Je vous présente « A l’aise sur ma moto », le livre que les motards francophones attendent !

Cela fait des années que je réfléchis à ce projet, il est temps de le faire aboutir !
Journaliste depuis 1998, motard depuis 2001, formateur de conduite depuis 2008, dirigeant de mon entreprise individuelle de formation moto depuis 2012, je me consacre à la sécurité des motards depuis 2007, notamment par ce site Passion Moto Sécurité.

Article mis à jour en avril 2019, voir en milieu de page.

 * * *

En début d’année 2017, je vous présentais le projet « A l’aise sur ma moto », qui se voudra le premier précis de conduite moto de sécurité rédigé en français, exclusivement consacré aux techniques et aux situations de conduite sur route.

Ce livre dédié à la pratique comprendra des illustrations, des photos vraiment informatives, des schémas, le tout accompagné d’une mise en page résolument contemporaine, d’un plan que je crois original et attractif.

 * * *

Objectif de la collecte initiale

Comme je ne dispose pas d’économies (j’ai tout investi dans Passion Moto Formation), je voulais rassembler 3.000 euros, soit le montant de mes charges fixes pendant les mois de janvier et février 2017 : loyer, téléphone, accès internet, électricité, eau, mensualités de ma moto professionnelle…
Ainsi que le coût du dossier de propriété intellectuelle auprès de l’INPI.
Soit un total de 3.200 euros.

En effet, à partir de mars 2017, l’exercice de mon activité de formation me permettra de vivre de mon travail… tout en me privant de toute liberté de rédiger, faute de temps.

A toute personne qui versera une contribution d’au moins 30 euros, j’adresserai avec joie un exemplaire dédicacé du livre, dès qu’il sera sorti (en septembre ou octobre 2017).
Pour cela, n’oubliez pas de me laisser vos coordonnées (nom et adresse postale) lors de votre don !

 * * *

Où en sommes-nous de la souscription ?

L’objectif a été plus que dépassé, encore merci à tous !

Cette réussite m’a tout d’abord permis de croire en ce projet et donné la volonté de le mener à bien pour répondre à vos attentes.
Cet argent m’a également aidé à moins travailler pendant une partie de l’hiver 2017, afin de pouvoir avancer sur la finalisation du manuscrit.
Toutefois, je n’ai pas pu disposer des deux mois que j’avais défini à l’avance comme délai de rédaction du texte du livre.

J’ai pu mettre de l’argent de côté afin de pouvoir ENFIN terminer la rédaction du manuscrit en janvier et février 2018, avec un an de retard.

Sauf que… ce n’est pas tout !
Ecrire un livre, c’est bien, mais pas suffisant.
Il faut aussi l’illustrer, le mettre en page, l’imprimer et le distribuer…

Rien que le budget du livre dans son ensemble représente environ 40.000 euros (pour un minimum de 10.000 exemplaires), un coût évidemment impossible à assumer pour un simple particulier pas bien fortuné comme moi, et même trop élevé pour un financement participatif.

D’où l’idée de s’adresser à des partenaires institutionnels : assureur, éditeur, constructeur, service public…

 * * *

Où en sommes-nous du projet lui-même ?

Pendant tout le premier semestre 2017, je suis allé voir plusieurs compagnies d’assurance pour leur proposer de financer ce projet (livre + appli), soit un budget d’environ 40.000 à 50.000 euros (variable selon le tirage du livre).
Un budget trop important pour un financement personnel ou participatif, mais tout à fait abordable à mon sens pour des assureurs qui se doivent (c’est une obligation légale) de consacrer 0,5% de leur chiffre d’affaires à la prévention des sinistres chez leurs assurés.

C’est notamment la mission de l’organisme Attitude Prévention, rattaché à la Fédération Française de l’Assurance et qui reçoit les cotisations de l’ensemble des assureurs.
Pour des raisons de politique interne, cet organisme a finalement refusé mon projet.

J’ai donc pris mon bâton de pèlerin pour présenter le projet directement à des assureurs qui comptent des clients motards : Axa, MACIF, MAIF, GMF, Mutuelle des Motards, Assurance Moto Verte…
Tous les assureurs généralistes ont refusé de financer le projet. Pour la bonne et simple raison qu’ils ne veulent pas se présenter comme assureur de motos car c’est un marché sur lequel ils perdent tous de l’argent. Je leur proposais de contribuer à réduire la sinistralité, mais eux pensent que participer à mon livre leur aurait amené plus de clients, donc plus de sinistres et plus de pertes financières…
La Mutuelle des Motards ne veut pas entendre parler de moi car ils estiment avoir déjà un livre sur le sujet (les 100 conseils de conduite, uniquement vendu en ligne chez Motomag) et que je ne suis pas affilié à eux puisque pas labellisé AFDM.
Et AMV préfère mettre ses sous ailleurs.

Je suis allé proposer mon livre chez BMW, comme cadeau à offrir à leurs clients qui achètent une moto neuve, comme cela se faisait avec le guide touristique Michelin auquel j’ai participé pendant des années.
Pour le moment, ils ne sont pas intéressés.

Par contre, au cours de toutes ces démarches (qui prennent des semaines à démarcher les entreprises par courrier, mail, téléphone, en essayant de trouver le bon interlocuteur, en sollicitant des rendez-vous, en devant aller à Paris pour rencontrer ces personnes avant de les relancer pour obtenir une réponse…), j’ai quand même trouvé un éditeur qui veut bien réaliser le bouquin.
Mais c’est une petite maison d’édition qui n’a pas les capacités de vendre au niveau national et ne peut pas non plus se permettre de prendre un gros risque avec l’auteur inconnu que je suis.
Avant de commencer la réalisation du livre, l’éditeur veut être certain d’au moins rentrer dans ses fonds, de couvrir au minimum le budget de réalisation et d’impression.

Pour le moment, je n’ai pas trouvé de financeur pour ce projet de livre.

En fin d’année 2018, j’ai noué un contact prometteur avec l’assureur April Moto pour intégrer le contenu de « A l’aise avec ma moto » dans leur application numérique Motocoach.

Hélas, ce projet est abandonné au printemps 2019 car cette entreprise a décidé de suspendre le développement de cette application. Cette dernière reste active, mais ne sera plus améliorée, ni techniquement, ni dans son contenu.
Là encore, aucun rapport avec moi ou mon projet, mais c’est la conséquence d’une décision stratégique prise au niveau national par l’assureur Allianz, qui impacte April.
Encore un espoir déçu.

Je reste donc sur ma dernière résolution : financer à mes frais une auto-édition à quelques centaines d’exemplaires afin de remercier mes contributeurs.

Cette édition à compte d’auteur, que je pense pouvoir publier fin 2019 ou début 2020, ne comprendra hélas que du texte, sans illustration, sans photo, ni schéma.
Je l’enverrai à mes frais aux contributeurs recensés et qui m’ont laissé leurs coordonnées.

  * * *

Recensement des contributeurs

Point important, tout le monde n’a pas toujours mentionné son adresse postale pour recevoir le livre.
Si votre nom et commune de résidence ne figurent pas dans cette liste, merci de m’indiquer votre adresse par email sur flatfab@gmail.com !

Contributeurs d’honneur (à partir de 500 euros)
qui recevront un exemplaire dédicacé et ma reconnaissance éternelle

Philippe R. (Charly, 69)
David P.  (Périgueux, 24)

Contributeurs émérites (à partir de 100 euros)
qui recevront un exemplaire dédicacé et un bisou

  1. Thierry L. (91)
    Catherine R. (Champniers, 17)
    Philippe H. (Warken, Luxembourg)
    Léo C. (Toulouse, 31)
    Martine C. (Mont-de-Marsan, 40)
    Guilaine L. (Vaucresson, 92)
    Stéphane V. (Mérignac, 33)
    René C.
    Hubert C. (St-Marcel les Valence, 26)
    Michaël J. (40)
    Karim J. (Villemoirieu, 38)
    12. Thierry Le R. (Rueil-Malmaison, 92)

Contributeurs de soutien (à partir de 30 euros)
qui recevront un exemplaire dédicacé avec gratitude

  1. Patrick Z. (Nanterre, 92)
    Philippe C. (Paris, 75)
    Pierre K. (Metz, 57)
    Pierre W.
    Catherine P.
    Linh T. (Paris, 75)
    Gérard S.
    Dominique L. (Paris, 75)
    Ivan R. (Longeville les Metz, 57)
    10. Laurent D. (Mussidan, 24)
    Benoît D. (Loos, 59)
    Olivier B. (Boulogne-Billancourt, 92)
    Isabelle L. (Tourcoing, 59)
    Maurice B. (Maule, 78)
    Roch P. (Sées, 51)
    Michèle D. (La Mulatière, 69)
    Didier H. (Sundhoffen, 68)
    Michèle T. (Bègles, 33)
    Yvic B. (Fresnay en Retz, 44)
    20. Philippe R. (Puylaroque, 82)
    Thierry F. (La Varenne St-Hilaire, 94)
    Bertrand L. (Paris, 75)
    Bernard D. (Bouffémont, 95)
    Stéphanie S. (Mortagne au Perche, 61)
    Corentin D. (Lonzée, Belgique)
    Nicolas P. (Bordeaux, 33)
    Alain N. (Meudon, 92)
    Wilfrid B. (Rugles, 27)
    Pierre L. (Barby, 73)
    30. Pascal M. (Mazamet, 81)
    Jean H. (Courbevoie, 92)
    Yannick G. (Revel, 38)
    Didier I. (Vincennes, 94)
    Lucien C. (Pessac, 33)
    Hervé C. (Cars, 33)
    Tino F.
    Véronique R.
    Christian K. (Ormesson sur Marne, 94)
    Marc P. (Chênex, 74)
    40. Philippe C. (Les Côtes d’Arey, 38)
    Michel S.
    Jean-Yves M. (Tinqueux, 51)
    Dominique B. (Saint-Laurent-Nouan, 41)
    Mathieu G. (St-Pierre d’Amilly, 17)
    Olivier C.
    Pascal R. (Guemappe, 62)
    Eric L.
    Frédéric L. (Montigny le Bretonneux, 78)
    Didier P.
    50. Diego B. (Villenave d’Ornon, 33)
    Christophe LD (24)
    Karine et Christophe F. (33)
    Sylvain G.
    Alexandre MC
    Jean-Michel H. (Yvré le Polin, 72)
    Christine R.
    Dominique D.
    Thierry L. (Ste Geneviève des Bois, 91)
    Caroline S. (Rueil-Malmaison, 92)
    60. Véronique C. (Brangues, 38)
    Véronique B. (92)
    Yves P.
    Paul R.
    Véronique V.
    Louis H. (Paris, 75)
    Alain C.
    Jean-Luc M. (Assier, 46)
    Pascal B.
    Christophe B. (Villejuif, 94)
    70. Fabien F. (Lyon, 69)
    Jean-Christophe H. (Avignon, 84)
    Etienne TC
    Philippe C. (St-Jean de Boiseau, 44)
    Pascal P.
    François C.
    Christophe B. (Mérignac, 33)
    Magalie B. (Jonquieres saint Vincent, 30)
    Eric F. (Lyon, 69)
    Thierry G.
    80. Philippe S.
    Marc B.
    Patrick M. (La Ciotat, 13)
    Franck S.
    Michel P. (Antony, 92)
    Marc DL (Asnières, 92)
    Romuald T. (Levallois-Perret, 92)
    Franck M.
    Xavier C.
    Vincent C. (Gravelines, 59)
    90. Frédéric T.
    Hervé H. (Morcenx, 40)
    Eric B. (Sauvage-Magny, 52)
    Bruno T.
    Loïc LG (33)
    Sylvain C. (Ménétrol, 63)
    Tiffany N. (Paris, 75)
    Alain G. (Villenave d’Ornon, 33)
    Patrice B. (Châlo Saint Mars, 91)
    Alain G. (Villenave d Ornon, 33)
    100. Vincent V. (Vanves, 92)
    Nicolas M. (Bernex, Suisse)
    Jérôme R. (Brétignolles sur Mer, 85)
    Charles S. (Bordeaux, 33)
    Alain D. (Maurepas, 78)
    Quentin de R. (Montcornet, 02)
    Nicolas G.
    Jean-Paul L. (Brest, 29)
    Agnès P. (Paris, 75)
    Fabrice L. (Guemene Penfao, 44)
    110. Géry B. (Paris, 75)
    Pascal N. (Soisy, 95)
    Patrick F. (St-Chamond, 42)
    Christian J. (St-Gervais la Forêt, 41)
    Pierre G. (Digne, 04)
    Bruno B. (Lyon, 69)
    Ludovic F. (78)
    Ludovic C.
    François S. (Paris, 75)
    Kevin G.
    120. Nicolas B. (Pessac, 33)
    Philippe G.
    Christian M. (Paris, 75)
    Griselda G. (St-André de Cubzac, 33)
    Marc V. (Bourg de Péage, 26)
    Sylvie et Philippe S.
    Jean-Christophe D.
    Marie-Jo R.
    Patricia S. (Bagnols sur Cèze, 30)
    Gioachino L. (Fraisses, 42)
    130. François M. (Parempuyre, 33)
    Hervé G. (Champigny-sur-Marne, 94)
    Laurence G. (Belgique)
    Olivier V. (Grenoble, 38)
    Thierry C. (Leguevin, 31)
    Jérémy L. (Treillieres, 44)
    Floriane S. (Margaux, 33)
    Sylvain A. (Chaville, 92)
    Olivier B.
    Yann P.
    140. Laurence L. (Villenave d’Ornon, 33)
    Thierry M.
    Florian B. (Pantin, 93)
    Jean-Frédéric V. (Marseille, 13)
    Pierre W.
    Cécile B. (Montesson, 78)
    Eric M. (Rots, 14)
    Laurent H.
    Fabrice T. (Gagny, 93)
    Claude S. (Dijon, 21)
    150. Kamel B. (St Jean Bonnefonds, 42)
    Noël C. (Paris, 75)
    Bruno L. (Nice, 06)
    Philippe Le S.
    Olivier F. (Paris 18e)
    Sylvain M. (Azelot, 54)
    Romaric M. (Toutlemonde, 49)
    Stéphane M. (Monaco)
    Pierre-Yves B. (Francheville, 69)
    Jean-Claude C. (Dalhem,Belgique)
    160. Mendy B.
    Tristan T. (Le vieux marché, 22)
    Daniel S. (Paris 15e)
    David V.
    Jean-Michel D. (Ozouer le Voulgis, 77)
    Lorenzo I. (Oullins, 69)
    Johan M. (Nantes, 44)
    Paul C.
    Mickaël S. (Planaise, 73)
    Laurent B. (Bandol, 83)
    170. Stéphane L. (Brillon, 59)
    Marc D. (Héricy, 77)

Contributeurs
avec tous mes remerciements

David L. (Antibes, 06)
Pierre-Yves LD
Cécile B.
Alexandra P.

117 thoughts on “Soutenez-moi pour publier un livre !”
  1. Bonjour,

    J’ai l’impression que ce projet est mort. Envisages-tu de rembourser les contributeurs que nous sommes ?

    Merci pour ton retour

    1. Le projet n’est pas mort et enterré, mais il est effectivement en suspens, même si je n’y ai pas renoncé.
      L’objectif de la souscription a été atteint, puisqu’il s’agissait de me permettre de rédiger le manuscrit.

      A l’époque (en 2017), j’avais le soutien de l’assurance MACIF qui disait vouloir publier l’ouvrage.
      Hélas, le responsable qui suivait le dossier s’est mis en arrêt longue durée pour assister sa femme gravement malade.
      Leur projet s’est arrêté là.
      Et aucun autre assureur ne s’est montré intéressé.

      Quelques mois plus tard, la Sécurité Routière s’est dite partante, à travers le chargé de mission national deux-roues moteur.
      Mais fin 2019, Pascal Dunikowski est parti en arrêt maladie longue durée.
      Le DISR de l’époque, Emmanuel Barbe, n’était pas convaincu. Lui aussi a quitté son poste, début 2020.
      Aucun des deux n’a encore été remplacé.
      Tout sera donc à recommencer avec leurs successeurs.

      En 2019, j’ai eu de premiers contacts avec les éditions Larivière, qui se disaient intéressés.
      Mais là encore, ils n’ont pas donné suite, sans autre explication.

      A la rentrée 2019, j’ai expliqué dans l’article que j’envisageais une auto-édition en texte seul pour les contributeurs.
      J’avais mis de l’argent de côté pour ça.
      Mais les aléas météo ont ruiné la fin de ma saison 2019 : j’ai dû m’arrêter de travailler dès la mi-octobre, alors que d’habitude, j’anime des stages jusque novembre, voire début décembre.
      Et surtout, je n’ai pas trouvé d’autre boulot de substitution pendant les mois d’hiver, alors que c’était le cas les années précédentes.
      Résultat, j’ai tapé dans les réserves et dépensé toutes mes économies.

      Je comptais sur la saison de printemps 2020 pour me refaire, j’avais plein de réservations, des gros stages prévus en avril et mai.
      Et là, paf ! Covid-19…
      Cessation d’activité depuis la mi-mars et pas un radis qui rentre.

      Donc oui, c’est un projet en suspens, que j’espère toujours voir aboutir, mais sans certitude.
      Effectivement, pas de résultat concret pour le moment, ce qui me déçoit autant que toi, mais vraiment, ce n’est pas faute d’avoir essayé, d’avoir dépensé beaucoup de temps et d’énergie.
      A mes yeux, ce n’est pas de ma faute.

      Et dans la mesure où j’ai rempli ma part du contrat, je n’envisage pas de remboursement généralisé.
      Surtout qu’au vu de ma situation actuelle, je n’en ai pas les moyens.

      Toutefois, si certains veulent absolument se faire rembourser, si c’est important pour eux, je peux envisager de le faire, sur demande et dans la mesure de mes moyens financiers actuels.

    1. Je peux confirmer que je ferai tout mon possible pour publier une auto-édition de mon livre en mars 2020, à quelques centaines d’exemplaires, à destination des contributeurs à la cagnotte.
      Je pense sincèrement que je devrais y parvenir, sauf catastrophe financière me concernant dans les tout prochains mois.

    1. Bonjour,
      Pour la rentrée 2018, non.
      Mais le dossier est en phase de finalisation pour un financement institutionnel qui doit être confirmé avant mi-juillet 2018 pour une publication début 2019.
      C’est bon à 99%.
      J’attends d’avoir la confirmation définitive avant de mettre à jour l’article.
      A bientôt,
      Fabien

      1. Et le 1% d’incertitude a fini par l’emporter…
        Mon projet (proposé depuis des mois, depuis 2017) a eu le malheur d’arriver sur la table en même temps que les travaux de préparation de la réforme du permis moto, prévue d’abord pour 2019, puis pour 2020.
        Les décideurs craignent de possibles « contradictions » entre les futures modalités d’examen et le contenu de mon livre.
        Une éventuelle publication est donc repoussée après l’entrée en vigueur de la réforme, soit au plus tôt au second semestre 2020.

        En espérant que d’ici là, le responsable de la sécurité routière n’aura pas changé et qu’il voudra bien s’engager sur ce projet.
        Ce qui semble hélas peu probable.

        J’abandonne mes espoirs sur ce financeur possible.

          1. Merci de ton soutien, Philippe !
            Je ne te cache pas que je suis parfois tenté de baisser les bras.
            Je tiens ici à remercier ma compagne qui m’encourage et m’aiguillonne dans les moments difficiles.

            1. Bonsoir FlatBab

              Tu portes ce projet a bout de bras et ce n’est pas facile et comme les « decideurs et le responsable de la securite routiere » sont incertains
              ils ne prennent pas de risques EUX.
              Quoiqu il en soit je ne regrette pas ma participation a ce projet qu il aboutisse ou pas .
              Et dans le pire des cas tu te seras battu et c’est aussi une forme de victoire.
              Bien a toi

        1. Bonjour Fab.

          As-tu envisagé une publication initiale uniquement électronique comme ce fut le cas il y a de nombreuses années pour « Français et Américains, l’autre rive » de Pascal Baudry?

          https://www.amazon.fr/Français-Américains-Lautre-Pascal-Baudry/dp/2744062634

          Le livre est aujourd’hui proposé en version papier, mais lors de la parution, en février 2003, de la première édition, il n’était disponible qu’en format électronique.

          Bien amicalement.

          1. J’y ai pensé et je l’envisage.
            Je le proposerai aux contributeurs que je peux contacter. Mais certains préfèrent recevoir une édition papier et je veux pouvoir les satisfaire.

    2. Merci Dume d’avoir à nouveau posé la question, je m’interrogeais aussi sur l’avenir de ce livre.
      Nous patienterons donc encore un peu .
      V à toi
      Cath83

  2. Bonjour,

    Je pense que nous avons participé à ton projet pour « participer à l’aventure ». Je n’attends pas un retour sur investissement; mais simplement que ton livre soit publier avec en esprit l’idée que c’est un peu grâce à nous. J’imagine très bien les difficultés liées au financement. Je suis… déçu du comportement de nos assureurs (même si je peux comprendre leur politique économique sur ce point la), de nos associations, etc…
    Je, et j’espère que nous tous, ne te blâmons pas pour cela. Il est plus de notre intérêt de te proposer des solutions pour faire avancer les choses. « Ta cause est juste » et il est dans l’esprit motard de la partager.

    Pour ton financement, as tu pris contact avec la presse moto; avec les équipementiers et les distributeurs d’équipement ?

    On t’a déjà posé la question, et je la repose : ne faut il pas envisager une publication également au delà de nos frontière avec un éditeur étranger spécialisé dans la moto (Haynes me vient à l’esprit).

    Ça ne va pas plaire à tout le monde, mais as tu pensé à demander à « Bar2 » pour l’illustration ? Cela apporterait une meilleure visibilité pour ton livre et également pour ton éditeur…

  3. Salut « FlatFab »

    Je n’ai pas tout saisi, j’avais juste retenu que les bouquins arriveraient vers Septembre Octobre de cette année. Rien d’urgent de mon côté, ( rien d’urgent du tout )
    Des soucis ? tout ne se passe pas comme tu le pensais ?
    V à toi
    (cath83)

    1. Salut Fab,

      Peux tu nous donner des nouvelles. La cagnotte a tout de même permis de lever 5 372 € et depuis rien ne semble avancer…

      A bientôt

          1. Fait à l’instant !
            J’ai mis l’article à jour en expliquant le pourquoi du comment.

            En bref, je compte toujours réaliser ce projet, mais on a pris un an de retard.
            Toutes mes excuses pour vous avoir laissés sans nouvelles, mais j’ai vraiment énormément travaillé avec Passion Moto Formation cette année.
            Cela m’a permis de gagner correctement ma vie et de mettre un peu de côté, mais du coup, je n’ai pas pu avancer sur le projet.

  4. Bonjour,
    Pourquoi ne pas externaliser votre projet au delà des frontières françaises ?
    En France, la réalité économique devient même un frein à l’instruction et à la culture…
    Courage !

    1. L’auto-édition, c’est très bien pour du texte seul, pour publier un roman, un essai sans mise en page, sans iconographie.
      Cela ne convient pas pour mon projet.

    1. C’est le statu quo.
      Tout est prêt pour démarrer le projet, sauf le financement !
      Le budget total est évalué à environ 40.000 euros tout compris pour 10.000 exemplaires.
      Il est évident que je ne dispose pas d’une telle somme et qu’elle serait très difficile à réunir par financement participatif.
      J’ai démarché plusieurs financeurs possibles, surtout des assureurs, mais aussi des constructeurs moto et quelques éditeurs.
      Au mois d’août, forcément rien n’avance. J’espère du progrès à la rentrée.

      1. Salut Fabien,

        Tu ne peux peut-être pas réunir 40 000 euros grâce à un financement participatif, mais sans doute une partie de la somme, ce qui te permettrait de susciter l’intérêt de partenaires éventuels. D’autre part, pourquoi cet objectif de 10 000 exemplaires ? Je ne connais rien à l’édition mais j’avais cru comprendre que grâce aux techniques actuelles utilisées maintenant, le seuil de rentabilité se situait plutôt aux alentours des 2000 exemplaires.
        Bonne chance dans tes projets et encore bravo pour tout ce que tu fais.

        1. Je suis aussi étonné par ton objectif de 10 000 exemplaires sachant que selon le Syndicat national du livre, les tirages moyens des nouveautés (qui plus est généralistes) sont en baisse constante depuis plusieurs années (7 895 livres pour 2014 , dernier chiffre). Je serais curieux de savoir quel a été le tirage du « Manuel de conduite à l’usage du motocycliste débutant » ou sa version « plus sérieuse » : « Les 100 astuces du Motard » de Denis Couvent. De même s’agissant du « Manuel du Motard » de Cédric Montéard.

          1. Pour le « Manuel de conduite à l’usage du motocycliste débutant », je ne sais pas exactement.
            Mais « Les 100 astuces du Motard » a été tiré à 15.000 exemplaires en 2011, intégralement financé par Axa Prévention. Evidemment, je les ai contactés : ils ne veulent pas recommencer.
            A l’inverse, le « Manuel du Motard » a été imprimé à 3.000 exemplaires seulement, mais à compte d’auteur. Vendu cher, mais tout s’est vendu, il est épuisé et pas de nouveau tirage.

        2. La rentabilité n’est pas forcément l’objectif de ce projet.
          Après, oui, cela pourrait très bien marcher avec 5.000 exemplaires. Cela ne change en fait pas grand-chose car le coût de l’impression est minime en proportion. Le plus lourd, c’est de réaliser le pré-presse du livre, avec notamment de nombreuses illustrations que je veux informatives, ce qui requiert l’emploi d’un illustrateur et d’un infographiste.

      2. Hello Fab,
        Pour un budget estimé à environ 3.500 euros au départ, le besoin est aujourd’hui de 40.000 euros !
        J’espère toujours recevoir ta publication pour Noël, d’autant plus que ça y est, je m’inscris au GC, après une première année et 15.000 km sur ma Honda Varadero 125 (que du plaisir et sans chute, grâce à ma moto qui assure et tes conseils pour ne pas la maltraiter).
        Biz à Tous. v modeste

        1. Hé non, rien à voir…
          Je sais que cela peut paraître compliqué, mais encore une fois :
          – les 3.500 euros, c’était pour pouvoir avoir le temps de rédiger le manuscrit, cette somme m’était directement destinée ;
          – les 40.000 euros, c’est le budget de réalisation du livre, je ne touche quasiment rien là-dessus, c’est la somme nécessaire à l’équipe de réalisation de la maquette, l’infographiste, l’illustrateur, l’imprimeur et le routage.

          Vous n’imaginez pas toutes les personnes impliquées et nécessaires dans ce projet.
          Ce n’est pas comme un roman avec seulement du texte, imprimé à compte d’auteur et vendu sur une page web.

          Bref, ce ne sera certainement pas pour Noël 2017…
          Et surtout, bon courage pour ton permis moto !

  5. Bonjour
    Mon com va vous paraitre bizarre mais je viens juste d’avoir vent de votre projet et j’aimerais le soutenir mais comme la campagne est finie, puis-je passer par paypal ?
    Merci et V et je vous félicite pour votre iniative

      1. Bonjour Fabien
        Est-il toujours possible de participer?
        Encore merci pour ton travail et croisons les doigts pour ce p* de financement 🙂
        Bien à toi,
        B.

  6. Bonjour Fabien,

    Où en es-tu du projet ? Ce serait sympa de nous indiquer périodiquement comment cela avance. Ta dernière MAJ remonte en effet à janvier.

    A bientôt

    1. Désolé, mais j’ai été vraiment très occupé depuis janvier.
      Après le retrait de mon financeur initial mi-janvier dernier justement, le projet avance.
      L’équipe éditoriale est quasiment bouclée. A l’heure actuelle, nous visons une publication pour le premier trimestre 2018.
      Seul problème, le financement de l’édition et impression n’est pas encore finalisé.
      Le budget avoisine les 60.000 euros pour 10.000 exemplaires, j’ai plusieurs pistes dont une sérieuse, mais ce n’est pas encore signé.
      D’où mon silence…

  7. Salut Fabien,
    Je n’ai pas lu tous les articles de ton site, mais le style général, l’aspect fouillé, le pragmatisme en font, pour moi, un vecteur d’information dépassionné (très important en matière d’enseignement, même si je trouve que le discours « engagé » type FFMC a son rôle également) et accessible à tous.
    Je pense que je vais recommencer à revenir visiter le site plus souvent.

    Je n’ai pas lu tous les commentaires sur ton projet de livre, juste vu en passant que tu ne voulais pas t’inscrire dans la lignée des protagonistes nationaux (AMDM vs l’état) en étant sponsorisé par l’une ou l’autre partie, mais as-tu pensé à contacter la Gendarmerie ?
    C’est bête à dire, mais les risques qu’ils prennent au quotidien et leur rôle sur les route du pays les sensibilisent forcément un peu à ta démarche. De plus il m’a semblé que, d’une manière générale, les initiatives de « formation » ou au moins de pédagogie ne sont pas étrangères à leurs préoccupations.
    Maintenant, évidemment, si ton livre s’annonçait un peu polémique à leur endroit, je comprendrais que tu ne sois pas tenté.
    Mais si c’est le cas, n’hésite pas à le faire savoir.

    Bon courage pour la suite
    NowHell

    1. Idée intéressante.
      Je doute toutefois que la gendarmerie nationale file des sous à un civil.
      Par contre, un soutien moral, un parrainage semble possible.
      Et je compte aussi sur les gendarmes motocyclistes pour la diffusion de cet ouvrage, notamment lors des différentes journées de sécurité moto animées localement par les EDSR.

      1. Ca peut se demander en interne, si c’est ton interrogation, avant de demander par toi-même depuis l’extérieur, histoire que tu ne perdes pas toi-même du temps dans la démarche.

        Je ne doute effectivement pas d’un parrainage, voire même d’une photo de l’auteur un jour avec un ponte de la Gendarmerie disant que l’Institution s’engage dans le soutien de ce genre d’initiatives et tout, c’est dans l’habitude de la comm’, maintenant on est pas obligés d’attendre que le boulot soit fait pour le soutenir, on peut aussi anticiper et encourager le projet en amont.

        Bye !!
        NowHell

  8. Bonsoir,
    Juste un petit message sur une idée qui m’est tombée dessus.
    Si tu intègres un chapitre sur la traumatologie dans ton livre, pense à parler des commotions cérébrales, des signes/symptômes pour les repérer suite à un crash. Un simple mémo suffirait. C’est important et souvent sous-estimé. Les commotions ne laissent pas de traces mais ne sont pas sans conséquences.

  9. En remerciement pour tous les conseils que j’ai puiser pendant mon permis je soutiens votre projet par paypal
    Merci V

    1. Je le fais déjà, je fais des mises à jour dans l’article.
      Et je vais publier la liste des donateurs (prénom, initiale du nom de famille, code postal) pour recenser ceux dont j’ai l’adresse postale et ceux qui doivent encore me l’envoyer).

        1. Le manuscrit avance, mais reste encore loin d’être fini.

          L’imprimeur n’est pas trop le souci.
          Le problème est de trouver soit un éditeur, soit un financeur. Car j’ai trouvé des agences éditoriales qui peuvent réaliser l’ensemble de la réalisation de l’ouvrage, tout le travail d’édition et d’impression, y compris le routage…
          Mais on est sur un budget de plusieurs dizaines de milliers d’euros (autour de 40.000 euros), ce qui ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval.

          J’avais trouvé un partenaire financier, mais celui-ci s’est retiré du projet la semaine dernière, sans me donner de raison valable.
          Me voilà reparti à la chasse aux soutiens financiers, ce qui demande beaucoup de temps, d’énergie et de moral pour trouver les contacts et affronter les multiples refus.
          Parce que pour vous, ce projet paraît peut-être une évidence, mais je peux vous dire que beaucoup s’en fichent, mais alors d’une force…
          D’autres reconnaissent qu’il est intéressant, mais ne veulent pas prendre le moindre risque financier.

          Le retrait surprise de mon premier partenaire financier va rendre très difficile à tenir l’échéance de la rentrée 2017.
          En effet, il faut compter environ six mois de travail entre la fin du manuscrit proprement dit (le texte seul) pour réaliser à la fois les photos et les infographies, effectuer la mise en page avec l’ensemble, finir tout le pré-presse, envoyer à l’imprimeur, imprimer, acheminer…
          Je crains qu’on soit désormais sur la fin d’année 2017, voire au pire début 2018.

          1. Vraiment dommage pour ce retrait. Ne te laisse pas abattre, tu vas y arriver. S’il faut attendre plus longtemps que prévu, ce n’est pas grave. Tu as essayé auprès des gros équipementiers (Dafy, Motoblouz) ou les marques comme BMW. Vu tout le bien que tu dis de leurs machines et équipement ce ne serait que justice.

            1. Véro, je me permets de t’appeler comme ça, Fabien ne dit ni du bien, ni du mal de toutes les marques que tu cites. Il est indépendant, et son financement ne doit sûrement pas venir de l’une de ces sources.
              Amicalement,
              Philippe.

          2. Fin d’année 2017 : Génial, ce sera mon kdo de noël !
            Courage. Je compte sur toi pour me permettre de devenir un(e) bon(ne) motard(e) sur la route (vivante et courtoise). Je n’arrive pas à féminiser… Biz LNA

            1. +1, Marco, j’y avais pensé aussi. On n’est pas obligé de partager toutes les idées de la FFMC, mais on peut la rejoindre sur certains points concernant la sécurité.
              « A l’aise sur ma moto », c’est un bon titre, assez œcuménique, après tout.
              Amitiés,
              Philippe.

              1. salut philippe,
                je crois beaucoup à la synergie des forces positives! Fab oeuvre dans le bon sens : informations, analyse, entrainement, , il me semble que la mutuelle des motards, forcement intéressée par la meilleure sécurité des assurés motards, pourrait soutenir un tel projet ( et avoir les moyens financiers et logistiques de le faire)
                amicalement
                marco

                1. Les moyens, ils les ont, c’est certain.
                  Mais la volonté ?

                  Par ailleurs, il faut voir l’aspect distribution. Rien ne sert de rédiger et publier un tel ouvrage si c’est pour le garder confidentiel, si c’est pour le confiner à une fraction du public visé (plusieurs dizaines de milliers de personnes en France, Belgique et Suisse, tout de même).
                  D’une part, la Mutuelle des Motards aime bien réserver ses actions à ses sociétaires (et aux adhérents de la FFMC, éventuellement).
                  D’autre part, l’historique de conflit entre la FFMC et les pouvoirs publics fait que la Sécurité Routière refusera de soutenir / promouvoir un ouvrage publié par l’AMDM.

                  Dans l’idéal, je cherche un partenaire financier « neutre », qui ne soit pas impliqué dans les relations politiques, les débats autour de la sécurité routière, etc.
                  Un soutien neutre et indépendant, afin de ne mécontenter personne et de pouvoir être distribué auprès du plus grand nombre.

            2. Je me fais peut-être des idées, mais en général, l’AMDM n’accepte que ce qui vient de la « nébuleuse » FFMC.
              Je pense qu’ils vont ressentir mon projet comme une concurrence au livre « 100 conseils de conduite » rédigé par l’AFDM, publié par les Editions de la FFMC et vendu exclusivement sur le site de Moto Magazine.
              Même si ce n’est en fait pas du tout la même chose (sur la démarche, le contenu, le format, la distribution), le public visé est à peu près le même et je doute qu’ils acceptent de me donner une part du « gâteau ».
              Après, je ne perdrais rien à poser la question.

              1. je comprends ton point de vue (partenaire neutre), il est vrai que les 100 conseils, issus de l’enseignement AFDM ,sont un vade mecum sympa, il y a place à mon sens pour un ouvrage plus fouillé , plus dissert comme le sont tes articles … pour faire court ; j’aime savoir pourquoi je combats , chef! pas sûr du tout qu’ils hésitent à sortir de la « marguerite  » FFMC .
                A voir en direct avec eux le cas échéant
                amicalement
                marco

  10. Salut Fabien,
    Chèque envoyé dés demain ,en espérant que cela te permettra de concrétiser d’autre projet,le livre doit déjà être bien donc on attend la suite,bonne continuation .
    Benoit

  11. Cette reconnaissance de son travail a mis du baume au cœur de Fabien, et c’est tant mieux, il le mérite bien.
    Maintenant, je constate que le compteur de Leetchi a l’air de s’être bloqué à 3710 €. C’est déjà très bien, mais on peut faire mieux : il ne s’agit pas seulement d’assister Fabien financièrement pendant la rédaction de son livre, mais de l’aider à investir de l’argent dans son projet pédagogique. Nous avons été très généreux (si, si !), mais il ne faut pas s’arrêter là au motif que les 3500 € ont été atteints sur Leetchi. Ses futurs élèves ne pourront que se féliciter, par exemple, de l’utilisation d’une caméra ou d’une radio pendant leur stage sur route ou sur circuit.
    Amicalement à tous,
    Philippe.

  12. Jeune motard de 45 ans depuis le mois de juillet et après un peu plus de dix sept mille km parcourus, c’est avec plaisir que je participe à l’aventure de ce livre à venir en ayant apporté mon obole.
    Un immense merci à Flatfab qui par ses articles nous apporte tous les jours un peu plus de sécurité à deux roues.
    J’ai maintenant hâte de lire cet ouvrage !
    Merci encore, bon courage et bravo!

  13. Merci Fabien,
    Avec grand plaisir, je prends le temps d’envoyer ce message, après en avoir énormément lus et relus sur ce site que je consulte pratiquement tous les jours depuis 3 mois (date d’achat de ma première moto, ma VARADERO 125 année 2001).
    Oui j’envoie ce jour un chèque et mes coordonnées pour recevoir dès que possible cette publication (Mon premier livre de moto).
    Bon courage pour le travail qu’il reste à fournir.
    J’ai hâte d’obtenir une version papier de l’expérience que tu voudras bien partager.
    Biz à tous. v modeste

  14. Bonjour,

    Je comprend parfaitement les intérêts d’un tel projet, et je n’ai pas envie d’être le négatif du lot.
    Mais quelques questions me turlupinent l’esprit :
    – Est ce qu’il (ton livre) sera autre chose qu’une « simple » mise sur le papier de ton site ?
    – Est ce qu’il se verra différent des œuvres de D. Hough ou même de K. Code (donc il me semble tu avais déjà fait mention) ?

    1. 1. Oui ! Tout d’abord parce que je ne reprendrai pas l’intégralité des article, loin de là. Ensuite parce qu’à l’inverse, le contenu sera plus large sur chaque thème que ce qu’il y a sur le site. Enfin parce que le livre sera illustré de photos et de schémas, réalisés spécialement pour le bouquin, qui ne sont pas sur le site. Sans parler des vidéos en ligne qui l’accompagneront plus tard.

      2. La démarche générale sera proche de celle des ouvrages de Code et Hough (non disponibles en français d’ailleurs), mais le contenu sera évidemment différent et spécifique pour la France. J’ai l’audace de penser que le contenu du livre « A l’aise sur ma moto » sera en grande partie inédit, notamment par les exercices pratiques proposés, directement issus de mon expérience de formateur. Cela dit, je ne prétends pas non plus révolutionner le monde moto, ni inventer de nouvelles techniques.

      1. Fabien, Regarde aussi du côté de Jerry « Motorman » Pallandino. J’ai son livre et plusieurs de ses DVD et je trouve qu’ils complètent bien ta formation sur certains aspects.

  15. Salut Fab,
    Par la poste un chèque tu recevras, fruit de ma modeste contribution pour la réalisation de ce beau et utile projet.
    La connaissance est la fondation de toute construction saine et solide.
     » Que la force soit avec toi. »

  16. Salut Fabien,

    Ma petite obole via PayPal pour ce futur livre qui pourrait devenir à terme « La Bible » de tous les motards !
    Bravo et bon courage pour la suite !

    Pascal alias roadrunner sur gsfr

  17. Avec une expérience absolument nulle en deux roues moteur, j’ai pu accéder au permis en 21h de cours.
    Jamais je n’aurais pu le faire sans ce site, c’est donc avec plaisir que je mets une participation à l’aide des sous économisés sur les heures de cours supplémentaires que je n’ai pas eu à faire !!

    Bientôt, avec ce livre, les wheeling, stoppies et autres drifts n’auront plus de secrets pour moi !!!
    ….
    ….
    ….
    Ou pas 😀 😀 😀

  18. Sans toi, jamais je ne me serais risqué dans le mode de la moto. Ton site est juste indispensable ! Vu le temps que je passe dessus c’est normal de participer ! Leetchi, ça marche super bien !

  19. Belle initiative.
    Ce livre sera un beau complément de ton site !
    Contribution (par virement d’ici quelques jours !)
    dom’s (de gsfr.forumactif.com)

  20. Bonjour Fabien,
    Pourrais-tu rappeler ton adresse postale qui figurait à l’origine et qui a disparu s’il te plaît? L’envoi de chèque est la solution la plus simple pour moi.
    Merci pour ce site que je consulte assidûment depuis un an qui m’a beaucoup aidé pour l’obtention du permis… et m’est toujours utile.
    Comme Dume, je suis volontaire pour la relecture.

    1. Pour ceux qui veulent m’envoyer un chèque : Fabien LECOUTRE
      Appt B12 – 31 rue Daniel Digneaux – 33980 AUDENGE
      Merci !

  21. Je suis ! Virement en direct cette semaine…

    Idem pour le comité de relecture, je dégagerai du temps, pour autant que je ne sois pas parti (encore) en voyage !

  22. Bonjour Fabien,

    Suivant habituellement ton site internet et, ayant participé à tes stages de formation, je ne peux que dire oui pour un don économique à ton superbe projet (participation versée aujourd’hui) et j’espère (et j’en suis vraiment convaincu) qu’il sera un vrai succès.

    Un livre de lecture obligatoire dans les moto-école comme quelqu’un la précisé ci-dessus? ça le mériterait bien 🙂

    Hâte de voir le résultat

  23. salut Fabien,
    est-il possible de participer en t’envoyant un chèque , voire un virement ?
    c’est hélas le seul moyen dont je dispose ,
    bon courage pour ton projet

    1. Salut ! Pas de souci pour le virement. Je le proposais au départ, d’ailleurs.
      Code IBAN : FR76 3000 4022 1600 0003 4023 029
      Titulaire du compte : FABIEN LECOUTRE
      Merci pour ton soutien !

  24. Bonsoir Fabien,
    Super idée de faire un livre, j’espère que tu trouveras les fonds nécessaires (mais je n’en doute pas beaucoup 🙂 ).
    Un tel livre devra être disponible dans toutes les bonnes moto-écoles.
    Je viens de verser mon écot avec un petit supplément pour les frais d’envoi du livre.
    Comme j’ai vu que tu viens à l’origine du milieu de la presse et que ton site est très bien fait, je ne doute pas que le livre sera bien écrit avec une belle présentation.

  25. Salut Fabien,
    Si tu as besoin de 3200€ pour écrire 300 lignes, j’ai participé à hauteur de 3,75 lignes 🙂 (vu comme ça, c’est pas lourd…)
    Courage mon ami !
    Marc

  26. Salut Fabien
    Bravo Fabien pour cette initiative dont tu nous avais parlé lors d’une formation début 2016… Je soutiens bien sûr cette idée et y participe. J’ai déjà hâte de lire ton livre !!!!
    Je n’ai aucun doute sur le fait de réussir à réunir la somme espérée.
    Bon courage à toi.. Au plaisir

    Christian K

  27. Salut Fabien,
    J’adore ton site. Même un vieux motard comme moi y trouve toujours de bons conseils (Hihi). Dès que je récupère ma nouvelle CB je fonce vers toi !! Courage c’est un super projet, mais quel travail.

    Amitiés. Mozzer

  28. Bonjour Fabien,

    Attention, un usage trop important (3k€ quand même) de Paypal pour des « envoi d’argent à un proche » , alors que tu en as un usage majoritairement pro, ça peux mener à la clôture de ton compte pour non respect des conditions d’utilisations (sans possibilité de récupérer l’argent dessus).

    Même si je suis tout à fait d’accord avec tes arguments, l’avantage de la plateforme participative, c’est qu’elle élimine ce risque.

    1. Salut François,
      Merci pour cette précision, je ne savais pas.
      J’ai créé une cagnotte Leetchi, ce sera moins risqué !

      1. Zut j’ai participé via PayPal. ..
        Bon courage pour votre livre qui sera j’en suis sûre aussi passionnant et enrichissant que votre site!
        Stephanie

              1. J’aurai bien aimé, vraiment mais je n’ai malheureusement pas les moyens de faire exploser la cagnotte
                Aller bon courage!!

  29. Bonjour Fabien, comme Garnier, je pense que faire appel a une cagnotte participative peut vous aider pour ce beau projet, vous devez connaitre, si pas voici un lien
    http://www.leetchi.com/
    Ce projet est un beau projet, moi meme motarde debutante, je pense que c’est tres important, et un livre est plus pratique que de surfer sur le web, on assimile beaucoup mieux, je participerai avec plaisir , dans un prochain temps car saisonniere les finances ne sont pas toujours au rendez vous!!!
    bonne journée a vous

    1. Merci !
      D’autres personnes me l’ont suggéré. Je connaissais ce service de nom, mais ne l’avais jamais utilisé.
      Je viens de créer la « cagnotte » correspondante à mon projet.

  30. Bonjour Fabien,

    Superbe projet et je suis prêt à te soutenir car tu fournis un travail fantastique. (je verse une contribution dans la journée)

    As tu pensé à Ulule par hasard pour ta campagne de financement. Je pense à l’illustratrice Laurel qui est passée par cette plateforme et qui semble être très contente. Peut être possible de la contacter pour un retour d’expérience etc.

    J’imagine que tu as déjà tenté de démarcher des sponsors pour le livre ? Ou souhaites tu rester totalement indépendant dans ta manière de conduire ton ouvrage sans dépendre d’un tiers?

    En tout cas, encore, superbe initiative et tous mes voeux de réussite à ce beau projet.

    Amitiés motardes

    Patrick

    1. J’essaie de rester le plus indépendant possible, en effet.
      Cela dit, j’accepte les remarques, les critiques, les apports d’autres personnes compétentes. Je ne suis évidemment pas capable de mener seul l’ensemble du processus de réalisation d’un livre, je m’occupe du texte et de la coordination entre texte et iconographie.

    1. Complément : Le son n’est pas bon sur la vidéo. Tu devrais la refaire en introduisant des vidéos de tes formations et et une musique. Cela attirerait plus et ferait professionnel.

        1. Dommage aussi pour le son. Le vent et tous les bruits alentours en extérieur et un petit écho en intérieur.

          Pour le reste, bonne chance pour encore une pierre à l’édifice de la sécurité que tu construis!

  31. Fabien bonjour
    je soutiens ton projet mais pourquoi ne passes pas par une plateforme participative
    je sais qu’il y a des frais mais cette formule permet de toucher des personnes parfois très éloignées du milieu auquel tu t’adresses et de plus chacun des contributeurs se s’ent impliqué en suivant l’évolution des dons et donc l’avancée du projet
    Mon fils a édité son premier livre de cette façon et ca à été une expérience très intéressante à tous les points de vue
    Au plaisir de te lire
    Amicalement
    Pierre

    1. Salut Fabien,

      C’est un projet très prometteur pour faire une version papier de la Bible du motard débutant et je suis prêt à le soutenir.

      J’avais une question en termes de visibilité de ton appel : est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de faire une campagne de crowdfunding en passant par des sites tels que Ulule pour n’en prendre qu’un hébergé sur notre continent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.