Les motards et le bruit

Petite réflexion personnelle sur la culture motarde du bruit, en particulier sur le mythe latin du pot d’échappement bruyant. Dans l’imaginaire du motard « moyen », une moto est faite pour « faire du bruit ». Beaucoup de motards ne jurent que par le bruit de leur moto, synonyme pour eux de vitesse, de puissance, de virilité…

Je sais bien que tout cela va encore me faire passer pour un vieux con, mais il fallait que je le dise.
N’hésitez pas à laisser vos commentaires, positifs ou négatifs, que vous soyez d’accord avec moi ou non. Tous les points de vue m’intéressent, pourvu qu’ils soient argumentés.

Alors, la grande question:
Pourquoi une moto doit-elle faire du bruit ?

Tout simplement pour que ce bruit soit perçu par son propriétaire.
Hé oui, c’est bête à dire, mais le motard est situé loin en avant et au-dessus de la sortie du pot d’échappement.
Avec en plus le casque sur la tête qui atténue grandement les sons, et avec le bruit du vent relatif, il n’entend pas grand-chose…
Il faut donc que le son émis soit suffisamment important pour qu’il soit perceptible.

La vraie question est donc :
Pourquoi une moto devrait-elle faire plus de bruit que celui prévu d’origine par le constructeur ?

 * * *

1. Parce que c’est plus « beau » à l’oreille

Dans les débats souvent animés entre motards sur la question des pots d’échappement, beaucoup évoquent le côté agréable du « beau bruit ». On parle d’ailleurs de pot « qui va bien » pour parler d’un adaptable, par opposition à celui d’origine.

L’explication résiderait donc dans le côté valorisateur d’un bruit plus élevé ou tout au moins plus prononcé, plus affirmé.
En fait, c’est plus une question de fréquence (en Hz) que de niveau sonore (en décibels A).

Précisions techniques:
La lettre A signifie que le décibel est pondéré pour tenir compte de la différence de sensibilité de l’oreille humaine à chaque fréquence. Notre oreille atténue les basses fréquences.
Les sons ne sont audibles que dans une certaine gamme de fréquences et de niveaux qui constitue le champ auditif.
Le domaine des fréquences audibles s’étend approximativement de 20 à 20 000 hertz (Hz). C’est le nombre d’oscillations par seconde des molécules d’air autour de leur position d’équilibre au passage de l’onde sonore. Un hertz correspond à une vibration par seconde. Les sons de fréquence basse (vibrations lentes, inférieures à quelques centaines de hertz) sont les plus graves, ceux de fréquence élevée (vibrations rapides) sont les plus aigus.
On constate que le seuil de sensibilité de l’oreille varie avec la fréquence. Pour une même intensité, un son dont la fréquence se situe entre 1000 et 4000 Hz sera mieux perçu (donc plus dérangeant) qu’un son grave ou très aigu.

On est ici dans un jugement esthétique.
Un « beau » son, c’est subjectif. Certaines sonorités peuvent être jugées agréables par certains et moins (ou pas du tout) par d’autres.
Typiquement, le son émis d’origine par les moteurs flat-twin Boxer des BMW modernes est souvent jugé comme trop timoré, terne : « tondeuse à gazon », « deudeuche »…

Le son est partie prenante de l’identité d’un véhicule, notamment d’une moto. On reconnaît à l’oreille une Ducati, une Harley…
Il permet aussi de distinguer une grosse cylindrée (son plus grave, plus caverneux) d’une petite cylindrée (son plus aigu, plus criard). C’est d’ailleurs pour cela que bien des possesseurs de petite cylindrée (surtout les 50 cm3) se croient obligés de « compenser » en augmentant le niveau sonore émis par leur brêlon.

Pas de chance, le nombre de décibels ne change pas la fréquence du son, cela augmente seulement les nuisances sonores.

* * *

2. Parce que c’est plus sûr

Le grand argument de la sécurité.
Assez amusant dans la mesure où on observe facilement que les motos les plus bruyantes sont les plus accidentogènes (surtout les sportives) et celles qui sont conduites de la façon la moins sûre.

L’explication donnée par une bonne part des motards urbains qui se traînent la b… en sportive ou en roadster sportif et qui mettent un pot adaptable, voire non homologué, est qu’ils seraient ainsi mieux entendus, mieux perçus par les automobilistes quand ils remontent les files de façon quasi suicidaire.

Au cours de mes nombreuses années de pratique moto en ville et notamment dans les grandes villes françaises (dont cinq ans au quotidien dans Paris), j’ai remarqué que les motos les plus bruyantes (souvent des roadsters japonais et des sportives, mais aussi des Harley) étaient aussi celles qui roulaient le plus vite entre les voitures.
Quel est l’oeuf et la poule ?

Certes, une moto bruyante sera peut-être mieux entendue sur la route, mais seulement si elle roule assez lentement pour laisser le temps aux autres usagers de la route de l’entendre arriver, de la détecter et de réagir. Ce qui est impossible quand on arrive avec 50 km/h de différentiel entre la moto et les voitures.

Cela suppose aussi que l’autre usager soit en état de l’entendre arriver, donc que l’automobiliste n’ait pas mis son autoradio à fond, qu’il ne soit pas en train de téléphoner, qu’il ne soit pas malentendant, qu’il ne soit pas en train de parler, etc.

nuisances_sonores_413Mais pour que le bruit de la moto soit suffisamment élevé pour être perçu vers l’avant, il devra être tellement fort vers l’arrière qu’il constituera une agression pour ceux qui se trouvent derrière et reçoivent le son en direct.

Les règles physiques de propagation des ondes sonores font que l’essentiel des émissions sonores se font dans la direction de la sortie du silencieux d’échappement. Le bruit se diffuse dans un cône dont la pointe se situe à la sortie du pot. Les ondes se répercutent ensuite sur toute surface solide qu’elles heurtent, en perdant progressivement de leur intensité à mesure qu’elles parcourent un milieu fluide, gazeux (comme l’air) ou liquide.

Si l’onde sonore ne rencontre aucun obstacle, si elle ne se répercute pas sur une surface solide perpendiculaire à sa source d’émission, elle continuera à se propager et à s’atténuer sur la distance, l’atténuation dépendant de nombreux paramètres (pression atmosphérique, densité de l’air, etc.).

Pour que l’onde sonore soit répercutée avec un niveau suffisant d’intensité vers l’avant, dans la direction du déplacement de la moto et donc dans la direction opposée à la source d’émission sonore, cette onde devra non seulement rencontrer des surfaces solides (comme des véhicules, des murs), mais aussi posséder une intensité de départ suffisamment forte pour rester perceptible à plusieurs dizaines de mètres en amont de la moto par des usagers parfois perturbés dans leur audition.

Le problème est que cette très forte intensité de départ ne varie pas dans le temps et dans l’espace.
Pour se faire entendre dans les bouchons (soit sur 5 à 10% de sa vie, de son kilométrage total), une moto émet un son tellement puissant qu’il en devient agressif pour toutes les personnes dans son environnement pendant les 90 ou 95% restants, soit l’essentiel de son temps d’usage.

J’ai bien dit que le bruit constitue une forme d’agression.
Le bruit excessif dégagé par un certain nombre de deux-roues (des cyclos aux grosses cylindrées) compte pour une bonne part dans la mauvaise image de la communauté motarde et dans l’agressivité manifestée par certains automobilistes à l’encontre des motards.

Moralité, beaucoup de bruit pour pas grand-chose.

Un pot bruyant permet seulement d’être mieux repéré dans les bouchons, là où on en a le moins besoin (en tout cas, d’un point de vue de sécurité pure).
A l’inverse, à haute vitesse, quand on voudrait être perçu de loin, le son est dispersé, n’est pas perçu vers l’avant et agresse ceux qu’on dépasse.

* * *

3. Parce qu’un pot adaptable est plus beau que l’origine

Quelque part, ça me désole (avant j’en riais, maintenant j’en pleure) de voir tous ces motards qui claquent leur thune dans des pots d’échappement.

Le pot, c’est sans doute la pièce la plus inutile dans une moto, celle qui sert le moins à la conduite et à la sécurité.
Je peux comprendre le gars qui monte des super pneus tendres (pas toujours nécessaire, mais bon, c’est utile), des durites aviation ou des plaquettes carbone, une bulle haute, une selle confort, des commandes réglables, des embouts de guidon allégés, des protections carbone…
Tout ça n’est pas fondamental, mais ça peut aider.
Mais un silencieux d’échappement !!!

Ce n’est même pas pour la performance : sans mise au point moteur, la plupart des pots adaptables font perdre de la puissance et du couple par rapport au pot d’origine, Motomag l’a prouvé.
C’est juste pour le look et le bruit.

‘Tain, quand vous êtes sur la moto, vous regardez souvent votre pot, vous ???
Non, c’est juste pour faire plus beau (et encore, ça se discute) à l’arrêt, pour l’admirer depuis la terrasse du café. Ah, les beaux motards que voilà…

* * *

4. Pour le plaisir d’emm… le monde !

Le bruit émis par votre moto, ce n’est pas tant vous qui en « profitez » que ceux qui vous suivent et vous entourent…
Sur la route, ça va encore, vous n’emmerdez que les animaux sauvages au fond des bois.
Mais en ville, vous pourrissez la vie aux enfants (qui ont l’oreille plus fragile que les adultes), aux bébés, aux nanas, à tous les piétons et tous les habitants des alentours.
Une étude de l’ADEME a calculé qu’une moto avec pot « full barouf » qui traverserait Paris de bout en bout la nuit réveillait environ 300.000 personnes…

Toutes les motos récentes (depuis 2007) sont homologuées avec un pot aux normes antipollution Euro3 et à des niveaux sonores compatibles avec la loi anti-bruit de 1992.
Tous les deux-roues motorisés (2RM) doivent respecter un niveau maximal d’émission sonore:
72 décibels (dB(A) jusqu’à 50 cm3
79 dB(A) de 80 à 125 cm3
80 dB(A) pour les plus de 500 cm3

RTEmagicC_reglementation_bruit.gifCes niveaux maximaux sont hélas purement fictifs. De nombreuses motos de grosse cylindrée sont homologuées avec des émissions entre 85 et 90 dB, voire jusqu’à 95 dB (sur la Suzuki 600 GSX-R, alors que c’est le niveau maximal défini par la FFM pour des motos de circuit).

Le niveau sonore « souhaitable » est de 70 dB à 90 km/h, ce qui correspond au bruit d’une salle de classe. Demandez aux enseignants ce que ça fait de supporter ce bruit pendant une journée d’affilée, ils témoigneront que c’est déjà assez pénible…

Le Code du travail français et une directive européenne stipulent que nul ne doit avoir à supporter plus de huit heures par jour un bruit supérieur à 85 décibels (dB A), soit le niveau de bruit observé en cas de trafic routier intense.

L’oreille humaine peut en effet supporter presque tous les niveaux de bruit, mais pas pendant un temps infini.
Sachant que la sensation sonore suit une augmentation logarithmique et double tous les 3 dB, le délai maximal d’exposition avant des lésions irréversibles de l’oreille interne est de quatre heures par jour pour 88 dB, deux heures pour 91 dB…
Le seuil de danger pour l’oreille est de 90 dB et celui de douleur à 120 dB.

Cela donne une idée de l’agression que subit notre appareil auditif à moto.
Or le bruit en roulant a des conséquences sur la sécurité car les cellules ciliées (les capteurs sensoriels de l’oreille) transforment le bruit en impulsions nerveuses qui troublent le travail intellectuel, et l’analyse de l’environnement routier.

Il ne faut pas négliger les effets collatéraux de la fatigue auditive, qui se répercute sur la fatigue générale. La saturation sonore fatigue le cerveau, on arrive beaucoup plus fatigué, donc moins vigilant.

Des restrictions légales existent.
Le problème est qu’elles ne sont absolument pas respectées, ni imposées. Pas respectées par les propriétaires des deux-roues motorisés, pas imposées par les forces de l’ordre. Une fois de plus, le législateur a pondu une loi qui ne sert à rien car elle n’est pas mise en application, faute de volonté politique et de moyens techniques et financiers.
Ces lois sont pourtant faites pour vous faciliter la vie et faciliter celle de ceux qui vous entourent.

152498

* * *

Ma conviction est que :
Un pot adaptable non homologué, ça ne sert à rien, A RIEN DU TOUT.
Juste à vous faire dépenser votre fric à essayer de faire croire que vous avez une plus grosse moto.

* * *

Non seulement ça n’amène aucun avantage, mais ça crée surtout des inconvénients.

Un pot NH est dangereux pour vous !!

C’est fatigant sur route

Un bruit plus élevé vient s’ajouter au niveau sonore déjà très élevé qui règne dans le casque d’un motard et ajoute donc à la fatigue, surtout sur long trajet.
Pour info, la moyenne de niveau sonore des casques intégraux sur une moto non carénée tourne autour des 90 décibels à 100 km/h et 100 dB à 130 km/h. Soit le bruit d’un avion au décollage. C’est-à-dire qu’au bout d’une heure sur autoroute à vitesse légale, vous commencez à endommager irrémédiablement votre oreille…
Et il faudrait en plus ajouter le bruit d’un pot bruyant ?

* * *

C’est cher

C’est pas la petite pièce à 30 euros. Y en a pas en-dessous de 300 euros en neuf et ça peut grimper jusque 1.000 euros pour une ligne complète Akra.

Autant d’argent qui part en fumée puisqu’il ne sera pas possible de le récupérer à la revente de la moto.
Un pot, c’est un accessoire, ça perd au moins la moitié de sa valeur à la revente.

Et en plus, dans le cas du pot, il faut garder le pot d’origine car on a l’obligation de le fournir à l’acheteur.
D’où double dépense: le prix de l’origine, souvent aussi cher voire plus (même s’il est compris dans le prix de la moto, il ne faut pas l’oublier) + le prix du pot de remplacement.

Autant d’argent qui n’est plus disponible pour d’autres équipements, qui sont eux plus importants, notamment pour la sécurité.
J’ai lu un jour le post d’un gars qui a percuté un camion ayant grillé un feu rouge. Bilan, les deux genoux touchés dont un gravement avec fracture ouverte. Hé oui, il roulait en jeans…
Ce qu’il dit aujourd’hui:
« Mes bottes m’ont sauvé les chevilles mais du fait d’etre en jean j’ai 2 genous en vrac et un qui l’est pour un moment
Sur que le jour où je pourrais remonter sur une moto ca sera TOUT en cuir et TOUT LE TEMPS »

Les 300 euros qui passent dans un pot bas de gamme, c’est le prix d’un bon pantalon de cuir.
1.000 euros mis dans un super pot de la mort qui partira avec la moto dans trois ans, c’est le prix d’une tenue complète de protection de bonne qualité que vous garderez dix ans.

A votre avis, c’est quoi le plus important ?
Votre peau ou l’impression que les gens vont retenir de votre passage pendant cinq secondes ?

* * *

C’est illégal

Un pot non homologué modifie les caractéristiques du véhicule. C’est comme débrider la moto.
Conséquence en cas de sinistre: l’assurance ne couvre pas.
Et s’il y a des blessés ou des tués dans un accident dont vous serez responsable, avoir modifié votre véhicule constitue aux yeux de la loi une circonstance aggravante. Ce qui pourra vous valoir la prison.

Pour info, l’utilisation d’un système non homologué sur la route peut vous conduire au tribunal de police pour une amende de 5e classe. Le montant en est déterminé par le juge, mais ne peut excéder 1.500 euros.
Sanctions complémentaires en option : l’immobilisation du véhicule et/ou l’obligation de présenter le véhicule dans un état conforme.

Mais posséder un dispositif d’échappement homologué ne vous autorise pas tout.
Voici les articles du code de la route concernant les pots d’échappement.

  • Le décret 95-79 du 23/01/1995 prévoit que « L’utilisation, en connaissance de cause, d’un dispositif ayant fait l’objet d’une procédure d’homologation, mais qui aura subi des modifications rendant l’objet ou le dispositif non conforme est punie par une contravention de 5e classe. » Le montant de ce type de contravention est décidé au tribunal de police par l’officier du ministère public, mais ne peut excéder 1.500 euros.
  • L’article R 318-3 prévoit que « L’émission de bruits susceptibles de causer une gêne aux usagers de la route et aux riverains » ou « Le dépassement des valeurs maximales (contrôle au sonomètre) » ou un « dispositif d’échappement en mauvais état (défectueux, inefficace) » est puni par une contravention de 3e classe, d’un montant de 68 euros, de l’immobilisation du véhicule et de l’injonction de présenter le véhicule « exagérément bruyant » à un service de contrôle.
  • Ce même article prévoit aussi que « L’utilisation du moteur à des régimes excessifs » est punie par une contravention de 3e classe, d’un montant de 68 euros.

* * *

Au fond, d’où vient cette image du motard qui doit être bruyant ?

Dans l’inconscient collectif, puissance = bruit. Plus un véhicule fait du bruit, plus on a l’impression qu’il va vite.
Comme en France, la plupart des gens associe le deux-roues avec la vitesse, il en résulte que pour beaucoup d’utilisateurs de 2RM, leur engin doit aller le plus vite possible et donc faire le plus de bruit possible. C’est valorisant pour eux.

Le bruit les fait remarquer. Même si c’est avec un regard de haine, on les regarde. Les gens se retournent sur leur passage. On les déteste, mais on les voit.
Pour un ado (ou un adulte encore très jeune dans sa tête) qui a besoin de s’affirmer, d’affermir son identité, de confirmer sa virilité, c’est le plus important.
Dans notre pays, on a une moto pour aller vite, faire du bruit et frimer.
C’est la tendance générale (pas une règle absolue, heureusement).

Comme tous les produits qui permettent de faire plus de bruit sont disponibles, pourquoi se gêner ?
Hypocrisie habituelle du législateur et des commerçants: tout est en vente libre, mais on n’a pas le droit de s’en servir…
Les échappements non homologués, les kits moteur, les échappements libres : tout est censé être réservé à la compétition, utilisé seulement sur circuit, en dehors de la voie publique.
Et encore, de plus en plus de circuits imposent l’échappement d’origine ou tout au moins limité à 95 dB, la norme de la FFM.
Mais cela ne pose pas de problème aux marchands, ils continuent à vendre des pots « full barouf », en sachant très bien que c’est pour faire du bruit aux terrasses des bistrots. A 500 ou 1.000 euros le pot, pourquoi tuer la poule aux oeufs d’or ?

Et de leur côté, les forces de l’ordre ne sanctionnent presque jamais l’excès de bruit.

1. Déjà, presque personne ne porte plainte. Les gens se plaignent, râlent, pestent, ronchonnent, mais personne (ou presque) ne sait qu’il existe une loi anti-bruit et que les nuisances sonores sont illégales.

2. Ensuite, il faut constater le flagrant délit. Le temps que le quidam alerte la police et que celle-ci arrive, le scooter pétaradant ou la moto-cross non homologuée est déjà loin…

3. Enfin, il faut constater soit le caractère non homologué du véhicule, soit le dépassement des normes sonores.
Problème, la plupart des flics n’y connaissent rien en mécanique ou en équipements moto/scooter. Comment voulez-vous qu’ils sachent reconnaitre un échappement non homologué ? Ce n’est pas marqué dessus…
Second problème, l’insuffisance d’équipement en sonomètres, le seul dispositif capable de mesurer de façon certaine les émissions sonores d’un véhicule, selon un protocole précis.
Il y en a dix pour toute l’Ile-de-France… Et en province, c’est bien s’il y en a un par département.

* * *

Conclusion

Le deux-roues pour une bonne partie des (très jeunes) Français, c’est la liberté.

Le jeune motard ne voit que le côté plaisir, le frisson de la prise de risques, la possibilité d’autonomie de déplacement… Cela génère presque toujours un comportement de défi, voire de rébellion.
En plus, il y a très souvent un phénomène de groupe, d’entraînement : si on n’a pas un scooter débridé, une moto « full power », on passe pour le nul du groupe, le boulet, voire le fayot.

La notion de sécurité est absente de la culture du deux-roues en France, comme dans la plupart des pays latins, à la différence des pays d’Europe du Nord.
Et le problème, c’est que ces comportements rejaillissent sur l’image du deux-roues et de la communauté motarde.

Parce qu’une minorité se comporte en rebelles inciviques, la société a une mauvaise image des motards (en résumé, tout ce qui porte – ou devrait porter – un casque).
Et donc les « mauvais éléments » sont attirés par cette image, choisissent le deux-roues pour exprimer leur révolte et contribuent encore à pourrir notre image.
Cercle vicieux, engrenage sans fin…

Mais restons raisonnables et optimistes…
Déjà, il ne faut pas généraliser : 80% des scooters et motos 50 cm3 sont trafiqués, mais pas tous. La majorité des motos sportives et roadsters ont un pot adaptable, parfois non homologué, mais pas toutes. Et la très large majorité des motos basiques, routières, de grand tourisme font peu de bruit.
Donc, pas d’amalgame !

Quant à la solution, elle n’est pas dans la répression, qui restera de toute façon lettre morte. Inutile de lancer une loi de plus qui ne sera pas respectée.
La seule solution est dans l’éducation, pour faire comprendre aux conducteurs de 2RM que le bruit n’est pas valorisant. Que ce n’est pas parce qu’ils font plus de bruit qu’ils vont plus vite.

De façon générale, il faut sortir de la culture ancienne et macho du deux-roues comme engin de rébellion et de liberté. La liberté, oui, mais celle qui s’arrête là où commence celle des autres. Par exemple, celle de vivre en paix, de pouvoir marcher dans la rue sans se faire casser les oreilles, de pouvoir se reposer chez soi sans se faire emmerder par le scoot’ qui fait dix fois le tour du quartier…

Hélas, il faudra sans doute plusieurs générations, on part de très très très loin…

Pour continuer à parler du bruit et de ses nuisances, mais pour les motards eux-mêmes, lire l’article « Se protéger du bruit à moto »

  709 comments for “Les motards et le bruit

  1. jfpanazol
    12 octobre 2009 at 16:36

    avec ma bandit 1200, je faisais trajet boulot dpt94 limite 77, vers la defense. j’ai essaye plusieurs trajets.
    un jour en remontant un bouchon vers gare de lyon entre deux files de voitures (arretees), un mec en becane etait derriere moi (bruit de harley) et magiquement, les voitures se sont ecartees.
    j ai donc mis des que j’ai pu un mig « interdit ».

    en dessous de 3000 trs, bruit tres feutré et en remontant les files, de temps a autre je mettais un coup de gaz debrayé pour signaler mon arrivée.
    et ca marche !
    et en ville, je roule toujours a 3000 trs maxi pour pas emmerder les gens.

    en plus, le pot carbone est bien plus léger que celui d’origine (j’ai du gagner au moins 3 voire 4 kg)

    maintenant je roule surtout en seine et marne (coulommiers-melun = trajet boulot) avec pas mal de foret. ca sert aussi a avertir les animaux
    j’en vois souvent en voiture, mais jamais en moto

  2. Anonyme
    6 octobre 2009 at 15:21

    bonjour aux lecteurs,
    «  » »irresponsabilité affligeante » » » il faudra m »expliquer ca un jour!!??!! Mais tout dabord, »gaffes aux caisseux » est une expréssion amicale que j »utilise tous les jours pour saluer les 2routistes,et peu importe la cylindrée.Et pour les caisseux,je dis généralement : »n’écrases pas les chiens »…Il ne s »agit là que d’expressions .
    Et dans l’absolue j’ai plein de potes qui se sont fait shooter par des caisses,mais jamais par un autre 2 roues.CQFD.Ce qui bien sur ne veut pas dire que derrière chaque volant il y a un « écraseur de 2roues ».
    Si tu lis les posts + haut,tu verras que je suis le 1er à m »arreter pour 1 scotaire en panne ou à répondre à 1 môme en pisse-feu qui me salut mais ça,c’est de la politesse.
    Quand à l »esprit » motard qui ressort souvent,pareil,lis les posts + haut,peut être cela éclairera ta lanterne,même si il ne s’agit que d’avis,partagés ou pas.
    Les caisseux on été les 1ers à nous mettre nous, de côté,et cette solidarité qui nous lie (tout comme les routiers poids-lourd)n’éxiste pas chez eux,à qui la faute?
    J’ai des oeillères? Pourquoi pas,mais je pense que c’est une conclusion un peu rapide,surtout que les motard(les vrais…lol…)sont dans l’ensemble sur la route BEAUCOUP plus tolérants que les automobilistes.N’énumérons pas les cas,la liste serait trop longue.
    Quand au melon…MDR…no coment…!!!
    Bon début de semaine à tous,et gare aux jets d’eau(mal réglés) sur les ronds point.
    PS:Moi je trouve affligeant de rouler en scotaire quand on a une moto…
    Enfin je dis ça,je dis rien…
    PS2 :Ca c’etait de l’humour,des fois que…

  3. oam
    5 octobre 2009 at 12:57

    Author:
    Comment:
    Pas à toi Will,of course,tu penses bien,un « roule-toujours » comme moi(et d’autres),et qui plus est sous la neige,tu pense bien…RESPECT…!!!
    Mais à ça :

    [SNIP !!]

    – – –

    Réponse de l’administrateur du site

    Pas de propos injurieux sur mon site !
    J’ai donc effacé la copie du commentaire impliqué.

    • will69
      5 octobre 2009 at 13:13

      @ cette verve :

      La mort pour du bruit ?

      Nous discutons librement, et avec l’excès et la fougue d’un dialogue sur un forum.

      Mais « maudire quelqu’un, dégommer, avoir la haine, fils de tanche… »

      Vouloir la mort et se réjouir lorsque qu’un jeune décède, est somme toute … excessif et immoral.

      Pauvre homme, la seule solution pour toi : Une grotte dans une île déserte ou bien des boules quies.

      @ oam :

      Motard annuel oui, mais moins je roule sur et sous la neige, mieux je me porte.

      Respect à toi.

  4. oam
    5 octobre 2009 at 12:41

    « moi, je maudis jusqu’à la derniére génération, ces an…és, »…..!!!!! CA VEUT DIRE QUOI???
    ???????Anxiétés..??? arrierés…???avalés…???
    Dans le cas d’enculés,essaies avec un « E »,ça fait pas moins mal,mais ça se lit mieux…

    – – –

    Réponse

    Le commentaire originel a été supprimé car injurieux et haineux.

  5. oam
    5 octobre 2009 at 12:34

    « La discussion est constructive, et les points de vue diffèrent, tout comme les êtres humains. »
    C’est ce qui fait le propre d’un débat,tant qu’il en reste un.
    Sinon être anglophone,bilingue,polyglotte ou ce que l’on veut ne veut pas dire forcement partager les idées des gens dont on a appris la langue.
    Donc « out-law »malgré moi,mais dans ce cas de figure uniquement.
    Haaaaa…!!! j’aime les débats que s »animent un peu,ça change du politiquement correct habituel…

  6. oam
    5 octobre 2009 at 12:02

    « Le motard blouson noir / santiags / mal rasé et ivre à changé. »
    Je te confirme,il en reste…!!! Et fier de l’être…Ha!ha!ha!(bon j’ai arrêté les Tiags depuis 10piges…lol…)
    « Le pays du soleil levant est bien en avance sur nous, et les américains aussi. »
    Les étazuniens aussi!!??!! CA VA PAS NON…????
    nous comparer à ces GROS CONS!!??!!Pas d’accord..!!!! Sur quoi sont-ils en avance à part sur la connerie???
    Et pour ce qui est des législations,homologations etc…pour ma « Big-one »,plus de pneus AR,le 18pouces dans ces dimensions est stoppé en prod depuis + d’1 an,donc,obligation de passer en jante de 900CBR à l’arrière,et de YAM à l’avant…!!!
    C’est le top pour les assurances qui ne payeront bien sur pas en cas de carton,et pourtant,qui a demandé que ces dimensions disparaissent du catalogue…???
    Même malgré moi,je dois rouler « out-law »…
    Alors je ne suis plus à un pot ou une poignée de bourrins en plus…
    Bonne semaine aux frères de la route.

    • will69
      5 octobre 2009 at 12:24

      [ Mode HS ON]

      @ oam.

      La discussion est constructive, et les points de vue diffèrent, tout comme les êtres humains.

      Tu es Out-law, si tu le veux…

      Pourquoi être insultant quant on ne pense pas comme toi ?

      Gros cons les américains ? Ils sont en fait le mélange sans conteste de tous les continents donc des Latinos que nous sommes et des Celtes du nord, des Afro du sud.

      Libre à toi de le penser, mais alors traduit le « Out-Law » qui est outre atlantique, en « hors la loi » qui est bien Franchouillard.

      Bonne semaine à toi aussi.

      [Mode HS OFF]

  7. oam
    5 octobre 2009 at 11:40

    Ne pas confondre règle et dictat,et surtout quand on impose quoi que ce soit,pour parait-il le bien de tous,la moindre des choses est de respecter soi même ces règles,ce qui,peu importe le lieu,le pays ou le continent n’existe pas…!!!(sauf au Tibet,avant l’invasion Chinoise.)
    Charité bien ordonnée commence par soi même…
    Ne fais pas à autrui……
    Etc,etc,etc….
    Mais les moutons besoin d’un chef,aussi pourrit soit-il.
    Et malheureusement l’Anarchie n’est pas pour demain.!!!

  8. will69
    5 octobre 2009 at 11:27

    Pour en revenir aux échappements non conformes, et bruyants…

    Il en va de la mentalité Latine de toujours contester, de ne jamais être d’accord.

    Le pays du soleil levant est bien en avance sur nous, et les américains aussi.

    Toute société (qui se veut ainsi), est faite pour que les gens vivent en harmonie. C’est pour cela qu’il y a des règles.

    Les pots NH sont verbalisés ? Ma foi, cela n’empêche que rarement le conducteur de continuer à rouler ainsi.

    Mais si la moto est sujette au banc de puissance ou que son conducteur à un accident et qu’il y a enquête sur la puissance réelle du véhicule, la musique change, ce n’est plus un tango, ça passe au heavy métal.

    Le véhicule est confisqué, l’amende est très lourde, l’assurance se désengage pour cause de nullité de contrat dûe à une machine non homologuée et non conforme à son cahier des charges…

    Ce n’est plus 500€ de pot que l’on perd, mais bien plus.

    Sans compter que si l’accident est corporel, c’est VOUS qui devez payer pour la victime.

    Vous modifiez votre machine, assumez-en les conséquences.

    Le motard blouson noir / santiags / mal rasé et ivre à changé.

    Tout ceci n’engage que moi, mais peut porter à réfléchir.

    @ +

  9. oam
    5 octobre 2009 at 09:48

    Prévention,sanctions,interdiction,répression,homologation,etc…Vous en avez pas marre qu’on vous dicte votre conduite,qu’on vous montre où et comment marcher,fais pas ci,fais pas ça,et tralali et tralala…J’ai passé l’age des leçons de pseudo morale,et je n’ai pas à pisser là où une bande de gros cons en cravate me l’impose,surtout que ces dit connards ,eux sont les 1ers à bafouer les lois qu’ils nous intimes de respecter.Car le « respect, »(mot récurant depuis quelques posts) se gagne,il ne s’impose pas.Et pour moi une des choses les plus irrespectueuse qui puisse y avoir ,est le : »Faites ce que je dis,pas ce que je fais »!!!
    Attitude partagées par tous les « dirigeants » de ce pays qui part de + en + à droite,mais surtout à droite de l’extrême,voir,comme disait St Coluche, »à la droite d’Hitler »…!!!
    Que chacun d’entre vous respect son voisin comme il l’entend,mais se sentir obligé de prendre des coups de bâtons sur les doigts pour être sensibiliser,non merci,car si le débat est maintenant plus axé sur le respect d’autrui que sur l’utilité mécanique de pots bruyants,les exemples sont innombrable,mais hors sujet.
    Quand au « je fais du bruit pour être remarqué »,que dire dans ce cas de ces gros cons qui se pavanent en SUV pour faire 5km en ville,ou roule en 4×4 gros comme des bétaillères,mais ne sortent jamais du goudron afin de ne pas salir la peinture,si ça ce n’est pas du « m’as tu vu-isme »..!!Bizarrement,ce sont souvent les mêmes qui sont pour la répression et le flicage à outrance,surtout pour « ces voyous à moto qui remontent les files de voitures »…!!!
    Alors arrêtez avec vos cerveaux reptiliens ,les pulsions meurtrières,la testostérone et Cie SVP,on est pas dans un amphi à la Fac.
    Bon et puis pour la peine,je vais gaver mon réservoir avec du polluant surtaxé,et je vais aller bouffer un chouilla mes gommards avant que le soleil ne cogne de trop pour les cuirs.
    Bonne bourre à tous.

    – – –

    Réponse

    Ne politise pas le débat, cela n’a rien à voir.
    Ici, on parle entre motards (enfin, presque toujours), et on cause de se prendre en charge nous-mêmes.
    Rien à faire des politiques, le progrès doit venir de la société civile et de la communauté motarde.
    Ce qui n’empêche pas de réfléchir et de recourir à du conceptuel. Ce n’est pas parce que ça te gonfle que c’est naze.
    Commence par accepter la différence. Le respect commence par un peu de tolérance. C’est ce que t’aurait dit Coluche, avec d’autres mots sans doute.

    • will69
      5 octobre 2009 at 11:18

      Complètement hors sujet d’origine mais une question aux « personnes libres » qui ne veulent être régis par aucune règle :

      Citez moi un continent, un état, une ville en bref une société qui n’est régie par aucune loi ?

      La réponse : Aucune

      Nous sommes des animaux évolués, où à minima s’impose la loi du plus fort.

  10. Le Bescond
    5 octobre 2009 at 08:58

    Ca fait plaisir de voir des motards civiques avec un cortex cérébral. Merci will69.

    Quant à vos amalgames, M. Lecoutre, excusez-moi mais ils commencent à me fatiguer. Qui veut noyer le chien de son voisin l’accuse de la rage. Si j’ai bien compris les sous-entendus, je serais un cul serré partisan de la peine de mort et petit maillon consentant dans la chaîne qui a conduit à la Shoah. C’est insupportable. Ou alors, j’ai mal lu mais, dans ces conditions, pourquoi ces rapprochement douteux ? Je vous ai déjà expliqué pourquoi la comparaison avec la peine de mort était fallacieuse. Et je n’ai jamais dit qu’il fallait sanctionner à tour de bras sans prévention ni éducation. J’ai dit que la prévention n’était pas LA solution et qu’à court terme, la sanction était plus efficace. Mais les deux sont compatibles.

    – – –

    Réponse

    Hé bien, vous voyez qu’on y arrive…
    Désolé, mais jusqu’ici, vous sembliez plutôt partisan d’une répression à 100%.

    Bien sûr que les deux approches sont compatibles et complémentaires. Effectivement, la sanction semble plus efficace à court terme, mais elle ne l’est pas à long terme, la prévention doit prendre le relais.
    Et pour moi (réponse à Oam), la prévention, c’est avant tout l’éducation pour responsabiliser les gens. On n’impose pas, on explique et on fait comprendre pour que la décision vienne des motards eux-mêmes, dans le respect des autres.
    Je persiste à affirmer que c’est la seule solution viable à long terme.

    Quant à mes « amalgames », ils peuvent paraître extrêmes, c’est voulu. Je pousse le raisonnement théorique au bout pour en exposer les défauts.
    Mais il serait erroné de le prendre pour des mises en causes personnelles. Je parle du raisonnement, pas de la personne.
    Dire que votre raisonnement, poussé à son extrême, mène au rétablissement de la peine capitale ou à la persécution des minorités ne signifie pas que vous, en tant que personne, soyez d’extrême-droite, totalitariste et antisémite.
    A votre tour, ne faites pas l’amalgame.

  11. will69
    5 octobre 2009 at 07:56

    Salut les Bikers,

    Tout d’abord, merci pour ce post, qui me fait franchement plaisir.

    Motard en motos (Z400 ; 1100 GSF) puis en scooter (SW400), j’ai toujours roulé avec les pots d’origine.

    Je suis hyper-sensible au bruit, et habite en plus en grosse agglomération (Lyon).

    Il est humain mais enfantin d’être reconnu et surtout d’être vu.

    A l’école c’était (excusez moi mesdames) « hey, regarde, je pisse le plus loin ». Au collège, c’était « regarde, j’ai la plus grande ».

    Maintenant, c’est regardez moi, je passe.

    Il faut pour certains, être visible, ne pas être noyé dans la masse, ne pas faire parti du « peuple ».

    Pour cela, certains font du bruit avec leur moto en changeant l’échappement par un NH.

    Phénomène de société où l’uniformisation fait foi.

    Mais il ne faut pas oublier une chose importante, c’est que nous vieillirons aussi (je l’espère pour tous), et que nous serons un jour ou l’autre amenés à ne plus supporter ce bruit.

    Le respect, n’est pas un mot compris de nos pays latins. Donc on s’en fout de déranger.

    Motard depuis 20 ans, j’ai toujours détesté ces « bruyants » qui pour se faire valoir, montent dans les tours en débrayant, pour passer entre les voitures, faire du gringue aux filles, pour que l’on se retourne à leur passage.

    Pi-toy-able. C’est vrai, ils me font pitié et en plus, ils me dérangent.

    Libre à chacun de faire comme il veut, mais il ne faut pas oublier que « La liberté des uns s’arrête ou commence celle des autres » et « si tu veux qu’on t’épargne, épargne aussi les autres ».

    Le respect n’est pas unilatéral, mais réciproque.

    Bien à vous.

    • cedrick
      30 janvier 2012 at 19:07

      vous me réconciliez avec le monde des motards,une question subsiste pourtant : pourquoi la plupart des motards ne sont pas comme vous???

  12. 2 octobre 2009 at 18:50

    @ Le Bescond

    Les radars ne sont pas là pour faire « de l’éducation » mais uniquement du fric en premier lieu et de la répression en second lieu. Sinon comment expliquer qu’ils sont quasiment toujours positionnés dans des endroits ne présentant pas de danger pour qui que ce soit (par exemple sur des 2×2 voies (ou plus) sans sortie ou entrée à l’approche et en ligne droite…
    Pourquoi ne sont ils pas placés là où ils seraient utiles (à l’approche des écoles ou des lieux fréquentés par de nombreux piétons, à l’approche des virages réellement dangereux, près de tout endroit présentant vraiment un risque même si cela ne s’avère pas financièrement très rentable…
    Ça ne les intéresse pas tout simplement ça ne rapporte pas d’argent (les amendes, les rattrapages de points, repasser son permis…). D’autant qu’il est connu que les radars rapportent à des connaissances (voir famille) des décideurs politiques qui ont décrété leur « utilité ».

  13. Le Bescond
    1 octobre 2009 at 09:41

    Si nous avions affaire uniquement à des gens conscients et responsables sur la route, on pourrait faire de belles campagnes de sensibilisation et siffloter l’antienne de la prévention. On a déjà vu dans le passé ce que ça donnait.

    Aujourd’hui, c’est sanction au menu et, comme par hasard, ça ne dérange que ceux qui transgressent. La solution au problème que vous évoquez est de continuer à mettre plus de radars. Quand il y en aura partout, les turbo-salopards lèveront le pied partout.

    – – –

    Réponse

    Hé non !
    Car le bruit émis par une moto est lié à son régime moteur, et non à sa vitesse.
    Une moto peut rouler à 50 km/h à 10.000 tours/minute et faire un bruit d’enfer si son conducteur joue avec l’embrayage au point de patinage. A l’inverse, on peut rouler à 150 km/h en 6e à régime moyen et cela fait peu de bruit.
    Comme je le disais, si un abruti veut faire du bruit, il y arrivera toujours, même avec des radars tous les 100 mètres…
    La seule solution est donc de lui apprendre que faire du bruit n’amène rien d’autre que de le rendre ridicule et indésirable.

    Quant à dire que la loi, le contrôle et la sanction n’ennuient que ceux qui « transgressent », c’est une pente dangereuse.
    Là aussi, on a vu par le passé ce que ça donnait…
    Sans doute connaissez-vous ce texte écrit à Dachau par Martin Niemöller, arrêté en 1937 par le régime nazi et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen.
    « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.
    Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
    Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.
    Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »
    Une loi est toujours légale, elle n’est pas toujours légitime.
    Sanctionner à tour de bras sans éducation, sans prévention, ne peut mener qu’à la négation des libertés individuelles et au totalitarisme.

  14. Le Bescond
    29 septembre 2009 at 15:38

    COMPARAISON N’EST PAS RAISON

    Je voudrais revenir sur votre comparaison entre la peine de mort et les radars automatiques.

    Disons pour commencer que la peine de mort devait être abolie en France, non pas parce qu’elle était (en effet) inefficace, mais parce qu’elle était indigne d’une civilisation humaine. La peine de mort relève de la barbarie ou, si vous préférez, de ce cerveau reptilien dont je parle plus haut, le même cerveau reptilien qui pousse certains motards à agresser les gens en faisant du bruit gratuitement. Je suis d’accord que les conséquences ne sont pas tout à fait les mêmes mais, ne vous en déplaise, c’est la même partie du cerveau, la plus primitive, qui pousse à faire les deux choses.

    La peine de mort est une sanction radicale qui ne sert pas de leçon aux autres criminels potentiels. Le fait de savoir qu’un assassin s’est fait décapiter ne suffit pas à retenir un autre individu quand il est dans une pulsion de meurtre. Si les radars automatiques ne sanctionnaient que les autres, ils auraient le même effet : à peu près nul. Mais la grande différence entre la peine de mort et les radars automatiques c’est que ces derniers ne sanctionnent pas que votre voisin, ils vous sanctionnent vous. Quand on s’est fait flasher plusieurs fois et qu’on a été sanctionné financièrement, on finit par lever le pied à l’approche d’un radar.

    C’est le principe des doigts dans la prise. Ca ne sert pas à grand-chose de dire à un enfant qu’il ne faut pas mettre les doigts dans la prise. Ca ne sert pas à grand-chose pour un enfant de savoir qu’un autre enfant s’est fait très mal en mettant les doigts dedans. Mais le jour où un enfant se prend une décharge, je vous garantis qu’il n’y revient pas.

    Voilà pourquoi les radars automatiques sont efficaces, contrairement à la peine de mort, et pourquoi la comparaison entre les deux manquait singulièrement de rigueur.

    D’ailleurs, vous le reconnaissez implicitement quand vous écrivez : « La crainte de la sanction n’a jamais empêché un être humain de commettre une bêtise quand il n’est pas en état de réfléchir. » Ce raisonnement fort juste s’applique très bien à la peine de mort. Mais pas aux radars automatiques. Car, dans ce dernier cas, il n’y a pas « crainte » de la sanction, il y a sanction, bien réelle et bien trébuchante.

    – – –

    Réponse

    Oui, il y a sanction, mais seulement en cas de « flash »…
    Vous l’écrivez vous-même : « Quand on s’est fait flasher plusieurs fois et qu’on a été sanctionné financièrement, on finit par lever le pied à l’approche d’un radar ».
    A l’approche d’un radar et seulement à l’approche du radar. Pas avant, pas après.
    C’est ça que vous appelez une éducation ??
    Cette politique de répression ponctuelle centrée uniquement sur le contrôle-sanction automatisé de la vitesse ne revêt aucune efficacité réelle à long terme.

  15. William
    27 septembre 2009 at 10:57

    Je pense qu’il faut dépassionner le débat. Le sujet initial étant le bruit d’un pot d’échappement il faut juste se dire que le bruit ne fait pas tout et qu’il faut faire attention aux autres sans (trop) leur casser les oreilles. Pour le reste, c’est valable avec ou sans pot d’échappement bruyant.

    Donc bonne route à toutes et à tous et restez prudent !

  16. oam
    27 septembre 2009 at 10:31

    Du soleil et des potes,une bécane et des virolos…elle est pas belle la vie???

  17. Le Bescond
    27 septembre 2009 at 10:15

    Quand vous écrivez que personne ne prend le volant en se disant « aujourd’hui, je vais tuer quelqu’un sur la route », vous contribuez à déculpabiliser tous les irresponsables qui prennent le volant ivres, qui téléphonent au volant ou qui vont trop vite. C’est du pousse-au-crime. Savez-vous, Monsieur, que nous avons un inconscient ? Heureusement, les tribunaux, eux, commencent à le savoir. Le fait de ne pas avoir l’intention consciente de tuer ne dispense personne de faire attention et/ou de s’occuper de ses motivations inconscientes.

    Vous l’aurez compris, votre théorisation de l’inefficacité de la sanction ne me convainc nullement. La sanction existe dans la nature, pas seulement dans les sociétés. Quand on sort nu dans un vent glacial et qu’on attrape un rhume, on est sanctionné. Et la fois suivante, on se couvre. Quand un oiseau avale une baie toxique, il est sanctionné. La fois suivante, il fait attention.

    Tout ce qui m’intéresse à propos des radars automatiques, c’est :
    1- qu’ils ont contribué à baisser la mortalité et l’accidentalité sur la route, à défaut d’en être les seuls et uniques responsables,
    2- qu’ils ne m’empêchent pas d’utiliser ma voiture. Je n’ai jamais été flashé depuis 2003 et je ne me sens pas du tout contraint.

    En ce qui concerne la question du pénis, Oam, puis-je vous suggérer de l’interpréter de façon symbolique ? Je sais pertinemment que la culture de la testostérone n’est pas exclusivement masculine. On trouve des Margaret Thatcher dans tous les domaines : des femmes culturistes, des femmes soldats, des femmes traders, des joueuses de rugby, etc. Je comprends par ailleurs que la compagne d’un motard soit tout excitée quand son homme fait vrombir son engin. Tout cela relève du cerveau reptilien. Même si les femmes en ont un, je suis persuadé que l’immense majorité des motards qui se rabaissent à nous casser les oreilles sont des hommes.

    Pour finir, une anecdote. Un jour, je marchais dans la rue, au milieu des bruits normaux de la ville. Avais-je le cul serré ? Je ne crois pas. Soudain, est arrivée une moto très bruyante. Franchement pénible. Je me suis retourné. Je n’ai fait aucun signe belliqueux, je n’ai rien dit. Je me suis juste retourné. Le motard m’a vu. Il a compris qu’il me gênait. Savez-vous ce qu’il a fait ? Au lieu de ralentir – je ne parle même pas de présenter ses excuses pour l’agression – , il est parti sur une roue en faisant encore plus de bruit. Si vous croyez, Monsieur Lecoutre, que ce genre de primate va changer et de pot et d’attitude après avoir lu votre article, vous êtes bien naïf.

    – – –

    Réponse

    Je ne répondrai qu’au dernier paragraphe car le reste relève du débat d’opinion.
    Non, je ne suis pas naïf au point de croire qu’un seul article va soudainement provoquer une vague de prise de conscience de tous les motards bruyants. Mais vous vous trompez de cible. Cet article ne s’adresse pas aux motards qui veulent faire du bruit, mais plutôt à ceux qui s’interrogent, qui pensent pouvoir gagner quelque chose sur le comportement moteur en changeant le pot.

    Rien ou presque ne pourra influer sur un abruti qui a décidé de faire du bruit.
    Par contre, il est possible d’informer le motard qui pense que mettre un pot adaptable relève de l’obligation pour avoir une « bonne » moto.

  18. oam
    26 septembre 2009 at 10:43

    « Sauf peut-être sur un point. Arriver à convaincre les abrutis qui prennent leur pot d’échappement comme le prolongement de LEUR PENIS que le bruit est dépassé, c’est loin d’être gagné. »
    Et pour les Nanas ça se passe comment…????
    Bon W.End et gaffes aux caisseux les enfants…

  19. William
    26 septembre 2009 at 10:28

    Bonjour,
    je découvre votre blog (via une recherche sur Google concernant le casque Schuberth S1 pro, pour la petite histoire) et je viens de lire votre article sur le thème du pot d’échappement.
    Pour ma part, j’ai acheté il y a 2 ans un pot Leo Vince titane homologué car plus joli (à mon sens) et plus ronflant sans pour autant être assourdissant pour moi et les gens que je croise.
    Il m’arrive de temps en temps de faire sauter la chicane que je peux d’ailleurs remettre à volonté (une vis suffit), j’ai constaté que, bien qu’évidemment plus bruyant, le bruit reste cependant assez contenu. Soucieux de ne pas me faire choper par les forces de l’ordre (ce qui serait de bonne guerre après tout) et aussi de ne pas trop gêner les autres personnes, j’arrive à rouler « en sourdine » en adaptant le régime moteur selon la situation. Ca passe relativement bien et je n’ai pas encore été contrôlé par la Police. J’apprécie le silence relatif d’un pot chicané mais aussi le bruit sympa et l’allonge à l’accélèration qu’un pot déchicanné apporte. Comme beaucoup je cherche le côté ludique sans pour autant attirer les foudres de la Loi.

    PS : Bravo pour ce site très intéressant.

  20. Le Bescond
    22 septembre 2009 at 22:22

    Excellent article. Bravo et merci.

    Je ne suis absolument pas motard. Je n’ai jamais conduit une moto de ma vie. En revanche, je fais partie des humains qui ne supportent pas le bruit émis par la plupart des motos. Vous avez raison sur tout.

    Sauf peut-être sur un point. Arriver à convaincre les abrutis qui prennent leur pot d’échappement comme le prolongement de leur pénis que le bruit est dépassé, c’est loin d’être gagné.

    Je pense que plus de contrôles de niveau sonore de la part des gendarmes aiderait à faire passer le message. Comme les radars qui seuls ont réussi à faire baisser la violence routière.

    – – –

    Réponse

    Votre commentaire est intéressant, à plus d’un titre.

    Tout d’abord, inutile de me remercier. Je n’écris pas pour faire plaisir ou pour rendre service à qui que ce soit, si ce n’est à moi-même. J’écris ce que je pense et j’essaie de l’expliquer du mieux possible à ceux qui veulent bien me lire.

    Comme vous le dites, « la plupart des motos » font beaucoup de bruit. Toutes en font, plus ou moins. Mais un certain nombre émet un son qui reste supportable par « la plupart » des gens. Il y aura toujours des « abrutis » pour vouloir faire plus de bruit que les autres. De même qu’il y aura toujours des « culs serrés » qui ne voudraient entendre que le bruit du vent. De même qu’il y aura toujours des égocentriques qui tolèrent fort bien le bruit que eux-mêmes font, mais ne supportent pas celui des autres.

    En revanche, je ne suis pas sûr du tout du rôle éducatif de la répression. Je reste même certain du contraire.
    Accroître les contrôles des forces de l’ordre au détriment de toute autre mesure ne ferait qu’envoyer un signal politico-médiatique à la populace bien pensante.
    Exactement comme avec les radars fixes, et cela a d’ailleurs fort bien fonctionné, en tout cas sur vous.

    La « violence routière » n’existe pas. C’est une vue de l’esprit. Les gens n’ont pas des accidents parce qu’ils sont violents, mais parce qu’ils sont imprudents, voire inconscients. Il n’y a pas d’un côté les méchants délinquants routiers qui font exprès de tuer les gentilles victimes qui n’avaient rien demandé de l’autre côté.
    De la même façon que l’on dit « guns don’t kill people, people kill people », ce n’est pas « la route » qui tue les gens.
    Dans la très grande majorité des cas, c’est un conducteur qui commet une imprudence et un autre conducteur qui ne voit pas cette imprudence ou ne réagit pas assez vite ou d’une mauvaise façon.
    Personne ne prend le volant en se disant « aujourd’hui, je vais tuer quelqu’un sur la route »…

    Parler de violence routière et penser que la répression va seule tout résoudre, c’est exactement comme penser que la peine de mort permet d’éviter les crimes passionnels ou pulsionnels.
    La crainte de la sanction n’a jamais empêché un être humain de commettre une bêtise quand il n’est pas en état de réfléchir.

    Par ailleurs, tous les spécialistes de la sécurité routière vous diront que la multiplication des radars fixes n’a jamais fait baisser la mortalité routière à elle seule. Elle n’a joué qu’à la marge.
    Regardez les statistiques et vous verrez que le nombre de morts sur les routes françaises avait commencé à baisser AVANT l’implantation des radars fixes en 2002.
    La baisse de la mortalité routière est multi-factorielle, due autant à l’amélioration de la sécurité active et passive des voitures, de la qualité du réseau routier, et surtout de la modification du comportement des automobilistes sur la vitesse et sur l’alcool, suite à une prise de conscience suscitée en partie par la médiatisation des radars.

    C’est l’atmosphère, l’image créée par les radars qui a fait baisser la vitesse moyenne des usagers français, donc le nombre de tués.
    Mais le nombre d’accidents n’a lui pas baissé au niveau national, il a même augmenté, ainsi que le nombre de blessés. On a toujours autant d’accidents, mais moins graves.
    Simplement, la communication des pouvoirs publics ne porte que sur la mortalité, pas sur l’accidentalité.

    Si on veut faire baisser durablement le nombre d’accidents et d’infractions en général, y compris à la législation sur le bruit, cela ne pourra se faire que par la prévention, l’éducation, la sensibilisation, la formation.

    Un motard choisit de circuler avec un pot non homologué à cause de ce qu’on appelle en psycho-sociologie ses « représentations ».
    Les représentations sociales sont composées d’éléments divers : ce qu’on appelle les « attitudes », opinions, croyances, valeurs, idéologies, etc.
    Ces représentations sont un savoir de sens commun, des connaissances socialement élaborées, concourant à la construction d’une réalité commune et spécifique d’un groupe social.
    1. Savoir de sens commun, par opposition au savoir scientifique : les représentations sociales déforment la réalité scientifique des faits ;
    2. Ces connaissances permettent aux sujets de gérer la réalité (ce qu’il faut faire, comprendre…) ;
    3. Socialement élaborées : elles sont construites en commun par relais social, les individus se transmettent les connaissances ;
    4. Concourant à la construction d’une réalité commune: l’ensemble des individus du groupe aura la même image de l’objet ;
    5. Spécifique d’un groupe social : on ne met en évidence une représentation sociale que par rapport à un groupe concerné, la représentation sociale qu’il a est liée à un ensemble de pré-acquis du groupe (histoire, évolution).

    Ici, une certaine partie de la population motarde possède une représentation de la moto indissociable de la notion de bruit.
    La réalité historique nous démontre depuis 5.000 ans que l’on n’a jamais fait changer des représentations sociales par la seule coercition.

  21. 17 septembre 2009 at 16:55

    Bonjour,

    Incroyable la qualité de ton article, chapeau !

    Je suis relativement d’accord.

    C’est vrai que dans certains forums, on peut lire  » Parce que c’est plus sûr » alors que même avec des pots non homologués full barouf, je ne l’entendrais pas dans ma voiture si je mets la musique à fond :p

  22. Maxime
    15 septembre 2009 at 16:57

    C’est pas bientôt fini les Vampes !!!

    • oam
      15 septembre 2009 at 17:10

      Tiens Giselle,vous voyez t’y ça,y paraitrai qu’on agace…Si on peut même pu parler chiffons main’nant…!!!
      Pourtant c' »est de discutaille d’intérêt public la BONNE bière,mais comme on l’a dit plus haut,l’esprit motard se barre un peu plus chaque jour…
      Ha!ha!ha!

  23. oam
    15 septembre 2009 at 13:22

    Haaa!!!!! je vois qu’on parle le même langage,mais je ne bois déjà que de la Belge,ou presque(la meilleur à mon goût…),car je ne cheche pas l’effet,mais que la saveur,de plus je parlais de bière,je ne vois donc pas ce que viens faire la pisse,pardon la Kro la dedans…lol…pourquoi pas de la Heinekein aussi pendant qu’on y est…????https://s-ssl.wordpress.com/wp-includes/images/smilies/icon_biggrin.gif

  24. oam
    15 septembre 2009 at 12:52

    Et t’es sur que ça marche pas avec la biere??
    50cl+50cl=53cl…non…???Merde dommage…parce que ça pourrai donner ensuite :0,50mg+0,50mg=0,53mg,et HOP…Dans l’cul les condés…!!!!Ha!ha!ha!!!
    Allez,au taf,c’est l’heure…!!!

    • Bla
      15 septembre 2009 at 13:03

      Ah, pour la bière, c’est simple : t’en prends des bonnes (genre trapistes, à plus de 10°), du coup, ça monte vite, tu sens mieux les effets, du coup, t’en prends moins, et c’est beaucoup moins pousse-au-crime que les packs de Kro 😀

  25. Bla
    15 septembre 2009 at 12:36

    Salut,

    Juste pour préciser deux-trois choses sur un mythe urbain mal perçu : non ! la sensation de bruit perçu ne double pas tous les 3dB. C’est l’intensité acoustique en échelle linéaire (linéaire, pour l’intensité, par opposition à logaritmique, quand bien même l’intensité est elle même quadratique, par rapport aux pression et vitesse acoustique ; oui, je sais, c’est du blabla d’ingénieur, et pour cause 😉 qui double tous les 3dB (10*log10(2*I/I)=3).

    Cependant, notre oreille ne réagit pas linéairement : doublons l’intensité acoustique, elle ne verra presque aucune différence. Ex : en superposant deux sons identiques de 50dB(A), on aura juste l’impression que le volume augmente de 6% ((53-50)/50=6%).
    Non, en augmentant de 3dB(A) (à compter que le spectre fréquentiel reste le même), on ne doublera pas le niveau sonore ressenti : même à 100dB(A) (très bruyant), face à 103dB(A), le ressenti ne variera que de 3%. Un exemple pour se convaincre ? Un violon, ça joue assez fort. Pourtant, deux violons en duo ne changent pour ainsi dire pas le volume perçu (tout au plus le contenu fréquentiel, à cause de petites différences d’harmoniques, de réflexions, d’imperfections, qui donnent du charme) : allez donc vérifier ça à un concert 😉

    En revanche, pour doubler l’intensité acoustique (proportionnelle au carré de la pression acoustique), il faut multiplier la pression par racine de 2 (2^0,5=1,4). Et ainsi, pour 3dB(A) de plus, pour lesquels on va à peine entendre la différence (pas plus de quelques %), on appuye (sens physique de la pression) 40% plus fort sur le tympan : et c’est là qu’est le danger.

    Le danger, c’est que pour une augmentation toute relative du son perçu, le tympan morfle beaucoup beaucoup beaucoup (mettons, de dix à trente fois) plus que notre système nerveux ne nous permet de nous en rendre compte. Donc, le mythe urbain du « 3db c’deux fois plus fort » : non, pas au ressenti, juste sur le tympan, et c’est là le problème, c’est piégeux et pousse-à-l’acouphène.

    Par contre, certes, comme tu l’as fait remarquer, changer de pot modifie le contenu fréquentiel, et, sans forcément partir dans du full-barouf, permet d’avoir un son plus agréable (ou dérangeant, c’est selon :p ; en tout cas, différent). Sinon, juste un avis perso : un autre intérêt à changer le pot est aussi de changer de matière pour moins avoir l’impression d’être un oeuf qui cuit. Par exemple, sur Ducat, entre le stock et le Termi en titane (en restant dans l’homologué), niveau températures, ça change tout – niveau porte-monnaie, aussi 😉

    • oam
      15 septembre 2009 at 12:41

      Et 2 Aspirines pour la six,…2…!!!
      Ouf,vers la fin ça va mieux…lol…

      • Bla
        15 septembre 2009 at 12:43

        Bah, oui, c’compliqué, l’acoustique. Le problème y étant entre autres que 50dB+50dB=53dB, et pas 100dB, d’où les mythes urbains 😀

  26. oam
    14 septembre 2009 at 08:55

    Completement ok avec toi Steph,mais il est vrai qu’en plus le look custom attire plus l’oeil des passants et autres usagers de la route que les roadsters ou sportives,rare sont ceux qui passent devant une HD sans dire « Ho!! elle est belle… »!! Et peut importe les Db qu’elle sort.J’ai roulé moi aussi en « Cubota, »oupssss!!! pardon,en big twin,1 sumo de 95 look perso-perso,et bien sur les drag-pipes ont été la 1ere des modif…Puis plein d’autres pieces ont suivi,(pas moyen pour moi de rouler avec une bécane d’origine),puis enfin on me l’a tirée.SNIFFF..!!!Tout ça pour dire qu’en effet,son bruit n’a apriori jamais gené mes voisin.Comme quoi l’ésthétique peut dissimuler le bruit dirait-on….??!!?? lol…Mais je pense plutôt qu’un chopper,ou custum style est plus synonyme de roule cool et balades que de vitesse ,et de « je déboule de partout en ville au cul des caisses »,ce qui peut aider à faire passer la pilule.En même temps,du « crazy street » en sumo…
    voila c’etait mon point de vue du lundi…
    Bonne semaine à tous.

  27. steph
    14 septembre 2009 at 05:49

    salut a tous,ben c’est juste pour vous dire qu’en belgique(ou je vis)on se fait mois chier!! Pour ma part j’ai un gros twin 1500cc et je lui ai mis direct
    deux drag pipe chromé vide,je fais un bruit de malade mais je me traine pas en ville la plupart de mes potes idem! T’as deja entendu un gros twin?
    Ca fais un bruit super et tu montes pas dans les tours avec se genre de becane tu peux me croire
    les gens apprecient bcp plus ce genre de comportement que la plupart des hyper sport qui
    roulent (parfois bien vite)entre les caisses dans une aglo! Alors pour moi t’as ceux qui font du bruit
    pour croire que… et t’as ceux qui aiment leur mecanique!!! Meme si ca fait chier bobone rien a foutre jamais je mettrai mes pots d’origine la plupart des raleurs habitraient dans un bois
    ils arriveraient a s’engeuler avec les oiseaux sous pretexte qu’ils gazouillent trop fort!! mais je rassure tout le monde je vais pas faire des frayeurs aux gens en mettant des gros coups de gaz dans leur dos c’est plutot papy qui me fait tres peur quand il se ballade a 50 sur une natio!!!
    Sur ce grand V a tous restez prudent!

  28. Adibou
    29 août 2009 at 21:22

    Juste pour vous prévenir que j’ai pris votre article pour le mettre sur un forum de motard ( 125 ) en précisant que c’est vous qui l’aviez écrit. L’adresse de votre superbe site y figure donc. Et j’ai aussi mis votre parcours professionnel !

    voilà le lien de mon post : http://www.forum-roadsport125.fr/t2118-Un-nouveau-pot-sert-il-vraiment.htm#p49348

    Un petit peu de pub pour vous ! 😉

    Au plaisir de vous relire !

    – – –

    Réponse

    Merci pour la pub, même si ça ne me rapporte rien.
    Mais au moins, cela permettra d’enrichir le débat et de faire réfléchir le plus grand nombre possible.

  29. richard
    27 août 2009 at 16:18

    d’accord avec toi tout ce meurt dommage

    moi aussi ,je fais signe je trouve ça sympa mis comme tu le dis en cas de panne ,pas beaucoup d’aide

    • piston-qui-chante
      27 août 2009 at 22:24

      je suis une fois de plus d’accord avec oam.
      J’ai moi même eu un 125 a mes 16 ans (mais un 2T débridé pas une de ces chiottes 4T). Je saluais, on me saluais presque toujours. Je me faisais des sueurs froides avec mon pneu de 150, me baladais avec mon bidon d’huile… MAIS J’ETAIS UN MOTARD.

      Le motard c’est un camarade qui te fait le V, s’arréte quand il voit un autre meulard en panne, tire des bourres avec les motards qu’il croise…
      Bref un mec qui a le feu sacré de la moto.

      Rien a voir avec les scootb*tes et les caisseux en 125 qui n’ont apris a rouler nulle part.

      – – –

      Réponse

      Le débat dévie…
      Le sujet n’est pas de dire qui est un vrai motard, ce qui fait ou ne fait pas un motard.
      Ce serait un débat sans fin qui se poursuit déjà depuis des années sur tous les forums sans que personne ne trouve la réponse.

      • Kostik
        6 octobre 2009 at 14:30

        @Piston-qui-chante-faux
        Ca fait de la peine ta façon de concevoir l’esprit motard. Quand je suis sur mon scoot, la plupart des motards oublient de me saluer, alors qu’ils prennent des risques pour me saluer quand je suis sur ma moto et pourtant je suis le même; alors faut arrêter de te masturber le cerveau avec l’esprit motard.

        Quand esprit motard est synonyme de sectarisme, ça se confond vite avec esprit connard. Pour moi, la solidarité et le respect DOIVENT s’exprimer entre tous les humains, qu’ils soient en vélo, en bécane, en scoot, en bagnole, à pied ou en chaise roulante. Ce n’est pas et ça n’a jamais été le véhicule qui fait l’Homme.

        Qu’on se salue entre motards, c’est très bien, mais pourquoi snober les autres usagers de la route, ou pire les considérer comme des dangers, comme le fait Oam avec une irresponsabilité affligeante (cf plus bas « gaffe aux caisseux », comme si c’étaient des chicanes mobile pour motard en manque de Playstation) ? Pourquoi un motard s’arrête pour un autre motard et pas pour quelqu’un qui a crevé un pneu avec sa BAR?

        BORDEL LES GARS (et les filles) NOUS SOMMES TOUS DES MOTARD(e)S EN PUISSANCE !!

        Quant aux caisseux qui n’ont appris à rouler nulle part avec leur 125, c’est parce que la législation le leur permet. Donc c’est la faute à la législation et pas des gens. Et puis ton argument c’est nawak, parce que des cons qui roulent n’importe comment, yen a partout y compris parmi ceux qui ont « appris à rouler quelque part » (autrement dit avec un permis A dans la poche), et ce ne sont pas les derniers (des cons).

        En fait, mon pote, je crois que toi, oam et tes potes, vous avez le melon et des œillères en prime, et vous vous permettez d’émettre des jugements à 2 balles sur ceux qui ne font pas partie de « votre » monde?? Faut redescendre sur terre les gars, c’est une honte de défendre l’esprit motard quand on a une mentalité comme ça.

        Désolé, Fab, mais y’a des fois, faut que ça sorte. Il arrive un moment où seule la révolte peut parvenir à endiguer la médiocrité humaine. Bravo pour ton article et plus généralement pour ton blog. Si ça pouvait mettre du plomb dans la tête à certains…
        CQFD

  30. oam
    27 août 2009 at 16:14

    PS: Peut m’importe que celui qui me coucoute soit en 125 ou + gros,la moindre des choses pour moi quand on me salut(à part les S.A.M),est de répondre.Je vois même des momes sur des « pisse-feu » qui me salut,et il m’est arrivé + d’une fois de m’arreter pour aider une 50cc,ou 125 en galère,alors que moi même en panne au bord de la route me suis fait toiser par 90% des « gros cubes » qui passaient,comme quoi l’esprit motard n’a plus rien à voir avec la cylindrée…
    Et bizarement,souvent des BM,gros trails routiers,et autres gold wind(si on peut dire moto dans ce dernier cas de figure…lol…)
    Et oui,comme quoi tout ce meurt,ou presque…

  31. oam
    27 août 2009 at 15:38

    Ave tous le monde,bon c’est parti pour mon post.
    Je tente quelques réponses ,bonnes ou non,à savoir: 1:Richard,pourquoi pas de salut aux tasses?oupsss…pardon aux 125cc(contenance d’une tasse à café),car pas de plateau,et autres épreuves (entre autre,ce qui peut faire la différence),les 125tistes sont souvent des caisseux qui cherchent le coté pratique du 2 roues pour aller bosser.Ceci dit,rare sont ceux qui « coucoutent » les « T-Max »,alors que ce sont des 500…En même temps passer le permis A pour rouler en scotaire…??!!??Enfin libre à chacun.Dans les 70’s,on trouvait les même « conflits » entre Européennes et Nippones.(et en passant,le bruit est peut être interdit,mais n’oublions pas que les interdits sont fait pour être bravés…avis perso)Surtout quand ils sont imposés par des gros cons qui eux sont completement au dessus de toutes ces interdictions…!!!
    2:Qui peut donner une définition crédible du groupe des “motards” dont vous vous réclamez?
    Moi je suis tenté de dire que tu fais de la moto parce que ça te vient des tripes,ou juste par ce que c’est + pratique pour aller bosser(l’été),ce qui peut diferencier 1 motard d’un caisseux en 2 roues,Comme le dit Ipon,passion ou juste coté pratique.
    Et pour finir,la vie est trop courte pour se la laisser dicter par une bandes d’incompétants qui se croient au dessus de tout et de tous,qu’ils soient en costard/cravatte,ou en bleu façon gardiens de zoo.
    Gaffes à vous,et aux flaques de gazol…

    • Icon
      27 août 2009 at 15:45

      +1 avec Oam. Tu le sens en toi, ça vient de l’intérieur. Je dirais aussi qu’un motard, qu’il se déplace à pieds, en voiture (oui oui, cela peut arriver) ou en avion, au fond de lui il reste un motard.
      P.S. c’est Icon et pas Ipon ^^

    • Richard
      27 août 2009 at 15:47

      j’ai fais du plateau pas beaucoup 3 hures ,je ne voulais pas partir en 125 sans base de conduite

      une 125 car pour le moment mon boulot est critique ils nous parles de licenciement pour Fevrier

      moi ma petite moto me sert pour de belle ballade
      et pour le boulot et j en suis bien content

      apres je verais bien ce que avenir me reserve

  32. Michel
    27 août 2009 at 15:02

    Comment faire du bruit (oui, mais nous on fait du beau bruit) et comment ne pas en pâtir soi-même (insonorisation des casques, utilisation de bouchons d’oreilles) ?

    Facile de se prendre pour un héros (ou un pilote) et de se cacher derrière ses phantasmes en pensant qu’ils sont partagés par tout un groupe. (voir les articles de François Oudin)

    Qui peut donner une définition crédible du groupe des « motards » dont vous vous réclamez?

    Pour ma part, je me contente de faire de la moto.

    Je me déplace aussi à pieds, en voiture, en vélo, en patins à roulettes, en planche à voile, en pédalo, …etc. et je ne me sens ni plus ni moins solidaire des pratiquants de ces disciplines que de ceux que vous appelez « motards ».

    • Icon
      27 août 2009 at 15:12

      Je pense que c’est justement quand tu te sens plus solidaires des autres « usagers de la moto » que tu commence à faire partie de ce qu’on appelle les motards. Après comme je le dis, il y a ceux qui le font par passion et ceux qui utilisent la moto juste pour se déplacer.

  33. richard
    27 août 2009 at 10:53

    d’accord avec toi le bruit pour faire quoi la frime alors que nous sommes tous a la même enseigne
    le bruit est interdit

    Moi ,il y a une autre question qui me trottine
    pourquoi nous conducteur de 125 cbf pour ma parts ne sommes pas toujours apprécié par les gros cube alors que par le passer il fallait le permis pour les conduire ?

    si quelqu un pouvai me repondre merci

    – – –

    Réponse

    Ce n’est pas le sujet, ni de l’article, ni du débat…
    Certains motards méprisent les plus petites cylindrées qu’eux. Tu trouveras toujours des cons pour se la péter parce qu’ils roulent en 1000 cm3 et cracher sur les 500, et je ne te parle même pas des 125 !
    D’autres considèrent que les seuls vrais motards sont ceux qui passent le permis moto. Or depuis 1996, on peut rouler en 125 avec seulement le permis auto.
    Du coup, les motos 125 se sont démocratisées, généralisées, surtout dans les grandes agglomérations et on a vu arriver des utilisateurs de motos 125 qui n’ont pas du tout « l’esprit motard » tel qu’il est revendiqué par certains.
    Personne n’aime avoir peur. Un motard en ville est déjà tellement stressé par tous les dangers qui l’entourent qu’il n’aime pas devoir côtoyer d’autres deux-roues qui ne font pas attention et le mettent plus encore en danger. La peur (de se faire rentrer dedans) engendre l’agressivité.

    • Maxime
      27 août 2009 at 12:55

      Permis A en poche, il y a déjà des « guerres » de marques, de styles (GT/sportive par exemple), de cylindrées (500cc / 1300cc par exemple) alors les 125 ….

      Pauvre de nous …

      – – –

      Réponse

      Ouaip, pas cool…
      Mais je pisse quand même sur les FJR !
      😉

      • Maxime
        8 septembre 2009 at 13:35

        Qu’est ce que je te disais Richard … 😉
        Y a pas plus hautain qu’un BMiste surtout ceux avec des échafaudages à roulettes 😀

  34. piston-qui-chante
    20 août 2009 at 21:13

    Je suis assez d’accord avec oam.
    Je suis peut-être un « jeune con » tout ça, qui e*merde les pt’ites vieilles le matin (et encore un ixil titane de pauvre sur un svs, méme déchicané c’est pas ce qu’il y a de pire),
    Mais qu’on régle le probléme du beauf en 4×4 full pare-buffles en plein paname, les pt’its vieux sourds et aveugles qui peuvent encore conduire sans visite médicale et j’en passe… ah tiens c’est drôle c’est a peu de choses prés l’éléctorat proche du gouvernement en place…

    J’ai pas de permis B, la moto pour moi c’est tout les jours (et quel plaisir malgré ces désagréments) et du danger y’en a partout tout le temps, un pote à moi est mort quasi décapité à cause d’une flaque d’essence laissée par un caisseux dans un rond point. Y’a vraiment des choses plus urgentes que de nous les casser pour quelques DB qui incomodent les petits bourgeois, comme éduquer les gens en BAR, réfléchir sur les infrastructures.

    quand à l’exemple du mec avec la ligne akra a 1000€ (et sûrement la moto qui va avec aussi), a mon avis il a les moyens de se payer une combarde
    Sinon malgré le coté réac’ grincheux (a pas prendre mal hein) de l’article on y trouve des infos interessantes.
    J’y ajouterais qu’il est ESSENTIEL de régler aprés le déchicanage du pot les carbus/injection c’est HYPER IMPORTANT pour pas perdre de puissance/couple et aussi pour la fiabilité (regarder ses bougies permet de déceler un tel probléme).
    V à tous

    – – –

    Réponse

    L’argument classique et rebattu qui dit « les autres d’abord, je suivrai » n’a jamais résolu quoi que ce soit.
    C’est trop facile.

    Oui, c’est vrai, il y a des « problèmes » plus importants. Ce site en parle, dans d’autres articles.
    Mais ce serait vraiment trop facile, puéril et irresponsable de rejeter toujours la faute sur les autres, d’attendre toujours que les autres donnent l’exemple. C’est comme attendre que tout tombe du ciel tout cuit.

    Il y a un ENORME boulot à faire pour la sécurité des motards sur la route.
    Si par miracle les pouvoirs publics se décidaient enfin à bouger dans le bon sens, il faudrait encore des années, des générations avant d’arriver à un résultat digne de nos espoirs.
    Alors, plutôt que d’attendre tout de l’Etat comme de pauvres petits assistés, plutôt que de nous plaindre, de râler en vain chacun dans son coin comme de bons Français, pourquoi ne pas donner l’exemple ?
    Nous prendre en main, de notre propre initiative, sans attendre qu’on nous le demande ou qu’on nous y force.
    Faire bouger les choses, chacun à notre niveau.
    Penser aux autres.

    Est-ce un si gros sacrifice que de renoncer à un pot bruyant ?
    Qu’est-ce que cela coûte, en réalité, en vérité ?

    Je ne suis pas un réac’ grincheux. Je suis un incorrigible optimiste qui croit encore un peu à la nature humaine et à la possibilité de l’améliorer.
    Et des fois, c’est dur de rester optimiste !

    – – –

    Je comprends ton point de vue aussi, bien qu’on ne sauvera (malheuresement) pas de vies en remettant des chicanes à nos pots.
    On doit ou on devrait tous agir (et là je parles de maniére générale bien au dela des pots) mais le risque inhérant aux meules sera toujours là, si on ne l’acceptait pas on roulerait tous en tupperware.

    Alors à nous de s’équiper, de piloter de maniére responsable… Mais la question des pots ne touche que tres peu à la sécurité; ca atteint le confort des petits bourgeois à la limite…

    En tout cas c’est bien de pouvoir avoir un débat là dessus, le site en général est pas mal malgré le ton un peu moralisateur.

    V et bonne route.

    • Icon
      21 août 2009 at 15:26

      Bonjour à toutes et à tous.

      Cela fait un moment que suis le débat et je voulais y apporter mon avis aussi personnel qu’il soit.

      Tout d’abord je suis venus à la moto pour les mêmes raisons que Oam et je ne comprends que trop bien son point de vue ainsi que celui du Piston-qui-chante.

      Maintenant je suis le premier à dire que l’excuse de « les autres font pires alors foutez moi la paix » est assez puérile.

      Mais là n’est pas le cœur du débat. Ce qui me gène un peu dans l’article c’est que j’ai l’impression que le fait de changer de pot est automatiquement assimilé à une pratique quasi-criminelle, absurde et égoïste. Or c’est bien le comportement qui plus en cause que le pot en lui même. Comme David a très souligné c’est le comportement abusif de certaines personnes qui est nuisible. Ceux qui passent 10 fois sous les fenêtres d’une maison à 3h du mat. Ceux qui font hurler le moteur ( même à froid parfois, preuve d’un manque de respect non seulement pour les autres mais aussi pour la mécanique ) le matin devant les immeubles etc etc. Je pense que des exemples comme ceux-là tout le monde connait.

      Maintenant je suis on ne peut plus d’accord avec Jano sur le coté esthétique qu’apporte un pot. Cela permet aussi d’apporter une sonorité qu’on juge plus adéquate pour sa moto. Et oui cela permet de se faire un plaisir d’enfer ! Et quand Jano disait qu’il avait les moyens de se l’offrir je ne pense pas que c’était le côté « J’ai l’argent je fais ce que je veux et je vous en… !! », je pense que c’est plus un rêve qui devient accessible alors pourquoi s’en priver ? Pour certains c’est conduire une Ferrari, pour nous c’est la moto avec une sonorité qu’on aime. Heureusement pour nous les motards notre rêve est plus accessible que l’acquisition d’une Ferrari.

      Personnellement j’ai changé de pot sur ma Z 750 pour 3 raisons : l’esthétique (noir carbone pour une Z noire), la sonorité et aussi pour me différencier. Un point qui pour moi a toute son importance car je n’ai pas envie d’avoir la même moto que tout le monde et même si les changements apportés sur ma moto ne sont pas légion c’est MA moto à moi et je la reconnais parmi toutes les autres !

      Mais est-ce que mon nouveau pot à fait hurler de peur des enfants sur la route ? Réveillé des familles entières en pleine nuit ? Non !!! Parce qu’un pot c’est un outil et comme tout outil bien utilisé il ne nuit à personne. J’ai toujours respecté l’environnement publique autour de moi, je n’ai jamais fait hurler mon moteur en pleine nuit en ville et je n’ai pas fais de burns en face d’une école primaire. Par contre oui je me suis fais super plaisir lors de ballades dans les montagnes, ou dans la campagne isolée. J’ai apprécié le chant de mon pot à chaque instant que ce soit en ballade sportive ou juste au feu rouge au point mort (sans qu’il est derangé la moindre personne).

      Alors pour conclure je dirais que c’est pas tellement que nous les motards on s’estime supérieurs aux autres usagers de la route et qu’on veuille imposer notre loi. Pour beaucoup d’entre nous la moto c’est la liberté les cheveux dans le vent (même si j’ai la coupe Barthez) et cette liberté elle réside aussi dans le fait qu’on nous laisse mettre les pots qu’on veux ! Car après tout ce n’est pas le pot qui dérange c’est la manière d’utilisation. Et je peux garantir qu’un mec qui veux faire du bruit, fera plus de boucan avec une moto 100% stock que 10 mecs avec des pots non homologués mais qui roulent d’une manière respectueuse.

      Alors ne diabolisons pas les pots mais les comportements !

      Sur ceux un grand V à tous ceux qui roulent en 2 roues par passion.

  35. oam
    20 août 2009 at 15:06

    c’est con de mal vieillir les gars…!!!
    Les pots qui font du bruit,les mômes en scoot débridés qui poluent et font trop de boucan,et tralala,et tralala…
    qu’est ce qui vous a amené à la moto???Essayez de vous en souvenir les Alzeimer…
    Moi perso,c’est la bonne odeur de cuir huilé,d’huile cramée,de pots maison et autres roues arriere entre 2 rond points,ainsi que les « grands » avec cheveux longs et ongles en deuil faisant la nique au (rares)flicaillons de l’époque.
    Un peu d’indulgence que diable…
    A 40 piges passées, je roule en « full barrouf » sur ma « Big-1 »,(ma 9eme moto),j’ai 20% de bourrins en + à la roue arriere(c’est le max…)25 000 km/an ,et je vomi tjrs sur les condés qui ne sont là que pour nous faire chier la bite,et roulent en chemisette comme des touristes de base…La bécane est à l’origine sinonyme de liberté,et toutes les restrictions inérantes à sa pratique viennent surtout du fait que c’est une manne à ne pas négliger pour les pouvoirs public.
    Ne pas oublier que pour les « biens pensants »,le motard est un voyou doublé d’un hors la loi,et bien qu’il en soit ainsi…!!!
    Vive la moto et ses plaisirs…!!!Même les plus dangereux…!!!
    Bonne roulade à vous tous.

    – – –

    Réponse

    Insulter les autres n’a jamais rendu une opinion plus crédible ou légitime.
    « Croire que l’on a moins tort quand on hurle plus fort… »

    Les motivations qui mènent à la moto sont multiples, tout le monde n’est pas obligé d’aimer les mêmes choses.
    La moto, c’est la liberté, certes. Mais comme toute liberté, elle s’arrête là où commence celle des autres.
    Le motard n’est pas un être humain supérieur aux autres, ni un usager de la route qui aurait plus de droits que les autres.

    Non, qu’il n’en soit pas ainsi.
    Le plaisir à moto n’implique pas forcément le danger et la délinquance.
    Ce n’est pas parce qu’une partie du bon peuple nous voit comme des « voyous » que cela nous donne le droit de nous comporter comme tels. Au contraire, cela nous donne le devoir de leur montrer que nous pouvons être meilleurs citoyens qu’eux.
    C’est ma vision, ma conviction. Je ne force personne à la partager. Et je n’insulte pas ceux qui pensent différemment.

    – – –

    “” »” »Insulter les autres n’a jamais rendu une opinion plus crédible ou légitime.
    “Croire que l’on a moins tort quand on hurle plus fort…”” »” »” »
    Je n’ai pas l’impression d’avoir insulté qui que ce soit??!!!??
    Je dis juste que aujourd’hui c’est le bruit,hier le TT(interdit maintenant hors circuit fermé),et demain ce sera autre chose.
    Mais si on doit parler des véhicules bruyants,entre 1 moto qui passe en 2 ou 3 secondes,et des avions de pompiers(vieux biplan EXTREMEMENT bruyants) pour la surveillance anti-feux,les accrobaties aeriennes civiles,le tractage des planeurs,le ballet des hélicos de l’armée histoire de bruler leur kéro,etc…Même moi qui suis adepte du vol,descente,saut,etc… je kiff tout ce qui vol,mais toute la journée au dessus de la tête,c’est usant malgres tout.De fait,je trouve qu’on pourrait doter les moteurs à hélice de pot d’échappement,ainsi que les turbine de silencieux,et ce ,pas uniquement pour les missions sur zones sensibles.Mais ça personne n’en fait état,c’est plus facile de diaboliser les motards,et je ne parle pas des “2 tons” permanents utilisés par les tricolores,qui 1fois sur 2,ne sert qu’à ne pas rester bloqué en ville au feux,ou pour aller rapidement faire des courses perso en heure de pointe…Même quelques secondes,c’est + génant qu’un pot de bécane.
    Voili voilou,mais une fois encore,il ne s”agit que d’une constatation doublée d’un avis perso et non d’une insulte ou je ne sais quel manque de tolérance.MOI,je ne m’attaque pas aux libertés individuelles de chacun…CQFD…
    Que cette journée ensoleillée vous soit bénéfique.

    • Inazuma12
      23 novembre 2009 at 16:08

      « 20% de bourrins en plus » : MDR, les essais les plus optimistes font ressortir des différences de 4 ou 5cv maxi (quelquefois en moins !) par rapport à un pot H…… tu es de Marseille ?

  36. 20 août 2009 at 11:01

    Bonjour tout le monde !

    Je viens de découvrir ce site, les articles y sont sympas…

    Autant vous le dire tout de suite, à la lecture des lignes qui précèdent, je vais clairement passer pour un emmerdeur !!!

    Je m’explique : je roule en Yamaha FZ6 et mes pots sont des Devil auxquels j’ai enlevé les chicanes qui leur permettent d’être homologués…
    Donc c’est vrai, si je m’énerve sur la poignée de droite, je fais un bruit terrible qui est certainement susceptible de réveiller une ville entière ! Mais un peu de responsabilité bon sang ! Il ne sert à rien, que les pots soient d’origine ou non, de tirer les rapports à fond quand on est en ville… il ne sert à rien non plus d’arriver avec 50 km/h de plus au cul des voitures quand on circule hors agglo. Il est tout à fait possible de rouler partout avec des silencieux bruyants ( !!! ) sans déranger trop de monde. La preuve est que les Bleus ne m’ont jamais fait de reproche à ce sujet (j’ai même eu droit à des félicitations de leur part…).
    C’est peut-être aussi parce que j’habite en campagne et que je fréquente très peu les grandes villes.

    Maintenant pourquoi mes pots ?
    1) la raison essentielle : je me suis fait PLAISIR (j’ai le droit, merde… j’en ai les moyens en plus !),
    2) peut-être parce que j’ai grandi sur les circuits, j’ai voulu moi aussi avoir un peu de « Racingue » sur ma moto ?
    3) qui va avec 2) j’aime bien la sonorité que ces deux pots donnent à ma Yam’… et je trouve que ça change agréablement la ligne de ma machine,
    4) parce que 1) + 2) + 3) font sans doute que je suis un peu égoïste ? Eh bien dans ces conditions, je le revendique…

    Comme le disait un autre lecteur, les pots font partie de la personnalisation de sa machine, au même titre que les peintures persos, les touches de chrome ici ou là, les franges au guidon et autres. Au même titre également que tous les petits jeunes qui s’exercent avec plus ou moins de goût au tuning de leur vieille AX !

    Pour conclure et c’est un avis personnel, je préfère largement le son de silencieux bruyants sur une moto que le passage à fond d’un 50 sans chicane (ça n’avance pas, c’est terrible et donc ça dure une éternité !).
    Pareillement, certains font au moins autant de bruit en poussant au max la sono de leur caisse pour faire profiter tout le quartier de leur musique… là aussi, tous les goûts sont dans la nature mais les passants partagent rarement ceux des conducteurs !
    Enfin, on voit de plus en plus sur nos routes circuler des quads de grosse cylindrée… ils sont apparemment homologués mais entre nous, ils font plus de barouf que ma moto avec ses pots « libérés. » Et eux circulent souvent dans les centre-villes pour épater la clientèle des terrasses de café…

    Quoi qu’il en soit, l’important est bien que chacun se fasse plaisir, non ?

    PS : que vous soyez ou non d’accord avec moi, n’hésitez pas à aller faire un petit tour sur ma page photo, merci :
    http://www.flickr.com/photos/jano2106/

    – – –

    Réponse

    Bonjour,

    Ma réponse personnelle : je comprends tes motivations.
    Et je partage certains de tes arguments. Oui, il y a d’autres « perturbateurs » qui peuvent faire bien plus de bruit et gêner bien plus de monde que les pots NH de certains motards. Oui, les quads de grosse cylindrée font tout autant chier le monde, voire plus, mais en même temps, ils restent bien moins nombreux.

    Est-ce une excuse ?
    Il existe des menteurs, des voleurs, des assassins, des violeurs… Est-ce une bonne raison pour faire pareil ?

    Comment ? Ce n’est pas pareil ?
    « Quoi qu’il en soit, l’important est bien que chacun se fasse plaisir, non ? »
    Le tueur en série se fait plaisir en tuant. Le violeur aussi. Donc on ne devrait pas les en empêcher. C’est leur droit, après tout. Ils se font juste plaisir.

    Je ne peux accepter un argument du genre:
    « je me suis fait PLAISIR (j’ai le droit, merde… j’en ai les moyens en plus !) »
    Donc les pauvres ont moins de droits ?
    Le monde ne vit-il que pour servir de cadre à vos plaisirs personnels et égoïstes ?

    Un pot NH fait partie de la personnalisation, de la moto, OK.
    Mais une peinture perso ne nuit à personne (à part au bon goût, parfois).
    Vous parlez de votre droit à faire ce qui vous plaît. Les autres ont aussi des droits, notamment celui de vivre en paix, de ne pas être réveillés en pleine nuit, de ne pas voir leurs enfants devoir se boucher les oreilles quand passe une moto.
    Ont-ils moins le droit d’avoir des droits que vous (je ne personnalise pas le débat, je parle des motards bruyants en général) ?
    Je ne vois là que des motards estimant avoir plus de droits que les autres, se jugeant supérieurs et imposant leur bon plaisir aux autres.

    Qui êtes-vous pour dire qu’un 50 sans chicane est plus nuisible et méprisable que votre moto de grosse cylindrée ?
    Pour l’ado qui le conduit, il a tout autant le droit que vous de faire du bruit.

    Il y a des plaisirs, des libertés, des droits qui ne nuisent pas à autrui. Je n’ai rien contre.
    Mais je ne peux admettre que la soi-disant liberté des uns attente à celle des autres.

    Voilà à quoi conduit la société de consommation, la civilisation des loisirs individualiste et irresponsable.
    C’est exactement avec le même raisonnement que l’homme détruit la planète depuis des siècles: « j’ai envie de me faire plaisir, j’emmerde les autres et je me fous des conséquences ».

  37. David
    24 juillet 2009 at 10:08

    Je crois que le véritable intérêt du pot « qui fait du bruit », pour le motard qui l’installe sur sa machine, n’est pas d’améliorer sa sécurité (et je pense comme toi que de ce point de vue cela ne sert à rien) mais bien d’avoir un plus joli son d’échappement… ça lui fait donc PLAISIR, donc c’est utile pour lui 🙂

    n’oublions pas que si l’on raisonne simplement en terme d’utilité stricte, la moto ne sert pas à grand chose (sauf à remonter les files congestionnées de voitures, mais je pense qu’on est d’accord sur le fait que dans le fond ce n’est PAS l’intérêt principal de la bécane…), en fait c’est de la folie pure de faire de la moto 🙂 alors n’oublions pas le côté irrationnel (ou de plaisir qu’on se refuse parfois à voir comme rationnel ) dont chaque être humain a besoin, un peu de folie ça fait du bien à tous !

    Le chapitre des nuisances sonores est un autre problème : nous avons convenu que l’échappement full barouf donne du plaisir au motard, mais peut par contre gêner les autres… là, on rentre dans le très délicat chapitre des libertés individuelles… et là, on sait bien que dans notre société, le motard gêne…

    – – –

    Réponse

    Voilà le point de vue d’un motard urbain, si je ne m’abuse.
    La moto peut servir à bien d’autres choses que se déplacer plus rapidement en ville. A moto, on peut se balader, voyager… C’est un moyen de transport individuel comme les autres, qui combine les avantages du vélo avec un moteur.
    Quant à dire que le motard gêne… Est-ce le motard qui gêne ou plutôt un certain comportement ?
    Ce n’est pas le motard en tant qu’individu qui peut attenter à la liberté des autres, mais bien ce qu’il fait, ses actes, sa conduite.

    – – –

    Tu m’as apparemment mal compris… évidemment qu’on peut se balader et voyager à moto, j’en sais quelque chose (tour d’Europe et tour d’Irlande à moto, et pas une BMW 🙂 ), c’est même (selon moi) ce pourquoi la moto est faite ;mais dans ce cas le choix de ce moyen de transport est dicté uniquement par le plaisir, et sûrement pas pour des raisons… raisonnables… je crois que tu en conviendras. Une voiture permet aussi de voyager, dans des conditions de confort et d’aspects pratiques incomparables… et pourtant, de manière incompréhensible (de la même manière dont on peut mettre un pot adaptable) certains choisissent d’y aller à moto !!! (surtout l’Irlande où il pleut tout le temps, il faut un bonne dose de folie 🙂 )

    Je voulais donc juste dire que la seule chose que la voiture ne peut pas faire, c’est remonter les files de voitures… c’est là l’unique situation où la moto a de manière très cartésienne l’avantage sur la voiture (et aussi sa facilité de stationnement).

    Donc, puisque la moto est spécifiquement faite avant tout pour donner du plaisir, il ne faut peut-être pas considérer tout ce qu’il y a autour de manière trop… raisonnable… non ?

    J’apprécie beaucoup ton site, très sérieux… j’y ai appris plein de choses… mais ne restons pas trop sérieux et respectons les plaisirs de chacun… tant qu’ils ne gênent pas les autres.

    – – –

    Réponse

    Je comprends mieux, je partage certains points, mais pas tous.
    Il y a pas mal de choses que la moto peut faire, souvent mieux que la voiture, en particulier en termes d’accès aux lieux isolés, à la facilité de stationnement. Elle amène aussi certains avantages pour le contact avec les populations.
    La moto n’est pas seulement faite pour le plaisir, elle en apporte effectivement, mais cela ne signifie pas qu’elle ne puisse être pratiquée avec raison.
    Cela dit, je suis d’accord qu’il faut respecter les différentes pratiques, tant qu’elles ne constituent pas une gêne pour autrui.
    Or dans le cas des pots très bruyants, c’est clairement une gêne, une nuisance, voire une agression.

    – – –

    Quel lieu isolé ta RT te permet-elle d’atteindre mieux qu’une voiture ? à moins de parler de moto de cross, je ne vois pas très bien de quoi tu veux parler. Un véhicule à 4 roues passe partout où une GS passe, et ce … sans être accompagné de 2 jeeps pleins de vivres et de pièces détachées !

    La facilité de stationnement… on en revient à l’usage urbain dont je parlais… par ailleurs, tu dois savoir qu’il est infiniment plus délicat de garer une moto qu’une voiture, surtout chargée… sol instable, pente etc.

    Le contact avec les populations… mouais… certainement pas en France en tout cas, où de façon générale le motard a une image plutôt négative, malheureusement… si tu parles de populations extra-européennes, je ne vois pas non plus… vaut mieux arriver en jet et les aider à sortir du bourbier dans lequel on les a mis plutôt qu’à bécane juste pour pavaner devant eux ; juste pour dire que c’est plus la mentalité que le moyen de transport qui importe ici.

    Pour en revenir aux pots bruyants : qu’est-ce qui fait qu’un son nous incommode ? 3 choses, je pense : son intensité, bien sûr, mais aussi son caractère répétitif, et le rapport psychologique qu’on entretient avec lui.

    Lorsqu’en vallée de Chevreuse les riverains se plaignent d’entendre toute la journée les pots des véhicules-à-deux-roues-nuisibles-à-la-société (les motos vus par la plupart des gens, mais est-ce par hasard qu’un des modèles à succès des dernières années s’appelle justement… Bandit… beaucoup de motards aiment avoir cette image sexy d’hors-la-loi…), ça fait un coctail explosif, évidemment. Quand tous les kékés vont faire les imbéciles au même endroit tous les weekends, eh ben il ne faut pas s’étonner que ça pète un jour… et je ne crois pas que ça soit une question de pot d’échappement… Quand un gars fait hurler son moteur en pleine nuit, ce n’est pas non plus une question de pot adaptable ou pas…

    Pour moi le problème réside plus dans le comportement de masse que le pot lui-même. Mais ce n’est que mon avis… par contre je ne comprendrai jamais comment on peut mettre plusieurs centaines d’euros là-dedans…

    – – –

    Réponse

    Tout d’abord, je roule en GS, non en RT.
    Déjà, je peux passer à un peu plus d’endroits et en tout cas, plus vite et plus facilement.
    Certes, un 4×4 peut y arriver aussi. Mais pas forcément un véhicule de tourisme.

    Par « facilité de stationnement », j’entendais la possibilité de se garer au bord de la route, sans gêner, de se contenter d’un plus petit espace.
    Oui, c’est parfois délicat, mais c’est possible.

    Quant au contact avec les populations, désolé, mais que ce soit en France, en Europe ou en Afrique du Nord, cela s’est toujours bien passé. Dès que tu sors des grandes villes, le motard solitaire qui roule doucement sans faire trop de bruit est plutôt bien vu. Tous les week-ends en balade dans les campagnes françaises, je ralentis dès que je vois des piétons, je souris, je dis bonjour et on me répond.
    Bien sûr, il faut faire l’effort de faire le premier pas, mais quand les gens voient que je me comporte en être civilisé et non en motard bourrin, ils me traitent comme un être civilisé.
    Effectivement, c’est bien la mentalité qui compte.

    En ce sens, je rejoins tout à fait ton analyse.
    C’est pourquoi je ne mets jamais les roues en vallée de Chevreuse le week-end.
    C’est bien le comportement qui compte, et non le pot lui-même. Sauf que le motard qui met un pot NH sur sa machine, on peut légitimement s’attendre à ce qu’il veuille en faire profiter tout le canton… Le produit précède et présuppose le comportement.

  38. Dunaze
    22 juillet 2009 at 23:54

    J’ai du mal a comprendre que tu puisses dire autant de mal des pots qui ne sont pas d’origine alors que tu en as mis un sur ta bécane !

    – – –

    Réponse

    A quoi d’autre servirait la mauvaise foi motarde ?
    😉
    Cela dit, je vilipende les pots bruyants, pas les pots adaptables dans leur ensemble.

  39. thierry charmensat
    22 juillet 2009 at 21:13

    le bruit! mais on l’oublie en sens inverse: un pot qui fait du bruit peut éventuellement « prévenir »les autres usagers, mais il peut aussi asourdir le motard lui même qui, de ce fait, n’entend pas bien le danger à venir… car il est extraordinaire de constater que nombre de motards veulent qu’on fasse attention à eux, mais font ils attention aux autres? même si en cas d’accident l’automobiliste est dans son tort le plus souvent, c’est à NOUS de faire attention pour deux au lieu d’utiliser le « écoute moi et pousse toi de là que je m’y mette! » enfin j’habite en Province tranquille et je trouve nombre d’automobilistes très attentifs aux motards, le contraire un peu moins…

  40. Luc
    15 juillet 2009 at 13:08

    Un peux de technique de la part d’un « amateur » :
    Une ligne d’échappement d’un moteur thermique (quel qu’il soit) a une fonction principale : faire en sorte que le moteur « tourne rond » dans le respect des normes en cours.
    La conception d’un échappement est extrêmement complexe et tient compte de très nombreux critères.
    La longeur des tubes, les rayons de courbures et diamètre de ceux-ci, la géométrie des liaisons, le nombre de volumes (pot cata, pot de détente, silencieux, etc) et leur géométrie intérieure, les matériaux utilisés (acier, inox, carbone et même plastique pour le futur proche), etc influent sur le comportement et le rendement du moteur, ainsi que sur les températures dégagées.
    Pour simplifier : à bas régime, on cherche du couple (qui fait cruellement défaut aux multi-cylindres sportifs) => on cherchera à obtenir une contre-pression bénéfique. D’où l’utilisation de valve à l’échappement et/ou de cheminement complexe des gazs dans les différents volume des pots d’échappement.
    Au contraire, à haut régime, les gazs devront être évacuer rapidement => le chemin le plus court est (quasiment) le mieux.
    On tient même compte de la fréquence de résonnance des gazs aux différents régimes moteurs.
    Une ligne d’échappement classique n’étant pas modulable afin d’obtenir un fonctionnement optimum en fonction du régime moteur, celle-ci est réglèe, en générale, sur le régime le plus usité => mi-régime.
    Voilà, ça c’est pour la technique pure, survolée rapidement.
    Les autres fonction d’une ligne d’échappement sont (entre autres) :
    – l’esthétique (qui a un rôle primordiale sur nos engins),
    – la sonorité, bien sûr.

    Tout ça pour expliquer que la sonorité d’un échappement n’est bien souvent qu’un réglage final, la « touche » du concepteur.

    Tous les fabricants, Ferrari y apportant un soin tout particulier, tiennent compte de la sonorité (échappement, bruit de roulement, etc).
    Celle-ci doit servir l’image du constructeur et avoir une empreinte sonore réprésentative du véhicule et de la gamme de véhicule choisie.

    En bref :
    – pour un véhicule dit haut de gamme ou familiale, voire utilitaire grand public (type kangoo, quoi), le son devra être faible, voire feutré.
    Il représente la discretion de fonctionnement attendue par la population visée.
    – pour une sportive, un son plus puissant et grave est le bienvenu. Il représente l’aggressivité et la puissance (censée être) dégagée par la « bête ».

    Pour ma part, l’âge aidant sans doute, j’ai laissé mes pots 102dB sur l’étagère. les MIB m’ont incité à le faire, ils finissaient par me casser les oreilles et cela n’apportait rien de plus quant au rendement et le fonctionnement de ma moto.

    Plutôt que claironner à tout va, à grand renfort de dB, que l’on va S’IMPOSER dans le trafic, il me semble préférable pour l’image et la SURVIE du motard, qu’il faille (ré)apprendre à rouler en bonne intelligence avec les autres usagers (boites à roues comprises).
    => pas de son excessif, pas de rageuse montée en régime, une conduite coulée et prudente (sans pour autant se la jouer poireau ou lopette, faut déconner quand même), me semblent autrement plus judicieux.
    Les circuits sanot là pour le défouloir si nécessaire.

    Le but final est de rester en vie à la fin de chaque déplacement et d’avoir pris plaisir à rouler.

    Totu ça ne reste que mon avis perso, bien entendu.

  41. 12 juillet 2009 at 19:45

    Pour ma part je déteste les motos (et scoot) qu’on entends d’un bout de la ville à l’autre.

    Par exemple, j’habite dans une très grande agglomération (150.000 hab.) et dans ma rue quand un motards/cyclomotard/scootards poussent les rapports ou essore la poignée de manière à arriver plus vite en haut de la rue (150 mètres en tout et pour tout) ça me fait hurler. Ça me dérange, me casse les oreilles et quand je suis fatiguée ça me rends « désagréable ». Pourtant je suis motarde à fond.

    Y’a aussi une catégorie de moto touchée par le pot « full barouf » en dehors des hypersports et des roadsters, c’est les customs et plus souvent les Harley-Davidson où il semble que la « tradition » (proche de l’obligation) soit d’avoir un pot où on t’entends à au minima 500 M !!! Mon meilleur ami, motard fan de HD, est du lot des « full barouf », c’est l’un des rares trucs sur lesquels nous sommes en totale opposition.

    Alors oui, le « gros bruit » ça emmerde le monde, même les motard(e)s.

    Je n’ai rien contre les pots adaptables, qui comme il a été dit ne sont pas bruyants quand ils sont homologués et non modifiés et aussi moins chers que les pots d’origines. D’ailleurs, je fais actuellement une formation de mécanique moto, j’ai eu l’occasion d’entendre une CB500 avec un pot d’origine et aussi avec un adaptable et il faut reconnaitre que l’adaptable émettait un son « valorisant » et aussi agréable à entendre tout en étant parfaitement raisonnable.

    Je pense que les utilisateurs de 2RM « Full Barouf » devraient subir un RLT (Test de vie réelle) de personne sourde et aussi de personne subissant des nuisances sonores très importantes, ils changeraient peut-être (sûrement ?) d’avis.

    Et puis même avec un pot d’origine ou homologué en bon état, si on accélère comme un goret ça fait beaucoup de bruit.

    • BERNARD Pascal
      24 janvier 2010 at 11:05

      je partage tout tes raisonnements avec toi , un pot est inutile a mon gout , pour ma part j’ai vraiment été obligé de le changer pour pouvoir sortir ma moto de chez moi , une porte pas tres large donnant sur un couloir , sur la 1250 bandit le pot est assez volumineux , en la poussant trop juste ça touche ,ensuite dessus j’ai failli la béné , donc j’ai investi dans un plus petit pot , un cone et là nikel , bon j’avoue ça fait vraiment kéké surtout avec mes grosses valises GIVI , enfin voilà pour ma part la raison du pot . salutations a tous et prudence .

  42. Alex
    10 juillet 2009 at 13:34

    Sans oublier qu’un silencieux d’origine coûte un bras…en cas de chute mieux vaut remplacer par un adaptable…

    Je fais pas mal d’interfile tous les jours pour aller bosser, et bien je constate que quand je suis derrière une bécanne avec un pot, les voitures se décalent plus, elles nous entendent arriver…

    Après oui un pot sans chicane avec un âne batté sur la bécanne qui fait ronfler jusqu’au rupteur ca fait mauvais genre…Mais ce n’est pas la faut du pot…

    Je ne suis pas contre les pots adaptables, tant qu’ils restent dans les normes de bruit…(surtout quand il s’agit de changer les pots d’origines dégelasses qu’on voit partout…)

    V

    • Nico
      21 juillet 2009 at 11:27

      Je rebondis un peu sur ta réponse (et celle de Laurent plus haut), en n’oubliant pas que je ne connais rien de ta conduite ni de tes habitudes, mais simplement parce que l’argument sécuritaire, principalement dans les bouchons, me fait (parfois) hurler.
      J’ai la chance de ne pas utiliser ma moto pour mes trajets quotidiens et je m’aventure rarement sur ma rocade préférée (Bordeaux) en bécane; mais quand ça arrive, et aux heures de pointe, je crois rêver: je fais maximum 1km sans bouchonner un autre deux roues en interfiles, après quoi je me pousse en frissonnant pour lui.
      Il me semble que pour tout regarder (la voiture à droite qui va laisser passer ou pas la voiture qui s’insère, la voiture à gauche qui va sortir, et se rabattre trop tard pour gagner 2 places…) et quasi tout anticiper, rouler plus vite de plus de 20 km/h est dangereux, voire suicidaire. Et je vois quoi? Des mecs qui filent et trajectent entre deux files quasi à l’arrêt.
      Idem pour les distances de sécurité par trafic fluide: collé au pare chocs jusqu’à pouvoir passer alors qu’on a de la puissance pour dépasser court, c’est se mettre à la merci du moindre ralentissement de l’autre (et pas besoin de piler pour ça, un diesel qui lève le pied perd très vite de la vitesse).
      Dans ces conditions, l’argument du bruit qui nous fait entendre m’énerve. J’ai pour habitude de rester un rapport en dessous pour avoir du frein moteur et de la reprise, et le bruit est suffisant pour se faire entendre. Et dans tous les cas s’il faut attendre j’attends, je sais que je vais gagner du temps, pourquoi agresser un peu plus des gens souvent civiques mais aussi stressés, mal réveillés?
      Mais ça n’empêche pas un silencieux homologué d’avoir parfois un son plus sympa, j’ai rien contre, mais mon budget me fera comme le dit Fabien, choisir une dorsale ou un pantalon pour le même prix.

  43. Maxime
    7 juillet 2009 at 21:46

    Un adaptable avec ses chicanes ne me dérange pas !
    Pour le reste, c’est de l’égoïsme pur et simple !!!

    Mais qu’on se le dise … il n’y a pas d’adaptables homologués, les seuls silencieux homologués pour notre moto sont ceux d’origine.

    • Inazuma12
      23 novembre 2009 at 16:01

      Désolé mais votre affirmation est fausse. Il existe plusieurs marques de pots dits adaptables, étudiés pour telle ou telle machine, en respectant le cahier des charges du constructeur, et en passant les tests d’homologation DRIRE (ex Mines). Ces pots, comme les pots d’origine, et plus généralement toutes les pièces homologuées, portent un cartouche avec un numéro d’agrément « E******* » qui permet facilement (quand il est visible sans se mettre sous la moto) de constater la régularité du produit. Dire cela c’est conforter les constructeurs dans leurs tentatives de supprimer toute concurrence.

      – – –

      Réponse

      De quelle affirmation parles-tu ?

      • Maxime
        23 novembre 2009 at 16:26

        Ils ont une homologation sonore et anti-pollution mais pas une homologation pour la moto à proprement dite.

        J’ai entendu dire au sujet de ces adaptables (au même titre que les motos débridées) que les compagnies d’assurance commençaient à se dégager de leur responsabilité lors d’accident (surtout s’il y en a pour cher de corpo).

        Maintenant chacun fait ce qu’il veut tant qu’il ne dérange personne. 😉

  44. Alexandre
    7 juillet 2009 at 15:27

    Bonjour,

    Juste un truc sur les 50cm3: il y en a qui font du bruit, mais c’est parce qu’ils vident le silencieux du pot, ou bien remplacent la boite à air d’origine, par un cornet, qui n’a que des défauts: plus de bruit, consommation de carburant plus élevée, plus facile à démonter pour les voleurs…
    De plus, certains débrident leur 50, car le bridage à 45 parasite la vitesse, mais aussi l’accélération…ça se ressent bien à 2, quand on met autant de temps qu’une VSP à atteindre sa ridicule vitesse maximale.

  45. Hervé
    7 juillet 2009 at 15:01

    Je suis globalement d’accord avec votre article, et je trouve qu’il couvre toute la question du bruit, donc bravo !
    Mais…. !
    Quand vous dites :
    « C’est même pas pour la performance: la plupart des pots adaptables font perdre de la puissance et du couple par rapport au pot d’origine, Motomag l’a prouvé. »
    Cela est faux. En réalité, personne ne modifie la richesse et/ou l’injection en fonction du silencieux. Donc le moteur perd un peu de couple, mais une fois bien réglé, il n’y a pas de déperdition !

    « un pot adaptable, homologué ou non, ça ne sert à rien, A RIEN DU TOUT. »
    D’un point vue utilité : non, c’est sûr.
    Mais d’un point de vue esthétique, admettez quand même que les échappement d’origine sont bien moches. Je roule en CB 1300 S et j’ai mis un Remus à la place de l’ancien. Et bien cela change toute la ligne de la moto. Et puis le son est plus sympa. J’ai bien compris vous n’apportez pas d’importance au caractère esthétique de la moto ou le son, mais beaucoup de motard, comme moi, aiment rouler sur une belle machine.
    Par contre, le son n’est pas plus fort, il est homologué Euro 3, avec chicane, etc…

  46. Saul
    7 juillet 2009 at 09:59

    Je voulais écrire ce genre d’article un peu débridé depuis longtemps, surtout depuis que j’ai emménagé dans un quartier où plusieurs imbéciles en 50cm3 font des wheelies dans une rue étroite à côté des bébés en poussettes en faisant plus de bruit que ma 650cm3. Malheureusement aucun d’entre eux ne lira ces lignes.
    Ceci dit, je pourrais vivre avec le boucan des scooters trafiqués si je pouvais avoir la certitude qu’il s’arrêtaient au feu rouge, ce qui est de moins en moins le cas et qui constitute mon appréhension numéro un quand je conduis dans Paris. Si rien ne les empêche de s’arrêter au feu, je ne vois pas comment il serait possible de réduire le bruit qu’ils font.
    Je ne vois aucun mal à apprécier le bruit que fait une moto quand il est tenu à un niveau acceptable (ce qui est subjectif, évidemment). J’adore entendre ma moto démarrer, et j’apprécie souvent certains moteurs qui passent à côté de moi. Mais je suis parfaitement d’accord avec vous quand vous dites que ça emmerde tout le monde, ce qui est (mal)heureusement un des grands plaisirs de l’adolescence.
    Je n’ai jamais laissé un commentaire sur votre site mais j’en profite pour vous dire à quel point vos articles m’ont été précieux quand j’ai commencé à faire de la moto (il y a un an). Les conseils, les exercices, les bonnes manières pour débuter… Merci pour ce blog.

  47. 7 juillet 2009 at 09:19

    J’avoue, j’ai lu un chouilla rapidement, donc peut être que je tape un peu à côté de la plaque 😉

    Trois élements :
    1. Globalement d’accord avec toi sur l’ensemble de ton billet, effectivement plus d’humeur qu’académique, mais c’est bien, ça change 😉
    2. Il me paraît important de distinguer 2 sortes de pots : l’adaptable homologué (il fait ‘un plus beau bruit’) et le non-homologué (il fait ‘un bruit plus fort’)

    L’historique du non-homologué, pour les motos, vient des années 70/80 et des klaxons de mobylette qui étaient montés sur les bécanes (pire qu’aujourd’hui, ça n’est pas peu dire …). C’est de la que vient la culture (trompeuse) du « un pot qui fait du bruit pour être entendu », principalement. Oui, il n’y a que par l’éducation, sans cesse rabachée, que le pot n’est pas un élement de sécurité …Rien de plus chiant à faire disparaître que les fausses vérités

    Quant à l’homologué … bah, je ne comprends pas ceux qui mettent autant d’argent pour avoir un plus joli son (et je sais de quoi je parle, les BM RT ont un son de merde 😉 ) … mais après tout, chacun son trip, et ces pots là sont (par norme) aux bons niveaux de decibels (normalement !)

    Et si je ne me trompe pas, le fait qu’ils soient homologués ou non *est* visible sur le pot, avec le nro CE qui va bien … non ?

    3. les scoot : là, la question est différente, puisque ce n’est pas pour une (fausse) question de sécurité, mais de puissance … il faut bien reconnaître que le bridage à 45 km/h est déjà en soi une connerie, et la manière dont il est réalisé par les constructeurs est merdique, en plus … Donc on ne changera rien tant que (1) l’Etat ne voudra pas reconnaître qu’il y a peu être une réflexion à avoir sur la puissance – plus que la vitesse – des cyclos et (2) les constructeurs continueront à réaliser un bridage « vite fait et mal fait ».

    Maintenant, je me méfie des « tendances générales ». Si elles étaient vraies, je pourrais affirmer avec la même certitude que, depuis quelques années, la « tendance générale » est que les nouveaux 50cm3 ne sont plus trafiqués et font globalement beaucoup moins de bruit qu’avant … exactement l’inverse de toi 😉

  48. Laurent
    7 juillet 2009 at 07:35

    Salut,

    Alors là, je suis un peu étonné. Il est souvent question de sociologie dans ton blog, et là, le sujet n’est qu’effleuré : la pot, c’est avant tout pour le plaisir d’entendre le bruit. Ca fait partie de la tenue d’apparat du motard. C’est un plaisir solitaire comme une nouvelle peinture, un peu de chrome par-ci, par-là, mais c’est aussi la bulle pour le gars qui ne fait pas d’autoroute ou les embouts de guidon allégé pour celui qui sort la moto tous les 2 dimanche. C’est aussi un plaisir à partager, et c’est vrai tu le dis, en partageant ce bruit, des fois au détriments du confort des autres. On voit trop souvent des motards sans chicane, position haute, forcer les gaz en pleine agglomération. Il manque alors effectivement le respect nécessaire qui permet de partager la route.

    Mon expérience est un peu différente de la tienne. Je n’ai pas une grosse ni haute moto (cb500). J’ai plus de protections que la grosse majorité des motards, tout le temps les bottes, le sur pantalon rembourré, les gants quelque soit le temps et le trajet, le blouson avec dorsale, une dorsale couvrante supplémentaire (et oui, mais dans le fond elle ne me gène pas), et même un coupe vent jaune fluo du plus pur effet « travaux publics ».

    Et pourtant, quand je me suis fait renverser sur l’autoroute par un jour sombre et pluvieux, j’ai décidé de mettre un pot qui fait un peu plus de bruit, tout en restant homologué et en laissant la chicane. Et bien, c’est peut être une fausse impression, mais j’ai l’impression que les gens se poussent un peu plus. Et à 100km par jour de remonte file (beurk), c’est appréciable.

    Bref, ton article est effectivement une vision personnelle dont je comprends le caractère inutile ou peu citoyen des cas extrèmes que tu présentes : non homologation, volonté de faire du bruit et de déranger, mais que je ne rejoins pas si l’on parle de modifier la sonorité et non pas le niveau sonore. Et là, on parle de goût, c’est donc forcément une analyse personnelle.

    Concernant la sécurité, j’ai tout entendu auprès de motards au long cours tout à fait respectables, soit ça permet de se faire entendre, soit ça ne sert à rien. J’ai entendu la même chose sur les feux, soit il faut les mettre plein phare, soit ça ne sert à rien, soit il faut ajouter des phases antibrouillard partout, soit il faut klaxoner tout le temps. L’important est peut être de donner plus de confiance au motard qui se concentrera un peu plus sur son environnement et négociera alors un peu mieux ses manoeuvres d’évitement ?

    Là encore, c’est peut être une question d’appréciation personnelle, dès lors qu’on reste dans les limites de la nuisance acceptable.

    Laurent.

  49. Richard
    6 juillet 2009 at 23:06

    Bonsoir,

    Je lis votre article et m’étonne du ton qui est donné sur cet article et du vocable utilisé à certain moment. Quoi qu’il en soit, je suis d’accord avec vous sur de nombreux points. C’est vrai qu’un pot c’est « zoli » comme qui dirait mais pas super utile. La combi pour ce prix est beaucoup mieux. Preuve en est, j’ai pris une gamelle suite à un décrochage de mon pneu arrière qui en reprenant du grip m’a fait faire un bon gros guidonnage: j’ai été éjecté sur 200 m et ma combi s’est quasi tout mangé et mon shoei Idem. Je m’en suis sorti pas trop amoché 😉 Donc dépensez vos sous en matos utiles et pas des bêtises 🙂

    P.-S.: continuez ainsi, j’apprécie votre blog.

    – – –

    Réponse

    Bonsoir,
    En effet, je me suis un peu « lâché » sur ce sujet dans cet article, avec un ton moins académique et sans doute plus familier qu’à l’accoutumée.
    Peux-tu préciser le « vocable utilisé à certain moment » qui t’a étonné ? Merci.

    – – –

    Ma remarque portait sur le ton en général auquel en tant que lecteur habitué, je n’ai pas coutume. Ce sont deux, trois mots ça et là mais rien de bien grave, ne vous en faites pas 😉

    – – –

    La différence s’explique peut-être par le fait que, dans cet article, j’exprime un point de vue personnel, une opinion.
    Ce n’est pas un article didactique, un essai, une analyse, mais un éditorial. Le ton employé n’est donc pas le même que d’habitude.

    • Richard
      6 juillet 2009 at 23:10

      Par contre vous oubliez que la moto peut aussi être un véhicule pour se rendre au travail. Utilisation que j’en faisais avant mon accident (en plus du loisir). Parce qu’on a tendance à oublier que c’est un véhicule utile à part entière (très utile surtout dans les grandes agglomérations) et que les autos ne sont pas les seuls à jouir de cette prérogative.

      – – –

      Réponse

      Ah non, je n’oublie pas du tout puisque j’utilise parfois (pas chaque jour car j’utilise une voiture d’école) ma moto pour me rendre à mon travail ou pour des déplacements urbains et péri-urbains.
      Qu’est-ce qui te fait dire que j’aurais oublié cet aspect ?

      – – –

      La conclusion de l’article tend (je trouve) à qualifier la moto d’engin voué aux balades et autre menus plaisirs que celle-ci distille. En ce qui concerne une culture qui prône un respect entre usager 2R et 4R oui, ok, c’est peut-être possible. Mais cela passe par une sensibilisation des deux camps. En effet, combien de personnes prennent tous les motards pour des loubards, des gitans sans jugeote, voire des inconscients (ce qui soit dit en passant – n’est pas le cas de la plupart des vieux motards – il n’y a pas de bons motards et vous le savez aussi bien que moi). Du côté motard, il faudrait un peu plus de “retenue”, j’entends par-là ne pas croire que la route nous est due mais prêtée vu notre faible résistance et surtout (de par chez nous – je suis belge) se méfier du revêtement qui est mais vraiment suranné.

      – – –

      Réponse

      Compris. J’ai enlevé la phrase qui pouvait prêter à confusion.
      Pour le reste, nous sommes d’accord. L’éducation, la sensibilisation, la prévention doivent concerner tous les usagers.

      – – –

      Tout à fait, et j’en suis heureux. Cet échange aura été constructif pour ma part. J’espère que le plaisir aura été partagé. Sans vouloir vous méprendre, je m’en retourne vers ma couche. A bientôt

    • Pulsion
      19 septembre 2010 at 23:21

      Pour ma part je compte changer mon pot d’origine pour un autre qui fait un bruit plus joli
      pas plus fort pas moins fort mais plus joli.
      Ma moto d’origine fait un bruit que je n’aime pas c’est pour cela que je souhaite en changer aucun rapport avec la virilité etc… cité plus haut dans cet « editorial », quand vous achetez une moto vous prennez celle qui vous plait le plus et non la plus moche pour le son c’est pareille si le son ne plait pas au motard il change son pot.
      Voila mon avis personnel.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *