S’instruire en lisant

Il est possible d’en apprendre beaucoup sur la conduite moto en lisant. La preuve, vous êtes sur ce site ! Mais il n’est pas la seule ressource documentaire francophone sur la conduite moto de sécurité, même s’il faut bien le dire, il n’en existe pas beaucoup d’autres. Revue de presse.

Cet article ne s’annonce pas bien long.
Il faut avouer que les possibilités de se documenter, de s’instruire en lisant des livres, des sites web ou en visionnant des vidéos, le tout en bon français, restent encore hélas très limitées. Je travaille sur plusieurs projets pour améliorer cet état de fait, que je présenterai ici en temps utile. Mais pour l’heure (mi-2012), voici un petit état des lieux.

Commençons par les sites web.

A part le présent site « Passion Moto Sécurité », issu du blog « Passion Moto GT », il n’existe pas vraiment d’autre site en français dédié à la conduite pratique de la moto sur route ouverte.
Logique, dans la mesure où très souvent, les « conseils » ou plus exactement les formations à la conduite de sécurité font l’objet de services marchands, de prestations commerciales. On ne va quand même pas filer aux motards des conseils gratuits, non ?

Il existait auparavant « Moto Secure« , un site belge qui a fermé ses portes, puis rouvert avec un contenu trop généraliste à mon goût, plus vraiment dédié à la conduite de sécurité.

Il y avait aussi « Les Sept Péchés du Motard« , qui reste en ligne mais n’est plus actualisé depuis 2010.

Le site du mensuel « Moto Magazine » propose quelques conseils, mais une bonne partie d’entre eux ne sont accessibles qu’aux abonnés enregistrés sur le site.

Le site de la chaîne de magasins « Moto Expert » comprend une rubrique de conseils de conduite, qui incitent souvent à aller acheter ce qu’il faut chez eux, évidemment.

Vous pourrez aussi trouver quelques conseils sur le site gouvernemental dédié à la conduite deux-roues, mais cela reste très basique et destiné aux utilisateurs de motos et scooters 125, issus du permis B, qui n’ont pas ou peu reçu de formation.

Une association héraultaise de perfectionnement de conduite moto, Evasion Moto 34, propose sur son site quelques articles, dans la rubrique « Accompagnement à la conduite ». Les plus attentifs noteront qu’une partie est reprise de mes articles. Pas de panique, ils m’ont demandé l’autorisation.

A ma connaissance, cela s’arrête là.
N’hésitez pas à m’informer, en commentaire ou par mail, si vous voyez autre chose !

Bien sûr, il y a parfois des pages de certains sites web motards ou des posts sur des forums moto, qui pourront traiter ponctuellement de conduite de sécurité. Mais cela ne va en général pas bien loin.

* * *

Continuons avec les vidéos en ligne.

Le paysage français apparaît bien pauvre par rapport à ce que font les Anglo-Saxons.
Ce n’est pas qu’il n’y ait rien, mais beaucoup de vidéos dites « pédagogiques » sont orientées « sport », pilotage, performance sur circuit, et non sécurité sur route ouverte.

Même les vidéos qui se veulent dédiées au perfectionnement de conduite, telle la série « Une Seconde chrono » sur Motors TV, s’avèrent bien souvent trop tournées « sport » car elles sont animées par Philippe Monneret, ancien pilote de compétition, qui a tendance à parler et montrer ce qu’il connaît le mieux, donc le pilotage de vitesse.
Sans compter le format très court qui ne permet pas d’entrer dans les détails et exclut toute explication vraiment technique.

Le site Moto-Station a réalisé une petite série de trois vidéos à l’occasion d’une journée sécurité moto, diffusée sur sa chaîne YouTube.

En français « bien de chez nous » et avec une qualité professionnelle (ou presque), c’est à peu près tout ce qu’il y a…
On trouvera bien plus de choses, bien expliquées et démontrées, chez nos cousins québecois, notamment avec la longue série des conseils du site Motomag (rien à voir avec le magazine français), à retrouver ici.

Inconvénient, l’accent québecois et surtout les termes employés, parfois très différents du « français de France », rendent parfois malaisée la bonne compréhension.
Les Québecois utilisent fréquemment des termes techniques américains. Ils parlent par exemple de « la clutch » (prononcer « kleutche ») au lieu d’embrayage, d’ignition pour « contact », ou parfois de « gear » (prononcer « guire ») au lieu de rapports de boîte.
Sans parler d’idiomatismes québecois, comme « chum » pour « copain » ou « blonde » pour « petite amie » mais qui signifie aussi « passagère ».

* * *

N’oublions pas l’audio…

Le débutant pourra apprendre beaucoup en écoutant les chroniques de Serge Martin sur France Info, consacrées à « la pratique du deux-roues« .

Peu de sujets hyper techniques, on est dans la sensibilisation, l’initiation, la vulgarisation. Mais des essais, des conseils, des présentations. C’est toujours intéressant, même si le motard expérimenté n’apprendra pas forcément grand-chose.

* * *

On termine avec les livres.

Commençons avec le « Manuel du Motard », écrit et auto-édité par Cédric Montéard en 2011.

  • Cédric, ancien journaliste-essayeur moto à « Moto Revue », parti depuis vers d’autres aventures professionnelles, a dû financer lui-même l’impression de quelques milliers d’exemplaires pour réussir à publier son livre.
    Le prix de 29 euros pourra sembler assez élevé, mais le bouquin fait tout de même 190 pages, avec beaucoup de photos.
    Cet ouvrage n’est aujourd’hui plus vendu que par une seule librairie, Libramoto, spécialiste des livres moto à Paris.
  • Avantages du Manuel du Motard : il est très complet, il passe en revue la quasi-totalité des situations de conduite.
    Inconvénient, il ne fait que les survoler, il y a au mieux une page dédiée à chaque thème, parfois à peine une demi-page, avec peu de détails, pas de vrais conseils techniques.
    Utile, mais à réserver aux débutants, juste pour découvrir.
    Epuisé et non réédité.

Un autre livre en français va un peu plus loin : le « Manuel de conduite à l’usage du motocycliste débutant« , écrit par Denis Couvent et illustré par Stéphane Debarre, alias « Bar2 » (auteur des BD « Joe Bar Team »), publié en 2011 au prix officiel de 12,75 euros pour 126 pages.
Ce livre est largement distribué dans toutes les bonnes librairies et vendu sur les librairies en ligne, comme Amazon ou la FNAC.

  • Beaucoup de choses intéressantes dans ce manuel, mais le ton volontairement humoristique entraîne parfois un manque de fond technique.
    Les illustrations notamment, toutes tirées des planches du JBT, ne laissent aucune place à des photos explicatives, des schémas, des infographies qui auraient pu être utiles à une meilleure compréhension.
    Certains conseils pratiques peuvent paraître vraiment « basiques », réservés aux grands débutants, alors que d’autres ne peuvent être mis en place que par des motards chevronnés, le tout sans hiérarchie, sans différence dans la présentation. Du coup, le débutant pourra se sentir un peu perdu…

Une autre référence française est le « Guide du motard », écrit par Bénédicte Simon, avec la collaboration de Motomag et de l’AFDM, publié chez Eyrolles en 2011, à 14,90 euros pour 142 pages.

  • Il s’agit d’un ouvrage plus généraliste, qui porte sur la pratique moto en général : un seul chapitre (sur neuf) est consacré à la conduite.
    Vous le trouverez en vente sur la boutique de Motomag.

Egalement édité par les Editions de la FFMC, « 100 Conseils de conduite moto & scooter » a été publié fin 2014.

  • Il s’agit d’une compilation des articles de la rubrique Conseils de conduite publiée chaque mois en dernière page de « Motomag », rédigés principalement par Jeff Copin, aidé des formateurs de l’association AFDM.
    Vendu au prix de 9,50 euros (+ frais de port), exclusivement sur la boutique de Motomag.

Et c’est tout ?
Oui, ou presque.

Il existe un livre québecois rédigé en français par Pierre Lessard : « Piloter sa moto en pro ».
La première édition est parue en 2007 aux éditions ETAI, revue et rééditée en 2009.
Là encore, des choses utiles pour les grands débutants, mais la conduite pratique de sécurité n’occupe qu’une partie minoritaire du livre, tout comme dans le « Guide du motard ». Toute personne qui détient le permis A et roule depuis plus d’un an n’y apprendra pas grand-chose.

Il a existé un livre « Deux roues en ville », rédigé par Francesco Scuderi (journaliste moto) et publié chez Hachette en 2006.
Et là aussi, la partie dédiée à la conduite s’avère très réduite, même si elle est bien documentée et richement illustrée.
Aujourd’hui presque épuisé et non réédité, cet ouvrage est très difficile à trouver en librairie hors ligne.
Vous pouvez l’acheter chez Amazon, sur la FNAC ou chez Eyrolles.

* * *

Alors c’est tout ?

En attendant le manuel de conduite moto de sécurité que je publierai un jour, oui. Du moins en français.
Si vous ne comprenez pas l’anglais (non sous-titré), vous pouvez arrêter là la lecture de cet article.

Pour ceux qui poursuivent, quelques conseils de lecture et de visionnage.

Si vous passez dans un pays anglo-saxon ou si vous avez un peu de patience pour les faire importer avec un achat en ligne, procurez-vous ABSOLUMENT les livres de David Hough.
Ce gars a été mon inspiration pour commencer à élaborer ce site. J’ai découvert ses ouvrages en 2005 lors d’un voyage aux Etats-Unis et il m’a beaucoup apporté dans ma conduite comme dans ma pédagogie.

David L. Hough est né en 1937, il a écrit comme journaliste dans pas mal de magazines moto américains, dont « Motorcycle Consumer News », « Sound RIDER! » et le « BMW Owners News ». Son travail a été récompensé DEUX FOIS par le prix d’excellence en journalisme moto de la Motorcycle Safety Foundation et il a été admis en 2009 au tableau d’honneur du musée de l’American Motorcyclist Association. C’est juste une sommité dans le domaine de la conduite moto de sécurité.

Il a publié trois livres.
Le premier en 2000 s’intitule « Proficient Motorcycling : The Ultimate Guide to Riding Well« , chez BowTie Press. Une deuxième édition, revue et augmentée, est sortie en 2008.
La suite est parue en 2003 sous le titre « More Proficient Motorcycling : Mastering the Ride« , même éditeur.
Entre deux a été publié « Street Strategies : A Survival Guide for Motorcyclists« .
Tous ces livres ont connus plusieurs éditions, augmentées et réécrites.

Vous pouvez commander ces livres sur Amazon : « Proficient Motorcycling« , « More Proficient Motorcycling » et « Street Strategies« .
A noter que ces trois ouvrages existent également au format Kindle (livre électronique).

Autre auteur réputé dans ce domaine, Patrick Hahn.
Il a écrit en 2004 « Ride Hard, Ride Smart : Ultimate Street Strategies for Advanced Motorcyclists« , paru chez MotorBooks/MBI Publishing Company.
Et co-écrit l’année suivante, « How to ride a motorcycle : a rider’s guide to strategy, safety, and skill development« , même éditeur.
A commander toujours chez Amazon, ici et .

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans des genres spécifiques, il y a :
– « Total Control : High Performance Street Riding Techniques« , de Lee Parks, dédié à la conduite des motos sportives sur route ouverte ;
– « Maximum Control : Mastering Your Heavyweight Bike » de Patrick Hahn, pour le maniement des grosses motos de grand tourisme ;

Des ouvrages plus anciens (première édition en 1983), consacrés plutôt au pilotage mais applicables sur route, ont été rédigés par un instructeur de légende, Keith Code : « Twist of the Wrist : The Motorcycle Roadracers Handbook » a été une révolution en son temps, un des ouvrages les plus complets sur le maniement d’une moto en virage, avec des commentaires d’Eddie Lawson et une préface de Wayne Rainey, deux champions des années 1970-1980.

Il a été complété dix ans plus tard par « Twist of the Wrist : The Basics of High Performance Motorcycle Riding« , puis par « Twist of the Wrist II : Precision Cornering Techniques for Today’s High Performance Rider« .
Tous existent en livres, en CD, en DVD, en CD interactif…

* * *

Puisqu’on en est aux vidéos, je vous recommande une série de vidéos pédagogiques de prévention routière, réalisée par l’organisme de sécurité routière des motards de Nouvelles-Galles du Sud, en Australie. Oui, là-bas, ils ont un organe de sécurité routière dédié spécialement aux motards et qui est à l’origine de ce qui se fait de mieux à mes yeux en matière de vidéos pédagogiques. C’est dynamique, réaliste, pas moralisateur, assez long pour être didactique, mais pas trop pour ne pas ennuyer…
J’espère pouvoir un jour réaliser la même chose en français.

La série s’appelle « Rider Risk« .

* * *

Autre série instructive, celle de Jerry Palladino, un policier motocycliste et formateur qui s’est auto-surnommé « Motorman ».
Sa démarche est intéressée puisque les vidéos diffusées gratuitement sur sa chaîne YouTube lui servent surtout à promouvoir son école « Ride like a pro« , ses livres et DVD… Pour nous Européens, son côté « cowboy qui se prend pour une vedette de cinéma » peut aussi faire sourire. Cela fait partie de son image de marque et du folklore motard américain.

Il n’empêche que sa pédagogie et ses techniques de conduite restent tout à fait valables et souvent intéressantes.

 

  6 comments for “S’instruire en lisant

  1. 7 novembre 2013 at 14:53

    Bonjour, je ne trouve pas la date de parution de votre article mais apparemment le site belge http://www.motosecure.be/ existe toujours avec des articles de cette année.

    salutations
    « V »
    Christian

  2. Willy
    20 juin 2012 at 19:34

    Bonjour FlatFab,
    il existe le livre « MOTOPASSION L’art de la conduite à moto » disponible sur le site: http://www.capmoto.be. Il est rédigé par les instructeurs des centres de maitrise de la route à Nivelles et Francorchamps.

    • FlatFab
      20 juin 2012 at 20:33

      Exact !
      J’avais lu une brève à son sujet dans « Moto & Loisirs », mais comme je n’ai pas lu ce livre, il m’était sorti de la tête. Je l’ai ajouté dans l’article.
      Merci de ta remarque.

  3. toto
    19 juin 2012 at 13:51

    Je suis en train de lire « Motorcycle Roadcraft, the Police Rider’s Handbook to Better motorcycling » et je le trouve plutôt bien fait aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *