Présentation des différentes épreuves pratiques de l’examen hors circulation (plateau) pour les permis A1 et A2. 

Première publication en septembre 2010.
Mise à jour en janvier 2021.

Résumé

Explications détaillées sur les différentes parties de l’épreuve plateau du permis moto à partir de mars 2020, avec des schémas des parcours et des vidéos d’exemples. Cet article présente les consignes d’examen, ce qui est attendu par l’inspecteur. Pour des conseils pratiques, voir les différents articles spécialisés mis en lien sur chaque partie du parcours.

Ne négligez pas la lecture des commentaires des internautes apprentis motards, en fin d’article : l’expérience des autres s’avère souvent instructive et je donne parfois en réponse quelques conseils spécifiques supplémentaires.

Présentation de l’examen

La partie « plateau » valide la maîtrise technique de la machine.
L’examen est défini par l’arrêté du 18 février 2020.

Ce texte prévoit que :

L’épreuve hors circulation est composée d’un enchaînement de six manœuvres comprenant :
– trois manœuvres de maîtrise de la moto à allure réduite, dont une sans l’aide du moteur ;
– trois manœuvres de maîtrise de la moto à allure plus élevée.

Rappel, cet examen est entièrement pratique. Il ne comporte plus aucune épreuve théorique à l’oral.

Au cours d’un parcours effectué sans interruption, vous devrez y démontrer votre capacité à maîtriser la moto à l’arrêt, en vous déplaçant à allure lente (sans et avec passager) et à vive allure, en pratiquant d’abord un freinage, puis un évitement pour vous arrêter, le tout ponctué de plusieurs demi-tours serrés sur une piste de six mètres de largeur.

Le parcours de l’examen est balisé par 17 cônes orange et 5 cônes bleus :

  • quatre cônes bleus marquent le point d’arrêt à la sortie de l’évitement.
  • un cinquième cône bleu indique le lieu où le candidat doit marquer l’arrêt lors du demi-tour à allure lente sans passager.

Quant aux cônes orange, ils permettent d’indiquer la trajectoire que doit suivre le candidat pour réaliser son parcours.

J’insiste sur un point : ce parcours « tout en un » est effectué sans interruption, vous ne descendez pas de la moto, le moteur n’est pas coupé (sauf pour la première épreuve sans moteur, évidemment).

Par contre, ce parcours comprend plusieurs arrêts :

  • à la fin du parcours lent sans passager (plot bleu d’arrêt en milieu de demi-tour),
  • à la fin du freinage (ligne au sol pour la montée du passager),
  • à la fin du parcours lent avec passager (porte de plots pour la descente du passager),
  • à la fin de l’évitement (rectangle de plots bleus pour l’arrêt final).

Soit trois occasions en cours de parcours de vous arrêter pour respirer, vous détendre un peu et réfléchir à la suite.
Ces trois zones d’arrêt sont dites « neutralisées » (entourée en bleu dans les schémas ci-dessous), vous avez le droit de poser les deux pieds au sol et de rester à l’arrêt « un certain temps ».
Les consignes d’examen ne spécifient pas de minimum, ni de maximum pour les temps d’arrêt.
Evidemment, vous n’aurez pas plusieurs minutes, ni même plusieurs dizaines de secondes… Mais si besoin, vous pouvez vous « poser » cinq à dix secondes, l’inspecteur ne peut pas vous pénaliser pour ça.

Maîtrise de la moto sans l’aide du moteur

Description : déplacement de la moto, moteur coupé.
Objectif : vérifier que vous êtes capable de déplacer, pousser et béquiller la moto en marche avant et en marche arrière.

Maîtrise de la moto à allure lente

Description : simulation de situations de conduite en milieu urbain.
Objectif : valider votre capacité à évoluer aisément à faible allure, avec et sans passager.

Maîtrise de la moto à allure normale

Description : slalom, demi-tour autour d’un point fixe et, pour finir, une manœuvre d’arrêt, d’abord un freinage, puis un évitement.
Objectif : démontrer que vous maniez votre moto sans souci à allure normale, en maîtrisant son inclinaison et que vous êtes en mesure d’effectuer un freinage et d’éviter un obstacle inattendu sur lequel vous arrivez à 50 km/h (vitesse imposée).

Vous avez droit à deux essais sur l’ensemble du parcours avec moteur.

L’évaluation repose sur un système de notation globale à trois niveaux symbolisés par une lettre :

  • note A : niveau bon ;
  • note B : niveau satisfaisant ;
  • note C : niveau insuffisant.

Pour valider votre examen, vous devez décrocher un A ou un B.
La note C aux deux essais entraîne l’ajournement du candidat.

Vidéo globale « officielle », réalisée par le service Communication de la Direction de la Sécurité Routière du ministère de l’Intérieur, qui décrit le parcours et la notation :

* * *

Déroulement de l’examen

L’épreuve hors circulation s’effectue selon la chronologie suivante :

  1. Vérification de l’identité et de l’équipement des candidats
  2. Tirage au sort du parcours
  3. Épreuves (par groupe de huit candidats maximum)
  4. Bilan
  5. Transcription du résultat

L’ensemble de ces étapes est prévu pour durer moins de 30 minutes. Le temps est strictement compté !

Vérifications administratives

A votre arrivée au centre d’examen, préparez votre permis de conduire (ou une pièce d’identité en cours de validité si vous n’avez pas encore de permis de conduire) : il est obligatoire, même pour le plateau.

L’inspecteur fait l’appel et vérifie individuellement les dossiers administratifs des candidats, qu’ils soient bien identifiés, qu’ils aient bien le droit de passer l’examen, etc.

A cette occasion, il peut vérifier l’équipement des candidats.
Un casque homologué et conforme à la réglementation est obligatoire, ainsi qu’une paire de gants de moto avec protections.
Il est obligatoire de porter une veste ou un blouson moto avec des manches longues, des chaussures montantes protectrices (ou bottes ou bottines), et un pantalon long.
Sur ce point, lire Réfléchir à son premier équipement motard.

Tirage au sort

L’inspecteur fait tirer au sort un parcours parmi les deux possibles et le met en place (ou le fait mettre en place par les formateurs, le plus souvent).

Les deux parcours se ressemblent, la physionomie d’ensemble est la même. Simplement, l’un se fait dans un sens (départ à droite, arrivée à gauche) et l’autre en sens inverse (en miroir).

La moto est vérifiée (en général, ça a été fait avant) et mise en place par le formateur qui accompagne l’examen.
Le candidat a le droit de demander à la repositionner.

Pour les épreuves pratiques, l’inspecteur ne peut plus effectuer une reconnaissance à pied du parcours avec le groupe de candidats.
Depuis 2013, ce n’était plus obligatoire et vu le peu de temps accordé, cette étape était généralement abandonnée.
Le texte officiel de 2020 prévoit explicitement que :

Aucune explication ou reconnaissance détaillées sur fiches du parcours n’est réalisée par l’expert.
Aucune démonstration n’est réalisée.

Dans la mesure où cette reco n’a pas lieu et où les consignes d’examen ne sont pas données oralement, il est essentiel pour chaque candidat de parfaitement connaître les parcours et les consignes, comme expliqué ci-dessous.

Parcours sans moteur

La première épreuve commence, avec le déplacement sans moteur.

Les consignes :

  • la position de la motocyclette est située au départ de l’épreuve ;
  • le candidat doit, après avoir débéquillé (béquille latérale), pousser la moto en marche avant ;
  • lorsque la motocyclette a entièrement franchi la porte, il doit reculer selon le parcours défini par la fiche d’examen ;
  • il doit béquiller au point de départ (béquille latérale) ;
  • il doit déplacer sa moto en marchant à côté lors du parcours.

Pour cet exercice, l’impossibilité pour le candidat de relever la moto suite à la chute de celle-ci ne peut être considérée comme une incapacité.
La chute de la moto n’est pas éliminatoire.

Sur cette épreuve, voir Savoir déplacer la moto sans moteur.

Parcours à allure lente sans passager

L’objectif de cette épreuve est de s’assurer que le candidat sait :

  • déplacer sa machine à allure réduite,
  • s’arrêter et démarrer en tournant,
  • maîtriser le gabarit de sa moto,
  • diriger sa vision,
  • adopter une bonne position sur la moto,
  • manipuler avec aisance l’embrayage, l’accélérateur, le guidon et les freins.

La plupart des candidats sont (plus ou moins) à l’aise sur cet exercice en formation, mais ne le sont plus du tout à l’examen !
En effet, ils se sentent observés, d’une part par l’inspecteur (qui fait juste son travail), d’autre part par les autres élèves et moniteurs de différentes écoles.
Il s’agit d’être vraiment TRÈS à l’aise à l’entraînement pour espérer se trouver à peu près convenable le jour de l’examen.

Première partie

Sur la première partie du parcours à allure lente sans passager, il s’agit d’évoluer entre des cônes et des piquets qui forment des portes rapprochées.
Ce parcours est chronométré et doit être effectué en 16 secondes ou plus.
Le chronomètre est déclenché quand la roue arrière de la moto franchit la première porte A et arrêté quand la roue arrière franchit la porte B.

L’inspecteur n’a pas à vous présenter le chronomètre.
Vous n’avez pas le droit de réclamer à le voir. En général, votre formateur accompagnant est autorisé à le voir.

En l’absence de toute faute, un temps égal ou supérieur à 16 secondes donne une note A.
En 14 et 16 secondes, c’est une note B.
En 14 secondes ou moins, c’est la note C.

L’exercice doit entièrement se faire sur le premier rapport.
Vous avez le droit d’accélérer et de freiner. Le but est de rouler vraiment « au pas », à la vitesse de marche d’un piéton, de façon à démontrer votre capacité à actionner l’embrayage, en combinaison avec l’accélérateur et le frein arrière.
Le ralenti moteur n’est pas autorisé.

Pour les machines à boîte automatique (scooter ou moto à boîte auto), il n’y a pas de chronométrage sur cette partie de l’épreuve.

Attention à votre démarrage !
Vous partiez à l’arrêt au point de départ du parcours. A partir du moment où la roue avant de la moto franchit la première porte de plots et jusqu’à ce que la roue arrière l’ait à son tour franchie, c’est une « zone neutralisée ». Vous avez le droit de caler et de mettre un pied au sol. Vous avez le droit de vous arrêter et de repositionner la moto si vous êtes mal parti.
Mais gaffe ! Vous n’avez droit qu’à un seul « loupé » : 

Pour ne pas allonger la durée de l’épreuve, le nombre d’essais accordés pour se repositionner est limité à un. Au-delà, le candidat ne se repositionne pas et le parcours doit être réalisé.

Vous n’avez pas le droit de vous arrêter, la moto doit rester en mouvement (avec les roues qui tournent, même très lentement).
Vous avez droit à une faute, ce qui vous vaudra un B.
Deux fautes et c’est le C, synonyme d’ajournement.
Une faute, c’est par exemple plus de deux (ou trois si vous avez réussi la première épreuve) pieds à terre, un plot déplacé, un piquet touché…

Il y a les fautes directes qui vous vaudront automatiquement un C : mettre moins de 14 secondes sur le parcours chronométré, maîtrise de l’embrayage non acquise, ne pas passer dans une porte, sortir du parcours, caler dans le parcours…

Pour aller plus loin, lire Conseils pour le lent sans passager.

Seconde partie

La seconde partie du parcours à allure lente sans passager n’est pas chronométrée.
Mais vous devez rester sur le premier rapport.

A la sortie de la porte de plots B, vous ne devez pas marquer d’arrêt.
Vous pouvez accélérer légèrement en vous dirigeant vers le couloir d’évitement pour ensuite traverser la piste dans sa largeur et effectuer un demi-tour au cours duquel vous devez effectuer un arrêt-redémarrage.

Il s’agit du premier arrêt !
La roue avant doit être arrêtée à l’aplomb du plot qui marque le milieu de piste et est appelé « point 4 ».

De part et d’autre de ce plot central, une zone neutralisée de 50 cm permet de poser les pieds au sol.
J’insiste : si vous posez un pied au sol dans cette zone neutralisée, notamment lors du redémarrage, ce n’est pas comptabilisé dans les trois pieds auxquels vous avez droit sur l’ensemble du parcours.
Par contre, un pied au sol en dehors de la zone neutralisée compte, bien sûr.

Attention à ne pas caler à ce moment-là !
D’une part parce que caler avec le guidon braqué vous fait généralement chuter, mais aussi parce qu’en cas de calage à cet endroit (point 4), contrairement au point de départ (point 1), le candidat n’a pas le droit de se repositionner.

Après avoir redémarré, vous devez effectuer un premier demi-tour sur la largeur de la piste (sans franchir les lignes blanches).
Ce demi-tour à 240 degrés peut être « en cercle » (sans redresser le guidon) ou « en ellipse » (en redressant le guidon, puis en le braquant de nouveau).
En effet, vous avez le droit de repartir en arrière vers le début de piste dans la limite du premier plot du slalom rapide, celui qui se trouve à 17,50 mètres en amont, légèrement décalé par rapport au centre de la piste.

Le principal point de difficulté concerne l’arrêt-redémarrage avec guidon tourné, suivi d’un demi-tour.

Cette manœuvre représente souvent un risque de perte d’équilibre et est à travailler de façon approfondie pour les petits gabarits.
Prévoyez que certaines pistes d’examen peuvent se trouver en légère déclivité (pente ou dévers).
C’est souvent là que vous poserez un ou deux pieds au sol, ce qui est autorisé (dans la limite de deux ou trois pieds au sol sur l’ensemble du parcours).
Lire Conseils pour l’arrêt-démarrage en courbe et Conseils pour le demi-tour.

Point important : au cours du second essai, une note C sur cette épreuve à allure lente sans passager (que ce soit en première partie chronométrée ou en seconde partie non chronométrée) entraîne l’interruption de l’essai.
Vous n’aurez pas le droit de continuer sur les autres épreuves.
L’inspecteur vous arrêtera au point 4 et vous demandera soit de tenter un nouvel essai (si c’était votre premier), soit de remettre la moto au point de départ (si c’était le second).

Cette disposition est surtout destinée à faire gagner du temps à l’inspecteur sur la suite de l’examen.
On considère qu’un candidat qui n’est pas capable d’assurer un A ou un B sur cette première épreuve n’a pas à faire perdre du temps aux autres candidats (ni à l’inspecteur).
C’est aussi une façon d’insister sur l’importance du maniement à basse vitesse : vous n’aurez accès à la suite des épreuves que si vous prouvez votre maîtrise sur cette première épreuve.
Attention, ce point de réglementation n’est valable QUE POUR LE SECOND ESSAI !

Parcours à allure lente avec passager

Les candidats doivent prendre un passager sur une partie du parcours.

Le passager doit se tenir des deux mains, le plus près possible du conducteur, les pieds sur les repose-pieds et les genoux serrés.
Toute autre attitude ne peut être acceptée.

Le passager ne doit pas communiquer avec le candidat en dehors des phases de montée et de descente de la motocyclette.

C’est souvent le formateur qui joue le rôle du passager.
En général, il aide discrètement à l’équilibre de l’ensemble, en appuyant sur les repose-pieds, en se penchant légèrement sur l’extérieur dans les virages et le demi-tour.

Si le formateur s’avère plutôt pénalisant (par exemple, en raison d’un embonpoint coupable), il est tout à fait autorisé de prendre n’importe quelle autre personne en passager : un autre candidat, une candidate (en général plus légère), la petite amie d’un candidat…

Le rôle du passager peut être assumé par toute personne présente sur le centre d’examen âgée d’au moins 18 ans, à l’exception de la catégorie A1 pour laquelle la personne doit être âgée d’au moins 16 ans.

Attention toutefois : mieux vaut un formateur, même un peu plus lourd, qui sait se placer et préserver l’équilibre de la moto, plutôt qu’un passager néophyte, certes plus léger mais qui ne saura pas rattraper la moto en cas de perte d’équilibre… voire qui provoquera une perte d’équilibre.
On a déjà vu des passagers néophytes provoquer la chute de la moto en essayant de monter dessus.

A l’issue de l’épreuve de freinage, le candidat doit marquer l’arrêt, avec un pied ou les deux pieds au sol, moto immobilisée, la moto pouvant chevaucher la ligne d’arrêt C6 (ou C5 en cas de piste mouillée), pour faire monter le passager.

Le fait pour le candidat d’effectuer une marche arrière lors de l’arrêt n’entraîne pas de sanction, mais une intervention immédiate de l’inspecteur pour interrompre cette pratique.
S’il l’estime nécessaire, l’inspecteur peut demander au candidat de se replacer dans la position qu’il occupait avant d’entamer cette action.

Au moment où vous repartez avec passager, tant que la roue arrière de votre moto n’a pas encore passé la ligne C5 ou C4, c’est une « zone neutralisée ».
Un pied posé au sol, au moment du redémarrage, à l’occasion de la reprise d’équilibre, n’est pas considéré comme une erreur.
Caler au redémarrage (après avoir pris le passager) n’est pas éliminatoire.
Mais vous n’avez pas le droit de vous repositionner, de revenir en arrière.

Attention, caler une fois n’est pas une faute, mais caler plusieurs fois d’affilée, si.
Si vous calez une première fois, n’hésitez pas à bien mettre de l’accélération et à garder le point de patinage de l’embrayage pour redémarrer.
Surtout lorsque vous redémarrez avec passager, le surcroît de poids risque de provoquer un calage : mettez bien du gaz, mais pour démarrer tout doucement en contrôlant le lâcher d’embrayage.

A l’issue du parcours avec passager, l’arrêt doit impérativement se faire dans la zone prévue, pas avant, ni après.
Ce n’est qu’une fois la moto arrêtée que le candidat peut poser le(s) pied(s) au sol.

* * *

Parcours à allure normale

Sur les parcours de maniabilité à allure normale, dite « rapide », l’exercice n’est pas chronométré, mais les deux exercices d’arrêt (freinage, puis évitement) sont à pratiquer à une vitesse minimale imposée de 50 km/h.

Lors des deux demi-tours en bout de piste (un dans chaque sens), seuls sont considérés comme des erreurs le renversement du cône central et la sortie de terrain (franchissement des lignes blanches).
Le rapport de vitesse utilisé et l’allure ne sont pas évalués.

Vous avez le droit de poser un pied lors de chaque demi-tour, mais ils sont décomptés des trois pieds auxquels vous avez droit sur l’ensemble du parcours.

Le démarrage après avoir déposé le passager, au moment de vous élancer pour le slalom, jusqu’au franchissement par la bande de roulement du pneu arrière de la porte de plots, est une « zone neutralisée ».
Vous avez le droit de poser le pied au sol et de caler, mais pas de vous repositionner.

L’utilisation par l’inspecteur du radar cinémomètre doit respecter les principes suivants :

  • l’inspecteur doit impérativement se placer selon les prescriptions d’utilisation du radar afin d’être en mesure de relever précisément la vitesse au moment défini par la fiche d’examen ;
  • en cas de panne du radar en cours d’essai ou d’absence de mesures fiables, l’essai est annulé et il est procédé à un nouvel essai ;
  • en l’absence de radar opérationnel, les examens ne peuvent avoir lieu.

Le freinage

L’objectif de l’épreuve de freinage est de s’assurer que le candidat maîtrise sa machine lors d’un freinage à une allure d’au moins 50 km/ h, en sachant freiner sur une courte distance, sans chuter, tout en conservant l’équilibre, et où positionner son regard.

Pour le freinage, les consignes  :

  • démarrer de l’extrémité de la piste, monter les trois premiers rapports de vitesse au minimum (sauf pour les véhicules équipés d’un changement de vitesse automatique) à l’aller ;
  • après avoir fait un demi-tour dans les limites de la piste, effectuer le retour en ligne droite, avoir engagé le troisième rapport de vitesse au minimum et avoir atteint la vitesse minimum de 50 km/ h ;
  • effectuer un freinage et immobiliser sa moto avant la ligne C5 si la piste est sèche, avant la ligne C4 si la piste est humide ;
  • effectuer le parcours fixé par la fiche d’examen ;
  • les deux roues doivent rester au sol pendant le freinage ;
  • la chute entraîne l’échec immédiat et l’interruption de l’examen.

Au retour, le troisième rapport de vitesse (minimum) doit être engagé au plus tard avant le début du freinage.
Dans le cas contraire, la notation B est attribuée (sauf pour les véhicules équipés d’un changement de vitesse automatique).

Au retour, la vitesse mesurée doit être égale ou supérieure à 50 km/h, sans marge technique pour les permis A2, avec une marge de 5 km/h pour les permis A1.
Une vitesse inférieure à 50 km/h donne une note C.

En cas de défaut de maîtrise du freinage (notamment si la roue arrière perd l’adhérence ou si le guidon « guidonne », se balade de gauche à droite), la note donnée sera un B.

Un début de freinage avant la ligne C6 engendre un C pour non réalisation de l’exercice demandé.
Mais attention  !

La notation C n’est appliquée que lorsque le freinage d’urgence est déclenché sans ambiguïté possible avant la ligne C6.
En effet, il ne saurait être reproché au candidat (la vitesse de retour étant de 50 km/h pour un repère [ligne C6] mesurant 10 cm de large) une anticipation de quelques centimètres.

Afin d’éviter toute confusion, il est recommandé au candidat de ne pas poser les doigts sur le levier de frein avant la ligne C6.
Par contre, le candidat a le droit de décélérer (couper les gaz) pour ralentir s’il arrive vraiment trop vite, à condition bien sûr de toujours respecter le plancher de 50 km/h à la ligne C6.

Pour aller plus loin, lire Conseils pour le freinage.

L’évitement

L’objectif de l’épreuve d’évitement est de s’assurer que le candidat est à même de réaliser une manœuvre d’évitement, qu’il possède les techniques de contre-braquage (ou braquage inverse) et d’évitement, qu’il est capable de revenir sur sa trajectoire initiale, qu’il sait où positionner son regard et effectuer un freinage pour s’arrêter avec précision.

Pour l’évitement, les consignes :

  • démarrer de l’extrémité de la piste, avoir monté les trois premiers rapports de vitesse à l’aller avant la ligne C6 ;
  • avoir atteint la vitesse minimum de 40 km/h à la ligne C7 (premier plot du slalom) pour le slalom à l’aller ;
  • après avoir fait un demi tour, effectuer le retour en ligne droite, avoir engagé le troisième rapport de vitesse au minimum et avoir atteint la vitesse minimum de 50 km/h (avec une marge de 5 km/h) ;
  • effectuer un évitement et aller immobiliser sa moto dans la zone d’arrêt délimitée par quatre plots de couleur bleue ;
  • obligatoirement effectuer le parcours fixé par la fiche d’examen ;
  • la chute entraîne l’échec immédiat et l’interruption de l’examen.

Le couloir d’évitement mesure 2,25 m de long côté extérieur (en trois plots) et 1,50 m de long côté intérieur (avec deux plots), sur 1 m de large.
Le mur de trois plots s’étale sur 1,50 m.
Il faut réaliser un déport d’environ un mètre sur une distance de 7 mètres à 50 km/h.
Pour les scooters, la sortie du couloir est légèrement élargie de la largeur d’une embase de plot, soit 20 cm.

Tout plot déplacé ou renversé dans le couloir ou le mur entraîne une note C.

Le non-respect de la vitesse minimale de 40 km/h à la ligne C7 à l’aller entraîne une note C.
Les motos A1 bénéficient d’une marge de 5 km/h (soit 35 km/h au radar).

Le non-respect de la vitesse minimale de 50 km/h à la ligne C6 au retour entraîne une note C.
Les motos A1 et A2 bénéficient d’une marge de 5 km/h (soit 45 km/h minimum au radar, pas au compteur).

S’il arrive trop vite, le candidat a le droit de décélérer et/ou de freiner avant la ligne C6 (entrée du couloir d’évitement), à condition bien sûr de toujours respecter le plancher de 45-50 km/h à la ligne C6.

Le candidat a le droit de couper les gaz dès la ligne C6 pour ralentir dans le couloir avant de pratiquer son évitement.
C’est l’entrée dans le couloir qui est mesurée à 45-50 km/h, et non l’évitement lui-même.

Pour aller plus loin, lire Conseils pour l’évitement.

L’arrêt final

L’arrêt final doit être impérativement effectué dans la zone d’arrêt en milieu de piste, délimitée par un rectangle de quatre plots de couleur bleue.
Aucun des pneumatiques (on regarde le point de contact au sol) ne doit sortir) de cette zone.

Cette zone est neutralisée, le candidat peut y poser les deux pieds au sol.
Il doit s’y arrêter complètement et attendre que l’inspecteur vienne le voir pour lui annoncer le résultat de l’essai.

C’est un point HYPER important !
Même si vous pensez avoir raté votre essai (que ce soit le premier ou le second), vous ne devez pas quitter la zone d’arrêt final.
Attendez que l’inspecteur vienne vous parler.
Ne prenez pas d’initiative…
Si ça se trouve, vous avez réussi. Peut-être que vous avez commis une erreur, mais qu’il ne l’a pas vue (ça arrive). Peut-être qu’il l’a vue, mais a décidé d’être sympa avec vous ce jour-là. Vous ne savez pas.
Alors ne bougez pas, ne dites rien et attendez !

Dans la zone d’arrêt final, arrêtez-vous complètement.
Vous pouvez laisser le moteur tourner.
Vous pouvez laisser une ou deux mains sur le guidon.
Vous pouvez ouvrir votre écran de casque pour respirer.
Vous pouvez laisser le 3e rapport engagé ou repasser au point mort ou repasser sur le premier rapport pour préparer le redémarrage.
Dans tous les cas, ne bougez pas de là, ne dites rien et attendez !

J’insiste : ne dites rien.
Ne commencez pas à vous excuser pour je ne sais quoi, ni à pleurer, ni à supplier, ni à engueuler tout le monde, ni à vous flageller, ni à taper sur la moto, ni à crier de joie…
Cela vous fait sans doute sourire là maintenant, mais j’ai vu tous ces comportements en examen.
Ne dites rien de rien. Vous pourrez laisser libre cours à vos émotions après, en dehors de la piste, quand vous aurez enlevé le casque.

Vidéo explicative de Fred, de MonPermisMoto.com (partenaire de ce site), qui présente le parcours à suivre et les consignes à respecter :

 * * *

Résumé des consignes d’examen :

 * * *

Vidéo de l’ensemble du parcours (hors déplacement sans moteur) :

 * * *

La grille de notation de l’épreuve plateau :

Vidéo d’explication de la notation, toujours par Fred, de MonPermisMoto.com :

* * *

Rappels de réglementation

La piste doit mesurer au moins 130 mètres de long et 6 mètres de large.
L’aire de maniabilité doit présenter l’aspect d’un sol plat et horizontal, être asphaltée ou cimentée, ne pas comporter d’obstacle dangereux, en particulier aux extrémités et être exempte de gravillons susceptibles d’entraîner un dérapage.

Le candidat doit obligatoirement effectuer le parcours retenu, aucune erreur de parcours n’est admise.

En général, un des deux parcours prévus pour l’examen plateau est tiré au sort par un des premiers candidats convoqués de chaque demi-journée.
Dans la réalité, l’inspecteur est libre de faire ce qu’il veut : faire tirer au sort une fois pour toute la session ou à chaque épreuve, tirer au sort lui-même ou le faire faire par un formateur ou par un élève…

Il est interdit par le règlement d’examen de changer de machine.
Les différentes épreuves doivent se dérouler sur la même motocyclette, à l’exception de l’exercice de déplacement sans l’aide du moteur qui pourra être réalisé sur une motocyclette différente, étant entendu que celle-ci est du même modèle que celle utilisée par le candidat pour la suite de l’épreuve.
Par contre, les candidats ne sont pas obligés d’utiliser tous la même machine. Vous pouvez demander au formateur accompagnateur d’amener deux motos à l’examen et utiliser l’une ou l’autre pour vos épreuves. Mais vous n’avez pas le droit de changer en cours d’épreuve, bien évidemment.

Le changement de machine pour les autres exercices n’est autorisé qu’au cas où la moto utilisée serait rendue inutilisable au cours de l’un de ceux-ci.
Si un réglage du ralenti de la motocyclette est nécessaire, il ne peut être effectué que par le candidat et à sa seule initiative durant l’essai.
Les rétroviseurs équipant la motocyclette ne doivent pas être déréglés ou rentrés lors des exercices.

Il est strictement interdit de s’échauffer sur les parcours d’examen sous peine d’une exclusion immédiate.
Éventuellement, il peut être possible de s’échauffer sur la piste du centre d’examen, mais toujours en dehors des parcours mis en place. Et souvent hors de la zone des parcours, même s’ils ne sont pas encore mis en place.

Vous avez droit à deux essais pour réaliser l’ensemble du parcours.
Si vous avez réussi le parcours sans moteur, pas besoin de le refaire. Votre second essai commence directement avec le parcours à allure lente.

Je vous conseille de tâcher d’obtenir un A ou un B dès le premier essai.
Si vous échouez au premier essai, vous aurez une telle pression sur les épaules que vous augmentez considérablement les risques d’échouer à nouveau.
Au premier essai, allez-y « zen », pour ne courir aucun risque inutile.
Si vous devez passer un second essai, allez-y « franco », vous n’avez plus rien à perdre.

La réalisation d’un essai est terminée après le franchissement de la dernière porte, motocyclette arrêtée, candidat(e) pied(s) au sol.
Ce qui peut se passer après avoir franchi complètement la dernière porte et s’être arrêté n’est pas pris en compte.

Au cours d’un essai, le fait que le candidat ne poursuive pas l’exercice et revienne au point de départ, suite à une ou plusieurs erreurs (entraînant une notation C), ne signifie pas qu’il abandonne.
Chaque candidat a la faculté de terminer son parcours ou de revenir au point de départ.

Les éventuelles erreurs commises en zones neutralisées (entre deux essais) ne sont pas prises en compte lors de l’évaluation, à l’exception de la chute qui reste éliminatoire, quels qu’en soient l’endroit et la cause (exemples : chute provoquée par la montée ou descente du passager, perte d’équilibre à l’issue du freinage ou de l’évitement).

Une chute entraîne l’échec immédiat et l’interruption de l’examen.
La chute est définie par la moto couchée avec un point d’appui au sol autre que les pneumatiques.
La chute n’est prise en compte que lors de la réalisation d’un essai, pas entre deux essais.
Une chute de la moto entraîne la notation C et l’arrêt immédiat de l’examen.

 * * *

L’image ci-dessous est disponible en très haute résolution.
N’hésitez pas à l’agrandir ou à la télécharger pour la détailler.

 * * *

Pour la suite, lire :
L’examen du permis moto – La circulation

503 thoughts on “L’examen du permis moto – Le plateau”
  1. Plateau passé hier … et c’est A-A-A-A-A !!!

    Soulagement intense !

    1 semaine de stress pré plateau …
    Dernier vous de plateau avant l’examen le samedi matin … pieds a terre, trajectoire de merde, evitement qui ne passe plus (a cause d’un mauvais placement), bref la cata …

    Arrive le jour du plateau, on se rend a l’auto-ecole 1h avant pour faire une rapide remise en jambe, resultat en demi teinte… le stress monte d’un cran !
    On se rend sur le lieu de l’examen, la monitrice arrive, JB, tu passes le premier … SUPER !!! -__-
    L’inspectrice me tend 8 fiches pour choisir le plateau (gauche ou droite) … pourquoi X fiches ? bref … je respire, je tire une fiche … plateau 1 ! OUF ! celui ou l’evitement passe a tout les coup, je me retourne vers mes 4 collegues, je leurs annonce le plateau 1 : OUF général !

    On commence la poussette et les verif : A (normal) vu mon gabarit la moto ressemble a un vélo ^^
    On attaque le lent, concentration, on souffle un coup, c’est le coté que je prefere, je vise le B !
    Arrivé a la porte de la partie en ligne droite, je touche… c’est pas grave on continue ça fera B !!! tout le reste se passe bien… l’inspectrice arrive,  »la porte n’a pas bougé de son socle et est resté en place malgré que vous l’ayez touché vous avez A …
    Je retourne vers mes collegues en hurlant en silence dans mon casque 🙂
    Le freinage, facile, je repense au fait de bien positionner mon regard : ok = A
    L’evitement passe sans probleme = A

    Viens le moment des fiches, je pioche une fiche … fiche12 … merde je l’ai vue qu’une fois, c’st pas grave, j’ai eu un cours de circu en montagne (virage), j’explique tout, tout ce que je sais, la force centrifuge, l’effet gyroscopique, ce qu’il faut faire, ne pas faire, l’analyse de la route et du virage, la negociation de virage, je parle avec les mains pour expliquer mes dires.

     »C’est bon pour vous, appellez moi madame XXXX »

    Pfiou ! un poid se libere de mes epaules, c’est bon ! j’ai eu mon plateau !!!

    Conduite MARDI ! pour finaliser le tout

    Merci a ce site qui explique pas mal de chose et donne de vrai bon conseils, merci a l’experience des autres qui parfois fait sourire mais surtout prépare a l’examen.

  2. Bonjour,
    Très bon site. Merci 🙂
    Sur les questions techniques, concernant le contrôle des pneumatiques, il faut bien contrôler les 2 flancs. J’en ai montré qu’un seul alors que j’ai tout bien récité, pas un seul oubli. Resultat B.
    Sur le parcours lent, dans le couloir représenté par les piquets, au retour avec le passager, je suis sorti du couloir virtuel. Je n’ai pas raté une porte. Cet écart a été considéré comme une sortie des limites du parcours. Je connaissais l’obligation de bien respecter le couloir à l’aller, mais pas au retour.
    Pas grave, je l’ai quand même eu.
    L’équipement, faites attention. Mes gants ont été considérés comme non conforme alors que je les ai achetés il y a 7 ans dans un magasin moto.
    Bon courage à tous

  3. Et voilà le plateau réussit du premier coup ce matin même.
    Lève a 5h15 pour s échauffer sur un parking a peine éclairé a 6h30, quand on aime la moto on a peur de rien !
    Arrive sur place un peu de stress, on rencontre l inspecteur et on file sur le plateau.
    Je passe en second, les vérité la poussette ça c est OK ça passe crème.
    La nana qui passe après moi taille en poussette et colle la moto parterre ouchy mais elle était overstresse il parait.
    Viens le lent, le petit gars avant moi assure et c est a mon tour.
    Et la c est le drame, je foire totalement la deuxième porte et met le pied a terre arrêté au niveau des cônes.
    Je fini le parcours, sur le passager le mono me rappelle le regard, c’est clair que ça n allait pas.
    L inspecteur m annonce le c comme prévu et je me replace.Je détends mes bras puis tout mon corps et j inspire un bon coup on y retourne.
    Je passe les portes assez moyennement et j arrive entre les piquets, je ralenti au max puis je continu le parcours, je fini et l inspecteur annonce un B ouf je respire.
    Viens le rapide, dans ma tête on avait que deux essais sur le lent mais j apprends que c est pareil sur le rapide.
    Et la une étincelle brille dans mes yeux, cool on va se le faire.
    Le collègue passe ca peinard avec deux A et c’est mon tour.
    Je place la Brême, un coup d oeil a l inspecteur qui me dit OK ,je baisse la visière et j essore a toi, c est parti je vais me faire plaisir, je fonce et fait un demi tour et la je me dis ce freinage il est pour bibi.
    Je lance le bourrin et commence a chercher la ligne merde elle est ou ah oui la bon eh bien on freine bien fort, je choppe les freins et voilà mon deuxième A.
    Enfin évitement la même en plus d’un, je pars a toi et me fait un beau slalom a 45 en me faisant plaisir sur les virages, je reviens a 55 et passe l évitement comme une fleur et hop encore un A.
    On quitte le plateau et hop les fiches, je flipper pour certaines que je maitrise moyen et je tombe sur les assurances, je la connais très bien et ça passe impec un quatrième A.
    Je sors de la plutôt content même si mon lent était pas top, je passe ma circuit jeudi prochain et je vais rejoindre la grande famille des permis A.
    Bref gardez la tête froide, tout votre travail paiera vous verrez.
    V a tous.

    1. Salut, et bravo à toi Karmacode.
      moi passage du plateau le 19/09, encore une semaine à attendre, j’ai hâte d’y être.
      Bravo à FlatFab, super site qui mets en confiance pour le premier passage, qui est l’inconnu, même si les entraînements plateau sont faits pour que l’on se sente le plus à l’aise je jour J.
      Quelqu’un connait-il le plateau de Beauvais tillé?
      J’ai commencé la circu, ce qui me motive encore plus à avoir ce maudit plateau. Ensuite la circu, c’est autre chose, la gestion du stress et une attitude sereine.
      Cela fait 1 mois que j’attends la date, je suis quelques peu « pressé », malgré le stress un peu présent.
      J’espère vous annoncer une bonne nouvelle Vendredi prochain!
      A Très vite
      TiSeb

        1. Hello à tous,

          voila, plateau foiré, sur le lent.
          Pour faire un débrief assez rapide, l’erreur vient de moi, regard sur la roue et devant, sans anticiper les portes a passer a venir.
          Du coup, premier passage, pied au sol et mauvais trajectoire.
          Second passage, chute car genoux pas serrés… LA TOTAL QUOI, un débutant de chez débutant alors que je n’avais plus de problème sur cette partir plateau. Maudit stress…. 🙁

  4. Bonjour,
    et merci pour ce site! Je repasse le plateau demain.

    La première fois, j’ai raté car j’y suis allé trop cool et pas assez concentré.

    Parcours lent. 1er essai: un pied à terre B. L’inspecteur me demande si je souhaite faire mon 2° essai. Je savais pas trop si un C me serait éliminatoire. Je questionne le moniteur du regard. « C’est à vous de répondre » me dit-il sèchement. Je me lance. Autre pied: B.

    Pour les autres parcours: le candidat avant moi fais son aller retour puis freinage urgence, puis enchaîne sur le slalom. Nickel.
    Du coup j’ai fais directement le slalom… erreur de parcours. Merci au revoir.
    (Et comme en auto école on bossait en mélangeant les parcours (slalom et freinage par ex), j’ai fais du grand n’importe quoi.)

    J’y retourne demain, et cette fois ci, j’y vais pas cool du tout 🙁

  5. bonjour, je vous livre mon expérience du plateau juillet 2014. examen réussi du 1er coup (4A, 1B) ; tout en restant modeste je suis super fier de moi n’ayant jamais touché une moto de ma vie il y a 3 semaines et ayant 42 ans 😉 . de plus je suis le seul sur les 4 de la moto-école à l’avoir eu. les autres se sont loupés au plateau.

    Quelques conseils avisés pour les futurs passages plateau : tout d’abord un grand MERCI aux contributeurs et aux rédacteurs de ce site internet dans lequel j’ai pris des centaines de conseils utiles : BRAVO à vous tous car vous m’avez aidés !!!
    Pour la partie lente du plateau surtout la partie chrono, s’il y a 4 choses à retenir dans l’ordre de départ ce sont : 1/genoux serrés à mort contre la bécane avec le bas du ventre collé au réservoir – 2/ travailler à l’entrainement avec la même moto (moi c’était la 1) pour savoir sans réfléchir où est le point de patinage, capital pour relancer la moto sur le lent quand l’équilibre devient précaire (et oui chaque moto a son réglage de garde d’embrayage donc un point de patinage différent…) 3/ le regard, je sais… moi je me suis forcé à regarder la porte d’aprés rapidement et enfin – 4/ une fois la 2ème porte passée, il faut braquer à fond pour s’ouvrir la 3ème porte que vous abordez au plus proche du cône extérieur pour ensuite enfiler tranquillement les piquets.
    Selon moi, c’est le placement de la moto entre la 2ème et 3ème porte qui fait ou non que les candidats posent un pied, heurtent un cône et n’arrivent pas à enfiler les piquets.

    Ensuite comment gagner les 20 secondes pour avoir le A… moi j’ai trouvé MA TECHNIQUE comme un grand… pas du tout académique mais terriblement efficace pour moi en tout cas ; dés que j’ai passé les 1ers piquets, moto droite en ligne droite, je me couche complètement, ventre sur le réservoir, genoux serrés à mort, point de patinage sous contrôle continuel et là je fais du quasiment sur place !!! je peux vous dire que le chrono défile à fond… du coup j’ai pris un A au lent.

    Précision j’ai fait 14h de plateau à l’entrainement à ma demande car le moniteur m’avait dit que j’étais prêt depuis la 10eme heure mais moi je voulais blinder ma réussite.
    Autre point (c’est mon point de vue), de tous les élèves présents je suis le seul à avoir fait une reconnaissance du parcours à pied. Je vous le conseille vivement !!! pourquoi ? tout le monde a ouvert le bouquin et connait le parcours droite ou gauche par cœur bien évidemment mais la piste peut avoir une pente et/ou un dévers….
    Pour moi à l’aller du lent, il y avait pente et dévers droit !! Ca veut dire que quand tu passais la 2ème porte du lent, je savais que les 200 kg de la moto allait m’embarquer au point mort donc fallait utiliser le frein surtout pas avant mais arrière sinon chute.
    Croyez moi ou pas, les 3 autres motards n’ont même pas passé la 3ème porte ou alors à l’arrache et ont terminé dans les piquets ou en 14s sur le lent….
    J’ai abordé le parcours lent avec beaucoup de sérieux et de précision et çà a payé.

    Enfin j’ai pris un A sur les fiches que j’avais bossé comme un malade car je m’étais dit : je prends un A à la poussée de moto, un A au freinage et un A aux fiches ; le reste je fais ce que je peux car c’est technique et nécessite un peu d’expérience en moto (équilibre et évitement).

    En restant modeste, j’ai essayé à ma façon de contribuer à ce que d’autres motards avant moi m’ont apporté au travers de leurs témoignages sur ce site.
    Bien à vous et bonnes chances aux futurs lauréats du plateau 2014.
    En route pour la circulation désormais, je me nourris déjà des conseils avisés de ce site !!!

  6. Bonjour à toutes et tous !
    Je viens de découvrir le site et découvrir vos commentaires.
    J’ai passé mon permis en avril l’année dernière « formule 2013 », code passé du premier coup en mars 2012.
    J’avais échoué avec l’ancienne formule sur le rapide où le chronomètre décidait si tu était bon ou pas. C’était une incitation à la vitesse que je ne comprenais pas alors que l’on nous rabat les oreilles sur la prudence. Stressé, j’ai donc échoué une fois puis attendu le « nouveau permis 2013 » sur les conseils de mon nouveau moniteur.
    Cette formule est bien plus subtile et fine que la précédente et moins stressante car la bataille contre le chrono ressemble plus à un jeu qu’à une course puisqu’il s’agit d’une course de lenteur. Ainsi pas d’incitation à dépasser ses capacités.
    Donc j’ai passé ce permis 2013 « nouvelle formule » et obtenu ABAAA après 26 heures de cours pour ne pas rater.
    Ayez confiance toutes et tous et soyez très concentrés sur le parcours lent dès que celui est tiré au sort. Plus rien n’existe que votre parcours, votre moto et vous.
    Croyez dans tous les efforts accomplis, la progression et le travail réalisé. Pensez que vous avez déjà beaucoup dépenser.
    Allez les filles, allez les gars. Vous allez bientôt rouler en moto.
    J’aurai 63 ans bientôt. Depuis un an donc, j’ai roulé sur CBF 1000 puis depuis deux mois sur FJR.
    Ça vaut le coup de le passer ce permis, croyez moi. Accrochez-vous.

  7. Salut à tous

    Bon je réécris tout à cause d’un plantage de la page internet. Les boules. Je vais faire vite.

    J’ai passé le plateau vendredi – 1er essai – ABAAA donc ok.

    Contexte :
    – 18 heures de cours (un peu de circulation pour aller jusqu’au parking – 30 min aller-retour, le reste du plateau).
    – dont 2h la veille de l’exam en condtion examen –> Mieux vaut se mettre la pression la veille que le jour même
    – le jour de l’exam, rdv à la moto-école un peu en avance, pour refaire un peu de plateau et être à l’aise avec la moto.
    – l’examinatrice super cool, qui dédramatisait les étapes, nous expliquait tout et restait disponible pour les questions. Elle n’était pas là pour nous flinguer ou nous mettre une pression inutile.
    – Finalement, le stress je me le suis mis tout seul, car je n’avais lu les fiches qu’une seule fois la veille.

    1ère épreuve : Manip sans moteur + 3 questions verif techniques + essai du casque (bonne taille, sangle bien réglée).
    –> Ok. On peut avoir un A facile la dessus, autant en profiter. Cela permet de jouer le B sur le parcours lent, sachant qu’il est également très facile d’avoir un 2è A sur le freinage d’urgence.

    2è épreuve : le lent.
    –> Le gars devant moi est le 1er, il se vautre. Cela peut avoir 2 effets : soit ça créé un cercle vicieux pour ceux qui passent après, soit cela rappelle ce qu’il ne faut pas faire. Pour moi c’est le 2è effet –> ça m’a surtout rappelé ce qu’il fallait éviter. Donc si le gars devant moi se vautre tant pis pour lui (malheureusement).
    –> Pour cette épreuve, je ne vise clairement pas l’excellence, bien qu’à l’entrainement je maitrise. Je joue le B à fond, sachant qu’il me reste un deuxième essai au cas ou.
    –> Je prend mon temps pour partir, je respire. Le plus important est de bien passer la 1ère porte. Virage bien large. Cela conditionne le franchissement des autres portes. Je ne vais pas trop lentement pour avoir de l’élan, car je sais que je gagnerai du temps après, en arrivant aux piquets. Malgré tout, je joue la sécurité et je pose un pied par terre car je perd l’équilibre à la 3è porte. Pas grave, ça me fera un B, mais je prefère assurer. Je visais le B de toute façon. Le reste c’est une formalité. Je n’ai pas fait valoir mon 2è essai, ce serait bête de coucher la moto et d’être disqualifié.
    –> les conseils pour le lent :
    – bien prendre la 1ère porte, virage bien large.
    – ne pas hésiter à mettre du GAZ !! (pas de pitié !) –> si vous ne le faites pas c’est que votre moniteur ne vous l’a pas bien expliqué : mettre les gaz permet de ne pas caler, et permet aussi de faire tourner les éléments du moteur, afin de conserver une force gyroscopique que l’on n’a pas au ralenti (habituellement assurée pas la rotation de roues), et donc de conserver l’équilibre. Etre entre 2 et 3 000 tours suffit.
    – Rappel –> Utilisez en MÊME TEMPS l’accélérateur ET l’enbrayage ET le frein arrière –> le but est d’avancé au ralenti, pas d’avancer en roue libre ou en ralenti de 1ère. Vous pouvez ne freiner que quand vous serrez la poignée d’embrayage –> moi je m’en f*** je fais les 2 (comme beaucoup).
    – Ne pas partir trop doucement pour garder l’équilibre. Vous gagnerez du temps après (en arrivant au piquet).
    – Le demi-tour fait peur a beaucoup mais il est tranquille, surtout qu’on a le droit de poser le pied… (et encore mieux depuis le 1er juillet 2014, il y a maintenant 3 traits et on peut repartir en marchant…).
    – La partie avec passager : bien penser à regarder au loin pour garder l’équilibre.

    3è : Le freinage d’urgence
    –> C’est là qu’on peut gratter le 2è A Facilement. Aller-retour, on appuie sur les manettes et OK.

    4è : slalom rapide
    –> Ne pas se poser de question. Le A est également facilement jouable.

    5è : Les fiches.
    Comme dit plus haut –> Lire les fiches plusieurs fois pour s’éviter un stress inutile.
    Perso j’ai eu du bol, je suis tomber sur les élements de sécurité sur une moto (pneumatique, frein, feux, niveaux,…). Cela passe super vite (4 minutes) et dès que vous commencez à raconter votre vie, l’examinatrice vous recadre vers le sujet. Si vous avez oublié quelque chose, elle vous pose la question ou alors vous oriente… Pour avoir C faut vraiment le vouloir.

    Donc franchement il ne faut pas s’en faire une montagne. Plus vous flippez, moins vous arriverez à faire quelque chose sur des parcours que vous maitrisez pourtant à l’entrainement. Donc autant y aller à la cool, sans se poser de question. Quitte à recommencer au 2è essai.

    Bon courage.

    1. Bonjour,
      Pour moi cela a été un peu différent.
      J’ai passé le plateau au circuit Carole le 4 juillet de cette année donc le nouvelles règlementations
      entraient en vigueur de peu ! en particulier pour le lent.
      3 lignes il fallait s’arrêter entre la première ligne et la ligne médiane, ce que ne savait apparemment
      pas mon moniteur ! ni le responsable de la moto-école; un comble.
      1ère essai par deux fois pied au sol , un « C » normal

      2ème essai parfait , fin du parcours
      l’examinateur très » imbu » de son pouvoir !!!
      avec un ton qui ne souffre pas de réplique m’annonce : erreur de parcours « C »
      plie ses papiers et s’en va. – FIN –
      On était que deux l’autre candidat avait chuté.
      Ce brave ( un peu d’ironie ) examinateur s’en est parti, car vous devez le savoir , voir le match France-Allemagne.
      Toute discussion avec mon moniteur a été vaine !
      Que dire ? rien; si ce n’est qu’il y a des gens sympa, et d’autres un peu moins et même beaucoup moins !

    2. Bonjour Marc,

      Effectivement j’ai eu de la chance de tomber sur une bonne examinatrice.

      Nous aussi avions les nouvelles règles, mais le moniteur était au courant. On s’était donc préparé un peu la veille. Le jour même, l’examinatrice nous a rappelé les nouvelles règles brièvement (cela n’a pas empêché l’un d’entre nous de se planter –> le moniteur a aussi essayé de négocier pour cet élève mais en vain).

      Bref ce sera pour la prochaine fois. Bon courage

  8. Bonjour; je vient d’obtenir mon permis et je tient a remercier Flatfab pour ces conseils qui on combler les lacunes de mon moniteur surtout pour la partie plateau. La rubrique maitrise de l’embrayage et la recherche du point de patinage ma permis de reussir l’epreuve du plateau. Un conseil pour ceux qui passe le permis , lisez bien les commentaires des internautes et les videos, Merci encore Flatfab. Bon courage a tous et bonne route

    Force et honneur

    Franco

  9. Pour ceux qui se posent la question quant à la validité de leur réussite au plateau si leur ETG est périmé!

    Voilà ce que j’ai trouvé sur le site du CNSR:

    ETG périmé : Validité du plateau !

    Le bureau de l’éducation routière de la DSCR (DSCR / ERPC2) communique un document expliquant les conséquences de la modification des textes sur la validité des épreuves Hors Circulation (HC – appelées communément « épreuves plateau ») lorsque le candidat voit son ETG invalide par le délai des 3 ans maxi après l’épreuve (ou de 5 ans après réussite à un permis ayant nécessité cette épreuve).

    Il faut donc comprendre que la validité de l’ETG ne peut être remise en cause !

    Un candidat qui a obtenu le permis B à 18 ans et qui se présente en groupe lourd 4 ans après, bénéficie de la dispense de l’ETG pendant encore 1 an (5 ans de date à date).

    Un candidat qui réussit l’ETG le 28 avril 2014 conserve le bénéfice de cet ETG pour 3 ans (soit jusqu’au 28 avril 2019 inclus) ; Et pourra se présenter dans la limite de 5 présentations pratiques à l’examen visé.

    Par contre, la réussite à l’épreuve plateau reste acquise selon les modalités réglementaires.

    1. Pour compléter mon message avec quelques exemples:

      En MOTO & BE :

      Exemple A

      Permis B obtenu le 01/04/2009 = Dispense de l’ETG jusqu’au 01/04/2014.
      Plateau A obtenu (seconde présentation = 2 sur 5) le 28/03/2014 = validité jusqu’au 28/03/2017 inclus
      ETG invalide le 01/04/2014
      ETG obtenu et valable 3 ans
      Passage en circulation (5 présentations) possible jusqu’au 28/03/2017 inclus.
      Exemple B

      Réussite ETG le 01/04/2011 (validité 01/04/2014).
      Plateau A, réussite le 22/03/2014.
      Circulation A, échec le 31/03/2014
      ETG invalide le 01/04/2014
      ETG obtenu à nouveau valable 3 ans
      Passage en circulation (5 présentations) possible du 04/04/2014 jusqu’au 28/03/2017

  10. Bonjour à toutes et à tous,
    Je tiens à féliciter FlatFab pour ce fabuleux site dédié à la moto, c’est une vraie mine d’informations!
    J’ai toujours rêvé de passer mon permis gros cube, en juin 2013 je me lance, inscription au permis A, code passé en août de la même année et du premier coup heureusement car même si je ne suis pas si vieux que ça (37 ans) on se rend vite compte que nous n’avons pas la même capacité d’assimilation qu’à 20 ans!!
    De septembre 2013 à mars 2014 je prends 30 heures de cours (pour des raisons professionnelles je n’ai pas pu concentrer mes heures de plateau sur une courte période), le 21 mars 2014, passage du lent, un peu stressé je dois dire, je dirais même très stressé et là je vous le donne dans le mille, plateau raté, au lent.La pilule a été dure à avaler, grosse remise en question, je me dis que ce permis n’est peut-être pas pour moi.
    Aujourd’hui passage pour la 2ème fois du plateau, un peu stressé mais moins que la première fois, passage du lent nickel et là la catastrophe, je finis mon parcours (au retour avec passager) en me plantant de porte de sortie, « monsieur notation C » le truc que je n’ai jamais fait durant mes cours de plateau!!
    Grosse pression pour le second essai, je me concentre et me rappelle tous les conseils de FlatFab (inspiration, expiration, visualise le parcours dans ma tête) je me lance, ça passe, « monsieur notation B » (un peu trop rapide) yes!! Le plus dur est fait!
    La suite, ABAAA je l’ai enfin ce plateau, je vous laisse imaginer ma joie, je voudrais dire à tous ceux qui sont entrain de passer le permis moto et surtout ceux qui sont en galère au niveau du passage de l’examen du plateau de ne jamais abandonner, il faut persister!!ça payera!
    Bon pour ma part, il me reste le passage de la circulation (pas avant septembre apparemment, pas mal de candidat avant moi), avez-vous des conseils à me donner pour ceux qui l’ont déjà passé? (Je précise que je possède le permis B depuis 1998 et que je conduis régulièrement, ça devrait aidé un peu quand même 😉 ).

  11. Noté que pour le demi tour sur le lent que vous pouvez franchir la ligne
    Moi quand j’ai placé la moto la ligne était au niveau du radiateur

    1. Je conseillerais fortement de demander à l’inspecteur avant de le faire. En tout cas il n’est pas possible de s’arrêter à gauche/droite de la ligne, c’est un C automatiquement (erreur de parcours)

  12. Je suis tombé au hasard d’une recherche sur le site et quelle stupéfaction, quelle joie et quel réconfort de lire tous les propos, tous les conseils, toutes les expériences des un(e)s et des autres. Et surtout, bravo pour la qualité tant sur le contenu que sur la forme du site, une pure merveille !

    Je vais avoir 45 ans et je suis sur le point de passer le plateau pour la seconde fois. Cela fait plus d’un an que je prépare le permis et pour des questions de santé, 2 opérations du dos à l’issue de la première tentative infructueuse (physiquement mal en point, météo exécrable, j’ai lamentablement échoué sur le lent), j’ai du temporiser et laisser passer du temps.

    Certes mon dos va mieux, ce qui n’est pas encore le cas de ma jambe droite, mais je ne désespère pas. Mais depuis il y a eu le changement de moto (passage d’une kawa Er6n à une Suzuki Gladius), un an de plus, une appréhension certainement non justifiée mais bien présente quant au fait de me refaire mal au dos et de ne plus pouvoir passer le permis ni conduire un jour une moto, un rêve de gosse qui s’envole…

    Alors, je l’avoue c’est dur, on se pose beaucoup de questions, on hésite sur la date de présentation, on la recule en pensant que 2 heures de plus apporteront leur lot de confiance, on se sent léger sur les fiches, etc.

    Mais de lire les commentaires des uns et des autres, les conseils pour préparer et passer les épreuves du plateau, les expériences des « vieux » et des jeunes motards m’ont fait un bien fou !

    Alors je ne sais pas si début juillet cela passera et si j’aurai mon ticket pour préparer l’épreuve de circulation, mais MERCI, oui MERCI pour tout ce que j’ai lu et ce réconfort, ce coup de boost que je ressens après vous avoir lu, continuez ainsi.

    La communauté des motards est vraiment un monde à part et mon Dieu que cela fait du bien !

    Bonne route à tous et je vous tiendrai informé de mon avancée les jours prochains.

  13. Hello,

    Je viens ici partager mon expérience, parce qu’après mon parcours et toutes les difficultés rencontrées, ce site m’a été bien utile, ainsi que tous les commentaires 🙂
    Voila, je me suis lancée dans l’aventure en Septembre dernier, apres quelques mois de cours, et une tres bonne progression, je me présente à mon premier plateau en fin décembre:
    Vérifs et poussette: rien à dire, notation A.
    Lent: J’ai bien commencé, mais le demi tour arreté n’est pas passé, ni au premier, ni au deuxieme essai, je suis sortie du terrain. Je pense que j’etais stressée, mais pas tant que ca, je manquais clairement de maitrise pour mon demi tour.
    Qu’a cela ne tienne, je reprends des cours, et je maitrise maintenant presque à tous les coups mon demi tour, et j’ai une nouvelle date mi janvier:
    Vérifs et poussette: rien à dire, notation A.
    Lent: Le stress m’a carrément parralisée, les bras qui tremblent, les jambes qui ne répondent plus, le coeur qui s’emballe, je ne passe meme pas les 3 premieres portes et je manque de faire un malaise. Je me ressaisis, et me repositionne pour mon 2eme essai, mais c’etait la meme chose, completement paralysée, les bras raides ca n’aide pas pour faire tourner une moto…
    Bref, vraiment dépitée cette fois, je laisse passer quelques mois, et puis fin Mars, j’ai une nouvelle date, je me suis préparée à l’avance, j’ai pris homéopathie, fleur de bach, protéines de lait, euphytose, le bain relaxant la veille, la totale en somme, j’avais egalement repris 9h de cours. J’arrive donc à l’examen un peu plus confiante, mais toujours très fébrile pour cette 3eme présentation:
    Vérifs et poussette: rien à dire, notation A.
    Lent: cette fois je m’élance, je fais hurler le moteur pour etre sure de ne pas caler (c’est ma hantise, avec le stress j’ai tendance à lacher trop vite l’embrayage), je passe les 3 premieres portes, le temps est bon aussi, et j’arrive à mon demi tour. Et la, prise de tremblement, je focalise sur la ligne, et rebelotte, je sort du cadre…
    Pleine de rage, je me remet en place, et je recommence, le début du parcours passe, et au demi tour, je m’en sort un peu mieux mais pas suffisament… mes bras n’ont pas voulu exécuter mes ordres, ils etaient trop occupés à trembler…
    Plus que dégoutée, je demande à mon mono de me représenter une derniere fois, le plus rapidement possible, et que ca serait la der des der.
    Entre temps je suis allée voir mon médecin, et il m’a prescrit des béta bloquant. Je n’aime pas les médicaments, j’en suis arrivée la en dernier recours, mais il me fallait quelques chose pour calmer mes tremblements.
    J’ai donc une 4eme présentation un mois plus tard, hier pour tout vous dire. En fait pour ce 4eme essai j’y suis allée en mode « bat les cou*lles », et je me disais, ca sera une moto, ou alors une petite 206, mais dans 1 mois je serai motorisée. Je me suis dis aussi qu’il y avait bien pire, je me suis maltraité le cerveau pour ne pas y penser, la veille encore je sortais au restau, histoire de ne pas réflechir.
    Vérifs et poussette: rien à dire, notation A.
    Lent: premier essai, je ne joue pas la notation A, je « fais rouler la moto » comme m’a répété mon mono pendant des heures, j’arrive a mon demi tour, je regarde au loin, mon passager, et je me dis, « c’est la que tu vas, et pas ailleurs », je m’elance, et tout est revenu, j’y croyais pas, je venais de passer mon demi tour, mon passager monte, et je termine le parcours. L’inspectrice me dit « notation B, à cause du temps » et je lui répond avant même qu’elle finisse sa question en secouant la tete « ca ira, ca ira », et j’explose de joie. On m’a raconté après, que j’avais fait rire les gens, je ne m’en souvient meme plus, j’etais trop heureuse d’avoir passé ce foutu demi tour !
    Rapide: ce n’etait qu’une formalité, j’ai eu deux A au premier essai.
    Fiches: je les connaissais tellement par coeur…

    Un conseil, apprenez vraiment bien vos fiches, non pas parce que c’est difficile, mais au moins vous aurez ca de moins sur l’estomac le jour même. Les fiches c’est tout simple, ne focalisez pas dessus, mais ne les baclez pas non plus 😉

    Surtout, gardez courage ! Si j’ai réussis à le faire, moi la gonzesse la plus stressée du monde, vous le pouvez tous 😉
    Keep calm, and self control.

    Bali.

  14. Salut moi j’ai passé mon plateau aujourd’hui et je l’ai eu.ABAAA
    Je suis passé en premier (bonjours la pression )vu que je faisait le passager pour les autres.Sur le lent le premier essai n’était pas concluant notation C ( pas de chrono favorable et un appui au sol. De plus je ne connaisait pas la piste qui est légèrement en devers. Cas cela ne tienne il me reste un essai,. J’ai placé la moto moi même pour le départ…jai préfèré joué le parcours plutôt que le chrono et J’ai eu un B.?
    Mon A je suis alle le chercher sur le freinage car c’est soit A soit C…Avoir de bon repères, une légère anticipation du frein arrière et surtout l’ABS… J’ai écrasé les freins et c’est passé.J’ai enchaîné sur l’évitement.Dans le slalom pas de problèmes et pour le retour je suis bien monter dans mes rapport surtout la 1j’ai lancé la machine ,bien serré la ligne de rive en jugeant mon allure à l’oreille, les yeux rivés sur le premier cône j’ai balancé d’entrée dans les portes en fixant déjà le point d’arrivée et j’ai eu un autre A.
    Les fiches l’alcool et les drogues et sanctions. Merci la tv et toutes ces émissions sur les chauffards;un A bien mérité qui fait retomber la pression.Ne reste plus qu’a validé la conduite

  15. Bonjour j’ai passé mon plateau lundi dernier et mon soucis est que je ne suis pas d accord avec l inspecteur sur la vitesse relevée sur le radar sur le freinage d’urgence
    ma moto d auto école a une différence de 4 km/h par rapport au radar de mon moniteur.Le jour de l’examen je passe la ligne à 51 km / h l ‘inspecteur m’annonce 40 km /h .je suis étonné mais bon !!!! Deuxième essai je passe la ligne à 53 km/h on m’annonce 43 km/h donc recalé .Que dois-je en conclure?

  16. Bonjour à tous,

    Petite question qui peux paraître bête mais vous parlez tous des « 20sec » avant de franchir la dernière porte sur le parcourt lent ! Je suis en train de passer mon permis actuellement et mon moniteur insiste depuis le début que l’on doit franchir cette dernière a minimum 30 secondes ! Vous pensez que c’est pour nous habituer à faire au minimum 20 ou ça a changé ?

    En tout cas merci pour cette article et vos réactions ça aide beaucoup pour ceux qui le passé en ce moment !

    1. Salut Arnaud,
      J’ai passé mon plateau en octobre dernier, et le temps était de 20 secondes, je ne pense pas que se soit nouveau les 30 secondes .
      Ce qui est nouveau , à ce que j’ai lu c’est la manière de noter ( ci après ce que j’ai trouvé ) :

      Nouvelle définition de l’épreuve hors circulation à allure réduite pour 2014
      Elle consiste à la création d’une notation C pour l’épreuve extra lente afin de vérifier la parfaite maîtrise de l’embrayage sur le parcours en combinaison avec l’accélérateur et les freins.

      non acquise : notation : C
      En cours d’acquisition : B
      Acquise : A

      Nouveau chronométrage :

      chronométrage inférieur à 18 secondes : note C
      chronométrage entre 18 et 20 secondes : note B
      chronométrage supérieur à 20 secondes : note A

      Comme tu peux voir il n’y a pas de 30 secondes, 20 c’est déjà pas facile, alors 30…
      Voilà ce que je sais mais je préférerai que FlatFab te donne son avis 🙂 !
      Bon courage pour la suite !

    2. Salut Arnaud. Il faut que tu fasses obligatoirement + de 20 sec.

      Donc effectivement à mon avis, ton moniteur veut les 30 sec pour que tu fasses minimum 20 sec, mais 30 sec….. ouah !!! ralentis un max dans la ligne droite.

      Bon courage et bonne route à tous.

  17. je vais bientot commencer le plateau (à 52 ans). je lis regulierement les commentaires sur le site et j’essaie de retienir ce que je peux de toutes les infos présentes ! Il y aune chose que je voudrais demander : j’ai entedu parler d’une heure d’evaluation ; en quoi cela consiste ? et est elle comprise dans les heures du forfait de formation du permis ? merci d’avance
    Comme n’ai jamais ocnduit de moto avant , cette evaluation est -elle necessaire ?

    1. Salut Philippe g,

      Je pense que l’heure d’évaluation dont tu parle , est tout simplement la 1ère heure sur la moto, enfin je croix.
      En tout cas c’est vrai qu’à ce moment là le moniteur voit si tu es à l’aise ou pas, et il arrive à jauger combien d’heure il nous faut!
      Il faut faire très attention à la moto école dans laquelle ont s’inscrit , les forfait de tant d’heures , et ensuite l’heure supplémentaire est surélevée !
      Bon courage!

  18. Bonjour,
    grâce aux conseils et aux articles que j’ai pu trouver dans ce site j’ai pu pallier à l’absence totale de pédagogie, de cordialité et de passion de mon loueur de motocyclette (enfin, de mon moniteur moto…).
    J’ai réussi le plateau aujourd’hui, du premier coup !
    (Le moniteur en question ne m’a même pas félicité à l’issue de l’examen, même pas serré la main… navrant !)
    merci beaucoup FlatFab, ce site restera dans mes favoris !

  19. Merci beaucoup pour le site et les conseils, FlatFab, grâce auxquels j’ai obtenu hier mon plateau du premier coup !

    Je peux du coup donner quelques petits retours d’expérience :

    1. Tout d’abord je confirme grandement le conseil d’essayer au maximum d’obtenir un A sur la poussette+vérifs. Cela a été mon cas, et je me rend compte à postériori que malgré un état de stress encore présent sur le début du lent, il était déjà largement diminué par le fait d’avoir déjà commencé depuis quelques minutes et d’avoir bien réussi. Une fois le passage des 20s passé, le reste ne m’a semble être qu’un récital des gammes effectuées à l’entrainement encore et encore.

    2. Justement à propos des vérifs, mes moniteurs ont vraiment changé des choses par rapport au bouquin. Par exemple, ils m’ont fortement déconseillé de vérifier la pression « de visu », mais bien à l’aide d’un manomètre. De même il n’y a rien d’écrit sur la vérification des témoins du compteur (plein phares, clignos). N’hésitez donc pas à demander à vos moniteurs de refaire la liste des vérifs afin d’être sûr des postions de la moto préconisées en fonction de la vérif, etc.

    3. De même pour les fiches, je trouve le bouquin assez mal fait (code rousseau). Le détail des fiches est trop détaillé et la synthèse pas assez. Pour ma part j’ai réécrit une vraie synthèse avec tous les points importants et je n’ai révisé que là-dessus. Au final l’examinatrice m’a arrêté à la moitié de la fiche en me disant « OK, c’est bon, arrêtez-vous, je vois que vous la connaissez. » Elle devait avoir une folle envie de rentrer chez elle…

    4. Pour ma part mes plus grosses difficultés ont eu lieu sur le lent, surtout à cause d’une mauvaise gestion des commandes. J’avais tendance à couper les gaz quand je voulais me ralentir et surtout à tirer à fond l’embrayage, ce qui fait perdre un temps précieux pour retrouver le point de patinage, stress, etc. Ce qui m’a débloqué c’est le conseil de FlatFab de garder l’auriculaire autour de la poignée. Bon, en soit, je n’y arrivais pas, mais le fait d’avoir l’auriculaire entre le levier et la poignée m’empêchait de tirer à fond le levier, et j’ai tout de suite senti la différence. Je suis passé d’un cours raté dont je suis sorti dépité avec une réussite d’environ 50% sur le lent à une réussite de plus de 90% au cours suivant. Juste pour ce petit doigt.

    Pour l’accélération, au début je n’osais pas mettre le fameux « filet de gaz » car je pensais que ce n’était pas très très élégant de faire ronronner autant le moteur. En réalité déjà ça ronronne beaucoup plus fort quand on est sur la moto qu’à 1m ou 2 déjà, et puis de toutes façons il n’y a pas le choix, c’est la seule façon de bien faire, donc tous les candidats le font !

    5. Mon autre difficulté sur le lent est que je cherchais à aller le plus lentement possible. Or, en fait, ça ne sert à rien, surtout pas sur les premières portes avant les piquets. Mieux vaut aller un peu trop vite mais passer à l’aise et rattraper du temps en allant très lentement tout droit entre les piquets que d’être constamment à la limite au risque de caler voire faire tomber la moto si c’est pour vous dire « génial j’ai fait 30s ». Oui mais vous aurez un A tout autant que celui qui en a fait 20 pile poil ! 🙂

    Voilà, en espérant que ça puisse aider ! 🙂

    Encore merci à FlatFab pour tout ces articles, maintenant je me penche sur la Circu !!!

    1. J’ai vu ton message sur un autre topic de ce site et je me demandais si finalement tu passais ton permis à Suresnes, et si oui si tu es content de l’auto-école ?
      J’habite là en effet et j’envisage de m’inscrire, aussi ça m’intéresserait d’avoir ton opinion.

      1. Désolé du retard, mais la fonction pour rester prévenu ne semble pas fonctionner pour moi.

        Non, finalement je ne l’ai pas passé à Suresnes mais chez Monneret sur le circuit de Meudon. Pourquoi ? parce que c’est la seule moto-école de la région que j’ai trouvée qui a son propre circuit, avec les motos sur place. J’ai contacté l’agence locale AFDM pour me renseigner s’ils connaissaient des moto-école proches de chez moi et de bonne réputation, ils ne m’ont répondu que beaucoup plus tard qu’ils ont une auto-école certifiée AFDM à gennevilliers je crois, alors que j’avais précisé dans mon mail que celle-ci ne m’intéressait pas car trop loin…

        Difficile de te donner un comparatif avec d’autres écoles. Ce que je peux te dire (j’ai une amie qui l’a passé en même temps dans une autre moto-école) c’est que je pense que la qualité de l’enseignement est bon, même si dépendant des moniteurs. Par contre y’a beaucoup de monde et donc ils ont pas forcément toujours beaucoup de temps à t’accorder. C’est clairement une boîte à permis mais avec l’assurance d’un matériel et enseignement d’une qualité minimum, de dispo rapide des cours et de dates de passage. Par contre tu payes un peu le nom du pilote je pense…

        Dernière remarque, j’ai trouvé l’enseignement mieux fait pour le plateau que pour la circu, mais avec 2 ans de 125 dans les pattes, j’avais peut-être trop de mauvaises habitudes en circu.

  20. Bonjour,

    Tout d’abord Bravo pour ce site et pour ces articles de qualités.

    Je vous fais donc part de mon témoignage suite au passage du plateau. J’ai 34 ans donc il a fallu que je repasse le code 🙁 . Après 4 semaines parmi les plus jeunes je me suis présenté au code et l’ai obtenu du premier coup. Pfiouuu une bonne chose de faite car même à 34 ans (moi qui me sentais encore jeune) je faisais « tache » parmi les 16-20 ans présents à l’auto-école …. Je pensais donc le plus dur passé et me suis investi dans le plateau.
    J’étais totalement inexpérimenté dans la conduite d’un deux roues (jamais eu de « mob », scooter ou 125). Ma seule expérience du deux roues était le vélo c’est vous dire …
    Mon moniteur m’a formé sur une CB500 … J’ai eu du mal à m’habituer au plateau avec ces premiers cônes où je perdais souvent l’équilibre. Après de nombreux essais je commençais enfin à gérer cette bestiole et avais trouvé des techniques pour récupérer l’engin et assurer ma stabilité … Je me sentais finalement près pour le plateau et demande donc l’inscription à cette épreuve. Mon moniteur était ok et m’a donc présenté pour le mercredi 27 novembre. Je me suis dit que refaire une heure ou deux le lundi ne me ferai pas de mal. Et la grosse surprise… Le moniteur me fait passer sur une hornet. ??? Je me disais bien que j’avais lu dans le manuel que le permis A devait être passé sur une 599 cc minimum. Mais avec la réforme je me suis dit tiens on doit avoir le droit à une dérogation jusqu’à la fin de l’année vu que perso j’avais fait toute mes heures sur une 500. Ce changement me faisait vraiment peur. Je m’y étais habitué à cette CB … Mon mono m’a dit que si j’y arrivais sur la CB il n’y avait pas de raison que je ne réussisse pas sur la hornet … Franchement je veux bien admettre qu’un « habitué » puisse s’adapter plus facilement à ce changement de gabarit et de poids mais quand même moi j’étais très novice la dedans. Ces deux heures de cours furent les pires de ma vie d’apprentissage 🙁 … J’avais perdu tout mes repères (point de patinage, couple, équilibre) et je n’ai fait que des erreurs de partout et même une chute au stop and go du lent 🙁 … Arrive donc le mercredi rapidement et je me présente avec un état de stress incommensurable dû en partie à mes échecs du lundi. Donc me voila à la poussé, là ça va, les questions de vérif parfaite … et enfin le lent. Une catastrophe 🙁 … premier essai, 2 pieds dans la première zone pfff je ne sais même pas si le temps allait tellement j’étais tendu et très mal à l’aise. Deuxième essai, je met un pied dans la première zone, arrivé au dernier piquet je cherche à gagner encore du temps sur ce fichu chrono et malheureusement je cale. J’essaie de redémarrer directement mais avec une vitesse proche de zéro je perds l’équilibre avant le redémarrage et paf un autre pied à terre. Conclusion recalé pour faute d’avoir arrêté la moto pendant le parcours chronométré 🙁 … J’avais le moral à zéro …
    J’ai pris un peu de recul et ai demandé (payé) une représentation à ce plateau. Date prévue pour le mercredi 18 décembre. Donc la, je me dis ne fais pas la même erreur et n’hésite pas à reprendre des heures même hors forfait pour l’assurer. Je reprends donc deux heures le lundi et le mardi histoire d’être sur. Là curieusement j’étais un peu plus à l’aise mais rencontrais toujours quelques difficultés que je n’arrivais pas à surmonter. Mon mono ne m’a absolument pas aidé sur ce coup là et ne faisait que dire « mais c’est facile pourtant » … Tu parles !!! Je veux bien le croire pour un gars qui a 20 ans de permis moto mais pas pour un novice … M’enfin je prends sur moi et cherche continuellement à corriger mes erreurs d’équilibre … Arrive le 18 … je devais passer à 13h30. Et là à 11h, appel de l’auto-école : « l’inspecteur a eu un décollement de la rétine et doit se rendre à l’hôpital donc annulé » … GRRR et mes heures de préparations 🙁 … Surtout que c’est la fin de l’année et qu’à priori pas d’examen avant janvier donc des heures à reprendre pffff. ..
    Finalement mon mono me rappelle le 20 en me disant « j’ai 4 places de dispo pour le 27 décembre . Tu tentes ou pas ?  » Ni une ni deux je lui dis OUI. Je me dis allez reprend toi deux petites heures le jour même et ça devrait aller … Donc mes deux heures du vendredi matin se passe pas trop mal. Arrive l’après midi et l’exam.
    Premier essai au lent, je passe les cones sans pieds à terre (yes) arrivé au dernier piquet je recherche encore à gagner du temps et me prends le dernier piquet que je fais tomber et ce qui, par effet boule de neige, me fait mettre un pied à terre grrrr encore raté. Je finis le parcours et au stop and go l’inspecteur me dit « STOP restez ou vous êtes » … il s’approche et la me dit « A non monsieur vous n’êtes pas sur la ligne » … j’avais pris un poil de cheveux trop large et était du coup hors zone … Bon ça ne changeait rien en soit vu que j’avais raté cet essai mais bon niveau psychologie c’est chaud quand même … Donc deuxième essai. Je me place au départ et là il me dit « Quand vous voulez ». Je n’étais vraiment pas bien alors j’ai pris une à deux minutes à bien respirer en essayant de me calmer et déstresser. Et go c’est parti … tout se passe bien, je met un fichu pied entre les piquets et la je me dis pourvu que le temps soit bon sinon je suis « out » … j’assure mon stop and go , je finis le parcours, me retourne vers l’inspecteur qui me dit « 1 pied B » Yesssssss trop fan je l’ai enfin passé ce put… de lent … Bon après freinage et évitement facilement du premier coup … Tirage au hasard des fiches : « fiche 1 » je la gère aisément … Résultat 4A et un B du lent
    Donc voilà prochain objectif la circu mais là je pense que ça devrait vraiment être plus facile.

    To be continued ….

  21. Bonjour,

    J’ai donc passé le plateau pour la première fois après plusieurs heures (plus de 30H) –
    vérif ok – poussette ok
    premier passage sur le lent – que des erreurs
    second passage je me reconcentre et je passe bien mes premières portes, les plus importantes et je tape un plot à la sortie des piquets oranges je ne suis pas restée je pense concentrée jusqu’au bout –
    que faire ? attendre le second passage ?
    Sachant que sur l’allure rapide je ne suis pas au top du top – donc tant qu’à faire reprendre des heures – ???
    je n’ai pas envie de re-stresser car j’ai oui stressée –

    MERCI – j’ai eu ce stress de voir la piste pour la première fois – et de penser à cet évitement – bref … du stress

    1. Seul ton moniteur et toi peuvent répondre à ta questions en fonction de tes acquis en cours et du facteur stress qui joue toujours le jour du passage plateau.
      Je te souhaite plein de réussite.

    2. Tu sais toi-même que tu as en partie stressé du fait de vivre cet examen pour la première fois, de découvrir la piste, etc.
      Dis-toi bien que la prochaine fois, tu auras déjà ce stress en moins.

      Pour le reste, si tu ne te sens pas sûre de toi, si tu n’es pas capable de réussir chaque parcours à froid, sans aucune erreur, trois fois d’affilée… je ne vois pas bien l’intérêt de tenter le diable.

  22. bonsoir !
    Juste une question qui me tracasse, que se passe t il si on echou 5fois le plateau? le 6eme passage faut il recreer un dossier? sachant que mon code est encore valable 1ans

    merci

    1. Pas besoin de refaire un dossier Cerfa 02.
      Par contre, 5 échecs au plateau => repasser le code avant de retenter le plateau.

        1. Hé si…
          Cinq échecs aux épreuves pratiques = code à repasser. Cela a été toujours été ainsi.
          Et encore, pense aux personnes qui réussissent le plateau au 5e essai et ratent leur circulation : ils doivent repasser le code ET le plateau avant de retenter en circu.

          Mais ton école ne te l’a pas dit ? Pourquoi c’est ici que tu viens poser la question ?

          1. je vais le passer pour la 4em fois et avec les 1mois d attente j ai pas penser a leur demander . merci de ta reponse. j ai plus qu a croisee les doigts.

      1. Bonjour FlatFab, Inscription il y a 2 ans (code + plateau) Je viens de raté pour la 5ème fois le plateau 🙁 l’inspectrice a décidé de faire la circu avant le plateau et donc l’attente me fait prendre un exomil pour me détendre et une fois sur le plateau je suis tellement détendu que je me souviens plus de mes gestes et je passe à coté des piquets 🙁 après du temps et de l’argent mon mono est déçu pour moi et m’offre mon code pour pouvoir continuer. Dois-je repayer un nouveau dossier et fournir tous les autres documents ? Car pour chaque présentation à l’examen il me faisait payer le trajet pour y aller, est-ce normal n’est-il pas prévu au tarif le trajet ? Donc je doute de sa bonne foi car au prix de toutes mes leçons il s’est acheté une moto. Soit j’accepte de repasser le code a ses frais et ensuite je prends mon dossier et je vais voir ailleurs, est-ce possible et qu’est-ce que cela va me couter en plus ? Je désespère car beaucoup de questions se posent et le moral monte et descend donc je déprime et je prends des médocs Merci pour vos réponses et votre aide

        1. Déjà, le Lexomil est une Benzodiazépine. Ca détend, mais ça fait dormir. Il sufit juste de lire ce qui est inscrit sur le côté de la boite. Ensuite, rien ne t’empêche de demander à ton moniteur ton dossier 02 et d’aller passer ton code ailleurs. Mais Ne reprends plus de ce truc, surtout pour conduire.

          1. bonjour,
            +1 avec davidp24…. d’ailleurs celà ne fait-il pas partie des fiches à savoir pour le permis? les médocs avec un pictogramme sur le côté ? mettant en garde contre les risques de somnolence?
            amicalement
            Marco
            ps: quand à payer le trajet pour aller passer l’exam? quelle escroquerie… au secours!!!

          2. Merci DavidP24, mon médecin me l’a conseillé pour me détendre 1/4 c’est mini, car la précédente fois au plateau j’étais tellement stresser que je n’ai pas réussi à aller très loin, je tremblai.
            Merci pour tes conseils pour ma continuation je vais réfléchir.

        2. Déjà, pour le Lexomil, on oublie. Les effets secondaires de somnolence sont bien trop gênants pour un examen de conduite. Préfère de l’homéopathie ou de la phytothérapie.

          Pour le fait de payer le trajet vers le centre d’examen, il faudrait préciser.
          Il est normal de faire payer une heure de cours pour la présentation à l’examen : tu utilises une moto (qui ne peut donc servir pour des cours), tu consommes du carburant, un formateur t’accompagne, avec une voiture et son carburant… Bref, emmener un candidat à l’examen, ça coûte. Cela dit, si on te demande de payer EN PLUS le trajet, là ce n’est pas normal.

          Attention, si tu repasses le code avec une école, tu es plus ou moins « liée » à cette école, c’est la base de la répartition des places par la préfecture.
          Si tu veux changer d’école, va passer ton code avec une autre.
          Pour les détails du transfert, voir Trouver une bonne moto-école.

          1. Merci FlatFab, mon médecin me la conseiller pour me détendre 1/4 c’est mini, car la précédente fois au plateau j’étais tellement stresser que je n’ai pas réussi à aller très loin, je tremblai.
            Concernant le trajet pour le passage de l’examen il me fait payer comme des heures de conduite c’est-à-dire 3 heures aller-retour est-ce normal ?
            Merci pour vos conseils pour ma continuation je vais réfléchir. Encore merci pour ce site et tout le monde et leurs expériences et conseils.

            1. Perso, je ne trouve pas ça normal. Pour une présentation à l’examen, l’usage est de faire payer une heure au candidat. Les facturer comme des cours de circulation, c’est un peu de l’arnaque.

  23. bonjour a tous……je vai passer mon plateau mardi 26 novembre pour la 4eme fois…..le stress…..en lecon tous se passe bien …mais devant l inspecteur tout va mal……je prend pour me relaxer ….sinon un conseil pour le stress????………….merci a vous …………

    1. Bonjour Carole,
      Parles dans ton casque, certe on a l’air ridicule mais ça fonctionne, motives toi tout haut, dis ce que tu fais…pour moi ça a marché. Ne contractes pas le haut du corps, baisses bien tes épaules. Dis toi que tu ne veux plus voir les p’tits plots et les piquets :)…Y’a pas de raison.

    2. Salut, essaye d’oublier que l’examinateur est present. Fais comme pendant les exercices, il n’y a que toi, la moto et le formateur, tu le fais bien a ce moment ? Oui ?
      Alors tu vas faire de même a l’examen.
      Je l’ai passé aujourd’hui, en me disant: » c’est comme a l’exercice », resultat 4A et 1B.
      Courage, tiens bon et persevere.

    3. Coucou Carole,
      J’ai passé le plateau, on était 6 élèves de la même moto école , et j’étais la 6 ème à passer, et j’ai été très très stressée , et j’ai mis en pratique des petits conseils que j’ai lu ici:
      – « Ne pas regarder  » les autres élèves ( te mettre de côté , te détendre! ) et avant d’aller sur le plateau dans ma voiture j’ai écouté une musique zen en boucle!
      – j’ai grignoté un paquet de cacahuète au chocolat quand c’était au tour des autres ( histoire de ne pas penser au autres!)
      – j’ai pas mal regardé le ciel pour me vider la tête .

      Ensuite pour le stress on réagit tous différemment ,
      Moi j’ai opté pour :
      – fleurs de Bach N°40 en spray (trouvé en magasin bio ) c’est pour calme et sang froid , et avant le plateau 2 à 3 pchit dans la bouche, plusieurs fois dans la journée !
      – j’ai mis sur l’intérieur des poignets de huile essentiel de lavande ( pour calmer ) (faire un test de sensibilité avant , si jamais et puis faire attention si enceinte) et j’en ai mis un tout petit peu ( c’est fort !) dans le casque !
      Et puis pour l’inspecteur , il faut essayer de ne pas stresser par sa présence, il est obligé d’être là, il faut bien qu’on soit jugée , il est pas là pour faire chi.. .
      Dit toi, que nous sommes toutes et tous passé par là, le but est de mettre en pratique devant un inspecteur ce que tu fais pendant les heures de leçon.
      Alors essaie de pas paniquer de garder ton sang froid, tu sais faire pendant les cours et aussi le jour de l’examen , et moi aussi (comme d’autre ici !) je me parlais dans le casque: « allé ma petite Vina, tu va y arriver ! »
      Et aussi en cas de gros stress boule au ventre j’ai vraiment respirer fort , inspiré longtemps et expiré longtemps en sentant mes poignets ( où j’avais appliqué l’huile essentielle de lavande! )
      J’espère que tout iras bien , bon courage!

      1. Salut Carole. Pour suivre les détails de Vina, je m’étais mise des huiles essentielles de lavande aussi – eh oui pour les émotions – au niveau de la poitrine. On essaye tout !!! MDR. Je ne l’ai fait qu’à la troisième tentative et ça était la bonne.

        Alors n’hésite pas et surtout comme je l’ai dit dans mes commentaires, et pour suivre différents autres commentaires, mange des M&MS, mange du chocolat, et surtout surtout détend toi et respire bien avant de commencer.

        Tu t’assoies sur la moto, tu fixes devant un point de la nature, tu respires les bras ballants, tu regardes le tracé, et tu te parles à voix haute. tu auras complètement oublié les autres et tout ce qui t’entoure et quand tu te sens suffisamment prête GO !!!

        En tout cas, je penserai à toi pour t’envoyer un max d’ondes positives…. Bon courage !!!

    4. Je croise les doigts pour toi et surtout dit toi je vais tout faire pour l’avoir et pense pas à l’inspecteur….pense que tu es seule et concentre toi….Un grand M…….tu vas l’avoir…….

    5. merci pour vos messages…. j ai réussit pour la 4 eme foit…..3a et 2b…….je me suis mi dans la la tete en me levant que cette fois c etais la bonne et voila…….ALLER COURAGE POUR LES AUTRES ……………….

  24. Il est indique ici :
    « Il y a aussi les fautes directes qui vous vaudront automatiquement un C : ne pas passer dans une porte, sortir du parcours, caler dans le parcours… »

    Le fait de caler (dans le parcours) n’est pas une erreur en soit (cela ne vaut même pas un B). Ce qui représente une erreur (éliminatoire) est le fait de s’arrêter.
    Si le candidat parvient en continuant sur sa lancée à redémarrer (starter) et à continuer le parcours sans mettre un pied au sol, il n’y a aucune faute de commise (cela peut même être bien vu). Cela a été confirmé par deux moniteurs de moto-école.

    Bon courage ! 🙂

    1. Exact, je vais corriger ce point.
      Effectivement, caler n’est en soi-meme pas éliminatoire. Mais comme cela s’accompagne dans 99% des cas d’un arret, cela a vite tendance à le devenir.

  25. Je reviens ce soir sur ce super site pour relire encore une fois tous vos conseils….Plateau demain, je suis en stresse…Je vais maintenant allée sur des sites de conseils pour gérer ce stress 😉

  26. Plateau réussi hier matin au 1er passage, quel stress !! j ai fait un dernier entrainement le matin même de 6h00 a 8h00 pour être chaud, mais complètement raté (plots touchés, calage, demi tout incertain…) de quoi partir a l’examen de 8h30 bien confiant ! finalement tout s est bien passé, j ai suivi les conseils du site, je n ai pas regardé les autres, j’ai bien respiré avant chaque étape, me suis parlé dans le casque ca aide vraiment à se concentrer, bien pensé à tout (position, trajectoire, regard, serrer les cuisses,) et c est passé tout seul, en tremblotant un peu qd même 🙂 . Quand aux fiches, après 1 semaine à les apprendre par cœur, ca n ‘a duré qu’1 minute.. résultat 4 A et 1B pour le temps pas respecté (18 au lieu de 20 sec). Plus que la circu et c’est la libération !! Merci encore pour les articles extrêmement complets (je vais maintenant me concentrer sur le chapitre « mieux conduire »), les commentaires et expériences de chacun et bon courage pour ceux vont passer le plateau 🙂

  27. Bonjour à tous,

    Pour ma part 1 semaine intensive chez une Moto Ecole connu en région Parisienne, 5 jours après passage au plateau, avec 2h juste la veille, histoire de bien être prêt.
    Le lendemain un peu stressé, mais j’y vais, ma peur, le lent… donc tout se passe vite, A à la poussée, le lent B au premier essai, grosse joie, freinage d’urgence A, et puis l’évitement C (pas assez vite au début, et après je balaye deux plots).
    Très très grosse déception, mais vraiment immense, j’ai donné énormément sur ce stage, de plus le bon de commande de MA moto qui demande qu’à être signé.
    Maintenant je dois faire 2h d’évaluation, sans date de permis, car je suis sur liste d’attente. J’ai peur de perdre tout le bénéfice du stage et des heures accumulées. Je suis grave découragé car je me dis que si la prochaine fois c’est raté, je vais devoir abandonner, le temps plus l’argent cela commence à faire beaucoup. Je suis vraiment déçu, je voulais tellement rouler en moto.
    Bref la semaine prochaine, je vais faire mes 2h.
    D’après vous quelle attitude dois-je avoir?

    1. Si vous restez dans la même école, je ne vois pas bien le but des deux heures d’évaluation, ils devraient vous connaître et savoir où vous en êtes. Et deux heures pour une éval’, cela me paraît bien long.

      C’est hélas le principe de ces stages « en accéléré » sur lesquels je suis très méfiant : si vous ne réussissez pas l’examen dans la foulée, il n’y a pas de place pour repasser avant des semaines, ce qui vous oblige à reprendre pas mal d’heures pour rester à niveau.
      Il faut vraiment être sûr de soi, avoir déjà fait de la moto, réussir à apprendre beaucoup en peu de temps pour tirer un vrai bénéfice de cette préparation courte et intensive à l’examen, qui se résume en plus trop souvent à un bachotage, sans réel apprentissage de la conduite moto de sécurité, par manque de temps.

      Maintenant que c’est fait, dommage, à vous de voir si vous voulez vous accrocher ou pas.
      Si vous êtes vraiment motivé, vous continuerez. Ce serait dommage de s’arrêter là avec rien alors que vous avez déjà investi tant de temps, d’énergie et d’argent.
      Vous pouvez aussi changer d’école moto car si c’est celle à laquelle je pense, il vaut mieux continuer ailleurs en formation traditionnelle, vous apprendrez mieux et ça vous coûtera moins cher.
      Autre solution, arrêter là pour l’instant, demander l’attestation de formation 125, commencer la moto en 125, acquérir de l’expérience, mettre des sous de côté et revenir au permis A dans un ou deux ans.

      1. Merci pour ces conseils, pour être très honnête, je n’aurai pas du échouer, c’est sur une faute bête…
        Mon stage c’est bien passé, ce qui m’embête c’est le temps avant du prochain passage et le nombre de cours que je dois reprendre!
        Je vais voir déjà ce que donne les deux heures d’évaluation avant de prendre une décision, j’ai peur simplement de perdre le bénéfice de cette formation, et d’engager de l’argent pour me voir échouer une seconde fois!

      2. Bonjour,
        Je me permets d’écrire sur votre site pour vous remerciez de la mine d’or d’informations que vous pouvez nous donner, c’est génial.
        J’en suis à 40h de plateau, suite à une grosse chute au freinage d’urgence qui m’a valu un mois d’arrêt et du temps pour reprendre confiance.
        Je n’ai enfin plus peur de ce freinage d’urgence que je réussi nickel mais je n’arrive toujours pas à faire ce demi tour au lent. Auriez vous une astuce afin que j’y arrive enfin? Mon moniteur ne dit que je n’envoie pas assez la machine mais je dois avoir peur de tomber. Coté droite vers la gauche super mais pas dans l’autre sens.
        Idem pour le demi tour rapide, je faisais rêver mon moniteur avant et maintenant je mors la ligne blanche une fois sur deux.
        Du ocup je ne passe pas le plateau car cela fait encore trop d’erreur.
        Besoin de vos conseils, de vos expériences.
        Ps: Je suis un petit gabarit de 47 kg
        Bonne journée à tous et merci de m’avoir lu.

        1. Le faible poids et le petit gabarit (qui va en général avec) est un léger handicap, mais pas un obstacle. La bonne gestion du poids et de l’équilibre de la moto est avant tout une question de technique. Il existe des positions, des techniques pour ne pas se rouver débordé(e) par sa machine, à l’arret et/ou à très basse vitesse.
          Difficile de tout expliquer ici, c’est le programme d’un de mes stages, on y passe facilement la journée entière.
          Dans quelle région es-tu ?

          Avant tout, bien lire les articles de conseils sur les parcours à allure lente et à allure rapide.
          Toutes les techniques de demi-tour y sont expliquées.

          Lire également les articles sur la maitrise de sa moto, comme :
          Maitriser son embrayage

        2. bonjour je m’appel frederic et j’ai 48 ans je viens vous apporter mon experience sur epreuve plateau 2013 car vous m’avez bien aides pour le mien.

          tout d’abord je tiens a preciser qu’auparavant je n’avais jamais fais de moto,et que comme mes enfants sont grand on n’avais decides avec ma femme que je passe le permis piur se balader tous les deux.j’ai repasser le code et je l’ai eu du premier coup,c’est avec le plateau que ca c’est corsse car je ne suis pas un simple stresser je suis un hyper stresse,je mens rendais pas compte avant.

          il m’est arrive lle coup classique bonne lecon et le jour de l’examens je perdais tout mes moyens, je ne pouvais meme pas effectuer le premier plateau qui etait le lent et qui etait aussi ma bete noire.j’ai echoues 3 fois comme ca j’etais desespere je perdais confiance en moi et j’avais honte pour ma femme je me sentais ridicule.

          au bout du 3 eme echecs je me suis poses les bonnes questions pourquoi j’ echouais a chaque fois je me connaissais quand meme bien et je me suis apercus qu’en faim de compte, j’etais comme ca depuis tout petit j’ai donc decides de prendre le teaureau par les cornes car il me restais qu’un essais. etant un buveur de cafe je savais que ca n’arrangeais pas le stress et qu’il fallait que je diminue ma consommations, j’ai donc decides de boire qu’un cafe le matin et l’apres midi et la camomille le soir plus un traitement de 15 jours hommeopatique zellia le 4 eme essais fut le bon je sentais que mon stress avait diminue et qu’il etait plu gerable.en plus j’avais foire le premier essais au lent et il a fallut faire le 2 eme au chronos malgres ca j’etais plutot sereins et j’ai eu un A il faut dire aussi que j’avais pris les choses moins a coeur en me disans que si je ne l’avais pas et bien tant pis je repasserais le code et je finirais bien par l’avoir malgre le cout car c’est vrais que ca reviens chere, mais jais une telle en vie d’avoir ce permis que rien ne peut m’arreter.

          voila j’ai voulus vous faires partager mon experience pour ceux qui doutes en vous disans que si moi jai eus mon plateau en etant hypers stresse et bien tout le monde peut l’avoir il faut simplement s’accrocher et y croire apres c’est un gros poid qui s’enleve et une victoire sur sois meme ca vaut le coup d’en passer par la car je ne dois rien a personne sauf a ma femme qui ma soutenue et qui a toujours crus en moi meme quant je doutais et maintenant vivement la circule que du bonheurs balade en moto accrocher chez vous vous y arriverez aussis

  28. bonjour,

    Ayant eu une 125 depuis plus de quatre ans, le virus de la moto s’est installé progressivement en moi. Cependant, j’ai plus de 60 ans et le poids des motos écoles me paraissent assez lourd. je viens vers vous pour connaître vos avis quant à l’entraînement physique qu’il faut adapter pour faire en sorte que le poids des motos ne devient plus un handicap. Je vous remercie par avance de vos réponse.

    Jean-Albert,

    PS : si j’obtiens ce permis c’est pour conduire une royal Enfield qui pèse que 180 kilos.

    1. Effectivement, la Bullet Classic est très légère pour une 500…
      Il est certain que la formation au permis A demande un minimum de forme physique et d’endurance. Un peu pour gérer le poids de la moto, certes, mais ce n’est pas tellement un problème une fois qu’on sait gérer le point d’équilibre. Encore faut-il que votre formateur sache vous y former.
      Surtout pour supporter les heures d’entraînement, soit dans le froid, soit sous le soleil, les chutes à l’arrêt, la concentration nécessaire, la crispation, etc.

      Les motos d’école sont normalement légères, du moins pour des gros cubes. Evidemment, c’est bien plus lourd qu’une 125… Mais un bicylindre 500 ou 600 reste tout à fait gérable.
      Essayez, faites une heure d’évaluation, testez la moto à l’arrêt, tranquillement. Vous verrez que c’est tout à fait faisable.
      Par contre, choisissez bien votre école moto et surtout votre formateur AVANT de vous inscrire !

  29. Plateau obtenu ce matin avec 5A.
    Allez, c’est presque comme le freinage, 30% grâce à la moto-école, 70% grâce à ton site 😉

  30. Bonjour à tous,

    C’est la première fois que je participe à ce forum. En revanche, j’y ai trouvé beaucoup d’informations qui m’ont permis de passer l’examen du plateau avec succès (5A 🙂 ) vendredi dernier.

    Je tiens donc à remercier FlatFab pour son site (une mine d’informations !!!!!!) et tous les autres participants actifs pour les précieux conseils que j’ai pu dénicher 🙂

    A bientôt après l’épreuve en circulation (le 15/10), avec peut-être une autre bonne nouvelle !!!

    Merci encore !

  31. un grand merci à tous
    plateau réussi du premier coup 4 A et 1B aux verifs (suis une fille!!!!!!)
    les jambes tremblaient et le coeur aussi mais tout s’est bien passé
    circul jeudi matin….
    après c’est la XJ6 diversion
    merci fab

  32. Bonsoir,
    J’espère ne pas poster ce message une ènième fois mais je n’ai pas trouvé de réponse à ma question ailleurs. Pour me présenter rapidement, j’ai 33 ans et je me suis inscrit il y a quelques mois pour le permis moto. Le code repassé et le plateau validé, j’ai une question qui me fait un peu peur étant donné que mon moniteur cumule les excuses pour repousser ma date de circulation (déjà près de 5 mois) : concernant la durée de validité de celui-ci, le code RoXXXXXu, d’avant réforme, stipule « Le bénéfice de l’épreuve pratique demeure pendant une durée équivalente à la validité du code, c’est à dire 3 ans dans la limite de 5 épreuves… ». J’ai passé ce dernier le 19 avril 2013 donc si je comprends bien, il reste valide jusqu’au 18 avril 2016, en considérant que je ne passe pas la conduite d’ici là ? Cela paraît simple mais pourtant le peu de commentaires sur internet ne vont pas toujours dans ce sens.
    Merci d’avance,
    Eric.

    1. Bonjour Eric

      Effectivement la validité du code est bien de 3 ans et tu as au maximum 5 tentatives pour obtenir ton permis
      Ce qui me laisse perplexe ce sont tes propos concernant l’attitude de ton moniteur…..
      Quelles sont les raisons invoquées ?
      J’imagine qui tu prends des leçons de circulation en attendant, afin d’être pret pour l’examen final ?
      Combien d’heure de circulation as-tu ?

      1. Bonjour Smet,
        Merci de la réponse, je suis quelque peu rassuré à ce sujet.
        Concernant la circulation, en fait je n’ai pas pris une seule leçon de circulation depuis le plateau donc, pas de souci niveau financier, mais c’est certain qu’au final il me faudra plus d’heure lorsque je vais reprendre. Je dois avouer que jusque là j’ai cru en la bonne foi de mon moniteur, quant au fait qu’aucun créneau n’était disponible, l’été et les congés ne rajoutant rien de bon là-dedans. Toutefois aux dernières nouvelles, il n’y aura rien non plus avant deux mois, aussi je dois avouer que je commence à m’exaspérer quelque peu; mais bon ce n’est pas le sujet du post.
        En tous cas, merci encore à toi, et aussi à FlatFab, le site est un, voir « le », meilleur qu’il m’ait été donné de trouver sur internet, beau boulot !
        Eric.

    2. La réforme de janvier 2013 n’a rien changé sur ce point.
      Tu aurais pu trouver la réponse dans l’article Les catégories de permis moto, en fin d’article.

      Tu as obtenu ton examen de code en avril 2013, il est valable jusque avril 2016 et ton succès à l’examen plateau fait que tu as jusqu’à cette date pour présenter l’épreuve en circulation.
      Si ton formateur pose problème, change d’école.

  33. Je suis sur 125 depuis quelques temps et les différentes vidéos du lent mises sur cette page me semblent très (trop ?) simplistes. Cela ressemble a ce qu’il est nécessaire de faire en circulation urbaine au jour le jour sans la pression des autres automobilistes derrière soi.
    Est-ce que c’est juste une impression et est-ce qu’en réalité l’épreuve du plateau est plus compliquée que ce qu’il n’y parait ?
    (Car je compte bien m’inscrire au permis moto sous peu ^^)

    1. Evoluer en parcours obligé, avec des contraintes d’espace, sur une moto de 200 kilos, avec le stress de l’examen, sans droit à l’erreur… Un conseil, essaie une fois et on en reparle.

      1. J’ai beaucoup souri en voyant ta réponse Flat, parce qu’elle est synthétique et tellement parlante !!!

        Je vais faire court… 42 ans, marié et papa de deux filles, 6 ans d’études supérieures avec le stress des examens, today je suis Directeur machin dans un Groupe truc américain côté en bourse avec des responsabilités maousse costaud et une grosse équipe à à manager. Le stress, la pression, promis je connais un peu, je les croise souvent ces deux là ! 😉
        Inscrit au permis fin septembre 2012 pour le plaisir et parce que c’est un rêve de gosse que je n’avais jamais eu le temps de mettre en musique.
        Code validé mi décembre 2012 . Plateau validé one shot le 24 juillet 2013 et la circu validée one shot aussi le 28 Août.
        Et ben putain pardon pour le gros mot mais le 24 juillet 2013 sur ce foutu circuit d’examen, ça fait partie des 3 ou 4 plus grands stress que j’ai eu à gérer !!!
        Jamais mon trouillomètre n’était monté aussi haut dans les tours !!! Et pour pas faire les choses à moitié, (j’y étais, autant en profiter non …?! ) il a fallut que je me fasse à chaque fois le 2ème essai pour valider chacune des épreuves. Oui, oui 2ème essai nécessaire au lent, 2ème essai pour l’évitement et 2ème essai pour le freinage…. oO
        « Et ben mon vieux, si j’avais su, j’aurais pas v’nu » ;D
        Tout le monde flippe pas comme ça c’est clair, mais « Evoluer en parcours obligé, avec des contraintes d’espace, sur une moto de 200 kilos, avec le stress de l’examen, sans droit à l’erreur…. » Ouai j’avoue, si t’as pas essayé, tu peux pas vraiment savoir ce que c’est !!!

        Flat je l’ai déjà fait ailleurs sur ton site, mais re big big respect pour tout le boulot fait ici. La meilleure expression que j’ai trouvé chez l’un tes lecteurs c’est : « Merci pour ce site d’utilité publique ! »

        Bon courage à tous ceux qui préparent l’exam, et plein de plaisir plein de prudence à tous les autres !

        @diciats from Toulouse !

        1. Bonjour,

          J’ai 44 ans je suis une fille et je passe mon permis moto …j’en suis à mon troisième passage plateau…la première j’ai eu « A » partout du premier coup sauf à l’évitement. La seconde 8h00 du mat à froid le lent je ne l’ai pas passé…Pour tout dire même si on est prêt et on est pret pour le plateau il est difficile à l’instant « T » de faire aucune faute surtout avec le stress de l’examen…Pour info les filles passe mieux le lent que les garçons…;) je le repasse dans quelques jours avec la ferme envie de l’avoir cette fois-ci …. « Evoluer en parcours obligé, avec des contraintes d’espace, sur une moto de 200 kilos, avec le stress de l’examen, sans droit à l’erreur…. » c’est effectivement en le faisant que l’on s’en rend compte Bon courage !!!

      2. Je me suis inscrit.
        J’espère y arriver rapidement mais c’est vrai qu’il faut prendre en compte les différents facteurs que tu as évoqués.
        En tout cas, merci pour ce site très complet et très enrichissant. Je vais continuer ma lecture !
        A bientôt ! 🙂

  34. Ce site est super intéressant.
    Je passe mon plateau dans 1 semaine et cela tombe à 8h à Dinan et je dois me rendre à Rennes pour 9h45 au plus tard pour d’autres examens.
    Le moniteur soutient qu’en me passant prioritaire à tout je serai libre à 8h45 tapante.
    Quelqu’un pourrait-il me confirmer le temps passé lors de l’examen car je ne suis pas complètement rassurée vu les enjeux des 2 examens!
    Merci d’avance

    1. Pour l’examen plateau, cela dépend surtout du nombre de candidats dans ta session.
      En effet, l’inspecteur fait passer tout le groupe sur la première épreuve (maniement sans moteur et vérifications), puis tout le groupe sur le parcours à allure lente, puis ceux qui restent (les éliminés s’arrêtent là) sur les parcours à allure rapide, puis ceux qui restent à l’interrogation orale.
      S’il n’y a que 4 ou 5 candidats et que seuls 1 ou 2 vont « en finale », cela peut se passer très vite, moins d’une demi-heure.
      Si c’est une session à 10 candidats et qu’ils sont tous bons, cela peut prendre plus d’une heure.

      Je vois le problème autrement : si c’est ta première présentation au plateau, tu auras déjà bien assez de stress sans en plus te rajouter une contrainte horaire.
      J’ai eu un élève qui était dans le même cas que toi et il a raté son plateau (alors qu’il était bon à l’entraînement) car il pensait plus à son rendez-vous suivant qu’à l’examen. Si tu n’es pas concentrée à 100% sur l’examen plateau, ce n’est même pas la peine d’y aller, tu vas rater.
      N’y a-t-il pas possibilité de différer ton examen plateau ?

      1. Merci de ces réponses rapides.
        Lors de ma prochaine leçon je vais revoir avec mon moniteur pour confirmer ou me désinscrire, encore à voir.
        Je pense que le nombre de candidats sera élevé mais le problème c’est que nous n’avons qu’une date possible en juin (le moniteur étant en vacance après il a eu toutes les sessions de regroupé le même jour). Après on ne connait pas encore les dates pour juillet. Donc si je suis prête maintenant cela m’ennuie, après au vu de tout le stress que procure tout type d’examen, je suis assez partagé.
        Je vous remercie encore, ma décision sera bien réfléchie avec les éléments de précision apportés par vos soins!

    2. bonjour lucielec, pour mon passage de plateau nous étions neuf à passer, huit sont allés jusqu’au bout, au passage lent sept sur huit ont pris leur deuxième essai, au rapide deux sur huit ont pris leur deux essais, plus les fiches pour 8 personnes. en tout entre une heure et demi et deux heures.

      tout à fait d’accord avec FlatFab quand il te dit que ça risque de faire beaucoup de pression d’avoir deux examens le même jour, sans compter le stress pour se rendre au second examen en cas de problème de circulation et l’éventuel stress en cas d’échec au plateau (ce que je ne te souhaite pas bien sur!)

  35. re-bonjour! suite des événements, nouveau passage de plateau ce matin après avoir raté le premier passage il y a 8 jours,

    après avoir repris une leçon de plateau mardi pour essayer de me remettre en confiance sur le lent, leçon pendant laquelle j’ai d’ailleurs chuté sur le lent (1ère fois que cela m’arrivait!), me voila parti pour un deuxième examen plateau.

    parti assez défaitiste j’ai l’occasion de me refaire la main un peu sur le plateau d’examen ou je teste trois passages lent pas trop mauvais.

    début de l’examen, en tout nous sommes neuf de deux auto-école différentes et je passe 5ème.

    poussette réussi sans soucis
    vérifications, beaucoup de vent, j’entend l’inspecteur me dire moteur donc j’indique le contrôle de niveau d’huile mais en fait il me disait commande moteur!! donc un B

    passage au lent, ma bête noire!
    1er essai un pied par terre et le reste sans encombre donc un B
    je prend mon second essai pas de pied à terre mais un temps légèrement inférieur à 20secondes donc un B aussi

    2 parties de passées et deux B!

    1er passage parcours rapide avec freinage d’urgence, des feuilles se trouvent au niveau du demi-tour donc j’y vais doucement je repars pour atteindre les 50km/h je freine et tout va bien un A

    1er passage parcours rapide avec évitement, slalom sans encombres, demi-tour lent à cause des feuilles mais sans soucis, évitement impeccable et freinage dans la zone prévue un deuxième A!

    donc 2 A et 2 B!

    reste les fiches!!

    je tire la fiche n°12 Stabilité et trajectoire

    je bafouille pas mal à cause du stress mais j’arrive à m’expliquer et l’inspecteur m’aiguille un peu et j’arrive tant bien que mal à m’en sortir!

    donc plateau favorable!!!! de mon auto-école nous étions six dont trois qui le passait pour la seconde fois et les six ont obtenu le plateau. sur les deux auto-école 8 reçus sur 9.

    donc après avoir foiré le premier passage, après 9 heures de leçons plateau en tout, stressé à mort au second passage j’ai réussi quand même en me concentrant, j’ai bien posé les pieds, bien serré les genoux, bien posé mon regard et ce satané lent est passé, pas parfaitement mais c’est passé!

    je souhaite un bon courage à tous les futurs motards devant passer leur plateau car la persévérance finit par payer!

  36. bonjour, plateau passé le 15 mai et….. raté! la dernière heure de conduite remontait à environ 1 mois et je pense que j’ai complètement perdu les bons réflexes et les bonnes façons de faire!
    après coup j’ai essayé d’analyser mon échec (2 fois deux erreurs au lent donc deux fois C).

    poussette et vérif un B! poussette nickel, vérif que je pensai nickel sauf que je devais vérifier l’éclairage arrière et que j’ai oublié de vérifier l’éclairage de plaque! bon la je respire un grand coup et je me dit on fera mieux après!

    premier passage au lent: un pied à terre et demi-tour pris trop large en dehors des limites

    deuxième passage lent: un pied à terre (toujours au même endroit après la troisième porte et avant les piquets), reste du parcours sans encombres à l’arrivée je me dit c’est bon au moins un B, et bien non! l’inspecteur me dit que j’ai été trop rapide dans la partie chronométrée!

    pour info un de mes camarades l’a raté aussi, 1er passage au lent deux fois un pied à terre donc C, 2ème passage il a posé un pied à terre et a ensuite calé ce qui a été considéré comme une deuxième faute donc encore un C, je me sentais malheureusement pour lui et moi moins seul!

    donc après coup je pense que mes erreurs venait peut être d’un excès de confiance, après un mois sans conduire on se dit que c’est comme le vélo ça ne s’oublie pas et bien non!, et surtout je pense que j’étais trop concentré sur le fait de passer les portes sans rien toucher et que j’ai zappé ma position sur la moto, le trajet à prendre, le fait de bien contre balancer mon poids au lent et surtout je pense le regard, car ayant raté mon premier demi tour j’ai bien fait attention au second passage et je n’ai jamais tourné aussi court!

    j’étais pourtant pas trop stressé et assez zen mais peut être un peu trop!

    nouveau passage dans une semaine avec une heure de conduite reprise deux jours avant et gros entrainement sur le lent, les demi tours et ma position sur la moto comme le fait de bien poser son regard

  37. Bonjour flatfab.
    J’ai raté mon plateau semaine dernière, repassage ce matin et réussi! J’avais l’impression que je ne passerais jamais le lent correctement et j’ai décidé d’appliquer tes conseils pour la position des mains et du corps, j’ai bien lu et relu tout tes articles à ce sujet et franchement c’est une mine d’or! J’ai eu beaucoup plus de sensations avec les commandes. Merci encore pour ce site super!!!

  38. Wooouuh j’ai eu mon plateau hier, AABA!! (poussette avant/arriere, parcours lent avec le « S » à la fin, rapide retrogradage, fiche 16)! Je n’y crois toujours pas…du premier coup…jamais de deux roues auparavant, pas même un permis voiture, j’ai 27 ans. Mon moniteur était sur les fesses!
    C’était pourtant super mal parti… Un froid de canard, un stress omniprésent, provoquant des crampes dans les jambes et une compression de la poitrine importante, un inspecteur content d’être là… 😉
    On était cinq candidats, aprés le lent on était plus que deux pour la suite. Malheureusement, l’autre candidat a été éliminé aux fiches….une véritable hécatombe. Des pleurs, de la déception profonde pour certains (c’était la dernière date de plateau avant la réforme)…je n’imagine pas ce que certains ont pu ressentir après tant d’investissements personnel, et surtout échouer à cause de la pression alors qu’à l’entrainement tout se passe super bien…
    Super ambiance et cohésion dans le groupe pendant le passage, on avait tous mal pour celui qui foirait ses essais. Un très bon esprit et un bon soutien collectif dans la gestion du stress de chacun.

    Pour ma part le plus difficile a été la gestion du stress pour le lent: le premier essai je fais n’importe quoi.
    Je manque presque l’évitement avec passager, pas a l’aise du tout pendant le « 8 ». Je dépose mon moniteur. Et là une angoisse….
    Je souffle, j’y vais… J’me prend un piquet, et un cone avant le « S » de sortie, je ne fini même pas mon parcours…désabusé….
    L’inspecteur me propose un deuxieme essai…je le prends pas le choix. J’me sens vide, limite mort intérieurement….je le voulais tellement ce plateau, surtout avant la nouvelle réforme…il ne me reste plus qu’un essai, et vu la gueule du premier passage, c’est mort…bref déprime…
    Et là mon moniteur me regarde (note: j’étais le dernier sur la liste de passage, et les 3/4 avaient foirés au passage lent, on sentait une petite déception sur son visage pendant tout les passages) et me dit: « mec, tu l’as fait 1000 fois en entrainement…. » Elementaire, mais efficace…

    Mais ouais bon sang!!!!!! Je le passe bien à l’entrainement, pourquoi pas maintenant!?! J’y retourne, et là je ne sais pas ce qui s’est passé mais j’ai eu A…un trou noir. Je crois que j’ai mis mon cerveau en mode off l’espace de 20 secondes….je ne peux pas l’expliquer je n’y crois toujours pas….

    Une chose je pense qui m’a beaucoup aidé pour le lent: faire gueuler la moto deux ou trois fois avant de partir pour la partie solo du parcours lent… Je m’explique: j’ai remarqué au premier passage que le stress m’avait complètement fait perdre tout feeling et notions des commandes. Le stress nous focalise sur l’angoisse uniquement et sur rien de bon pour la suite, on perd un peu le regard, les automatismes sont un peu bousculés et moins assurés et surtout pour ma part, j’étais à 80% sur le ralenti de première….bref, un non sens alors que j’utilise normalement toutes les commandes freins AR, point de patinage, et rotation permanente de la poignée de gaz.. J’ai vite compris avant le deuxieme essai qu’il fallait que je retrouve la sensation de la moto sous mes doigts.
    Avant de partir je me souviens donc avoir fait gueuler la moto pour retrouver ce feeling un peu trial comme je l’appelle… Retrouver le point de patinage, retrouver de bonnes sensations, et du coup j’ai mis des coups de gaz tout le long…non stop.

    Enfin voilà, comme quoi le stress, le changement d’environnement, influence un examen alors qu’on nous dit « prêt ».

    Pour le rapide ca a été…j »ai eu un B car l’inspecteur « n’a pas entendu le deuxieme frein moteur »…je l’ai trouvé un peu sec pour le coup…
    Les fiches, pour ma part l’inspecteur ne rigolait pas, c’était du par coeur ou rien…

    Si j’ai un conseil pour les GROS débutants comme moi, et qui ont du mal, par exemple, les premieres heures de formation avec le point de patinage: lors de vos leçons prenez une moto avec un embrayage plus « dur » ( un levier difficile a ramener vers soi)
    Je n’arrivai pas au tout debut de ma formation a trouver le point de patinage a cause de motos avec un embrayage facile, guimauve, trop mou…
    Un jour en choisissant parmi les trois motos de mon école, j’ai été surpris de voir qu’un embrayage dur (meme s’il fait mal a la main a force), nous aide de façon radicale.
    Faites une ou deux leçons avec un embrayage dur, revenez ensuite sur un embrayage plus doux, et tout devient facile….:) c’est juste incroyable.

    En tout cas je remercie Flatfab et son blog, car je crois que l’assimilation « passive » (hors leçons) des connaissances et des automatismes se fait en grande partie par la lecture et la réflexion autour de nos manques et de nos erreurs (en plus des conseils de son moniteur évidemment) Et quand on a la chance d’avoir un blog comme celui ci sur notre passion, il ne faut pas passer à côté!
    Merci monsieur…. 😉

  39. C’est bon c’est fait, je vins d’obtenir mon plateau AAAA, je remercie Flatfab pour cette excellent site, de très bon conseil que je consulté pour me perfectionner, et surtout travailler les vérifs et l’oral, je remercie Seb mon moniteur, qui m’a supporté pendant 3 mois.
    Bonne route à tous

  40. Un grand merci à ce site, c’est ici que j’ai trouvé toutes les infos et techniques pour progresser aux épreuves du plateau.
    Il faut dire qu’à la moto école on était plutôt livrés à nous même.
    J’ai donc lu et relu les articles et décortiqué les vidéos…ça m’a beaucoup aidé..encore merci…..

  41. ça y est!! Enfin , je viens de valider aujourd’hui le 21/11 mon plateau au bout de la 3eme fois.
    Alors, c’est marrant, parce que pour les vérifications l’examinateur me colle un B car je n’aurai pas présenté mes gants sur la partie cycle et gants. Pourtant c’est la premiere chose que je lui ai montré ! Il a pas du faire gaffe ou j’ai été trop discret. Bon bref passons, je ne voulais pas me braquer et me le mettre à dos donc j’ai écrasé. Après à la manipulation sans moteur, je me prends une remarque comme quoi je n’ai pas arreté la moto à l’aplomb de la ligne d’arret. Donc B. Je commence à me demander si aujourd’hui c’etait vraiment mon jour. Je serre les dents !
    Enfin vient le lent, le parcours 4 : et la j’obtiens A au premier coup. Je pose la moto et je reste tendu.
    Enfin vient mon tour pour le rapide, un evitement gauche , le temps est pluvieux , la piste mouillée: J’apprehende Et la j’obiens un A au premier coup. Alors la je commence souffler un peu et je me replonge vite dans les fiches.
    L’inspecteur nous fait alors passer les interrogations orales : Je tire la fiche 4 : La moto et ses differents usages , avantaes inconvenients, le sport moto.
    J’obtiens un A à la fiche. Par contre pour le panneau , je me plante.
    Donc j’obtiens B.
    Au total , donc 2 A , 2B et un plateau validé !!! Enfin!! Quel stress !! Heureux que ce soit validé. Il me reste maintenant l’epreuve de circulation .

  42. Salut Fabien,
    Lecteur assidu depuis 3 mois, depuis que j’ai commencé les cours moto, je tenais à te remercier pour ton site, tes articles et tes conseils qui m’ont bien aidé !
    J’ai passé avec succès mon premier passage au plateau, reste la circu d’ici 15 jours.
    Merci en tout cas, et on se croisera peut-être a moto 🙂 et sur ton site que je continuerai de lire !
    Boris

  43. Bonsoir Fabien
    Ca y est le plateau a été passé et obtenu (AABA). Bonne chose de faite. Reste maintenant la circulation. Juste un retour pour dire que ton site a été super utile pour moi et je le conseille à tous les petits jeunes que je croise. En tout cas merci à toi pour ce site d’utilité publique
    Eric

  44. Salut tout l’monde,

    Alors voilà, je suis dans une situation assez peu pratique. J’ai entamé le plateau en janvier, je devais le passer le 14 février. Manque de bol, surtout à Marseille, piste enneigé pour 3 derniers cours, du coup annulés, et pas pu les recaser avant le 14. Ensuite, partant un mois et demi en déplacement professionnel, j’ai laissé ça de coté.

    J’ai repris des cours à partir du 30/04. Manque de bol, une fois de plus, piste impratiquable ce jour là pour cause d’orage… (le sort s’acharne parfois).
    Au vu de mon planning professionnel, impossible de recaser ces deux heures.

    le 07/05, je remonte enfin après près de 3 mois sans avoir conduit. J’ai le passage prévu le 14/05, il me reste 4h de conduite prévus, dont 2h le matin du permis.

    Alors le rapide, je ne m’en fait pas: après avoir refait chaque parcours deux fois, j’étais toujours dans les temps la troisième. Par contre, pour le chiant, euh, je voulais dire le lent, bah je suis simplement incapable encore de le finir. 4h suffiraient pour être au point?

    Merci 🙂

    1. Bon ben je le passe demain, et j’ai eu un PUTAIN de déclic de ouf vendredi soir: 2 secondes perdues au chrono, et le lent qui passe sans trop de pbs.

      Donc demain 8H 10H mes (j’espère) dernières heures de plateau, et l’aprèm exam.

      Ca va l’faire! (enfin on verra ;-))

  45. Je remercie grandement FlatFab pour tous les conseils apportés sur ce site. Du haut de mes 21 ans, j’ai obtenu avec succès mon plateau cette semaine (3A et 1B), il ne me reste plus que la circulation à passer (mercredi 2 mai dans l’après-midi) et je pourrai enfin rejoindre le monde des motards au guidon de ma future XJ6 !
    Etant en 3ème année de Droit, j’apprécie la clarté et la précision des propos et conseils apportés (et a fortiori l’absence de fautes dans la rédaction des articles). D’ailleurs, je me suis empressé de venir lire l’article relatif à l’examen de la circulation dés l’obtention de mon plateau pour m’imprégner des conseils les plus aguerris !
    Je n’hésiterai évidemment pas à venir clamer haut et fort l’obtention de ma circulation mercredi 2 mai que j’espère décrocher du 1er coup au même titre que l’examen du plateau ! Grâce à vous tous, je pars confiant !

    Amis motards, bien à vous !
    FlatFab, un grand merci !

    Au plaisir.

    1. Tiens pas de « clamage haut et fort » de ton succès. Se serait-il fait quelque peu désirer?

  46. Salut,

    juste pour dire merci pour les conseils, les vidéos etc… J4ai eu mon plateau aujourd’hui. Un peu de chance au tirage (lent n°2 et rapide freinage d’urgence) mais tout du premier coup.
    La respiration, la position sur la moto j’y ai pensé avant et c’est passé !
    Maintenant je passe aux conseils pour la circulation.
    Merci pour le temps et les infos.

    François

  47. bonjour à tous!
    je passe l’examen hors circulation le 24 janvier et je galére encore et toujours sur la partie « allure normale ». Pour le slalom en lui méme ca va mais en ce qui concerne les evitements gauche et droit c’est la galére!!!!!!!
    je suis un peu lent 23s. Avez vous quelques conseils tout en sachant que mon dernier cours (4h) est samedi prochain? Et ensuite le mardi qui suit exam!!!!

    * * *

    Réponse

    Si tu n’es pas encore dans le chrono et que tu éprouves encore des difficultés alors que tu en es à ton avant-dernier cours avant examen, je ne vois pas comment tu peux aller à l’examen sereinement, et encore moins comment ton formateur peut t’y envoyer. Tu dois demander un report de ton examen, jusqu’à ce que tu sois confiant en toi. Et si cela n’intervient pas rapidement, n’hésite pas à changer de moto-école !

  48. Bonjour,
    Un temps.
    Bonjour m’sieurs-dames !
    Pas plus de réponse, juste quelques mouvements de tête.
    Mais ici, on est sur un blog ! La réponse viendra plus tard (héhé!)!
    Un blog sur la moto, ça me plaît. Surtout depuis que j’ai découvert les conseils pour passer le plateau, puis la circulation.
    Merci ! Je me suis inspiré de ce que j’ai lu et ça a marché ! Bon ! après 25h de leçons sur le plateau, j’aurais peut-être dû être au jus ! On fait ce qu’on peut ! Est-ce que je peux vous raconter l’aventure ?
    la voici :
    Mercredi à 12h30, je me lance sur la piste pour faire chauffer la XJ6. L’inspecteur est arrivé à 13h15. Petit mec entre deux âges, étriqué et pas trop jovial.
    Après, tout va très vite (sauf moi !).
    1er tirage au sort: l’épreuve pratique sans le moteur, on a tiré celle où il faut faire marche arrière à côté de la moto. Ce qui correspond également au contrôle de l’éclairage et des accessoires de sécurité moto-pilote. Tu sais les optiques, phares, clignos, plaque, klaxon et rétros + mon casque homologué (qui me serre la tête et me torture les esgourdes). P… j’ai oublié le feu STOP (les freins quoi !). Résultat : B (ça commence bien !)

    2ème tirage : Cet espèce d’exercice avec passager et retour seul entre les portes à allure lente. Tout se passe bien et un cône a la fâcheuse initiative de se coucher sur mon passage ! B .
    Je recommence (on a droit à 2 fois). Je refais tout bien et je ne sais pas pourquoi (si ! pour ne pas tomber), je pose le pied par terre au dernier virage entre les plots : B.

    Bon on en reste là ! (p… déjà 2 B ! , va pas rester beaucoup de chances ! il reste le rapide et les bon dieu de fiches …)

    3ème tirage : Freinage d’urgence. Le freinage avec des motos comme ça c’est du gâteau, t’as vu le matos ! Par contre faire un temps dans les chicanes, c’est autre chose !
    Je me lance ! Et au lieu de foncer en regardant au loin, et surtout de bien suivre le circuit, j’ai failli prendre le virage à l’envers, résultat 26 s et des poussières et une quille balancée au retour ! J’attends pas et je vais me replacer au bout du circuit pour recommencer. L’inspecteur s’approche du Vincent furax (pas content de moi du tout !). Sympa, il me dit vous avez raison de vouloir recommencer, détendez vous et partez quand vous voulez. Tu parles Charles que je vais m’appliquer cette fois, le blanc bec il va pas en revenir ! Que je me dis en patois Vendéen et en moi-même par ce que je connais les deux langues.
    Je me relance donc vroum ! , 2ème vroum ! , 3ème , je balance et re-balance et retour du même cru, je freine tout ce que je peux et Hop ! Je me dis voilà le travail ! Et voilà qu’une failli quille a encore eu peur et s’est allongée après mon passage, le vent sans doute ! Résultat : B. (d’après le moniteur j’avais fait 21s 8, bravo Vincent ! Tu parles ! En plus sur le mouillé j’avais de la marge !)

    Oui, mais que des B (déjà 3B !) ! Alors là, chute de moral spectaculaire, tremblements et pâleur caractéristiques des débuts de mouise avec descente aux enfers (en vélo !), etc. Je sens que je vais devoir penser du bien de ma 125 pendant encore longtemps.

    Maintenant, c’est rendez-vous dans la voiture pour les fiches et les question qui tuent. J’y vais comme un boeuf à l’abattoir. Plus personne ne rigole ! Les autres candidats discutent à peine …
    Je m’assois à côté du bourreau et j’attends qu’il s’arrête de fourailler dans mon dossier. Hop ! il me sort un jeu de carte de sa poche et me demande d’en tirer une. J’en prends une, c’est mon dernier mot, Jean-Pierre. Sur quelle fiche je vais encore tomber ?
    Ouaaah ! la fiche 2 ! Je m’en fiche du moment que ce n’est pas une sur les statistiques ou sur les conneries de distances d’arrêt avec ou sans les dents par temps de neige où moi, de toutes façons, je ne fais pas de moto de ce temps-là !
    La fiche 2 c’est “après le permis”, tu penses bien que je ne m’y vois pas encore !
    “Pourquoi une progression, quels sont les risques particuliers aux débutants” (à part tomber sur un inspecteur à la c…),le danger de l’excès de confiance en soi, la 1ère moto et les échanges d’expérience avec les copains…
    Là, fastoche, ce n’est que du bon sens et pour une fois j’en ai, là-dis-donc !
    Et je m’apprête à me barrer parce que j’ai l’impression que c’est fini, over, finito, dans l’cul la balayette, moi la main sur la poignée de la porte, le mec, il me sort encore un jeu de carte d’une autre poche pour en tirer encore une ! Il voit ma surprise et me demande si je veux continuer ou si je préfère arrêter. Vu ce que j’ai gagné jusqu’à maintenant, autant continuer Jean-Pierre ! Carte tirée : la 2 ! C’est la fête d’un coup ! A quoi reconnait-on un casque homologué ? Et quand faut-il le changer ? Les réponses : l’étiquette blanche avec E écrit dessus et quand il a subi un gros choc il peut être fêlé, faut en acheter un autre (ouais, on verra !).
    Et le type, dans son petit costard trop petit pour lui, il me sort la bouche en coeur : ” C’est très bien vous avez bien répondu, ça fait A, c’est bon, au revoir Monsieur, on se reverra à l’épreuve de circulation”. Moi, comme 2 ronds de flan (je ne sais même plus si c’est rond ces trucs-là !), il me colle mon dossier dans la main et me demande d’appeler le suivant (qui est une suivante).
    Et voilà, je me retrouve dehors, avec mon papier et tous les copains applaudissent ! Ils ont compris avant moi ! La couleur du papier sans doute !
    P… j’en reviens pas !
    Ouf sacrée étape de franchie !
    Voilà ma petite histoire !

  49. ça y est j’ai eu la circulation !!! c’est fini pour moi. C’est plus cool et plus simple que le plateau, y a pas photos. Encore merci pour les conseils précieux. Permis bouclé en 20 h le tout, en une fois grace aussi à des supers moniteurs ( Aurélien et Fabrice ).

Répondre à Karmacode Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.