La communication à moto (intercom)

La nécessité d’une bonne « communication à moto » se manifeste en général quand notre passagère préférée nous assène une grande claque sur le casque pour signifier qu’elle n’apprécie pas notre manière de négocier les virages… Heureusement, il existe des moyens plus sophistiqués pour s’entretenir entre équipages motards.

En duo, comme les bruits de vent couvrent sa voix, l’occupant du siège arrière fait de grands gestes pour tenter d’expliquer que sa vessie sous pression va nécessiter un arrêt dans les plus brefs délais. Le pilote se retourne, quitte la route du regard et dévie de sa trajectoire…
Au sein d’un groupe, il est fréquent que l’on communique au moyen de signes convenus à l’avance. Cette méthode présente l’inconvénient de ne pas être compréhensible par tous et de limiter quelque peu la richesse des échanges.

La technique vient à la rescousse avec les émetteurs-récepteurs: l’utilisateur appuie sur la touche d’émission de son appareil qu’il tient à la main ou qui est intégré aux commandes de bord, et peut ainsi communiquer au récepteur ce qu’il a sur le coeur. Bien entendu, cela implique que les casques soient munis d’un microphone et d’écouteurs.

Dans l’idéal, chacun de nous voudrait un système de communication intégré à la moto, branché sur le circuit 12 volts, sans trop de câbles, qui possède des fonctions d’intercom avec le passager mais aussi avec une autre moto, avec la possibilité de raccorder la radio et un téléphone mobile, qui soit bien entendu étanche, porté à la ceinture ou posé sur la moto mais pas sur le casque, et enfin qui puisse assurer des communications avec d’autres motos par des émetteurs-récepteurs peu coûteux.

Malheureusement, les systèmes de communication ne sont pas polyvalents et se répartissent en deux grandes catégories:
– ceux pour la communication de pilote à passager (dits intercom ou systèmes PàP)
– ceux pour la communication de moto à moto (systèmes MàM)

Les intercoms

Trois catégories à distinguer:
– intercoms filaires non électroniques ;
– intercoms filaires électroniques, intégrés ou non intégrés (donc portatifs) ;
– intercoms sans fil (forcément électroniques).

Intercom filaire non électronique

Il n’existe que le Tuyaucom, conçu par Pierre Trotoux en 1996 et distribué par Astumania.
Fiabilité totale (jamais de panne), rapport qualité-prix imbattable, avec un prix d’achat neuf de 45 à 60 euros, une excellente efficacité jusque des vitesses très élevées à condition que l’étanchéité de l’écouteur soit parfaite. Il ne faut pas hésiter à faire plusieurs moulages dans l’oreille avec le casque enfilé. Il est aussi possible de réaliser une oreillette en silicone parfaitement adaptée à votre oreille par un prothésiste, mais le coût avoisine le prix du kit Tuyaucom entier…
Inconvénients: usage spécifique, absence totale de polyvalence.
Lire un essai réalisé par le Repaire des Motards.

* * *

Intercoms filaires électroniques, intégrés ou portatifs

Plusieurs produits ont tenu la vedette à la fin des années 1990 jusqu’au début des années 2000, mais ont perdu de leur intérêt avec l’arrivée des produits sans fil.

Intercoms filaires électroniques intégrés

Deux systèmes sont dits « intégrés » à la moto dans le sens où le boitier central de connexion est intégré dans le carénage, en général sous la selle (essentiellement sur des motos de grand tourisme), avec une alimentation directe par la batterie, un raccordement à l’éventuelle radio de bord (sur BMW ou GoldWing), des entrées pour un intercom et d’autres sources audio (GPS, téléphone, lecteur MP3, CiBi).

Avantages : excellente qualité audio, étanche, pratique, pas de problème de piles, invisible de l’extérieur, raccordement facile des casques.
Inconvénients : prix très élevé (au moins 400 euros pour les modèles d’entrée de gamme), montage à faire soi-même (ou à payer en plus), problème à la revente éventuelle de la moto puisque le système est fixé dessus.

Il s’agissait des systèmes Baehr (allemand) et Autocom (anglais), aujourd’hui plus distribués en France.

* * *

Intercoms filaires électroniques portatifs

D’autres systèmes fonctionnent sur piles ou accumulateurs, ou peuvent être raccordés à la batterie de la moto ou à une prise 12 volts. Le boitier de commande peut être manipulé par le pilote ou par le passager, en étant fixé à la ceinture, au guidon ou à la sacoche réservoir, ou glissé dans une poche.
Là aussi, la radio peut se raccorder (mais par un câble extérieur) ou d’autres sources audio.

Le premier est un système français, celui de Nextel.
Nextel a maintenant conçu un modèle sans fil (voir plus loin)
Nextel
3, chemin du Billadou
06650 le Rouret
Tel 04.93.09.46.59
Fax 04.93.77.71.45

Le second est une marque américaine, Chatterbox, distribuée en France.
ChatterBox Europe
14, rue de l’Atome
67800 Bischheim

Les autres produits filaires d’entrée de gamme, conçus par des équipementiers comme Alan ou Louis, pèchent souvent par de piètres qualités acoustiques. Les paroles deviennent inaudibles à partir de 50 ou 90 km/h. Les micros captent le bruit du vent, les écouteurs saturent…

Pourquoi ?
A 90 km/h, un motocycliste subit déjà un niveau sonore de 90 décibels (en moyenne).
Le fond sonore passe à plus de 100 décibels à 120 km/h, ce qui correspond au bruit d’un marteau-piqueur à un mètre de distance.
Pour permettre la communication avec son passager, les interphones haut de gamme sont livrés avec des micros dynamiques de proximité. Ceux-ci présentent l’avantage de ne transmettre que les sources sonores proches et d’éliminer ainsi le bruit de fond. En règle générale, les écouteurs sont collés sur la coque du casque, sous le rembourrage. C’est un avantage lorsque le volume de l’interphone est réglable.
De plus, il est possible de brancher une source musicale externe (lecteur CD, MP3, etc.). Si personne ne parle, les micros se mettent en veille et n’émettent pas le moindre souffle.

* * *

Intercoms sans fil

La grande tendance du moment, grâce à la norme de transmission de données numériques sans fil Bluetooth, avec une portée allant de moins de dix mètres (classe 2) à une cinquantaine de mètres (classe 1).

Trois modèles se partagent actuellement le marché français:
– le TalkBlue de Nextel ;
– le Scala Rider, fabriqué par le britannique Cardo Systems, distribué en France par TecnoGlobe (TG) ;
– le SuperTooth Moto par ECE.

Ces systèmes d’intercom sans fil fonctionnent comme des kits main libre pour téléphone, mais adaptés
spécialement à la moto avec l’avantage de s’intégrer à n’importe quel casque du marché.
L’unité Bluetooth est fixée sur l’extérieur du casque ou à la ceinture, l’écouteur se fixe à l’intérieur du casque à l’aide d’un scratch.

* * *

Rappel de sécurité

Avec trop de sources audio plus ou moins permanentes (le passager + le GPS + la radio + le téléphone), on commence à entrer dans un délire dangereux pour la sécurité.
Il est bon de rappeler qu’un son perçu directement dans l’oreille distrait une bonne partie de l’attention du pilote et entraîne une baisse importante de la concentration.
Cette baisse de vigilance s’avère encore plus importante (environ 40% de moins) si on est soi-même actif dans la conversation avec un interlocuteur distant (par téléphone) qui par ailleurs n’est pas présent et ne peut réagir aux aléas de la circulation.
En outre, autant il peut être agréable d’écouter la radio par les hauts-parleurs, autant il est dangereux d’avoir une oreillette. Outre le fait que l’on ne perçoit plus les sons extérieurs, il est prouvé qu’on a tendance à modifier sa conduite en fonction du rythme de la musique écoutée.

  19 comments for “La communication à moto (intercom)

  1. Philscorp54
    9 juillet 2016 at 21:12

    Bonjour,
    Je viens d’acheter le duo X11ML/2 de chez Beeper. http://beeper.fr/boutique/25-x11ml-2.html
    J’arrive à l’utiliser soit en intercom avec la passagere soit en bluetooth avec mon tel. si je l’appaire avec l’autre casque je n’ai aucune communication bluetooth avec mon tel et inversement, si je suis en bluetooth, impossible d’avoir l’intercom… de plus, je dois appairer les 2 casque en intercom à chaque fois que je m’en sers… et en intercom ça me souffle tout le temps d’ans les oreilles même quand je ne suis pas en communication avec la passagère..
    C’est mon 1er intercom… Est-ce un fonctionnement normal?

    • FlatFab
      13 juillet 2016 at 17:19

      Chaque intercom possède ses particularités et je ne connais pas celui-ci, désolé.

  2. warnier
    16 mars 2015 at 11:22

    je viens d’acheter le scalarider pour communiquer avec un passager. l’installation sur les casques est réalisée. A part entendre un menu en anglais que je ne comprends pas , Je ne parviens pas à faire fonctionner le matériel

  3. gil78420
    10 juillet 2013 at 10:57

    Bonjour,
    je recherche des infos sur la possibilité de connecter un systeme Cardo SRC sur casque Shuberth C2 sur BMW 1200 rt équipé radio et GPS car pour le moment impossible de ce connecter,
    un grand merci pour vos réponses
    A bientot
    Gil78420

    • FlatFab
      20 juillet 2013 at 01:20

      En théorie, c’est possible.
      Quel est le problème ?

  4. AlainBo
    9 mars 2013 at 19:30

    Perso je trouve les intercoms bluetooth vraiment merdiques car aucun ne permet d’écouter la musique et discuter en même temps. de plus, le passage de l’un à l’autre prends…. un certain temps ce qui est franchement inconfortable.
    J’avais un bon vieux Autocom ActivePlus filaire qui permettait d’écouter la musique et de parler en même temps, la musique était simplement atténuée lorsque l’on parlait. En plus, on pouvait tous les 2 écouter la même chose.
    J’ai acheter un Scala G9 parce que mon autocom grésillait pas mal à cause d’un problème de masse lorsque je branchais mon iPhone sur son socle, que je n’ai pas pu résoudre. Grosse déception. On ne peut pas écouter le même mp3 et on ne peut pas discuter en écoutant la musique. Si je choisis la communication je n’ai plus non plus les instructions GPS. Bref, sur le papier, ce genre d’appareil permet de tout faire mais comme tout est exclusif, il ne fait au final, rien de bon.

    • LRDP
      25 mai 2013 at 21:30

      Bonjour,
      Le Scal Rider G9 ne permet pas le partage de musique; c’est (dommage!) indiqué sur le descriptif. Le récent Q3 multiset, lui, permet, le partage de musique. Personellement, j’ai acheté le Q3 et je le trouve excellent, surtout pour la fonction intercom avec ma passagère. Rouler longtemps sans pouvoir parler est pénible, alors, depuis cet achat, on n’arrête pas de se parler, et finalement la conduite est plus agréable. Je crains qu’écouter de la musique, pour le pilote, est un peu risqué devant la nécessité d’être constamment aux aguets pour anticiper les c…… des autres usagers de la route, même (et surtout) sur autoroute. Le Q3 permet la communication avec le Coyote Rider, ce qui est bien pratique. Les fonctions sur les Scala ont un ordre de priorité : téléphone, puis Intercom, puis musique…. C’est vraiement un achat intéressant.

      • marina
        19 juillet 2013 at 20:37

        bonsoir, je viens d acheter le meme scala pour mon ami et moi mais je ne comprends pas comment je peut l appeler ? j ai beau lire et relire la notice j y arrive pas … ou faut il appuyer pour appeler son intercom?? ( ils sont du meme pack donc deja pairé) merci de ta reponse

        • FlatFab
          19 juillet 2013 at 20:39

          Il y a deux possibilités : déclenchement à la voix (il faut parler assez fort pour ouvrir la liaison) ou par pression sur le gros bouton principal.
          Cela suppose que les deux modules soient appairés, allumés (clignotement bleu lent), se soient reconnus (cela peut prendre de dix secondes à plusieurs minutes) et restent à portée l’un de l’autre.

  5. Pilou
    18 mars 2012 at 13:19

    Salut et merci pour cet article très instructif !

    Je suis actuellement à la recherche d’un système intercom à petit budget : que me conseillez-vous, un intercom filiaire 1er prix (type tronic H3167) ou un Tuyaucom ?
    J’ai pu lire ailleurs qu’à partir de 110km/ on ne s’entendait plus avec le Tuyaucom….

    Dernière chose : si j’achète un tuyaucom d’occasion, est ce qu’il sera encore possible de modifier le moulage de l’oreillette ?

    Merci d’avance !

  6. Pascal
    26 février 2012 at 17:44

    Bonjour,
    Pouvez-vous m’indiquer si la communication entre le systeme 6 Intercom BMW est compatible avec le ScalaRider TeamSet Pro (pilote/passager)?

    * * *

    Réponse

    Non, car le système WCS-1 (ou 2) de BMW n’utilise pas les mêmes composants que les systèmes de Cardo, fabricant du Scala Rider.
    Le système BMW est « propriétaire » et ne peut s’appairer qu’avec un appareil de même marque.
    A noter que ce n’est pas le cas du système SRC de Schuberth qui est lui produit par Cardo.

  7. Stephane
    4 juillet 2011 at 17:46

    Tu me recommanderais toujours le cardo ou tu connais mieux depuis. Je cherche a acheter un intercom pour cet été. Il y a également midland qui en propose tu les connais?

    – – –

    Réponse

    Midland BT est une sous-marque de Cardo. C’est la même chose, avec un design différent et un prix inférieur.
    Pour l’instant, pas trouvé mieux que le Cardo Scala Rider Q2 Pro.

  8. Paloma
    24 mars 2011 at 22:00

    Hello,

    J’aimerais passer le permis moto, j’y pense depuis quelques temps.
    Mais voici mon problème, j’ai une perte auditive àl’oreille droite (suite à une otite). Je n’entend pas bien certains sons aigus et du coup je suis « un peu sourd » de l’oreille droite (environ 50% de perte).
    A gauche tout est OK, ce qui fait que lorsque quelqu’un me parle j’essaie de me mettre sa droite pour entendre de l’oreille gauche. Actuellement je ne porte pas d’appareil et ne souhaite pas en porter pour l’instant (tant que ce n’est pas trop handicapant).
    Du coup la circulation me fait un peu peur, surtout la fameuse oreillette que je risque de ne pas entendre, et j’aurais un certain nombre de questions :
    – se porte-t-elle obligatoirement à l’oreille droite ? si oui pourquoi ? est-ce une habitude ? une obligation dûe au matériel etc….
    – lors du passage du permis l’inspecteur peut-il m’imposer l’oreillette sur l’oreille droite ?
    – utilise-t-on le même matériel radio-phonique pour les leçons et pour le passage du permis ?

    Voilà mon problème (qui n’en ait peut-être pas un), si quelqu’un pouvait (savait) répondre à mes questions je saurais à quoi m’en tenir sur la suite à donner à mon projet de passage de permis.

    Merci à tous

    – – –

    Réponse

    L’oreillette des radios peut se porter des deux côtés, sur n’importe quelle oreille.
    L’examinateur n’impose rien, il te donne la radio et tu l’installes toi-même.
    Pendant les leçons, on utilise le matériel de la moto-école, mais à l’examen, c’est le matériel de l’administration, même genre, mais pas les mêmes modèles en général. Sauf si l’inspecteur demande à utiliser le matériel de l’école, ce qui peut arriver.

    • Yan
      25 mars 2011 at 10:59

      Salut Paloma,

      J’ai le même probléme que toi mais avec une surdité totale de l’oreille droite et cela ne m’a jamais géné en moto.
      Au contraire j’essaye de protéger au maximum mon autre oreille donc je ne roule qu’avec des bouchons d’oreilles, c’est une habitude à prendre.

      Pour l’examen je ne pense pas que se soit un probléme, oreillette à droite ou à gauche, le principal est de bien entendre les instructions!

    • gilles
      25 mars 2011 at 15:36

      hello
      pour ma part, je suis appareillé des deux oreilles dont j’enlève mes prothèses auditives quand je fait de la moto,car il y a trop de bruit!
      le tout est de faire part au moniteur le jour de l examen( tu dis que tu as une otite).
      ils sont humain! cela a été mon astuce le jours de mon examen!
      sinon, dans un autre registre, il est important de ce faire appareiller, car l’oreille qui est handicapé va s’atrophier, donc ton handicape sera plus lourd! peut être la perte total de l audition,déjà c’est pas good d’être handicapé,mais si on ne fait pas le nécessaire!
      et cela te soulagera d’un problème qui n’en est pas un!
      bonne continuation
      gilles

    • nodens
      25 mars 2011 at 21:23

      Sur tous mes cours de circu (2h), on avait l’habitude de faire une pose au bout d’une heure, et c’était l’occasion de changer l’oreillette de côté. Généralement il n’y a pas de sens.

      • Paloma
        26 mars 2011 at 17:08

        Bonjour,
        Merci à vous trois pour vos réponses, je commence a y voir un peu plus clair.

        a+

  9. Robby
    14 octobre 2009 at 09:28

    Bonjour et merci pour ton article.

    Est-ce qu’une mise-à-jour est prévue intégrant l’essai du Cardo Scala Rider Q2 ?

    Cordialement,

    Robby

    – – –

    Réponse

    Oui !
    Faut juste que je trouve un peu de temps pour rédiger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *