Le code des signes des motards

Une des curiosités de notre communauté et sans doute, une des dernières choses qui nous rassemblent. En deux-roues, on ne parle pas ou peu, à cause du casque et du vent. Alors on se fait des signes, en sachant que la main droite doit éviter de quitter le guidon, car elle commande la poignée d’accélérateur et le levier de frein. D’où quelques contraintes…

Ces petits dessins sont assez répandus sur le web, plus personne ne sait d’où est-ce qu’ils sont partis…
Je les réutilise donc sans vergogne, pardon et merci à leur auteur.

A lire aussi : « Signes motards : leçon de codes« , par la Mutuelle des Motards.

* * *

Se saluer quand on se croise

Le salut entre motards, effectué lorsque l’on se croise, consiste à se faire signe de la main gauche. Certains montrent toute la main bien à plat, à l’horizontale ou à la verticale. D’autres sortent la main avec seulement l’index pointé, cela se fait en Allemagne. D’autres gardent deux doigts joints, index et majeur…
A grande vitesse, il est préférable de sortir la main sur le côté et vers le bas, pour limiter la prise au vent.

Le signe de la main gauche peut aussi être fait avec deux doigts en V, pour imiter Barry Sheene après chaque course gagnée, un signe mythique depuis les années 1970.
Le V peut être dirigé vers le haut, le côté ou le bas, au gré de chacun.

Par contre, soyez sympa, sortez-vous les doigts du c.. !
Marre de croiser des gars qui lèvent à peine un doigt de leur guidon ! Qu’est-ce qu’ils craignent ? C’est trop dur de lever une main ? Peur d’avoir froid s’ils décollent les doigts des poignées chauffantes ?
Levez donc la main bien haut ou sur le côté, de façon bien visible. Songez qu’un gant noir sur fond de blouson noir, cela ne se voit pas tellement…

Dans le pire des cas, le pied gauche sorti peut remplacer la main gauche si elle est occupée.

Se saluer ou remercier quand on dépasse

Le salut de la main gauche lorsque l’on croise est remplacé par un signe du pied droit lorsque l’on dépasse un motard ou que l’on remercie un véhicule à quatre roues de nous avoir facilité le passage.

En pleine accélération et phase de dépassement, ce signe évite de lâcher le guidon.
Attention, sur une sportive où on est tout plié, sortir la jambe à l’horizontale peut être confondu avec l’intention de donner un coup de pied dans la portière. Certains automobilistes peuvent l’interpréter comme une agression. D’autres croient que nous faisons cela pour nous détendre la jambe ! Si vous sortez la jambe, faites-le lentement et laissez le pied sorti pendant deux ou trois secondes avant de le ramener.

Plutôt que de risquer la confusion, faites un signe de tête bien visible en la tournant légèrement vers la droite (attention à ne pas quitter la route des yeux) ou autre solution, levez bien haut la main gauche pour remercier la voiture ou le camion qui s’est poussé pour vous faciliter le passage.

Ou encore, débrayez pendant une seconde, le temps de sortir la main droite, à condition d’être dans une situation qui l’autorise sans danger.
Si vous circulez alors à basse vitesse,  vous pouvez freiner de l’arrière tout en débrayant pour faire signe de la main droite.

Préférez un signe de tête

Les deux premiers signes sont souvent remplacés par un signe de la tête, surtout en ville, où l’on passerait sinon plus de temps la main en l’air que sur le guidon. C’est un signe bien compris de tous, très visible et le plus sûr des saluts entre motards (surtout pour les débutants).

Malheureusement, dans les grandes villes (comprendre Paris), de nombreux motards l’oublient. Et avec un petit sourire, c’est encore mieux ! A l’arrêt, au stop, au feu rouge, on se met à côté des autres motards, ou juste un peu en arrière, on les regarde et on les salue, si possible avec un sourire. On ne sait jamais, c’est peut-être la fille (ou le mec) de votre vie, là sous le casque d’à côté.

Et pas de sectarisme ! Marre de ces BMistes tout imbus de leur fortune, de ces utilisateurs de RT qui se prennent pour le Roi-Soleil, des Rossi du dimanche qui se la jouent « roi du circuit », des pseudo-bikers qui regardent bien droit devant eux…

On salue toutes les motos. Et en province, même les 125, même les 50. Les scooters ? C’est peut-être mieux de voir s’ils saluent en premier…

Evitez les appels de phare

C’est le signal d’un danger, compris ainsi par tous.

Il est donc conseillé de ne pas l’utiliser comme salut, car sujet à mauvaise interprétation. Combiné à un signe de la main de haut en bas, il signifie ralentir, surtout pour prévenir de la présence d’un contrôle des forces de l’ordre plus loin.

Avertir les autres usagers de la présence d’un radar mobile ou d’un contrôle n’est d’ailleurs pas illégal. Alors n’hésitez pas à passer le message et remerciez ceux qui vous le transmettent. Cela dit, ne vous fiez pas à un seul signe, c’est peut-être un mauvais plaisantin.

Incitez à allumer le phare

Si vous vous apercevez qu’un motard a son feu de croisement éteint ou plus généralement un problème de lumière, il suffit d’ouvrir et fermer plusieurs fois la main de haut en bas (du guidon à la tête) ou d’ouvrir et fermer le poing très vite.

Ce signe n’est pas très utilisé en France et est parfois confondu avec l’avertissement d’un radar. Mais il faut justement s’astreindre à l’utiliser et l’expliquer car trop de motos roulent encore tous feux éteints. Et après, les motards viennent se plaindre qu’on ne les voit pas…

* * *

Voilà pour les principaux signes à l’intention des autres usagers.
Mais le langage des signes motards est surtout utile quand on roule en groupe, entre motards (à portée de vue, évidemment) pour se signaler différentes manoeuvres et dangers.

Pour prévenir d’un changement de direction

Un bon moyen de signaler le prochain arrêt, c’est le clignotant et un signe de la main pour désigner le panneau qui borde la route et indique la prochaine station service, la prochaine aire de repos ou la prochaine sortie.
Dans un gros groupe, ne pas hésiter à s’y prendre à l’avance en montrannt le panneau qui avertit de la prochaine aire de repos ou station d’essence à 1 km, sans attendre celui à 300 mètres…

En cas d’instructions plus complexes, comme un changement de formation, on peut brièvement mettre les mains au-dessus de la tête.

Avertir qu’on est « court pétrole »

Si vous venez brusquement de passer sur votre réserve, faites un signe du pouce en désignant le réservoir pour signaler aux autres motards qu’il serait souhaitable de s’arrêter à la prochaine station.

L’urgence de la situation varie selon les types de motos et l’environnement. Certaines machines peuvent couvrir plusieurs dizaines de kilomètres sur la réserve, d’autres sont à sec en 30 bornes en cas de conduite « sportive ». Et le ravitaillement ne représente pas le même problème selon qu’on est sur autoroute, proche d’une agglomération ou au fin fond de la Lozère.

Dangers sur la route

En cas de mauvaise adhérence (sable, huile, graviers, gasoil, plaque de glace), il est courtois de prévenir les motards qui sont derrière en laissant traîner le pied par terre ou tout près du sol, de préférence du côté où se trouve le danger.

Au demeurant, ce peut être également un moyen d’anticiper une perte d’adhérence et de prévenir une chute.
Dans la série des signes préventifs sur route, il est d’usage de prévenir tout danger du type trou, plaque d’égout, nid de poule, bosse, bouse de vache… en désignant l’obstacle d’un signe de la main. Ce signe complète le signe précédent et peut très bien lui être couplé.

En général, on désigne de la main les dangers situés à gauche et du pied, ceux situés à droite.

 

 


Avertir d’un demi-tour

A force de rouler, concentré sur le temps et le chrono, il arrive à l’ouvreur de rater la sortie. Ou on se trompe de route à un croisement.

Un seul signe : la main vers le haut, l’index tourne en rond afin de signaler qu’il faut faire demi-tour. Fortement déconseillé sur autoroute…

Fait faim, fait soif !

Quand ce n’est pas le réservoir qui se vide, c’est l’estomac qu’il faut remplir. Un petit signe de la main, allant de bas en haut vers la bouche, sera compris de tous. En cas de soif intense, le poing fermé et le pouce vers la bouche remplacera la main ouverte.

Signaler qu’il est temps de faire une pause

Il faut partir reposé avant de prendre la route et s’arrêter dès les premiers signes de fatigue (battement des yeux, bâillement, paupières lourdes). En début d’endormissement, nous connaissons des périodes de « sommeil » de quelques dixièmes de seconde. Cela suffit pour abréger tout voyage de façon définitive. Alors un petit arrêt fait toujours du bien.

Le signe de l’oreiller sous la joue est compris de tous.

* * *

N’oublions pas le plus important, l’expression de la solidarité motarde, de plus en plus répandue…

 * * *

Allez, salut à tous !

  154 comments for “Le code des signes des motards

  1. Arkan
    8 avril 2017 at 19:58

    Bonjour a toutes et tous, je suis l’heureux possesseur d’un MaxiScooter APRILIA 850 SRV et oui j’ai remarqué que beaucoup de psedo motards ne repondent pas au salut !!! Il snobe les scooteristes meme les gros cubes. Mais bon un C…..D reste un …….
    Je trouve ca completement stupide… mais je pense qu’il reste quand meme une solidarité au sein des conducteurs de deux roues.
    Donc meme sans reponse je persiste a faire le signe…
    Et longue vie a l’esprit motard.

    • Quadrapasfou
      10 avril 2017 at 11:37

      Ca doit être l’effet variateur … 🙂

  2. LNA
    12 février 2017 at 07:46

    Bonjour et merci Flatfab, ainsi qu’à tous pour ce site et ses conseils précieux.
    Pour ma part, j’ai découvert la moto cet été en tant que passagère avec un motard de 40 ans d’expérience. Dès notre première sortie, il m’a confié la mission de remercier les 4 roues qui s’écartaient pour nous laisser passer et de saluer les autres motards que nous croisions. J’ai adoré car, surtout au début, je me sentais un peu seule sur la moto à ne pas pouvoir communiquer avec son pilote, et je saluais donc respectueusement en me prenant pour la Reine d’Angleterre, surtout lors d’une remontée de fil.
    A ce jour, c’est moi qui « pilote » sur une VARADERO 125, et je salue tout le monde : 50cc, scooter, Harley, BMW, petite ou grosse moto. Déjà parce que je suis concentrée sur ma conduite, puisque je suis débutante depuis 4 mois et je n’ai donc pas le temps d’analyser quel est le 2 roues que je croise, de plus parce que je ne sais pas toujours faire la différence entre une 125 ou une autre, et surtout parce que tous les deux roues (et surtout les scooters d’ailleurs qui n’ont souvent que ce seul véhicule pour se déplacer) partagent les mêmes conditions de conduite météorologique, de circulation, d’exposition au danger du 2 roues. Donc RESPECT A TOUS LES 2 ROUES MOTORISES.
    En retour, parfois je suis saluée, parfois pas. Tant pis, moi j’ai fait le job, je fais circuler l’esprit motard…
    Biz à tous. v modeste

    • Fairyphil
      6 avril 2017 at 19:29

      Après quelques mois de conduite, je salut pratiquement tout le monde maintenant. Les seuls fois où j’hésite, c’est les tricycles (mais bon, eux c’est des cons! :p).

      Je fais beaucoup de route en montagne, et chaque fois que je croise un DRM et qu’on se salut, je me sens beaucoup moins seul. C’est vraiment une grande famille.

      Bonne route!

      V

  3. Fairyphil
    9 février 2017 at 12:16

    En surfant par curiosité, je suis tombé sur un article du Repaire des Motards, et il semble que les illustrations viennent du magazine Motociclismo (Italien). Si je trouve un lien direct, je le posterai ici.

  4. Mitchum
    6 novembre 2016 at 19:53

    Ah propos des BM … je roule en RT, pas neuve !! et je dois dire que j’ai aussi les boules !! Je salue tous les tarmos, même parfois les scoots (je me goure) et ben les BM qui font la gueule ils la font même avec les autres BM … ya des cons quand même … allez appel de phare à tou-te-s !

  5. alex
    29 octobre 2016 at 02:04

    Bonjour ^^

    Pour se qui est du « salut » des « harleytistes » tout comme les « bmvistes » mais également les « goldwinnistes » et le « kéké de quartier en sportive » (qui ne fait partis d’aucun monde hormis bien souvent des délinquants) , vous noterez que se qui ne réponde pas sont souvent se qui on le fessier sur des machines neuve, avec une belle tenus neuve, le tout changé tout les 2 à 5 ans et ne dépassant rarement les 5.000 km … on ne les vois que les jours de beau temps et ne se considères pas du même monde que les « petits en chinoiserie » et les « graisseux », qui eux en revanche n’hésite pas à faire coucou de la main ! ^^
    D’ailleurs c’est « bourgeois » (difficile de renoncé pour certains à sa classe social ^^) souvent connaissent par coeur le catalogue d’accessoires, mais dépose chez le concessionnaire la machine juste pour la faire lavée !! (vus plusieurs fois avec des HD dans les Yvelines) …

    L’excuse du pas possible pasque la bête est trop lourde … toutes c’est machines sont lourd en statique, mais se conduise presque comme des vélos une fois les 3 kmh dépassé …

    Au delà de cette minorité qui gravite souvent autour des grandes aglo, de très nombreux motards (sur des sportives, bmw, harley, trails, routière, gros et petits cubes) n’hésite pas à faire signe aux 125 ! ! se que je trouve très positifs !

    Je tiens à précisé que je n’es rien contre aucune marque ni model ^^

    Cordialement et la prudence

  6. Druon
    16 septembre 2016 at 21:42

    Salut à tous,

    J’ai fait un test pendant quelques semaines.

    Je saluait systématiquement tous les motards que je croisais.

    Résultat:

    La majorité (hors BMW et Harley) répondait environ à 80%
    Les BMW répondaient à +/- 40%.
    Les Harley répondaient à +/- 15-20% (et je suis gentil).

    Ceci je l’ai constaté dans les pays de l’Est: Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie. Aussi en Allemagne, Luxembourg, Belgique, France, Autriche.

    Pour caricaturer un peu 🙂

    Quand deux BMW se croisent, ils s’arrêtent et se font l’accolade en se tapant de franches tapes dans le dos, bien viriles et la plupart (pas tous) ignore superbement les autres motos.

    Quand deux Harley se croisent, ils s’arrêtent, deux types de la cinquantaine avec un bandana et une longue barbe descendent de leur machine, ils se roulent une pelle avec un tortillage de langue et un échange savant de salive et reprennent la route.

    🙂

    Je sais j’exagère.

    Mais bon…………

    • Arkan
      8 avril 2017 at 20:02

      Non non tu n’exagere pas du tout !!!

  7. Ulric
    10 septembre 2016 at 21:47

    Alors pour moi qui vient de valider aujourd’hui ma formation 125 et qui suis allé directement après chez le concessionnaire yam récupérer ma Tiwi 125, j’étais à meine dessus depuis 10 minutes pour rentrer chez moi que j’ai croise mon premier motard qui m’a salué et que je me suis fais une joie de saluer en retour 🙂 comme quoi même en 125 on reste quand même à deux roues et on a quand même l’esprit motard!
    Alors V à tous! Et bonne route 🙂

  8. Heydel
    3 septembre 2016 at 17:51

    Je roulais avec un scootter xmax et presque toujours les motards me croisant me faisaient un signe. Depuis j’ai acheté un Métropolis 400 par que je n’avais pas envie de passer le permis moto.
    Force est de constater que depuis ils sont de plus en plus rare à dire bonjour.

  9. Olivier
    1 septembre 2016 at 15:48

    Bonjour à tous,
    je fais parti d’un groupe de bikers roulant en harley et moi en Z750 (et oui club ouvert à toute moto) et bien j’ai posé la question pourquoi des fois il ne saluait pas les autres motards.
    On m’a dit : « tiens prends ma brelle et va faire un tour » (moto harley show bike)
    et bien je peux vous assurer que tenir une moto de plus de 400kg entre les mains n’ai pas chose évidente donc lacher le guidon est quasi impossible, tendre la jambe meme pas en rêve et pour ce qui ai le signe de la tête étant donné que tu es super concentré sur ta route tu ne remarque que trop tard les motards arrivant en face.
    Et je vous assure que ds mon club ils saluent tout le monde quand ils le peuvent.
    Voila V à tous

    • FlatFab
      1 septembre 2016 at 16:04

      Ah, si on en est à recenser les fausses excuses fournies par la mauvaise foi motarde pour ne pas saluer… 😉

      Le poids de la moto serait techniquement un motif compréhensible à basse vitesse, à moins de 40 km/h.
      Mais comme je suppose que même une Harley est capable de dépasser les 40 km/h en ligne droite, l’excuse ne tient pas. Alors que l’effet gyroscopique généré par cette vitesse fait justement que la moto tient la route, elle. Même avec plus de 400 kgs, si les pneus sont bien gonflés, bien équilibrés, que le revêtement offre un minimum d’adhérence et que le motard ne tremble pas de tous ses membres… on peut lâcher une main, même les deux.
      Je roule sur des motos de 300 kg et j’arrive à rouler sans les mains sur le guidon, que ce soit en ligne droite ou en virage, et même en me mettant debout.
      Crois-moi, le poids n’est pour rien dans l’histoire !

      Et je ne vois pas en quoi le fait de tendre la jambe serait impossible, surtout qu’avec la position de conduite, les pieds sont déjà en avant.

      Je pense surtout que tu n’étais pas à l’aise sur la moto (moto ne t’appartenant pas, prêtée pour un essai, que tu conduisais pour la première fois, très différente de la tienne) et que du coup, comme tu dis, tu étais tellement concentré et tendu que tu te consacrais entièrement à la conduite.

    • Groulard
      9 septembre 2016 at 07:43

      Je roule aussi en Harley (un Street Glide), 350 kgs, mais ne pose aucun problème pour lâcher une main, super stable. Donc pas de pb pour saluer.
      V
      Alain

  10. Sylvie ...Bad girl
    22 août 2016 at 17:05

    Bonjour j’ai entendu une version différente sur le salut entre motards comme quoi cela viendrais du fait de la victoire sur la vignette moto dans les années 70-80 …..pour moi c’est celle de Barry Sheene mais il peut y à avoir ces deux raisons ….merci à qui pourrait me répondre ….V

  11. jc
    22 août 2016 at 12:16

    Hello,

    Pour le bonjour, ayant commencé à 50cc supermot, je trouve ça normal de les saluer, aussi j’espère un peu que cela donnera envie aux jeunes en 50cc de se culturer un peu, de parler avec d’autre motards 🙂

    J’ai par contre plus de mal à saluer tous ceux qui roulent en tong, short et tshirt. C’est trop souvent ces personnes qui m’ont donné une mauvaise image de la moto. Je qualifierais de « motard du dimanche » ces gens et donc ne fait que répondre au salut s’ils le font. Je ne réponds pas aux motards, scooter qui mettent en danger les autres, surtout en ville, où le seul salut que je veux bien faire se restreindra à un grand coup de pied quand ils me doublent par la droite, nez dans le guidon à 40km/h 🙂

    Je n’ai que peu remarquer de sectarisme des BMistes ou alors plus de ceux en short, pour avoir parlé un peu avec certains, des médecins qui « savaient ce qu’ils faisaient » … hum… pas discuté plus. J’ai même eu l’honneur de parler à un urgentiste… Sinon en BMW y’a un gang qui est tout en bleu, mais pas remarqué de sectarisme venant d’eux non plus :).

    J’ai commencé à m’équiper à 50cc, je m’amusais bien avec et les chutes arrivent quand on conduit aux limites de la machine, j’ai donc vite vu la différence quand on était équipé ou pas, et c’est ce qui m’a évité de gros soucis les fois ou les voitures ne « me voyaient pas » et où je n’ai pu les évitées, idem à 500cc puis plus gros. Maintenant même avec 40°C je cuis dans mon jus quand je roule pépères, en ville mais garderait toujours un minimum de protection.

    Donc désolé d’être un peu sectaire, mais je ne saluerais pas les motards temporaires.

    ++

  12. antorabat
    19 juillet 2016 at 10:19

    Bonjour,

    De mon expérience, il est quand même compliqué de faire des généralités sur le salut. Sur 1h30/2h de route quotidienne avec mon petit trail, je croise une petite dizaine de motards l’hiver, et bien plus l’été. Il y a de tout : roadster, harley, sportive, trail, 125, grosse GT, etc…

    Et bien à peu près tout le monde répond à mon salut : avec un geste bien marqué, en hochant le casque, avec un appel de phare, en tendant le pied (le gars avec des manchons en hiver), en levant 2 doigts (tout en gardant la main sur le guidon), etc…

    Il y a parfois absence de salut, forcément en situation délicate, et parfois en situation propice, mais rien de flagrant qui permette de catégoriser selon moi.

    Enfin, si je remarque peu d’absence de salut, c’est peut-être parce que je salue systématiquement. Qu’en serait-il si je devais attendre d’avoir un signe pour répondre ?

  13. Eric
    11 juillet 2016 at 13:41

    je cite  » Marre de ces BMistes tout imbus de leur fortune…etc ». Ah bon les Bmw’istes ne saluent pas? c’est nouveau ça! C’est quoi se sectarisme d’un autre âge ? Je roule BMW depuis plus de 10 ans et je salue toutes les motos que je croise. Une partie ne répond pas, les autres oui. Il y a souvent une raison : vue trop tard, en virage avec de l’angle, regard fixé sur un autre véhicule qui fait le c.., route glissante…etc.

    J’ai noté, personnellement, que les scooters et les harleys ne répondent pas souvent aux saluts. Pour les scooter, souvent en permis voiture, c’est une question de culture « moto » qu’il n’ont pas. Pour les Harleys, c’est une autre raison, ce ne sont pas des motards, mais des bikers (c’est ce qu’ils disent) mais me direz vous cela ne dois pas empêcher de saluer, et vous avez raison.

    Je suis vraiment déçu de lire de telles âneries sur ce forum. Si vous passez dans la région de Sète et si vous voyez une R1150RT grise vous saluez, ce sera moi… un de ces « BMW’istes tout imbus de leur fortune ».
    PS : ma 1150 RT je l’ai achetée 3000€…une fortune 😉

    • Francis
      12 juillet 2016 at 12:28

      j’ai moi aussi roulé sur divers type de moto depuis 30 ans ( Honda, Yamaha, Ducati) avant de passer sur une custom. Alors question idées reçue, je crois que vous n’êtes pas le dernier. Dix année à rouler avec des bikers et je vous assure que le salut est chez eux très important, et très implanté dans leur culture de même que la solidarité entre motard. Peu importe la moto que l’on conduit, il y a des cons sur tout type de moto. Il ne tient qu’à chacun d’entre nous de propager les bon comportements et de donner l’exemple aux jeunes motard.

      A&R

    • FlatFab
      12 juillet 2016 at 13:59

      Pour info, l’auteur de cet article et de ces lignes roule en motos BMW depuis 2002… Soit plus de 400.000 km parcourus au guidon de quatre motos et j’attends pour la fin du mois ma troisième RT.

      Quand on cite, il faut tout citer…
      Notamment, en l’occurrence, la partie suivante : « Malheureusement, dans les grandes villes (comprendre Paris), de nombreux motards l’oublient. »
      Et aussi, juste avant la phrase citée : « Et pas de sectarisme ! »
      Dénoncer le sectarisme d’une exhortation à ne pas se montrer sectaire, cela ne manque pas de sel.

      Surtout quand c’est en tombant soi-même dans le cliché : « J’ai noté, personnellement, que les scooters et les harleys ne répondent pas souvent aux saluts. »
      Pas plus ni moins que les conducteurs de RT en région parisienne… 😉

    • louis
      16 juillet 2016 at 20:59

      Salut Eric,

      malheureusement en région parisienne ou se combinent prétention et frustration, les grosses Bmw neuves , saluent rarement c’est de notoriété publique. Certains pensent sans doute être des gens importants et on ne va pas les importuner avec notre bonjour surtout quand on roule comme moi en 500 cm3 et casque jaune (je me contente de les doubler :-)).

      Enfin bref, du coup quand je croise une moto >1000cm3 neuve toute marques je ne salue presque plus spontanément à force de prendre des vents . A l’inverse les roadsters (z800 er6n etc..) te saluent trois virages avant de te croiser…

      Bonne route
      ps : je ne sais pas pourquoi mais les porteurs de casques ‘Bol’ vintage + barbe à la mode ne saluent presque jamais… bizarre ça ..

    • lachaud
      22 août 2016 at 16:46

      mon mari et moi sommes de vieux motards( dans l’age et la durée) et malheureusement, nous constatons de plus en plus l’absence de salutde la part des motards que nous croisons; en tant que passagère je salut tout le temps (de la main droite car je suis handicapée de la gauche, mais je salus assez haut pour être vue, mais peu de réponse, mon mari s »salut également; où sont passés les vrais motards??, on se le demande!; ah la moto ce n’est plus ce que c’était; dommage car c’est un monde merveilleux
      rouler en deux roues c’est merveilleux, nous venons de faire les cols des Alpes (routes à motards) on en a croisé pas mal, mais peu de salut!

  14. olive la torpille
    29 janvier 2016 at 08:44

    bonjour,

    j’ai le même problème que certains qui roulent en scoot et 125cc, le rendu de salut ne se fait pas systématiquement, pourtant sur une 625cc mais parce-que ma monture est une supermotard… Donc gabarit ressemblant beaucoup à des 50cc, 80cc… (moto sans permis A). Ceci à cause du sectarisme de motard mentionné plus haut sur le site. Le mieux est de faire perdurer ce salut sans attendre de réponse car même si les motards sont une grande famille, il y aura toujours des cons… ou plus simplement un motard qui n’aura pas fait attention à vous car il aura été occupé à regarder son compteur par ex, ou encore en train de gérer une situation d’urgence… Pensez-y ! Salut motard

    • Sam
      11 mai 2016 at 09:27

      Bien dit pareil pour moi ça se perd …

    • max
      26 mai 2016 at 23:59

      Bonjour à tous,

      La moto, un rêve de gosse !! je roule aujourd’hui en 125cc et je suis heureux d’apprendre que le rendu de salut est aussi un problème pour de plus grosses cylindrées. Je fais toujours le signe V, non pas pour imiter mais bien parce que j’ai l’esprit motard, alors merci à ceux qui me rendent la pareil ;-). Pour tous les autres, pensez qu’une personne qui roule en 125 peut quelques mois plus tard vous avertir d’un danger ou simplement avoir son gros cube…

      L’entraide des motards n’est pas un mythe, lors d’une balade en solo je me suis arrêté pour prendre des photos. Une R1 passait par là (un peu vite) et s’est arrêté en sorti de virage pour me demander si j’avais un souci (pouce vers le haut puis vers le bas). Alors à ceux qui doutent encore, soyez rassuré, j’ai beaucoup d’autres exemples !

      @+

    • Quentinx212
      14 septembre 2016 at 07:55

      Moi je roule en Yamaha TZR 50cc et je fais toujours le V vers le bas en croisant une autre moto, il est que les gens en Harley ne répondent pas souvent…

      • Alain GROULARD
        14 septembre 2016 at 12:21

        Oups, les gens en Harley, …pour ma part je réponds toujours, et je fais toujours le signe. Mais il est vrai que je n’ai pas toujours été en Harley (trails, routières , et supersport auparavant)

        • Quentinx212
          15 septembre 2016 at 21:56

          Bon, quand je dis « les gens en Harley » ça ne veux pas dire dans tout les cas mais quand même une grande majorité.

          • Alain Groulard
            16 septembre 2016 at 07:10

            Je trouve cela dommage. Il est vrai que les Harley ont parfois la réputation de dénigrer les autres et les japonaises en particulier. Pour moi un motard est un motard quelle que soit sa monture. On a tous le même plaisir non ?

            • Quentinx212
              16 septembre 2016 at 08:13

              Exactement !

            • FlatFab
              16 septembre 2016 at 19:22

              Hmm, non.
              On a tous du plaisir à rouler à moto. Pour autant, est-ce le même ? Je ne crois pas.
              Certains trouvent leur plaisir dans la vitesse, d’autres dans l’accélération, d’autres dans la prise d’angle, d’autres dans le bruit, d’autres dans l’observation des paysages, d’autres dans le partage avec le passager… Il existe plein de plaisirs différents à moto.
              Sans exclusion, d’ailleurs. Beaucoup trouvent dans leur plaisir motard dans plusieurs aspects, et non un seul.

              « Un motard est un motard, quelle que soit sa monture. »
              Certes, dans une certaine mesure. Mais selon moi, c’est avant tout son comportement qui fait de lui un motard, un « bon » motard à mes yeux. J’ai du mal à saluer un motard qui roule en slip de bain, par exemple. J’ai du mal à me reconnaître dans le biker hyper bruyant qui refuse sciemment de répondre à mon salut. Mais là, on est dans le subjectif.

              • Pascale EPIPHANE
                22 septembre 2016 at 11:59

                J’adhère totalement à ton propos FlatFab, oui il y différents plaisirs à rouler en moto.
                Mes « pilotes » sont en HD, un autre en Tiger 955 et un autre en 1200GS ! Nous partageons le plaisir de rouler en duo en groupe (type de moto mélangé), de voir de beaux paysages, de savourer une belle courbe avec prise d’angle et tout cela avec le maximum de sécurité pour tout le monde.
                Oui rouler sans gant, en short et en t-shirt au motif qu’il fait chaud, moi aussi cela ne me donne pas envie de saluer.
                Pour finir mes pilotes HD et BW saluent tout le monde (sauf les scoots que même moi je ne salue pas : allez savoir pourquoi ?…) et rares sont les motards qui ne répondent pas.
                Donc ma politique : je salue la première et tant pis si l’autre ne répond pas car moi cela m’a fait plaisir et c’est ce qui compte.

                • Quentinx212
                  22 septembre 2016 at 20:50

                  Et vous saluez même si vous voyez que la moto en face est une 50cc ?

              • Alain Groulard
                22 septembre 2016 at 19:23

                Bien sur qu’il y a plusieurs aspects dans le plaisir de la moto, mais quand je dis qu’on a tous le même plaisir, c’est celui de faire de la moto à la base. Et tous sont bons si on la fait dans le respect des règles de sécurité et le respect et le salut des autres. J’ai eu tous types de moto et les ai tous appréciés; Amitiés motardes à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *