Les vidéos de sensibilisation en Belgique (2/5)

Le long combat pour la sécurité routière, contre les accidents et la mortalité sur nos routes, revêt différents visages. Conduire en sécurité est une somme de connaissances, de techniques et de comportements. Les campagnes de sensibilisation à la sécurité routière, notamment à destination des motards,  visent surtout le troisième volet, avec plus ou moins de succès.

En matière de savoir-être, le texte seul touche bien moins que l’image. C’est pourquoi les campagnes de sensibilisation passent avant tout par des photos et de plus en plus par des vidéos.

L’avantage de l’image est qu’elle se passe de langage, qu’elle touche directement l’affect sans passer par l’intellect. En cela, elle est internationale, interculturelle.

C’est pourquoi cette série d’articles se propose de réaliser un tour d’horizon mondial des campagnes de sensibilisation à la sécurité routière des motards, avec des messages destinés tant aux motards qu’aux automobilistes.

Pour découvrir les vidéos françaises, lire le premier volet.
Pour les campagnes britanniques, voir le troisième volet.
Pour les réalisations australiennes, voir le quatrième volet.
Pour les réalisations américaines, voir le cinquième volet.

Ces différents articles n’en faisaient au départ qu’un seul, que je mettais régulièrement à jour. Le nombre de vidéos augmentant, le temps de chargement de la page devenait pénible, j’ai donc choisi de le scinder en une série de cinq articles.

* * *

Commençons par comparer les vidéos françaises avec celles de nos voisins belges, que l’on décrit souvent comme proches de nous culturellement, mais qui sont plus proches de l’Europe du nord en matière de sécurité routière, plus proches de la mentalité germanique que latine pour ce qui concerne la conduite.

Là aussi, même si le message porte toujours sur le partage de la route, il y a eu évolution.

En témoigne la campagne lancée en 2009 par l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) :

Et celle lancée en 2012, intitulée « Gardez un oeil l’un sur l’autre » et qui s’inscrit dans une grande campagne générale sur la sécurité routière avec le slogan « Go for Zero », comprendre « zéro mort sur la route ».

Rien que dans les situations présentées, les équipements des motards, on mesure la différence avec la vision française des choses.

* * *

  1 comment for “Les vidéos de sensibilisation en Belgique (2/5)

  1. Didier
    13 mars 2019 at 10:24

    Bonjour et merci pour votre super site, que je parcours depuis peu, étant un « tout jeune » motard de 40 balais.
    Je suis Belge (j’y ai grandi) et je vis en Lorraine, et je me permets de réagir à votre phrase « nos voisins belges, que l’on décrit souvent comme proches de nous culturellement, mais qui sont plus proches de l’Europe du nord en matière de sécurité routière, plus proches de la mentalité germanique que latine pour ce qui concerne la conduite »… Ce n’est pas tout à fait faux mais c’est simpliste: pour paraphraser un grand homme politique belge de langue française mort il y a près d’un siècle, dans une fameuse lettre au roi écrite en 1912, « en Belgique il n’y a pas de Belges, il n’a que des Flamands et des Wallons ». (les Wallons ce sont les belges du sud qui parlent le français comme langue maternelle, les Flamands ce sont les belges du nord qui parlent le néerlandais, le flamand, comme langue maternelle et qui parlent (parfois) le français avec un accent au mieux comme Coluche, et au pire comme des cyclistes au tour de France au nom imprononçable ;-). Bref comme la langue = c’est la culture, les « Belges » ne sont pas « plus germaniques » que les Français. Ce sont les Flamands qui sont (très) germaniques, mais les les Wallons eux sont très latins (j’ose affirmer que ce sont même des Français qui s’ignorent – on nous dit râleurs et réfractaires au changement, c’est pour dire comme on se ressemble) 😉
    Bonne route à tous les motards Français et assimilés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.