Panoplie pour les moutards

Conseils pour le choix d'équipements de protection pour les enfants à moto et sélection de casques, blousons, gants et accessoires.

Pour l’emmener à l’école ou en balade à la campagne, de plus en plus de parents embarquent leur enfant sur leur moto ou scooter. Encore faut-il bien l’équiper…

Cet article est fondé sur un papier écrit pour « Moto Journal » en décembre 2009 et qui n’a finalement pas été publié.
Merci aux petits essayeurs : Marie, Lilune et Kaël,  Jules et Etienne… et à leurs parents !

Pour en savoir plus, lire l’article « Transporter un enfant« .

A signaler, l’existence de deux boutiques en ligne spécialisée dans les équipements moto pour enfants :
Bébé Motard
Miss Deux Roues

Un moutard reste un motard, même en plus petit : l’ensemble de son corps doit être protégé.
En cas de chute en mouvement (à partir de 5 km/h), la moindre parcelle de peau en contact avec le bitume risque de subir des brûlures. Votre passager doit être couvert des pieds à la tête avec des matériaux résistants au frottement. Pas de fibres synthétiques, car elles fondent en cas de glissade et occasionnent d’atroces brûlures. Protégez particulièrement les articulations et les points saillants : coudes, épaules, genoux, chevilles, malléoles.

Si vous n’investissez pas dans un équipement moto, prenez des protections amovibles (coudières, genouillères, protège-tibias) qu’il ne mettra que le temps du trajet en deux-roues. Même des protections de roller ou de moto-cross font l’affaire, elles existent en taille enfant.
N’oubliez pas les pieds, souvent négligés. Bottes de moto en petite pointure, bottines renforcées, chaussures montantes, godillots de randonnée… L’important est de protéger la cheville et d’assurer un minimum d’étanchéité en cas de pluie.

* * *

Même pour un court trajet épisodique, vous devrez au moins acquérir l’équipement minimal et obligatoire : un casque de moto !

Le choix du casque

Les os et les muscles de la nuque d’un enfant sont juste assez solides pour supporter le poids de sa tête. Les vertèbres cervicales ne doivent pas supporter un poids supérieur à 1/25e du poids de l’enfant. Sachant qu’un casque intégral pèse en moyenne un kilo, il faut attendre que l’enfant pèse au moins 25 kilos pour lui imposer cette contrainte. La morphologie d’un enfant de moins de 6-8 ans n’est pas assez solide. En caricaturant, c’est comme si un adulte portait un casque de cinq kilos…

La logique suggérerait de choisir un casque le plus léger possible, comme un jet, mais celui-ci offre à l’inverse la moins bonne protection faciale. Il s’agit de trouver un casque intégral spécifique pour enfant, homologué CE 22-05. Or rares sont les marques à proposer des tailles enfants, entre 48 et 54 de tour de tête. Sans compter que peu de parents s’avèrent prêts à investir chaque année dans un nouveau modèle qui accompagnera la croissance – forcément rapide – du “bout d’chou”…
Sa sécurité (et son avenir, car on vit encore mal dans notre société quand on est en chaise roulante ou défiguré) est pourtant à ce prix.

* * *

J’ai sélectionné trois modèles de casques intégraux, spécifiques pour enfants.

Marushin 111 NX Kids

Ici en coloris rouge, il présente l’immense avantage de suivre la croissance de la tête de l’enfant, grâce à ses trois sets de mousses internes interchangeables, livrées en XXS, XS et S (49/50 – 51/52 – 52/53). La peinture plaît plutôt aux garçons qu’aux filles. Dommage que la finition reste sommaire au regard d’un prix conséquent (129 euros): au bout de quelques jours d’utilisation, un des aérateurs s’est décollé et la peinture a subi un éclat.

Held Cartoon

Etudié spécialement pour la morphologie enfantine, ce casque « cartonne » auprès des gosses avec son graphisme mêlant déco imitation carbone et dessin humoristique. Disponible de la taille 3XS à XS avec écran clair ou fumé ou iridium (au choix), le tout à prix doux (99 euros). Détail agaçant, le mécanisme de la jugulaire, très dur, difficile à manoeuvrer seul pour un enfant.

HJC CL 14Y Mush Kid

Un style qui ne laisse pas indifférent : la déco avec des champignons très psychédéliques, déclinée dans de nombreux coloris, fait rire tant les filles que les garçons. Les deux apprécient le confort de ce casque, les parents font un peu la grimace au vu de l’étiquette (119 euros). Son poids (1280 g) le destine aux plus grands.

* * *

Après le casque, l’équipement indispensable du motard reste le blouson.

Ixon Los Angeles et Lolita

Ixon a choisi de se placer sur le créneau du loisir occasionnel: ses deux blousons pour garçons et filles pèchent par l’absence de protections dignes de ce nom et de bandes réfléchissantes. Ils sont certes étanches, mais manquent de respirabilité, l’enfant transpire vite par temps chaud. Dommage car ces deux modèles (tailles de 6 à 12 ans) sont bien conçus, spécialement pour les enfants, avec un graphisme sympa et une doublure amovible. Mais pourquoi le modèle Lolita est-il plus cher (109 euros) que le Los Angeles (99 euros) ?

Held Maddox

 

Un vrai blouson de motard, comme papa ! Apprécié des garçons comme des fillettes dans son coloris bleu (également disponible en noir-rouge et en rouge), ce blouson affiche tous les aspects pratiques d’un vêtement de route: nombreuses bandes réfléchissantes sur tous les côtés, membrane étanche et respirante, protections homologuées aux épaules et coudes (mais dorsale en mousse), serrages aux hanches et aux bras, 3 poches extérieures et 4 intérieures (y compris pour portable)… La coupe ample permet de le garder plusieurs années. Un très bon produit à 99 euros.

Tucano Urbano Montgomery et Parka Kid

Approche totalement inverse chez Tucano Urbano, spécialiste de l’équipement urbain. Ces deux vestes ne sont pas du tout lookées moto, ce qui permet aux enfants de les garder toute la journée sans se faire remarquer. Le matériau est solide, coupe-vent et étanche. La finition est excellente, on sent le vêtement prévu pour durer. Dans les deux cas, la capuche est amovible et peut se fourrer dans une poche le temps du trajet. Bande réfléchissante sur le col pour le duffle-coat Montgomery et tout au long des bras sur la parka. Dommage que ces modèles soient dépourvus de protections, il n’existe même pas de poches pour des coques optionnelles. L’absence de serrage à la taille entraîne des remontées d’air par le bas, à réserver aux petits trajets. Le duffle-coat est à 95,90 euros, la parka à 94,50 euros. Tailles de 4 à 12 ans.

BMW Stoke

Une veste trois-quarts et un pantalon à bretelles (amovibles et réglables) : la tenue BMW pour enfants respecte les standards de qualité de la marque. Confort applaudi par tous, finition de haut niveau, sécurité omniprésente (enfin une vraie dorsale de série !), visibilité parfaite grâce aux couleurs vives et aux bandes réfléchissantes, étanche à l’eau et à l’air tout en restant respirante… Avec en plus un vrai souci d’adaptation à la morphologie de l’enfant: non seulement la veste dispose de cordons de serrage intérieurs, mais les manches et les jambes sont équipées de zips circulaires qui libèrent un soufflet afin de gagner 3 cm de longueur. De quoi « tenir » quelques années, car l’investissement reste conséquent : 139 euros pour la veste et 85 euros pour le pantalon. Tailles S à L. Seuls bémols: les poches, peu nombreuses et petites, et la doublure non amovible.

* * *

Accessoires utiles : les gants, tours de cou et tenues de pluie.

Gants Bering Spider Kid

Disponibles en rouge ou gris, ces gants, légèrement typés « cross », sont destinés à la belle saison. Faciles à enfiler et à ranger dans une poche, ils se font vite oublier. Une protection indispensable pour 29 euros. Tailles 6, 8, 10 et 12 ans.

Gants Bering Nagano Kid
Look sobre pour ces gants d’hiver, à manchette longue et serrage de poignet. Ils sont appréciés pour leur chaleur et leur étanchéité. A partir de 35 euros, taille de 6 à 12 ans. Dans la même gamme Bering Kid, noter un tour de cou et un pantalon de pluie.

Gants Ixon RS Teen

Le look est ici plus « tendance » avec des surpiqûres à motif tribal. Les enfants aiment beaucoup les protections de métacarpes en métal. Le grand soufflet sur tout le dessus de la main facilite l’enfilage. Par contre, la patte de serrage s’enlève trop facilement de son passant et s’y remet avec peine, crises de nerfs en perspective. Tailles de S à XL, 26 euros.

Moufles Tucano Urbano Moffola Kid

Des moufles bien chaudes au look « passe partout », mais très apprécié des enfants avec un ruban style « bracelet brésilien » et une large bande réfléchissante. Côté pratique, on aime l’intérieur en polaire tout doux, l’élastique à passer autour du poignet pour ne pas les perdre et surtout la très large ouverture à velcro pour les enfiler facilement. Du moins la première car un jeune enfant a du mal à enfiler la seconde tout seul. Une bonne idée, en tailles de 4 à 10 ans, à 28,50 euros.

Tour de cou Tucano Urbano Face tu Face

A mi-chemin entre l’équipement moto et l’accessoire de mode, ce tour de cou au graphisme original propose de transformer votre enfant en chat ou en chien, selon le côté choisi. Il comprend deux couches, l’une souple et extensible pour le confort et la polyvalence d’utilisation (autour du cou ou de la tête), l’autre chaude. Plusieurs graphismes au choix, taille unique, 21,50 euros.

Tenue de pluie Tucano Urbano Nano

Pour parer à la petite averse imprévue, une tenue complète qui tient dans la main ! La surveste Rain Jacket Kid (rouge ou noire) et le pantalon Rain Pants Kid (noir seulement) se replient dans deux petits sacs qui passent dans n’importe vide-poche. La veste taille petit, le pantalon plutôt grand. Chacun coûte 44,50 euros.

Sous-vêtement Tucano Urbano

En cas de long trajet en hiver, la plupart des doublures thermiques ne suffiront pas. Ces sous-vêtements thermiques gardent la chaleur près du corps et évitent à l’enfant de se refroidir. La version pour mouflets du célèbre Damart, en quelque sorte. Le haut (Pole Nord Kid) et le bas (Pole Sud Kid) sont à 17,50 euros chacun.

* * *

Offrez-lui une vraie ceinture de sécurité !

Held Contigo

Double fonction: ceinture de sécurité pour l’enfant passager et gaine de maintien pour l’adulte conducteur ! Blague à part, cette large ceinture noire est disponible en cinq tailles (de 80 à 120 cm de tour de taille), réglable et extensible. De quoi convenir au plus grand nombre. Et pour les enfants, même modularité: selon que vous portez les 4 poignées devant ou derrière, il y en a toujours à attraper, quelle que soit la longueur des petits bras. Un produit plébiscité par nos essayeurs, à moto ou en scooter, à 31,95 euros.

Veector Pan-Belt

A la base, une bonne idée. Un père motard et imaginatif qui veut assurer la sécurité de son fils Victor, en l’empêchant de partir en arrière lors des accélérations à moto. Et Jean-Raymond Ballast invente ces deux ceintures: la Pan-Belt pour les motos routières et les scooters, et la Spyder Belt pour les sportives et roadsters.

Le principe est simple: un tapis de selle sur lequel s’asseoit l’adulte, relié à une sangle détachable qui maintient le harnais passé autour de l’enfant. Dans les deux cas, le contrat est rempli, l’enfant ne peut glisser vers l’arrière, même s’il s’endort. Par contre, ces harnais ne l’empêchent pas de verser sur le côté. Et certains gamins remuants n’aiment pas se sentir ainsi entravés. Les avis de nos essayeurs restent mitigés. Prix: 44,90 euros.

* * *

Retrouvez d’autres produits présentés dans un article de MotoServices de septembre 2014 !

* * *

Enfant à bord, sécurité d’abord !

De l’avis médical, il est déconseillé de transporter à moto un enfant de moins de 10 ans, voire dangereux en dessous de 6 ans. Cela reste possible, mais en gardant constamment à l’esprit la vulnérabilité des petits passagers.

Premier commandement
: il faut fortement réduire sa vitesse de conduite avec un enfant derrière soi et éviter de prendre de l’angle.

Deuxième règle
: l’enfant doit être assis sur la selle, derrière le conducteur. La loi ne fixe pas d’âge minimal pour le passager, c’est sa taille qui compte. Le code de la route français (article R431-11) stipule qu’un enfant de moins de 5 ans doit être assis et attaché sur un siège homologué, avec des repose-pieds intégrés et réglables, et doté d’une poignée ou une ceinture de sécurité. Des sièges enfants pour moto existent à partir de 2 ans et demi et jusqu’à 8 ans, âge auquel la plupart des enfants sont assez grands pour pouvoir utiliser les repose-pieds de la moto (cela peut varier en fonction des modèles de moto). Un top-case, même avec dosseret, ne saurait être assimilé à un siège. Après 8 ans, l’enfant doit pouvoir bien se tenir au pilote, à la ceinture de la veste ou à une ceinture spéciale munie de poignées.

Troisième point
: un enfant se fatigue plus vite qu’un adulte. Prendre la route avec lui impose de faire plus de pauses que d’habitude, en en profitant pour lui rappeler les règles de sécurité, vite oubliées par une cervelle enfantine. Il faut se limiter à de petits trajets, prévoir des arrêts fréquents (toutes les 20 à 30 minutes), s’assurer qu’il n’a pas froid, qu’il ne s’endort pas, et maintenir un contact permanent.

Pour en savoir plus, lire l’article « Transporter un enfant« 

  20 comments for “Panoplie pour les moutards

  1. Teomme
    15 octobre 2016 at 10:25

    Bon ça y est, mes filles (8 et 9 ans) ont décidé de demander une tenue de motarde au père Noël…
    Autant dire que ça me fait plaisir au même titre que ça m’effraie !! Je commence, après deux ans de permis et pas loin de 35 000 km à me sentir plus à l’aise, mais il n’empêche…

    Alors pour ce qui est du triptyque « casque-blouson-gant » il semble y avoir un peu de choix, ça va.
    Par contre pour le niveau inférieur…. Il semblerait qu’on trouve de quoi les protéger de la pluie mais ni des chocs ni de l’abrasion !

    Si quelqu’un sait où on peut trouver, dans l’idéal, un sur-pantalon de moto et des p’tites bottes adaptées. Je suis preneur !

    Petit anecdote rigolote:
    J’ai expliqué à mes filles qu’en moto je roulais parfois vite, mais toujours prudemment.
    Que quand j’emmenais leur mère, je roulais beaucoup moins vite et de façon encore plus prudente;
    et que quand je les emmènerai, elles, je roulerai encore plus prudemment et plus lentement.
    Elles m’ont lancé un regard noir !! « On ne veut pas rouler comme des escargots !!!! » 😀

    • FlatFab
      15 octobre 2016 at 18:55

      Pour les équipements pour enfants, y a de très bonnes choses à pas (trop) cher chez Louis :
      https://www.louis.de/fr/produktkategorie/vetements-enfants-moto/117

      Je commence à emmener régulièrement le fils de ma compagne, 12 ans, mais petit pour son âge.
      On lui a pris un gilet de protection complet SuperShield chez Louis, à porter sous un anorak de ski, avec un collier cervical, des gants en cuir.
      Pour le bas, short de protection de snowboard chez Décathlon avec genouillères de roller (ou de ski), le tout sous un jeans ou pantalon chaud ample, avec surpantalon de pluie au besoin.
      Aux pieds, chaussures de randonnée. Si ça devient fréquent, je pense qu’on passera aux bottes touring kids.

      • Teomme
        16 octobre 2016 at 12:23

        Merci pour le lien, effectivement il semble y avoir de quoi faire 😉

  2. Whynot
    30 novembre 2011 at 01:31

    Juste pour rebondir sur un petit truc : les synthétiques. Je lorgne depuis quelques temps sur l’ensemble Tekno de chez Clover : textile, homologué 13595-1 niveau 2. Bon, je ne sais pas s’ils font taille enfant, mais entre ça, et une cochonnerie de chez Dainese aux coutures cousues dans le tiers-monde, et qui lâchent dès que possible, je ne me ferais pas prier.

    Puis, ce sera cool pour le trail après les chemins boueux (non ! rien de sexuel là-dedans). Pour le reste, je vais quand même rester fidèle à mes BKS Leather, mais si on a besoin de textile (lavable, notamment), ça ne peut pas faire de mal de savoir que certains se donnent la peine d’en faire certifier, contrairement à la plupart des fabricants textile ou cuir.

    • robert
      1 juillet 2012 at 15:28

      a ce jour il n’existe aucun casque qui soit étudié pour un enfant dont le crane n’a pas fini sa croissance. les casques vendus pour les enfants sont des casques d’adultes plus petits, notamment via l’ajout de mousse mais la qualité d’absorption de la calotte est la même…donc, avant 10 ans, s’abstenir…

  3. TATIN
    14 juin 2011 at 22:06

    Félicitations et surtout un GRAND MERCI pour ce blog concernant la moto GT. Les articles sont tous très pertinents et d’une grande qualité. Bonne continuation. Bonne route te respectueuses salutations motardes. Patrice TATIN.

  4. Somers Robert
    13 mai 2011 at 11:31

    Super article et très bon site que je visite suite au conseil d’un pote membre de la FBMC (Fédé Belge des Motards en Colère). Bravo pour l’ensemble !

  5. 4 mai 2011 at 11:03

    Tout d’abord : SUPER l’article des moutards et merci… cela va bien me servir !!!!

    Ensuite, si j’ai bien compris, les Moutards, ce n’est pas avant 6-8 ans (poids casque 1/10 poids enfant ! )… La ceinture de maintien … bien pour que l’enfant ne parte pas en arrière mais je me posais la question si en cas de chute de la moto… valais mieux que les deux passager soient libres??????

    Enfin, super blog… bonne continuation !!!

    Grand V
    Sebkos Reseaumotards.com

    – – –

    Réponse

    Ces deux points sont expliqués dans l’article « Transporter un enfant ».

  6. Averell
    28 avril 2011 at 14:53

    Hello,

    Je conseille fortement également pour les enfants un tour de cou de moto-cross, il y a plusieurs références ici, par exemple : http://www.motoblouz.com/achat-tout-terrain-tour-de-cou-5758.html

    Ça ne coûte pas très cher, ça permet au boutchou de laisser un peu reposer le casque dessus (évite la fatigue : le poids du casque est porté par les épaules, pas par la tête), évite de trop abimer les cervicales en cas de chute (notamment le coup du lapin), permet d’éviter que la tête parte en arrière sur les accélérations ou avec le vent, etc. Bref, que du bon, pas cher, pas trop contraignant.

  7. soulier
    3 avril 2011 at 17:30

    felicitations pour cette article. car j ai voulu acheter des articles de moto pour mes enfants 6 ans et 10 ans. on m’a repondu que rien n’existait sur le marché à part les protections de moto cross.
    cet article me comble de joie, car, cela m’embétait de rouler sans protections spécifiques.
    merci et bravo encore pour votre site, je n arrete pas de le conseiller et il fait parti de mes favoris.

  8. Xieht
    18 mars 2011 at 18:34

    Bonjour,

    J’apporte ma modeste contribution.

    Blouson : chez Bering, le modèle kid avec de vraies protections aux coudes, aux épaules et dorsale intégrée. Noir et blanc, un V réfléchissant dans le dos, des velcros aux poignets et au cou, 3 poches externes et 2 internes. Doublure amovible et ceinture à la taille. Bref, c’est un vrai blouson moto mais en petit. Ma fille de 10 ans l’adore et ne veut surtout pas que je lui échange contre un manteau de ville quand je l’emmène à l’école, trop fière ! Côté prix, comptez une quinzaine d’euros de plus que l’Ixon dont les protections n’ont rien de comparable (simple mousse).

    Casque : chez Lazer, le modèle intégral Bora en XS, confortable et qui convient très bien aux « petites têtes ». Boucle micrométrique et bonne aération. Même si la déco fait un peu western, ma fille l’aime beaucoup et en prend grand soin. Il ne faut pas le toucher ou le retirer de sa housse quand elle n’est pas à moto ! Seul inconvénient, il est un peu lourd, 1.4 Kg.

  9. Paed
    18 mars 2011 at 14:03

    Je ne peux être que d’accord avec toi … Rajouter des genouillères me parait très important …
    Voilà la tenue de ma puce …

  10. Thy59
    14 mars 2011 at 21:13

    Excellent article qui aborde un sujet bien trop peu traité.

  11. 2 mars 2011 at 18:53

    Excellent article, marci pour ta contribution à la sécurité des enfants :-))

  12. 2 mars 2011 at 16:58

    Bonjour,

    Bravo pour votre article objectivement trés complet. Je suis l’inventaire et fondateur de VEECTOR, et je suis toujours satisfait de constater que la sécurité des passagers sur motos et scooters est de plus en plus pris en considération.

    Je voulais apporté un précision sur l’utilisation des ceinture et harnais. Il est préconisé pour optimiser le maintien du passager de régler et tendre légèrement la sangle de rétention qui passe sous le pilote. Cela permet le limiter nettement le risque de « chute  » ou mouvement latéral, notamment pour les enfants qui ont peu de force pour se tenir.
    Amicalement

    • Julie
      12 juin 2011 at 20:40

      C’est vraiment une super invention, qui n’est pas très chère (comparativement à certains sièges) et apporte un vrai plus en matière de sécurité . J’ai un scoot (sorry) et ma fille ne touche pas les repose-pieds, du coup avec cette ceinture nous sommes l’un et l’autre rassurées et nous ne sortons jamais sans . Surtout que c’est très facile d’utilisation ! Merci à vous, M Ballast .

      Article très intéressant , dommage que certaines personnes ne soient pas plus sensibilisées à la sécurité de leur passager-enfant .
      Cdlt.

  13. Joël
    2 mars 2011 at 13:20

    Sympa comme article ! Je ne connaissais pas cette ceinture. Peut-être un investissement à faire.
    Merci.

  14. gilles
    28 février 2011 at 13:49

    bonjour fab,
    décidément,tu m épates!
    on pense toujours a sa sécurité et celle du passager adultes! mais jamais celle de l’enfant,accessoires etc…point vu peut être dans le moto mag! et pas sur!!!!
    mes respect,
    gilles

  15. bidi
    26 février 2011 at 08:46

    Très bon boulot, bravo !

  16. 25 février 2011 at 23:05

    Excellent comme d’habitude 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *