Entretenir son équipement motard

Après avoir acquis son équipement de protection (en général à prix d’or, puisque neuf et de marque), le motard aimerait ensuite le voir durer assez longtemps pour en profiter quelques saisons. D’où l’importance de l’entretenir correctement. Conseils et astuces d’entretien, en attendant d’y ajouter les vôtres.

Je commence avec l’entretien du cuir, car la plupart des équipements en textile réclament moins de soins.
Le cuir est une matière vivante, qui demande un minimum d’entretien. Un bon vêtement cuir durera longtemps s’il est entretenu correctement.

* * *

CUIR

Toujours aérer les vêtements cuir après les avoir portés.

Le stockage du cuir

N’enfermez pas vos blousons les uns contre les autres !
Conserver les vêtements cuir sur un cintre pour éviter qu’ils ne se déforment, dans un endroit aéré et sec, à l’écart de toute source directe de chaleur et de lumière.
Un placard humide favorisera les moisissures. Les rayons du soleil ou la chaleur d’un radiateur vont dégrader la teinte du cuir et le faire durcir.

Si le cuir a pris la pluie, il suffit de le laisser sécher à température ambiante.
Pas de radiateur ou de sèche-cheveux !

L’entretien du cuir

Entretenir les vêtements cuir deux ou trois fois par an avec un produit nourrissant et/ou imperméabilisant spécial cuir pour éviter leur dessèchement ou craquèlement.
Profitez par exemple de la fin de la saison pour lui redonner l’aspect du neuf, avant qu’il soit remis au placard jusqu’au printemps suivant, et remettez ça après le printemps.
Et de temps à autre, un petit coup de lingette humide pour démoustiquer ou dépoussiérer votre blouson…

A éviter :

  • Le lavage à la main
  • Le lavage en machine
  • Le repassage vapeur direct (utiliser une doublure et repasser à sec)
  • Le grattage à l’ongle
  • Les brossages abrasifs
  • Les housses en nylon pour le stockage

En résumé :
1. Nettoyage, tous les mois
2. Entretien et imperméabilisation, 2-3 fois dans l’année

* * *

Pour entretenir un cuir

Tous les produits d’entretien pour cuir peuvent se trouver au rayon équitation des grandes surfaces de sport, y compris en ligne.
Gamme Fouganza chez Décat’, par exemple.

D’abord nettoyer !

Toujours travailler sur un cuir propre et sec.
S’il est sale, il faut d’abord le nettoyer pour que les produits d’entretien puissent le pénétrer.

On nettoie avec :
– une éponge (propre),
– ou une brosse douce,
– ou une lingette microfibre,
– ou un chiffon de coton non pelucheux, propre et sec, de préférence de couleur claire.

Ce support doit être imbibé (pas détrempé) avec de l’eau tiède mélangée à :
– du savon de Marseille,
– ou du savon glycériné,
– ou de l’eau vinaigrée (vinaigre blanc, vinaigre d’alcool, vinaigre cristal… mais pas du vinaigre alimentaire !),
– ou d’alcool à brûler.

Si le cuir est vraiment très sale, utiliser de la pierre d’argile.
Mais ne surtout pas frotter avec le dos vert de l’éponge pour en finir rapidement : les objets abrasifs sont à proscrire, vous risqueriez de marquer le cuir de façon définitive.
Il ne faut pas que le chiffon devienne sale, cela ne ferait qu’étaler la saleté. S’il devient noir, rincer ou changer.
On essuie et on laisse sécher.

Quand votre blouson a retrouvé sa propreté d’origine, refaites un passage avec la lingette imbibée d’eau claire pour éliminer tout résidu et chasser l’odeur aigre.

Ensuite, nourrir le cuir

 

Encore une fois, n’appliquer des produits d’entretien que sur des vêtements secs.

Il faut éviter tout ce qui le dessèche, comme le cirage.
Le lait pour peau de bébé (Mixa, Nivea) fonctionne très bien pour pas cher, tout comme le lait démaquillant.
Sinon, tout ce qui est crème et lait d’entretien nourrissant pour cuir, qui ne sont pas forcément plus chers et peuvent aujourd’hui être facilement trouvés dans les grandes surfaces de sport.

A appliquer avec du coton, une brosse douce, une brosse à dents souple… avec des mouvements circulaires.
Si le coton se salit, en changer.
Laisser sécher 10-15 minutes et essuyer avec un chiffon doux et sec.

Si vous mettez souvent votre blouson ou votre veste en cuir, il faut nettoyer une fois par mois l’encolure et les poignets qui se tachent de sueur.
Utiliser un coton imbibé de crème contre l’érythème fessier ou les brûlures (en pharmacie).

 

* * *

Enfin, imperméabiliser

Bien que le cuir lui-même ne soit pas imperméable, la pluie ne l’endommage pas en général, surtout s’il est imperméabilisé.

Tout d’abord, il faut faire sécher correctement les vêtements cuir mouillés.
Accrocher le vêtement mouillé sur un cintre, à l’écart de toute source intense de chaleur (radiateur, en plein soleil, appareil de chauffage, etc.).
De préférence, le laisser sécher naturellement.
Ne pas oublier de vider les poches pour éviter qu’elles se déforment.

Une fois sec, imperméabiliser le vêtement avec un produit adapté, de préférence deux ou trois fois par an pour mieux le protéger.

Pour l’imperméabilisation, il faut un corps gras (hydrophobe) qui va former une pellicule, un film d’étanchéité.
Le plus efficace : la graisse de phoque. Mais la cire d’abeille, le suif, la paraffine vont bien aussi.
Bien insister sur les coutures, c’est par là que l’eau passe.

Pour l’imperméabilisation du cuir, recette de « grand-mère » : 50 g d’huile de lin, 50 g de saindoux, 30 g de graisse de mouton, 30 g de cire jaune, 30 g d’essence de térébenthine, faire légèrement chauffer le mélange, appliquer, laisser sécher, puis polir avec un chiffon.

Sinon, utiliser des produits imperméabilisants pour cuir, en aérosol.

* * *

Pour les doublures

Pour désodoriser et nettoyer la doublure d’un blouson qui pue, on pose le vêtement en cuir à plat sur une grande serviette et on saupoudre la doublure, en couche épaisse, d’un mélange de talc et de bicarbonate de soude.
Laisser agir toute une nuit.
Epousseter au matin (dehors c’est mieux).
Le talc absorbe les graisses et le bicarbonate, qui est un puissant désodorisant, enlève l’odeur de transpiration.

S’il y a des auréoles de transpiration aux emmanchures de la doublure, tirer au maximum la partie sale vers l’extérieur, et la laver à l’eau savonneuse en faisant attention à ne pas toucher le cuir.

* * *

Pour protéger un cuir

Passer de la vaseline pure au chiffon sur toute la surface du vêtement (particulièrement sur les coutures) .

Cela le rendra souple et brillant pour un bon moment. A renouveler suivant utilisation.

* * *

Pour les gants

Les gants en cuir vieillissent mal s’ils ne sont pas correctement entretenus.
Bien les faire sécher après une balade sous la pluie et les traiter avec des produits spécialement faits pour le cuir.

– Entretien préventif : afin de remédier à l’action destructrice de la sueur, en talquer régulièrement l’intérieur.
– Maintenance : les laver et sécher selon la procédure décrite, puis les masser avec de l’huile de ricin et les enfiler tout de suite après.

Si vos gants sont tachés, faire chauffer de la sciure de bois à four doux (pas 200°C !!!), plonger les gants dedans et les frotter jusqu’à ce qu’ils soient propres…

Autre solution: les saupoudrer de blanc d’Espagne, en laissant agir plusieurs heures, avant de les secouer énergiquement. Frotter le surplus à l’aide d’une brosse souple.

Petit truc des familles :
Une éraflure légère sur du cuir peut être atténuée en la frottant avec l’intérieur d’une peau de banane.

* * *

TEXTILE

Les textiles utilisés dans la plupart des vêtements moto ne sont pas de simples tissus, mais des produits techniques.
Pour entretenir les vêtements textiles, se référer aux conseils spécifiques indiqués sur les étiquettes de chaque vêtement.

EVITEZ

  • Le lavage en machine
  • Le lavage à la main à plus de 30 degrés
  • Le séchage en essoreuse ou sèche-linge
  • Le nettoyage à sec et /ou chimique (eau de javel, etc.)
  • Le frottement des membranes étanches et/ou respirantes
  • Les sources directes de chaleur intense (radiateurs, fer à repasser, appareil de chauffage, etc.).

Pour l’entretien d’un équipement en textile avec membrane Gore-Tex:

Si le tissu est juste un peu sale, le plus sûr est de le laver à l’eau chaude savonneuse (savon de Marseille).

S’il est bien sale, il faut le passer en machine, à 30 degrés, avec une lessive pour textiles délicats, vêtement retourné (à l’envers).
JAMAIS d’adoucissant, mais un produit spécial d’entretien imperméabilisant, ce qu’on appelle un raviveur de déperlance topique sur les tissus d’extérieur, un traitement déperlant durable (TDD), tel que ceux fabriqués par Nikwax ou Granger.

Il s’agit d’une couche ultramince de polymère résistant à l’eau qui, appliquée à la surface extérieure, fait en sorte que l’eau perle et s’écoule sur le vêtement.
La durée du traitement TDD dépend de l’utilisation que vous en faites et de la manière dont vous l’entretenez. À mesure que le traitement s’use, l’eau ne perle plus et le tissu extérieur commence à s’imprégner d’eau

Le traitement TDD d’un vêtement en Gore-Tex se dégrade normalement avec l’utilisation et l’exposition à la poussière, aux détergents, aux moustiques et autres impuretés.

La façon la plus simple de préserver le caractère hydrorésistant de votre vêtement consiste à le laver et à le sécher à la machine: le lavage enlève les particules de saleté et le séchage réactive le traitement.

Laver le vêtement à la machine en n’utilisant qu’un quart environ de la quantité habituelle de détergent.
Faire passer le vêtement par un cycle de rinçage additionnel pour s’assurer d’enlever tout résidu de savon.
Utiliser le produit de traitement par lavage en suivant les instructions du fabricant.
Faire sécher à la machine à température moyenne.

Et évidemment, bien enlever le contenu des poches et surtout les protections (dorsale, coudes, épaules) des emplacements avant le lavage.

  38 comments for “Entretenir son équipement motard

  1. Celine
    17 janvier 2017 at 20:13

    Alors le cuir et les produitsemaines du style lait de bébé et lait démaquillant. Allez y cestrouverez parfait pour faire pourrir votre cuir.. ça bouche tout les pores du cuir ( oui comme ceux de notre peau ) et ça fait tout pourrir de l’intérieur

  2. Xavier
    13 octobre 2016 at 14:40

    Question con… Dans l’article tu dis de ne pas passer les vêtements textiles (veste/pantalon) à la machine, ni au sèche-linge. En bas de l’article, tu mets une vidéo qui dit tout le contraire.

    Alors, machine ou pas machine si l’étiquette ne l’interdit pas? :p

    • FlatFab
      13 octobre 2016 at 17:20

      Eviter le lavage en machine ne veut pas dire que c’est impossible, interdit, prohibé…
      On peut laver en machine un vêtement moto, surtout si c’est en lavage à froid, à moins de 30°c ou 30°c maximum, en programme « délicat », avec une lessive adaptée, pas trop souvent, etc.
      Après, c’est toujours mieux à la main, surtout si le vêtement comprend une membrane imperméable et respirante.

      • Xavier
        14 octobre 2016 at 06:17

        Merci Fab’ ! 🙂

  3. Damien
    21 juillet 2016 at 14:33

    Bonjour.
    Je possède deux paires de gants textile ixon.
    Comment bien les nettoyés est enlevé l’odeur de sueurs à l’intérieu?

  4. Jeremy
    6 avril 2016 at 23:28

    bonjours
    jai une veste en cuir daisseness blanc et j’ai des tache noir dessu comment je peux les retirer?

    • Doubleb
      9 avril 2016 at 14:27

      Tu peux pas… Peut-être avec des produits chimiques mais ça va sûrement endommager le cuir.
      Mon premier cuir était beige clair, 1 an après il était beige mazout. Et pourtant je l’entretenais bien…
      Depuis je suis passé au cuir noir.

    • FlatFab
      19 avril 2016 at 17:52

      As-tu déjà au moins essayé les méthodes proposées dans l’article ?

    • lefevre
      4 juin 2016 at 19:58

      essaye avec des lingettes jetable au citron , ça marche bien sûr le mien

  5. largo
    10 janvier 2016 at 11:34

    Bonjour,

    Je souhaite ré imperméabiliser ma veste moto Furygan textile, mais je ne trouve pas vraiment de produits adaptés.
    Je voudrais un produit en bombe à pulveriser.
    Merci de votre réponse
    jp

  6. yves
    24 septembre 2014 at 12:11

    Bonjour à tous et à toutes,

    Article et discution très intéressante sur l’entreteien de notre équipement.
    Par contre peu t’on entretenir de la même façon des blouson en cuir ainsi que des bottes possédant une insert étanche et respirant style blouson Ixon « Hamilton » ou botte « webgoretex » Alpinestar?
    Je n’ai rien trouvé à ce sujet sur le net, les avis étant déja contreversé quand à l’utilisation de graisse, d’huile de pied de boeuf etc
    Merci
    Yves

    • FlatFab
      26 septembre 2014 at 16:14

      Les équipements en cuir possédant une membrane Gore-Tex (ou autre membrane imperméable et respirante) s’entretiennent tout pareil : la membrane est en doublure, avec juste le cuir en couche apparente, ce dernier s’entretient de la même façon qu’un cuir non doublé.
      Ce sont les textiles laminés Gore-Tex qui doivent recevoir des soins particuliers.

  7. leclert
    10 février 2014 at 11:01

    bjr je voudrais savoir comment enlever l’odeur de transpiration dans des bottes de moto de quad
    merci d’avance
    excellente journée
    cdlt

    • FlatFab
      10 février 2014 at 14:55

      Pour désodoriser, saupoudrer en couche épaisse d’un mélange de talc et de bicarbonate de soude. Laisser agir toute une nuit.
      Epousseter au matin (dehors c’est mieux). Le talc absorbe les graisses et le bicarbonate, qui est un puissant désodorisant, enlève l’odeur de transpiration.

      • alain
        7 décembre 2016 at 21:19

        bonjour le melange de talc et bicarbonate de soude les proportion sont de combien ? j’espere ne pas arrivé trop tard et avoir une réponse!! merci avance et merci de vos conseil

        • FlatFab
          7 décembre 2016 at 21:57

          Environ deux tiers de bicarbonate et un tiers de talc.

    • michel
      17 mars 2014 at 18:35

      acide borique 🙂

  8. christophe
    27 novembre 2013 at 21:54

    comment réparer la doublure étanche d’un blouson ?? on m’a dit qu’il existait un matériau qui se colle pour assurer l’etancheïté du blouson?? merci

    • brisy
      28 novembre 2013 at 09:40

      bonjour,
      personnellement , j’essayerais le scotch américain…..(après une reprise au fil type « videlle »
      amicalement
      marco

      • christophe
        28 novembre 2013 at 14:34

        ok merci je vais voir mais c’est un endroit delicat

  9. Autentik
    22 septembre 2013 at 13:52

    Salut,

    Je voulais savoir comment laver des bottes avec membrane Gore-Tex ( des TCX X Five Plus Gore-Tex ).
    Est-ce qu’un lavage en machine est possible ( sur un programme style outwear ) ? Ou le lavage à la main avec savon de Marseille est seulement conseillé ?

    V

    • FlatFab
      23 septembre 2013 at 12:50

      Perso, je ne mettrais pas des bottes en machine… Le cuir risque d’en souffrir.
      Et le savon de Marseille risque de boucher les pores de la membrane Gore-Tex qui ne sera plus respirante.
      Lavage à la main, à l’eau froide, avec un produit spécifique pour les membranes imperméables, comme ceux de Nikwax.
      Si c’est juste pour l’odeur, pas de lavage. Saupoudrer uniformément du bicarbonate de soude dans les bottes, à raison 30 à 60 g (2 à 4 cuillères à soupe) par botte. Si nécessaire, secouer la botte pour bien répartir. Laisser agir au moins une nuit et nettoyer avec une éponge (neuve) humide.

  10. Kpricorn95
    24 mars 2013 at 10:37

    Bonjour Fabien,

    Et tout d’abord un grand bravo pour ce site que je viens de parcourir avec un grand intérêt!
    juste une petite précision cependant concernant une erreur que nous faisons tous (et que j’ai fait aussi moi-même).
    La « graisse de phoque » n’en est pas (ou dumoins pas en temps que produit d’entretien)… En effet il s’agit d’une marque et non de la composition du produit.
    Il s’agit de la graisse « Le phoque » qui est donc un produit d’entretien du cuir mais qui ne contient absolument pas de « graisse de phoque » à proprement parler.
    Pour ceux qui auraient du mal à en trouver sachez que le cordonnier le plus proche de chez vous en vend probablement 😉
    allez je continue à parcourir ce site très instructif sur bien des points 🙂
    un grand merci!

  11. Murphys
    30 janvier 2013 at 00:26

    Bonjour Fabien,
    L’huile de pied de boeuf est a utiliser avec beaucoup de prudence.
    Ce produit est très efficace pour récupérer un vieux cuir mal entretenu qui se met à « cartonner » mais ne doit pas être utiliser en dehors de cet usage exceptionnel : elle cuit le cuir et les coutures

    Une fois rendu propre grace à un savon glyceriné pour les selles equestres, on peut passer de l’Effax : un excellent produit (toujours pour les selles equestres) que l’on trouve chez decath au rayon canasson

    De petits accrocs peuvent se réparer à l’aide de colle néoprene qui reste souple après sechage

    O.

    • momo
      30 janvier 2013 at 11:46

      Toujours dans la comparaison avec les cuirs équestres, le Sapo me parait être un bon produit de base, un peu gras peut-être, mais utile pour l’entretien courant. Sinon, comme produit non spécifique, du cirage couleur « neutre », c’est efficace et trouvable n’importe où.

    • FlatFab
      30 janvier 2013 at 13:06

      Bonjour Olivier,
      Merci de ces infos d’un spécialiste ! Je corrige l’article.

  12. Serge06
    2 juillet 2012 at 16:09

    Bonjour à tous,
    Et félicitations renouvelées à Fab pour son site et ses articles !!

    Quelqu’un aurait il un petit truc efficace pour l’interieur des gants ? l’été il fait chaud dedans donc transpiration et malheureusement à force les gants sentent mauvais !!

    Je suis preneur d’une astuce..

    Merci
    Sergio

    • FlatFab
      2 juillet 2012 at 17:10

      A part le lavage des gants à l’eau chaude et savon de Marseille, avec rinçage à grande eau et séchage au soleil, je ne vois pas.
      Si les gants sont en cuir, il faut ensuite les passer au lait pour peau de bébé ou graisse d’entretien pour cuir.

      • serge06
        3 juillet 2012 at 15:34

        Merci pour cette réponse rapide !

        Je vais donc essayer ce lavage au savon de marseille et effectivement comme ils sont en cuir je passerais la graisse.

        Cordialement
        Sergio

      • Foulala
        12 janvier 2014 at 21:10

        Je cherchais moi aussi des conseils pour mes gants, mes les recommandations se chevauchent entre l’article et les commentaires.
        ( peut-être avec les MAJ de l’article qu’à fait Fab entre temps )

        1°) Pour l’odeur, l’article nous parle d’un mélange talc et bicarbonate ( si ça marche pour la doublure, pourquoi pas les gants enfaite ? )

        2°) Dans la rubrique « Gants », il est dit de les masser avec de l’huile de ricin. (donc pourquoi ne pas l’avoir cité à Serge06 ? )

  13. gilles
    9 novembre 2010 at 16:16

    bonjour fabien,
    j’ai entretenu mon blouson en gore-tex avec nikwax ainsi le bas . résultat génial !
    pour les gants en cuir gore-tex (x-trafit) comment les entretenir et conserver l’étanchéité !
    seul indication (lavage manuel) ,cela ne nuit il pas l’intérieur .
    et comment bien les sécher , après les avoir lavé !
    vous remerciant d’avance ,pour votre réponse.
    gilles

    – – –

    Réponse

    Lavage à la main à l’eau chaude savonneuse et bien rincer à grande eau. Aucun risque d’abîmer l’intérieur.
    Les laisser sécher à l’air libre, surtout pas sur un radiateur, même si cela doit prendre du temps.
    Puis les graisser au Nikwax, huile de pied de boeuf, graisse de phoque…

    • gil
      25 novembre 2010 at 14:12

      merci ,
      fab de votre réponse et au bien être apporté
      gil

  14. 4 juillet 2009 at 10:26

    Et le casque ? Pour son nettoyage, ou plutôt celui de la visière … !
    A bientôt

    – – –

    Réponse

    Je dirais qu’il suffit de lire l’article « Entretenir et nettoyer son casque« .
    De rien… 😉

  15. Neost
    11 mai 2009 at 18:29

    Bonjour Flatfab.

    Pour assouplir des gants en cuir tout neufs, tu conseille quoi ?

    Merci d’avance de votre réponse.

    – – –

    Réponse

    Bonjour,
    Déjà, de les porter, de les faire jouer pour « faire » le cuir, qu’il se détende.
    Ensuite, une bonne couche de crème nourrissante pour cuir, frotter et masser pour qu’elle pénètre bien.
    Un cuir raide est souvent un cuir sec. Une fois nourri et hydraté, il s’assouplit.

  16. Yan
    27 octobre 2008 at 08:36

    Bonjour Fabien,

    Pourrais-tu faire un article dans le même style mais sur les textiles.

    Je souhaite m’équiper avec du bon matériel mais j’ai du mal à trouver des renseignements sur l’entretien des tissus techniques : GORE TEX WINDSTOPER ….
    A chaud à froid, sèche linge pas sèche linge, réimperméabilisation…

    Merci d’avance et continus de nous faire d’aussi bons textes.

    – – –

    Réponse

    Bonjour Yan,

    C’est prévu, mais dans l’ensemble, les textiles demandent beaucoup moins d’entretien que le cuir.
    Surtout le Gore-Tex, il ne faut surtout pas le laver en machine !
    Mais effectivement, il y a quelques petits trucs à savoir.

  17. e comme erco
    26 octobre 2008 at 22:20

    Excellent le truc de la peau de banane ; pour une fois qu’on ne se prend pas une gamelle avec 😉

    C’est vraiment un plaisir de lire tes posts même si pour une fois je trouve celui-ci un peu court.

    Fab(59)

    – – –

    Réponse

    D’habitude, on me reproche plutôt de faire trop long !
    🙂
    C’est vrai que cet article tire encore un poil court, mais je compte l’étoffer peu à peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *