Les modèles de gilets airbag moto

Le gilet airbag moto constitue une des principales innovations pour la sécurité des motards. Trois technologies sont disponibles sur le marché : à câble, sans fil ou autonome. Je vous aide à y voir plus clair pour choisir le bon gilet pour votre sécurité !

Publication : janvier 2019.

Pour mieux comprendre le fonctionnement, les limites, les avantages et les normes des gilets airbag moto, lire l’article
Réflexions sur le gilet airbag moto.

Un investissement conséquent

Quelle que soit la catégorie du gilet airbag moto, cet équipement représente une protection, au même titre que le casque, pour un utilisateur de deux-roues moteur.
Il protège des parties vitales du corps, telles que le foie, la rate, les hanches, les côtes et l’intégralité du dos. Un grand nombre de modèles protègent également les cervicales.

Si cet investissement non négligeable (de 400 € à 3.000 €) ne pourra vous préserver de tous les risques, il pourra toujours réduire les conséquences d’une gamelle !

La contrainte financière représente le principal frein à l’achat pour le motard français.

Pour faciliter l’achat, les pouvoirs publics proposent parfois des opérations « TVA offerte », soit 20% de réduction, que ce soit au niveau local (dans un département, par la préfecture) ou au niveau national, en accord avec les équipementiers.
Dans tous les cas, ces opérations sont toujours ponctuelles, limitées dans le temps, pour quelques jours ou quelques semaines.

Autre possibilité, les commandes groupées.
A partir de dix gilets, les revendeurs consentent en général une remise intéressante. Si vous en commandez plusieurs dizaines, vous pouvez vous adresser directement au fabricant ou à l’importateur, afin d’obtenir un rabais encore plus intéressant.
Des associations motardes, des moto-clubs, des forums motards peuvent proposer des commandes groupées, de façon ponctuelle ou régulière.
Dans le même esprit, certains assureurs proposent parfois à leurs assurés motards des gilets airbag avec remise.
Dans tous les cas, vous n’aurez pas le choix du modèle : celui-ci sera imposé par le gestionnaire de la commande groupée. Vous pourrez juste choisir votre taille et éventuellement le coloris.

Autre moyen d’alléger la facture, l’achat d’occasion.
Depuis plus de dix ans que les gilets airbag existent, de nombreux motards en ont acheté et revendent leur gilet, pour diverses raisons.
Un certain nombre revendent un gilet à peine porté, pour cause d’erreur de taille par exemple. D’autres en reçoivent en cadeau et préfèrent s’en séparer. D’autres veulent passer sur un modèle plus récent…
Sur un site comme Le Bon Coin, plusieurs dizaines de gilets sont en vente à travers toute la France, à partir de 150 euros, avec souvent la possibilité d’aller essayer près de chez vous et de vérifier le bon état du matériel.

Important : renseignez-vous avant d’acheter pour connaître la politique de votre assureur concernant l’airbag moto.
Certaines assurances remboursent le gilet en valeur à neuf en cas d’accident. D’autres augmentent les indemnisations ou doublent le seuil d’indemnisation, ce qui est moins intéressant puisque le gilet est justement là pour réduire les blessures et diminuer les frais médicaux. D’autres enfin ne proposent rien et ne font aucun effort pour récompenser l’effort d’équipement de leurs assurés.
Hélas, à l’heure actuelle, aucun assureur moto ne propose en permanence d’aide financière à l’achat.

Je ne vais pas détailler l’ensemble des modèles commercialisés, surtout que les gammes des fabricants et leurs tarifs évoluent presque chaque année.

Je vous propose un tour d’horizon avec les principaux modèles, en donnant simplement les sites des équipementiers et une présentation par un site spécialisé, L’Equipement.fr, géré par Ludovic Vidal (et son équipe), qui connaissent très bien ces produits.

Si vous voulez en savoir encore plus sur un modèle, vous pourrez facilement rechercher en ligne par vous-mêmes des informations plus détaillées.

Les airbags de première génération

Il existe sur le marché français de nombreux modèles d’airbags dits « mécaniques » ou « filaires » ou « à câble ».
Le principe reste constant : le gilet, porté sur le blouson ou intégré dans le blouson / la veste, est relié à la moto par un câble. Le conducteur ou le passager doit s’attacher à la machine à chaque fois qu’il monte dessus.
Cette technique, simple et fiable, n’est ni la plus facile d’utilisation, ni la plus performante, mais elle a fait ses preuves.

Le temps de détection dépend de nombreux paramètres, dont l’un est essentiel : la bonne tension du câble. Si le câble est trop lâche, le temps de détection lors d’un choc est allongé de façon considérable et réduit grandement la protection.
En revanche, même si vous oubliez de vous détacher avant de descendre de votre véhicule, l’airbag ne se déclenchera pas : une force importante est nécessaire pour qu’il fonctionne. De plus, aucun risque de rester attaché en cas de chute.
A l’inverse, une chute de la moto à l’arrêt entraînera le déclenchement du gilet car le seul poids de la moto suffit à causer la percussion de la cartouche.

Les gilets airbag moto de première génération sont commercialisés entre 400 € et 700 €.
En cas de déclenchement, le gilet peuvent être facilement reconditionné par remplacement de la cartouche pour un coût inférieur à 30 €. Cela suppose toutefois que le gilet lui-même n’ait pas été abîmé, râpé, percé.

L’équipementier français Bering propose un produit basique qui constitue aujourd’hui l’entrée de gamme, le tarif le plus économique du marché hexagonal (hors promotions évidemment).
Il s’agit du gilet C-Protect Air (ou CPA), proposé en coloris unique noir, dans six tailles (du S au 3XL), à 400 euros TTC hors promo.
Pour en savoir plus.
Présentation.

Autre modèle phare, le Turtle de chez Hélite.
Disponible dans plusieurs coloris, dans six tailles, à partir de 550 euros TTC, parfois en promo à 450 euros.
Le modèle précédent, le Airnest, se trouve à partir de 440 euros.
Le sac airbag recouvre la poitrine, le dos, les hanches et quand il se gonfle, maintient le casque pour protéger la tête. La protection du dos est renforcée par la présence d’une petite plaque dorsale homologuée CE, incluse dans le gilet.
La différence est que cette plaque se trouve sous la poche gonflable dans le Airnest et au-dessus dans le Turtle, ce qui permet de mieux la protéger.
Pour en savoir plus.
Présentation du Airnest.
Présentation du Turtle.

Son concurrent direct chez Hit-Air France s’appelle MLV-P, avec les mêmes caractéristiques, à moins de 500 euros hors promo.
Pour en savoir plus.
Présentation.

Chez AllShot, trois modèles à trois niveaux de prix et trois niveaux de protection :
– gilet Air, V1 ou V2, à partir de 400 euros (présentation) ;
– gilet Shield, à partir de 550 euros (présentation) ;
– gilet Bumper, à partir de 650 euros (présentation).
La différence de prix entre les différentes versions d’une même modèle se fait selon le coloris : noir, rétro-réfléchissant ou jaune fluo.
Pour en savoir plus.

Ces quatre fabricants, Bering, Hélite, Hit-Air France et AllShot, sont français (ou basés en France), ce qui facilite les choses pour le SAV.
Les produits ci-dessous sont eux d’origine étrangère et importés en France.

Modèle comparable à ceux listés plus haut, le Held Air Vest, version 1 ou 2, en jaune ou noir, à 650 euros.

Deux autres produits n’ont pas vraiment rencontré leur public.

D’abord, le système Neck DPS du fabricant italien Spidi (un peu plus de 300 euros).
Présentation.
Le même équipementier propose un produit plus complet, appelé Full DPS Vest, à moins de 500 euros.
Présentation.

Ensuite, le système Motoairbag V-Zéro (vendu à 380 euros), lui aussi fabriqué en Italie.
Il présente pour désavantage de ne protéger que le dos. Présenté sous forme de gilet, il comprend un vaste sac qui se déplie lors du déclenchement en trois parties : un grand coussin dorsal, un coussin qui remonte pour protéger la nuque et l’arrière du crâne, ainsi qu’un coussin descendant sur le sacrum. Une fois gonflé, le Motoairbag protège totalement le dos et évitera le coup du lapin. En revanche, rien ne vient maintenir la tête sur les mouvements latéraux et surtout, l’avant du corps n’est pas protégé du tout (sauf à acheter le module complémentaire).

 * * *

A côté des gilets externes, ce qui permet de les porter avec vos différents vestes et blousons, vous pourrez également trouver de nombreux produits intégrés dans différents modèles de vestes en cuir et en textile, chez Hélite et Held, par exemple.
Il existe une veste hiver et un blouson été avec airbag intégré chez Hit-Air France.
Rien chez AllShot, ni chez Bering.

A noter qu’il existe un blouson cuir spécifiquement féminin avec airbag filaire intégré, le Hélite Xena, à 850 euros TTC.

Enfin, l’équipementier allemand Held propose une combinaison de piste en cuir avec airbag filaire Hélite intégré.
La combi Held Full Speed est tarifée à plus de 2.100 € (hors promo).

Hélite préfère proposer un gilet universel, à porter par dessus votre combinaison de cuir habituelle.
Le modèle GP-Air 2 est proposé à 740 euros.

* * *

Les airbags de deuxième génération

Apparu en novembre 2010, le Protect-Air de Bering a été le premier système sans fil. Il repose sur des capteurs installés sur la moto, reliés par radio au gilet. Il est souvent appelé « radiocommandé ».
Pour en savoir plus, voir sur le site Bering.
Présentation.

Dainese propose depuis 2011 un produit équivalent, le D-Air, en version Street ou Racing.
Présentation.

Je me suis largement étendu sur ce système dans la précédente version de cet article fin 2010, avec des mises à jour en 2011 et 2012.
Huit ans plus tard, ce type de produits, commercialisés entre 900 et 2.900 € , a quasiment disparu du marché.
Je ne détaillerai donc pas plus loin.

* * *

Les airbags de troisième génération

Les airbags de dernière génération sont tous sans fil. Aucun élément matériel ne relie le motard à la moto. Les capteurs sont embarqués dans un gilet ou une veste, complètement autonome. Des accéléromètres détectent les chocs, des gyroscopes calculent les angles et un processeur analyse l’ensemble : si l’un ou l’autre des paramètres constate une anomalie, le déclenchement est instantané.

Vous pouvez utiliser votre airbag sur n’importe quelle moto, sans aucune contrainte et sans installation.
A partir de là, il existe différentes solutions : en gilet ou intégré, gilet interne ou externe, propriétaire ou universel…
L’éventail de prix fait donc le grand écart, de 700 à 3.200 euros !

Les gilets, internes ou externes

Deux produits français occupent la première place sur le marché hexagonal : un gilet externe et un autre interne.
Tous deux présentent l’avantage de pouvoir être porté avec (presque) n’importe quel vêtement et sur n’importe quelle machine.
Tous deux s’enfilent facilement, s’activent et se désactivent tout seuls.

Hi-Airbag Connect

La société française Hi-Airbag Connect propose depuis 2015 un seul produit, décliné en trois coloris : noir, rétro-réfléchissant et haute visibilité, commercialisé entre 700 et 750 euros (prix catalogue).

Pour en savoir plus.
Présentation.

Ixon U-03

C’est en 2016 que la start-up savoyarde In&motion, basée à Annecy et spécialiste de l’airbag pour skieurs, annonce un gilet autonome pour les motards. Grande innovation : le gilet électronique se porte sous n’importe quel modèle de blouson !
Après des années de développement et de longs mois d’essai par 500 bêta-testeurs chargés de parcourir au moins un million de kilomètres (cette phase devait durer six mois, elle a finalement pris 18 mois), le produit final est sorti fin 2018.

Le premier partenaire industriel est l’équipementier français Ixon, qui en équipe les combinaisons pour ses pilotes en compétition MotoGP.
Le premier modèle s’appelle Ixon U-03.
Côté tarif, le gilet lui-même est proposé à 400 euros et le boîtier électronique est tarifé à part, lui aussi à 400 euros, soit en achat comptant, soit en location à 12 euros par mois sur trois ans.
En savoir plus.
Présentation.

Article complet à lire ici : Le gilet airbag In&motion

Les systèmes intégrés pour la route

Deux autres équipementiers, tous deux italiens, ont préféré commercialiser des systèmes intégrés dans des blousons ou veste de leur gamme.

C’est Alpinestars qui équipa le premier un blouson et une veste de cette technologie. Le tarif reste élevé (entre 1.500 et 1.800 €) et on peut regretter la forme de la poche gonflable qui ne vient pas protéger les cervicales. D’ailleurs, il n’est pas homologué SRA pour cette raison.
Exemple, le blouson Alpinestars Revenant Tech-Air Compatible, à 850 euros.
Ou la veste 
Alpinestars Tech-Air Valparaiso DS, à 450 euros.
Présentation.

La technologie Alpinestars est reprise par BMW pour son blouson Street Air, tarifé à 1.600 €.
Pour en savoir plus.

Dainese intègre également l’option airbag dans des blousons de cuir et des vestes en textile, pour 1.200 à 1.500 €.
Exemple, la veste Dainese Cyclone ou le blouson Misano.
Présentation.

L’équipementier allemand Held propose lui aussi une veste de route textile équipée d’un airbag intégré, la Carese APS, à 1.200 €.


Les systèmes intégrés pour le circuit

Ces mêmes équipementiers proposent leurs systèmes airbag intégrés dans des combinaisons de cuir pour le circuit.

On parle ici des combinaisons Dainese D-Air comme la Racing Misano Professional Estiva Airbag Kombi, à plus de 1.700 euros…
Ou la Mugello Air, à plus de 3.000 €.

Chez Alpinestars, c’est la combinaison Missile Tech Air, qui coûte entre 700 et 800 euros, à quoi il faut ajouter le prix du système airbag lui-même.
Présentation.

  5 comments for “Les modèles de gilets airbag moto

  1. Laurent
    24 août 2019 at 16:09

    Bonjour,

    Petit apport à l’article, je suis porteur du gilet airbat Motoairbag V2.0 qui est le successeur du V-Zéro.
    Donc un gilet où l’on choisit soit de porter l’ensemble de la protection : avant (thorax) + dos, soit que le dos.

    Personnellement je l’utilise dans sa version complète, si à la main le poids se fait sentir (3.7 kg), sur les épaules je ne le ressens pas.
    Après niveau confort on doit trouver mieux (il possède 2 cartouches de gaz assez longues), mais il se fait oublier.

  2. Jean Emmanuel Moogin
    21 avril 2019 at 09:11

    Très bon article.
    Je possède une Dainese Misano seconde génération (points noirs des tests améliorés, et voyant d’activation déplacé et visible même en roulant).
    Niveau confort, c’est au top. Il ne gêne absolument pas, donne une sensation de protection (armure) très rassurante.
    Le seul hic est le poids de la bête, mais une fois enfilé, ça se fait oublier illico.
    Niveau protection, l’airbag est hyper efficace. J’ai malheureusement eu l’occasion de le tester. Lors d’un choc frontal. Le déploiement est instantané, avant même que l’inertie m’a envoyé valdinguer, le tout était sorti.
    Là on a un peu l’impression d’être Dans une coquille qui protège tout le haut du corps et interdit les trop grands mouvements de la tête.
    Le dégonflage intervient dans les 5 minutes, ou avec l’ouverture du blouson. Je ne m’en souviens plus.
    Verdict au top, seul problème le coût du reconditionnement en usine en fonction de l’état du blouson (300€ dans mon cas).
    Finalement avec un beau vol plané, je m’en sors avec un poignet cassé….
    Dans tous les cas je recommande l’achat d’un airbag, quelque soit le modèle et le budget à disposition. Comme tout équipement c’est vital.

    • Eruc
      22 juin 2019 at 04:49

      J’ai le model HIT AIR, le seul gilet air bag homologué force de l’ordre. C’est un model filer qui a la particularité de vous bloqué les cervicals efficacement et de vous évitez le coup du lapin….

  3. Staquet André
    8 janvier 2019 at 08:32

    Bonjour,

    Excellent article comme d’habitude.

    Je possède un airbag Turtle et voici mon retour à son sujet :

    Il protège bien … du moins lors d’une chute quasi à l’arrêt

    D’un point confort, la dorsale intégrée très rigide rend le portage du Turtle inconfortable. J’ai donc retiré celle-ci, mais ce n’est pas mieux, du moins pour moi. Le col du Turtle limite le mouvement rotatif de la tête avec mon casque NXR. Peut-être que le problème est le casque.

    Je préfère une liberté de mouvement à une protection qui génère une pénibilité de mouvements.

    Bonne journée,

    • jaz
      13 février 2019 at 19:35

      Bonjour,
      Comme quoi le ressenti est vraiment personnel.
      J ai egalement un turtle avec un NXR et je n ai jamais ressenti de gene et j oubli totalement que j ai un airbag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.