve sur le net au mieux à 45€…souvent à 57€…tu parles d’environ 30€…aurais tu une adresse stp?
    Merci d’avance de ta réponse.

    • FlatFab
      24 avril 2012 at 15:04

      Salut Stéphane ! Mea culpa, j’étais un peu optimiste sur les prix. Ce gilet est effectivement à 60 euros, prix catalogue officiel TTC en France. On le trouve facilement à -5%, soit 57 euros, frais de port inclus. Aux Etats-Unis, il est à 45 euros, mais il faut ajouter les frais de port, soit dans les 10-15 euros, ce qui fait pareil au bout du compte. Je corrige l’article.

  18. Aviateur35
    26 novembre 2011 at 22:57

    J’ai découvert chez Mondovélo, aujourd’hui (mais je ne l’ai pas acheté), ce système, pouvant être utile au motard :
    http://www.zoomalia.com/animalerie/flash-bande-securite-p-9518.html?referer=456654
    Il s’agit d’une petite bande lumineuse (clignotante ou fixe) très plate et très peu encombrante, qui s’attache sur tout support grâce à un velcro. L’emballage indiquait qu’on pouvait la fixer sur un casque de moto.
    Mais alors, question : il faut coller la base du velcro sur le casque. La colle ne risque-t-elle pas de diminuer les qualités protectrices du casque ? (j’ai toujours « entendu » dire qu’il ne fallait coller aucun autocollant sur un casque). A voir…
    Chez Mondovélo, cela coûtait environ 19 euros.

  19. Hervé
    26 novembre 2011 at 21:46

    bonjour,

    Ca y est j’en suis un……..mec avec un gilet (icon mesh orange).
    Finalement c’est pas mal. Une fois mis sur soi. On le voie plus pas même dans les rétroviseurs.
    Ces dernier jours avec le temps gris/pluvieux/brouillard sur autoroute peri-urbaine. je trouve qu’un petit surcroit de visibilité ne fait pas de mal.
    même si cela a n’autorise pas à faire n’importe quoi.

    J estime que chacun est libre de se rendre plus visible,
    je croise souvent d’autre motard full black perceptible uniquement avec la loupiote rouge à l’arrière. ben ca fait pas beaucoup.

    Merci pour toutes ces information.

    A quand une autre analyse de la politiques moto actuelle ?

  20. brisy
    7 novembre 2011 at 10:52

    ok; c’était juste de l’humour….moi aussi, je refléchis à installer un feu antibrouillard arrière supplémentaire(euh ?sous la plaque….)celà étant on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif….pour être vus il faut aussi que les autres usagers aient envie de regarder…..(je fais un peu une fixette sur les téléphonistes du volant ces jours -çi…)

  21. brisy
    6 novembre 2011 at 19:33

    bonjour,
    il y a un site 3M france(http://solutions.3mfrance.fr/wps/portal/3M/fr_FR/Traffic-Safety-Systems/Traffic-Safety-Systems/Prod-Info/Online-Catalogue/?PC_7_RJH9U5230GE3E02LECIE208L51_nid=MCG28JLH0Bbe8JR0QNTVWNgl) facile à trouver ce sont eux qui commercialisent le ruban adhésif rétroréfléchissant Contour de sécurité 3M™ Diamond Grade™ série 983….il y a une norme ECE104 qui devrait satisfaire tout un chacun et ce peut-être pour moins cher qu’une importation depuis les USA (aviateur35 lets keep french)
    amicalement

    • Aviateur35
      6 novembre 2011 at 20:11

      Je vais aller voir cela.
      Merci de toutes infos, Fabien et Brisy.

      Le top aurait été de faire installer des phares et feux supplémentaires. Mais vu que le second feu stop de ma V-Strom ne fonctionne pas, et que les poignées chauffantes de la 125 CityFly que j’avais auparavant m’ont grillé 2 batteries successives avant que je ne les retire définitivement, je suis devenu allergique à tout ce qui se branche à la batterie. Et pourtant, tous ces matériels ont été installés par des pros (Honda et Suzuki).

      Au fait, les feux supplémentaires pour l’arrière, ça existe ? Je m’en vais voir cela. Mais juste pour info : j’en veux pas. Na !

    • Aviateur35
      6 novembre 2011 at 20:13

      Et oui… « lets keep french »… je suis le premier à le dire… ! Tiens, m’en vais acheter une Voxan 🙂

      – – –

      Réponse

      En même temps, quoi qu’on en dise, 3M est américain.
      Même en achetant à 3M France, tu achètes quand même ricain…

  22. Aviateur35
    4 novembre 2011 at 19:55

    Salut,
    Je ne souhaite pas prendre le risque de coudre des éléments fluos sur mon gilet, car s’il retombe en panne et que le technicien ne puisse pas venir avant 2 mois, je rendrai le gilet où je l’ai acheté (assurance juridique à l’appui, s’il le faut). Donc, je ne dois pas l’endommager.
    Ch’uis comme ça, moi : Decathlon m’a bien repris, récemment, mon vélo électrique de m… (communément appelé « VDM »). Pourtant, au début, ils ne voulaient pas. Bref… ! En insistant, ça marche !
    J’ai acheté aux USA, il y a quelques temps et par correspondance, des « 3M reflective Vinyl Tape » : il s’agit de feuilles format A4 de papier collant réfléchissant, à découper comme on le souhaite pour le coller sur une moto, par exemple. Ces bandes sont noires et réfléchissent du gris/blanc, comme les points fluos disposés sur le casque. C’est très ingénieux, mais finalement insuffisant pour la moto, je trouve. Je ne les ai finalement pas mises.
    Je pourrai éventuellement chercher l’équivalent en jaune : j’ai vu une Pan Européan rouge avec ça à l’arrière ; c’était très bien découpé et ça faisait pas moche.

    – – –

    Réponse

    Je ne sais pas ce qui te fait dire que les autocollants réfléchissants sont « insuffisants pour la moto », mais je les ai portés sur ma RT pendant des années et cela fonctionne très bien. Discret de jour, super visible de nuit quand éclairés par des phares.
    Je les avais trouvés sur ce site.

    • Aviateur35
      6 novembre 2011 at 20:02

      Je pense que les « 3M reflective Vinyl Tape » que j’ai achetés sont insuffisants, car ils flashent nettement moins que les bandes jaunes des ambulances.
      L’oeil humain perçoit plus facilement le jaune que le gris/blanc.
      Alors évidemment, je ne souhaite pas ressembler à une ambulance (bien que ma moto soit rouge) ; il me faudrait donc trouver un compromis. Je sais, je suis difficile 🙂

      Par ailleurs, ma meule étant dépourvue de valises latérales, je n’ai pas grand place pour apposer du 3M. J’ai un minuscule endroit sous la plaque d’immatriculation, ainsi que l’arrière du topcase en partie occupé par mon second feu stop GIVI (qui n’a jamais fonctionné ; décidément, la bécane et moi… !).

      J’avais pensé à acheter un « Halo helmet band » à apposer autour de mon casque, mais celui-ci étant modulable, son ouverture serait compromise.

  23. brisy
    4 novembre 2011 at 10:54

    hello,
    à mon tour de mettre un grain de sel ! j’ai aussi trouvé que le système réchéchissant sur l’air bag béring était un peu léger et ,comme aviateur 35 ,je n’imagine pas mettre, par dessus, un gilet jaune en plus…du coup j’ai pris mon aiguille et j’ai cousu sur les épaules et en travers des bandes jaunes réfléchissantes issues d’un pochette visibilité pour cycliste ! achetée pas trop cher en magasin vélo, les bandes restantes sont allées sur l’arrière des valises de la moto(pas encore de feu anti-brouillard arrière)évidement il faut prendre garde de rester dans les ourlets et ne pas piquer n’importe où…. comme pour le casque , il n’est pas facile de trouver des vétements très visibles en magasin, béring montre en catalogue une veste akkor prv 859 jaune fluo dont les manches sont cependant bicolore noires , je ne l’ai pas vue « en vrai », ni essayée. cordialement
    marco

  24. Aviateur35
    3 novembre 2011 at 21:16

    Aah, ouf pour moi 🙂
    L’idée du gilet airbag jaune est très bonne. J’aurais voulu que Bering la reprenne.

    – – –

    Réponse

    C’était prévu, ils avaient en projet de le faire.
    Mais ils ont dû d’abord résoudre les problèmes techniques et ensuite, ils ont été rattrapés par les problèmes financiers.

  25. Aviateur35
    3 novembre 2011 at 20:35

    Heiiinn ??!! Il n’existait qu’en noir, lorsqu’ils me l’ont installé en mai 2011 !! Et me.de, avec ce gilet. Pas de bol avec lui !!

    – – –

    Réponse

    Arnauld parle de son gilet Helite Airnest HV, pas d’un Bering.

    • Arnauld Disableu
      3 novembre 2011 at 21:07

      Exact, désolé j’avais pas noté que tu parlais du Bering

  26. Aviateur35
    3 novembre 2011 at 20:01

    Les fabricants de vêtements moto ont des progrès à faire : la plupart des éléments jaunes fluo ne couvrent que le buste.
    Or, je porte un gilet airbag Bering recouvrant justement mon buste. Que faire ??? Mettre le gilet fluo par dessus ? Super en cas de gonflage 🙂

    Il faudrait que soient commercialisées des vestes avec les bras entièrement jaunes, et pas simplement recouverts de quelques liserés que l’on voit à peine.
    Si de telles vestes existent, je n’en ai jamais vu en magasin.

    Je précise que mon gilet airbag est NOIR avec de MINUSCULES motifs réfléchissants GRIS ; ceux situés dans le dos sont presque INVISIBLES de l’arrière à cause de mon topcase.
    Je me demande qui réfléchit à la conception de tels produits ! Suis pas content !!

    • Arnauld Disableu
      3 novembre 2011 at 20:19

      C’est pour ça que j’ai pris mon gilet airbag en jaune fluo. Comme ça le problème est réglé.

  27. Vincent
    3 novembre 2011 at 17:05

    Tout d’abord, félicitations pour ce site.
    J’ai cru voir dans tes commentaires que tu portais des lunettes. Quand j’ai passé le permis moto, je pouvais m’en passer, ce n’est plus le cas maintenant. J’ai recommencé à rouler depuis 2 semaines, et je suis confronté à un gros problème de buée sur mes verres. Je suppose que ce problème est récurrent chez beaucoup de motard. j’ai essayé les astuces sur le produit vaisselle mais sans succès (ou je m’y prend mal). J’ai vu des commentaires sur les anti-buée pour masque de plongée. De ton côté, as-tu une solution fiable ?

    – – –

    Réponse

    Pas de solution miracle.
    Cela dit, j’ai rarement des problèmes de buée sur les lunettes. Le truc, c’est de ne pas fermer tout de suite complètement l’écran du casque. Il faut laisser le temps aux verres de devenir à la même température que l’air dans le casque. Quand je pars, je laisse toujours l’écran un peu entrouvert. Au bout d’une minute, je le referme et en général, pas de souci : la buée se forme sur l’écran (autour du double écran Pinlock), mais pas sur les verres. Si c’est le cas, je rouvre de nouveau l’écran pour laisser un jour de 1 cm et j’attends encore un peu…

    • Nicolas Durand
      3 novembre 2011 at 21:20

      Bonjour,
      Pour les problèmes de lunettes, je n’ai trouvé que 2 solutions:
      1- Garder la visière ouverte, ou au moins entrouverte, avec les orifices de ventilation entièrement ouverts, par tous temps. Sur un casque bien ventilé (Schubert C3), aucune buée sur les lunettes.
      2- Pour ceux qui le peuvent, les lentilles! 53 ans, myope et astigmate depuis mes 25 ans (vision nickel auparavant, certifiée visite médicale pro aéronautique) et début de presbytie avec l’âge, aucun problème de jour avec 1 lentille réglée vision lointaine (oeil directeur) l’autre réglée vision de près. Léger problème de netteté des sources lumineuses de nuit avec une petite diffraction des phares de voiture, mais parfaitement supportable.

      • Aviateur35
        3 novembre 2011 at 21:26

        Je confirme le bonheur de porter des lentilles. (visite médicale aéronautique OK, aussi 🙂 )

  28. Mimouss
    28 octobre 2011 at 18:02

    On nous voit mieux avec les gilets oui. Mais encore faut il que les automobilistes et les autres usagers nous regardent ….. La majorité des automobilistes ne se servent pas de leur rétros, et le clignotant encore moins. On pourrais mettre un gyrophare sur notre casque qu’il nous verrais pas ….. ^^

    – – –

    Réponse

    Même si « la majorité des automobilistes » ne regardent pas leurs rétroviseurs, cela en laisse au moins une minorité pour qui cela sera utile de mieux nous voir.

  29. 25 septembre 2011 at 04:00

    Bonjour, en grande partie grâce à ce blog qui m’a tant appris je porte depuis deux ans en continue un gilet fluo jaune Bering.
    Je passerais bien à la couleur orange, mais, je n’en trouve pas.
    Sais tu Fabien si ça existe ?

    – – –

    Réponse

    Le gilet Bering n’existe pas en orange, c’est une certitude.
    Par contre, il existe des gilets haute visibilité de couleur orange dans d’autres marques, comme Icon.
    Voir :
    http://www.icasque.com/Equipement-moto/Vetements-moto/Gilet-Moto/Mil-Spec-Mesh-Orange/

  30. 21 juin 2011 at 16:13

    Bonjour Fabien,
    Je découvre ton site d’après un lien sur un forum que je fréquente.
    Super intéressant, moi, « qui malgré mes bientôt 55 ans » reprends tout doucettement la moto et en plus en 125 , je pense que je vais beaucoup apprendre en consultant tes articles. Car contrairement au vélo, il y a des choses qui se perdent quand on ne pratique pas la moto pendant plusieurs années, en ce qui me concerne 20 ans sans retoucher un guidon, les mains prises par les biberons, le volant de ma voiture et l’aspirateur jusqu’à ce que ma progéniture vole de ses propres ailes.
    Allez! Vroum!!! il faut que je potasse pour apprendre.
    Salut

  31. Palou
    20 mars 2011 at 18:55

    Routes de nuit, j’ai toujours un gilet jaune au fond d’une sacoche, au cas où l’ampoule de feu arrière claque. Pas d’éclairage la nuit, c’est encore plus mortel !

  32. jp
    28 novembre 2010 at 16:10

    Salut à tous,
    Quid des rampes de feu LED haute visibilité qui arrivent sur les voitures ? Peu-ton les ajouter sur nos montures ? Sur ma DL650 il y aurait largement la place sous le carénage avant.
    Merci de vos lumières

    – – –

    Réponse

    Bien sûr, les rampes de diodes apportent une solution tout à fait fait bienvenue pour des feux additionnels.
    Les produits pour auto ne sont toutefois pas forcément adaptables sur moto, pour des raisons de fixation et d’alimentation électrique.

    Quelques produits spécifiques pour moto existent, comme le LedPac, distribué en France par Dimensia Techline, ou trouvable sur le Net chez Nippy Normans:
    http://www.dimensia-techline-boutique.com/ledpac-pour-r1100rt-/-r1150rt,fr,3,385.cfm
    http://www.nippynormans.com/LEDpac-FRONT-SAFETY-LIGHT-R1200RT/productinfo/LLP-PAC1001/

    Touratech a présenté au salon de Cologne en octobre 2010 un produit appelé Leday Flex qui sera commercialisé en 2001:
    http://www.touratech.com/shops/007/product_info.php?cPath=5_61_463&products_id=10947
    http://www.touratech.com/shops/007/product_info.php?products_id=10916

    Sinon, j’ai trouvé sur eBay des diodes vendues aux Etats-Unis que j’ai monté sur ma GS, avec un très bon résultat:
    http://cgi.ebay.com/ebaymotors/Motorcycle-Fog-light-Led-bmw-r1150-gs-r1100-r1200-f800-_W0QQcmdZViewItemQQhashZitem4aa67bd83dQQitemZ320620714045QQptZMotorcyclesQ5fPartsQ5fAccessories#ht_1953wt_939
    http://cgi.ebay.com/ebaymotors/Motorcycle-Fog-LED-light-suzuki-touring-cruiser-dr-drz-_W0QQcmdZViewItemQQhashZitem4aa67c3f7bQQitemZ320620740475QQptZMotorcyclesQ5fPartsQ5fAccessories#ht_1953wt_939

    • Henri
      11 janvier 2011 at 22:46

      Je serais intéressé par l’installation de ces didoes

      Sinon, j’ai trouvé sur eBay des diodes vendues aux Etats-Unis mais plutôt destinée sr une yamaha xj6.

      http://cgi.ebay.com/ebaymotors/Motorcycle-Fog-LED-light-enduro-cruiser-touring-yamaha-/320641637958?pt=Motorcycles_Parts_Accessories&hash=item4aa7bb1e46

      J’aimerais savoir s’il n’était pas trop difficile de les monter et si quelqu’un aurait des photos à montrer concernant le résultat rendu par ces diodes.

      • Thy59
        21 janvier 2011 at 17:21

        Salut Henri,

        Les Leds ne consomment presque rien, et sont légères. D’après ce que je vois, celles que tu présentes sont très faciles à monter :
        Un trou diamètre 6 dans un carénage (intérieur de préférence) pour passer la vis, un écrou derrière, et électriquement, une simple dérivation sur le fil des feux de croisements ou la veilleuse, à ton choix, et au besoin un interrupteur pour les déclencher ou non (je ne pense pas qu’un relais soit nécessaire, qu’en pensent les autres intervenants ?).
        Par contre j’ignore si elles sont aussi fragiles que certains éclairages de plaques pas chers, faits pour du 12v mais qui doivent parfois encaisser 13,5 et qui nécessitent donc l’ajout d’un résistor. de quelques centaines d’ohms, sinon les leds claquent les unes après les autres.
        Vu le prix, ça vaut le coup d’essayer.

  33. Stéphane
    18 août 2010 at 10:40

    Bonjour,
    je viens de monter un feu de stop supplémentaire sur mon top case (Shad prévoit un kit d’une trentaine d’euros) et ça me semble apporter un bénéfice très net : d’une part, le fait que le stop soit dissocié du feu de position (en standard, c’est la même lampe avec une intensité lumineuse supplémentaire pour le stop) attire davantage l’attention et d’autre part, la visibilité est nettement améliorée pour les poids lourds et autres véhicules où le conducteur est en hauteur et ne voit pas forcément très bien un feu de stop sous le top case.

  34. dauvé gilles
    23 mars 2010 at 11:33

    bonjour
    je possède une kawa 1400ZZR et je souhaiterai faire monter des phares antibrouillars , pensez vous que cela est possible ?
    J’habite la région nantaise
    Cordialement
    Gilles

  35. Géant Jaune
    12 mars 2010 at 14:16

    Bonjour Fabien,

    adepte depuis 2007 des vérements motos haute visibilité (vétements spécifiques), j’ai déjà eu plusieurs modèles.

    Un modèle Hein Gericke importé du Royaume Uni par une boutique parisienne (ce modèle n’existait que là bas, même pas en Allemagne)

    http://www.scooter-station.com/ttesimages/produit/nouveautes2007/HG_veste_fluo_Daylite_ss_stpz.jpg

    Un modèle IXS acheté avenue de la grande armée à Paris.

    http://www.ixs.com/homepage_ixs_mf.htm

    Ces deux modèles spécifiques, parfaitement adaptés à la moto avaient toutefois un défaut: extrêmement salissants, ils étaient très difficiles à laver. Au bout d’un an d’utilisation, ils étaient passés du jaune fluo au jaunatre…

    Je suis désormais équipé d’une veste classique, par dessus laquelle j’enfile un coupe vent Bering jaune fluo.

    http://www.motoblouz.com/images/catalogue/pres/pres_Froid—Pluie-veste-Bering-SURVESTE-FLUO-1.jpg

    l’avantage: se lave facilement et correctement.
    l’inconvenient: c’est une couche supplémentaire. Pas trop gênant en hiver, mais insuportable en été.

    l’étape suivante : passer au gilet airbag ou au gilet airnest comme le tien.

    Mais une question reste en suspend: que devient la couleur jaune après un hiver à rouler au quotidien dans la circulation dense de la région parisienne ? Est-ce que cela se lave facilement ?

    – – –

    Réponse

    Je vais pouvoir te dire ça très bientôt car effectivement, après une saison d’automne-hiver, le gilet Helite Airnest a perdu de sa superbe. Le jaune a pris une petite couche de noir. Je vais voir ce que ça donne de le laver juste à l’eau chaude savonneuse.

    • Geant jaune
      27 avril 2010 at 09:02

      Alors ce lavage ?

      – – –

      Réponse

      Ardu…
      Je vous conseille vivement de bien nettoyer votre gilet airbag avant qu’il ne soit vraiment sale !
      J’ai d’abord vigoureusement frotté à la main avec du savon de Marseille, l’eau était déjà bien noire, mais on ne voyait presque pas la différence.
      Application d’un détachant K2R et j’ai de nouveau frotté comme un malade avec une éponge « scotch brite » à l’eau chaude et savon de Marseille. Et là, on voit quand même du mieux, même si ce n’est pas encore tout propre.

      • Geant jaune
        2 juin 2010 at 16:50

        c’est ce je craignais. Que le jaune ne reste pas jaune très longtemps… Pour ma part je pense que la brosse (type brosse à ongles) n’est pas mal pour essayer de décrasser un peu (je n’ose pas dire laver…)

        – – –

        Réponse

        Le jaune reste jaune, mais devient jaune sale.
        Faut dire que je ne l’avais pas lavé pendant plus de six mois !
        A mon avis, un entretien mensuel à l’eau chaude et savon de Marseille avec une bonne brosse à poils durs devrait assurer une bonne longévité.

  36. 20 février 2010 at 23:13

    Bsr à tous,

    C’est vrai que ce n’est pas très esthétique ces gilets fluos, d’autant plus qu’avec le temps, le velcro chargé de le tenir fermé ne joue plus son rôle…
    Il serait tellement plus simple et plus efficace que l’incorporation d’éléments de haute visibilité soit une obligation pour les fabricants de blousons (et vestes) afin d’obtenir leur homologation !

    Concernant les feux additionnels, mon attention a dernièrement été retenue par les longue-portée dotés d’Angel Eyes : les ampoules principales pour augmenter la vision en complément des feux de route, et les « Angel Eyes » pour compléter la visibilité des feux de croisement (mais sur ce dernier point, pas certain que ce soit bien légal…).

    Enfin, je suis un peu surpris que les liserets de jante réfléchissants n’aient pas été évoqué dans cet article, d’autant que leur pose semble s’être simplifiée au fil des années : ils sont désormais fournis soit sous forme de ruban adhésif avec un applicateur, soit sous forme d’éléments prédécoupés en arc de cercle.

    Phil. / « Krash-Test »

    – – –

    Réponse

    Je n’ai pas pensé aux liserets de jantes, en effet.
    J’en parle déjà dans un autre article, celui sur « Rouler de nuit« .

  37. 16 février 2010 at 19:46

    Je roule en FJR 1300, 20.000 km par an, hiver comme été. J’ai eu le Lazer Paname orange fluo, malheureusement un casque médiocre que j’ai retourné au fabriquant. Par contre, sachant qu’en Belgique c’est la couleur du casque des forces de l’ordre, je peux garantir qu’on est méchamment vu: et que les automobilistes, non contents de te voir, te respectent… On n’imagine pas à quel point la couleur orange leur remet en tête les règles élémentaires de sécurité et de partage de la route. C’est 50% de la sécurité du motard, à mon avis. Je dois aujourd’hui changer de casque, après avoir chuté sur une plaque de verglas la semaine dernière. Et je vais probablement investir dans un Schubert C3 du même orange fluo, combinant ce que j’appellerais sécurité active et passive.

    Quand on roule par tous les temps, dans nos pays où il pleut plus qu’il ne fait soleil, on envisage sa visibilité sous un autre angle. Mais en même temps, comme on dit, chacun voit midi à sa porte.

    • Maxime
      17 février 2010 at 09:28

      Salut Jl,
      Effectivement, dans notre groupe, nous avons une RT bleu marine, le pilote à un modulable bleu marine avec une veste bleue et ca fonctionne bien !

      Sauf qu’en France les gilets fluo reprensentent la DDE et le BTP en general donc à part de te faire passer pour un con …

      Aujourd’hui pour répondre à Fab, j’ai tenté le gilet fluo avec la FJR, bah y en a qui ont voulu encore voulu me tester … ou alors je suis parano (ce n’est pas à exclure !)

      • 18 février 2010 at 16:11

        Mon gilet fluo est… orange 🙂

        Mais je connais la problématique en France et le débat que cela suscite. Ce qui est certain, c’est que le port du gilet doit rester de l’ordre du libre-arbitre. Chacun mesure et vit avec le degré de risque inhérent à sa pratique de la moto. Ce moyen de déplacement restera toujours plus risqué, gilet ou pas.

        • Maxime
          18 février 2010 at 17:08

          Mon gilet fluo est aussi orange 😉

  38. Maxime
    30 janvier 2010 at 06:52

    5 ans de 2RM 365 j/an sans un accident et la …
    3 petits accrochages en 4 mois, à chaque fois non responsable, en ville à 30/40 km/h dans ma file de circulation, dans le flux de la circulation sans chercher à doubler …

    Donc hier, pour la première fois (hors encadrement de groupe) j’ai porté un gilet fluo, toutes les conditions étaient réunies pour avoir la volonté de le porter, nuit noire, pluie et interfilage …

    Résultat, je n’ai pas du tout eu l’impression qu’on m’ait mieux vu et j’ai même eu l’impression que les caisseux se sont dit « tiens un débutant qui flippe ».

    Malheureusement j’ai l’impression que plus tu roules agressivement (quitte à donner une mauvaise image) et plus les caisseux font gaffe !

    – – –

    Réponse

    Salut Max,

    C’est peut-être une question de machine aussi, non ?
    Entre une FJR et un scooter 125, cela ne dégage pas la même impression.

  39. 9 janvier 2010 at 18:29

    le français F O O G met sur le marché une ligne d’ équipements Haute Visibilité .
    On trouve 2 blousons cordura et un cuir , des gants kevlar , un casque jet et un intégral

    – – –

    Réponse

    Dit comme ça, cela fait un peu « pub »…
    Par ailleurs, le site web indiqué n’existe pas et il m’a été impossible de trouver un site sur cette marque.
    Tout ce que j’ai trouvé, ce sont des produits Foog vendus sur eBay.

  40. Zebra3
    8 janvier 2010 at 09:58

    Petit coup de gueule
    Tu t’y attendais, je vais donc pas te décevoir….
    Soyons réaliste un peu : C’est laid !
    Pire, c’est a vomir, même en me rémunérant grassement, je ne porterais pas ces immondices .
    Mais dis le, avoue le, t’en a marre d’être le seul a être caillassé a la sortie des villages, tu veux que nous aussi on prenne un paveton plein groin.
    Nan, mais sans dec, faut arrêter les conneries, après le gilet fluo, le casque fluo, on va avoir le pantalon fluo, sur une moto fluo, avec des gants fluo ???
    Et le caleçon fluo t’y a pensé ?
    On fait de la moto, c’est un plaisir, certains aime mettre des p’tites franges sur leurs vestes, rouler a basse vitesse sur des customs, d’autres aiment avoir des vestes avec des pub dessus ( KAWA for Ever , Ducatti titi ), certains aiment avoir des vetements BM…
    Laisse nous rouler en paix, déjà qu’on a ces put#### de radars auto qui nous pourrissent la vie, des associations de tarés qui veulent mettre des mouchards et des régulateurs sur tous les véhicules ( sauf les motos qu’ils veulent virés de la circulation ), y en a plus pour longtemps de la pratique moto plaisir, ca va devenir un enfer.
    Alors, si en plus, on doit mettre ces trucs là, je dis non, si ca continue, je vais même créer un groupe sur Facebook contre ces trucs la, lancer une révolution, mettre le feu aux stock de fluo, merde y a marre de ce dictact de la sécurité.
    A vouloir mettre de la sécurité a toute les sauces, vous en enlevez la quintessence, je m’explique.
    Quand j’ai commencé la moto y a plus de 20 ans ( et oui , ca en fait un bail ) , y avait pas tout ca, et ca allait, bon y avait des morts, mais en gros, on s’en foutait, d’ailleurs on avait raison, j’appel cela la sélection naturelle, des morts, il en faut aussi, ca permet d’avoir des greffes !
    Le seul truc que je trouve normal, c’est de rouler avec des vêtements securit ( dorsale + protection coude, bras et epaule), gants , bottes et casque, mais j’aime avoir le choix et prendre des vêtements adéquat a mon style de vie, je ne voudrais pas qu’on m’impose ce genre d’équipement. Et a force de faire de la prévention ridicule vous allez nous amener des idées a la con, dèjà que certaines nouilles planétaires qui nous gouverne n’ont en pas besoin, mais si en plus vous vous y mettez avec ces machins nucléofluo, on est pas sortie du purrin.
    D’ailleurs si ca passe, je te raye de ma liste d’ami sur facebook et te blacklist sur le net.

    Bon allez restons zen , Bon ca part d’une idée certaine ( presque bonne …)

    • David
      15 janvier 2010 at 01:29

      Selon le rapport MAIDS, la plus grande partie des accidents est causée par une erreur humaine, et notamment la mauvaise perception du deux-roues par l’automobiliste, due à son manque d’attention, à un obstacle l’empêchant de repérer le deux-roues, ou la mauvaise visibilité du deux-roues.

      Vu que je peux difficilement influer sur les deux premiers paramètres, je mets un gilet pour agir au moins sur le troisième. Systématiquement pour rouler de nuit ou par mauvais temps. L’avis des « purs et durs », ça fait longtemps que j’en ai plus grand chose à faire, et je compte bien garder cette liberté-là…

      Par contre, je ne suis pas pour l’obligation légale de le porter. Pas parce que ce serait « mal », absolument pas non plus au nom d’une perte de liberté… mais parce que ce serait uniquement une mesure poudre-aux-yeux de la part de l’Etat, qui n’en a rien à faire des deux-roues et les considère comme des nuisibles.

      De manière plus générale, tant que nos dirigeants (politiques, médias, think tanks…) continueront à tout mettre en oeuvre pour monter les citoyens les uns contre les autres, à valoriser l’individualisme, la loi du plus fort et la bêtise, on va avoir du mal à parler de sécurité sur la route. Car elle implique intelligence et respect de soi et des autres.

      On ne peut qu’essayer de mettre une petite chance de plus de notre côté, en mettant un gilet…

      • zebra3
        19 janvier 2010 at 15:54

        Je te rejoins sur un point, le fait que ces equipements peuvent effectivement être utile.
        Mais soyons réaliste, dans PAris ou RP, en pleine journée , c’est surtout ridicule !
        La nuit, en rase campagne, cela trouve son utilité, mais bon, déjà si l’abruti notoire dans sa caisse te voit pas avec ta moto ( avec l’eclairage et touti quanti ) c’est qu’il est bien bourré !
        Mais on sait jamais …
        Reste qu j’aimerais pas que cet equipement me soit imposé ..
        C’est tout.

        • David
          30 janvier 2010 at 01:06

          A chacun sa vision du ridicule…

          Contrairement à toi, je pense que c’est surtout en circulation dense que le gilet m’est le plus utile.

          Le gilet ne permet pas seulement d’être plus visible, il fait aussi sentir aux autres conducteurs qu’on veut être vu (sans les agresser), ce qui n’est pas tout à fait pareil.
          Et je pense que cela influe sur les comportements. Mais ce n’est que mon opinion, basée sur mon expérience.

  41. Sam
    6 janvier 2010 at 17:19

    Salut !

    Bon, je l’avoue : moi je fais partie des « rebels » en « noir c’est noir ».

    Oui, la moto est noire et l’équipement aussi…

    Cependant, être « rebel » ne signifie pas forcément être un con fini et je suis conscient du danger auquel je m’expose en roulant de nuit.

    Après avoir cherché, j’ai trouvé la solution : des bandes auto-adhésives 3M Scotchlite de couleur… noire…
    Mais elles sont introuvables en France 🙁
    Seul un vendeur US sur Ebay propose 4/5 feuilles de taille A5 pour 7 euros (keywords : « black scotchlite reflective tape »)
    J’en ai donc acheté une dizaine, que j’ai découpé moi-même avec des motifs sympa et je l’ai adapté à mon équipement, même ma petite sacoche-aimant Bagster que je porte principalement en bandoulière !

    Eh oui, invisibles le jour sur mon équipement, ces feuilles réfléchissent aussi bien que les classiques dispositifs réfléchissant gris-argentés que l’on obtient avec nos casques par défaut…

    Du coup, j’ai même remplacé les dispositifs de mon casque (au risque, certes, de me faire arrêter par la maréchaussée pour défaut de port de dispositifs réfléchissant au 1er coup d’oeil, mais bon les dispositifs sont bien là et rien ne dit que leur couleur diurne doit être blanche ou gris-argentée… juste qu’ils doivent réfléchir blanc !)

    Je vous posterais bien une photo pour vous donner une idée de ce que ça donne mais j’avoue que je n’ai pas le temps et que je roule peu en ce moment vu les t° sybériennes…

    Bonne route à tous !
    Et prudence !

    • Thy
      3 octobre 2010 at 23:22

      Salut Sam, Fab et à tous.

      J’ai trouvé des bandes réfléchissantes noires normalement destinées à équiper les jantes :
      http://www.dafy-moto.com/divers-accessoires-dafy-moto/filet-reflechissant-noir.html
      Ca doit se trouver chez tous les bons vendeurs d’accessoires, et ça existe en plusieurs couleurs.
      Pour le moment je n’ai « décoré » que le top-case et l’avant de la moto, aussi je ne peux pas trop m’avancer au sujet de la tenue sur des vêtements.

      Pour ce qui est de la visibilité dans les phares des autos, les regards intrigués que je croise parfois tendent à indiquer que ça fonctionne, j’ai donné à l’avant une forme (en gros) de _ / : sous les phares et le long de la bulle, à la jonction avec le carénage.
      De jour, c’est quasiment invisible, tout comme la grande ligne horizontale à l’arrière du top-case.

  42. nono95
    6 janvier 2010 at 14:47

    Bonjour Fabien et bravo pour cet article.
    Je suis un partisan du port de vêtements haute visibilité. Je porte tous les jours un baudrier jaune fluo équipé de bandes réfléchissantes. J’avais porté quotidiennement les gilets auto. J’ai arrêté car leur durée de vie dans la circulation parisienne est écourtée par la pollution qui les noircit et les rends donc inefficaces. J’avais une durée de vie de 6 mois. Mon baudrier est plastifié et la pollution ne s’incruste donc pas dans les fibres.
    Je l’ai acheté en UK là : http://www.fastbikebits.com/acatalog/copy_of_Safety_Clothing.html

  43. Benjamin
    1 janvier 2010 at 22:22

    Salut Fabien,

    un retour sur le gilet Bering : bien en ce qu’il est plus près du corps qu’un gilet type EDF/Karl Lagerfeld, bien pour les poches aussi. En revanche, le cou taillé en V entraine un effet vent dans les voiles sur autoroute, donc du flottement et un peu de bruit. Je suppose que les gilets avec un format ras du cou n’ont pas ce défaut.

    – – –

    Réponse

    Merci pour ce retour d’expérience, Benji.

  44. Anne-Lise
    24 décembre 2009 at 16:14

    Salut,

    un nouvel article super bien écrit et très instructif: merci!
    En fouinant un peu je viens de tomber sur cette page qui présente de nombreux articles permettant une HV:
    http://www.sportsbikeshop.co.uk/motorcycle_parts/content_cat/708
    Je ne sais pas du tout ce que vaut ce site commercial. A voir…

    @+

    AL

    – – –

    Réponse

    Merci du lien.
    Je ne connais pas non plus ce site britannique, mais les produits présentés sont intéressants.
    Je vais en intégrer quelques-uns à l’article.

  45. Maxime
    23 décembre 2009 at 11:48

    Hello Fab,

    Je me suis posé la question de monter des longues portées sur la FJR comme sur la photo avec la moto FSPF ou sur les roulettes de protection (plus bas et plus élargi).

    En fait, où peut on se procurer ces longues portées ?

    ++
    Maxime

    – – –

    Réponse

    Salut Max,

    Dans pas mal d’endroits, tout dépend si tu fais dans l’artisanal ou dans le « clé en main », ce qui se ressent forcément sur le prix.

    Si tu veux du « tout bon tout bien fait », vois chez Touratech dans la gamme Street Line pour Yamaha FJR 1300.

    Sinon, tu achètes des feux à part et tu les montes toi-même en bricolant une bonne platine de support.
    Tu peux acheter des feux longue portée à optique lenticulaire chez 2a4, par exemple.
    Ou voir directement dans les catalogues des fabricants Hella et PIAA et acheter chez leurs revendeurs agréés.

  46. jpalcover
    22 décembre 2009 at 12:25

    Merci de ces bons conseils et de cet excellent article.

    Comme toi, je possède le gilet Helite Airnest HV en couleur jaune fluo. Je note toutefois que le SAV Helite laisse à désirer. Très difficile d’obtenir la couleur que l’on désire (un mois pour avoir le jaune fluo ; impossible d’obtenir la couleur orange fluo) et quasiment impossible d’obtenir des « pièces de rechange » (cartouche de gaz comprimé, clef pour installation), etc.

    Et pourtant, je passe par un des plus gros revendeurs sur la place de Paris (Ancien champion de moto ; avenue de la Grande-Armée) !

    Il faudrait peut-être qu’un professionnel comme toi leur fasse part de « possibilités d’amélioration » dans le SAV !

    • Nicolas
      22 décembre 2009 at 22:51

      Bonjour,

      En passant directement par Helite àDijon, j’ai eu mon gilet HV jaune en 3 semaines, et 2 cartouches supplémentaires de CO2 en 2 jours (commande internet http://www.helite.com, paiement CB/paypal, envoi en colis express). Rien à dire…

  47. Xavier
    21 décembre 2009 at 23:14

    Salut Fab !

    Toujours aussi pertinent tes articles.
    J’en profite donc pour en remettre une couche :
    Avec ces journées d’hiver courtes, je roule donc matin et soir de nuit, et souvent par mauvais temps.
    Je constate donc qu’énormément de deux-roues roulent en feux de route. C’est une vraie calamité. Et cela concerne les scooters, les motos en général, mais aussi beaucoup les motos sportives, qui pensent sûrement qu’on les voit mieux et de plus loin. L’ennui, c’est qu’on est tellement ébloui, qu’on ne voit plus rien du tout…
    Que faire pour empêcher ce comportement vraiment trop répandu dans Paris.
    De temps à autre, je leur en fait la remarque au feu rouge, lorsque j’aperçois leur témoin bleu au tableau de bord, mais le résultat en bons parisiens moyens, est souvent l’agressivité… Pas super utile… :/

    – – –

    Réponse

    Hélas, je n’ai pas la solution.
    « Je ne parle pas aux cons, ça les instruit… »

  48. 21 décembre 2009 at 11:51

    Super articles comme d’habitude!
    Pour étayer, j’avais trouvé un bon article (mais en anglais hélas) : Etude type cas-témoins sur les risques d’accidents corporels en moto et les facteurs de visibilité.

    Pour les feux aux xénons, le gros problèmes est que la majorité des gens qui en montent ne règlent pas les phares après. Donc comme l’ampoule est différente, forcément ça éblouit. Mais en réglant le faisceau correctement et en nettoyant la vitre régulièrement, ça éblouit pas plus qu’une voiture en xénon.
    Et pour le H4, il existent des kits bi-xénon ou l’ampoule se déplace grâce à un électroaimant pour passer en croisement / route.

    Pour les gilets haute visibilité, je roule quasimment toujours avec un Gilet Paddock de chez Dimatex, pas donné mais très bonne qualité et ne prend pas le vent.

    En ce qui concerne les casques HV, c’est marrant parce que j’ai déjà vu des Lazers (je sais plus le modèle exact), coloris habituel stylé etc… dans les 200€. Le même modèle en jaune fluo, 110€…

    J’aimerai bien mettre des feu additionnel sur ma K100, c’est vrai que ça ressort super bien en circulation! Qu’est ce qu’il faut prendre, des longues portées ou des antibrouillards lenticulaires?

    – – –

    Réponse

    Tout dépend de l’effet recherché, cher ami.
    Si tu veux voir plus loin la nuit, choisis des feux halogènes à longue portée, dont le faisceau combine forte profondeur, faible largeur et hauteur moyenne.
    Si tu veux plus clair dans la brume, prends des feux antibrouillard avec un faisceau de faible portée, fortes largeur et hauteur.
    Et si tu veux juste être mieux vu, tu montes des feux à diodes !

    La différence entre LP et AB se fait surtout sur l’optique car l’ampoule est bien souvent la même, du 55 watts en 12 volts.
    Légalement, les LP homologués appartiennent à la catégorie des feux de route. Leur utilisation et leur installation sont soumises aux mêmes règles. À savoir que des LP peuvent être utilisés en complément ou en remplacement du feu de route d’origine et doivent donc se couper automatiquement dés que l’on passe en feu de croisement.

    Avant de se lancer dans un montage, il vaut en effet mieux vérifier à quoi nous avons droit.
    A l’avant, sont obligatoires: feux de position (au nombre de 1 ou 2), feux de croisement (au nombre de 1 ou 2), feux de route (au nombre de 1 ou 2).
    Facultatifs les feux de brouillard (seulement une paire).
    A l’arrière, sont obligatoires: feux stop (au nombre de 1 ou 2), feux de position (au nombre de 1 ou 2), éclairage de plaque (un seul), catadioptre (un seul).
    Facultatif: feu de brouillard (seulement un)
    Concernant les feux à longue portée, je n’ai rien trouvé d’explicite, mais en extrapolant de la norme des voitures, on peut en monter une paire.

    Les feux de position avant, les feux de position arrière et le dispositif d’éclairage de la plaque arrière ne peuvent être allumés et éteints que simultanément. Les feux de route, les feux de croisement et les feux de brouillard ne peuvent être allumés que si les feux précédemment mentionnés le sont également.
    Le dispositif de commande des différents feux doit être conçu de telle sorte qu’il existe une position de la commande permettant l’allumage des feux de croisement, à l’exclusion des feux de route et des feux de brouillard.

    Un feu de brouillard doit être monté pour éclairer au-dessous des nappes les plus basses. Comme il est puissant, le monter bas évite aussi l’éblouissement des autres usagers. Le code de la route précise que « la hauteur du feu par rapport au sol doit être comprise entre 0,25 et 1 m ».
    Les kits de feux de brouillard ne sont pas forcément fournis avec tout le matériel destiné à les adapter sur une moto. Dans la mesure du possible, privilégier ceux qui le sont.
    K100LT

    • KLINGELS Pascal
      19 mars 2010 at 18:05

      Si quelqu’un sait ou je peux trouver ce genre de feux….

    • Trok
      24 octobre 2010 at 11:08

      Bonjour Fab,

      Je me permets de t’interpeler sur les anti-brouillards : en effet, avec ce début d’hiver entre le tout froid et le tout humide, bien souvent, ces matins, je me suis retrouvé en pleine nappe de brouillard.

      Bon, pas que ça me fasse si peur que ça (j’ai très bien fait sans anti-brouillards les années précédentes, et je connais assez bien les routes que j’emprunte par ces conditions, la plupart du temps), mais ça me fait réfléchir quand même : des anti-brouillards avant pour repérer l’état de la route, essentiellement (c’est qu’avec les gelées qui commencent, le bitume ne va pas s’améliorer, et comme il ne me préviendra de sa dégradation que quand je serais sur le point de me prendre une gamelle sur un nid de poule fraîchement formé…), et un arrière pour que ceux qui sont derrière moi me repèrent de loin (bah oui, l’arsouille sous brouillard, vraiment pas mon truc, étrangement 😀 … donc, en roulant prudemment, j’ai déjà surpris des bourrins qui m’arrivent dessus à toute bringue, et qui ne s’écartent qu’au dernier moment – je commence aussi à me faire à l’idée qu’un gilet fluo, ce n’est peut-être pas si bête, mais comme je circule le plus souvent avec le top case qui le cachera en bonne partie, j’aimerais ne pas mettre tous mes oeufs sur lui), ça commence à me tenter, pour cet hiver.

      Sauf que tu parles de vérifier ce à quoi on a le droit : et là, je m’interroge encore plus. Quand on modifie des fonctionnalités de la moto, on ne modifie pas son type de réception ? Je pense notamment aux feux xénon (dont je ne suis pas fan, car s’ils nécessitent un réglage automatique d’assiette et des lave-phares sur les voitures, ce n’est pas pour rien, et j’en ai ô pleinement conscience) : si on se fait choper avec ça sur une moto non équipée d’origine, c’est 90€, majorables à 135€, non ? Pourquoi serait-ce différent avec des AB ou des LP ? Ce qui est interdit, est-ce de modifier le type d’ampoule de phares déjà installés à l’origine, ou est-ce de modifier en quoi que ce soit (y compris rajouter) le système, notamment, d’éclairage (j’ai honnêtement du mal à croire que la modification de l’existant est interdite mais le rajout autorisé : en ce cas, puisqu’on trouve bien des xénons additionnels, qu’est-ce qui empêcherait alors de les installer ? – si on se borne aux textes de loi, aucune mention du mot « xénon », qui ne doit se trouver que dans des circulaires internes auxquelles le citoyen lambda n’a aucun accès… donc, j’imagine que le rajout même de quoi que ce soit doit être aussi verbalisable que le reste, non ?) ?

      J’ai bien vu les articles du code de la route (R313-8 et R313-9, pour les anti-brouillards : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=3CD8D957975667CF032003811698DDEF.tpdjo13v_1?idSectionTA=LEGISCTA000006177087&cidTexte=LEGITEXT000006074228&dateTexte=20101024), mais s’ils disent qu’on peut en être équipé, ça ne me renseigne en rien sur la manière dont on peut en être équipé… et là, du coup, s’il faut choisir entre 90€ à chaque contrôle (sans parler du futur contrôle technique, auquel je crois qu’on n’échappera pas) et risquer de me faire bouler à chaque nuée de brouillard, je crois que je prendrais encore l’amende, mais j’aimerais choisir en meilleure connaissance de cause.

      En tout cas, encore et toujours merci pour tes articles et ton blog : keep it up 😉

      – – –

      Réponse

      Pour la visibilité par l’arrière, tu peux tenter plusieurs choses (en dehors du gilet fluo):
      – bandeau réfléchissant Halo sur le casque (si intégral), voir
      http://www.mfiap.com/halo/
      – aileron de signalisation sur casque, voir
      http://www.scootpassion.com/aileron-de-signalisation-pour.html
      – dispositif lumineux dans le haut du dos, voir
      http://www.scooter-station.com/Clic-Light-la-signalisation.html
      http://www.moto-station.com/article5290-news-produit-2009-clic-light-la-signalisation-portative.html
      – dispositif lumineux sur le top-case, voir
      http://www.ait-light.com/
      – rampe de diodes en complément du feu arrière, voir
      http://www.rad.eu/fr/c/p/9213-touratech-feu-arriere-additionnel.htm

      Pour les feux additionnels, quelques réponses :

      – il est interdit de rouler avec un feu de croisement au xénon car il est allumé en permanence et risque d’éblouir les usagers s’il n’est pas accompagné d’un dispositif de correction d’assiette et de nettoyage de l’optique ;
      – il est autorisé de monter des feux additionnels (xénon ou anti-brouillard) à condition qu’ils soient commandés par un interrupteur séparé afin de ne les allumer qu’en cas de besoin (brouillard, par exemple), et non en permanence ;
      – il est autorisé de monter un feu de route au xénon en remplacement de l’optique d’origine (donc seulement pour les motos à double optique) car il est commandé par un interrupteur spécifique.

  49. Yan
    21 décembre 2009 at 09:30

    Bonjour,

    Concernent les gilets HV je les trouve trop contrainiant (on a déjà assez d’éléments à enfiler, fermer…) et peu esthétique.
    J’ai longtemps cherché une veste intégrant des parties HV, seul RUKKA fait ce genre d’équipement :
    http://www.rukka.com/lfashion/rukka/rukkawww.nsf/vwpages/4A30742F401D944AC2257646002AE23F?OpenDocument

    Mais à quel prix et avec une diffusion restreinte en France (depuis peu chez TOURATECH).

    Je me suis rabattu sur une veste claire à laquelle je vais essayer de rajouter des bandes HV comme tu le précise dans ton article. (Mais je cherche encore la couturière !)
    D’ailleurs On peut récupérer ces bandes en les décousant de sur un gilet fluo et cela revient souvent moins chères que d’acheter des produits spécifiques.

    J’avais lu un article dans un MotoMag concernant le dernier salon moto de Paris où les fabriquant de vêtements disaient avoir ces vestes et blousons HV dans leur collection mais attendaient la demande du consommateur !!

    J’espere que ton très bon article puisse faire bouger les choses.

    – – –

    Réponse

    Et pourquoi ne pas prendre une veste dotée d’empiècements à haute visibilité et lui ajouter un harnais ou des brassards réfléchissants ?
    Par exemple, une veste Rev’It Dragon en coloris « jaune néon » ou une Held Splendid !
    Held
    Et si par malheur, tu n’es pas encore assez visible de nuit, tu te colles deux brassards rétro-réfléchissants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *