Conseils et choix de produits pour entretenir et nettoyer une moto, notamment celles dotées d’un carénage et d’une bulle.

Première publication en février 2007.
Mis à jour en avril 2020.

Introduction

Au-delà du simple aspect esthétique, le nettoyage fait partie de l’entretien (d’où le titre de cet article) .

La corrosion peut ruiner une moto en un rien de temps (quelques semaines), réduire considérablement sa valeur marchande, rendre difficile et désagréable son entretien et, dans les cas extrêmes, en faire une machine dangereuse à piloter. La base de tout entretien sérieux et régulier sera donc un nettoyage également régulier.

Nettoyer ne veut pas dire répandre un ou deux seau(x) d’eau savonneuse tous les quinze jours sur la moto. Un nettoyage doit être complet, il faut visiter tous les coins et recoins pour en éliminer les saletés ramassées sur la route.

Nettoyer à fond apporte un autre avantage au fait d’avoir simplement une belle moto. Il permet d’avoir l’œil partout et de détecter les défauts autrement peu évidents : câbles entamés, isolants usés par le frottement, petites fuites d’huiles ou d’essence, attaques de rouille potentiellement dangereuses, pour ne citer que quelques exemples.

Une moto qui roule tous les jours reçoit inévitablement sa dose de projections diverses qui se déposent un peu partout en une mixture corrosive pour les surfaces peintes ou métalliques. La couche de crasse constitue une pellicule qui capte et stocke l’humidité, ce qui accélère la corrosion. Au niveau des ailettes de cylindres ou du radiateur d’huile, trop de saletés peut compromettre le refroidissement du moteur.

Un nettoyage soigné permet par ailleurs de repérer les fuites et les pièces défectueuses avant la panne, une garantie de plus contre l’usure prématurée. Bien effectué, il bénéficie à la longévité de la moto. Mais opéré sans ménagement, il peut accélérer l’usure de certains éléments ou provoquer des pannes.

Cet article ne traite que de l’entretien « cosmétique » de votre moto.
Pour des conseils sur l’entretien mécanique et électrique, lisez l’article « Maintenir sa moto en bonne forme« .

 * * *

Conseils généraux

Si vous voulez faire un travail correct et complet, déposez la selle, le réservoir et les carénages, les panneaux latéraux, etc. qui peuvent être nettoyés séparément, afin d’avoir accès aux parties du cadre qu’ils masquent.

Lavez à fond l’ensemble de la moto en prenant soin que l’eau ne se répande pas trop sur les parties électriques, ni à l’intérieur du filtre à air. Au besoin, recouvrez-les d’une feuille plastique.

Nettoyez surtout les parties de l’échappement que vous ne voyez pas bien. Une accumulation de saletés y accélérerait la détérioration d’un système déjà sensible à la corrosion en temps normal.

Le nettoyage des ailettes de culasses et de cylindres est un exercice pénible, mais il existe des brosses spéciales pour ce genre de travail. Le cambouis ou l’huile sont difficiles à atteindre en des endroits comme les ailettes de cylindre. On peut employer un jet d’eau sous pression si, auparavant, on a dilué les dépôts avec un dégraissant spécifique appliqué au pinceau.

L’étape suivante consiste à rincer la machine à l’eau froide. Cette opération est plus facile si l’on dispose d’un jet d’eau. Pour faire briller la peinture, laisser égoutter, puis passer une peau de chamois.

 * * *

Quelques conseils préalables

Il faut dans la mesure du possible laver la moto à l’ombre.
Le soleil chauffe la peinture et fait sécher les produits plus vite, ce qui laisse des traces (de savon ou autres composants) qu’il faut ensuite enlever en frottant, avec le risque d’user ou de rayer le vernis.

Dans l’idéal, mettre des cartons d’emballage sous la moto qui retiendront l’eau sale et filtreront les graisses et cambouis.

Tâchez de vous installer près d’une évacuation d’eau pour recueillir les écoulements sans les laisser partir dans la nature qui ne vous a rien fait. Même si tous les produits sont biodégradables à au moins 90% (selon la norme européenne), leur élimination doit se faire par les canalisations domestiques qui aboutissent dans une station d’épuration ou une fosse « toutes eaux ».

Pour diminuer les doses de produits utilisés, employez des lavettes et des chiffons en micro-fibres, très efficaces et lavables en machine à 90°C, à trouver au rayon accessoires ménagers de nettoyage.

Préalable : graisser ou huiler le contacteur Neiman pour éviter que l’eau n’y entre.

D’abord passer un coup de jet d’arrosage ou d’éponge à grande eau, chaude de préférence, pour dépoussiérer et dissoudre les dépôts graisseux légers.
Moins il reste de poussière, moins il y a de risques de rayer soit le vernis, soit directement la peinture, en frottant.
Eviter toutefois de projeter de l’eau vers les éléments électriques : comodos, faisceau, carters d’alternateur et d’allumage, éclairage.

Pour laver la moto dans son ensemble, et plus particulièrement les parties de carénage et de métal peint, éviter les produits soi-disant « sans frotter » : pour être efficaces, il faut qu’ils soient agressifs, donc nocifs à long terme (autant pour votre moto que pour l’environnement).
Toujours lire les notices d’utilisation et ne pas fortement doser. Mieux vaut s’y reprendre à deux ou trois fois que de risquer d’abîmer un élément.

Utiliser deux éponges ou chiffons, une pour le haut de la moto (les parties les plus propres) et l’autre pour les zones très sales (jantes, sabot moteur, bas de carénage, bras oscillant). Les rincer fréquemment et abondamment pour qu’elles ne se chargent pas de particules abrasives.
Surtout pas d’éponge à grattoir, « grattounette », ni autre matériau agressif et/ou rayant.

Laver de haut en bas pour éviter de faire des micro-rayures par des particules venues du bas de la moto et que les coulures d’eau sale viennent salir les parties déjà lavées.
Aller du moins sale vers le plus sale.

Rincer au jet, pas trop puissant (l’idéal est le « moyenne pression »), puis à l’éponge pour bien enlever les traces de savon.

Pourquoi déconseiller le lavage à haute pression ?
Certes, c’est rapide, efficace et pas fatigant. Mais le jet d’eau chaude à haute pression fait se décoller les autocollants peu résistants et projette les saletés là où il ne faut pas, là où elles ne seraient pas allées sans y être poussées. Un jet haute pression appliqué trop près (moins de 50 cm) soulève les joints qui protègent les organes délicats de la moto (roulements de roue ou autres, maillons de chaîne, etc.) et sont censés garder la graisse à l’intérieur et la saleté au dehors. L’eau y chasse la graisse et la remplace par une mixture de poussières et de sable qui va ruiner les mécanismes. Sans compter que l’eau des stations de lavage à haute pression est en général mélangée à du savon dont les composants détergents vont venir oxyder les connexions électriques.
Le jet haute pression peut convenir pour le rinçage, à condition de rester à plus d’un mètre et de ne pas insister sur les endroits où l’eau pourrait s’infiltrer.

Terminer le travail à la peau de chamois (synthétique), une vieille serviette de toilette (en coton, pas en synthétique) ou au chiffon doux (non pelucheux) pour éliminer les traces de calcaire.

Après le rinçage et le séchage, appliquer un produit « polish » (style Belgom Polish) qui efface les micro-rayures et laissera une pellicule empêchant la saleté de se fixer. Si vous n’avez pas de polish pour auto-moto, la cire d’abeille fait plutôt bien l’affaire.
Certains étalent du WD40 (voir plus loin) ou de la cire pour bois, cette dernière étant hélas grasse et odorante.

Si votre moto est à transmission par chaîne, n’oubliez jamais de la graisser après chaque lavage.

Tous les trois mois, il est bon de traiter les parties peintes avec une cire brillante. Non seulement leur éclat sera plus vif, mais cette cire est un bon préventif contre la rouille. Toute trace de cette dernière révélée par le nettoyage doit être traitée sans délai, au moyen d’une brosse métallique rotative ou à main ou par ponçage au papier abrasif, à sec ou à l’eau.

 * * *

Quels produits utiliser ?

Il ne s’agit pas de condamner l’ensemble des produits conçus spécifiquement pour l’auto ou la moto, mais force est de souligner qu’ils sont chers et ont une durée de vie limitée.
Utiliser des produits ménagers généraux, beaucoup moins onéreux, permet de réaliser des économies substantielles, surtout si vous lavez souvent votre machine.

Mais attention : s’il existe des produits spécifiques pour la moto, ce n’est pas pour rien… Certains produits « spécial moto » sont clairement plus efficaces, moins corrosifs, moins agressifs avec les peintures et/ou les métaux et/ou plastiques employés dans la construction moto et pas ailleurs.

L’efficacité des produits de lavage dépend beaucoup de la manière de les appliquer et de leur concentration.
Les produits ménagers, peu agressifs, doivent presque tous être utilisés purs si on désire un minimum de résultat.
L’idéal est de les pulvériser, sauf que la plupart d’entre eux sont conditionnés en flacon. Il faut alors récupérer un pulvérisateur de produits pour vitres, vide évidemment…

Récapitulatif des produits spécifiques moto de base, avec un article de Motoblouz (qui vend ces produits, évidemment) :
Grand ménage : Quel produit pour nettoyer quoi sur sa moto ?

Nettoyage rapide vite fait

De l’eau chaude et un détergent, tel qu’un produit à vaisselle ou du nettoyant multi-usages, suffisent à nettoyer la majeure partie de la moto.
Sur une éponge avec un peu d’eau, le bon vieux savon de Marseille nettoie bien les plastiques, les jantes et le métal peint, sans laisser de traces.
Sur les surfaces que vous ne pouvez pas atteindre facilement, employez du vinaigre d’alcool dilué à 50% et versé dans un pulvérisateur.

Nettoyage général du carénage

Le Nettoyant de carénage de la marque Moto Pratic, en flacon de 0,5 litre (entre 6 et 7 euros), est bien et c’est le moins cher des produits spécial moto.
Les Moto Wash de Yacco, Bel Ray d’Ipone et de Motul sont bons aussi, mais leur prix au litre est prohibitif (supérieur à 30 euros).
Le CleanWash d’IXS est bon, mais le pulvérisateur est assez cher au premier achat (17 euros pour 500 ml). Par contre, les recharges ne coûtent que 7,5 euros.

Une alternative encore moins chère : du shampoing lustrant pour automobile, de chez Norauto ou Feu Vert.

Je vous conseille deux autres produits ménagers, pas faciles à trouver mais très performants :

– le décapant Wasoplosser, de Glanzer, pas cher et efficace sur les graisses de chaîne et les dépôts de carburant (attention, il contient de l’ammoniaque), à pulvériser (en extérieur, rapport à l’ammoniaque), puis à étendre au pinceau pour une meilleure action, avant de laver et de rincer abondamment ;
– le Décrassant multi-usages, d’Eparco, normalement prévu pour le nettoyage des barbecues, hottes de cuisine et mobilier de jardin, voire le nettoyage des jantes.
Attention, il contient de l’hydroxyde de sodium, toxique pour la peau et les yeux, mettez des gants de ménage épais et prévoyez un rinçage abondant, de préférence près d’une évacuation d’eau dotée du tout-à-l’égout, et pas en pleine nature !

Pour la finition, à la place d’un polish, mélanger un dixième d’alcool à brûler et neuf dixièmes d’huile de vaseline.
Passer le produit sur le carénage avec un chiffon doux, puis laver à l’eau claire et sécher avec une peau de chamois.

A propos de polish, mon ami Yvon m’a appris qu’il valait mieux utiliser du polish pour peinture métallisée, moins abrasif que celui pour peinture normale. Ce dernier enlève petit à petit le vernis.

En cas de taches causées par de la résine de pin, on pourra utiliser de l’alcool à brûler, du White Spirit ou de l’essence F.
Pour les deux derniers, faire un essai à cause des auréoles possibles sur certaines matières sensibles.
L’essence de térébenthine peut également faire l’affaire, en frottant sans trop appuyer, mais longtemps.

 * * *

Pour démoustiquer le carénage

Il existe plusieurs possibilités pour enlever les cadavres d’insectes avant de laver.

  • appliquer de vieux journaux bien détrempés au préalable et laisser agir pendant 30 minutes (à l’ombre), ils vont humidifier les cadavres de bestioles, il suffit ensuite de passer un coup de jet ou d’éponge ;
  • frotter à l’eau chaude avec un vieux collant – ou un bas – en nylon à enfiler autour une éponge (demandez avant à votre compagne afin d’être sûr ET CERTAIN qu’elle ne l’utilise plus).

Autre solution économique, le gant démoustiqueur de Netman, à humidifier avant de frotter, lavable en machine (10,5 euros pour 300 utilisations annoncées).

Il existe aussi de bons produits spécifiques pour démoustiquer une moto :

  • employer une poudre sur un chiffon humide (comme la poudre démoustiquante de Norauto, très efficace) – ce qui implique un rinçage pour enlever les traces ;
  • utiliser une mousse en aérosol qu’on laisse agir avant de passer un coup d’éponge (comme le Nettoyant fientes et insectes de Holts, cher mais efficace) ;
  • ou encore recourir à un vaporisateur qui nécessite de frotter un peu.

Dans cette dernière catégorie, ma recommandation : le Caland de Predator Moto, un démoustiquant sans alcool ni silicone.

 * * *

Nettoyer les autres parties de la moto

Tous les moteurs ont tendance à fuir, même les plus modernes.
Les reniflards refoulent toujours un peu d’huile sur les carters et sur les parties avoisinant le cadre. De même, l’huile ou la graisse de la chaîne de transmission est projetée sur la roue arrière, y collant toutes sortes de poussières et de saletés provenant de la route. Quant à la poussière émise par les freins à disque, elle recouvre aussi rapidement les roues.

De l’eau chaude additionnée d’un puissant détergent ne suffit pas à éliminer ces dépôts. Il faut utiliser un dégraissant spécifique pour en venir à bout.
On trouve divers types de dégraissants dans le commerce et la plupart d’entre eux sont solubles à l’eau. Si vous ne voulez pas vous encombrer de bassines et de pinceaux, ces produits sont également disponibles en bombes aérosols. Si cette présentation est plus chère, les bombes sont d’un emploi plus facile et elles permettent d’atteindre les recoins les moins accessibles.

Suivez le mode d’emploi du fabricant et laissez au produit le temps d’attaquer et de dissoudre complètement les saletés avant de rincer à l’eau froide. Les dépôts les plus durs doivent être imbibés de produit, attaqués au moyen de brosses, puis chassés au jet d’eau.

Pour dégraisser les parties moteur

Pour enlever l’huile, l’essence et le goudron, les semelles fondues sur les pots, les coulures de vieilles huiles…
Le meilleur produit selon Motomag est le Degreaser d’Elf, en aérosol de 0,4 litre à 9,30 euros, mais il est à appliquer au pinceau.
Pour un nettoyage au chiffon, prendre le Jet 4 en 1 (nettoyant, dégoudronnant, dégraissant) de Predator Auto, flacon de 500 ml à 8,50 euros.

Le pétrole désaromatisé ou l’essence F (vendus en magasins de bricolage) font très bien l’affaire.
La pierre d’argile, mélangée avec un peu d’eau, dégraisse bien les parties métalliques, mais à éviter sur les plastiques ou le métal peint.

Pour une meilleure efficacité, appliquer le dégraissant avec un tampon Jex en laine d’acier, sans trop appuyer: même s’il ne raye pas, le frottement use le vernis.

Pour dissoudre les graisses et suies calcinées

Attention, on parle bien de graisses cuites sur des pièces en acier (comme les pots d’échappement chromés ou inox), pas sur du plastique !

Employer de la soude caustique, le composant des bombes à décaper les fours et les plaques vitro-céramique (genre Décap’Four).
Attention à vous protéger la peau et les yeux quand vous l’utilisez ! Et rincez assez vite car la soude attaque aussi les peintures et l’aluminium.

Autre solution pour les taches grasses : le WD40, un dégrippant industriel sans silicone pour lubrifier / décoincer / déshumidifier, mais qui peut aussi servir pour nettoyer.
Il agit aussi sur la colle restant après le décollage des autocollants.

Il peut également être appliqué sur le carénage et le réservoir pour former une pellicule de protection. Dans ce cas, le pulvériser sur un mouchoir ou un chiffon, et non directement sur le carénage.
En remplacement pour cet usage, il est possible d’utiliser un rénovateur plastique pour tableaux de bord de voitures.

Pour la bulle

Juste de l’eau savonneuse.
Mais on peut aussi utiliser du produit à vitres, si possible sans alcool, et bien rincer à l’eau ensuite.

Pour faire ramollir les moucherons écrasés, poser un linge imbibé d’eau pendant 1/4 d’heure sur la bulle, puis nettoyer à grande eau.
Surtout, ne pas frotter, cela provoque toujours des rayures.

Pour les bagages

Pour des bagages en toile, utiliser de l’eau froide additionnée d’ammoniaque (5 cuillerées d’ammoniaque par litre d’eau).

Pour des bagages en plastique, un peu d’eau tiède avec de la lessive. Rincer soigneusement.

Pour rénover et faire briller des couvercles de valises en plastique, utiliser de la cire pour bois (genre Cédar) ou du rénovateur plastique pour tableaux de bord, ou du Polytrol (rénovateur plastique pour marine, très efficace).

Pour les chromes

Pour un simple entretien rapide, du savon de Marseille, appliqué à l’éponge, au chiffon humide ou avec de la paille de fer très fine « 000 », type « Rénov’Bois ».

Si vous pouvez vous en passer, n’employez pas de produit à polir les chromes qui contiennent souvent des abrasifs ou des agents chimiques.
Le brillant est obtenu par enlèvement d’une imperceptible couche de chrome de la zone polie. L’eau savonneuse est encore le meilleur produit à utiliser et il ne faut recourir au polish que pour éliminer les traces de corrosion des parties chromées ou lorsque celles-ci ont terni.

Si vous devez y recourir, ce sera soit du Belgom Chromes (attention, ne pas mettre du Belgom Alu sur les chromes, ça les raye), soit de l’Elféchrome, en frottant fort.
A appliquer au chiffon coton, ou avec de la paille de fer très fine « 000 » type « Rénov’Bois ».

Recettes de grand-mère : le liquide vaisselle appliqué pur au chiffon et enlevé sans rinçage au chiffon sec donne un résultat correct et pas cher.
Autre « truc » de vieux trappeur, récupérer de la cendre de cigarette et frotter les chromes avec…
Pour les non-fumeurs (dont je suis), utiliser une pâte à base de blanc d’Espagne, diluée dans une cuillerée d’alcool à brûler. Bien l’étaler sur la partie à nettoyer, laisser sécher, faire briller à l’aide d’une peau de chamois.

Un produit bien spécifique mais traditionnel : la Pierre Idéale, « nettoyant universel à base d’argile ». Puis appliquer un produit d’entretien pour chromes.
Fonctionne aussi sur les pots d’échappement en inox.

Produit ménager de remplacement avantageux (si vous en trouvez) : le produit pour inox et chromes, de Beckmann. Il faut l’agiter longtemps et l’appliquer avec un chiffon légèrement humide. Très efficace aussi comme polish sur toutes surfaces plastiques (sauf les bulles) car il contient une cire qui crée une pellicule protectrice. En plus, il est biodégradable à 99% et hypo-allergénique.
Si votre pot d’échappement n’est pas chromé, vous pouvez utiliser des produits pour peintures au silicone ou au téflon. Attention, cela signifie que vous aurez alors du mal à les repeindre.

Petit détail sur les chromes : pensez toujours à essuyer vos chromes après lavage, ne les laissez jamais humides !
Le chrome et l’eau créent un phénomène diélectrique qui provoque une concentration de l’eau et donc la formation de très petites gouttes.
Ce sont ces très petites gouttes avec ce phénomène électrique qui provoquent l’attaque « électrique » du chrome, puis l’apparition de rouille car il n’y a plus de chrome, donc plus de protection. Depuis ce petit point, la rouille mangera tout.
Il suffit pour éviter ce phénomène de bien sécher avec un chiffon (idéalement peau de chamois, mais pas une synthétique ou micro-billes).

Si jamais c’est arrivé, employer du nettoyant cuivre (style Mirror) à appliquer comme un polish pour enlever les taches et les traces de rouille superficielles, rénover les chromes et leur redonner de la brillance.

Pour les alliages légers et les parties en aluminium

La majeure partie des pièces en alliage d’aluminium de votre moto ont reçu d’origine une couche de laque. D’autres pièces, en revanche, ont été laissées brutes de polissage et il faut les repolir de temps en temps afin d’éliminer la corrosion qui prend la forme d’une granulation de la surface rugueuse au toucher.

Pour un entretien régulier, utiliser du Mirror.
Un produit à chrome légèrement abrasif convient très bien pour enlever la corrosion et donner un bel éclat, mais si l’alliage est profondément attaqué, un produit plus abrasif (Belgom Alu) est nécessaire.

Si les parties peintes commencent à se détériorer, c’est que la laque se détache et que le métal est exposé aux attaques extérieures. Dans ce cas, il faut éliminer la peinture avec un solvant spécial en évitant de s’en mettre sur les mains ou dans les yeux et même en évitant toute coulure ou projection sur d’autres parties de la moto. Après rinçage, polissez la zone avec un abrasif léger et si cette zone est étendue, employez si possible un tampon monté sur une perceuse électrique. Lorsque la surface est nette, laquez-la de nouveau, soit au pinceau, soit à la bombe en utilisant une laque résistant aux agents chimiques environnants ou à la chaleur, notamment dans le cas du moteur.

Faute d’un entretien fréquent, le chrome devient vite sale et terne superficiellement, ce qui déprécie nettement une moto. Cette remarque s’applique encore plus aux carters en alliage léger.

Pour les miroirs des rétroviseurs

Employer un produit d’entretien des vitres, style Ajax Vitres.

Pour les jantes et les disques

C’est le Belgom Jantes ou le Nettoyant de jantes de NeoClean.
Solution pas chère: le Décap’Four, même mode d’emploi.

Attention, tous ces produits contiennent une forte teneur en ammoniaque, éviter d’en respirer les vapeurs.

Dans tous les cas, appliquer le produit, attendre 2 à 5 minutes, et rincer. Faire une autre application en peaufinant avec une brosse, un pinceau à poils en nylon, une brosse à dents pour les parties les plus inaccessibles. Rincer à nouveau.

Un nettoyant de freins

Le Brakes and clutch de Boxer, gamme « Professional use », à 11 euros les 600 ml. Distribué par MAD SA (04 42 12 58 55).

Ou utiliser de l’acétone, tout simplement, à appliquer au chiffon et avec parcimonie sur la tranche et la surface du disque.

Pour les plastiques non peints

Exemples : tableau de bord, valises, caches latéraux…
Un rénovateur pour plastiques d’intérieur automobiles fait très bien le boulot.
J’utilise celui de Norauto, senteur vanille. Ou celui de Speedy, senteur orange, ça dépend des goûts… Vaporiser l’aérosol puis frotter au chiffon doux: on se voit dedans.

Pour les informaticiens qui ont accès aux produits de nettoyage spécialisés, du nettoyant à sec pour produits bureautiques rénove très efficacement les plastiques.

Le top reste le Polytrol (marque Owatrol), vendu en bombe aérosol en magasin de bricolage (Castorama) ou de marine.
Il permet de rénover tous les plastiques, redonne le brillant originel et efface même certaines taches, comme celles causées par la soude des nettoyants de jantes ou par des projections d’essence, par exemple.

Pour la selle

La cire Belgom Cuirs, très bien. Ou l’huile de pied de bœuf, marque Restom, également efficace pour les gants et les bottes: 9,50 euros le flacon de 500 ml (infos au 03 85 74 95 60).

Pour l’entretien ou la remise en état de la ligne d’échappement

Surtout celles en inox chromé (comme sur les BMW), deux produits sont à recommander.

L’agent polisseur Autosol, composé d’hydrocarbure aliphatique, convient pour entretenir l’ensemble de la ligne d’échappement, pot compris. L’autre produit équivalent s’appelle Elféchrome.
Dans le même genre, le Triomf et le Strahldur.

Appliqués avec une éponge abrasive verte ou un tampon Jex (qui ne raye pas) ou de la paille d’ébéniste, ces produits donnent de très bons résultats sur des pots très sales voire corrodés.
Sur un silencieux chromé en bon état à faire briller, appliquer avec un chiffon cotonneux non pelucheux.
Le Belgom Chromes convient bien pour l’entretien, mais n’est pas assez abrasif pour rattraper les dépôts de crasse cuite sur les tubes d’échappement.

Les tubes d’échappement non chromés se salissent en effet très vite, il faut les nettoyer tous les 10.000 km dans l’idéal pour les garder à peu près propres. Et ils sont assez compliqués à bien nettoyer avec tous les recoins et les angles.
Démonter le sabot moteur aide, mais il vaut mieux avoir de petites mains.
Dans le cas de crasse incrustée depuis longtemps, frotter avec une surface abrasive est aussi important que le produit utilisé.
Un chiffon en coton ne suffit pas, il vaut mieux utiliser de la laine d’acier (finesse 00 ou 000), un tampon à récurer (éponge à gratter verte ou tampon à vaisselle Jex en acier), ou mieux encore, une ponceuse avec un disque bien enveloppé dans des chiffons coton ou un disque spécifique pour polissage.

Au début, j’utilisais du Cleanfour, un produit de nettoyage des plaques vitrocéramiques et fours, très bien pour enlever la saleté sur des surfaces soumises à très hautes températures. Mais celui-ci fonctionne plutôt à chaud, ce n’est pas très pratique pour une crème…

Autre solution, faire tourner le moteur cinq minutes pour chauffer le pot d’échappement. Protéger le reste de la moto par du papier journal et pulvériser du Décap’Four en aérosol sur le pot tant qu’il est encore chaud. Laisser agir quelques minutes, puis frotter au chiffon, cela permet d’enlever facilement les dépôts de goudron. Passer ensuite un produit d’entretien des chromes ou de l’inox pour faire briller.

 * * *

En cas de rayures sur la peinture

Il peut être judicieux de profiter d’un bon lavage pour tenter de rattraper des rayures.

Les micro-rayures de la bulle peuvent être atténuées par l’application de Mirror Cuivre avec beaucoup d’huile de coude. Commencer par tester sur un petit coin de la bulle pour vérifier que le produit n’attaque pas le plastique qui n’est pas de la même qualité selon le type de bulle.
En cas de rayures plus importantes, recourir à l’Altupol, un produit qui se décline en deux gradations abrasives, n°1 (polissage) et n°2 (lustrage). Utiliser si possible avec une ponceuse dont le disque aura été enveloppé dans un chiffon doux.

Pour les rayures sur la peinture, les plus petites disparaîtront avec un « efface-rayures » en tube.
Inutile d’investir des sommes colossales dans des produits professionnels, les produits Efface rayures d’Auchan, incolore ou teinté, fonctionnent très bien. Le teinté est juste deux fois plus cher. Le produit Tech 9, chez Leclerc, est le moins cher (même pas 2 euros) et c’est le même que l’Abel Auto.

Pour un travail sur de plus grosses rayures, passer au Polish Fast Cut de 3M.
Contrairement à son nom, ce n’est pas un polish, mais un véritable efface-rayures. Il faut ensuite passer un polish doux pour faire briller. Il s’agit d’un produit pro à trouver chez un distributeur spécialisé (infos au 01 30 31 43 20), vendu en bidon d’un kilo à 25 euros, et à appliquer avec une ponceuse électrique vibrante.

 * * *

Pour décoller des autocollants sur de la peinture

Il s’agit d’enlever d’abord l’autocollant, puis la colle, sans abîmer la peinture, surtout si elle est sur du plastique (carénage).
Commencer par passer un sèche-cheveux (ou un pistolet à décaper à faible puissance) pour chauffer l’autocollant et ainsi ramollir la colle. Passer le flux d’air chaud à une quinzaine de centimètres de la surface pour ne pas chauffer trop vite ni trop fort.
Ensuite soulever un bout de l’autocollant avec l’ongle en essayant de limiter le « grattage »… Une fois l’angle décollé, continuer le décollage en tirant dessus tout doucement.

S’il reste des traces de colle, frotter avec du white spirit sur un chiffon (mais surtout pas d’acétone).
Une fois la surface propre, passer un coup de lustrant (avec du téflon) pour que ça brille et effacer les micro rayures.

Pour enlever des taches de colle sur du carénage ou du  métal, on peut employer de l’essence A (en droguerie) ou de l’alcool à brûler ou encore du solvant pour vernis à ongles.
Pour des plastiques fragiles, préférer de l’antiadhésif pour pansements, vendu en pharmacie.

109 thoughts on “Nettoyer et entretenir sa moto”
  1. Salut Fabien,

    2 petites remarques:
    -La page présente 2 fois à la suite l’article.
    -le lien vers « Maintenir sa moto en bonne forme » pointe sur ton ancien site

    Article très complet avec quelques idées que je vais sans doute appliquer. 😉

  2. bonjour Fab,
    par mégarde,je me suis trompé de nettoyant jantes, (belgum pour la moto) j ai utilisé du nettoyant jantes auto, du coup mes étriers de freins ont blanchi.
    j ai acheté trois gris différent sans résultats ,( bmw propose directement de changer les étriers!!!) mais je n arrive pas a trouver une peinture gris souris foncé (vague comme précision) aurais tu une solution.
    te remerciant d avance pour ton attention en te souhaitant bonnes vacances .
    gil

    1. Aïe… Le nettoyant de jantes corrosif pardonne difficilement.
      Tu cherches de la peinture pour quelle pièce exactement ? Etriers de frein ou jantes ? Dans mon souvenir, les étriers de frein sont noirs, pas gris.

      1. merci Fab
        mais sur le modèle 2006, les étriers sont d un gris mat (souris)
        c est vrai que j ai vu des bmw avec les étriers de couleurs noire.
        a défaut peut être dois je combiné des mélanges de peinture métal blanc et noir pour obtenir un gris se rapprochant de la couleur d origine…
        qu en penses tu!
        merci pour ton attention
        gil

        1. Je n’y connais pas grand-chose en peinture, pas d’avis sur la question.
          Vois plutôt avec un peintre-carrossier.

  3. Re-Bonjour,

    Je voudrais vous remercier pour tous les bons conseils que vous nous donnez. Mais lorsque vous nous conseillez de « graisser ou huiler le contacteur Neiman », il est préférable d’utiliser quel type de graisse ou de l’huile car beaucoup de monde me dise d’utiliser du WD40. Et lorsqu’on doit lubrifier les parties mobiles, notamment tout ce qui est levier, pédalier, etc, que me conseillez vous? Car on m’as parlé d’une bombonne d’huile à base de téflon qui serait l’idéal ou est-ce que la solution du WD40 reste suffisante?

    Bien à vous,

    Pedro

    1. Tu peux bien sûr utiliser des graisses spécifiques, mais sincèrement, pour le contacteur, cela a peu d’importance. Le WD40 est très bien et présente l’avantage d’être assez universel. Pour les parties mobiles, il vaut mieux une graisse hydrophobe, résistante à l’eau et qui ne va pas agglomérer la poussière. Le WD40 est suffisant, mais demande un renouvellement régulier. Une graisse à base de téflon sera plus durable, mais il faudra bien la nettoyer et la renouveler un jour…
      Le choix dépend surtout de tes moyens financiers et de la place que tu as pour stocker différents produits pour chaque usage spécifique.

  4. Pouvez-vous m’expliquer comment démonter le carénage d’une RT 1200 de 2008 pour effectuer un nettoyage complet?
    Je vous remercie.
    Marcucciu

    1. Il me semble que cela doit être expliqué dans le livret d’utilisation. Sinon, demander sur un forum de RT.

  5. Bonjour !
    Je suis littéralement scié ! Je viens (à 64 balais) de m’offrir un SYM Symphony 125 SR tout neuf (pour débuter), j’ai fait 100 km et le scooter est dégeulasse. Je m’informais simplement de comment nettoyer une moto…Je ne pense pas pouvoir récolter autant d’infos en dix ans ! Merci et super !

  6. Vraiment bel article. Super. juste un plus, moi qui suis très attentif à la nature et qui adore ma bécane bourrée de chome et alu (c’est çà les année fin 80) j’utilise de la  » patatout  » entièrement naturel, pas agressif, anti-corrosif et pas cher compte tenu de la durée de vie. A utiliser à l’ombre et sur métaux en tout genre froid. Et pour les moustiques sur les bulles, il faut mouiller, patienter avec une kro ! mouiller, reprendre une kro etc…

  7. Merci et un grand bravo pour ce site ! Bien écrit et bien documenté !

    J’ai deux petites questions:
    – Sur un bon nombre de BMW la peinture de la fourche est grise granuleuse; cette dernière se dégrade assez rapidement. Est ce qu’un nettoyage régulier au WD40 est suffisant pour prévenir cette dégradation ?
    – Comment protéger un collecteur d’échappement chromé ?

    J’habite en bords de mer et j’aimerai conserver ma R1200R en bon état …

    Merci d’avance !

    – – –

    Réponse

    La peinture de la fourche se dégrade à cause des impacts de cailloux, graviers, gravillons… Il importe avant tout de protéger les fourreaux de fourche contre ces chocs, par exemple en la recouvrant d’un film plastique autocollant ou une feuille de protection en carbone ou simili ou encore en néoprène.

    Pour le collecteur, pas grand-chose à faire, à part le passer régulièrement au polish, type Autosol.
    Aucun traitement ne résiste aux hautes températures auxquels sont exposés les tubes collecteurs d’échappement.
    Pour le silencieux, l’Elféchrome donne de bons résultats.

  8. Bonjour,

    Je vous déconseille fortement d’utiliser des produits ménagers pour le nettoyage de votre moto, ils sont corrosifs et peuvent créer des microrayures sil ils sont mal appliqués. A titre personnel, j’utilise le Nettoyant Moto AutoGlym qui est le meilleur rapport qualité prix du marché : http://www.shinee.fr/produits-nettoyage-moto/48-nettoyant-moto-autoglym.html

    Je vous le conseille vivement.

    – – –

    Réponse

    Et à quel titre le déconseillez-vous ?
    Comment savez-vous que ce produit offre « le meilleur rapport qualité prix du marché » ?
    Bref, cela ressemble fortement à de la publicité déguisée.

    1. C’est uniquement un retour d’expériences personnelles heureuses (dans la découverte du nettoyant moto AutoGlym) et malheureuses (une AfricaTwin complètement micro-rayée après l’utilisation de produits ménagers et d’éponges/ grattoirs domestiques)

      – – –

      Réponse

      C’est sûr que frotter une moto avec une éponge à grattoir n’est pas vraiment une bonne idée…
      Quel que soit le produit utilisé.

  9. Il m’est arrivé la même mésaventure sur le pare -brise de ma goldwing, j’ai utilisé ce truc vraiment efficace, frotter avec un chiffon très doux ou mieux un tampon de démaquillage, imbibé de « Mirror Cuivre » en faisant des petits mouvements circulaires sur les parties rayées ou ternies ..
    Essaye d’abord sur une partie non visible du pare brise pour voir le résultat mais normalement çà marche !

  10. SLT,

    J’ai besoin d’un petit conseil
    Hier , en voulant enlever de la colle sur le pare brise de mon 1200Lt
    J’ai utilisé sans le vouloir de l’acetone ce qui devait arrivé est arrivé non seulement la colle est parti mais cela à ternis mon pare brise
    Existerait-il une astuce ou une façon pour récuperer la nettete du pare brise?

    cordialement

    Philippe

  11. Bonjour,

    Félicitation, cet article est très complet.

    J’ai juste une question : Comment rénover un té de fourche en aluminium granuleux noirci par le frottement des clés ?

    – – –

    Réponse

    Aïe aïe, pas évident…
    Essayer avec du Belgom Chromes ou un agent polissant (type Autosol) en frottant très doucement avec un chiffon coton propre.

  12. bonjour,aprés quelques passages au karcher les autocollants de mes pots en titane ce sont detruits,je dois les remplacer,qels produit utilisés pour ne pas abimés mes pots?,de plus je dois aussi decoller une antenne sur le dessus me ma coque arriere(peinture)?
    merci d’avance.

    – – –

    Réponse

    Un solvant pas trop agressif devrait convenir, type « white spirit » ou « essence A ». Eviter l’acétone.

  13. salut
    pour tous les chrome s , c’est symple les mettre dans un endroit sec tout l’hiver si pas possible envelopper la moto dans une bonne couverture tout l’hiver bien secher avant hivernage

  14. bonjour
    merci pour vos conseils, ma moto ne sert pas l’ hiver, je voudrai mettre une huile de protection sur les chromes, j’ ai de l’ huile machine à coudre, est ce que c’ est bien
    merci de me répondre
    cordialement

    – – –

    Réponse

    L’huile pour machine à coudre est en général une huile de vaseline minérale.
    Cela conviendra pour protéger les chromes (à étaler au pinceau), même si ce n’est pas le meilleur produit.

  15. Bonjour, je tien à dire que ses lignes sont complète, et très bien rédiger !

    Mais j’ai moi aussi un problème.
    Je tourne sur une Aprilia 50 RS de 2001, c’était la petite info.

    Donc j’ai des carénages en plastique. Dont le coté droit rayer bien profond. Je voudrais enlever les auto-collants, et poncer tout ça. Puis, quand j’aurrais l’argent passer un coup de mastic, appret, peinture vernis ect.

    Mais pour le poncage j’ai un soucis. J’ai pas tellement envie de faire des bétises, je voudrais savoir quelle grain prendre. Je commence avec du 180, 280, 400 ou plus? Je suis en CAP Carrosserie 1ère année. Mais je pense que poncer une voiture, et des carénages plastiques c’est pa la même chose.

    Après un autre petit problème, j’ai ma ligne de pot d’échappement, qui est bien attaquer par la rouille (suite à un moment sans tourner, rester dans un Cabanon pendant je ne sait combien de temp.)
    Et j’ai pas tellement envie de faire payer ma mère pour ses choses là. Vous avez une idée pour enlever la rouille? Au pire n pot de vernis haute température je peut trouver ça. Mais je sait pas trop comment faire revenir la ligne. Quand je gratte ça fait de la poudre orange. Et pas jolie jolie…

    Voilà, je vous souhaite une bonne route à tous, et pardonnez mes fautes glisser dans mon texte 🙂

  16. Salut, comment peux-t-on rattrapper l’éclat d’une bulle ternie par des voiles blanchâtres ?
    TROPHY 1200

    – – –

    Réponse

    Pas évident.
    Tout dépend du matériau de la bulle. En général, il s’agit de plexiglas.
    Rattraper des rayures, ça peut se faire avec du Mirror. Un voile blanchâtre, c’est souvent dû à une dégradation par un liquide corrosif, en général un hydrocarbure.
    Et là, par contre, si c’est « incrusté » dans le plexi, il faudrait tout raboter et polir derrière… Très difficile à faire soi-même.

  17. Voilà, par impatience j’ai voulut nettoyer de l’alu poli sur le carter de mon harley Davidson et j’ai utilisé un produit nettoyant jantes en vapo…. Résultat, l’alu à terni et a laissé des traces de coulure. Commet je pourait faire pour rattraper çà? Merci de votre réponse.

    – – –

    Réponse

    Là, ça va être dur…
    Les produits de nettoyage des jantes sont en général très agressifs. Sur de l’alu, en plus, impossible à ravoir. Il faudrait démonter le carter et faire repolir l’aluminium.

  18. Vraiment sympa toutes ces astuces.
    Merci.
    Comme quoi internet peut aussi servir à autre chose que de faire de la pub

  19. slt a tous j ai acheté un sv de 2001, sauf que l ancien proprietaire a oublié de démonté la batterie, résultat l acide a coulé sur le bros_éciant en alu.si quelq un connait un produit magic pour enlever la trace blanche sa serrait kool. merci d avance..

    – – –

    Réponse

    La vache…
    Je n’avais jamais vu « bras oscillant » écrit comme ça !

    Essaie d’abord la recette de grand-mère : dans un demi-verre d’eau, diluer une ou deux cuillerées à café de bicarbonate de soude, prendre un pinceau pour étaler le produit sur la surface à nettoyer. La réaction est immédiate : rincer ensuite avec un peu d’eau claire, puis essuyer avec un vieux chiffon.

    Si ça ne marche pas, utiliser un produit de nettoyage de l’aluminium, type Belgom Alu, avec un chiffon doux et sec en coton non pelucheux.

    1. Aucun signe de vie de flatfab depuis quelques semaines. J’espère qu’il va bien et qu’il est pris (si je puis me permettre) par la casim plutot que par autres choses.

      – – –

      Réponse

      Je vais bien, merci de t’inquiéter.
      Très pris, en effet. Par les tumultes de ma vie personnelle, mes multiples activités professionnelles et mes activités associatives. Tout en même temps, j’ai du mal à assurer… Alors, je donne la priorité à ma vie perso et au boulot, au détriment des activités bénévoles, dont le suivi de mon site.
      Désolé, mais parfois, il faut faire des choix.

  20. Comment fait on pour faire disparaître du cuir fondu sur un silencieux chromé sans le rayer ??
    A sa première sortie avec sa nouvelle moto, mon conjoint (Même s’il avait ajusté les sacs bagages en cuir) s’est rendu compte trop tard qu’un côté avait fondu sur le silencieux
    merci de bien considérer ce message
    Johanne pour son homme un peu orageux en ce moment

    – – –

    Réponse

    Si la couche de cuir est très épaisse, il faut déjà l’amincir en grattant tout doucement avec une lame de cutter, parallèlement au pot pour ne pas le rayer;
    Ensuite, faire chauffer le pot en faisant tourner le moteur ou en chauffant au sèche-cheveux.
    Puis frotter au chiffon de coton propre avec un produit polissant (comme l’Elféchrome ou l’Autosol) ou nettoyant (comme le WD 40 ou l’essence « F »).

    1. Tu refais chauffer ton silencieux (en faisant tourner ton moteur), un coup de WD40 avec un chiffon et ca devrait partir.

      1. Bonsoir Maxime. Si tu as pris la place de flatfab, stp deux de mes questions sont sans réponse, une dans  » savoir freiner » et l’autre dans  » rouler à deux sans danger l’un pour l’autre ». Merci (c ok, j’ai compris pour le « couple »).

  21. Bonjour,
    Je me demande juste pourquoi il n’y a pas de réponse….même négative?

    – – –

    Réponse

    Parce que ceci est un site amateur, tenu par un bénévole qui est un tout petit débordé en ce moment.

  22. Bonjour,
    Et merci pour toutes ces infos très juducieuses. J’ai tout de même 2 petites questions pour approfondir.
    1) J’ai une moto ancienne CB350 de 1970, et le guidon chromé est piqué par la rouille (beaucoup de reliefs). Même après nettoyage il reste piqué, mais existe t il, une cire ou vernis pour empecher que cela ne continue et sauvegarder l’état actuel?
    2) Au niveau carter moteur j’ai quelques vis qui ont vraiment rouillées, là aussi existe t il un produit pour les protéger, pour stopper la rouille?

    Merci encore.

    – – –

    Réponse

    Pour le guidon chromé rouillé, il faut enlever la rouille.

    Il faut tout d’abord nettoyer le support avec un détergent et éliminer toute trace de graisse avec de l’alcool à brûler, pour ensuite revenir au métal sain en frottant la surface à la brosse métallique et au papier de verre.
    Ensuite, deux solutions.
    1- Recouvrir d’un destructeur de rouille, chargé d’acide phosphorique, qui ôte la rouille tout en renforçant l’adhérence du support. On applique ensuite une peinture de finition anti-rouille en deux couches, ou bien deux sous-couches de primaire anti-rouille suivies d’une peinture décorative classique.
    2- Appliquer un transformateur de rouille qui bloque la rouille en formant une couche noire de protection. Le fer peut être laissé tel quel, ou bien revêtu d’une finition colorée.
    Dernière solution, on peut appliquer directement une finition sur la rouille, à condition d’utiliser une peinture dite “directe sur rouille”, en deux couches très épaisses : cela forme une surface brillante et lisse, ou bien brillante et martelée, ce qui permet de camoufler les éventuelles irrégularités du support.

    La rouille brute, sans finition, peut même être laissée telle quelle, après avoir été bloquée simplement avec un fixateur. Pour obtenir une surface uniforme, il suffit de laisser le support rouiller sous les intempéries pendant environ un mois et demi. Le fixateur de rouille doit être cependant réappliqué tous les ans.

    Après, il est impossible de rétablir le chrome. Pour éviter la propagation de la rouille, recouvrir avec un vernis protecteur.
    Exemples : Lodan « Clear Varnish » ou « K Vernis Métal » de V33.

    Pour les vis rouillées, on nettoie d’abord à la brosse métallique, puis on passe du vernis à ongles, tout simplement.

    1. Pour le chrome, y a pas grand chose à faire étant une fine (de quelques microns) pellicule appliquée en bain sur un support, une fois parti, ca ne peut pas revenir.
      Avec le chrome, il faut prévenir … que guérir.

      Pour ne pas que le phénomène s’amplifie, tu peux effectivement mettre du vernis.

      Tu peux prendre du vernis « haute T° » qui te permettrai de faire, ton guidon et tes vis de carter d’huile.

      Maxime

  23. bonjour fabien,
    j’ai acquis l’elfechrome , et commencé a nettoyer ma ligne d’echappement, miracle c’est géant de voir la saleté se disiper !!! comme neuf….pour néttoyer la ligne en continue ,il faut démonter le bas du carrenage .
    ma question ,faut il simplement devisser les vis et déclipser la structure du bas ou bien est ce plus compliquer que cela!!! je ne voudrait pas m’aventurer dans une situation délicate………..encore merci pour votre réponse,
    gilles

    – – –

    Réponse

    Le démontage du sabot moteur de la RT n’est pas bien compliqué.
    Il y a deux vis à enlever et deux pattes à déclipser.
    Rien de délicat, tu peux y aller !

    1. yyyyyyyyes , je rachete du elfechrome , j’ai roulé dessus !!!!!!!!!!!aaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhgggrrr
      un grand merci
      gilles

  24. Bonjour,
    Je suis tombée par hasard sur votre blog en cherchant comme enlever des traces d´humidité sur la selle de mon scooter que j´ai acheté d´occasion… et je pense que toutes vos explications seront impeccables pour le récupérer même si ce n´est qu´un scooter. Je venais vous remercier pour le blog… et j´espère avoir des résultats positifs… Voilà c´est dit… A bientôt et bonnes balades en 2 roues !!

  25. bonjour fabien
    cette saison hivernal n’est plus qu’un souvenir,concernant ces souvenirs ! ma ligne d’échappement situé a l’avant (face roue avant) est complètement piqué ! sic… malgré le rinçage ,une fois par semaine !!!! pour remédier a cela ,dois je procéder au nettoyage avec du jex four , ou faut il procéder a une autre solution !
    aussi, j’ai effectué ma révision en septembre 2009 chez concurence et depuis j’ai effectué 4000kms , trajet quotidien et petite balade de 150 kms, en suivant vos précieux conseils de votre bible ,temps de chauffe etc … depuis je n’ai pas rajouté d’huile , contrairement a d’habitude , ou je rajoutai le complément tous les 1000 kms ! y a t’il une inquiétude a avoir !
    vous remerciant d’avance pour votre réponse

    gilles

    – – –

    Réponse

    Pour la ligne d’échappement, le Jex Four peut convenir, mais l’Elféchrome ou l’Autosol est meilleur.

    Pour l’appoint d’huile, 4.000 km sans en ajouter ne constitue pas forcément un problème, à moins que ta RT en consomme vraiment beaucoup.

  26. Vraiment très très complet ca m’a bien servi merci mais juste une question comment peux on nettoyer ou enlever le plus possible le sel qui a abimé les pièces? comme les rayons, légèrement le moteur et quelques pièces du genre…
    Merci d’avance

    – – –

    Réponse

    Si le sel a attaqué les pièces métalliques, pas grand-chose à faire, à part décaper (et éventuellement repeindre).
    Si ce sont « juste » des traces blanches, sans rouille, frotter avec un mélange d’eau déminéralisée et de solvant dilué (white spirit, alcool à 90, gasoil, voire acétone).

  27. Bonjour
    Je me permets de vous envoyer cet mail
    cricri (17 années d’Expérience et d’Exigence chez Harley.Davidson)ATS Bastille et Hdshop
    Marc et Florian nous venons de créer notre société
    « ADN » Les As Du Nettoyage Moto a Domicile
    Sur un simple coup de fil nous nous déplaçons pour nettoyer vos motos sur lieu de travail ou domicile (Paris/Proches Banlieues)
    Nettoyage soigné,a la main,Sans Eau,produits BIO,gamme verte écologique
    Voici nos coordonnées
    « ADN » O9.54.28.82.44
    Nous sommes trois,possibilité de regrouper plusieurs motos le même jour
    N’hésitez pas à nous contacter
    Merci
    Salutations
    cricri,Marc et Florian

  28. bonjour fabien,
    voila presqu’un an ,je lis vos ligne et j’utilise ma moto quelque soit la meteo sur l idf ! malgré ,la neige ces temps ci… j’ai pris le temps une fois par semaine de la rincer pour enlever les boues ou sinon une fois par mois nettoyage! ce matin balade pour la faire respirerer ! je me suis appercu que les plaquettes avant etaient grippée ( elles ne reviennent pas lorsque je fais actionner le frein, cela freine mais les plaquettes ne bougent pas) .je pense que cela est due aux résidus de sel ! je souhaitai savoir quel astuce pour remédier a cela ! a savoir que mes connaissance mécanique sont a la limite du ZERO ! ou faut il l intervention du mecano bmw . en espérant avoir bien d’écrit mon problème je vous remercie de votre réponse . bonne année et très bonne continuation . gilles

    – – –

    Réponse

    Bonjour Gilles,

    Ce ne sont pas les plaquettes qui sont « grippées », mais les étriers de freins.
    Dans un premier temps, un nettoyage au jet d’eau moyenne ou haute pression peut suffire.
    Sinon, il faut les nettoyer avec du nettoyant de freins en aérosol, pour auto ou moto. Cela se trouve à moins de 10 euros dans n’importe quel magasin auto.
    Sinon, employer soit du WD40, soit de l’acétone dilué (un volume d’acétone pour un volume d’eau déminéralisée) à projeter par un pulvérisateur.

    Si vraiment cela reste complètement coincé, il va falloir ouvrir et nettoyer selon cette procédure:
    http://www.etlamarmotte.net/pdf/Piston.pdf

    – – –

    un grand , merci gilles

    1. bonjour fabien
      ayant effectué l’opération d’écrite ci dessus (acétone , et eau déminéralisé )! est ce que je peux pulvériser une fois par mois ce mélange en guise d’entretien ou après les période neigeux . aussi quelle est la fonction de ces deux agents , car cette recette a l’avantage d’etre très économique (prix quantité)
      encore merci ,a très bientot …………………..gilles

      – – –

      Réponse

      L’eau froide va dissoudre le sel, sans laisser de dépôt calcaire puisqu’elle est déminéralisée.
      L’acétone est un dissolvant, je ne vois pas bien son utilité dans ce cas particulier, si ce n’est de dissoudre les dépôts de goudron.

  29. Bonjour,
    quel boulot fabuleux, un très grand bravo !!
    Une question, vous parlez du « décap four » pour restaurer les pot et enlever le goudron cuit et aussi du Elfchrome pour finir les taches récalcitrantes. mais un peu plus haut pour Hébert, vous lui parlez du FX5 de prédator moto, lequel est le mieux ?
    De même sur mon 1200 GS, derrière le collecteur horizontal du pot d’échappement (celui qui relie les deux autres verticaux) la peinture alu (je pense) à commencer à cloquer sur la partie du bas du bloc moteur et maintenant à se détruire. Un carrossier peut-il réparer ceci sans tout démonter car seule la partie du bas, très exposée aux projections, est touchée
    Enfin, la même partie du moteur en bas à gauche du bloc à jaunie, peut on le rattrapper ?
    Merci bcp pour votre travail et votre réponse !!

    – – –

    Réponse

    Bonjour !

    1- Ces trois produits sont différents et à utiliser pour des choses différentes.
    D’abord passer le dégoudronnant FX5 pour enlever les dépôts de goudron sur le pot. Puis le Décap’Four pour bien nettoyer. Puis l’Elféchrome pour faire briller et protéger.
    Le seul Elféchrome (ou Autosol) peut suffire, mais il faudra frotter plus fort.

    2- Le couvercle d’alternateur est très exposé sur les moteurs BMW Boxer. Avec le temps, les projections et la chaleur dégagée par le moteur à cet endroit, la peinture cloque. Il est possible de faire refaire une peinture spéciale hautes températures, mais ça risque de coûter cher.
    Autre solution, changer pour un cache-alternateur en métal chromé ou en carbone.

    3- Un jaunissement du métal indique une exposition à des hydrocarbures, ce qui ne devrait pas être le cas à cet endroit.
    Il y a eu des projections d’essence ou une fuite d’huile au niveau du hublot de contrôle du carter d’huile. A faire inspecter par un mécanicien.
    Difficile à rattraper, essayer avec un polish.

  30. Bonjour,

    Je n’ai pas jamais rencontré un site aussi complet sur l’utilisation de la moto, félicitation. Il y a juste un sujet qui pourrait être abordé spécifiquement et que je n’ai pas trouvé ici ( mais peut-être je me trompe …) et c’est la protection de la moto en hiver, quels produits utilisés pour se prémunir du sel qui provoque tant de corrosion.
    Merci

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Pas grand-chose à faire, hélas.
    Aucun film protecteur ne tient assez longtemps pour réellement protéger les pièces métalliques. La seule solution est de laver la moto à grande eau, avec de l’eau froide, à faible ou moyenne pression, dès l’arrivée.
    Pas d’eau chaude, elle dissoudrait le sel et le propagerait. Pas de haute pression pour la même raison, cela enverrait du sel dans des endroits impossibles à atteindre.

  31. bonjour, j’ai du goudron séché, donc très dur, sur mes sorties de pot d’échappement en chrome; j’ai essayé plein de produit mais aucun n’est efficace; quelqu’un a t il une astuce ?

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Utiliser un dégoudronnant.
    En produits pas chers, pétrole désaromatisé ou essence F (vendus en magasins de bricolage), appliqué sur un chiffon.
    En produit spécialisé, employer le FX5 de Predator Auto.
    On pulvérise, on laisse agir 30 secondes: quand une coulure jaune se dessine, on frotte, puis on pulvérise de nouveau…
    Utiliser un chiffon sec, non pelucheux, un peu rêche. Finir à l’ongle, cela permet de bien frotter sans rayer.

    – – –

    je vais essayer tout suite, je te dirais le résultat; en attendant, merci beaucoup pour ta réponse

  32. Bonjour, merci beaucoup pour toute ses infos, j’ai 2 questions directement reliées.

    Comment faire pour redonner le lustre a un carénage plastique qui est devenu … mat, terne, avec le temps. Il n’est plus aussi luisant que le réservoir a essence.

    Ma 2 ieme question es, est-ce que l’utilisation d’un mactac transparent pourrais m’aider en plus de proteger ma moto, si oui y a t’il un mactac spécial conseillé ?

    Merci encore.

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Pour le carénage, tout dépend s’il est peint ou pas. Sur du plastique brut, noir en général, un passage au Polytrol s’avère très efficace. S’il est peint, il faut le revernir ou passer un polish.
    Un « mactac » est un autocollant, exact ?
    Oui, la pose d’un autocollant de protection transparent est une bonne solution pour protéger le réservoir et/ou le carénage. Il existe des produits spécialement adaptés pour certains modèles de motos. Voir sur les sites d’équipementiers moto. Sinon, il suffit de prendre des feuilles d’autocollant de protection, en général de dimensions 20×30 cm.

  33. Bonjour, j’ai fait une grosse connerie… j’ai un cache plastique chromé que j’ai voulu nettoyer avec un produit pour les chromes!!! Mais c’est du plastique et je n’y ai pas fait attention!!
    Conclusion, j’ai des nuages de « griffes » dessus!
    Comment atténuer cela ou… les enlever?
    Cela m’évitera d’en acheter un nouveau qui coute un … avion de chasse!

    Merci

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Enlever des griffures sur du plastique ? Très difficile.
    Cela peut sans doute s’atténuer avec un stylo efface-rayures. En passant une nouvelle couche de vernis, également, mais il vaut mieux s’y connaître un peu pour bien le faire.
    Les micro-rayures peuvent être atténuées en frottant avec du Mirror Cuivre. Commencer par tester sur un petit coin pour vérifier que le produit n’attaque pas le plastique.
    En cas de rayures plus importantes, recourir à l’Altupol, un produit qui se décline en deux gradations abrasives, n°1 (polissage) et n°2 (lustrage). Utiliser si possible avec une ponceuse dont le disque aura été enveloppé dans un chiffon doux.

  34. J’ai une moto qui n’a pas servi pendant trop de temps deja, et l’oxydation c’est inviter au RDV, j’ai entre autre des marques blanches sur le bloc moteur, j’ai esayer belgum mais ca ma pas l’air assez puissant. quelqu’un connait un p^roduit qui pourrai en arriver a bout ?

    – – –

    Réponse

    Essayer le nettoyant moteur de Predator Moto, le « Motor ».

  35. Bravo pour ce site très complet qui fait le tour de l’entretien extérieur moto; a propos de chromes, j’ai une moto récente et j’habite en bord de mer et je me suis laisser dire que l’idéal avant d’attaquer au « Belgum chromes » (à n’utiliser que lorsque les chromes sont attaqués ou ternis) c’est de pulvériser à titre préventif du nettoyant silicone (quasiment sans frotter) , ce que je fais depuis 8 mois et mon VN900 est nickel, qu’en pensez vous à long terme?
    Merci
    Stéphane

    – – –

    Réponse

    Sur le principe, aucun problème.
    Une couche de protection au silicone permet effectivement de protéger les chromes, ceux-ci ne risquent rien. Par contre, attention à ne pas projeter de silicone sur des peintures ou sur les disques de freins.

  36. Houlà, je comprends maintenant mieux pourquoi ton Adv m’a paru sortir d’usine l’autre soir!
    Moi, roulant au quotidien avec, j’avoue ne mettre un coup de Karcher (pas trop près bien sûr) qu’une fois tous les 15 jours (pour retirer le sel et autres dépôts nocifs) et un gros nettoyage « total » au printemps…par contre, inspection sous toutes les coutures règulièrement!

    – – –

    Réponse

    Tu parles qu’elle était propre, j’avais passé deux heures le samedi et deux heures dimanche à la nettoyer !

  37. Bonjour Fab,

    Comment peut on atténuer les rayures causées par un chiffon non adapté sur un silencieux en inox ?

    Merci
    Maxime

    – – –

    Réponse

    Salut Maxime,
    Pas facile à rattraper… Mais s’il s’agit juste d’un chiffon trop « râpeux », les rayures doivent être minimes. En frottant longtemps avec du polisseur pour métaux type Autosol ou Strahldur, tu dois pouvoir les réduire jusqu’à ce qu’elles deviennent invisibles.

  38. Merci pour ton exellent site,çà fait longtemps que je fais de la moto mais on en apprend tous les jours !
    Juste une précision,je n’arrive pas à trouver ce fameux produit (Altupol) pour éliminer ou attenuer les rayures sur mon pare brise, qu’emploies tu exactement comme produit ménager courant , j’ai lu quelque part qu’on peut utiliser Mirror « cuivre » , c’est bien çà ?
    MERCI

    – – –

    Réponse

    Le polish Altupol (ou Xerapol) sert à rattraper des rayures sur du plexiglas, notamment sur les bulles de moto.
    Ce n’est pas non plus le produit qu’on utilise tous les jours !
    Il peut se trouver dans les grandes surfaces spécialisées de bricolage (Castorama, Leroy Merlin), dans les magasins spécialisés dans les réparations aéronautiques ou de marine, dans les magasins d’accessoires pour caravanes, ou encore et aussi chez les vendeurs de plastiques pour l’industrie.

    Le Mirror convient aussi, mais c’est moins efficace.

    Une autre solution est d’amener la bulle rayée chez un artisan qui réalise des enseignes lumineuses et autres supports en plexiglas ou altuglas. Il dispose d’une machine spéciale pour luster ces matières et éliminer les rayures. Efficace, mais payant, évidemment !

  39. super article.

    juste un petit truc en plus, pour NETTOYER SA CHAINE, plutôt que d’utiliser les nettoyants pour chaines qui sont souvents onéreux, le mieux est d’utiliser de l’ESSENCE F vendue dans toutes les grandes surfaces à 1€ le litre!
    en plus on peut parfaitement l’utiliser sur les chaines à joints toriques!
    avec un pinceau à poils durs inbibés d’essence F, nettoyer chaine et pignon puis regraisser sa chaine.

  40. Impeccables ces explications. Pour une fois nous avons toutes les infos nécessaires et suffisantes regroupées sur une même page. Même le Polytrol (le produit des Trolls, voir youtube.com) s’y trouve ! Bravissimo.

  41. Trés impressionnant, super complet et trés explicite, on reconnait là ,l’ame du passionné,
    bravo à toi , et bonne route; Gazzzzz !
    Bess

  42. Moi je la nettoie après chaque sortie. C’est un peu contraigant mais elle reste neuve d’aspect. Avantage ? Pas grand chose à nettoyer à chaque fois. A part le pare brise. Quand elle a pris l’eau, rinçage et lavage de toutes les parties exposée. C’est plus long, mais … elle reste dans son état d’origine. En règle générale, il est important de savoir que plus souvent elle est nettoyée, moins il y a de travail pour la maintenir propre et neuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.