Commencer la moto tard (ou reprendre après des années)

La population des conducteurs de deux-roues motorisés se diversifie : de plus en plus de très jeunes, de femmes, mais aussi de moins jeunes, voire de motards franchement âgés. Certains n’ont jamais cessé de rouler, mais beaucoup s’y mettent sur le tard ou reprennent la moto après avoir eu leur permis il y a 20 ou 30 ans.

J’ai voulu débuter cet article par le récit d’un motard internaute rencontré sur un forum, Yves, 54 ans, de Pont-Saint-Esprit (Gard). Un texte plein de passion, très bien écrit et instructif à tous égards.

« Ça faisait bien deux ou trois ans que je caressais l’idée, mais celle-ci, sans doute un peu frigide, avait du mal à grandir, à prendre forme. Pourtant dès que l’été pointait son museau, les routes s’animaient, coincé dans la file des vacanciers et autres promeneurs dominicaux. Je les enviais, eux qui remontaient les files d’englués. Ho, bien sur, ils devaient avoir un peu chaud sous leur cocotes-minute à hublot. Tandis que moi, hein, la clim’ à fond, la stéréo dans le même état, qu’est-ce que j’étais… CONFORTABLE, mais bon dieu qu’est-ce je m’ennuyais… J’aurais tout donné, enfin presque, faut pas déconner tout de même, pour être à leur place.

Mais voilà, la vie, la routine, l’habitude et l’âge peut-être… Sûrement même… Impossible de franchir le pas. Oh, bien entendu, il y eut quelques tentatives pour le franchir, ce satané pas… L’achat de revues spécialisées, la compulsion avide des « spécial essais »… L’entrée timide dans des boutiques, le désir rivé au coeur, la langue pendante. L’échange de quelques mots anodins avec les employés commis d’office, qui visiblement ne comprenaient rien à mon état… Faut dire que je dissimulais bien… S’ils avaient pris le temps de me toucher la main, comme on dit ici, ils auraient illico senti mon excitation à la vue des objets de mon désir, et couru chercher un rouleau d’essuie-tout. Mais que nenni, aucun n’a sacrifié à cette ancestrale coutume et de là, p’ête bien raté une vente.

Puis l’hiver reprenait ses droits gelant le paysage et mes envies… Jusqu’au printemps suivant, où tout recommençait… Les revues, les boutiques et la mémoire de ces lointains souvenirs : les balades avec les potes, le vent dans le nez, les poignets douloureux, le cul tanné, le dos bloqué, les mains gelées, les yeux qui piquent, en sueur ou congelé selon la saison, le cœur à deux cents pulsations minutes après un peu trop d’optimisme… Enfin rien que des bonheurs, quoi ! Mais voilà, rien n’y faisait…

Et puis, et puis ce printemps, 54 au compteur, le temps commence à presser, pour la énième fois, je pousse cette maudite porte, furète, touche, imagine, compte (ben ouais faut bien tout de même…) Et là… Je m’avance vers le comptoir, les mains moites, les pieds poites et le reste à l’avenant (ça fout l’trac hein !). L’employée commise d’office, ben ouais c’était une fille, lève un œil torve vers moi, je me fais l’impression, au milieu de tous ces jeunots bottés, encuirés, d’être autant à ma place qu’un rappeur à l’Académie Française. Reprenant un peu d’assurance, je lui explique mon cas, j’en recherche une, pas trop grosse, pas trop chère, pas trop pourrie… Je lis dans ces yeux la perspective d’un bonne affaire (pour elle, oeuf corse). Elle consent à faire le tour de son comptoir et me précède à l’extérieur… Elles sont trois : une grosse, une chère, une pas trop chère, pas trop grosse et pas trop pourrie. Bon, je n’aime pas la couleur, mais on ne va pas pinailler non plus, hein ! Allez, donnez-moi les renseignements que je contacte mon assurance pour voir si c’est jouable…

De retour chez moi, je saute sur mon ordi, comme les paras sur Kolwezi, la sueur au front, le doigt tremblotant (j’suis pas un Mozart du clavier) et quelques minutes plus tard, le devis de l’assurance s ‘affiche… Super, c’est jouable… Où j’ai foutu mon portable, ha ! Il est dans la voiture, j’y cours… Zut les clés ? Longues et macabres sonneries dans le vide, qu’est-ce qu’ils foutent, nom de Dieu… Ah oui tiens, il est midi passé. Attendre 14h00, ça va être long… La fourchette en l’air, je rêve… Je m’y vois, m’y sens en fait, j’y suis.

14 heures, 0 minute et 1 seconde… Dring, dring, dring. Le cœur bat la chamade…
-« B’jour, chuis v’nu ce matin, vous savez pour la … »
-« Désolé, m’sieur, mais elle a été vendu juste après votre départ… »
Patatra, tout s’effondre, je suis maudit…
-« Mais repassez de temps en temps, surtout à l’automne nous rentrons de bonnes occasions… »
-« Bon ben tant pis, ce n’est pas grave… R’voir M’dame… Oui, c’est ca … À bientôt…»
Je raccroche, à l’automne, non mais tu rêves, c…asse, p…asse et tout plein de mots en ASSE pas polis du tout… C’est maintenant que je la veux…

Retour dans le fauteuil, le moral en berne… Et puis lentement, le dialogue intérieur s’installe. Après tout hein, l’était pas mal la grosse… Oui mais ça fait longtemps que tu n’as pas pratiqué. Soit, mais tu n’es tout de même pas un novice… Certes, mais plus de 15 ans d’abstinence, ce n’est pas rien… Tu parles, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas… Ah ouais, et l’assurance, t’y as pensé à l’assurance, banane !
Retour sur l’ordi… Quoi ? Le numéro du type dans la série, la puissance fiscale… Mais je n’en sais rien moi… Après quelques hésitations, approximations et agacements, j’ai un devis approximatif… Mouais, un peu plus cher, mais ça va. Allez, on va dire que ça va. Vite le téléphone… Et puis non, j’y vais…

Elle est là, la grosse, posée légèrement de biais, brillante, aguicheuse… Je m’approche, la couve du regard, ose une main sur ses formes rebondies, sa croupe massive … Elle est séduisante, la bougresse… Je craque… Je pousse la porte, décidé, conquérant… Saperlipopette, y’a un monde fou… Je prends ma place dans la file… Surtout, ne réfléchis plus… T’as pris ta décision, non !
Enfin, c’est à mon tour, sourire de l’employée. Je me lance…
« Bon, j’ai réfléchi, je crois que je vais opter pour la grosse… »
Sourire carnassier de la vendeuse.
« Bon choix, Monsieur, c’est une bonne machine… »
Tu parles, tu ne vas pas dire que c’est une daube…
« Vous pouvez me donner quelques infos ? »
Le sourire de l’employée se fige… Elle fouille sous son comptoir… Me sort une pochette défraîchie d’où elle extrait une carte au gris délavé. J’y jette un œil : 1990, ah quand même ! 11 CV, whaou ça va douiller…
Je repousse les papiers, et lance le cœur battant :
« C’est bon, je la prends… »
Alea jacta est…

Huit jours plus tard, je m’avance, comme une profiterole… Rayonnant à l’extérieur, mais glacé de trac dedans. Mes pieds doivent fumer dans mes bottines, mon anorak de ski fait vraiment déplacé par 35° ambiants… Va falloir que je m’équipe… Mais bon, déjà un casque et des gants… Pour le reste, on verra après… Je pousse la porte, personne… Prendre un air détaché, paraître cool, ne pas montrer l’excitation teintée d’angoisse qui fait faire des huit à mon estomac.

Ca y est, j’y suis, le casque à la main, le sourire jusqu’aux oreilles je m’approche de ma grosse, qu’un mécano en cotte graisseuse fait chauffer à grands coups de gaz :
« Hey ! Doucement Totor, respecte un peu son âge… à MA grosse… »
Je l’enfourche, une boule de la taille d’une boule de pétanque m’écrase le larynx. Le mécano m’explique un tas de choses que je n’entends pas… L’esprit entièrement braqué vers le moment, tout proche, où il va falloir démarrer et surtout ne pas caler. D’autant plus qu’une horde de badauds (du moins dans mon souvenir) nous observe, j’suis sûr qu’ils attendent tous le moment qui m’angoisse tant. Si nous étions en Angleterre, les bookmakers prendraient déjà les paris : 10 contre 1 qu’il cale le papy, l’est trop grosse pour lui… Tenu, va y arriver, il a l’air d’avoir de l’expérience…

Après un dernier sourire, un peu jaune en direction de la foule, j’enfile le casque… Nom de Dieu comment ca s’attache cette bougrerie de mentonnière… Ah, ça y est… D’abord le gant gauche, puis le droit… (J’suis l’Zizou de la métaphore !) Ma grosse ronronne entre mes cuisses tremblantes.
Embrayage… Merde la béquille… Klong… Première… La sueur ruisselle sous l’intégral… Accélérer, pas trop… Lâcher doucement l’embrayage… CA ROULE…YEAH… Allez soyons fous… Seconde… Ça hoquette un peu… Tu parles à 15OO tours… Mince le portail, et cet abruti qui choisit précisément ce moment pour entrer… Frein… Whaou… Ça change du double cames… Si ça avait été une cour gravillonnée, j’étais bon pour un billet de parterre…Coup d’œil d’abord à droite, puis à gauche…(Tais-toi Zizou !) Clignotant… Embrayage…Klong… Première… Et c’est parti… Seconde… Troisième… Premier carrefour, rétrogradage avec petit coup de gaz, je m’la pète… Mais ou’s’qu’il est donc, ce satané point mort… Petit voyant vert… Ah le v’la.

YEAR… Lettres bleues sur fond blanc, barrées de rouge… Longue ligne droite: Troisième… 8O… Quatrième…110 … Cinquième… 130… Le pied… Mais on se calme Papy, y’a un rond-point pas loin… Le v’là… Ne pas se louper… Rétrogradage, freinage… J’y suis, je penche, enfin c’est l’impression j’ai… Car en fait, j’suis sûr que votre petit dernier me faisait l’intérieur sur son tricycle sans lâcher son chupa chups… Longue montée, ma grosse ronronne, allez Papy voit ce qu’elle a dans le ventre ! Feulement rageur dans les tours… Merde… 140… Rends la main… Surtout qu’un monospace familial se traîne lamentablement… Allez j’y vais, clignotant, coup d’œil dans le rétro… Sont jolis mes coudes… Gazzzzz, rataploc, rataploc… Eh ! Papy t’es à 50 en cinquième… Allez deux d’un coup, Gazzzzzz… Waouh… Ca arrache les bras… Même pas vu les gens dans l’monospace…

Béquille, p’tit coup de gaz pour le fun, neiman. Une p’tite caresse à ma grosse.. Ad’taleur… La greffe a pris. Et puis j’l’aime bien ma mémère, 17 ans certes, mais une pêche de jeunette… Ya pas , le virus est de nouveau installé… »

Pour info, la « grosse » d’Yves est une Yamaha 1200 FJ.

Yves précise que son texte se veut avant tout humoristique et comporte beaucoup de second degré.
Pour ma part, je rappelle que je ne connais pas Yves personnellement et que les enseignements que je tire de son texte ne se fonde que sur la lettre de son récit, pas sur sa personne.

* * *

Qu’Yves ait romancé la vérité ou non importe peu : ce que dit son récit illustre à la fois la passion et les pièges qui attendent les « born again riders« , ceux qui reprennent la moto après des années d’interruption.

On en a vu une illustration dans le film « Wild Hogs » (« Bande de sauvages » en français).

* * *

Ils ont entre 35 et 60 ans, sont (plus ou moins) libérés des contraintes familiales (les enfants sont grands, madame travaille ou vit sa vie, la maison est payée), ils ont (plus ou moins) réussi dans la vie ou sont en tout cas à l’abri du besoin.

Leur jeunesse motarde, finalement pas si lointaine, a laissé des traces ou alors, ils ont enfin les moyens de réaliser l’envie qu’ils ont toujours eu de faire de la moto.
Ces motards exigent souvent le « nec plus ultra », autant pour l’objet moto lui-même et son esthétique que pour les sensations qu’il procure : vitesse, liberté… avec plus ou moins de sécurité.

Ils ont aussi les moyens de leurs ambitions, non seulement financiers, mais aussi parce que leur assureur reprend souvent leur bonus acquis par des décennies de conduite automobile, ce qui leur évite la surprime appliquée aux conducteurs débutants et leur permet de prendre de « grosses » motos, trop puissantes pour débuter.
On en retrouve une partie au guidon de supersportives très nerveuses, une autre sur de gros customs confortables mais lourds, et les derniers avec de grosses routières ou GT valorisantes très lourdes.

Alors qu’ils n’ont plus roulé depuis des années et n’ont souvent pas cru bon de reprendre des cours de conduite, persuadés que la moto, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas.
Malheureusement, le résultat logique ne se fait pas attendre… On observe un accroissement de la proportion des plus de 30 ans dans les accidents de moto.

Depuis quelques années, on observe un fort pic de mortalité chez les motards entre 40 et 50 ans, voire 55 ans.

Je vous fais partager l’analyse du commandant de police Jean-Luc César, ancien patron de la CRS autoroutière des Bouches-du-Rhône : « À mon sens, il y a deux principaux profils à risques : des jeunes de quartiers qui mettent tout leur fric dans des grosses cylindrées, des gros scooters surpuissants notamment que l’on a même du mal à rattraper, et des gens d’âge plus mûr mais qui sont toujours pressés, pour le boulot souvent, et qui font n’importe quoi juste pour être à l’heure à leur rendez-vous. Ces derniers ont d’ailleurs souvent décidé d’arrêter la voiture dans ce but et parfois n’ont pas fait de moto depuis 20 ou 30 ans. Ils devraient être remis à niveau…« 

Le voisin d’une amie s’est tué à l’été 2006 : sa femme lui avait offert une moto pour ses 40 ans, il n’a pas repris de leçons, il est parti peu après rouler sous le cagnard. Des témoins ont dit l’avoir vu passer sans casque. Il est sorti de la route un peu plus loin et a été tué sur le coup, choc à la tête. Marié, deux enfants…

 * * *

Le récit d’Yves montre tous les problèmes que peuvent engendrer l’impatience : trop impatient pour reprendre des cours de conduite, pour s’acheter l’équipement motard de base avant de prendre le guidon…

A quoi servent les années, si ce n’est à acquérir la maturité et la sagesse qui devraient justement empêcher de reproduire les erreurs des jeunes débutants ?

Beaucoup de motards de 40 ou 50 ans que j’ai rencontrés supportent mal de recevoir des leçons (c’est du moins l’impression qu’ils ont) de la part de quelqu’un de plus jeune.
La plupart occupent des postes importants, exercent des responsabilités, ils ont bâti et réussi leur vie, leur carrière, leur famille.
Il est compréhensible que pour eux, cette réussite doive se prolonger dans leur pratique de la moto, même s’ils n’en ont jamais fait, ou peu, et/ou il y a fort longtemps.
L’assurance que donnent l’âge et la maturité fait parfois oublier l’humilité.

Rouler à moto peut être le pied intégral.
Mais comme vous le disent votre femme, votre mère, vos amis, « c’est dangereux ! »

Si vous (re-)commencez à rouler autour de la crise de la quarantaine ou cinquantaine, vous devriez vous interroger sur vos motivations et vous assurer que cette envie perdurera plus longtemps qu’un simple caprice et que vous savez réellement dans quoi vous vous engagez, car cela pourrait bien vous tuer.

Car oui, ceux qui roulent mal à moto finissent au minimum gravement blessés. A moto, l’insouciance se solde dans 99% des cas par la mort ou un état proche…
Cela vous fait peur ? Tant mieux. Les motards paranos restent en vie.
Lire l’article « La notion de risque à moto« .

Un tiers des accidents de moto (avec ou sans autre véhicule impliqué) concerne des motards de moins de deux ans d’expérience, et le risque est maximal dans les six premiers mois sur une nouvelle moto. C’est pendant cette (longue) période que l’on est le plus vulnérable.
Et encore, deux ans avec une activité motarde « normale ». Si vous roulez moins de 2.000 km par an en deux-roues, vous n’apprenez rien, même au bout de dix ans.
Et si vous êtes resté plusieurs années sans rouler à moto, reprenez des leçons ou suivez un stage, car vous avez retrouvé le niveau d’un débutant.
Lire l’article « Perfectionner sa conduite moto« .

Dire « j’ai 30 ans de permis moto » ne rime à rien après 20 ans d’interruption ou de peu de pratique.
Le nombre d’années de permis n’est pas un critère d’expérience en soi. On n’apprend rien quand on ne roule pas.
C’est la pratique, le nombre de kilomètres parcourus et la variété de ceux-ci qui comptent le plus.

La moto, ce n’est pas comme le vélo, ça s’oublie.
Le monde change, la route n’est plus comme il y a 30 ans. Vous le voyez tous les jours au volant de votre voiture. Pourquoi l’oublier au guidon de votre moto ?

Lire l’article de Marie « Spirit of TT » :
« Remonter en selle ? Osez ! »

 * * *

Pour vous remettre en selle après des années ou des décennies sans pratique moto, vous avez trois approches possibles.

Primo, vous entraîner par vous-même.
Lisez les différents articles de la rubrique Mieux conduire.
Et tout particulièrement l’article Remonter en selle après avoir arrêté.

Secundo, prendre des cours dans une école de conduite moto.
Problème, dans la quasi-totalité des écoles, on vous proposera juste de vous intégrer à un groupe d’élèves en formation initiale, pour enchaîner des parcours d’examen plateau sur une moto d’école. Aucun intérêt quand on possède déjà le permis…

En revanche, vous pourrez avoir l’utilité d’une à deux heures de cours de type initiation, juste pour vous réapproprier les commandes, le maniement de base de la machine.
Vous pourrez également demander à suivre deux à trois heures de cours en circulation, ce sera toujours utile.

Tertio, vous pouvez choisir de suivre une formation adaptée à vos besoins, avec votre moto, auprès d’un formateur spécialisé : Passion Moto Formation.

  162 comments for “Commencer la moto tard (ou reprendre après des années)

  1. ET
    17 mai 2013 at 16:04

    Quelle claque… LA claque…
    Car tout ce qui est écrit, en long, en large et en travers, je me retrouve dedans. Pfiou. Oui pour la quarantaine, peut-être oui pour la crise qui va avec (?), oui pour 25 ans de permis dont 20 sans rouler, oui pour l’impatience à reprendre sans leçons, et oui, le modèle choisi ne fait pas à proprement partie de la catégorie « débutants ». Mais c’est LA bécane que je rumine depuis plus de 10 ans, celle dont aucun essai ou compte-rendu ne m’échappe, la seule et unique.
    Et pourtant… Je vais quand même préciser deux choses un peu différentes dans mon cas, mais pas seulement – je suis pas tout seul à avoir repris la route en moto récemment.
    De un, j’aime à penser que je suis vachement plus raisonnable à 40 ans, comparé à mes 18. Je n’ai pas attendu de lire la triste histoire du gars qui laisse sa vie pour avoir « oublié » de porter son casque. Jamais aujourd’hui je ne ferais ça, pas même pour aller chercher un pain au coin de la rue – il y va de nos vies comme de l’exemple qu’on est en devoir de donner aux jeunes générations, et je ne veux pas imaginer l’explication fumeuse que je pondrais à mes 3 enfants s’ils me voyaient rouler les cheveux au vent (pour ceux qui restent). A 18 ans, c’était jean – baskets, voire pire, short – tee-shirt les jours de canicule. En repensant à ça aujourd’hui, je me dis toujours « tu as eu du bol, mon vieux ». Conclusion: avant d’enfoucher la belle (la moto, je précise), c’est bottes, casque, gants et tenue appropriée, avec la dorsale et tout et tout.
    Deuxième précision, je suis ouvert à tout conseil – ce n’est pas pour rien que je lis et relis ce site, qui est devenu ma bible dans les pauses boulot. Il ne faut pas se mentir à soi-même, la moto, ça s’oublie. Et pas un peu. J’ai dû me rendre à l’évidence, les belles trajectoires en courbe, les placements au poil, le bon rétrogradage et la bonne accélération, il faut quelques milliers de km avant de pouvoir dire que ça le fait. A ce jour, je reste dans ce que j’appellerais une franche zone de confort. Risque zéro. Et croyez-moi, même comme ça, j’arrive encore à me donner des sueurs froides. Il n’y a pas de honte à considérer qu’on peut toujours progresser (ça ne vaut pas que pour la moto, d’ailleurs)
    J’ai adopté le principe de rouler autant que possible, et sans considération sur la météo (ai-je oublié de vous dire, dans le plat pays qui est le mien, si on attend le soleil pour sortir sa bécane, mieux vaut rester caisseux). Je lis, j’échange avec d’autres motards, jeunes et moins jeunes, et de jour en jour, tout se « fluidifie ». Mais ce n’est pas demain que je me dirai que j’ai la maîtrise totale; en réalité, je préfère me dire que je n’atteindrai jamais ce niveau, et qu’il faut toujours garder une réserve de sécurité… Au cas où.
    Et il me reste à espérer que je ferai mentir les statistiques selon lesquelles « On observe un accroissement de la proportion des plus de 30 ans dans les accidents de moto. »

    Bonne route à tous
    ET

    • vpr
      20 mai 2013 at 23:50

      salut ET , moi j’ai 62 ans . 30 ans comme VRP entre 100 000 et 120 000 kms / ans et j’ai toujours eu envie de faire de la moto . et bien bon dieu il faut tout recommencer à zero 1er le code ( j’ai passé mon permis en 68 donc 45 ans ça n’a plus rien à voir ) pour mettre les chances de mon côté j’ai fait 93 tests code du premier coup ( tous les jours j’y allais car au début 20 fautes et sur X tests ) je pensais avoir fait le plus dur et bien pas du tout ; le fameux plateau : vitesse lente ,j’ai fini mes 30 heures et je trouve que je suis nul , sur les exercices je suis concentré comme un malade je transpire enormement ,quand j’arrive chez moi je me change entierement et surtout je suis lessivé , capoute mais je ne pense qu’à une chose remonté dessus , et aussi je fais comme un gamin tous les magasins de motos . mais plus j’ai envie d’avoir ce permis et plus je stresse et lors du permis blanc au circuit lent mon regard était bien ou je voulais aller mais la moto n’a pas passé une porte et les deux fois de suite , le mono hyper sympa me le répète : tu es trop tendu , un bout de bois . j’ essaie de me resonner mais que neni alors que quand il n’y a pas de pression ça va tout en restant concentré J’ai failli laisser tomber en me trouvant des tas de justificatifs ( l’age , que je n’y arriverai jamais , que c’est pas de mon age) et puis je me dis que je ne suis pas plus con qu’un autre et je vais continuer et c’est là que je me dis : celui qui est obligé de repasser son permis par suite d’une annulation et bien il n’est pas sorti de l’auberge et je suis preneur de tous vos conseils car il n’y a pas d’age pour apprendre et merci d’avance et j’en profite pour dire merci à auto école passion pour leur professionnalisme

  2. ded45
    21 mars 2013 at 07:08

    Bonjour à vous tous
    j’espère bien arriver a avoir ce permis j’ai bientôt 54 ans j’ai commencé l’année dernière, j’ai loupé le plateau en novembre et là je reprends 10 heures 1ère semaine d’avril et passe le plateau normalement la 2ème semaine, je n’ai pas encore testé les nouveaux parcours ! ce qui m’inquiète le plus c’est la poussette, je ne suis pas bien grande et surtout pas trop costaude !!
    enfin on verra. Pour les fiches je l’ai apprend par coeur ! je croise les doigts! je vous tiendrai au courant très bientot

    • 21 mars 2013 at 09:46

      a mon petit niveau , je te dirais: c’est surtout une question d’équilibre ! sentir le tien et celui de la moto pour ne donner que juste l’impulsion nécessaire….bon courage et M… pour le jour J

  3. Pascale
    3 mars 2013 at 09:35

    Moi, je suis contente pour vous, et pour moi. Je m’accroche depuis août dernier. J’ai 47 ans et ma longue expérience de 28 ans de moto s’était cantonnée à celle de …passagère. Je fais des bourdes mais j’apprends, et j’adore ça (apprendre aussi j’aime bien). J’apprends sur une ER6 N. J’espère passer mon permis au mois d’avril. Je vous souhaite à tous de bonnes balades.

  4. Pechou
    2 mars 2013 at 15:54

    Moi, je me suis mis à la moto à 66 ans. J’ai commencé par un scoot Vespa, une SR125 , et une fois le permis « moto » en poche en Janvier 2012, une FZS Fazer600 et j’en suis à me balader sur une 900 Diversion.
    En effet c’est le pied !
    J’ai fait 20000 km en 1 ans avec la Fazer.
    Ma compagne compte s’y mettre dès qu’elle sera en retraite (à 62 ans). Je lui garde la Fazer car elle est assez proche de celles de la moto-école (XJ6).
    Mais quésako le nouveau permis ?
    Elle a fait ses 7 h de conduite pour pouvoir enfourcher la 125SR.
    Que lui manque-t’il pour essayer la Fazer ou même la 900 Div ?
    Merci de me renseigner.
    Amicalement.

  5. Fred
    5 novembre 2012 at 20:44

    Bonjour à tous,
    Samedi, j’ai eu le plaisir de faire 4 heures de leçons de plateau.
    Enfin!!! j’ai réussi à me faire plaisir dans le parcours lent ce que je ne pensais jamais arriver à faire !!!
    Et voilà les conseils du moniteur et ma lecture assidue des recommandations donnés par FlatFab avec toutes ces vidéos à l’appui m’ont beaucoup aidé.
    Merci pour tout
    Il y a encore beaucoup de chemin à faire !!!
    « Le contre-braquage », un véritable carnage !!!!
    On dirait que je joue au bowling!!!!
    Au début j’ai presque fait tout tomber !!! à la fin je faisais tomber toujours le troisième cône, j’ai beaucoup de mal à être régulié dans mes mouvements.
    C’est pourtant simple en voyant les autres faire !!!
    Mais bon je vais y arriver!!!
    Je vous ferai part de tout cela lors d’un prochain épisode !!!
    c’est là que je comprends mieux l’importance d’avancer étape par étape !!!
    A bientôt

  6. Fred
    30 octobre 2012 at 21:18

    Laurence,
    Merci, je vous tiendrai au courant de mes joies et mes déboires.J’ai compris qu’il me fallait être patient et persévérant. je vais m’accrocher dans le but d’obtenir le permis A et de gouter au bonheur d’avoir une moto.
    A bientôt.

  7. Laurence
    30 octobre 2012 at 07:46

    Fred,
    Je tiens à t’encourager dans ta poursuite de l’apprentissage qui n’est pas du tout linéaire mais plutôt en dent de scie. Les sensations sont multiples mais le plaisir doit dominer, ne cherche pas à aller trop vite prend ton temps. La moto est un cheval fougueux qu’il faut réussir à maitriser, quelque fois dans la douleur (je suis tombée tellement de fois)(j’ai eu peur, j’ai stressé) mais au final quand la machine et l’homme sont en phase, c’est le plaisir. Si ton souhait est d’obtenir le permis A, ne stress pas, écoute ton moniteur, regarde le site de FlatFab, tu y trouveras des consiels judicieux. Tiens nous au courant de ta progression.
    Pour le choix de la moto, je ne suis compétente.

  8. Fred
    30 octobre 2012 at 06:14

    Bonjour à tous les motards, je remercie FlatFab et Laurence pour leurs réponses franches et encourageantes. Je vais m’accrocher et y arriver. Mes prochaines leçons sont Samedi et je suis impatient d’être sur la moto !!! Je me prépare mentalement et physiquement. J’ai peur de nouveau d’être stressé sur la moto. Je ne comprends pas pourquoi je bloque dans la tête !!! trop de conscience du risque peut-être !!! mais bon je vais arriver à me détendre.
    Sinon pour l’achat de la moto je vais consulter plus en détail l’article « Quelle moto pour débuter ? ».
    je vous souhaite à tous une bonne journée et à bientôt

  9. Fred
    28 octobre 2012 at 16:59

    Bonjour à tous les motards et merci pour ce site que j’ai découvert par hasard en cherchant des renseignements sur internet.
    Je n’ai pas encore le permis, je suis en train de passer le plateau et me suis rendu compte à 41 ans que c’est pas facile la moto !!!!
    Mais je m’accroche et veut réussir!!!!! merci aussi pour les nombreux commentaires qui m’encouragent et me font comprendre qu’avec de la volonté nous pouvons tous y arriver !!!
    Je n’ai jusqu’alors jamais conduit de deux roues (à part étant jeune des mobilettes, mais je désire depuis plus de 20 ans maintenant être motard.Ma tendre épouse qui m’aime énormément avait peur.J’ai toujours eu des voitures puissantes, j’aimais la vitesse et puis surtout: j’ai changé !!!! Depuis peu elle aussi a changé de point de vue et je suis heureux de pouvoir enfin réaliser l’un de mes rêves: apprendre à conduire une moto et gouter je l’éspère au plaisir d’en avoir une !!!
    Tes conseils sont vraiment judicieux,car au bout de quelques heures de leçons (8 heures) je commençais à me décourager, car pas facile de se placer sur la moto, de rouler à allure lente de faire un 1/2 tour, faire le parcours à allure lente sans encore vraiment avoir acquis l’équilibre sur la moto,je crois que tout va un peu trop vite pour moi.Mes premières heures ont été difficiles !!! peut-être que je me trompe !!!
    Mais je m’accroche et veut réussir!!!!!
    De plus si j’ai bien compris tes conseils il serait pour ma part peu judicieux de commencer avec un 1250 bandit S.
    Que me conseillerais-tu dans la marque Suzuki?
    Quelles sont les motos qui sont les plus fiables (je désire la garder le plus longtemps possible et prendre plaisir à la conduire)
    Tout cela dans le but de preparer mon budget moto biensur !!!
    Je fais 1m80 95kgs et plutôt calme en conduite moto(ce que m’a dit mon moniteur lors du premier essai). j’aime ce qui a du couple et je suis vraiment devenu trés sage pour ce qui est de la vitesse.
    Je tiens de nouveau à te remercier Fab pour toutes ses informations que je vais de nouveau consulter pour m’améliorer et me préparer pour mes prochaines leçons

    • FlatFab
      28 octobre 2012 at 19:20

      A partir de 30 ans (à peu près), c’est beaucoup plus dur d’apprendre de nouvelles choses, et surtout la conduite moto qui mobilise énormément de connaissances, de compétences, de savoirs-faire psychomoteurs, sensoriels et proprioceptifs. En général, on considère qu’il faut approximativement une heure par année d’âge (à 10% près). Tu peux compter sur une quarantaine d’heures sans honte.

      Pour ta première moto, lis l’article « Quelle moto pour débuter ?« .
      Si tu veux absolument une Suzuki, avec ton gabarit, tu as le choix entre GSF 650 S (Bandit), DL 650 (V-Strom) et GSX-F 650. Eventuellement SFV 650 Gladius.

      Les marques les plus réputées en matière de fiabilité sont Honda et BMW.

      • Laurence
        28 octobre 2012 at 20:38

        Bonsoir FlatFab,
        Je viens de lire ta réponse à Fred, je ne voulais pas donner mon avis sur le sujet mais je suis tellement étonnée par ta réponse et surtout ton affirmation sur l’apprentissage après 30 ans que je réagis a ton mail. Non après 30 ans il n’y a plus de difficulté pour apprendre à conduire une moto, il y a juste une conscience du risque plus présente, certes les difficultés peuvent être importantes mais je pense que l’age n’a rien a y voir. Je me méfie des généralités et des pourcentages, si j’avais écouté mon 1er moniteur qui m’a mise dans la case (pourcentage et géneralité), en me voyant pour la première fois, j’aurais eu besoin d’au moins 80 heures sans aucune assurance d’obtenir le permis A.
        Résultat j’ai obtenu mon permis en 36 heures après avoir loupé le plateau 1 fois, ton site m’a d’ailleurs beaucoup aidée dans cette aventure. Il ne faut sous estimer les capacités de l’être humain qui déploie des trésors d’énergie pour s’adapter à de nouvelles expériences surtour quand l’objectif est important.
        Laurence 50 ans, sans complexe et complétement en phase avec sa CB 500S.

        • FlatFab
          28 octobre 2012 at 21:10

          Je comprends ta réaction, Laurence.
          Je pense que tu admettras avec moi que l’apprentissage est tout de même plus difficile, plus long, à mesure que l’on vieillit. Le cerveau ne rajeunit pas, les neurones détruits ne sont plus remplacés à partir de 20 ans, les synapses mettent plus de temps à se créer. C’est plus difficile d’apprendre à conduire à moto quand on a 40 ou 50 ans que quand on a 20 ans.
          Mais « plus difficile » ne veut pas dire « impossible ».
          Tu as retenu l’idée générale de mon message, tu as été choquée par un pourcentage donné, mais sans prêter attention aux précautions oratoires que j’y ai mises : « En général, on considère qu’il faut approximativement une heure par année d’âge (à 10% près). Tu peux compter sur une quarantaine d’heures sans honte. »
          Loin de moi l’idée que Fred va forcément mettre 41 heures précises à obtenir son plateau… C’était juste pour le rassurer sur son impression d’avoir du mal au début.

          Après, nous sommes dans de l’humain, le formateur moto travaille avec des individualités. Certains et certaines apprennent plus vite que d’autres ; certains sont plus à l’aise avec la théorie, d’autres avec la pratique ; certains se débrouillent mieux sur le lent, d’autres sur le rapide…
          Tu as réussi ton permis en 36 heures (ce qui est la moyenne de formation au plan national) à 50 ans, bravo ! C’est un exemple qui te touche de près, mais je peux te trouver dix personnes avec le même « profil » qui ont mis bien plus et aussi quelques-unes qui ont mis moins…

          Je donne souvent des tendances, des grandes lignes. Cela ne veut pas dire que je pratique l’amalgame et la généralisation à tout prix.

  10. PapyDel
    19 octobre 2012 at 16:52

    Bonjour fab et bonjour à tous.
    Je parcours ce site depuis quelques temps mais je devrai plutôt dire… je le dévore!
    J’ai un profil un peu particulier: 61 ans (bientôt 62), jamais fait de moto de ma vie mais pris d’une soudaine passion pour cet engin. En fait, j’ai des potes motards ou scooteristes et les entendre raconter leurs ballades avec madame me faisait envie.
    Titulaire du seul permis B, j’ai cherché ce que je pourrai trouver pour les accompagner, soit, à priori, un scoot 125. C’est là que j’ai découvert la possibilité de piloter les scoots 3 roues type MP3 de Piaggio.
    J’ai fait ma formation de 7h et acheté en juillet dernier un MP3 500.
    Depuis, et de plus en plus, je suis atteint par la passion du deux (trois) roues et je voudrai aller plus loin (moto ou scoot GT deux roues). Le MP3, c’est bien mais vite frustrant par rapport aux motos ou autres TMAX…
    Mais bien sûr je me pose la question de savoir si, à mon age, c’est bien raisonnable. j’ai lu le récit de Robert qui a commencé à 66 ans; ça m’encourage
    Alors Fab, que me conseilles tu ? (même si prendre position est difficile je suppose) ou vous autres lecteurs de ce site avez peut être étés confrontés au même dilemne…
    Par ailleurs, si je me décises dois-je plutôt attendre janvier maintenant, compte tenu de la réforme du permis A?

    Merci pour votre attention et à bientôt sans doute pour la suite s’il y a…

    • FlatFab
      19 octobre 2012 at 17:01

      Si tu décides de passer le permis A, je te conseille sincèrement de le faire après la réforme de janvier 2013, ce qui ne t’empêche pas du tout de commencer dès maintenant à chercher une bonne école moto, commencer à réviser ton code de la route que tu devras repasser, découvrir et apprendre les fiches du livret moto, etc.

      Quant au choix de la machine, tout dépend de tes attentes, de ton usage, de ton budget : peux-tu préciser tout cela ?

      Roules-tu seul ou presque tout le temps en duo ?
      Usage strictement balade, souvent en groupe ? Des voyages, des longs trajets ? Besoin de bagages ou pas ?
      Quelle taille fais-tu ? Es-tu sportif, en bonne forme ?
      Préfères-tu les machines modernes, pleines d’électronique, d’assistances et d’aides à la conduite ? Ou les vieux tromblons authentiques, simples, accessibles ?

      • PapyDel
        19 octobre 2012 at 17:57

        Quelle réactivité… Merci.

        Si donc, je me décides pour le permis A malgré mon grand âge…(je suis encore en forme relative avec mon 1m80 et 95 Kgs)je souhaiterai une moto plutôt de conception récente, confortable et qui réponde bien pour un usage de ballade à deux la plupart du temps sur parfois plusieurs jours (donc bagages nécessairesà).
        Ces ballades se feront la plupart du temps en groupe.
        Je commence bien sûr à me renseigner (par ce site notamment), et mes visites en concessions me font actuellement pencher pour la Suzuki 650 vstrom ou Kawa versys 650. La hond CBF 1000 me plais bien aussi, mais est-ce bien approprié pour un ‘jeune’ permis?
        Quand à mon budget, la revente de mon MP3 à 2500Kms plus un petit surplus devrait me permettre d’envisager autour de 10 à 12000 euros.

        Merci pour le conseil du permis en janveir 2013. mais peux tu rapidement me donner les raisons principales de ce conseil?

        Sincèrement.

        • Momo
          20 octobre 2012 at 00:21

          Je suis également un nouveau motard agé, puisque j’ai passé le permis à 62 ans, il y a quelques mois. Le moniteur me disait: envisager autant d’heures de formation que d’années en âge. Je me suis effectivement approché de ce décompte puisque j’ai eu besoin de 55 heures (permis réussi du premier coup), et en en ayant rajouté pour assurer la réussite. Peut-être cela sera plus rapide pour toi. Mais, de toutes façons, il faut prendre son temps, et s’armer de patience, ne pas se décourager, aussi. J’ai eu le plus de mal sur le lent. J’espère que cette relation t’aidera.

          • PapyDel
            20 octobre 2012 at 02:49

            Bravo pour cette réussite.
            J’essaierai de faire aussi bien. Es tu content aujourd’hui de ces efforts et quelle moto conduis tu?

            • Laurence
              20 octobre 2012 at 08:46

              Bonjour Momo,
              Je t’apporte moi aussi mon témoignage, je suis une acidue de ce site ou j’y ai puisé des tas d’informations pour réussir mon permis A obtenu hier avec une certaine fierté (36 heures)sans aucune expérience d’un deux roues. Mon age n’est pas trés éloigné du tien et en plus je suis une femme! Quant au choix de la moto, la mienne dormait dans le garage une 500CBS que j’ai pu enfourché hier avec délectation, c’est la moto des débutants et je crois qu’il faut d’abord se faire plaisir et s’amuser sur ce genre de petit engin avec d’envisager la 1000 CBF. Avoir le permis en poche est le début du véritable apprentissage, alors attention a l’excès de virilité ou de confiance. Un débutant reste un débutant ! Mais je te souhaite plein de réussite et surtout beaucoup de plaisir ……

              • PapyDel
                20 octobre 2012 at 10:18

                tu t’adresses visiblement à Momo, mais bon merci pour tes encouragements que je prends aussi pour moi, félicitations pour ton permis et bon vent sur nos si belles routes françaises!!

            • Momo
              20 octobre 2012 at 11:09

              Oui, bien sûr, très heureux de cet aboutissement. J’ai choisi une XJ6 « F », comme relaté sur l’article « moto pour débuter ». La difficulté que j’ai éprouvé, que j’éprouve encore, c’est le poids de la machine. Avec ses accessoires, j’arrive à 230 Kg, et c’est lourd. Je suis plutôt un petit gabarit (170 cm, 70 Kg), et, bien que sportif, j’ai du mal dès qu’il faut manipuler la machine, pour faire demi-tour chez moi ou simplement passer mon portail, quand le sol est inégal, je me sens en danger (et suis tombé 5 ou 6 fois quasiment à l’arrêt). Tu ne devrais pas avoir le même problème, vu ta stature, donc cet inconvénient m’est davantage pêrsonnel. Mais c’est cette différence avec « avant », que je remarque le plus. Même les scooters, réputés plus lourds, ne me paraissent pas proposer la même difficulté, car leur centre de gravité est plus bas. Sinon, quel plaisir de rouler! Et cette accélération toujours disponible, c’est très agréable. Je fais beaucoup de balades dans la campagne, et des destinations plus lointaines pour le tourisme.

              • PapyDel
                20 octobre 2012 at 11:42

                Super, ton témoignage m’est très précieux car encourageant. Je suis impatient d’en être à ce fameux moment où, comme toi et Laurence, on goûte enfin à ce subtil plaisir de liberté et de domination de l’engin, en même temps que l’on rentre dans une communauté, celle des motards, visiblement accueillante à souhait. Bonne route à toi et encore merci.

                • Momo
                  20 octobre 2012 at 23:42

                  Bonne chance à toi, et tiens-nous au courant de ta formation.

        • PapyDel
          21 octobre 2012 at 13:04

          Salut Damien,

          Si tu as 5 mn à l’occasion pour me donner ton avis sur mes futurs choix de motos, notamment la cbf 1000, merci d’avance.

          • Philippe Roche
            6 novembre 2012 at 20:34

            Salut PapyDel,
            Je ne suis pas Fabien, mais si tu as envie d’acheter une CBF 1000 F, n’hésite pas, c’est une super moto : agréable, facile à conduire, généreuse. Il y a une vidéo sur le site de « Moto Journal ».
            La seule raison pour laquelle je l’ai revendue est que ma femme, qui a de très grandes jambes, la trouvait inconfortable. Autrement, c’est la moto parfaite, sauf qu’elle a une chaîne…
            Philippe.

            • papydel
              8 novembre 2012 at 11:57

              Merci Philippe pour tes observations.
              Comme l’aptitude au duo sera un élément prépondérant de mon futur choix,dois-je comprendre que la CBF1000 n’est pas bien lotie dans ce domaine ou est-ce simplement la taille de ton épouse qui la rendait inadaptée dans ce contexte particulier?
              Combien mesure ton épouse?

        • FlatFab
          21 octobre 2012 at 21:15

          Les nouvelles épreuves du plateau, même si elles ne sont pas forcément plus faciles sur le fond (techniquement), sont plus simples dans la forme. Il y a beaucoup moins de choses à apprendre, en théorie comme en pratique, et surtout il y a bien moins de risque de confusion entre les parcours. A un âge où il est difficile d’apprendre de nouvelles choses, c’est un avantage.

          Je te conseille tout de même de perdre un peu de poids car l’embonpoint est un handicap certain, notamment sur les parcours à allure lente.

          La Honda CBF 1000 F correspond bien à tes attentes.
          Toutefois, c’est une moto assez puissante (mais pas piégeuse car le moteur est très linéaire et ne surprend jamais) et surtout lourde (un bon 250 kg), même si elle est fine et assez basse.

          En toute première moto, je conseille effectivement plutôt un V-Strom ou un Versys. Après un à deux ans d’expérience, tu pourras passer sur une CBF 1000 ou, si ces trails de moyenne cylindrée t’ont donné goût au genre, sur un gros trail routier que ton gabarit physique autorise.

          Tu peux aussi envisager un Honda 800 CrossRunner, plus proche dans l’esprit du CBF que d’un trail, mais un peu plus léger qu’une grosse routière.

          • PapyDel
            22 octobre 2012 at 08:01

            merci beaucoup et encore bravo pour tout ce que tu fais

            • Philippe Roche
              8 novembre 2012 at 12:35

              Salut Fabien, salut PapyDel.
              Un peu de contrition ne me fera pas de mal : je n’avais pas lu que PapyDel était un pur débutant, même si à notre époque, et là c’est le médecin qui parle, un sexagénaire est un sujet jeune, mais PapyDel ne reprend pas la moto après une période d’interruption, il débute à l’âge de 61 ans. Et ça change tout.
              Je n’avais pas non plus lu intégralement les conseils de Fabien à PapyDel concernant le choix d’une première moto. Je ne renie absolument pas mon commentaire, mais celui de Fabien est certainement beaucoup plus approprié à la situation de PapyDel, compte tenu du fait qu’on met beaucoup plus de temps à faire l’apprentissage d’une nouvelle activité quand on a 60 ans que quand on en a 20, 30, ou même 40.
              J’espère que ce mea culpa suffira à me faire pardonner.
              Ne prends pas mal ce que je viens de dire, Laurence : je ne remets pas en cause ta capacité à te mettre à la moto à 50 ans, mais c’est forcément plus difficile quand on n’est plus vraiment jeune. Je vais moi-même avoir 60 ans dans quelques jours, et ça ne m’a pas empêché de me re-remettre (j’ai oublié un re- ?) à la moto à l’âge canonique de 58 ans. Mais plus on vieillit, plus c’est difficile… Tu as eu le permis, alors vas-y à donf, tu as au moins vingt ans devant toi si ta santé reste bonne !
              Philippe.

  11. Nathy
    10 juillet 2012 at 20:12

    Coucou, me revoilà après mes deux premières heures de 125 !
    Je reviens pour vous faire partager mon ressenti 125 CBR : TROP GENIAL ! SUPER ! EPATANT ! NICKEL ! ……..et j’ai plus de mot pour décrire ça !
    Tout c’est bien passé… Le moniteur est super sympa et met à l’aise tout de suite. Il est motard lui-même depuis de nombreuses années…

    Déroulement : trajet en passagère sur la ER6, derrière lui, pour aller jusqu’aux sites « plateau » (à 15 minutes)avec les 2 autres élèves (une sur la 125 CBR et l’autre sur l’autre ER6)
    Ensuite, récupère la 125 CBR (l’autre « élève » passe sur la ER6)
    Là, demande de positionnement sur la moto : nickel (Merci Fabien !) pieds impec, bien placés, dos aussi ainsi que cuisses ! (je vais me les muscler lol !)
    D’ailleurs, j’ai remarqué beaucoup de similitude avec l’équitation (j’ai beaucoup pratiqué il y a quelques années) ! on monte à gauche, position des pieds identique dans les étriers, serrer les cuisses, doucement sur les rennes et posture assise !
    Leçon n° 1 : où c’est le frein ? et lequel (avant, arrière), l’embrayage ?, le passage des vitesses ? (cool, j’ai bien retenu tout ainsi que le langage-sélecteur)….Démarrage comment ?…Point mort ? oui = voyant vert et entre première et deuxième ! lol ! tout bon !
    Leçon n° 2 : les vitesses elles sont où et comment on les passes ? : première en bas, point mort au-dessus, deuxième au-dessus et ainsi de suite : tout bon !
    Leçon n° 3 : on y va ! là, petit cours : embrayage, accélération en douceur jusqu’à 3,5/4000 tours, passage 1ère, patinage en relâchant un peu l’embrayage jusqu’à ce que la bécane commence à rouler, relâche en douceur embrayage, roulage, freinage, pied au sol (le gauche !) point mort…demi-tour au point mort (ça va, je suis assez grande, j’ai les pieds au sol !)…et recommencer…
    2 fois avec lui en passagère (sauf le demi-tour) pour bien « sentir » la moto et voir le jeu des mains…
    Ensuite : moi toute seule, lui à côté en train de courir ! Deux essais seule : ok, bien, maintenant tu t’entraîne…
    Plusieurs fois toute seule (j’ai pas compté mais un paquet !) : petit souci au départ pour maintenir l’accélération au même niveau mais après, cool ! Mouvement du poignet rectifié !
    Il revient : je lui montre : très bien ! on enchaîne !
    Leçon n° 4 : démarrage, accélération, passage en deuxième, roulage puis rétrograde en 1ère (pour bien sentir frein moteur, juste pour montrer, pas pour faire après) et arrêt…
    2 fois en passagère, puis seule : première partie ok, comme leçon 3…passage de la 2ème : nickel !…décélération, embrayage, passage 1ere ok mais… un peu tard car ensuite freinage trop près du changement de vitesse ! A revoir la prochaine fois !
    Verdict : très bien ! on repart là-dessus jeudi après reprise rapide leçons 3 et 4 ! Le moniteur dit que j’ai bien le coup de la position, très important, le passage des vitesses, nickel -à travailler pour rétrogradage-, regard, bien aussi !
    Retour en passagère super détendue, plus à l’aise qu’à l’aller ou il y avait le stress…
    Bref, tout schuss ! Vraiment hâte d’être à jeudi pour la suite !
    Je suis super contente…j’avais un peu d’appréhension mais après, une fois que j’ai été sur la moto, à tenir le guidon, nickel, envolé le stress !
    J’étais détendue et super à l’aise !

    Avoir épluché en long et en large ton site Fabien m’a beaucoup aidé sur plein de trucs ! Le moniteur était d’ailleurs surpris et m’a félicité de m’être si bien renseignée avant !
    Un très grand merci donc !
    A bientôt
    Nathy

    • FlatFab
      10 juillet 2012 at 23:09

      Merci d’avoir pris le temps de nous détailler tout cela.
      Content de t’avoir été utile.
      Une nouvelle vie qui commence…

      • Nathy
        12 juillet 2012 at 20:49

        Bonsoir !
        Aujourd’hui, autre piste : immense parking ou il y a les tracés pour les plateaux…J’ai eu 3 heures de cours… Et 3 frayeurs !
        Leçon d’aujourd’hui : apprendre à accélérer pour passer en 3ème et à rétrograder et s’arrêter en 1ère… Au début, pas assez de vitesse, ensuite rétrogradage trop tard, je m’arrêtais tout juste en ayant fini de passer en 1ère !…Presque réussi à la fin de la séance…Mais bon, ça va venir ! Je m’y remet demain…
        Par contre, j’ai faillit tomber ! bah oui, à cause du regard ! C’est vraiment flagrant : j’ai regardé le trottoir durant le demi-tour = droit dedans ou presque ! arffff ! stop ! je me suis traitée de gourde ! si si ! J’ai pu retenir la moto qui tombait sans problème mais après, je faisais bien gaffe à mon regard !
        Alors que je roulais pour faire mon demi-tour à gauche, un c…. de caisseux m’a suivi et s’est mit à tourner devant moi!Réflexe ? sans doute : j’ai bien stoppé sans me coucher !
        Alors que je roulais en 3ème, concentrée pour redescendre en 2ème, hop, une tourterelle me coupe la route au ras du nez et fait un virage à 180° ! Là, c’est du réflexe total : un beau « S » sans y penser ! Le moniteur, quand je me suis arrêtée à dit « bien l’évitement »…Euh…je ne suis pas sensée apprendre ça au permis A ? « Tu as eu le bon réflexe » qu’il me répond…lol !
        Rentrés à l’auto-école, le moniteur à dit « tu as vraiment tout eut aujourd’hui, toujours ok pour demain? » Plus que jamais !
        Débutante et plus une jeunette, j’ai appris beaucoup de chose aujourd’hui et qui n’étaient même pas au programme ! Le moniteur, c’est indispensable autant pour apprendre que pour être rassurée !
        Je me suis lancée et je ne le regrette pas !
        A bientôt !

  12. Nathy
    5 juillet 2012 at 22:17

    Oui, merci Fab. J’ai parcouru ton site depuis 2 jours pleins ! Tes articles, les témoignages, les conseils, c’est vraiment bien… Toutes les infos sur le permis, c’est vraiment bien. Le truc un peu embêtant pour moi, c’est que j’ai du mal à trouver une veste ou un blouson à ma taille ! Il faut dire qu’avec mon 1m70 et ma carrure (j’ai fait beaucoup de natation dans le passé) c’est pas évident ! Mais je ne désespère pas ! Je devrais surement prendre « rayon homme » car en femme, ça s’arrête à XXL et je ferme pas ! lol… Bravo encore pour ton site.
    Nathy

    • FlatFab
      5 juillet 2012 at 22:25

      Essaie chez les équipementiers allemands (Held), suisse (IXS) ou néerlandais (Revit). Ils sont plus habitués aux femmes à forte carrure.
      Chez Bering, il existe deux modèles féminins en tailles Wide, le Lady Rozane et le Lady Kandy. A voir si ça te convient.

    • Chrystell
      23 août 2012 at 15:31

      Salut !!!
      Je n’ai pas le précieux sésame, mais je suis par contre équipée pour être passager.
      Il y a en Allemagne, une chaîne « moto Louis » qui propose des produits pour les femmes sur une large gamme à prix abordables.

      Ils vendent aussi par correspondance… peut être plus difficile car les tailles sont très différentes d’une marque à l’autre.

      J’envie le sésame, je vais m’y coller.

      Chrystell

      • FlatFab
        24 août 2012 at 11:49

        Il s’agit de Louis (http://www.louis.de/) qui possède à la fois des grandes surfaces d’équipement moto et une boutique en ligne, en allemand et en anglais.

  13. Nathy
    5 juillet 2012 at 20:50

    Bonjour…Je me lance…Mon frère m’a envoyé le lien de ce site… Génial et très complet…30 ans de permis B, un rêve de gamine qui regardait le fils des voisins enfourcher sa bécane, les quelques ballades en passagère… Mais la vie à fait que je n’ai jamais passé le cap. Presque 10 ans après, Re. Sorties en passagère, toujours le même « creux » au ventre..Mais je ne me suis pas lancée. Le travail, les enfants…Bref, à aujourd’hui 49 ans, je me lance ! Mon frère (motard), ma mère, mes amis me disent tous « lances-toi ». Alors c’est parti ! Je commence la semaine prochaine par une « mise en jambes » en 125. Les fameuses 7h. Le code ? bah oui, 30 ans après, obligée. Réapprendre et mémoriser : pas de souci ça va juste être plus long qu’à 18 ans quoique, je fais peu de fautes sur les auto-tests (7 maxi) Inscription en aout pour le A ! Bah oui, faut penser à « prévisionner » le budget ! Merci beaucoup pour ce site ! J’y ai trouvé plein de choses très instructives et aussi, rassurantes ! Je compte m’équiper très vite (pour le moment prêt par l’auto-moto-école) et correctement ! La sécurité c’est primordial ! « Maman motarde cool ! » me dit mon ainé…Maintenant, faut que je m’y mette à fond ! Je vais profiter de mes vacances pour potasser le code au soleil ! Voilà. Je croise les doigts ! Une petite pensée de votre part pour m’encourager se sera génial. A bientôt.

    • FlatFab
      5 juillet 2012 at 21:24

      Bienvenue et sincères encouragements, Nathy !
      N’hésite pas à lire les articles pour préparer le permis et les commentaires de tes prédécesseurs, tu verras que tu es loin d’être la première…
      http://moto-securite.fr/category/debuter/

  14. Pascale
    28 juin 2012 at 11:21

    Bonjour,
    A 49 ans, j’envisage de reprendre la moto (après 15 ans d’interruption pour obligations familiales !). J’ai eu le permis en 82, ai piloté jusqu’en 1997, de la 125 cm3 à la 1200 goldwing. Malgré beaucoup de kilométrages au compteur, j’appréhende de me remettre au guidon. La passion toujours et tellement présente, je pousse les portes de motos-écoles pour une remise à niveau ; c’est plus sage !! J’ai hâte d’enfourcher de nouveau ma propre bécane.
    Merci pour ce site très intéressant et encourageant.

  15. BERNARD Patrick
    8 avril 2012 at 08:53

    J’ai du zapper quelque chose sur mon 1er message.
    Voilà, une petite présentation de moi même. J’ai 57 ans, éducateur spécialisé en activité, je pense avoir toujours été sous l’emprise du virus moto. Mes relations avec les motards, mon souhait de rentrer en gendarmerie refoulé à cause du port de lunettes, mon attirance vers les machines etc..
    Il y a deux ans, je me suis acheté un scoot en 125.Je l’ai revendu assez rapidement au profit d’un 3 roues piaggio de 400 cc et, actuellement, un 500cc. J’ai volontairement suivi la formation de 7 heures très enrichissante et que je conseille vivement au passage.
    Mais voilà, le virus me gagne chaque jour davantage et, le 17 avril prochain, je me présenterai à l’examen du code du permis A.
    Bien sur, je m’intéresse déjà à mon prochain achat. Alors je regarde, je questionne, je découvre des sites internet très sympas comme celui-ci.
    Je suis un homme de 1M98 pour 109 kgs; Je ne me sens à l’aise, en poste de pilotage que sur des grosses cylindrées ( pan européan 1400, kawasaki 1400 ( celle-ci retient d’ailleurs un peu plus mon attention car elle est une des rares machines à être équipée d’une roue arrière anti patinage)
    Que pensez vous de ma manière de voire les choses et d’organiser mon avenir de motard ?
    Merci pour vos précieuses réponses et commentaires,
    A bientôt,
    Patrick

    * * *

    Réponse

    Vu ton profil (âge, profession, gabarit physique), il est raisonnable d’envisager une grosse cylindrée (plus de 750 cm3) en première moto.
    De là à évoquer des 1400 cm3, il y a quand même une petite marge !

    Précision : la Honda Pan European est une 1300 cm3, modèle ST 1300. Et du côté de Kawasaki, il existe deux 1400 cm3, la GTR (modèle de grand tourisme) et la ZZR (nettement plus sportive).
    Autre précision : de plus en plus de motos disposent d’un anti-patinage, qui s’appelle ASC chez BMW ou porte différents noms autour du terme « traction control » chez d’autres constructeurs.

    Au vu du gabarit physique, je me permets de conseiller soit un trail, soit une moto routière, voire de grand tourisme, avec une cylindrée entre 650 et 1.000 cm3. De préférence d’occasion, même récente. De façon générale, lire l’article « Quelle moto pour débuter ? »

    En trail, une Suzuki DL 650 V-Strom pourrait fort bien faire l’affaire, tout comme une BMW R1100GS ou R1150GS, voire une F800GS plus récente.
    En routière ou GT, lire « Choisir une GT comme première moto« 

  16. BERNARD Patrick
    8 avril 2012 at 08:39

    Bonjour et Bravo pour la constitution de votre site véritablement source d’inspiration.

  17. Laurent
    24 février 2012 at 14:23

    Bonjour !
    comme beaucoup je tombe ici par hasard, a chercher quelques infos éparses et surtout utiles pour le passage du permis.
    42 ans (je me sentais vieux à l’auto-école mais là je me sens jeune d’un seul coup c’est chouette !), je viens de repasser le code ce qui me semblait déjà presque insurmontable.
    Voila plus de vingt ans que j’attends ce moment de pouvoir passer ce fichu permis. 20 ans que ma femme m’en dissuade, pour l’argent, pour les risques, parce qu’elle a peur, parce que … bref … Il y a six ans, lassé du RER, refusant de passer 2h en voiture pour aller bosser j’ai acheté une 125 (varadero) … quel pied !
    6 ans après et 120 000 km plus loin (hé oui !) la Vara commence à sérieusement fatiguer et moi je m’en suis lassé. En route donc pour le permis A.
    Je me disais « T’as fait de la borne, bouffé du bitume, zigzagué dans Panam … T’es un loup chez les agneaux ! »
    1er cours dit « évaluation » et la je suis descendu fissa de mon piedestal !
    Foutu parcours lent ! Jamais je n’ai eu a zigzaguer ainsi ! Si je chope le crétin qui à inventé cette torture infâme je l’étripe !
    Mais j’y suis … J’attaque demain ma 2e heure de cours et j’ai une patate d’enfer (et une boule de bowling dans l’estomac) j’espère juste maintenant que ca va « bien » se passer ! Il faut que j’y arrive sinon tous mes potes, collègues, amis et famille motards vous se foutrent de moi ! J’ai la pression !

    Merci pour votre site en tous les cas.
    Pour tous les conseils qui y sont distillés et pour toute l’énergie positive qui s’en dégage !
    Je suis loin d’avoir tout lu alors je reviendrais pour apprendre encore, car finalement … On est souvent bien loin de tout savoir !

    Amicalement.
    Laurent.

    * * *

    Réponse

    Merci de ton témoignage.
    Rectification : à moto, on est TOUJOURS loin de tout savoir.
    Va dans le sommaire, lis tous les articles sur le permis moto, tu trouveras réponse à la plupart de tes questions.

  18. ramses022
    25 janvier 2012 at 13:17

    Bonjour à tous,
    j’ai réussi le plateau ce matin, je tiens à remercier mon moniteur Laurent du CESR de Rivesaltes qui a fait preuve de patience et de professionnalisme, ainsi que le concepteur de ce site dont les conseils m’ont été utiles pour évacuer ce stress ‘inutile’ qui nous bouffe tous. Reste l’épreuve ‘circu’ et j’aurai tous le loisir de partager ce plaisir avec vous tous sur la route. Amicalement Serge

  19. bernard villetorte
    17 janvier 2012 at 12:14

    moi c’est bernard!! 64 ans j ai passé hier a 8h du matin au pays basque mon permis moto.;apres avoir réussi le code (+de 5 ans obligé de repasser le code) zéro fautes.je me sentais fort… 30 heures de plateau..et ce matin apres un » A » à pied et verif un « A » au lent!! j ai mis 1 seconde de trop a allure normale… »Monsieur ca s’arrete là pour vous » me dis l’inpecteur.
    tempète « silencieuse » sous mon casque..aujourd hui je ne m’en remet toujours pas..suis anéanti ma deception est a la hauteur de mes esperances,immense..je sens que je réussirai jamais le « allure normale en moins de 22 secondes…je suis dépité envie d’abandonner et d’abandonner mes reves de ballades au gre du vent….dans la figure….j ai le moral a zéro la boule a l’estomac..honteux…enfin ca va pas du tout. voila.

    * * *

    Réponse

    Bah, faut pas se mettre dans des états pareils pour un bête examen moto !
    Cela arrive à plein de gens bien de rater l’examen plateau, surtout la première fois. Votre serviteur, notamment, qui a dû s’y prendre à quatre reprises pour le réussir. Comme quoi…
    Gardez espoir, la motivation est ce qu’il y a de plus important.

    • brisy
      18 janvier 2012 at 10:59

      ben faut bien relire les conseils de ce blog surtout concernant le demi-tour et le départ … c’est là qu’on gagne les précieux dixièmes…sinon ,courage! (a bientôt sur la route) moi ,je m’y suis repris à deux fois pour le code: j’étais aussi un peu découragé , mais ça passe; en martinique on dit: » tchin bé raid' »
      amicalement
      marco

  20. Philippe Roche
    2 janvier 2012 at 21:17

    Oups ! Je me suis trompé de prénom. Désolé, Fabien.

  21. jean michel
    2 janvier 2012 at 15:59

    Merci à Ph Roche : même cursus ,ou plutôt absence de..repris une 850 RT il y a pile 1 an , découverte du site en même temps , je ne reviens pas sur les qualités du blog , je crois sincèrement que je me serais vautré sans avoir potassé toutes les rubriques , pilotage ,equipement ,virages etc etc
    ;7500 km plus loin , en étant tres prudent, merci à Fabien , la moto c’est merveilleux .

  22. Philippe Roche
    2 janvier 2012 at 11:54

    Merci Fabrice pour cet article qui me concerne au premier chef, puisque j’ai repris la moto à 58 ans après une quinzaine d’années d’interruption. J’apprécie beaucoup la façon dont tu transmets ton expérience, ton bon sens, et aussi ta maîtrise du français écrit, comme j’ai pu te le dire par messagerie privée. Pourquoi je parle de ça ? C’est qu’on peut lire tes articles de façon fluide, sans avoir à s’arrêter à tout instant en se disant : « Mais c’est quoi, ce charabia ??? ».
    Et aussi : si je me permets de te tutoyer, c’est que nous sommes tous motards, mais surtout que d’autres le font sur ton blog, et que ça n’a pas l’air de te gêner puisque tu leur réponds sur le même ton.
    Ma dernière moto était une K100 RT, acquise en 1987, revendue je ne sais plus quand (entre 1995 et 1998). Après plusieurs années de prurit intense, j’ai finalement acheté une CBF 1000F en juin 2011. La différence avec avant, c’est que ma femme n’a plus envie de monter dessus : fini les week-ends et les vacances en moto, bonjour les balades de la journée, mais tout seul. C’est comme ça, mais je prends tout de même beaucoup de plaisir à rouler.
    Tu as raison de souligner que le nombre d’années de permis ne veut rien dire : j’ai 40 années de permis, mais je n’avais pas conduit (ou piloté (;-), voir ton blog) de moto depuis 15 ans, et je me suis rendu compte cette année que j’avais tout oublié, ou, pire, que je n’avais jamais rien su, puisque l’épreuve de conduite de mon permis A, obtenu en 1970, consistait à faire trois demi-tours avec une Honda CB 350.
    Conscient de mes faiblesses, j’ai acheté le « Manuel de conduite à l’usage du motocycliste débutant » de « Lévrier Noir », qui m’a appris ou remémoré beaucoup de choses. J’ai aussi beaucoup profité des conseils de ton blog, dont je ne cesse de m’inspirer, et qui m’ont déjà apporté énormément de sécurité, de bien-être et de plaisir en moto. L’étape suivante sera un stage à l’AFDM en 2012. Comme tu le dis à plusieurs reprises, c’est un investissement rentable, tant en terme de sécurité que d’économie.
    Merci pour la constance avec laquelle tu mets à jour ce blog. J’espère que tu vas continuer.

  23. ramses022
    29 novembre 2011 at 19:37

    mardi 29-11-2011 Code réussi ! 1ere leçon de conduite jeudi de 10h à midi…Je mettrai mes expressions dans quelques jours

  24. ramses022
    24 novembre 2011 at 19:51

    Bonsoir à tous, c’est en surfant à la recherche de conseil que je suis tombé sur votre site et quel bonheur ! Merci pour ces conseils qui j’en suis certain me seront utiles car j’avoue avoir de l’appréhension. Je me suis inscrit il y a quelques temps pour le fameux permis A qui me permettra de conduire autre chose que ma shadow 125 qui m’accompagne (depuis 4 ans et pres de 15 000 km) Ah oui je tiens à préciser que j’ai bientot 50 ans (il serait temps de m’y mettre) mais les aléas de la vie font que…
    J’ai le permis VL depuis 26 ans et je dois tout repasser !
    Enfin de la place :
    1er cours de code Samedi pendant 4 h le matin et 4 h l’apres midi. Les 10/15 fautes s’accumulaient. puis rebelotte lundi, mardi, mercredi et ce jeudi, le matin seulement car aux exam’ en blanc je ne fais plus que 1 faute ou 2…
    Je passe ce fameux code ou tout est changé pour moi, mardi…
    La suite, c’est à dire 1ere leçon de conduite si je l’ai…ou je vous raconterai ma progression (ou non) ! Merci vraiment à toi pour ces conseils car commencer à mon age ça fait peur mais j’en ai tellement envie !

  25. ALLARD
    23 octobre 2011 at 06:46

    Pour moi j’ai passé mon permis a 48 ans un 30 decembre 2009 j’ais parcourus prés de 20 000km et a chaque foie c’est que du bonheur.C est vrais de vivre dans les alpes avec tous les virrolos le plaisir et la progression vont beaucoup plus vite .

  26. Masheo
    9 octobre 2011 at 10:08

    Comme quoi tout n’est pas aussi simple !
    Comme je le mentionnais sur ce Forum, mon désire de passer le permis gros cube à 67 ans j’ai
    Joint mon désire à la réalité, j’ai parlé précédemment du code à repasser, c’est vrai que la première semaine je me faisais tout petit tant les 10 à 15 fautes étaient courantes.
    Bon ça s’est rapidement amélioré au bout d’une quinzaine de jours d’assiduité les 2 à 3 fautes étaient ma moyenne.
    J’ai commencé ( et fini ! ) les cours de plateau, vous allez comprendre !

    1er cours plateau rapide ça allait pas trop mal, les deux heures se sont assez bien déroulées.
    Deuxième cours toujours plateau rapide et enchaînement sur parcours lent là, beaucoup moins à l’aise ces deux motos que j’ai eus à piloter
    Yamaha xj 600 Diversion
    Kawasaki ER6-n
    Me changeait beaucoup de ma 125 Honda ?
    A un moment le moniteur pas content de mon parcours m’a vertement envoyé m’exercer au bout de la piste pour faire des huit ! Je me suis exécuté étant là pour ça, sauf qu’intérieurement je n’ai pas trop apprécié cette manière de me parler ! il aurait pu, c’est quand même le rôle d’un éducateur d’expliquer pourquoi je m’y prenais mal !

    Donc je faisais mes petits ronds ! Quand j’ai voulu mieux faire en réduisant le braquage !Résultat, déséquilibre je tombe lourdement moitié épaule moitié dos ;
    Je suis sonné, le moniteur arrive, la première phrase un peu agressive, c’est : on ne laisse pas une moto à terre aussi longtemps faut la relever aussitôt !!!
    Moi j’étais en train d’éliminer les étoiles d’un bon étourdissement ce dont devait se « moquer » le moniteur.

    On termine la séance, en rentrant à la moto école là il signe mon carnet me refait une réflexion comme quoi je n’écoute pas ( rien sur ma chute !!!) par contre en signant et voyant que c’était ma deuxième leçons concède : En circulation rien à redire mais plateau ?… Oui c’est vrai pour ta deuxième leçon ????
    C’était un samedi matin, le lundi à la première heure je vais en consultation radio etc.…
    Diagnostic : aggravation d’une ancienne blessure (luxation acromio claviculaire stade 3 / 4 )
    Je vais m’en entretenir avec la Moto école et le responsable accepte sans trop de difficulté de me rembourser mes cours de conduite et je récupère mon dossier.
    Pour la petite histoire pour faire les cours plateau leur assurance AMV ne prend pas charge les gens de plus de 65 ans.
    C’est peut-être pour cela que j’ai tout récupéré sans trop de mal ?
    Mai la conclusion et certain de vous l’ont évoqué le choix d’une bonne Moto école avec des moniteurs Pédagogues à l’écoute de l’élève et soucieux de transmettre leur savoir et leurs compétences en fonction de chaque individu, mais ça c’est une autre histoire !
    Comme je suis têtu par nature et que je me sens « capable » de passer ce permis mais avec l’aide de gens compétents, quand ma blessure me le permettra il est fort possible que je me remette en quête d’une bonne école moto.
    cordialement à vous tous

    – – –

    Réponse

    Tu es visiblement tombé sur un gros tocard de formateur sans pédagogie qui ne sait que faire faire des tours à répétition à ses élèves sans les corriger.
    Pour la suite et comme tu as le temps, je te conseille de lire et de suivre les conseils de l’article « Trouver une bonne moto-école« .

  27. Masheo
    14 septembre 2011 at 07:47

    Voilà le pas est franchi je me suis inscrit, j’ai commencé par les cours de code
    Puisqu’il faut avoir le code pour commencer la formation conduite de sort que l’on entame
    Pas son capital des 20 heures de conduite si l’on échoue au code.
    De repasser le code complètement au bout de 48 ans de permis ce n’est pas évident, tout à ré apprendre depuis ce temps on conduit avec une certaine pratique mais qui en théorie n’est pas celle du code, par exemple moi je m’arrête à une intersection avant de passer même si j’ai la priorité mais dans le code si vous avez le droit de passer, allez y, avec prudence sans s’arrêter pour le code ce surcroît de prudence n’est pas …. Nécessaire ?
    Bon, mais on va faire du « bachotage « apprendre tout par cœur !!!!
    Pour la conduite par contre je n’ai aucune appréhension,
    Voilà l’age se paie !!!!!

  28. jpalcover
    30 août 2011 at 10:51

    POUR MASHEO : écris-moi en messagerie privée à ateneapdp@hotmail.com
    Amicalement.

  29. jpalcover
    27 août 2011 at 15:17

    Si tu veux passer le permis moto, pour conduire un gros cube ou juste pour te prouver que tu en es capable, n’hésite pas.Je l’ai fait à un âge proche du tien. Le vrai plaisir, c’est de faire de longues balades avec un engin qui se mêle sans problèmes au flux des voitures mais qui surtout peut s’en écarter en passant par des routes ou chemins peu parcourus par les voitures.
    Ton vrai dilemme sera alors le choix de la moto-école ; sur ceci, j’aurais quelques conseils à te donner, dans la mesure où ils peuvent t’intéresser.
    Amicalement.

    • Masheo
      29 août 2011 at 18:28

      C’est avec plaisir que j’accepterai tes conseils sur le choix d’une moto école
      Amicalement à bientôt

      – – –

      Réponse

      A défaut, il y a aussi un article sur le sujet…
      « Trouver une bonne moto-école« 

  30. Masheo
    26 août 2011 at 11:43

    Bonjour,
    Je tombe par le plus grand du hasard sur votre site en faisant des recherches pour et comment passer le permis GC comme vous dites.
    J’ai 67 ans, Il y a 1 an j’ai sur un coup de tête voulu réaliser un rêve de jeunesse à savoir : faire de la moto à part mon expérience sur les mythiques « Solex » c’est tout ce que je connaissais des deux roues, et le vélo, mais là pas de moteur !
    Donc je prends des cours, (125 cm3) effectivement pas évident dans une moto école de se trouver en communication avec des jeunes qui vous regardent de haut en bas, se demandant pourquoi un vieux veut imiter les jeunes ?
    Bon, les moments d’observation passés, on me donne une 125 cm3 et avec quelques rudiments d’explications j’arrive à ne pas tomber et mieux passer les vitesses et prendre du plaisir ;
    C’est maintenant ma deuxième 125cm3 que je possède, je découvre les plaisirs de ce mode de transport, avec ces deux motos je suis arrivé à quelques 10000 Km, maintenant me titille l’envie de passer ce fameux permis qui m’ouvrirait la porte aux cylindrés plus importantes mais voilà ; La sagesse ne voudrait-elle pas que je reste tranquillement avec cette « modeste » cylindrée car je pense qu’avec un permis on est toujours tenté d’avoir un modèle plus ou moins performant ? avec ce que cela implique notamment coût financier, et peut-être argument plus incisif ; Mon épouse, pas du tout sportive, elle ne fait même pas de vélo ! donc je ne peux pas envisager de lui faire partager mon plaisir en la transportant avec moi , et comme je n’ai pas envie de divorcer pour une épouse « motarde » ! Je crois que je vais rester ainsi en me faisant plaisir avec une petite moto sans néanmoins une pointe « d’envie » pour tous ces motards sur leurs belles motos
    Merci à ceux qui on eut la courtoisie de lire ce « post « jusqu’au bout conscient qu’il n’a pas un intérêt majeur

  31. vaillant michel
    23 août 2011 at 17:31

    vaillant
    61 ans ,j ai commence la moto a 16 ans
    ancien coureur automobile j ai arreté en 1999 j ai repris gros scooter honda 600 en 2002 le virus m est revenu j ai repris 600 honda hornet ensuite cb 1000 r
    et maintenant ducati diavel le plaisir absolu en solo et duo le week end belles balades dans le midi 250 km regulierement
    alors l age n’a rien avoir, c est dans la tete
    la vie est trop courte alors le plaisir avant tout
    bravo pour votre site

  32. Gauthier
    19 juillet 2011 at 21:47

    Georges81, pas top le surnom, 56 ans, 4 petits enfants, permis 125 en 1973 et plus rien depuis, donc je passe mon permis actuellement et je m’en sort très bien, je vous direz dans quelques temps. Le virus de la moto ne m’a jamais quitte, je suis toujours les grand prix,bon se refait pas, mais, car il y a un gros mais, je suis atteint depuis 10 ans d’une maladie rare respiratoire, après 4 ans de traitement lourd en essai je suis revenu a un très bon niveau, le tt a été arrête il y a 19 mois, et la maladie est stable et ne se montre pas pour l’instt alors j’en,profite, cest le moement d’etre plus fort qu’elle, je suis de mieux mieux et ceci grace a l’aide d’un Kine et d’un ami pneumologue, j’ai entrepris depuis 10 mois une réadaptation thérapeutique, terme qui veut simplement dire, sport, musculation, pas n’importe comment bien sur, accompagne par Kine et Medecin. En 6 mois j’ai perdu 6 kg, je reviens a un poids normal,il faut dire que je ne travaille plus et que le bidon se montre un peu trop et ma capacité respiratoire ers tout a fait normale.
    De lire tout ses commentaires me font plaisirs, jensuis ps le seul a vouloir faire de la moto a 56 berges, au niveau physique les muscles vont bien, 1h de vélo d’appartement un 1/2 h de vélo elliptique, abdos, cage thoracique et du travail de détente zen, j’ai teste la moto c’est nickel, je la pousse a la main et moi je me sens bien et heureux, c’est un objectif importa,t si je le fais maintenant c’est que dns tête j’en suis capable et quand je dis que j’y arriverai c’est vrai. Je restaure un dominator de 1990. Moteur refait par mes soins, peinture cadre et habillage, et bientôt prete a rouler, et oui jaime le gros mono, il sonne gros. Mais j’ai surtout un autre très gros projet en cours de réflexion, et la moto est une étape, la,maladie je l’oubli grace a ce gros mono, sa vibre good vibration.
    J’ai trouve ce blog au hasard et il me plait.
    A bientôt

  33. 25 janvier 2011 at 18:25

    10 ans avec une 125 yamaha car le permis moto, je ne l’avais pas. Une grosse galère pour l’avoir et ma première moto à 46 ans. R 1200 RT comme première moto, le pied intégral. J’ai fait l’année dernière 10 000 kms en solo ou en duo avec ma femme et vivement l’arrêt du mauvais temps. Ceci dit, prise de conscience que la moto c’est pas la voiture. Les difficultés ne sont pas les mêmes et anticipation MAXIMALE car les voitures ne nous voient pas toujours à temps. Allez les vieux osez passer le permis et profiter de la moto.

  34. Malik
    25 décembre 2009 at 14:03

    Bonjour. Question que m’a posé un ami et dont j’ai eu peur de mal lui répondre. En commencant la moto à l’age de 35 ans, faut-il un temps d’adaptation plus long que si l’on commencait bcp plus jeune ? et si on est en bonne condition physique, juqu’à quelle age peut-on conduire une 600 sportive ?

    – – –

    Réponse

    Oui, comme pour tout apprentissage et toute nouvelle activité physique, il est plus difficile de commencer à 30 ou 40 ans qu’à 20 ans. Je le vois avec mes élèves motards, les débutants de 40 ou 50 ans mettent 30 ou 35 heures à apprendre ce que les plus jeunes apprennent en 25 heures. Question de fraîcheur physique, de souplesse, mais surtout de capacité d’apprentissage du cerveau. A partir de 20-25 ans, nous commençons tous à perdre des neurones, c’est inévitable.

    Par contre, une fois qu’on a appris à conduire une moto et que l’on pratique régulièrement, c’est uniquement une question de condition physique. Je connais des motards de 70 ans et plus qui roulent régulièrement. J’ai croisé une fois un motard en side-car de plus de 80 ans.

  35. Poppie
    25 novembre 2009 at 17:14

    Bonjour
    Je suis une femme de 45 ans et je passe actuellement mon permis moto.

    Mariée à un motard, il fallait bien que le virus se transmette tôt ou tard … je n’ai pourtant aucun permis (jamais intéressée auparavant) et je n’étais pas remontée sur un vélo depuis 1995.

    Pour l’instant, les cours de plateau se passent bien mais je peine un peu avec ce satané code (eh oui, c’est la toute première fois de ma vie que je m’aventure) mais je m’accroche puisque étape indispensable.

    Bravo à vous tous.
    Vous êtes la preuve qu’il n’y a pas d’âge pour les passions.

  36. jean luc dit polux
    17 octobre 2009 at 16:56

    bonjour, et bravo pour se site rassurant et detaille,j ai eu mon permis en 2007 (du premier coup ) (tres fier ) a l age de 50 ans ,mon reve etait une 1150 rt mais en voyant la bete ,peur et angoisse je me suis rabattu sur une deauville 650 ,2004 toutes options, 3 semianes apres permis et achat sur la route des cretes (voges ) j ai gagne 10 vis sur cheville gauche et 4 mois d arret ( la moto n a rien ouf ) et bien refroidit !!!! que neni je viens d acheter hier ,une 1150 rt 2004 edition speciale 35 500 km 9000 e garantie 6mois ,pneus neufs , freins neuf presque toutes options seul probleme je klaxonne quand je tourne a gauche, mais quel plaisir je suis comme devant ma tv et fier ,les pieds ne sont pas a plats completement a plats quand je m arrete ,mais pas genant, mais j ai quand meme toujours la frousse dans les ronds points quand il pleut que faire ?? pour l entretien la aussi j ai la frousse du prix, pour ma deauville je savais ce que le garagiste ferait tous les 6000 mais pour bmw rien , surprise ,surtout que j arrive au 40 000 , le garagiste ma dit qu il fallait passer par lui car il a une trame de chez bm a respecter et qu il fallait remettre mon ordinateur de bord a jour ??? , en plus il est tres difficil de trouver une revue technique au dela de 2002 pour les petits entretiens ( vidange ,plaquette de freins exct .. ) que je pourrais faire moi meme , que faire ???
    par contre ,pour terminer, la 1150 rt le pied , mais je pense qu il me faudra quand meme une formation ou alor beaucoup rouler

    – – –

    Réponse

    Beaucoup de questions.

    Pour se sentir (un peu plus) à l’aise en virage sur route mouillée, lire l’article « Conduire sous la pluie et sur route mouillée« .

    Le plan d’entretien d’une R1150RT est disponible sur demande au concessionnaire.
    Pour recevoir une revue technique et/ou le manuel d’atelier, écrivez-moi directement par email.

    Rien n’oblige à aller chez un concessionnaire BMW pour l’entretien d’une R1150RT de 2004 qui n’est de toute façon plus sous garantie. Et il n’a pas à toucher à l’ordinateur de bord.
    Par contre, il vaut mieux réinitialiser la centrale ABS et cela ne peut se faire qu’avec le matériel BMW que peu de garages possèdent, en dehors des concessions.
    Lire l’article « Coût de l’entretien chez BMW« .

    Pour suivre une formation de perfectionnement à la conduite, il existe tout plein de possibilités en France, en Belgique, en Suisse ou en Allemagne;
    Lire l’article « Perfectionner sa conduite moto« .

    – – –

    merci mais ou je trouve ton adresse mail ?

    – – –

    Réponse

    Ici

  37. Patrice
    8 octobre 2009 at 10:56

    J’ai 48 ans et viens d’obtenir le A le 2 juillet dernier.

    A 19 ans, je me suis rapé le cuir ( le mien pas le blouson ) en 125 ( Yam DTMX ) et n’ai pas envisagé de passer le permis moto, aucun modèle de l’époque ne me convenait, malgré des essais « illicites » des motos de mes potes d’alors. Et je pense avec du recul, que je devais avoir trop envie de vivre, vu mes expériences « gamellistiques » … En clair, je ne le sentais pas et c’était mieux ainsi.

    Ensuite, moins de désir et aussi moins de moyens ( qu’est-ce que ça coûte cher une maison et des mômes ) même si je gardais un oeil entrouvert sur le milieu.

    Il y a un peu plus de deux ans, ma chère et tendre, SDS avant notre rencontre, constate l’émergence de scoot 125 typé GT ( style Piaggio X9 ) et m’incite – sans trop me forcer quand même – à faire le tour des conces, bouquiner la presse spécialisée, etc.

    Nous avons parcourus principalement en balades locales – maxi 250 km sur une journée – 18000 km en 26 mois en nous répétant que le 125 nous suffisait largement … Puis ….. le A.

    Nous sommes aujourd’hui toujours en scoot GT, mais en 400 pour des questions de budget ( au regard des tarif de grosses GT ), de boite auto et de modèle qui ne me conviennent toujours pas. Nos balades se rallongent bien évidemment – maintenant c’est 5 à 700 km le week end -.

    Et un projet vient de naître récemment à la découverte de la Moto Guzzi 1200 Norge.

    Fab, encore toutes mes félicitations pour ton blog.

  38. Philippe
    24 septembre 2009 at 08:57

    Bonjour,
    J’ai 51 ans, et je n’ai jamais eu de moto, bien que l’envie n’était pas loin.
    J’ai décidé de m’inscrire au permis A, mais avant j’ai commencer par acquérir une 125, et quelques courts dans une moto école.
    J’essaye de l’utiliser tous les jours, pour mettre en pratique notamment les fameuses trajectoires de sécurité ( Prendre un virage à moto très bon article d’ailleurs ). Et même si j’ai l’impression que la 125 apporte des inconvénients sur l’aspect sécurité notamment pour maintenir une vitesse compatible avec le flux de la circulation. Je ne regrette pas mon choix: acquérir de la technique et les bases de la sécurité avant le permis A et une plus grosse cylindrée
    Merci pour ce site très intéressant.

  39. manuel
    11 juillet 2009 at 23:12

    bonjour ,
    je viens de fêter mes 52 ans .
    l’année dernière au mois de juin j’avais choisi ma première moto , une Bmw g 650 x country c’était la première fois que je me posais sur un tel engin.
    Au mois d’août suivant j’obtins mon permis gros cube.
    Cette année au mois de mai j’ai opté pour une Bmw r1200gs.
    Après un cours de perfectionnement à la Cornu master school , j’ai décidé de demander un coach à l’organisation swissmoto.ch.
    Pour la somme de 40 euros par année vous pouvez
    être suivi par un coach qui corrigera vos défauts à raison de deux à trois roulages par semaine et ceci pendant 3 mois.
    Pour les détails ça doit être à peu près comme ça je sais pas encore avec précision je viens de m’inscrire.
    En tout cas c’est génial de pouvoir se faire aider par un bénévole passionné , le bénéfice pour le coaché est énorme j’en suis convaincu .
    A bientôt

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Le hasard fait parfois bien les choses…
    J’ai justement entendu parler très récemment de cette initiative de sécurité de l’association suisse Swissmoto, en partenariat avec le Touring Club de Suisse (TCS).
    Cela ne vaut hélas que pour la Suisse (j’espère voir un jour cette démarche relayée en France).
    Tous les détails sur ce site.

  40. Régine
    28 avril 2009 at 17:24

    Je viens tout juste d’avoir 60 ans et j’essaye de passer la A. Il y a un an que j’ai commencé. Grosse galère sur le plateau, même après 15 heures, rien à faire avec le lent ! Alors que sur la route, pas de problème, moniteur en sac de sable et ses félicitations pour mes trajectoires… Mais de lent, quel horreur.
    Alors, j’ai acheté une 125 Varadero en août : que du bonheur avec cette moto et dejà plus de 5000km au compteur. Mon mari sur sa grosse et moi sur ma petite, de grandes balades de plusieurs jours, vacances motardes …
    Après quelques mois d’arrêt, je vais reprendre les cours pour la A et je crois bien que cette fois, même si je galère encore un peu au début, ça marchera ! Il me le faut ce permis car j’en ai assez de ne pas avoir assez de puissance pour doubler les poids lourds en toute sécurité sur les nationales !

  41. marjorie
    19 avril 2009 at 15:28

    J’ai 32 ans et je veux passer mon permis moto. Il y a 10 ans, j’ai commencé à le passé et pour des raisons perso, j’ai du arrêter. C’était dans une agence qu’un ami m’avait conseillé car le prof était soi disant…..bien. Ok, je mesure 1,50 m mais s’il ne voulais pas me prendre, il fallait le dire avant ! J’avais un moniteur qui passait son temps sur son tél portable !
    Et quand je me renseigne autour de moi, beaucoup me dise la même chose….moniteurs non attentionnés, passant son temps avec ses « potes au tél portable « …Je ne veux pas en faire une généralité mais passer son permis est déjà un budget mais pour perdre son temps. ..
    J’habite au sud de la région parisienne… si je suis les conseils, il faut en effet, une auto école pas loin de chez moi…Y’en a mais…. je ne sais pas ce qu’elles valent…. et ma 1ere expérience m’a rendu méfiante !
    Si certaines personnes connaissent une bonne auto école sur Etampes ou aux alentours…. merci de m’en informer ! Ce serait vraiment super !

    – – –

    Réponse

    Je ne connais pas les moto-écoles de cette région.
    Mais ta question (et ses réponses) trouverait sans doute mieux leur place avec l’article « Trouver une bonne moto-école« .
    Je comprends tout à fait ta préoccupation de trouver avant tout un formateur attentionné et pédagogue. Je considère que c’est le moins qu’on puisse attendre, mais hélas, il faut bien avouer que la majorité de mes confrères ne se comporte pas ainsi.
    Dans ton cas, la seconde contrainte, importante sera de trouver une école qui dispose d’une moto basse et encore rabaissée. Comme une 500 CBF. L’Er-6 risque d’être déjà trop haute, même rabaissée. Et je ne parle pas de la FZ6 ou de la XT 660… Demande à essayer la moto d’école avant de commencer les cours.

  42. jean-luc
    15 mars 2009 at 20:45

    Salut,
    J’ai 56 ans. Fin janvier 2009 j’ai d’obtenu mon permis A (4 A au plateau) après quelques années de scoot et de 125 il y a vingt ans. Je suis le nouvel utilisateur d’une 850 RT de 2004 avec laquelle j’ai fait 2500 km en un mois par tous temps y compris le gel. J’apprends à conduire sur route pour l’instant. La 850 RT est une machine rude à aborder pour le débutant que je suis mais plaisante à conduire car elle a une forte personnalité. Je ne me sens pas du tout au delà de mes capacités. Il me suffit pour cela d’être humble et de faire attention à tout ce qui se passe sur la route et alentour. Pourtant je dois dire que je roule sur des oeufs parfois car de temps en temps je ne sens pas du tout la moto. C’est le cas dans certains virages et rond-points par temps de pluie, j’ai alors l’impression que la roue arrière de la moto flotte, ou glisse, je suis alors à deux à l’heure avec l’impression que je ne vais pas tarder à gouter le goudron ! Y-t-il un réglage à faire ?

    Sinon, je salue tous les vieux sur leur machine et dis à ceux qui n’ont pas encore sauter le pas qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien, la vie est trop courte pour perdre du temps.

    Bravo pour votre site et merci de vos conseils avisés.

    appels de phare !

    – – –

    Réponse

    Salut,
    Ce que tu décris ressemble soit à un mauvais gonflage de pneus, soit à un mauvais réglage de la suspension arrière.
    Sur une R850RT, la pression de pneus doit être à 2,8 bars à l’arrière.
    Quant à l’amortisseur arrière, difficile de donner un réglage idéal, mais pour un pilote de 80 kilos, la molette de précontrainte doit être réglée sur le point rouge « medium ». Sur le ressort de détente, le visser à fond, puis dévisser d’un demi-tour donne un réglage moyen.

  43. Breizh
    3 février 2009 at 23:14

    Ben moi, j’ai 55 ans, et je viens de réussir le plateau (et du 1er coup!).
    Dans une dizaine de jours je passe la « circu ». Et je n’ai pas forcemment, contrairement à une idée couramment répandue, l’impression que c’est une formalité.
    Mais bon, j’ai bon espoir.
    Une honda cbf 600 N 2008 m’attend. j’espère ne pas la décevoir.

  44. Pascal
    13 janvier 2009 at 16:23

    Bonjour à tous,

    J’ai 40 ans depuis le 11 décembre de cette année et je me suis enfin lancé. Il y a 20 ans maintenant que je rève de ce permis. J’ai donc repassé le code et suis actuellement sur les cours de plateau. Je ne suis pas encore trés vieux, mais il est vrai que je trouve le plateau un peu délicat à gérer. Quelques difficultés au lent et sur le demi tour au rapide. Mais quand je vois vos commentaire, ça me fait plaisir, car je constate que le jeu en vaut la chandelle. Je n’avais jamais passé ce permis par manque de temps et je me dit qu’aujourd’hui il faut que j’y arrive pour enfin assouvir mon rêve. Si vous avez des conseils sur le lent ou le rapide merci de me les envoyer. J’espères que je réussirai et que plus tard, qui sait , je vous croiserai sur les routes.

    Pascal

    – – –

    Réponse

    Bonjour Pascal,
    Bravo pour l’aventure du permis A !
    Pour des conseils, regarde ici:
    « Passer le permis A (permis de conduire moto) »
    « Astuces et conseils pour l’examen du permis moto« 

  45. jpalcover
    11 octobre 2008 at 15:43

    Juste pour faire remonter la moyenne d’âge : j’ai passé le permis « B » en 1968 et le « A » en 2008, 40 ans plus tard (donc à 58 ans révolus). Je roule en montagne, dans un région où les cols sont à plus de 2.400 mètres et dans laquelle viennent tous les weekends d’Allemagne, d’Autriche, de France et d’Italie des motards, pour faire des trajets de virages, virages, virages, virages……
    C’est en Suisse, et les cols portent les noms de Furka, Grimsel, Nuffenen, Susten, etc….
    Seul défaut : les routes seront fermées à la circulation dans 20 jours, à la fin du mois, et ne rouvriront qu’en juin prochain.

  46. Oldman
    11 octobre 2008 at 13:09

    Rigolez pas… bientôt 50 ans et j’ai jamais touché une bécane, alors que j’en rêve depuis l’âge de 15 ans ! Pire : je ne sais même pas comment (le principe oui, mais j’ai jamais essayé) on passe les vitesses.

    Si quelqu’un sait où je pourrait apprendre (stage ?) dans le Vaucluse… merci !

    – – –

    Réponse

    Faute de circuit moto dans le Vaucluse, il sera difficile d’envisager un stage d’initiation hors moto-école. Deux idées: si vous n’habitez pas trop loin d’Orange, allez voir Yvon Bodelot, chez Touratech France (ZAC Porte Sud – Tel. 04 90 34 85 24) de ma part, pour lui demander conseil, il connaît mieux le coin que moi. Deuxio, cherchez un établissement d’enseignement de la conduite moto près de chez vous à partir des conseils de l’article « Trouver une bonne moto-école« …

  47. titips
    19 septembre 2008 at 16:59

    Bonjour à tous,

    moi aussi, femme, 47 ans, passionnée de motos depuis toujours, je passe mon permis A en ce moment…je n’avais jamais conduit de moto à part mon scooter 125…
    par contre malgré mes 30 h de plateau je galère au parcours rapide et ne suis toujours pas prête…parfois je m’en veux et désespère, mais je m’accroche et je sais que j’y arriverais : fazer 600 qui m’attend au garage m’y oblige
    en tout état de cause, que du bonheur …

  48. bremand laurent
    2 août 2008 at 22:27

    salut a vous tous, passionné de motos depuis l’age de 16 ans, et l’armée puis petit boulot a g et a d , et ma femme les enfants, voilà. 42 ballets les parents de ma femme m’offre pour mon anniversaire, mon vara 125 temps attendue et 2 ans àprès 16000 kms .
    et a 44 ballets inscription permis moto oblige pour mon future suz 600 bandit.

  49. thierry c.
    29 mars 2008 at 22:34

    je suis en train de passer à bientot 49 ans le permis A ( déjà quel bonheur d’avoir cours avec des jeunes de 20-25 ans!!!), code et plateau validés, conduite dans trois jours; quand je pense à la manière dont je conduisais ma 125 il y a 20 ans: pas de formation, pas de protection autre que le casque… le danger est omniprésent, le plaisir aussi… conduire=prévoir certes, mais aussi se donner de la marge ( effrayant de voir comme très rares sont celles et ceux qui respectent les distances de sécurité ( 6x la dizaine…); ma première moto sera celle de mon auto école, en version carénée toutefois pour moins fatiguer ( kawa er6 f); vivons notre bonheur , dégustons le deuxième demi siècle! Bon vent à tous!

  50. René
    2 février 2008 at 13:02

    Bonjour,permis A le 22/05/2007;56 ans, 6000kms avec une XJN 600 de 2003,gardée 2mois et demi,ensuite FZ6S2,août 2007 ,11000kms avec et depuis Décembre 2007 un 1000 Fazer de 2005, Que du bonheur à condition de rester prudent et en forme bien sûr. Le site est très instructif,c’est vrai que la formation n’est largement pas suffisante et je pense que pour le permis B,ils devraient incorporés quelques réflexions sur les motards , qui sont eux aussi des usagers de la route.Merci et bonne route!

Répondre à Laurence Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.