Les nouvelles épreuves du plateau

A partir de janvier 2013 est mis en place un nouvel examen pour la délivrance du permis de conduire moto, catégories A, A1 et A2. Les principaux changements concernent l’épreuve pratique hors circulation, appelée « plateau ». En voici les détails.

A compter du 19 janvier 2013 se met en place une réforme du permis de conduire, initiée par des directives européennes, qui concerne quatre points :

  1. un changement du titre de conduite, du document de permis de conduire, pour tous les usagers ;
  2. une refonte des catégories de véhicules, qui ne concerne que les deux-roues motorisés, mais tous les 2RM, pas seulement les motos « gros cube » ;
  3. une refonte des catégories de permis pour les deux-roues motorisés ;
  4. une modification des épreuves de l’examen pratique hors circulation (le plateau) du permis de conduire moto.

Sur le premier point, lire La réforme du permis moto.

Sur le deuxième point, lire Les nouvelles catégories de motos.

Sur le troisième point, lire Les catégories de permis moto.

Le présent article ne concerne QUE le quatrième point.
Merci de ne poser de questions que sur ce point, et pas sur les autres. Si vous avez des questions sur les catégories de permis ou de véhicules, les autres articles sont là pour ça !

Pour l’examen en circulation, lire L’examen du permis moto – La circulation.

* * *

L’arrêté du 23 avril 2012 fixant les modalités pratiques de l’examen du permis de conduire des catégories A1, A2 et A est consultable ici.
Il a été modifié et complété par un arrêté du 10 janvier 2013, publié le 18 janvier 2013 et consultable ici.
J’en donne une explication de texte « simplifiée ».

Pour en savoir plus, lire le guide d’évaluation pour les examens des permis moto.

* * *

Principal changement : le nombre de parcours.

Le permis de conduire moto comprend trois temps :

  1. l’épreuve théorique générale (examen du code de la route), elle est maintenue en l’état ;
  2. l’épreuve pratique hors circulation (plateau), elle est revue de fond en comble ;
  3. l’épreuve pratique en circulation, elle ne change presque pas.

L’épreuve hors circulation constitue une admissibilité pour l’épreuve en circulation : on ne peut pas présenter la circulation si on n’a pas au préalable validé le plateau.

L’épreuve plateau était (jusque début 2013) composée de quatre épreuves, trois pratiques et une théorique :

  1. maniement de la moto sans moteur,
  2. maniement de la moto à allure lente,
  3. maniement de la moto à allure normale,
  4. interrogation orale.

La première épreuve comptait trois parcours possibles, on en tirait un au sort.
Et chacune des deuxième et troisième épreuves comptait quatre parcours possibles.

A partir du 19 janvier 2013, terminé tout ça !

Il y a cinq épreuves, dont quatre pratiques, avec seulement deux parcours possibles par épreuve pratique.

  1. maniement de la moto sans moteur,
  2. maniement de la moto à allure lente,
  3. maniement de la moto à allure rapide : évitement,
  4. maniement de la moto à allure rapide : freinage,
  5. interrogation orale.

* * *

On commence avec un peu d’humour (à prendre au deuxième, voire au troisième degré) avec la vision du nouveau plateau par les kakous de « Motos & Motards » :

Ambiance Joe Bar Team, on s’amuse, on rigole… et on rate !
Maintenant, redevenons sérieux et causons du vrai plateau et des bonnes techniques pour le réussir :

* * *

Nouveaux parcours sans moteur

Pas de grand changement : il s’agit toujours de manier la moto sans l’aide du moteur, en la poussant.

Il n’y a que deux parcours possibles.
Les nouveaux parcours sont beaucoup plus courts qu’avant : pas de slalom, pas de demi-tour, il s’agit de négocier un virage en marche avant, de s’arrêter après une porte de plots, et de suivre le même parcours en reculant.

Les deux parcours possibles comprennent tous deux une marche arrière, alors qu’avant, c’était le cas d’un seul parcours sur les trois possibles.
Beaucoup d’élèves, notamment celles et ceux de petit gabarit, redoutaient de tomber sur le parcours avec marche arrière, espéraient l’éviter et du coup, entraient en stress sévère quand il était tiré au sort. Dorénavant, tout le monde devra se préparer à manier la moto en marche arrière, mais sur un parcours bien plus simple. Moins de stress à la clef.

Comme auparavant, cette épreuve n’est pas éliminatoire.

Pour en savoir plus, lire « L’épreuve de maniement sans moteur et vérifications« .

* * *

Nouvelles vérifications mécaniques

Cette épreuve se termine par une interrogation sur des vérifications mécaniques à effectuer à l’arrêt sur la moto.
Il y a deux fiches comprenant chacune trois ensembles (commandes, éléments techniques, éclairage et accessoires de sécurité) avec deux points par ensemble.
Au total, six points par fiche.
Il s’agit d’une réorganisation (avec une légère simplification) du contenu des vérifications mécaniques précédemment demandées.

C’est l’inspecteur qui choisit le thème de la vérification, il n’ y a plus de tirage au sort.
C’est aussi l’inspecteur qui nomme les points à vérifier, plus besoin de les apprendre par coeur. Par contre, vous devez bien sûr développer, expliquer, démontrer.

Pour en savoir plus, lire « L’épreuve de maniement sans moteur et vérifications« .

* * *
Nouveaux parcours « à allure lente »

Pour en savoir plus, pour des conseils, techniques et astuces pour réussir ces parcours, lire l’article dédié : « Conseils pour les parcours plateau à allure lente« .

Il n’y a que deux parcours possibles.

 

Tous deux se ressemblent beaucoup, la physionomie d’ensemble est la même. Simplement, l’un se fait dans un sens (départ à droite, arrivée à gauche) et l’autre en sens inverse (effet miroir).

Les différentes séquences sont les mêmes pour les deux parcours possibles :
- départ du candidat seul sur la moto, avec virage en S immédiat dans deux portes de plots,
- ligne droite entre deux portes de piquets,
- virage serré pour aller chercher un couloir d’évitement,
- demi-tour avec arrêt au milieu du demi-tour,
- ligne droite avec passager, suivie d’un virage serré,
- ligne droite avec deux portes de piquets,
- arrêt avec passager.

Le parcours doit s’effectuer « en roulant au pas », de façon à démontrer la capacité à actionner l’embrayage en combinaison avec les freins.
Le ralenti moteur n’est plus autorisé, il faut combiner embrayage et frein arrière.

Pour évaluer la capacité du candidat à rouler au pas en actionnant l’embrayage en combinaison avec les freins sur le parcours, l’inspecteur peut utiliser un chronomètre.
Dans ce cas, il précise au candidat les conditions dans lesquelles celui-ci effectue le parcours, notamment la durée minimale à respecter pour parcourir l’ensemble du parcours.
Ce chronométrage n’est pas obligatoire et aucun temps n’est imposé par les textes !

Il faudra vous montrer (et demander à votre formateur / accompagnant de se montrer) particulièrement attentifs sur ce point.
Certains inspecteurs n’ont gardé que la première version de l’arrêté, datée du 22 mars 2012, qui précisait un temps minimal de 20 secondes.
Or c’est la version révisée au 10 janvier 2013 qui compte et celle-ci stipule bien que le chronométrage est facultatif, sans préciser de temps imparti. Ce qui laisse toute latitude à l’inspecteur pour faire ce qu’il veut…

Cette disposition est faite pour contraindre les écoles moto qui ne travaillaient qu’au ralenti de première à changer leur méthode pour passer « avec les commandes ».
Dans les faits, des réunions ont rassemblé les inspecteurs et les formateurs pour définir les choses à l’avance.

Ce sera aux formateurs d’un côté, au délégué départemental de l’autre, de veiller à ce que tous les candidats, quelle que soit leur école, leur âge, leur sexe ou leur couleur de peau, soient traités de la même façon, avec les mêmes conditions d’évaluation.
Dans les faits, la décision de chronométrer le lent sera prise (ou non) par l’équipe d’inspecteurs en début de demi-journée pour l’ensemble de la session.

Autre point de difficulté, l’arrêt en virage, avec guidon tourné.
Cette manoeuvre est souvent un risque de perte d’équilibre par les débutants, avant tout parce qu’ils gardent le réflexe d’utiliser le frein avant. Avec une si basse vitesse et avec le guidon tourné, on s’arrête au frein arrière ! Et en douceur car un freinage brutal, même de l’arrière, va déstabiliser la moto.
Cette séquence sera à travailler de façon approfondie pour les petits gabarits. Prévoyez que certaines pistes d’examen peuvent se trouver en légère déclivité.

Le candidat dispose de deux essais si nécessaire (sauf en cas de chute).
Toute marche arrière est interdite.

La grille de notation ne change pas :
- un parcours correctement réalisé vaut A,
- une erreur (pied à terre, plot ou piquet déplacé) vaut B,
- deux erreurs, une erreur de parcours ou une chute de la moto, et c’est le C, éliminatoire.

Pour en savoir plus, lire « Conseils pour les parcours plateau à allure lente« .
Il ne sera plus répondu dans les commentaires du présent article aux questions sur les parcours lents.
Lisez l’article dédié, tout y est expliqué !

* * *

 Nouveaux parcours « à allure plus élevée »

Cette épreuve se partage en deux temps : un parcours avec freinage, un autre avec évitement.
Cette épreuve donne donc lieu à deux notations.

Pour chaque épreuve, il n’y a que deux parcours possibles.
Là encore, ils sont simplifiés et se ressemblent comme deux gouttes d’eau, le premier avec départ à droite et retour à gauche, le second à l’inverse.

Pour chacun des deux parcours, le candidat dispose de deux essais, si nécessaire.

La piste doit mesurer au moins 130 mètres de long et 6 mètres de large (voir schéma en fin d’article).

Pour en savoir plus, lire « Conseils pour les parcours plateau à allure rapide« .

 

Principale nouveauté : il n’y a plus de chronomètre, pas de temps imposé (ni minimal ni maximal) !

Cette contrainte est remplacée par des mesures de vitesse minimale, effectuées par un radar cinémomètre.

Les différents temps sont les mêmes pour les deux parcours possibles :
- départ à l’arrêt, accélération, montée sur le 3e rapport,
- slalom en 3e à une vitesse minimale de 40 km/h (mesurée au 2e plot et non au 1e), en contournant quatre plots (et non plus sept),
- demi-tour autour d’un plot central avec limites latérales sur largeur de 6 mètres,
- retour en ligne droite (sans slalom), sur le 3e rapport (ou 4e),
- au bout de la ligne droite, vitesse minimale imposée d’au moins 50 km/h,
- évitement à effectuer sur le 3e rapport,
- freinage avec arrêt de précision entre quatre plots,
- fin de l’exercice moto à l’arrêt.

Le couloir d’évitement mesure 2,25 m de long côté extérieur (en trois plots) et 1,50 m de long côté intérieur (avec deux plots), sur 1 m de large.
Le mur de trois plots s’étale sur 1,50 m.
Il faut réaliser un déport d’environ un mètre sur une distance de 7 mètres à 50 km/h.

L’impression de vitesse risque de paralyser nombre de candidats, même si la manoeuvre en elle-même n’est pas techniquement compliquée.

La difficulté est moindre que par le passé car les deux actions d’évitement et de freinage sont clairement séparées.
Avant, nous avions régulièrement des chutes car les élèves/candidats effectuaient un évitement-freinage simultané avec souvent un freinage brutal de l’avant sur l’angle.
Dorénavant, il s’agit d’éviter d’abord, puis loin derrière, de freiner en ligne droite. C’est bien plus sécurisé.

* * *

La distance entre les lignes C6 et C5, donc la distance maximale de freinage admise pour une vitesse de 50 km/h, est de 15,75 m.

En cas de piste humide, la distance admise pour le freinage est allongée de 3,90 m, mais le reste du parcours ne change pas.

Il a été fixé une marge d’erreur de 5 km/h qui doit être ajoutée à la vitesse lue sur le radar.
L’inspecteur ne prend pas en compte la vitesse enregistrée, mais la vitesse retenue après application de la marge d’erreur. Vitesse lue sur le radar 46 km/h, vitesse retenue 51 km/h.
Il faut donc rouler à 45 km/h réels minimum.

La grille de notation :

- un parcours correctement réalisé vaut A,
- une erreur (pied à terre, plot de slalom déplacé) vaut B,
- deux erreurs ou plus, une erreur de parcours, une chute de la moto, un arrêt hors zone imposée, un non-respect des vitesses minimales imposées, un plot de l’évitement déplacé ou renversé… et c’est le C, éliminatoire.

Pour en savoir plus, lire « Conseils pour les parcours plateau à allure rapide« 

* * *

Vous trouverez un compte-rendu des premiers essais de ces nouvelles épreuves sur Moto-Station, article publié le 30 octobre 2012 :

On l’a testé pour vous : Tout sur le permis moto européen A2, A1, A !

* * *
L’interrogation orale

Pour y accéder, il faudra avoir obtenu aux épreuves pratiques soit 4 A, soit 3 A et un B, soit 2 A et 2 B, soit 1 A et 3 B.

Il s’agit d’un questionnaire tiré au sort parmi 12 fiches, et non plus 20.
Il n’y a plus de question complémentaire portant sur la réglementation moto.

Pour en savoir plus, lire l’article « L’interrogation orale du permis moto« .

Au final, il faudra avoir au moins deux A et aucun C.
Donc 5 A, ou 4 A et 1 B, ou 3 A et 2 B, ou 2 A et 3 B.

* * *
Quelques autres nouveautés

Si les véhicules utilisés sont équipés d’une boîte de vitesse automatique, les candidats, en cas de réussite, se voient délivrer un permis de conduire valable seulement pour la conduite de ce type de véhicules.
C’est la création de fait d’un permis « gros cube automatique », pour les maxi-scooters de 125 cm3 ou les motos à boîte automatique.

La durée de l’examen plateau est fixée à 15 minutes par candidat.
Celle de l’examen circulation est fixée à 30 minutes, dont au moins 5 minutes pour la « phase de conduite autonome ».
Cette phase consiste à demander au candidat de suivre un itinéraire balisé par des panneaux visibles.
Ces durées demeurent théoriques. Dans les faits, l’inspecteur reste souverain dans sa façon de conduire l’examen.

Lors des épreuves hors et en circulation, obligation du port :
- d’un casque de type homologué,
- de gants « adaptés à la pratique de la moto (soit possédant le marquage NF, CE ou EPI, soit renforcés et munis d’un dispositif de fermeture au poignet) »,
- d’un blouson ou d’une veste manches longues,
- d’un pantalon ou d’une combinaison,
- et de bottes ou de chaussures montantes.

Les bottes en caoutchouc et les coupe-vents ne sont pas autorisés.

En cas de non-présentation d’un tel équipement avant le début des épreuves, l’examen ne peut avoir lieu.

C’est un net durcissement par rapport aux textes actuels, l’accent est mis sur la nécessité d’un équipement complet et homologué.
Finis les examens en t-shirt sur le lent, en pantacourt, en petites chaussures, en gants de ski, etc.

Pour en savoir plus sur ce point, lire l’article « Réfléchir à son premier équipement motard« .

Le passager qui apporte sa participation au test de déplacement à allure réduite lors de l’épreuve hors circulation doit porter un équipement aux caractéristiques identiques.
Ce passager est très souvent le formateur et on voyait régulièrement des formateurs monter en passager sans gants, sans blouson, en tennis… Là aussi, fini les conneries.

* * *

Pour les formateurs et les curieux, les cotes complètes de la piste plateau :

* * *

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

  693 comments for “Les nouvelles épreuves du plateau

  1. Bob
    3 juillet 2014 at 22:44

    Bonjour,

    Depuis le 01/07/2014, il y a eu des changements sur les parcours lent et évitement.

    - Lent :
    Une précision sur le virage, la roue avant doit s’arrêter dans un endroit précis.

    - Evitement :
    Un plot du cone du passage d’évitement a été avancé (1m50) car certain « obliquait » sur la trajectoire.

    Cordialement

  2. isagny
    1 juillet 2014 at 09:57

    Bonjour,
    J’ai passé l’épreuve plateau hier pour la deuxième fois et je l’ai eu avec 5A. Ça n’a pas été facile les debuts (comme beaucoup de monde). j’ai eu 24 heures de cours avant de passer le plateau, mais ce n’est qu’au bout de 18h que c’est produit le « déclic » qui m’a décoincer ! Et mon déclic c’est que je suis tombée de moto au feu rouge en ramenant la moto à l’auto école, perte d’équilibre (chaussée en légère inclinaison, pied droit qui touchait pas terre, et hop) et 1 super roulé boulé ! Le moniteur relève la moto, je remonte en selle et tout le trajet restant j’étais morte de rire !!
    J’avais tellement peur de tomber que je ne prenais pas de « risque », au lent dès que je sentais la moto se pencher je mettais le pied à terre, j’avais peur de braquer le guidon, etc etc.
    Et lorsque je suis tombée, j’ai compris que seules mes conneries pouvaient justement me faire tomber ! tout ce que j’ai lu sur ce site, tout ce que mon moniteur m’a dit, m’est apparu comme une évidence (effet gyroscopique, stabilité, inclinaison, point de patinage, faire corps avec la moto, ne pas se crisper, etc)
    Ce n’est pas facile, c’est vrai, mais il faut se repérer encore et encore que « je vais y arriver, je sais le faire, je peux le faire » quelque soit son âge sa taille et son expérience passé de la moto. Moi j’ai 36 ans, 1m60 et aucune expérience de conduite moto ( seulement passager de temps en temps).
    Comme beaucoup ici j’ai lu et relu ce site presque de fond en comble, j’ai essayer de mettre en pratique les conseils donnés et ça fonctionne.
    Et une de plus à te dire MERCI Fab !
    Pour moi reste plus que la circulation la semaine prochaine et peut être après le choix « difficile » de ma monture…
    Courage, volonté et persévérance à toutes et tous.

  3. Florian
    31 mai 2014 at 11:52

    Bonjour à tous, je suis Florian j’ai 29 ans et je vais vous faire partager mon expérience du permis moto.
    Septembre dernier: je me lance!!! j’ouvre la porte de l’auto école et je prend le forfait 20h + code (à repasser car permis b depuis plus de 10 ans). 3 séries de code par semaine et me voilà fin prêt pour une date d’examen prévu pour la mi décembre que j’obtiens avec grand soulagement. Super!!! Je vais pouvoir attaquer les choses sérieuses  » le plateau » épreuve tant redouter de tous les élèves motard.
    C’est au mois de mars que je décide de me lancer dans cette aventure palpitante.
    1er mars = 1er cours : bon ben après 1h30 ça va pas être simple surtout le parcours lent c’est lourd un 600 bref je me dis c’est mon premier cours c’est plus de la découverte que du perfectionnement donc à ce stade je ne m’en fais pas encore.
    2ème cours: les choses se précise je suis à l’aise sur la moto je fais encore beaucoup d’erreur mais je suis la pour apprendre et il me reste 4 cours donc « no panic ». Mes principaux difficultés sont les demi tour sur tous les parcours lent et rapide confondu. Pour l’instant ni la vitesse et le chrono sont d’actualité, mon mono préfère appliquer toutes les techniques et astuces et on verra pour les prochains cours le chrono, la vitesse minimum pour le freinage d’urgence et ensuite on verra le parcours évitement.
    3eme cours: super beau temps je sympathise avec un élève, on se retrouve au lent et au rapide ensemble, on s’échangent toutes nos astuces et technique pour palier nos erreurs sur les étapes où l’on pêche. Par ailleurs c’est à ce cours que le mono me montre l’évitement « ben c’est pas si sorcier que ça » il faut voir l’évitement d’une autre manière comme une issu de secours. Pour les demi tour au rapide mon mono me dis que c’est mon regard qui pose problème je fixe cette putain de ligne blanche sans même m’en apercevoir au lieu de regarder loin derrière moi. Pour le demi tour au lent c’est un problème de regard aussi et de régime moteur puis enfin le penchement du buste sur le reservoir ça aide bien pour le départ. Mon mono me dis  » t’es souvent dispo toi en semaine?  »  » euh ben non j’étais en congé cette semaine pourquoi ». « Je voulais te mettre une date d’examen le 25 mars bref on verra ça tout a l’heure à l’auto Ecole « . Arrivé à l’AE le mono me mets 3 autres cours et hop « date d’examen plateau le 18 mars ça te va? »  » euh mais tu crois que je serais prêt? »  » mais oui il nous reste 3 cours pour peaufiner ». Ok trop cool ça va vite dans cette enseigne ça traine pas sur Dieppe.
    4/5/6eme cours: Du grand Mendes depuis que je connais la date de l’examen je fais n’importe quoi le stress a pris le dessus. Je m’énerve pour rien, je fais même une chute sur le fameux demi tour lent bref de quoi être démoralisé. Et c’est la que je tombe sur tous vos témoignages et conseils qui me remonte le moral !!!Merci flatfab pour ton site!!!
    18 mars, le jour J : gelsemium 15ch la veille et 1 heure avant le plateau dans l’estomac me voilà appeler par l’inspectrice qui nous mets à l’aise en déconnant avec le mono. Verdict 5 A partout! J’en revient pas je me pince, non je ne rêve pas je suis trop content je pensait ne jamais y arriver et comme quoi!
    Dans la foulé le mono me donne mes 4 cours de circu et la date d’examen le 1er avril. Échec pour un refus de priorité à droite à un poid lourd qui a grignoté le feu bref j’ai repris un cours de circu 15 jours après juste la veille de l’examen qui se déroule le 17 avril. Cette fois c’est la bonne j’ai enfin décrocher mon permis moto. Merci à ton site, à tout tes conseils, à tous vos commentaires, c’est un peu aussi grace à vous que j’ai obtenu ce fameux sésame. Bon courage à tous ceux qui passe le permis. Ne vous découragez jamais!!!

  4. Ronega
    14 mai 2014 at 19:15

    Bonjour,

    Je tiens à vous remercier pour tous les conseils que votre site apporte.

    J’ai pu découvrir les nouvelles épreuves du plateau, les vérif à faire et plancher sur mes fiches moto ici.
    Résultat, j’ai obtenu mon plateau avec 5A du premier coup.

    Il ne reste plus que la circu et c’est tout bon.

    A bientôt sur la route ;)

  5. Motard69
    15 avril 2014 at 00:13

    Bonjour à tous.
    Tout d’abord merci à vous pour ce site que je consulte depuis ma première séance.
    Et qui m’aide bien au quotidien, d’autant que l’épreuve du plateau est pour bientôt!

    J’ai 21 ans, et je passe donc par la force des choses le Permis A2.
    J’ai cru comprendre que pour passer au Permis A, je devrai dans 2 ans, effectuer 7h en moto-école sans repasser d’examen. Est-ce exact?

    S’agissant de l’achat de la première moto, je vous avoue que je ne comprends pas très bien cette règle pour définir si elles sont autorisées pour les A2. Y’a un moyen plus simple pour savoir?

    Dans l’attente de vous lire!
    Bonne journée!

  6. Amélie
    11 avril 2014 at 13:25

    Bonjour tout le monde,

    Je me présente, Amélie, 36 ans, monitrice d’auto-école pour le moment de voiture seulement.
    Je suis en train de passer mon permis moto. J’y suis depuis le mois de septembre 2013, j’ai repassé mon code en octobre 2013, je l’ai eu du 1er coup, heureusement

  7. cathfazrge
    9 avril 2014 at 21:22

    Bonsoir, deja un grand merci a flat fab et son site. De plus pour tout celles et ceux de tout age qui galere avec le stress au plateau ne laissé jamais le doute prendre le dessus faite vous soutenir par vos amis et persévéré bon courage. Je sais de quoi je parle reussite du plateau a la 8 eme fois et 1ere fois circulation. Le stress est là il faut le vaincre, n hésité pas si il vous faut des beta bloquants prenez les. Samedi je suis montée sur ma moto fazer rouge qui m attendait au sous sol depuis trop longtemps et je me suis dit que du plaisir la galère du plateau vallait le coup. Bonne chance et bonne route à tous.

  8. Philippe g
    3 avril 2014 at 17:43

    bon ! Voila j’ai obtenu le code hier ! Et du haut de mes 52ans, je vais monter sur une moto, pour la premiere fois ce lundi .
    C’est parti, pour, peut etre des chutes, des crises de nerf et autres crises de rire ! je compte sur tout ce que j’ai pu lire sur le site pour m’en sortir et progresser !! A bientot pour le reste !!
    Va me falloir courage et patience !

    • Philippe g
      7 avril 2014 at 19:00

      bonjour. 1ère lecon ce jour. Apres une certaine appréhension par rapport à la « bête » , j’ai réussi à l’enfourcher. Et parti pour de grandes lignes droites en 1ere puis en passant toutes les vitesses et retrogradage. Des problèmes avec l’accélération et debrayage mais mon moniteur m’a dit que ca allait venir avec autres lecons . je lui fais confiance. Ce que j’ai pu lire ici m’a quand meme bien rassuré : experience des autres « novices » et aussi les conseils donnés par flat fab. Je continue à lire. Et prochaine lecon ce vendredi.
      Une chose encore : j’ai attrapé bien chaud sous le casque et le blouson ! lol

  9. Samuel
    31 mars 2014 at 15:16

    Bonjour à tous!
    J’ai passé mon plateau ce matin et ce fut une réussite avec BAAA ( dans les vérifications j’ai oublie de mentionner que les feux arrières doivent être propre et pas cassés), après un forfait classic de 20h.

    Manque la conduite et Hop!

    Merci pour ce site qui m’a donné les clés pour réussir, notamment sur 2 points:
    - demi tour (regarder le plot…La bonne astuce!!!)
    - Virage arrêté : toujours regarder ce fameux plot avec une moto un peu incliné Et surtout ACCÉLÉRER avant de débrayer!!

    On devrait conseiller ce site en plus des séances d’apprentissage !

    Bonne journée ! Sam

  10. jrm74
    12 mars 2014 at 19:40

    Mes excuses, j’ai oublié de remercier cet excellent site, alors MERCI

  11. jrm 74
    12 mars 2014 at 19:35

    Bonjour à tous
    J’ai passé mon plateau hier 11/03 après 13 h de cours. Nous étions 4 dans ma moto école à nous présenter et j’étais de loin le plus mauvais au parcours lent, le rapide no problèmes.
    Je suis très sportif (courses de VTT 6800 kms en 2013, ski, musculation…) et j’ai eu du mal à accepter mon incapacité dans cet exercice. Je ne suis jamais arrivé à plus de 20s et je m’étais fixé comme objectif un B pour assurer le coup mais dans ce cas plus de fautes possibles.
    Résultats: 1er passage lent, un C. 15s + un soit disant arrêt pas assez marqué au demi tour.
    2eme passage un A. 20,03 s et pas de fautes (temps jamais réalisé en cours)
    Au total 5 A.
    Tout cela pour vous dire ne partez jamais perdant, battez vous, remotivez vous et surtout gardez confiance, c’est comme dans le sport rien n’est jamais perdu avant la fin.
    Voila, j’éspère que ce petit témoignage pourra aide r » les moins bons comme moi ».
    Je commence la circul. demain, permis prévu le 20/03. Au fait j’ai 63 ans..

    • Webvince
      15 mars 2014 at 11:33

      Bravo pour ce résultat qui ne manquera pas d’encourager les vieux comme moi… Enfin, d’un coup je me sens jeune avec mes 40 ans :-)
      Avais-tu fais du 2 roues motorisé auparavant ?

  12. Dom88
    8 mars 2014 at 08:37

    Bonjour,
    Femme petite, 49 ans, mes séances plateau sont cata! plus ça va pire c est! Je perds confiance en moi, je contracte tellement mes épaules que c est douloureux plusieurs jours…j’ai l’impression que toutes mes connections neuronales ne se font pas…je freine quand il faut pas, j embraie trop tôt,….et surtout je cogite et ça tourne sans cesse dans ma tête… » T es pas faite pour ça, trop dur, trop lourd,  » Du coup, je suis en vacances et j’en profite même pas, surmenage cérébral je pense, ça craint !!!!! bref peut être que le tableau n est pas si noir que ça mais je déguste! Enfin pour toi….j arrive à ma question! Est ce que le passage par la 125 serait une bonne idée pour prendre confiance en moi ou est ce que ce sera aussi difficile après? J’ai tellement envie de l avoir ce permis !!!! merci pour ton site, il est unique,!

    • Dom88
      8 mars 2014 at 09:37

      Coucou, c est remoi !
      Une autre question s’il vous plait! A la moto ecole, je tourne sur une xj6, je touche à peine le sol et mes bras sont presque toujours tendus tellement le guidon me semble loin!
      Des Honda CBF 500 sont attendues pour les A2. Elles me semblent mieux adaptées pour moi, cependant mon moniteur me dit qu’il m’est impossible de passer le permis avec celles ci, …plus de 24 ans? xj6 non bridée d office!
      Mais si moi, le permis A 2 me semble plus adapte, vraiment, cela m est interdit?
      Merci par avance pour vos réponses !

      • FlatFab
        8 mars 2014 at 16:18

        Tu as tout à fait le droit de présenter le permis moto A2 à n’importe quel âge.
        Par contre, il faut changer ton dossier à la préfecture pour modifier la catégorie de permis demandée.
        Attention, si tu présentes le permis A2 avec une moto A2, tu seras limitée aux motos correspondant aux critères A2.

        • Webvince
          15 mars 2014 at 11:27

          Les epreuves du permis A2 ne sont-elles pas les mêmes que le A ?
          Car dans la moto-école où je vais, c’est le même modèle de moto, mais bridé, qui sert pour ceux qui passent le permis A2…
          Et franchement pour l’avoir conduite lors de ma première leçon, je ne vois pas de différence par rapport à la version « full power »… A quel moment le bridage se sent-il ? Vitesse max sans doute ?

          • Mika
            17 mars 2014 at 08:31

            Les épreuves sont strictement identiques.
            Si tu n’as pas vu la différence entre une A2 et une « full power » c’est tout simplement que les motos de ME de catégorie A restent des moto de faible puissance.
            Autant tu ne verra pas trop de différence entre un CB500 et une Hornet autant elle sera plus notable entre une Hornet et une Z1000 ou une Hayabusa !
            Le but de l’A2 est d’interdire l’accès à des motos trop puissantes à un public trop jeunes et souvent trop inexpérimenté dans le monde du deux roues.

      • flo28
        21 avril 2014 at 18:50

        Bonjour,
        Je viens souvent sur ce site qui est une véritable mine d’or, car tout le monde vient y apporter de précieux conseils par son expérience.
        A mon tour je suis contente de pouvoir y apporter une petite touche.
        Bien sûr tu peux passer le permis A2 car moi, qui ait 52 bientôt 53 ans je suis en train de le passer. J’ai eu mon plateau il y a 15 jours et je passe la circu après demain.
        Quand je suis allée à l’auto école pour la première fois pour me renseigner, vu que je mesure 1,60 les hornets étaient plus hautes et plus lourdes que les 500 CBF en plus la position plus avancée n’est pas des plus confortables pour débuter. Alors le moniteur m’a proposé le A2 car les 500 sont très maniables, moins lourdes et la position est plus droite. Le seul inconvénient, c’est que pendant deux ans tu ne pourras pas conduire n’importe qu »elle moto, à moins de la brider et de passer une formation de 7 heures dans deux ans. Le principale c’est de se sentir à l’aise. Bon courage pour la suite.

    • FlatFab
      8 mars 2014 at 18:44

      Une expérience de quelques mois en 125, ou passer par le permis A2, pourrait effectivement être une bonne idée, le temps de prendre confiance en toi.
      Mais c’est avant tout une question de pédagogie à mettre en place par ton formateur.
      S’il ne sait pas s’adapter à toi, change de moniteur ou d’école.

    • Mika
      13 mars 2014 at 16:47

      Pour avoir pratiqué 2 ans en Honda CBR 125 avant de passer au gros cube sur XJ6 je pense pouvoir donner mon ressenti.

      Pour le plateau, sans vouloir vous décourager la 125 ne m’a servi à rien : L’équilibre, le poids, l’embrayage, la position sur la moto presque tout est différent. Au mieux on à moins d’appréhension sur les parcours rapide car les automatismes des changements de vitesses son la mais pour le lent c’est vraiment une autre histoire.
      D’ailleurs avant de passer mon plateau j’ai arrêté d’utiliser la CBR pour garder les sensations du XJ6, qui je vous l’accorde n’est vraiment pas adapté aux petits gabarits, mon auto école proposait des Hornet rabaissées pour ces derniers.

      Pour la circulation par contre c’est vrai que la 125 à été un vrai plus : Position sur la chaussée, comportement à tenir, allure, vérification, tout cela été déjà intégré.

      Bref pas sur que « l’investissement » (en temps et en argent) soit judicieux. Tout au mieux on gagne quelques heures de circulation car on connais les bases moto mais pour le plateau cela n’aide pas tellement.

      Peut être que l’option changement de moto école avec des motos adaptés a votre gabarit (et pas forcément une A2, pour en avoir acheté une je peux vous dire que la Hornet est un vrai vélo et pourtant c’est bien une A) est la meilleure solution.

      Bon courage ;)

      • Vina
        13 mars 2014 at 19:47

        Salut Dom88
        Et Mika :)

        Tout d’abord je me demande quel est ton âge Mika?!

        Je pense que Dom88 doit si elle a des appréhension de la moto passer à la 125cm, tout dépend du pourquoi elle est tendu, est ce dû à la moto qui n’est pas du tout adapter ou aussi de l’état de la moto ( je développerais plus tard mon parcours !) est ce le stress du poid ?!

        En tout cas on a pas les même appréhension à 49 ans qu’à 20 ans !

        Mon parcours :

        Femme de 37 ans 1,63m je m’inscris dans la même moto école que mon homme ( qui la passé 4 ans plus tôt !)
        En fin septembre 2012 :
        Je repasse le code en 1 mois 1/2 c’est bon !
        Alors 1 ère heure de plateau ( ouai excitée et la trouille en même temps!)
        On y va ça commence , ah, pas comme je croyais:
        Depuis que mon homme a passé son permis moto, la moto école n’a plus accès à la piste qui servait d’entraînement , enfin bref , me voilà , le cul ( pardon, mais c’est vrai!) sur le siège d’une voiture pour aller jusqu’a la piste d’entraînement ( à 15 km ) à mais c’est pas tout , la route est bourrée de bouchons , oui , oui !
        J’arrive donc sur la piste , soit 30 à 35 minutes à payé pour être sur la moto et j’étais en voiture :(
        Je commence ( bien énervée , car tu paye une fortune pour être en moto et là c’était pas le cas, je suis bien stressée, raide par la peur du poid de à moto et les nerfs, enfin bref…
        Il fallait repartir en voiture aussi 1/2 heure avant la fin de l’heure pour repartir à la moto école !
        Vous pouvez vous douter de ma progression :(

        J’en avais marre plein d’heures dans le vide.
        mon moniteur me dis qu’il y a une réforme du permis moto en 2013 et si je voulais attendre!
        Je dis oui!

        Et en février 2013 je me mets à la 125cm.

        Je roule avec mon homme lui , sur sa moto , et moi, en 125 CBF !

        Je roule , roule , fait de la ville , campagne , montagne…
        Enfin bref mon homme de met la pression pour retourner à la moto école ( je veux pô !!!! )
        J’y vais, septembre 2013 , le moniteur me dit qu’il n’a plus de piste , qu’il peut ,sans frais ,me mettre chez son copain, dans une autre moto école , et là , je revis :
        Je commence l’heure de moto le cul (encore pardon !) sur la moto !!!!
        J’ai un « Vrai » moniteur il le regarde ses élèves , et non son portable !!!!!
        ils ont des motos potables :direction, guidon moins dur , moto plus souple!
        Beaucoup plus de motos!
        Plus de pistes à eu et non partagées !
        Dans les 2 heures de cours il nous fait changé de moto , ça change le comportement .

        La 125 cm m’à aidé c’est sur.
        À avoir les automatisme de la moto , les vitesses, l’embrayage etc , c’est pas si facile quand on est novice du 2 roues!!!
        J’ai appris à me positionner sur la 125, à bouger mon corps , serrer les jambes , des petits trucs qui se mettent en place au fils des km , le regard etc …

        Le jour du plateau on a fait un examen blanc et mon moniteur au parcour lent m’a dit :
        Ouahhh tu as fait une trajectoire n’importe comment , mais tu sais vraiment te positionner sur ta moto et du coup , bien!

        J’ai eu mon plateau juste après !
        Et la circulation un mois plus tard!

        Alors pour moi l’investissement de la 125cm à été bénéfique!
        En 125 cm J’ai gagné en assurance sur la moto et en positionnement , et de toute façon ça m’a permis de voir certain danger de la route , les gens qui coupent la route et les rond points etc …

        Alors je pense que tout dépend de notre ressenti sur la moto et du pourquoi?!

        Dom88, est ce que ton moniteur est bon?
        Les motos sont elles potables?!

        À toi de voir pour la 125, pour moi ce n’était pas une mauvaise idée!

        Bon courage!

        • Mika
          14 mars 2014 at 10:15

          Alors pour information j’ai passé mon permis à 32 ans et je n’avais jamais touché un deux roues motorisé avant mes 30 ans et c’est d’ailleurs pour cela que je suis passé par la case 125cc avant de me lancer vers le GC.
          Je suis d’accord avec toi et Fab pour dire que la 125 aide à avoir certains automatismes, notamment sur le changement de vitesse. Le soucis du permis GC c’est que 70% de la difficulté est concentrée sur le parcours lent et la savoir changer de vitesse ne sert à rien, à la limite on est plus à l’aise avec l’embrayage bien qu’il soit plus dur sur GC.

          Dans le cas Dom je pense que le problème vient plus de la moto de sa ME : Le XJ6 n’est vraiment pas adapté aux petits gabarits : hauteur de selle importante et surtout guidon très large avec une forme particulière. Une Hornet avec une selle creusée et rabaissée, un CB500 ou à la limite une ER6n serait plus adapté.

          Il faut compter environ 1 250€ pour trouver une bonne 125 d’occaz + la formation de 7h (sans compter l’assurance et l’essence) soit l’équivalant 30h de cours à 40€ de l’heure d’ou mon avis mitigé sur l’investissement, car en 30h je pense que l’on acquérir presque autant de connaissance qu’en conduisant 6 mois en 125 avec l’autre avantage de ne pas prendre de mauvaises habitudes.

          Après voila c’est vraiment pour le plateau. Pour la circulation la 125 est un vrai plus, mais en principe ce n’est pas cette épreuve qui est la plus redoutée.

          Mais comme tu le dit Vina, nous avons tous un ressenti différent sur une moto ce qui signifie que personne n’a totalement raison ou totalement tort. Nous ne pouvons que témoigner de notre propre expérience.

        • Dom88
          23 mars 2014 at 21:19

          Merci à tous pour vos réponses!
          Ma moto école a enfin reçu les CBF 500 pour les A2. Je me sens beaucoup mieux sur cette moto, enfin je crois! Mon moniteur est bien mais c’est vrai aussi qu’on se partage en général une moto à 2 pour les cours et qu’on peut être jusqu’à 4 ou 5 . Bon , il faut aussi dire que j’ai un forfait illimité en heures de cours, du coup pas de comptabilité « j’ai tant d’heures de plateau ». Pour moi, c’était beaucoup moins stressant car je ne pense plus à mon porte monnaie mais il y a quand même une pression de la part de la moto école car plus vite j’ai mon permis, plus c’est bénéf pour elle.
          C’est fou comme je peux stresser en me sentant ‘nulle’ sur une bécane et me demande encore si je fais bien de persévérer!
          En fait, je ne sais plus !
          Entre la XJ6 et la CB 500, pour moi, il n’y a pas photo! Elle me semble beaucoup plus légère bien que en regardant les fiches techniques, ce n’est pas vraiment le cas. Peut être alors le centre de gravité qui est plus bas?
          Mais j’hésite encore à faire modifier mon permis: ..A ; A2? Le fait de ne pas trouver de moto d’occas pour A2 facilement est embêtant.
          De plus, du coup, j’en prends pour 2 ans de permis A2 avant de pouvoir le modifier .
          Effectivement, il serait peut être judicieux de changer de moto école mais est- ce simple ? Ah la la ….se prendre comme ça la tête à mon âge….
          Merci encore !
          Dom

      • Philippe R
        15 mai 2014 at 11:14

        Bonjour à tous,
        je suis en parti d’accord avec Mika, pour la CBR 125 notamment ce qui n’est pas forcément le cas des autres 125. Celle ci a une conduite un peu spécial par rapport à une autre 125 typée roadster, angle braquage pas top, tenue sur selle plus penchée et guidon mi cintrée et surtout point de patinage à la poignet vraiment plus haut, ce qui ne fait pas d’elle la meilleure élève pour reproduire le parcours lent.
        Cela fait 9 mois et 17 000 kms que j’ai la mienne et ai commencé mes cours depuis 2 semaines (j’ai 6 heures dans les pattes) . J’utilise tous les jours ma CBR 125 pour aller au boulot, depuis hier je me sens carrément plus à l’aise sur l’ER6N de la moto école car d’une part je ne regarde plus trop, voir plus du tout les cônes avec le regard loin et de deux, j’arrive à me faire au point de patinage de la moto école.

        Merci à toi FlatFab pour ton site et tes conseils, une vraie mine d’or pour commencer la moto et s’améliorer sur la route.

        Autre chose, je pense que la pédagogie du moniteur et ultra important dans l’apprentissage, le mien est au top (Raph, moto école Les Caraibes – Lagny sur Marne dans le 77). il a beau nous gueuler dessus parfois, on sait que c’est pour notre bien et c’est toujours bien pris d’ailleurs.

        V !
        Philippe.

    • magali
      20 avril 2014 at 22:19

      Bonjour, pour te rassurer je suis une femme (45ans) j’ai passé les 7h de conduite 125 j’ai galéré durant les 2h de plateau pas très rassurée à la fin des heures de conduites en circulation mais ça fait 2 ans et plus ça va plus je suis à l’aise j’envisage même de passer le permis gros cube. Je pense qu’effectivement tu devrais passer par une 125. Bon courage

  13. David06
    6 mars 2014 at 10:39

    Bonjour,

    je lis ce site avec passion depuis que j’ai commencé mon permis moto ( septembre 2013) et je tenais à vous remercier tous.

    J’ai eus de grande difficulté à passer mon plateau, 3 fois pour tout dire et ENFIN je l’ai obtenus ( 3 A, ce qui est bien mais pas top).

    Pour moi cette réussite est dû en partie à tout vos message d’encouragement que vous relayez à la communauté de ce site.

    De nombreux cas d’échec du plateau mon fait pensé à moi. J’ai faillit même y renoncer, mais vous m’avez redonner du courage.

    Donc sans faire pour conclure je voulais tous mais vraiment tous vous remercier pour le temps passer et les conseil donné à chacun.

    Et un spécial merci à « FLATFAB » pour ce site magnifique et les infos hyper-pratique pour débutant motard comme moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *